RSS

IL FAUT SUIVRE LE MARCHE OBLIGATAIRE US

28 Mai

Les rendements des bons du Trésor des principaux Etats occidentaux et des Etats-Unis sont très bas. D’aucuns imaginent que cette situation va durer puisque les dernières publications macroéconomiques, notamment les indices PMI, témoignent d’un effondrement de l’activité économique, confirmé par le fait que les grandes entreprises américaines sont en train de mettre au chômage des milliers d’employés. Les autorités politiques serinent qu’il n’y a pas de récession en vue, mais les chefs d’entreprises anticipent, eux, une catastrophe à venir.

Qui, entre le politique marionnette et le chef d’entreprise, est-il plus à même de connaître la situation réelle du monde économique?

Ce graphique est intéressant parce qu’il montre la corrélation entre l’activité donnée par l’indice PMI et l’évolution des taux d’intérêt américains.

 

Ce n’est pas une surprise. Généralement, les rendements obligataires suivent la trajectoire de croissance et d’inflation attendue. En outre, il est globalement admis que les banques centrales adoptent une politique monétaire souple quand l’activité économique décroît. Mais la grande question est de savoir si nous sommes vraiment dans un schéma classique ou alors si nous allons assister à la mise à mort du Système ?

Logiquement, théoriquement, le rendement des obligations d’état US à 10 ans devrait se négocier autour de 1,5%. Est-ce que ce sera le cas dans les prochains trimestres ? Encore une fois, nous doutons de la logique d’hier…

Il se pourrait que le marché obligataire devienne de plus en plus volatile dans les prochains mois. Nous avons déjà fait référence à ce marché, beaucoup plus important que celui des actions. Il faut donc le suivre de près…

 

LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI        LA LETTRE DES PROPHÉTIES

             LA LETTRE  D’INFORMATIONS STRATEGIQUES SUR L’OR

Publicités
 
Commentaires fermés sur IL FAUT SUIVRE LE MARCHE OBLIGATAIRE US

Publié par le 28 mai 2019 dans économie, Marchés financiers

 

Les commentaires sont fermés.