RSS

Les manœuvres chinoises inquiètent des responsables européens

18 Mai

Les plus importantes banques françaises viennent de faire état de pertes commerciales importantes ces dernières semaines, soulignant les risques qu’elles ont accumulés en vendant des produits d’investissement complexes où il était promis des rendements élevés lorsque les marchés sont calmes.

Il faut le savoir pour réfléchir à ce qu’il conviendrait de faire…

CLIQUER pour lire la suite

Pendant ce temps, certains responsables de l’Europe commencent à manifester leur inquiétude très sérieuses quant à la capacité financière de la Chine qui louche sur certaines sociétés cotées en bourse et dont les cours se sont effondrés. Ils ont raison de s’inquiéter car nos source nous ont déjà annoncé que la Chine achète agressivement depuis que les plus bas cours furent atteints. L’un de ces responsables est Manfred Weber, un conservateur allemand de haut rang et chef du groupe PPE de centre-droit au Parlement européen. Il a décidé de s’émouvoir à la rédaction du journal allemand Welt am Sonntag. Il est favorable à une procédure interdisant, pour une durée de douze mois, aux investisseurs chinois d’acheter des entreprises européennes.

« Nous devons voir que les entreprises chinoises, en partie avec le soutien de fonds publics, essaient de plus en plus de racheter des entreprises européennes qui sont bon marché ou qui ont connu des difficultés économiques en raison de la crise du coronavirus ».

Bref, il y a un fort mouvement de contestation au sein même de l’Union européenne qui exige une réaction coordonnée visant à mettre un terme à la manière dont la Chine fait ses courses sur les marchés financiers au détriment de la politique industrielle de certains pays de l’Union européenne.

Comment se protéger ?

« La Chine et l’UE ont lancé des négociations sur un accord global d’investissement en 2013, et ont tenu de nombreuses séries de discussions depuis lors. Parmi les points de friction figurent l’accès réciproque aux marchés et l’égalité des conditions de concurrence. Les dirigeants chinois et européens doivent se rencontrer lors d’un sommet spécial en septembre, mais la pandémie de coronavirus a jeté un doute sur la possibilité de poursuivre la réunion comme prévu. » (Reuters)

Manfred Weber: « La Chine sera notre plus grand concurrent à l’avenir, en termes économiques, sociaux et politiques ». « Je considère la Chine comme le concurrent stratégique de l’Europe, qui représente un modèle de société autoritaire, qui veut étendre sa puissance et remplacer les Etats-Unis comme puissance dominante ».

Par conséquent, selon lui, il faut prendre les intentions non avouées du Parti communiste chinois très au sérieux. C’est la raison pour laquelle le gouvernement allemand a accepté le mois dernier de renforcer les règles visant à protéger ses propres entreprises contre les rachats non désirés par des investisseurs de pays non membres de l’Union européenne. L’Allemagne pense notamment aux entreprises de ses secteurs stratégiques.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES

 
Commentaires fermés sur Les manœuvres chinoises inquiètent des responsables européens

Publié par le 18 mai 2020 dans économie, chine, Europe, Marchés financiers

 

Les commentaires sont fermés.