RSS

DES CATACLYSMES PLEUVENT SUR CERTAINS PAYS… comme l’Inde

29 Mai

CLIQUER et lire la suite

L’Inde est confronté à des problèmes semblables à ceux qu’ont connu certains pays d’Afrique, avec des essaims de sauterelles balayant le pays, ainsi que des inondations meurtrières.

Ce sont des milliards et des milliards de sauterelles qui sèment le chaos. Les criquets ont déjà détruit près de 125 000 acres de cultures, provoquant une nouvelle misère pour les agriculteurs lors de la plus grande éclosion de coronavirus au monde. Il faut aussi savoir que ce pays a enregistré un nombre record de cas de virus ces derniers jours.

On pense que les criquets pèlerins sont entrés en Inde depuis le Pakistan, où ils ont détruit les récoltes en avril avant d’entrer dans le Rajasthan indien. « Huit à dix essaims, mesurant chacun environ un kilomètre carré, sont actifs dans certaines parties du Rajasthan et du Madhya Pradesh », a déclaré KL Gurjar de la Locust Warning Organisation. De plus petits essaims sont également actifs dans une poignée d’États à travers l’Inde.

Les insectes apparaissent dans des endroits où ils n’avaient pas été vus auparavant, faisant leur chemin à travers de vastes étendues de terres agricoles au Punjab, au Madhya Pradesh et au Gujarat.

Les zones résidentielles de Jaipur ont été submergées par les insectes alors que les habitants frappaient des casseroles et des poêles pour essayer de les repousser. Les agriculteurs exaspérés ont sifflé ou jeté des pierres pour essayer de chasser les sauterelles, et parfois même allumé des feux pour les enfumer.

Les experts préviennent que la situation pourrait s’aggraver et que davantage de criquets devraient atteindre l’Inde via le Pakistan depuis la Corne de l’Afrique en juin.

Un essaim de 40 millions de criquets peut manger autant de nourriture que 35 000 personnes, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Les fortes pluies et les cyclones ont permis une reproduction sans précédent et la croissance rapide des populations acridiennes dans la péninsule arabique au début de l’année dernière, selon l’ONU.

L’Inde n’a pas vu d’essaims de criquets à cette échelle depuis 1993, date à laquelle elle a connu une peste généralisée.

Les criquets détruisent les cultures dans certaines parties du Rajasthan, près de la frontière avec le Pakistan la plupart des années, mais il est rare que les insectes se déplacent plus loin dans l’État. Pour ajouter aux problèmes de l’Inde, une vague de chaleur est remarquée à certains endroits tandis que la capitale New Delhi a connu son jour de mai le plus chaud depuis 2002. Cette vague de chaleur devrait brûler le nord de l’Inde pendant plusieurs jours de plus, a déclaré le Département météorologique « avec des conditions de canicule sévères dans des poches isolées ».

Le pays de 1,3 milliard d’habitants souffre de graves pénuries d’eau et des dizaines de millions de personnes manquent d’eau courante – sans parler de la climatisation.

Ce n’est pas tout ! Le cyclone Amphan vient de tuer plus d’une centaine de personnes alors qu’il ravageait l’Inde orientale et le Bangladesh, détruisant des villages et des fermes. Le cyclone a déraciné des arbres, emporté des routes et laissé des millions de personnes sans électricité, après avoir déclenché une onde de tempête désastreuse sur le sous-continent.

Les Etats du nord-est de l’Assam et de Meghalaya connaissent également actuellement des inondations, des précipitations plus importantes étant prévues dans les prochains jours.

Entre-temps, les cas de coronavirus continuent d’augmenter, l’Inde accumulant des infections au rythme le plus rapide d’Asie.

L’Inde est sur le point de dépasser la Turquie comme pays le plus touché d’Asie. Cependant, l’Inde n’a enregistré que 4 337 décès jusqu’à présent – un taux faible par rapport aux pays occidentaux les plus touchés comme l’Italie et le Royaume-Uni. (Source: MailOnline)

Que faut-il en déduire? Le nombre de pays connaissant des cataclysmes quasiment bibliques sont de plus en plus nombreux. Chaque semaine, la liste s’allonge. Qu’est-ce que cela peut signifier? Tout cela se produit à un moment charnière pour notre humanité; un moment où un groupe de satanistes a décidé de tout détruire pour tenter de construire quelque chose sur les cendres de la civilisation chrétienne. Doit-on rester de marbre en apprenant ces nouvelles ou devons-nous en tirer des conclusions et prendre des décisions salutaires? Quand atteindrons-nous le point critique? Il est à redouter qu’à ce moment précis, il soit trop tard pour faire ce que l’on doit faire dès maintenant…

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES

 
Commentaires fermés sur DES CATACLYSMES PLEUVENT SUR CERTAINS PAYS… comme l’Inde

Publié par le 29 mai 2020 dans économie, Le monde de demain, virus

 

Les commentaires sont fermés.