RSS

Les Z’Elites veulent des cancres et des abrutis

06 Juil
Les Z’Elites veulent des cancres et des abrutis

La nouvelle réforme du collège suscite bien des joutes verbales de la part de professeurs, enseignants, etc. Nos gouvernants, souvent étrangers à notre pays, ne partagent nullement sa culture et que dire de sa civilisation ou histoire nationale (un terme qui fait mal aujourd’hui). Faut-il alors être surpris des mesures annoncées visant à DÉRACINER la jeunesse française ?

Dans les discours pompeux qu’ils débitent devant leurs amis étiquetés parfois d’un parti politique différent, ils clament leur amour de la France. Dans les faits, il est clair qu’ils n’aiment pas la France et surtout sa civilisation chrétienne.

Les langues anciennes sont un mélange de la grammaire, du vocabulaire, de la littérature, mais encore de l’histoire, des sciences et de la philosophie, etc. Elles nous poussent vers l’excellence. Voilà un mot qui gêne les marionnettes qui ont l’impression de gouverner alors qu’elles appliquent des mesures scélérates, décidées dans des officines où l’on sert un prétendu Grand Architecte, une formule visant à cacher le Diable/Satan.

Combien de pauvres esprits se sont fait embrigader dans cette histoire depuis près de trois siècles et combien n’ont pas encore compris qu’ils vont se damner pour leur éternité? On rappellera la fin tragique du sinistre Voltaire : il agissait comme nos Elites, plein de haine pour le Roi des rois, jusqu’au moment où sentant la mort venir, vociférait à ses frères de lui chercher un prêtre, afin qu’il puisse se confesser avant de se présenter devant le tribunal du Roi des rois pour y être jugé. Mais comme dit l’adage : on meurt comme on a vécu ou encore l’arbre tombe du côté où il penche… Voltaire s’est très probablement damné et ainsi a-t-il découvert le vrai visage, cruel, de son Grand Architecte, maître des enfers.

Aujourd’hui, les maçons de la Babel mondialiste veulent couper tous les liens qui peuvent tirer l’homme vers le haut.

Ils ne veulent donc plus du latin et exigent des professeurs corrigeant le bac qu’ils suivent des grilles toujours nouvelles de correction afin de remonter des notes… de plus en plus basses.

 

LE MONDIALISTE VEUT UN CITOYEN SANS RACINE

Les mondialistes ne veulent pas de peuples intelligents, bien formés, mais de moutons de Panurge, d’idiots utiles manœuvrant au gré des flux médiatiques.

Aveuglés par leur orgueil, ils ne voient même pas que le pouvoir de leurs réseaux est pyramidal et qu’ils sont donc eux-mêmes de simples moutons que la hiérarchie supérieure peut supprimer très facilement. Pas si loin de nous, que s’est-il passé pour Berlusconi, remplacé par un maçon Mario Monti, technocrate jamais élu?

Et la Grèce, et l’Europe…? Quel est le personnage politique qui a joué le rôle du cheval de Troie pour le club dollar en plaçant les bombes pour torpiller la zone euro ? Comme toujours, derrière le théâtre des guignols des politiciens, les marionnettistes jouent un autre jeu. Terrible, dramatique, mais le hasard n’existe pas. C’est une erreur de commenter l’actualité au fil de l’eau sans faire l’effort de puiser dans les rapports entre les hommes acteurs et les sociétés secrètes qu’ils fréquentent et les desseins qu’elles cherchent à réaliser.

Revenons à nos mondialistes qui n’aiment pas la jeunesse et cherchent à la déraciner. Le flot de crétinisme ambiant des Z’Elites durera un temps, puis la Divine providence frappera sur la table et tous ces petits esprits prétentieux trembleront d’épouvante.

Voici un texte intéressant sur notre sujet.

 

lelatininutileSource

 

DE L’AFFAIBLISSEMENT DE LA RAISON ET DE LA DÉCADENCE EN EUROPE

Antoine Blanc de Saint Bonnet – 1854

… De l’avis unanime, les lettres grecques et latines meurent en France et dans toute l’Europe. C’est un fait que signalent les plus savants professeurs des Universités. (Viennent ici des chiffres désolants.) Qui a réduit les lettres anciennes à cet état ? s’écrie M. Gaume ; à coup sûr ce ne sont pas les auteurs chrétiens, puisque, depuis trois siècles, ils ont perdu dans notre enseignement la place qu’ils y occupaient. Cependant, l’étude des classiques grecs et latins peut-elle être plus assidue, plus générale, plus complète, plus ardente, plus exclusive qu’elle l’a été depuis la Renaissance ? Enfin n’est-elle pas la porte obligée de toute carrière parmi nous ? Ni les moyens, ni les motifs d’apprendre n’ont donc manqué. Eh bien ! je suis profondément convaincu que dans cette étude, comme dans le reste, nous sommes punis par où nous avons péché. Dans l’art, dans la philosophie, dans la politique, nous avons, autant que nous l’avons pu, banni l’élément chrétien ; vous savez ce qu’il en est résulté. Nous avons tenu la même conduite dans l’étude des langues anciennes. Il faudra faire pour la régénération de la littérature ce qu’on a fait pour la régénération de l’art : introduire l’élément littéraire chrétien dans notre enseignement. En toute étude, le bon sens veut qu’on procède du facile au difficile, du connu à l’inconnu. Nous suivons la marche inverse. Au lieu de commencer par le latin chrétien, le plus facile, le plus attrayant, nous commençons par le latin païen, qui est une langue elliptique, transpositive. Dans cette langue, nous choisissons la partie la plus difficile, c’est-à-dire la langue savante, celle de l’éloquence et de la poésie. Il faut commencer par la langue de la conversation. […]

ACHETER

Advertisements
 
Commentaires fermés sur Les Z’Elites veulent des cancres et des abrutis

Publié par le 6 juillet 2015 dans Non classé

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :