RSS

Il faut savoir dire non à l’ignominie

12 Jan

François, l’apostat mitré fidèle à exécuter l’agenda de la Synagogue de Satan depuis bien longtemps, constate que les cardinaux qui lui sont opposés restent au garde à vous. Ils savent que les gêneurs finissent souvent assassinés. Pour lui et ses amis du réseau, ils n’ont aucun courage pour le dénoncer. Pire que Judas, il est un loup déguisé en agneau.

Tous ses opposants, où qu’ils soient, sont comme des chiens muets, de concert avec quelques meneurs des principaux courants traditionalistes.

Quasiment personne ne se lève pour dénoncer l’antichrist dans le sein de l’Eglise. Partant de ce constat, François l’apostat conclut logiquement qu’il peut continuer sur sa trajectoire et poursuivre la promotion de l’agenda antichristique de son réseau jésuitique, dont les chefs sont alliés au mouvement illuminati.

Dans un entretien à la chaîne italienne de télévision Canale 5, le 9 janvier, François l’apostat a fait la promotion du vaccin qui sort des laboratoires des sectateurs de Satan.

Fils spirituel de la Synagogue de Satan il a osé proférer : « …il y a un négationnisme suicidaire que je ne saurais pas expliquer, mais aujourd’hui il faut se faire vacciner ». « Je crois que d’un point de vie éthique tout le monde doit se faire vacciner, c’est un choix éthique, parce ce qu’on met à risque sa santé, sa vie, mais aussi la vie des autres », explique-t-il dans cet entretien. Après le péché dit écologique vient le péché dit vaccinal.

Non seulement François fait la promotion de l’agenda communiste chinois en faveur de la persécution des catholiques en Chine, non seulement il couve les réseaux pédophiles pour garder les faveurs de Mammon, mais il a décidé de donner un coup de main à Big Pharma.

Dans le camp dit catholique, les chefs s’écrasent. Il faut ménager les accords souterrains avec l’adorateur de la Bête de Rome.

Sur le plan politique, il y a un autre candidat du chaos : un certain Joe Biden. Les idiots utiles qui ont voté pour ce communiste anti américain vont tomber de haut. Biden n’a pas tardé à annoncer la ‘‘couleur’’. Il veut la peau de la classe moyenne blanche et se présente comme un raciste anti-blanc.

«Nous ferons un effort concerté pour aider les petites entreprises dans les communautés défavorisées […] qui ont fait face à des obstacles au secours systémiques». «Notre priorité sera les petites entreprises appartenant à des Noirs, des Latino-Américains, des Asiatiques et des Amérindiens, des entreprises appartenant à des femmes et enfin un accès égal aux ressources nécessaires pour rouvrir et reconstruire». Et les Américains n’appartenant pas à cette sélection colorée ?

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES

 
Commentaires fermés sur Il faut savoir dire non à l’ignominie

Publié par le 12 janvier 2021 dans économie, Catholicisme, complot, Etats-Unis, Europe, Histoire, Le monde de demain, Manipulation des masses, virus

 

Les commentaires sont fermés.