RSS

COMMENTAIRES SUR LA NATIVITE 2019

25 Déc

Le message de la crèche est un message d’amour, de dépouillement, de charité et de grande confiance en Dieu. Notre Seigneur pouvait avoir des richesses, lui qui est roi du ciel et de la terre, mais il n’en a pas voulu. Il s’est dépouillé de tout en s’incarnant. Il est né dans la pauvreté, rejeté des hommes, dans la nuit où tout le monde dort… comme aujourd’hui avec ces Anarchistes républicains goinfrés de haine pour l’Auteur de la Vérité qui ne veulent pas de crèches dans les lieux publics. Demain, ils détruiront les églises… Cela commence d’ailleurs!

Il est pauvre et il vivra pauvre, il mourra pauvre et bien qu’étant Dieu, il ne pourra suffire à aucun des besoins de la vie sans le concours de sa Sainte Mère et de son père putatif, saint Joseph.

« Notre Seigneur aime tant la pauvreté et nous la redoutons. Il la recherche et nous la fuyons. Tout manque à Jésus et nous ne voulons manquer de rien. Délicats et sensibles aux moindres privations, nous avons des soins empressés de nous pourvoir et des inquiétudes étranges à la moindre incommodité qui se rencontre. Le nécessaire même ne nous suffit pas ; il nous faut ensuite le précieux, le luxe et la vanité. O Jésus, qui avez canonisé la pauvreté, qui l’avait honorée par votre choix et divinisée en votre personne, apprenez-moi à placer en vous seul tout mon trésor. Faites-moi comprendre qu’un homme est riche quand il vous possède ; que, pour acquérir un si grand bien, il doit tout quitter et se quitter lui-même ; au contraire, il est très pauvre quand il ne vous possède pas, eût-il d’ailleurs tous les biens de l’univers. » (R.P. Hamon, Méditations)

Nous avons volontairement choisi cet extrait des Méditations du RP Hamon en vue de ce que notre monde va connaître au cours de l’année qui vient. Il ne vous faudra jamais désespérer de ce que vous allez voir et bien se souvenir de ces lignes parcourues le jour de la nativité du Noël 2019

Ce ne sont pas des richesses qui protégeront les hommes qui traverseront la tempête dont les signes sont déjà là. Comme dit le psaume écrit par le roi David : « Malheur à l’homme qui se confie en l’homme ». Il ne sert à rien d’amasser si nous ne nous sommes pas en pleine amitié avec le bon Dieu par une vie conforme au respect de ses commandements et de ceux de la sainte Eglise – ne parlons pas de la nouvelle église conciliaire qui n’a strictement plus rien à voir avec l’Eglise du Christ qu’elle éclipse.

Pour reprendre une formule connue : soyons fidèles à ce qui a toujours été cru, enseigné et dit depuis de nombreuses générations. Ainsi nous ne pouvons pas nous tromper. Car Dieu est la Vérité et la Vérité ne change pas… sans quoi Dieu ne serait pas Dieu.

Laissons tomber les séducteurs qui ont fait un pacte d’alliance avec la Synagogue de Satan ; ne nous laissons pas induire en erreur pour des questions de commodité que nous regretterons cruellement lorsque nous expirerons notre dernier soupir, juste avant notre jugement particulier qui décidera de notre sort éternel. Prions chaque jour notre ange gardien ; qu’il nous aide à ne pas succomber aux tentations, lui qui sera présent au moment de notre jugement, dans les minutes qui suivront notre mort terrestre.

En ce jour de la Nativité, Notre Seigneur nous rappelle qu’il est le Sauveur, le maître et le Roi des rois. Comme dit Saint-Bernard, « Plus il s’abaisse pour moi, plus je l’aime ». Ce Dieu qui commande aux éléments, à la nature, à l’ordonnancement de la vie des générations d’hommes dans l’Histoire, est le Tout-Puissant. Sa fragilité, sa pauvreté apparente, sa dépendance à l’égard de ses parents de la terre, ses souffrances et ses abaissements devant les puissants de la terre du moment ne signifient nullement qu’il n’a aucun pouvoir sur le cours de l’Histoire. Il est Tout-Puissant et sa sagesse échappe à celle de l’homme qui oublie que l’essentiel n’est pas le court passage sur la terre mais l’éternité dans le ciel, en compagnie des neuf Chœurs des Anges, de tous les saints, de Marie Immaculée et de la Très Sainte Trinité.

Il a fallu plus de 4000 ans avant que Jésus ne se montre comme notre Sauveur. De nombreuses prophéties de l’Ancien Testament contenaient les éléments annonçant sa naissance ainsi que son lieu géographique; les conditions extrêmes de pauvreté de sa venue parmi les hommes. Et le peuple juif, malgré tous les éléments prophétiques pour reconnaître la venue du Messie a été AVEUGLE par son orgueil à nier la vérité… comme l’Occident en 2019. Il est venu dans le monde mais les hommes ont préféré les ténèbres, ils ont comploté pour le tuer… ils l’ont crucifié.

Dans les circonstances qui sont les nôtres aujourd’hui, les sicaires de Satan sont aux commandes de l’univers et imposent progressivement -ou plutôt avec célérité désormais- les dernières étapes de l’agenda préparatoire à la venue de l’Antéchrist. Si ce déroulement semble évoluer sans embûches apparentes il faut néanmoins savoir que la synagogue de Satan, cette fois, ne l’emportera pas ! C’est l’intérêt de la série la Lettre des prophéties que nous proposons régulièrement, contribuant à apporter des éléments prophétiques permettant d’anticiper l’action malfaisantes des mondialistes au service de l’Ennemi du genre humain, Satan.

Nous aussi, avons en effet des prophéties sérieuses, marquées du sceau de Dieu, et en lesquelles nous devons nous appuyer afin d’avoir des certitudes sur ce qui viendra. L’heure des ténèbres prendra fin au moment précis que le Bon Dieu a déjà décrété dans sa sagesse infinie. Nous vous accompagnerons dans ces temps de plus en plus troublés, du moins tant que la grâce divine le permettra car nous sommes tous de pauvres pécheurs…

Saint Noël à vous tous.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES

 
Commentaires fermés sur COMMENTAIRES SUR LA NATIVITE 2019

Publié par le 25 décembre 2019 dans Catholicisme, complot, Histoire, Le monde de demain

 

Les commentaires sont fermés.