RSS

La France casse du touareg au Mali – Partie 2

22 Jan

Par Menthalo –

A qui profite le crime ?

Dans ce rapport de Rockgate Capital Corp,  tout est dit ou presque. Rockgate a obtenu des concessions minières à l’ouest du Mali. Ô Surprise ! Le sous-sol malien est riche en Uranium,  Cuivre, Or et Argent. La demande d’uranium continue d’être forte malgré Fukushima. Depuis « l’accident » nucléaire au Japon, 12 nouveaux réacteurs sont en construction ou en projet. Cameco, le troisième producteur mondial d’uranium prévoit 93 nouveaux réacteurs avant la fin de la décennie.  L’agence nucléaire chinoise parle de multiplier par 8 la production d’énergie nucléaire d’ici 2020, alors que son homologue en Inde envisage de multiplier par 13 sa capacité de production. Les projets russes, sud-coréens, japonais, chinois et indien vont nécessiter 32.000 tonnes d’uranium de plus par an. Pour Rockgate, comme pour toutes les sociétés minières, l’Afrique cela se traduit en chiffres, comme ci-dessous, avec les réserves prouvées et les réserves espérées de différents minerais. Rockgate est une compagnie d’exploration minière. Son job est de quadriller un territoire, faire des études géologiques, trouver des filons, estimer la teneur en minerais par tonnes et les réserves d’une zone donnée, avant de vendre ses droits à des sociétés exploratrices.

Falea-reserves

La Banque Mondiale et l’Or le moins cher d’Afrique

Dans les années 80, le président socialiste Moussa Traoré confie aux soviétiques la recherche d’or sur le sol malien, sans grand succès. Après l’effondrement soviétique, le système anglo-américain va se mettre en place. Revoyez la confession d’un tueur à gage économique et la manière dont on corrompt les élites pour endetter un pays et s’approprier ses richesses.  Le Mali, incapable de rembourser ses dettes, la Banque Mondiale et la finance internationale vont exercer leurs droits sur les garanties des prêts, c’est-à-dire les réserves de minerais. Les Compagnies Minières sud-africaines, AngloGold Ashanti, RandGold et IAMGold, vont exploiter les richesses maliennes à partir de 1990 et ne laisser que des pourboires aux maliens. Or le Mali est aujourd’hui le TROISIÈME PRODUCTEUR D’OR d’Afrique. En dix ans, l’or va devenir le premier poste d’exportation du Mali devant le coton et en 2001, il va représenter 50% du commerce extérieur. Les mines d’or sont à ciel ouvert, quasiment en surface, affichant un coût de production absolument incroyable de 95$ l’once en 2005. Le moins cher d’Afrique. Les marges réalisées sur l’or malien n’ont cessé de croître depuis avec la hausse des cours du métal jaune. Trois mines tiennent la vedette. En 2005, Yatela a produit 98.000 onces d’or1, Sadiola 442.000 onces et Morila 655.000 onces (réserves évaluées à 3 millions d’onces). Ensemble, leurs réserves sont évaluées à environ 350 tonnes d’or. Sans nouvelles découvertes majeures, Sadiola et Morila devaient fermer leurs portes avant en 2010, et Morila fermer en 2013. La hausse du cours de l’or a changé la donne. Avec 19 permis ayant réellement donné lieu à une prospection sur les 165 octroyés, le Mali n’a pas encore révélé la totalité de ses ressources.

Vue_de_la_mine_d_or_de_Morila

Les Compagnies minières vont araser les hectares agricoles où était produit le coton, pour laisser un désert aride. Les mines d’or aussi bien que les mines d’uranium vont polluer les nappes phréatiques, tuant bétail et végétation et provoquant l’exode des populations indigènes. Dans les zones minières, comme à Sanso, le village mitoyen de la mine de Morila à 200 kilomètres au sud de la capitale Bamako, les surfaces cotonnières cultivées ont chuté de 68,4 % en l’espace de cinq ans, de 99 à 2004. La mine occupe les champs et les ouvriers agricoles avec pour conséquence la disparition des trois quarts des exploitations. Le coton nourrissait 3,3 millions de personnes travaillant dans 200.000 exploitations, alors que les mines n’emploient que 12.000 personnes et n’enrichissent que les actionnaires des grosses mines.

Un audit publié en décembre 2003, montre que les mines de Sadiola et Yatela doivent 15 M$ d’impôts sur les bénéfices des deux années précédentes, mais les mines ont refusé de payer jusqu’à ce que, corruption active aidant, le Mali se contente du tiers des sommes dues. Un audit général des mines a été jusqu’à présent toujours repoussé. Les sud-africains dépassant les mandats qui leur ont été accordés, accaparent les zones qui leur ont été confiées, les transformant en camps retranchés entourés de barbelés à l’intérieur desquels ils dirigent selon leurs propres lois. La réalité de l’or extrait n’a rien à voir avec les quantités déclarées, pourtant extraordinaires.

[A suivre]

Publicités
 
17 Commentaires

Publié par le 22 janvier 2013 dans Non classé

 

17 réponses à “La France casse du touareg au Mali – Partie 2

  1. Sevgi

    22 janvier 2013 at 21 h 12 min

    « cet été, et suite à l’intervention de la France, l’Algérie a renforcé son dispositif de sécurité et fermé sa frontière. Donc, soit l’armée et les services de sécurité algériens sont composés d’incapables – ce dont je doute fermement – soit ces terroristes ont bénéficié de complicités de très haut niveau. »

    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20130122trib000744083/il-y-a-une-veritable-geopolitique-des-tubes-au-sahel.html

     
    • Fifibrindacier (@FifiBrind_acier)

      23 janvier 2013 at 10 h 31 min

      Sevgi,
      Je crois que vous confondez deux choses, la surveillance du territoire et des frontières par l’armée algérienne, et la surveillance des sites privés par des sociétés privées de sécurité…

      BHL a bien expliqué que la prochaine victime qui doit voir son Etat exploser, c’est l’ Algérie.
       » J’appelle de tous mes voeux à un printemps arabe qui peut et doit intervenir en Algérie »

      (Déclaration de BHL au Forum sur l’ Algérie, organisé par le journal Marianne, à Marseille, l’été dernier) Si vous ne comprenez pas le message subliminal, l’ Algérie a parfaitement compris.

      Le Soir d’ Algérie 19 janvier:
       » Le survol du territoire par les avions français n’est qu’une excuse, s’ils en avaient les moyens, ils transformeraient notre beau pays en Libye dévastée ou en Syrie déstabilisée et ruinée. »

       » La Libye, Sarkozy, BHL (…) l’ Algérie s’est époumonée à avertir des conséquences néfastes de leur aide à l’extrémisme religieux et aux forces obscurantistes cachées au milieu des « révolutionnaires de l’ OTAN. » (…)

       » le rôle néfaste de la chaîne Al Jazeera qui a donné la parole aux ravisseurs, devenant la principale source d’information de la planète. Al Jazeera est l’ennemie du peuple algérien. »

      Les buts de cette guerre sont à la fois la main mise sur les ressources du Mali, mais aussi faire remonter vers le nord les « pseudo dangereux islamistes » ( appelés aussi libérateurs en Syrie), et devinez ce qu’il y a au nord du Mali? L’ Algérie. A l’insu de leur plein gré, bien sûr….

       
      • Ylan

        23 janvier 2013 at 21 h 54 min

        Hola cela peut déclarer un guerre civil des algériens en France contr elle

         
  2. BYEURO

    22 janvier 2013 at 21 h 28 min

    Dans 48 h, le zoo de Naples ne pourra plus nourrir ses animaux
    La crise financière ne touche pas que les Italiens. Ainsi, le zoo de Naples ne
    sera plus capable de nourrir ses pensionnaires d’ici 48 heures…
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/2668/Especes-Menacees/article/detail/1566357/2013/01/22/Dans-48-h-le-zoo-de-Naples-ne-pourra-plus-nourrir-ses-animaux.dhtml

     
  3. BYEURO

    22 janvier 2013 at 21 h 37 min

    un exemple à suivre pour les HUMAINS :
    Solidarité animale: des cachalots adoptent un dauphin
    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-solidarite-animale-114623219.html

     
    • gwendoline1

      22 janvier 2013 at 23 h 46 min

      @Byeuro,
      c’est triste qu’un zoo ne puisse plus nourrir ses animaux
      oui bel exemple que l’histoire de cette solidarité animale..
      Avec tous les suicides que je lis dans les actualités, il y a encore une petite lueur de solidarité humaine ici :
      http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/deja-13-605-sympathisants-pour-le-village-des-sdf-22-01-2013-2501319.php

       
      • Plock

        23 janvier 2013 at 12 h 03 min

        C’est surtout l’existence de « zoos » qui est triste…l’inconscience humaine dans toute sa splendeur.
         » mais oui les enfants quand on aura fini de visiter Disneyland on ira au zoo de Vincennes… »

         
  4. zapatta

    22 janvier 2013 at 21 h 39 min

    Belmokhtar nous promet “des dizaines de Merah”

    EXCLUSIF. Joint par un collaborateur de Paris Match, Al Qaida au Sahara avertit les Français:

    «L’attaque d’In Amenas n’est que le début ».

    Le porte-parole de Mokhtar Belmokhtar, Joulaybib, a déclaré que l’opération d’In Amenas était «à 90 % un succès, puisqu’on a pu atteindre un site stratégique protégé par 800 soldats, avec seulement 40 hommes». Il a également affirmé par téléphone à un collaborateur de Paris Match que la France «des croisés et de Juifs sionistes paiera son agression contre les musulmans du nord Mali; mais pas seulement, ses valets aussi». Comme Belmokhtar dans une vidéo dimanche soir, le porte-parole émet en outre de nouvelles menaces. «J’espère que la France se rend compte qu’il va y avoir des dizaines de Mohammed Merah et de Khaled Kelkal, (responsable d’une série d’attentats sur le sol français dans les années 90, ndlr) assène-t-il. L’attaque d’In Amenas n’est que le début!»

    Le Quai d’Orsay réfute le moindre contact avec les preneurs d’otages

    Le bras droit du chef djihadiste assure également que son groupe a contacté les autorités françaises, pour ouvrir des négociations. Ce dès la matinée du jeudi 17 janvier, avant même que l’armée algérienne ne lance son premier assaut contre les kidnappeurs de Tingouretine. Joulaybib, un Mauritanien dont le nom réel est Hacen Ould Khalil, affirme que l’intermédiaire avec la France était un notable connu de la région du Sahel. «L’objectif n’a jamais été de tuer ou de blesser les otages», avait expliqué Joulaybib par téléphone avant la fin du carnage à In Amenas.

    Il a également divulgué les trois demandes de son groupe: l’arrêt de l’offensive française au Mali contre les islamistes; la libération d’Omar Abdel-Rahman, dit «le cheikh aveugle», détenu aux Etats-Unis pour son rôle dans les attentats du World Trade Center de 1993; et la remise en liberté d’une scientifique pakistanaise, Afiaa Siddiqui, également incarcérée en Amérique pour terrorisme. A Paris, le ministère des Affaires Etrangères réfute que le moindre contact ait été pris par la France avec les preneurs d’otages.

    Selon le site Internet mauritanien Sahara Medias, connu pour servir de canal d’information aux diverses mouvances islamistes, Mokhtar Belmokhtar aurait lui-même diffusé une nouvelle vidéo dimanche soir pour se réclamer d’Al-Qaïda et revendiquer l’attaque d’In Amenas. Le chef djihadiste y apparaît à visage découvert, portant un treillis camouflage devant le drapeau de sa katiba. Selon le site d’information, la vidéo aurait été réalisée avant l’assaut final des Algériens contre le site d’In Amenas.

    Le porte-parole de «l’Emir», Joulaybib, affirme quant à lui que la tentative de négociation avec les Français n’a rien donné, car ceux-ci ont renvoyé les djihadistes vers les autorités algériennes. «A ce moment-là, un général algérien nous a aussi contacté. Il a dit qu’il fallait qu’on libère tout le monde, sinon il allait tout faire péter» assure Joulaybib, qui considère que la responsabilité du bain de sang incombe aux Algériens. Les autorités algériennes et françaises n’ont pas encore commenté sur d’éventuelles négociations.

    http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/Exclusif-Belmokhtar-nous-promet-des-dizaines-de-Merah-459283/

     
    • sullymorlandimus

      23 janvier 2013 at 20 h 43 min

      La censure commence à bien faire !

       
  5. BYEURO

    22 janvier 2013 at 21 h 41 min

    Les effets biologiques des retombées de la géo-ingénierie sur la vie végétale
    Les traînées d’avion persistantes sont bourrées de nano-particules, ce sont des « chemtrails »

    L’étude traduite et recopiée ci-dessous a été préparée par des chercheurs norvégiens. Elle contribue à documenter quelques-uns des effets hautement néfastes des programmes de GSA (géo-ingénierie stratosphérique par aérosols) et de GRS (gestion des radiations solaires) en cours. Il ne subsiste désormais plus de sources « organiques » de nourriture. Tout a été pollué avec les métaux toxiques et les produits chimiques qui sont émis par les programmes mondiaux de vaporisation d’aérosols. Certains des éléments toxiques que nous sommes contraints d’ingérer dans notre alimentation ont été identifiés, d’autres sont sans doute encore inconnus.

    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-les-effets-biologiques-des-retombees-de-la-geo-ingenierie-sur-la-vie-vegetale-114617873.html

     
  6. nobody

    23 janvier 2013 at 0 h 03 min

    Une réflexion intéressante sur les réserves d’or : les producteurs ont intérêt à minorer les réserves mondiales afin de faire monter les cours. Les USA planqueraient leurs gisements jusqu’au moment où ils auront épuisé les réserves des autres… :
    http://www.47carat.com/secrets-du-marche-de-lor-2/

    L’état malien ne perçoit que 20% sur l’or extrait officiellement de son sol.
    http://www.maliweb.net/news/mines-dor-societes/2012/09/13/article,91508.html

    Sur l’uranium, les réserves mondiales ne semblent pas limitées (voir tableaux).
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Extraction_de_l'uranium

    Les compagnies qui exploitent les mines d’or ne sont pas françaises pas plus que Rockgate Capital qui va exploiter l’uranium. Nous n’allons pas là-bas pour défendre nos intérêts mais bien plutôt ceux de l’empire.

     
  7. Entreprise Nationale de Conserverie Industrielle

    23 janvier 2013 at 13 h 03 min

    intéressante intervention d’un blogueur qui est au fait une sorte de voie autorise du gouvernement algeriens

     
 
%d blogueurs aiment cette page :