RSS

Chypre : le calme avant la tempête ?

25 Jan

chypre_carte

Tandis que le chômage bat des records dans la zone euro et que Jean-Claude Juncker est très heureux de quitter la présidence des ministres des Finances de cette même zone, des politiques annoncent que la crise est terminée. Il leur faudra tout de même surveiller de près l’évolution des problèmes chypriotes ! Selon l’économiste Jacob Funk Kierkegaard, il existe des similitudes avec la crise irlandaise. A savoir que Chypre a des soucis majeurs avec ses banques. Son système bancaire national représente 7 fois le PIB du pays et il existe des trous béants suite au défaut partiel du gouvernement grec. Chypre et la Grèce étant très liés du point de vue économique. Preuve de ces problèmes bancaires devenus économiques : le chômage à Chypre est passé de 8 à 15% en un an et le gouvernement se fait du souci pour financer son secteur public. On parle d’une rallonge nécessaire de 7 milliards d’euros… une paille.

Tu me tiens par la barbichette…

Les banques chypriotes sont infestées de dépôts d’origine mafieuse et tout particulièrement russes. Les services secrets allemands arguent que boucher les trous revient à renflouer des oligarques russes. Il est vrai que Chypre est un paradis fiscal pour les mafias en tous genres.

article_photo_1340641725604-5-HDAngela Merkel prendra t-elle le risque de s’exposer sur ce sujet avec les élections d’automne 2013 ? Quant au FMI, on dit qu’il va répondre aux abonnés absents en cas de demande d’aides. On sait que le président chypriote est communiste et il a déjà fait un pied de nez à la Troïka, ce qui ne va pas arranger les choses. Les Européens attendent donc impatiemment les prochaines élections de février 2013 et espèrent voir triompher leur candidat de droite pro-européenne, Anastasiades, ce qui est très réalisable.

Il faudra alors agir vite car le pays n’a plus de ressources après mars. Une certaine urgence risque d’être au rendez-vous d’ici une trentaine de jours…

Est-ce que le futur gouvernement chypriote accepterait un contrôle extérieur sur son système bancaire ? Comment les banquiers chypriotes vont-ils expliquer à leurs clients ‘mafieux’ que l’Europe refuse de rembourser leurs pertes ? Rappelons que la Russie est déjà intervenue pour soutenir Chypre, ce qui avait soulevé la colère de plusieurs eurocrates. Moscou va-t-il intervenir afin d’éviter que les Européens regardent d’un peu trop près l’argent qui s’est expatrié de la Russie pour débarquer à Chypre ? Il faut en effet savoir que les mafias russes sont bien souvent des filtres utilisés par ce que nous appelons à LIESI : le bloc de commandement russe. Que feront donc les Russes ?

Advertisements
 
21 Commentaires

Publié par le 25 janvier 2013 dans Non classé

 

21 réponses à “Chypre : le calme avant la tempête ?

  1. David

    25 janvier 2013 at 17 h 53 min

    Plaie d’argent n’est pas mortelle… Surtout quand il s’agit d’argent créé à partir de rien… Encore plus pour les Russes qui sont toujours riches des ressources naturelles de leur sous-sol. Pour les Européens en revanche, ce serait une toute autre histoire que d’avoir laissé tomber leurs créanciers sous prétexte qu’il s’agirait de mafieux et d’oligarques russes. S’ils ne voulaient pas de cet argent « sale », il ne tenait qu’à eux de le refuser depuis le tout début.

     
    • sullymorlandimus

      26 janvier 2013 at 8 h 46 min

      La question serait plutôt : « que feront les turcs ? », non ?
      Et avec eux les USA et……..les israéliens ?

       
  2. brunoarf

    25 janvier 2013 at 18 h 27 min

    Zone euro : chiffres du troisième trimestre 2012 selon Eurostat :

    1- Médaille d’or : la Grèce. Dette publique de 301,193 milliards d’euros, soit 152,6 % du PIB. Le gouvernement grec a annoncé que la Grèce était incapable de rembourser comme prévu les 400 milliards d’euros du soi-disant « plan de sauvetage ».

    2- Médaille d’argent : l’Italie. Mario Monti laisse derrière lui une dette publique de 1995,143 milliards d’euros, soit 127,3 % du PIB. Mario Monti a fait la preuve de sa nullité. Mario Monti a fait la preuve de son incompétence.

    3- Médaille de bronze : le Portugal. Dette publique de 201,003 milliards d’euros, soit 120,3 % du PIB. Le gouvernement portugais a annoncé que le Portugal était incapable de rembourser comme prévu les 78 milliards d’euros du soi-disant « plan de sauvetage ».

    4- Dette publique de l’Irlande : 190,954 milliards d’euros, soit 117 % du PIB. Le gouvernement irlandais a annoncé que l’Irlande était incapable de rembourser comme prévu les 85 milliards d’euros du soi-disant « plan de sauvetage ».

    5- Dette publique de la Belgique : 380,923 milliards d’euros, soit 101,6 % du PIB.

    Et Chypre ?

    Le futur « plan de sauvetage » de Chypre va atteindre 92 % du PIB de Chypre !

    Jean-Claude Juncker a déclaré : Chypre est « un problème plus grave que la Grèce ».

    Lisez cet article :

    C’est Jean-Claude Juncker, le président de l’Eurogroupe, qui a mangé le morceau, peu avant Noël : ni les marchés ni la presse n’ont l’air de réaliser qu’un pays de la zone euro pose aujourd’hui «un problème plus grave que la Grèce», lâchait le Premier ministre luxembourgeois face à quelques journalistes. Ce problème, à son avis «sous-estimé», c’est Chypre, minuscule république comptant pour moins de 0,2% du PIB des Dix-Sept…

    Victime collatérale de la faillite de la Grèce, la petite île méditerranéenne appelle à l’aide depuis juin. Une affaire d’abord jugée bien anecdotique : qu’est-ce qu’une quinzaine de milliards d’euros face aux 400 milliards mobilisés pour le sauvetage grec ? «Chypre, ça n’a l’air de rien, et pourtant, c’est très compliqué», acquiesce à Berlin une source gouvernementale. D’ailleurs, sept mois après son appel au secours, aucun accord n’a pu être signé, jusqu’ici, entre le pays et la troïka des créanciers associant l’Europe, la BCE et le Fonds monétaire international.

    Le «cas Nicosie» est épineux à deux titres. Sur le plan économique, le sauvetage des banques chypriotes – évalué à environ 9 milliards d’euros, selon l’audit encore confidentiel qui sera soumis lundi à l’Eurogroupe – est déjà voué à entrer dans les annales. Rapporté à la taille du pays, ce serait le deuxième plus gros du monde (50% du PIB), après le renflouement du secteur bancaire indonésien en 1997. Et en ajoutant l’aide de 7,5 milliards dont l’Etat a besoin pour boucler son budget et honorer le service de sa dette jusqu’en 2015, la facture pourrait dépasser… 92% de son PIB !

    http://www.liberation.fr/economie/2013/01/18/chypre-le-moucheron-qui-agace-l-europe_875130

     
  3. zapatta

    25 janvier 2013 at 18 h 41 min

    Zone euro: les banques vont rembourser 137,16 milliards d’euros à la BCE

    Les banques de la zone euro vont rembourser dès mercredi plus d’un quart du premier prêt à long terme (LTRO) que leur avait consenti la Banque centrale européenne l’an dernier, une démarche précipitée ou le signe du retour de la confiance selon les analystes. 278 instituts bancaires vont rembourser à la BCE 137,16 milliards d’euros sur les 468 milliards empruntés pour trois ans en décembre 2011. C’est davantage qu’attendu par les analystes, qui tablaient en moyenne sur un montant de 100 milliards.

    L’opération de décembre 2011, suivie d’une seconde en février -800 établissements avaient emprunté 529 milliards d’euros- avait été décidée par la BCE pour tenter de remédier à une crise de confiance qui menaçait d’étrangler certaines banques de la zone euro, dans l’incapacité de trouver des liquidités sur le marché interbancaire. Défiance découlant directement de la crise de la dette. En prêtant aux banques pour cette durée inédite -jusque-là la BCE n’avait prêté au maximum que sur 13 mois- et à très bon marché, la BCE espérait les voir à leur tour desserrer les cordons de la bourse et prêter davantage aux entreprises et ménages pour soutenir la croissance.
    Un espoir quelque peu déçu, de l’aveu même de son président Mario Draghi.

    AFP

    Sacré  » Super Mario  » toujours  » le sens de la formule  » ….

     
  4. Ylan

    25 janvier 2013 at 21 h 55 min

    Je cherche un site qui vende des systèmes pour se protéger des ondes électromagnétiques wifi GSM un site serieux

     
    • Artisan

      25 janvier 2013 at 22 h 16 min

      Demandez à Imotus
      Il s’y connaît en ondes

       
    • LA RUMEUR

      25 janvier 2013 at 22 h 29 min

      http://www.eauscalaire.com/#/Accueil

      celui ci est tres bien

       
    • AC

      25 janvier 2013 at 23 h 00 min

       
      • ylan

        26 janvier 2013 at 10 h 30 min

        Merci AC et la rumeur
        Pour Imotus je préfère ne pas demander. je ne cherche pas d’onde cosmique ni de rotation de la terre mais juste un appareil pour absorber les ondes wifi et GSM chez moi pour ma famille.

         
      • Astimer

        26 janvier 2013 at 10 h 45 min

        Bientôt sur le marché, des tapisseries anti-ondes.

         
  5. LA RUMEUR

    25 janvier 2013 at 22 h 32 min

     
  6. LA RUMEUR

    25 janvier 2013 at 22 h 56 min

    rip une grande dame

     
    • NimosNiToi

      26 janvier 2013 at 13 h 46 min

      Merci !! Merci !!

       
    • sullymorlandimus

      29 janvier 2013 at 21 h 14 min

      Mille merci, Madame.
      La densité ou densification du champ dont vous parlez pour les particules, correspond à ce que , moi, je crois y voir un « compactage » des informations propres à la mise en forme de ladite particule. L’être vivant a la faculté unique de pouvoir en « dilater » l’espace temps.
      Je vous rejoins à mille pour cent sur votre lecture des incidences multiples et variées des informations. Bénissons donc la nourriture dont nous allons nous alimenter à chaque début de repas et surtout, mangeons sain(t) et en silence comme dans un monastère.

       
  7. yahn

    26 janvier 2013 at 1 h 55 min

    Plusieurs détonations, quatre selon certaines sources, ont été entendues en début d’après-midi entre Montauban et Fronton. Pas de panique, il ne s’agit que d’avions de chasse ayant passé le mur du son.

    Les « boums » ont été entendus vers 14h30 à Montauban, le Tarn, le Gers et le nord de l’agglomération toulousaine. Rien d’anormal pour les services de police, de gendarmerie et les pompiers de la région. Selon ces autorités, dont les standards ont été saturés d’appels, il s’agit d’avions de chasse franchissant le mur du son. Les autorités militaires basés à Mont-de-Marsan ont confirmé l’information. c’est n’est pas la première fois que ce genre de détonation est entendu dans la région.

    Information publiée sur La Dépêche Premium à 14h49.

     
    • sullymorlandimus

      26 janvier 2013 at 8 h 45 min

      idem ici dans le piémont pyrénéen, pas mal de passages à basses altitudes de rafales.

       
  8. The Wolf

    26 janvier 2013 at 9 h 20 min

     
  9. brunoarf

    26 janvier 2013 at 10 h 13 min

    Vendredi 25 janvier 2013 :

    Fitch abaisse la note de Chypre de deux crans supplémentaires, avec perspective négative. La dette de l’Etat pourrait atteindre 140% du PIB en 2013.

    L’agence de notation financière Fitch a abaissé vendredi la note de la République de Chypre de deux crans supplémentaires, de BB- à B, ce qui la rapproche de la catégorie des pays considérés comme étant en défaut de paiement.

    Fitch, qui avait déjà abaissé de deux crans la note de Chypre à la fin novembre, considère que le soutien que l’Etat devra apporter aux banques chypriotes devrait être plus important que celui estimé jusqu’à présent.

    Les coûts totaux de la recapitalisation du secteur bancaire pourraient s’élever à 10 milliards d’euros, mais Fitch pense que ce chiffre pourrait être dépassé, ce qui augmenterait d’autant le montant du programme de soutien – 17 milliards d’euros pour le moment prévus -, dont aurait besoin Chypre.

    Dans ce cas, la dette de l’Etat chypriote pourrait par conséquent atteindre 140% du PIB en 2013, au lieu des 120% des précédentes prévisions, prévient Fitch.

    (Dépêche AFP)

     
 
%d blogueurs aiment cette page :