RSS

Comment sera gérée la défaillance d’Evergrande ?

22 Sep

1c1

La société Evergrande est endettée à hauteur de plus de 305 milliards de dollars, ce qui en fait le promoteur immobilier le plus endetté au monde. Aujourd’hui, elle se démène pour lever des fonds afin de payer ses nombreux prêteurs, fournisseurs et investisseurs.

A plusieurs reprises, Evergrande a averti qu’elle pourrait faire défaut, et ses 305 milliards de dollars de dettes pourraient faire peser des risques plus larges sur le système financier du pays s’il n’est pas stabilisé.

Il est évident que si le promoteur immobilier devait s’effondrer, cela aurait un effet d’entraînement dévastateur sur d’autres promoteurs immobiliers chinois et hongkongais. Il y aurait des répercussions sur le reste de l’économie. C’est l’avertissement de Jenny Zeng, coresponsable des revenus fixes en Asie chez AllianceBernstein. Il ajoute cette information de poids : « Sur le marché offshore en dollars, il y a une grande partie des promoteurs [qui] sont implicitement en grande difficulté ». Il ajouté que les promoteurs « ne peuvent pas survivre beaucoup plus longtemps » si le canal de refinancement continue à être fermé. Toutefois, il a minimisé les rapports comparant cette situation à la faillite de Lehman Brothers, il y a treize ans, laquelle avait provoqué un effondrement de l’indice Dow Jones et emmené la planète finance dans un effondrement brutal.

Il précise : « Malgré la taille d’Evergrande – nous savons tous qu’il s’agit du plus grand promoteur en Chine, probablement le plus grand au monde – [l’entreprise] ne représente toujours que 4 pour cent et maintenant c’est encore moins du marché total des ventes annuelles ».

La direction d’Evergrande a déclaré le 20 septembre qu’elle avait commencé à rembourser les investisseurs dans ses produits de gestion de patrimoine avec des biens immobiliers.

A la pression créée par Evergrande, criblée de dettes, s’ajoute l’angoisse croissante des investisseurs face à la répression de l’immobilier en Chine, qui a vu les autorités prendre des mesures pour freiner le secteur de l’immobilier au cours de l’année écoulée, notamment en renforçant les règles d’achat de logements et en plafonnant les prêts accordés par les banques, tout en incitant les puissants magnats de l’immobilier à consacrer leurs ressources et leur influence à la défense des intérêts de Pékin.

On ne sait pas encore exactement quelles mesures les autorités vont prendre dans le cadre de la répression de l’immobilier, ni s’il y a une date limite, mais les investisseurs sont visiblement inquiets.

« Les gens peuvent s’inquiéter de savoir s’ils doivent assumer des responsabilités supplémentaires pour construire davantage de logements subventionnés », a déclaré à Bloomberg Philip Tse, responsable de la recherche immobilière à Hong Kong et en Chine chez BOCOM International. « Les investisseurs étrangers seront inquiets si les questions administratives en Chine conduisent à un plafonnement des prix, à des limites d’achat plus strictes, ou si une certaine preuve de paiement des impôts est requise pour payer l’achat d’un appartement. »

A suivre sur le site privé Gladio Veritatis.

 

Derniers articles publiés sur GLADIO VERITATIS

41

 

 ABONNEMENT : 15€ / mois    soit 0,50 cents par jour

 

LIESI 478

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES

 

 
Commentaires fermés sur Comment sera gérée la défaillance d’Evergrande ?

Publié par le 22 septembre 2021 dans économie, Etats-Unis, Europe, Marchés financiers

 

Les commentaires sont fermés.