RSS

AUTOMNE : LE PAPIER S’ENVOLE

02 Oct

La première journée du mois d’octobre a été marquée par un incident qui n’a rien de banal. Au petit matin, au Japon, le marché de la dette a été en effervescence parce que, pour la première fois depuis de nombreuses années, la banque du Japon n’était pas en face pour acheter le papier proposé sur le marché de la dette. Une situation qui a rapidement viré au cauchemar. Les rendements ont grimpé, les taux japonais se sont littéralement envolés et le doute des acteurs financiers nippons a été partagé avec les intervenants des marchés financiers du continent européen. Les places boursières européennes ouvrant à la clôture de Tokyo.

Immédiatement, les dettes souveraines européennes ont pris le chemin du nord !
Cette décision intervient alors que le mois d’octobre est extrêmement chargé en terme d’émission de titres de créances d’entreprises à l’échelle mondiale… plusieurs centaines de milliards de dollars.

Les autorités financières japonaises savaient parfaitement ce qu’elles faisaient puisqu’à la clôture, une personnalité de la banque centrale japonaise a laissé entendre « qu’elle pourrait même se retirer des achats sur un certain nombre de titres » à l’avenir.

Rappelons que le système financier actuel repose essentiellement – ou plutôt quasiment – sur l’intervention massive, répétée et quotidienne des banques centrales. D’un côté, elles émettent de l’argent gratuit, de l’autre, elles achètent des obligations souveraines… et le jeu continue jusqu’à ce que le Conseil des Treize siffle la fin de partie. Ce sera alors un moment très singulier aux conséquences bibliques…

Est-ce que cela surviendra ? Dans la dernière série la Lettre des prophéties vous lirez ce qui a été dit par des oligarques bien connus, et ce qui s’est réellement passé au matin du jour J déclencheur du krach d’octobre 1929. C’est peu connu et jamais noté dans les livres d’histoire, mais cela le devrait afin de comprendre ce qui nous attend.

CLIQUER

Hier matin, au Japon, l’absence de la banque centrale japonaise a laissé un vide que personne n’a rempli. Les émissions d’offres de dettes ont donc reçu peu de contreparties, ce qui a suscité une augmentation de leur rendement. Dans le prochain numéro de la lettre confidentielle de LIESI, le banquier anonyme expliquera pourquoi cet événement a été orchestré par les banquiers centraux japonais.

Dans un contexte d’instabilité de plus en plus marquée, nous devons rappeler que le montant des dettes d’intérêts négatifs dépasse les 17 000 milliards de dollars… Cette bombe n’était pas là, lors du déclenchement de la crise de 2007-2008.

Il y a donc eu un phénomène de contagion à l’Europe, quoique modeste, jusqu’à la publication, aux États-Unis, de l’indice manifestant l’activité du secteur manufacturier. Il a encore reculé en septembre pour tomber à son plus bas niveau de 2009. Les marchés financiers américains se sont alors retournés comme une crêpe, prenant la direction du sud… Le célèbre Dow Jones a lâché 350 points.

Quelles sont les véritables intentions des banquiers centraux japonais ?

En réalité, et comme nous le faisons dans la toute dernière série de la lettre des prophéties 144–153, nous pouvons recenser un certain nombre de signaux traduisant un futur accident susceptible de provoquer des catastrophes en cascade sur les marchés obligataires et, par ricochet, sur les portefeuilles des gros fonds de gestion, censés assurer la retraite du con-tribuable.

Indice du CAC 40 sur 4 HEURES

De ce point de vue, il est assez cocasse d’assister en France à un grand débat sur la réforme des retraites, alors que nous savons pertinemment que celles-ci ne pourront pas être payées…

D’un côté les politiques, marionnettes des oligarchies financières, illusionnent leur électorat sur le succès d’une telle perspective. Dans cette série de la Lettre des prophéties nous mettons en évidence le programme politique de cette future période où la jurisprudence chypriote va être appliquée sur les comptes bancaires.
De l’autre, elle multiplie le phénomène du remplacement de population par une clientèle incapable de satisfaire financièrement à ses propres besoins. Alors, comment les migrants d’aujourd’hui et les « réfugiés climatiques » de demain (victimes de la manipulation climatique) pourront-ils pérenniser un système qui prend l’eau de partout ?

Bien sûr, l’écrasante majorité de nos proches préfère croire aux fables de ces politiciens, réunis autour de la dépouille d’un ancien président, dont le bilan humain est absolument catastrophique et même nihiliste  (il a, entre autres, fait passer la loi sur l’avortement) sur le plan des mœurs, de la morale, de l’équité, etc. Il n’aimait pas la France mais combattait pour le plan communiste en faveur de la destruction de la souveraineté de la nation – Cf. ce plan est mis à jour dans la Lettre des Prophéties 144-153.

Retenons ce propos de la politicienne Marie-France Garaud : « Jacques Chirac, je le croyais de marbre dont on fait les statues. Mais il est de la faïence dont on fait les bidets. »

Si seulement ce type d’événement pouvait susciter une réflexion sur l’importance de notre éternité ! Sera t-elle heureuse ou malheureuse ? C’est nous-même, au fond de notre conscience, qui possédons la réponse.

« Saint Curé d’Ars, qui avez été si intraitable envers le péché, mais si accueillant, si compatissant pour le pécheur, je viens à vous comme si vous viviez encore, comme si vous pouviez m’entendre agenouillé à vos pieds. Penché vers moi, vous écoutez la confidence repentante de mes faiblesses et de mes misères… »

 CLIQUER

 

 
Commentaires fermés sur AUTOMNE : LE PAPIER S’ENVOLE

Publié par le 2 octobre 2019 dans économie, Europe, Le monde de demain, Marchés financiers

 

Les commentaires sont fermés.