RSS

La France casse du touareg au Mali – Partie 1

22 Jan

CJ_napoleon-3,5cmPar Menthalo – Ceux qui ont des actions chez AREVA, dans les mines de Cuivre et les mines d’Or AngloGold Ashanti, RandGold ou IAMGold peuvent se réjouir, le chef d’état-major du Président de la République sous Sarkozy, maintenu à son poste par François Hollande, dépense désormais les impôts du contribuable français pour améliorer vos dividendes. Après s’être piteusement planté en Syrie, pour tenter en vain de renverser Bachar al Assad, le chef d’état major de l’Elysée tente de redorer son blason au Mali, oubliant qu’à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

Cet ancien directeur du renseignement militaire est pourtant secondé dans sa tâche par tout l’appareil de propagande médiatique de la Ploutocratia Inc et ce depuis des mois. En effet souvenez-vous de ces reportages à la télévision ou dans vos journaux ( l’Express Nouvel Obs Libé  Figaro LeMonde) sur ces terroristes islamistes Al Quaida au Maghreb détruisant les mausolées sacrés de Toubouctou. Cela a un côté « déjà vu » de campagne de propagande américaine en mars 2001, montrant les talibans détruisant les bouddhas géants classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, exactement 6 mois avant l’invasion de l’Afghanistan.  Même schéma,  même mise en scène, mêmes agents provocateurs, même timing, mêmes agents de propagande médiatique. Quel manque d’imagination !

Nous allons voir qu’il y a un lien intime entre la politique militaire néo-coloniale de la France et Gringott’s Bank International Ltd.

carte-mali

Alors que pour faire voler un hélicoptère de l’armée française, il faut en désosser deux pour faire voler le troisième, l’Etat Major envoie plus de moyens au Mali qu’il n’y en a aujourd’hui en Afghanistan. 2500 hommes, dont 1400 sont déjà sur place, 4 rafale, 6 mirages 2000, 5 avions ravitailleurs, 2 mirages F1 de reconnaissance + 6 rafales mobilisables actuellement sur Abu Dhabi, sans même parler de la cavalerie blindée ou des hélicos. Alors que toute l’Europe se serre la ceinture, le chef d’Etat Major dépense allègrement 400.000 € par jour de l’argent des contribuables pour aller chasser le « pas-nous-pas nous » et le touareg  au Mali.

L’Empire du Mali

Sahara_Mali

Comme on peut le voir sur ces cartes, les frontières du Mali et des pays voisins ont été dessinées par des cartographes occidentaux à la règle, sans tenir compte des peuples (et surtout des ETHNIES), de l’histoire ou de la géographie. La carte de gauche montre l’étendue du Sahara, une zone aride et semi-aride constituée pour partie d’ergs, vastes dunes de sable, de déserts de rocailles (les regs), avec quelques massifs montagneux. Du fait de sa très faible pluviométrie, le Sahara est peuplé historiquement de peuples nomades berbères, appelés numides (nomades) ou maures dans l’antiquité, dont la plus grande partie est aujourd’hui le peuple touareg. A droite, la carte montre que l’hydrographie a joué un rôle déterminant pour l’ensemble des populations sédentaires. Le fleuve Niger, le troisième plus long fleuve d’Afrique après le Nol et le Congo, arrose Guinée, Côte d’Ivoire, Mali,  Niger et Nigéria. Son nom  ne vient pas de niger (noir en latin), mais de son appellation en langue touareg « gher n gheren«  , le fleuve des fleuves, abrégé en « ngher » dans l’usage courant notamment à Toubouctou. Comme partout ailleurs, ses plaines alluviales ont vu se développer une population sédentaire d’agriculteurs. Au cours des siècles, en période de sécheresse prolongée, les touaregs faisaient de rapides incursions guerrières, les razzias,  chez leurs voisins pour piller vivres, richesses et esclaves. Le peuple touareg a été celui qui a le plus longtemps résisté à la colonisation française. Leur soumission ne s’est faite qu’au début du XXieme siècle. Les Français ont cherché à sédentariser les « nobles guerriers du désert » pour mieux les contrôler, mais à intervalles réguliers, ceux-ci reprennent les armes en se moquant des frontières, en Mauritanie, au Maroc, en Algérie, au Tchad… ou au Mali.

Le Niger est, comme toute grande vallée fluviale, un axe routier par lequel se développaient les échanges commerciaux.  En 1230, un chef de tribu va coaliser ses voisins et à la tête de 10.000 cavaliers va conquérir les états voisins, créant l’Empire du Mali. Ses fabuleuses richesses en or, ivoire et poivre notamment, vont permettre des échanges fructueux avec l’Arabie, l’Egypte et l’Occident. Un siècle plus tard, en 1324, l’Empereur du Mali, Kankou Moussa, partant en pèlerinage à la Mecque, avec une suite de 60.000 homme et 12.000 esclaves, va provoquer indirectement le krach monétaire de 1345. En effet,  il emporte avec lui  80 chameaux chargés d’or, soit près de 20 tonnes, qu’il va distribuer très largement sur sa route. Surpayant tous les biens nécessaires à sa suite nombreuse, il va provoquer une très violente inflation sur son passage et dévaloriser l’or. Cet événement historique arrive juste après que les banquiers vénitiens aient amené leurs homologues italiens génois et florentins à passer à l’étalon or. Ce brusque afflux de métal jaune va changer le rapport de rareté et faire basculer le ratio or/argent, provoquant un krach monétaire et l’effondrement économique de 1345. (cf « Histoire de l’Argent » tome I)

Tour à tour, les arabes, les génois, les portugais puis les anglais vont chercher à maîtriser ce commerce de l’or de cette zone de l’ouest africain que les anglais baptiseront la côte de l’or. L’Empire colonial français va se tailler la part du lion dans cette région. Sénégal, Côte d’Ivoire, Cameroun, Mali, Burkina Faso, Niger, Algérie, Maroc. La décolonisation des années 60 va amener chacun de ces pays à avoir des parcours néo-coloniaux différents. Le 22 septembre 1960, le Mali accède à l’Indépendance et sous l’impulsion de son président Modibo Keïta se tourne vers le socialisme. Déjà en 63-64, les touaregs veulent faire sécession. Rompant avec la France, le nouveau président crée le Franc Malien, imprimé dans les pays de l’est, mais le peuple n’a pas confiance dans cette monnaie et préfère le Franc CFA, monnaie des échanges avec les pays voisins. Lors de sa deuxième dévaluation en 1967 (50%), le mécontentement va provoquer un coup d’état. Le nouveau dictateur, issu de l’armée, a participé comme instructeur à la guérilla maoïste pour l’indépendance du Tanganyka, l’actuelle Tanzanie. Il va faire appel à l’aide financière internationale, dont les fonds seront détournés et simultanément va s’appuyer sur les soviétiques pour développer le pays. En 1984, le Franc malien n’ayant aucune crédibilité, il est obligé de revenir au Franc CFA, se mettant ainsi sous la coupe des banquiers français. La France est le premier bailleur de fonds au Mali et représente plus de la moitié des importations de ce pays en déficit commercial permanent. En 1990, ne voyant pas l’aide internationale s’investir pour développer la région, les touaregs se révoltent à nouveau. L’année suivante, la répression sanglante d’un mouvement pour un retour à la démocratie, amène un coup d’état militaire. Amadou Toumani Touré prend le pouvoir le temps d’une transition démocratique. Il revient à la présidence par les urnes en 2002, après avoir œuvré à l’ONU auprès de Kofi Annan. Il sera destitué par un nouveau coup d’état militaire le 21 mars 2012, pour sa mauvaise gestion de la crise au Nord-Mali en zone touareg.

[A suivre]

Advertisements
 
29 Commentaires

Publié par le 22 janvier 2013 dans Non classé

 

29 réponses à “La France casse du touareg au Mali – Partie 1

  1. chouan

    22 janvier 2013 at 12 h 32 min

    Cette guerre au mali a pour but, outre d’obéir aux ordres d’Obama ,de faire diversion sur le plan intérieur, en détournant « l’opinion » des vrais problèmes et de la situation dramatique du pays. Et çà marche: même les « nationaux » embrayent: le CNC d’Holleindre approuve, le FuN approuve, le site « patriote, pro sioniste France Presse Info approuve, etc…

     
    • Filibert

      22 janvier 2013 at 14 h 46 min

      @ Menthalo
      Pour les frais de cette guerre ce n’est pas 400.000 € que cela coûte, mais 10 à 20 fois plus :
      Un Rafale qui fait 8h pour aller et revenir du Mali avec un avion ravitailleur en cours de route revient à 200.000 à 300.000 €, plus 6 missiles de 100.000 à 500.000 € le missile selon le type, ce qui fait de 1 à 3 millions par Rafale x 4 avions = 4 à 12 millions par jour plus les 6 mirages 2000 moins loin, on sera plutôt pour 10 à 20 millions par jour pour l’aviation.
      Les américains ont annulé une facture de 19 millions $ pour les transports qu’ils ont fait dans la semaine et il n’y a pas qu’eux (location aux russes d’Antonov…). La logistique va revenir au moins à 2 millions € par jour si on réparti les frais d’acheminement sur un mois.
      La troupe au sol de 2500 hommes et le matériel doit revenir à 1 million € par jour, plus les munitions et les missiles !
      Si les Rafales ne viennent pas tous les jours, on peut faire une moyenne de 10 millions € par jour de guerre, 300 millions par mois; 3,6 milliards pour un an !!!!!
      Cela fait 25 fois le premier chiffre annoncé !
      Les Américains dépensent au moins 122 milliards de $ en Afganistan tous les ans !

       
      • stef

        22 janvier 2013 at 19 h 33 min

        Cahuzac, a la radio ce matin annonce un montant prevu par le budget de 600 millions annuel pour faire fumer les famas.

         
      • Menthalo

        22 janvier 2013 at 20 h 10 min

        Merci Filibert
        Je ne suis pas un spécialiste des coûts des armées, j’ai reproduit des données prises dans un article. Mea Culpa.
        Je suis preneur d’informations de qualité comme celles-ci

         
  2. lodela971

    22 janvier 2013 at 13 h 04 min

    IRIB- Entretien avec M.Bassam Tahhan, politologue et professeur de stratégie et de géopolitique: « La réunion de la coalition de l’opposition syrienne, prévue, à Paris, pas d’issue, pour la diplomatie de Fabius ». http://french.irib.ir/analyses/interview/item/238173-bassam-tahhan,-grand-spécialiste-de-la-syrie

     
  3. sullymorlandimus

    22 janvier 2013 at 13 h 28 min

    Je suis né au Sénégal lors de la République éphémère de Dia-Mamadou-Dia. Le paternel qui y était coopérant technique avait rédigé une double thèse, sociologique pour Sciences Po et technique pour le diplôme d’ingénieur agri. Dans le détail, l’art d’inverser la nature des rapports entre les différentes ethnies par la puissance colonisatrice, c’est beaucoup plus subtil que cet article ne veut bien diffuser. Par-contre, je constate que comme pour l’affaire du député belge, et à l’instar de la technique d’extraction des couteaux sur la plage, on diffuse ici et là des vérités incomplètes, notamment en références fiables, juste pour évaluer dans ce genre de réseaux sociaux le degré d’expertise du citoyen lambda +.
    Ceci afin de mieux ajuster le tir dans l’art de prendre à contre pied les opinions sans jamais risquer à ce qu’un trop grand nombre ait le fin mot de la manip.
    Bravo les artistes !

     
    • Menthalo

      22 janvier 2013 at 20 h 25 min

      lol moi aussi je suis né au Sénégal … mais contrairement a votre « paternel » qui a rédigé une thèse sur l’art de diviser pour mieux régner, je ne suis pas un spécialiste de la question africaine et encore moins malienne.
      J’ai appris tout en m’informant pour composer cet article très imparfait. Il montre néanmoins un très grand nombre des composantes de ce problème beaucoup plus complexe que je l’avais imaginé au départ. Evidemment, j’aurais pu m’étendre sur certains sujets et creuser plus profondément les liens intimes entre certaines factions comme L’AQMA, le trafic de drogue et les services secrets militaires algériens…. Le citoyen lambda que je suis, trouve que ce résumé est assez réaliste même s’il est simpliste. Si tous les citoyens lambda étaient correctement informés par les médias, mes débroussaillages ne seraient pas nécessaires…

       
  4. lodela971

    22 janvier 2013 at 14 h 44 min

    Le président Barack Obama et le clonage pour une guerre des étoiles à venir http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/01/21/26208289.html

     
  5. nobody

    22 janvier 2013 at 14 h 52 min

    La France exporte au Mali 280M€ (2ème fournisseur), et importe 6M€. La balance commerciale totale du Mali est déficitaire de 1,3 milliards de dollars (pour 14,48 millliards de PIB).
    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo/mali/presentation-du-mali/

    La faiblesse de nos achats tend à démontrer que nous (la France) ne pillons pas les réserves de ce pays.
    http://www.tresor.economie.gouv.fr/pays/mali

    L’arnaque consiste à spolier les citoyens maliens (cours des matières premières manipulées à la baisse) et les citoyens français (prêts accordés à fonds perdus) au profit d’actionnaires apatrides et gourmands (le fameux 0,1 %).

     
    • librezen

      22 janvier 2013 at 17 h 25 min

      l’Elite financière prête 280 millions d’€ au Mali servant à acheter 280 millions d’€ de produits français vendus par ces mêmes Elites (indirectement). Ils gagnent sur 2 tableaux, les taux d’intérêt et les marges sur les ventes.

       
  6. binjou

    22 janvier 2013 at 15 h 51 min

    Al-Qaïda sert d’écran de fumée à la recolonisation de l’Afrique du nord par l’OTAN

    De plus en plus de pays occidentaux s’impliquent directement ou indirectement dans le conflit au Mali, et les interrogations sont de plus en plus nombreuses sur leurs motivations. Le journaliste Neil Clark explique ici à RT, que l’intervention a « uniquement des raisons économiques ».

    Plusieurs pays occidentaux ont déjà proposé leur aide à la France, laquelle va renforcer sa force militaire jusqu’à 2500 soldats la semaine prochaine.

    Le Royaume-Uni fournit une assistance logistique aérienne, tandis que les États-Unis fournissent des systèmes de surveillance et une aide dans le renseignement.

    http://www.mondialisation.ca/al-qaida-sert-decran-de-fumee-a-la-recolonisation-de-lafrique-du-nord-par-lotan/5319872

     
  7. binjou

    22 janvier 2013 at 15 h 55 min

    La main du Pentagone derrière l’intervention française au Mali

    L’analyste pense que la France ne peut simplement pas financer cette guerre.

    “Nous sommes maintenant engagés dans 16 opérations militaires différentes à travers le monde et le Mali est la dernière en date. La dette publique représente un véritable problème et le budget n’a pas été équilibré depuis 1974 (NdT: juste après la loi Pompidou-Giscard sur la Banque de France comme par hasard…), nous n’avons pas un centime pour financer une autre guerre inutile”

    http://www.mondialisation.ca/la-main-du-pentagone-derriere-lintervention-francaise-au-mali/5319862

     
  8. Compte

    22 janvier 2013 at 16 h 10 min

    Bonjour,

    Le problème des frontières héritées de la décolonisation (baclée et imposée) et la division des ethnies qui en a résulter sont un vrai problème. On est d’accord.
    Que les financiers et les multinationales (ce sont souvent les mêms intérêts croisés) se fassent de l’argent sur le dos des peuples africains et européens (surtout français), c’est vrai aussi.
    Que des réseaux (dont des réseaux politico-mafieux) profitent de l’instabilité et/ou de la faiblesse de ces pays, est exact aussi.
    Ce sont des problèmes qui doivent être réglés.
    Ceci étant dit, il faut être un minimum logique. Autant il est anormal d’intervenir dans des guerres où nos intérêts ne sont pas en jeux (comme l’Afghanistant), autant nous devons défendre nos intérêts quand cela est nécessaire.
    Désolé mais cela à toujours été ainsi. Ce n’est pas propre à la France et à notre époque.
    Il faut aussi arrêter de nous ressortir cette accusation de « néo-colonialisme » à chaque fois.
    Quand on intervient, on est « néo-colonialiste » et, quand on intervient pas, on nous accuse de ne pas nous intéresser à la souffrance de ses peuples et on nous accuse (directement ou indirectement) de « racisme ».
    Même si ces groupes musulmans (car tel est le cas, même si les médias sont un peu génés par cette vérité) sont, en partie, manipulés, il n’empêche qu’ils constituent un danger pour nos intérêts et notre sécurité (via leurs réseaux en France).
    La guerre est-elle le meilleur moyen de régler cela? Peut-être pas! Le problème c’est que les pleutres qui nous dirigent ne prennent jamais les bonnes décisions au bon moment et on se retrouve toujours avec des situations catastrophiques quand on se décide d’agir.
    Il y a aussi une contradiction (et beaucoup d’hypocrisie): Au moment où le gouvernement (mais ce n’est ni le seul, ni le premier, hélas) va ENCORE réduire notre armée (qui va finir par resssembler à rien), celui-ci n’a de cesse de l’envoyer en opération.
    Là aussi, il va falloir faire un choix: Soit on réduit encore notre armée et dans ce cas là il faut adapter nos interventions à son « format » (et donc notre diplomatie et notre rayonnement); Soit on a l’intention de continuer à jouer aux gendarmes et (parfois) défendre nos vrais intérêts et, dans ce cas là, il faut lui en donner les moyens humains et matériels (donc financiers).On envois pas des hommes au combat (même si c’est leur métier) dans de mauvaises conditions.
    Dans cette histoire, il faut aussi ne pas oublier la responsabilité de Sarkozy (guerre en Libye dont on retrouve le matériel en face de nous) et des américains (qui ont formés nombre des hommes que nous combattons.

    Cordialement.

     
    • Zaama

      23 janvier 2013 at 1 h 33 min

      Franchement, vous êtes l’archétype de celui ou celle qui croit tout savoir tout connaître et qui laisse son cerveau primaire prendre le dessus, ou alors vous êtes un troll, « il n’empêche qu’ils constituent un danger pour nos intérêts et notre sécurité (via leurs réseaux en France » :

      1- Vous ne le savez pas mais vous n’avez aucun intérêt dans cet guerre, ceux qui vont profiter ce ne sont que quelques personnes, et une bonne partie des lecteurs de ce site, l’ont compris. Vous, vous allez payer plus d’impôts et recevoir plusieurs enfants de votre nation dans des cercueils, mort non pour la France mais pour Total, Areva et les minières.

      2- Puisque vous parlez des « fous de Dieu » et de leurs supposés réseaux en France, sachez qu’ils sont soutenus en armes et en financement en Syrie. Ah vous ne le saviez pas, bon…

      3- Puisque ces « fous de Dieu » sont par définition fous et qu’ils ont des réseaux en France, pourquoi ne les ont-ils pas activés, donc ils raisonnent un petit peu quand même non ? Depuis le temps que vous dîtes qu’ils sont là… ou alors ils sont arrivés cette année, ce mois-ci, mais que font les douanes…

      Bref, je pencherai plutôt pour le troll tout en sachant très bien qu’ils existent des gens qui réfléchissent aussi peu que vous…malheureusement.

       
      • Compte

        23 janvier 2013 at 10 h 10 min

        Bonjour,

        Pour commencer, je part du principe que les personnes qui insultent leurs interlocuteurs sont en général celles qui ont le moins d’arguments valables. Ca « compense » (du moins, le croient-elles) Manifestement, c’est votre cas.
        Je vous ferais remarquer que je n’ai, de mon côté, insulter personne. Je donne mon point de vue et c’est mon droit, que cela vous plaise ou pas. De plus, je n’ai jamais dit que « je savais tout ».
        Maintenant, venons-en à vos « arguments »:

         » Vous ne le savez pas mais vous n’avez aucun intérêt dans cet guerre, ceux qui vont profiter ce ne sont que quelques personnes, et une bonne partie des lecteurs de ce site, l’ont compris. »

        Je vous conseil de bien relire mon texte. Je ne parle pas de moi personnellement mais de la France. Outre nos ressortissants, la France à des intérêts bien réels dans cette région (c’est bien pour cela que d’autres états cherchent à nous remplacer).
        Certes, quelques sociétés multinationales vont en profiter (là aussi, j’ai dénoncer ce fait) mais cela n’enlève rien au postulat de base.

        « Vous, vous allez payer plus d’impôts et recevoir plusieurs enfants de votre nation dans des cercueils, mort non pour la France mais pour Total, Areva et les minières. »

        On va payer notre énergie plus chère? Je sais mais cela relève d’un problème politique interne à la France et non de nos intérêts dans cette région de l’Afrique. Ne mélangez pas tout.
        Concernant la mort de soldats français, outre que leur métier implique ce risque, s’il doit y en avoir (ce que je ne souhaite pas bien sûr [mais malgré tout, la guerre est la guerre] ), je préfère que ce soit pour défendre NOS intérêts (ceux de la France, je précise) que des intérêts étrangers (comme en Afghanistan).

        « Puisque vous parlez des « fous de Dieu » et de leurs supposés réseaux en France, sachez qu’ils sont soutenus en armes et en financement en Syrie. Ah vous ne le saviez pas, bon… »

        Déjà, je ne parle pas des «fous de Dieu» mais des musulmans. Concernant leurs réseaux en France, ils sont effectifs. Je ne suis pas bête et je sais bien que nos services en connaissent une bonne partie mais qu’ils ne font rien (sur ordre sûrement).
        Pour ce qui touche la Syrie, désolé de vous déçevoir mais je suis au courant. Eh oui. Et il en était de même en Libye. Cela prouve que nos dirigeants mènent une politique internationale contraire aux intérêts de la France mais ça ne change rien quand au fond de mon texte.

        « Puisque ces « fous de Dieu » sont par définition fous et qu’ils ont des réseaux en France, pourquoi ne les ont-ils pas activés, donc ils raisonnent un petit peu quand même non ? Depuis le temps que vous dîtes qu’ils sont là… ou alors ils sont arrivés cette année, ce mois-ci, mais que font les douanes… »

        Déjà, quand on parle de « fous » de Dieu, cela ne veut pas dire que l’on est fou (dingue ou taré) dans le stricte sens du terme mais que l’amour, l’attachement ou la peur (pour certains) que l’on porte à Dieu est très forte.
        Plusieurs de leurs réseaux ont été démantelés en France ces derniers temps. Preuve que l’on connait leurs existences d’ailleurs. Ces réseaux existent sur une base concrète (le djihad et la rancoeurs basée sur tout les mensonges historiques colportés depuis des decennies) mais sont en partie manipulés par nos services (et/ou par des services étrangers [souvent les deux]).
        L’affaire Merrah en est, me semble t-il, un bon exemple.
        Quand aux douanes!!! Etes-vous donc naïf à ce point? De qui dépendent les douanes? Poser la question c’est y répondre. De plus, avec la « construction » européenne actuelle, nous ne contrôlons plus nos frontières terrestres et les frontières extérieures de l’Europe sont de vrais passoires. On entre en Europe comme dans un moulin (ou presque). Sans compter les complicités intérieures.

        « Bref, je pencherai plutôt pour le troll tout en sachant très bien qu’ils existent des gens qui réfléchissent aussi peu que vous…malheureusement. »

        Troll ou pas, je vous retourne le conseil. La colère est mauvaise conseillère. Avant d’écrire, on réfléchit… un peu. Et on évite d’insulter (cela ne sert à rien).

        Cordialement.

         
      • sullymorlandimus

        23 janvier 2013 at 12 h 44 min

        @Zaama et compte;

        De grâce, les uns comme les autres, ne soyez pas trop péremptoires. L’ETAT sait parfaitement ce qu’il fait et les services dont nous disposons sont loin, très loin, d’être nés de la dernière pluie.
        S’il fallait faire un historique des méthodes et des pourquoi et comment, mieux vaudrait postuler direct à la DGSE, et encore….. Car les informations y circulent de façon très parcellaire et ce dans un contexte de cloisonnement préventif. Sarko a vainement tenté d’en ébranlé l’édifice, il s’est bien ramasé le pauvre « gouyat ». Hollande semble beaucoup plus averti de la chose, il m’étonne dans le bon sens sur ce point là. Dans le monde où nous vivons une seule règle en matière de contrôles territoriaux et des intérêts d’une nation, « A pute, pute et demie » point barre.
        L’angélisme se satisfait d’appréciations ou d’analyses arrangées à posteriori. Aboukir et Trafalgar plus l’opération Moscova nous ont été de bonnes leçons, tentons de ne pas renouer avec la folie de croire en nos certitudes aussi figées que fossilisées.

         
      • Zaama

        23 janvier 2013 at 14 h 03 min

        à « compte » je n’ai pu vous répondre directement alors je vous réponds ici

        Je vous retourne le compliment, où avez-vous que je vous ai insulté, ah l’argument classique pour dire que je n’ai aucun argument, vous auriez pu trouver mieux…
        Ou peut-être voyez-vous dans « cerveau primaire » une insulte, auquel cas j’ai mis dans le mille, j’en suis franchement désolé. 🙂
        Pas d’argument dîtes-vous alors que j’en donne au moins 3 auquel vous avez répondu, j’aurais pu développer vu que vous semblez tout savoir, n’est-ce pas.

        Cerveau primaire parce que :
        « Je vous conseil de bien relire mon texte. Je ne parle pas de moi personnellement mais de la France. »

        Vous devriez relire mon texte également, je parlais de tous les Français, pas uniquement de vous, c’est pas bien de se prendre pour le centre du monde…

        Cerveau primaire parce que :
        « Outre nos ressortissants, la France à des intérêts bien réels dans cette région (c’est bien pour cela que d’autres états cherchent à nous remplacer).
        Certes, quelques sociétés multinationales vont en profiter (là aussi, j’ai dénoncer ce fait) mais cela n’enlève rien au postulat de base. »

        En gros si c’est pas nous ça sera eux… quel argument dis donc…
        Où avez-vous vu que vous aviez de tels droits? ou alors le territoire de France comprend une partie de l’Afrique? dans ce cas ne vous plaignez pas qu’il y ait des musulmans, des noirs et des étrangers en France qui soit dit en passant sont venus sans armes, c’est les multinationales qui les ont fait venir, encore une tarte de leur part, vous en redemandez.
        La France a des intérêts certes, mais c’est la France des nantis croyiez-vous vraiment qu’ils luttent pour vos intérêts, pitoyable de voir tant de naïveté.

        « On va payer notre énergie plus chère? Je sais mais cela relève d’un problème politique interne à la France et non de nos intérêts dans cette région de l’Afrique. Ne mélangez pas tout. »

        1) Si la France achetait directement son pétrole aux pays le vendant sans passer par les compagnies pétrolières il lui reviendrait largement moins cher.
        2) Sachez juste que : qui dit multinationale dit actionnaires qu’il faut payer :
        a) En licenciant comme ce fut le cas de la raffinerie de LyondellBasell dans les (Bouches-du-Rhône)
        b) En s’accaparant par la force de préférence les ressources des pays du sud
        3) Problème politique interne : étayez, quel est ce problème? les politiciens sont sous la coupe des banques et des compagnies pétrolières. C’est de la corruption, en gros vous suivez des politiciens corrompus et vous en êtes content…

        « Concernant la mort de soldats français, outre que leur métier implique ce risque, s’il doit y en avoir (ce que je ne souhaite pas bien sûr [mais malgré tout, la guerre est la guerre] ), je préfère que ce soit pour défendre NOS intérêts (ceux de la France, je précise) que des intérêts étrangers (comme en Afghanistan). »

        Certes un soldat doit se préparer à mourir mais pour défendre son pays face à une invasion, auquel cas ce n’est plus qu’un mercenaire qui tue pour de l’argent, encore une fois vous intervenez pour des intérêts étrangers, c’est clairement écrit dans l’article de menthalo… ou alors croyez-vous que Total et Areva et d’autres payent des impôts en France…

        Cerveau primaire parce que :
        « Déjà, je ne parle pas des «fous de Dieu» mais des musulmans. Concernant leurs réseaux en France, ils sont effectifs. Je ne suis pas bête et je sais bien que nos services en connaissent une bonne partie mais qu’ils ne font rien (sur ordre sûrement). »

        Eh bien, là vous dîtes carrément que tous les musulmans sont de dangereux terroristes, vous insultez l’innocence de millions de personnes mais à part ça c’est moi qui insulte, hein …

        « Je ne suis pas bête » ça c’est pas moi le dis c’est vous…

        « Pour ce qui touche la Syrie, désolé de vous déçevoir mais je suis au courant. Eh oui. Et il en était de même en Libye. Cela prouve que nos dirigeants mènent une politique internationale contraire aux intérêts de la France mais ça ne change rien quand au fond de mon texte. »

        Je ne suis pas déçu je vois que vous savez lire c’est une bonne chose, donc vous avez surement compris qu’ils ont soutenu et soutiennent encore ces « islamistes » contre lesquels ils prétendent lutter au Mali, … c’est bien ce je pensais.

        « Déjà, quand on parle de « fous » de Dieu, cela ne veut pas dire que l’on est fou (dingue ou taré) dans le stricte sens du terme mais que l’amour, l’attachement ou la peur (pour certains) que l’on porte à Dieu est très forte. »

        Ce sont des fanatiques point barre, aidés par des mercenaires étrangers de l’otan, dans l’Islam la raison doit primer sur l’affectif, les émotions sont mauvaises conseillères, la Justice doit primer sur nos émotions, pas le contraire. Et cela vaut pour les chrétiens fanatiques et les juifs fanatiques ainsi que les nationalistes xénophobes, pas un pour rattraper l’autre.
        De même, la Justice devrait primer sur votre avidité en ressources et en énergie, avidité, avarice qui sont des émotions négatives, encore plus mauvaises conseillères.

        « Plusieurs de leurs réseaux ont été démantelés en France ces derniers temps. Preuve que l’on connait leurs existences d’ailleurs. Ces réseaux existent sur une base concrète (le djihad et la rancoeurs basée sur tout les mensonges historiques colportés depuis des decennies) mais sont en partie manipulés par nos services (et/ou par des services étrangers [souvent les deux]).
        L’affaire Merrah en est, me semble t-il, un bon exemple. »

        Et après vous me dîtes que la France se bat pour ses intérêts… vous voyez le danger de ses réseaux mais vous ne voyez pas le danger de ceux qui utilisent ces réseaux.

        Quand aux douanes!!! Etes-vous donc naïf à ce point? De qui dépendent les douanes? Poser la question c’est y répondre. De plus, avec la « construction » européenne actuelle, nous ne contrôlons plus nos frontières terrestres et les frontières extérieures de l’Europe sont de vrais passoires. On entre en Europe comme dans un moulin (ou presque). Sans compter les complicités intérieures.

        Pour les douanes c’était une boutade, désolé que vous ne l’ayez pas compris…
        Et rassurez-vous contrairement à vous je ne suis pas un pas un naïf, ou en tout cas je le suis moins.

        Voilà pourquoi « ils » sont au pouvoir depuis si longtemps, « ils » trouveront toujours des gens comme vous pour les aider directement ou indirectement. Avec des amis comme vous pas besoin d’ennemis. Je vous aurais bien mis les liens mais les différents internautes en mettent une tonne à chaque fois, vous pouvez également faire des recherches.

        « Troll ou pas, je vous retourne le conseil. La colère est mauvaise conseillère. Avant d’écrire, on réfléchit… un peu. »

        Je ne suis pas en colère, les émotions sont mauvaises conseillères effectivement, je suis pour la Justice, « on réfléchit…un peu » sauf que vous je vous conseille de beaucoup réfléchir, ça ne vous fera pas de mal au contraire je crois

        « Et on évite d’insulter (cela ne sert à rien). »
        Bof, prenez-en de la graine ça vous servira peut-être qui sait…

         
      • Compte

        23 janvier 2013 at 18 h 41 min

        Bonjour,

        Comme il n’y a pas de lien pour répondre je passe donc par un ancien lien.

        « Je vous retourne le compliment, où avez-vous que je vous ai insulté, ah l’argument classique pour dire que je n’ai aucun argument, vous auriez pu trouver mieux…
        Ou peut-être voyez-vous dans « cerveau primaire » une insulte, auquel cas j’ai mis dans le mille, j’en suis franchement désolé. »

        Avoir un « cerveau primaire » ou être un « troll » sont donc, dans votre jargon, des compliments? Nous ne vivons vraiment pas sur la même planète.

        « Pas d’argument dîtes-vous alors que j’en donne au moins 3 auquel vous avez répondu, j’aurais pu développer vu que vous semblez tout savoir, n’est-ce pas. »

        Vous lisez en diagonale ou vous avez des difficultés avec le français?
        J’ai écrit que vous n’aviez pas d’arguments valables.La preuve est qu’ensuite j’écris: Voyons voir vos « arguments ».
        Et, encore une fois, je n’ai jamais prétendu « tout savoir ».

        « Vous devriez relire mon texte également, je parlais de tous les Français, pas uniquement de vous, c’est pas bien de se prendre pour le centre du monde… »

        Je cite: « vous êtes l’archétype de celui ou celle qui croit tout savoir tout connaître et qui laisse son cerveau primaire prendre le dessus, ou alors vous êtes un troll… »
        « Vous » c’est bien moi, non? C’est donc à moi que s’adresse votre « compliment ». Je ne me prend donc pas pour le centre du monde mais je sais lire (et surtout comprendre ce que je lis).

        « En gros si c’est pas nous ça sera eux… quel argument dis donc… »

        Ce n’est pas un argument mais une réalité. Il faut se réveiller. On ne vit pas chez les bisounours.

        « Où avez-vous vu que vous aviez de tels droits? »

        Ou? En étudiant l’histoire, tout simplement. Cela concerne TOUS les peuples, de toutes les époques. Bien entendu, il faut en avoir les moyens. Mais ceux qui ne les ont pas et ne le font donc pas, ne le font pas par esprit de justice mais par manque de moyen. On peut le regretter, le dénoncer, tout ce que vous voulez mais c’est ainsi. Il faut faire avec et s’adapter.

        « ou alors le territoire de France comprend une partie de l’Afrique? dans ce cas ne vous plaignez pas qu’il y ait des musulmans, des noirs et des étrangers en France qui soit dit en passant sont venus sans armes, c’est les multinationales qui les ont fait venir, encore une tarte de leur part, vous en redemandez »

        Que ce soit des multinationales qui les aient fait venir, on le sait (et par par philanthropie). Mais, encore une fois, quel rapport avec le sujet. Aux dernières nouvelles, on ne (re)colonise pas ce territoire (on ne peut pas véritablement parler de pays)? Quand aux étrangers qui rentrent chez nous sans armes (hormis leur ventre. Relisez certains hommes politiques algériens, entre autre), là aussi, il n’y à aucun rapport. Vous mélangez tout.

        « La France a des intérêts certes, mais c’est la France des nantis croyiez-vous vraiment qu’ils luttent pour vos intérêts, pitoyable de voir tant de naïveté »

        Au secours! Mélanchon! Besancenot! Sortez de ce corps!!! Dans peu de temps vous allez me sortir la lutte des classes aussi? Il faut évoluer. Même à l’Est ils n’y croient plus. Nous avons des intérêts fondamentaux en Afrique, que cela plaise ou pas. Question naïveté, je ne pense pas que vous puissiez me donner de leçons. Vous retardez d’un bon siècle. Et de plus, j’ai déjà répondu (par avance) avec cet « argument » car je savais que l’on allait me le sortir.

        « 1)Si la France achetait directement son pétrole aux pays le vendant sans passer par les compagnies pétrolières il lui reviendrait largement moins cher. »

        On fait comment? On va dans ces pays avec notre jerrycan? Là encore vous situez mal le problème. On a besoin de compagnie pétrolière (donc de professionnels) mais comme il s’agit d’un secteur stratégique (énergétique), celui-ci devrait être du ressort de l’Etat (comme ça l’était avant).

        « 2) Sachez juste que : qui dit multinationale dit actionnaires qu’il faut payer »

        Quelle « découverte »! Donc, des personnes qui investissent dans une entreprise ne sont bons qu’à payer? Si l’entreprise perd de l’argent, ils en perdent! Si elle en gagne, ils en gagnent! Tel est le postulat de base. Il faudrait donc qu’ils en perdent dans les deux cas? Mais alors plus personnes n’investiras! L’actionnariat en lui-même n’est pas une mauvaise chose. Il faut réglementer les intérêts, c’est tout (et revoir les salaires des dirigeants surtout). De plus, si ce ne sont pas des actionnaires qui investissent, ce doit être l’Etat (c’est ce qu’on appelle le capitalisme d’Etat) avec nos impôts. Mais celui-ci n’est pas le meilleur gestionnaire (et je suis gentil).
        Donc, hormis dans des secteurs vraiment vitaux pour le pays, l’actionnariat (encadré) est la meilleur solution.

        « b) En s’accaparant par la force de préférence les ressources des pays du sud »

        Par exemple?

        « 3) Problème politique interne: étayez, quel est ce problème? les politiciens sont sous la coupe des banques et des compagnies pétrolières. C’est de la corruption, en gros vous suivez des politiciens corrompus et vous en êtes content… »

        Vous avez, en partie, répondu à votre question. Un système totalement corrompus. Droite ou gauche, c’est la même chose. Réfléchissez un peut, tirez-en les conclusion évidente et vous aurez votre réponse. Mais en aurez-vous le courage? Et, pour info, je ne suis pas de politiciens corrompus (où avez-vous lu ça?)

        « Certes un soldat doit se préparer à mourir mais pour défendre son pays face à une invasion, auquel cas ce n’est plus qu’un mercenaire qui tue pour de l’argent, encore une fois vous intervenez pour des intérêts étrangers, c’est clairement écrit dans l’article de menthalo… ou alors croyez-vous que Total et Areva et d’autres payent des impôts en France… »

        Mais la « défense de son pays » ne se limite pas à une zone géographique. Par le jeu de la mondialisation, notre pays dépends de source extérieures. On peut le dénoncer et le déplorer mais tel est le cas actuellement (et ce sont les politiciens de notre système politique actuel qui en sont responsable). Je ne vous ferais pas l’affront de vous expliquer tout cela en détail mais si nos intérêts à l’étranger sont menacer, cela se répercute(ra) dans l’hexagone, d’une manière ou d’une autre. Il est donc de la responsabilité de nos dirigeants de réagir à de telles menaces. Le problème est qu’en général, ils y répondent trop tard et trop mal. Un soldat français qui intervient à l’étranger n’est pas un mercenaire car il part sur ordre de notre pays. Vous devriez aller consulter la définition dans un dictionnaire. Et, pour infos, Total et Areva paient effectivement des impôts en France. Assez? C’est un autre problème!

        « Eh bien, là vous dîtes carrément que tous les musulmans sont de dangereux terroristes, vous insultez l’innocence de millions de personnes mais à part ça c’est moi qui insulte, hein … »

        Encore une fois, vous inventez. Vous parliez de « fous de Dieu ». J’ai précisé que ce sont des musulmans (et non « fous de Dieu ») et vous en concluez que j’accuse tous les musulmans d’être de « dangereux terroristes ». Nous parlions des réseaux en place en France pas de la population musulmane en France. Encore une fois, vous mélangez tout (volontairement?).

        « Je ne suis pas déçu je vois que vous savez lire c’est une bonne chose »

        Non seulement je sais lire mais surtout, je comprend ce que je lis. Vous devriez vous y mettre aussi, ce ne serait pas du luxe.

        « Ce sont des fanatiques point barre, aidés par des mercenaires étrangers de l’otan »

        J’ai l’impression que vous aussi, à votre manière, vous êtes un « fanatique. Concernant votre accusation de mercenariat, j’ai déjà répondu donc inutile d’épiloguer.

        « dans l’Islam la raison doit primer sur l’affectif… »

        C’est nouveau mais … si vous le dites.

        « les émotions sont mauvaises conseillères, la Justice doit primer sur nos émotions, pas le contraire. »

        Très juste. Je vous conseil d’appliquer cela vous-même.

        « Et cela vaut pour les chrétiens fanatiques et les juifs fanatiques ainsi que les nationalistes xénophobes, pas un pour rattraper l’autre. »

        Bonjour le mélange des genres et l’amalgame. Vieille technique mais qui ne fonctionne pas. Quels « Chrétiens fanatiques »? Quels « juifs fanatiques? » (plus risquer là, non?) Quels « nationalistes xénophobes »? (connaissez-vous au moins le sens de ce dernier mot?)

        « De même, la Justice devrait primer sur votre avidité en ressources et en énergie, avidité, avarice qui sont des émotions négatives, encore plus mauvaises conseillères »

        Quelle grandiloquence. Le problème c’est que je ne sais pas de quelle nationalité vous êtes (moi, je suis français mais je pense que vous l’aviez compris [au moins ça]). Notre « avidité »? Mais si nos pays n’étaient pas « avide » en ressources et énergies (dont la plupart ont d’ailleurs été découvertes et exploitées par nous), nombre de pays (et donc de peuples) seraient dans une situation économique bien pires qu’actuellement.(même s’il y a des abus dans ce secteur). Si les classes dirigeantes de ces pays producteurs de ces richesses n’étaient pas aussi corrompus (hé oui, il n’y a pas que nos élites à l’être), leurs peuples seraient dans une meilleurs situation. Franchement, les donneurs de leçons à sens unique !!!

        « Et après vous me dîtes que la France se bat pour ses intérêts… vous voyez le danger de ses réseaux mais vous ne voyez pas le danger de ceux qui utilisent ces réseaux. »

        Encore une fois, vous mélangez tout. Je répète (une dernière fois):
        Oui, la France à des intérêts en Afrique et oui, elle à le droit de les défendre.
        Oui, il y a des réseaux musulmans en France (qui n’impliquent pas tout les musulmans, bien sûr [puisqu’il faut préciser]) et ceux-ci (qui sont en partie connus et/ou manipulés) sont un danger pour notre pays. Les deux affirmations ne sont pas contradictoires mais ne se trouvent tout simplement pas au même niveau.
        J’espère que cette fois, vous aurez compris.

        « Pour les douanes c’était une boutade, désolé que vous ne l’ayez pas compris…
        Et rassurez-vous contrairement à vous je ne suis pas un pas un naïf, ou en tout cas je le suis moins. »

        Boutade? Peut-être mais cela à au moins permis de préciser un point. Quand à savoir si vous n’êtes pas naïf, honnêtement, je n’en suis pas aussi sûr que vous.

        « Voilà pourquoi « ils » sont au pouvoir depuis si longtemps, « ils » trouveront toujours des gens comme vous pour les aider directement ou indirectement »

        Et vous dites ne pas être naïf? Vu que vous ciblez toujours à côté, vous les aidez infiniment plus que moi (et de loin). Les gens comme « eux », ce sont des gens comme « vous » qui les mettent qu pouvoir, pas moi. Ils ont toujours eu besoin de ce qu’on appelle des « idiots utiles ». Je précise que c’est le terme qu’ils utilisent pas celui que je vous accole (sauf si…).

        « vous pouvez également faire des recherches »

        Merci mais je ne vous ai pas attendu pour ça. Quand j’interviens dans un sujet, c’est toujours en connaissance de cause (même si l’on en apprends toujours dans l’échange « courtois » et « intelligent »)

        « Je ne suis pas en colère, les émotions sont mauvaises conseillères effectivement, je suis pour la Justice »

        C’est donc votre état naturel? C’est encore pire.
        Vous êtes pour la « justice »? Soit mais quelle « justice »?

         » « on réfléchit…un peu » sauf que vous je vous conseille de beaucoup réfléchir, ça ne vous fera pas de mal au contraire je crois.
        « Et on évite d’insulter (cela ne sert à rien). »
        Bof, prenez-en de la graine ça vous servira peut-être qui sait… »

        Que dire à cela? Grandissez! Vous n’êtes pas d’accord avec ma position (ce qui est votre droit) et vous m’insultez (pardon: vous me « complimentez »).
        Vous tenez un discours de gauchiste périmé avec tous les poncifs que cela suppose, vos « arguments » sont surannés, vous ne comprenez pas ce que je dis et vous me conseillez de « réfléchir ».
        Je vous laisse votre « graine ». Elle vous sera plus utile qu’à moi.

        Cordialement.

         
      • Zaama

        23 janvier 2013 at 23 h 14 min

        à compte

        pour info je ne vote pas donc et je ne voterai jamais, vous par contre vous avez l’air d’être un réac de droite qui n’a toujours pas digéré que la France ait perdu ses colonies, peut-être voter FN même, et ce n’est pas un reproche juste que vous parlez de l’umps mais jamais du Fn…

        Vous n’êtes pas pour les socialistes mais vous soutenez Hollande qui envahit d’autres pays, quel hypocrite.

        Non pour les étrangers mais oui pour leurs ressources si ça ce n’est pas du colonialisme, qu’est-ce que c’est ? Eh oui cerveau primaire, celui qui commande de manger, boire, vous ne voyez que votre ventre et vous seriez prêt à voler la part du voisin.

        on croirait un gamin dans une cours de récré qui veut toujours avoir raison, mais bon c’est pareil avec des amis et des membres de ma famille, c’est exactement leurs discours…
        quand je parle de Justice, ça veut dire une vrai JUSTICE, moi je vois large pour toute l’Humanité alors que vous ne voyez que vos petits intérêt égoïstes et vous me conseiller de grandir…
        si c’est cela que vous appelez grandir, je préfère rester comme je suis.

        C’est peut-être un discours de gauchiste, naïf, dépassé et tout ce que vous voulez mais que vous voulez-vous nul n’est prophète en son pays, ou en sa planète.

        Sachant qu’en plus il y a sur cette planète de quoi nourrir et chauffer des milliards et des milliards d’êtres humains, je ne comprends par votre argument de préserver nos intérêts étant donné que ces pays ont toujours commercé avec la France et ce pétrole ils le vendront sinon qu’en feraient-ils? le boire? et même s’ils ne le vendent pas, la France a assez d’ingénieurs et de chercheurs qui sauront trouver des énergies alternatives pour peu qu’on leur donne les moyens de faire des recherches, et ne me sortez pas, il n’y a pas d’argent, des millions sont dépensés en ce moment pour une guerre.
        Comment croyez-vous que l’Allemagne soit devenue indépendante ? Ses troupes sont-elles en Russie en ce moment ? Non, et pourtant le pétrole russe coule à flot et c’est pourtant la Russie qui est dépendante de l’Allemagne non l’inverse, pareil entre la Chine et l’Allemagne.

        Pour vous je ne me pose même pas la question si vous êtes un idiot utile ou pas, vous l’êtes et le pire c’est que vous ne vous en rendez même pas compte, ou alors votre haine et votre orgueil prennent le pas sur votre réflexion.

        Bref, vous avez raison je reprends ma graine, je m’en vais la planter ailleurs, peut-être donnera t-elle un bel arbre mais je me demande lequel, peut-être celui de la Paix et de la Sagesse.

        Non, non je ne suis pas bouddhiste, je devance, parce qu’après gauchiste, je suis sur que j’aurais droit à ce terme, un rêveur, peut-être ?
        Est-ce que c’est parce que vous avez abandonné vos rêves ou alors n’avez-vous jamais rêvé de cela, ok.
        Mais peut-être que cet idéal ne se propagera que par les armes, quel dilemme n’est-il pas ? Instaurer la paix par la guerre. Il faudra tôt ou tard qu’on y songe pourtant ce que beaucoup d’idéaliste rechigne à faire.

        Bon c’est compliqué je le reconnais, mais ne me faîtes pas le reproche d’espérer, c’est la dernière chose, paraît-il, que Pandore a gardé dans la boîte pour l’Humanité.

        Un jour, les Humains pourront peut-être planter cette graine ensemble mais je doute que nous soyons prêt pour cela, mais si Dieu le veut qui sait.

        Allez cordialement, je vais rendre visite à la douce et rousse Morphée 🙂

         
      • Compte

        24 janvier 2013 at 10 h 45 min

        Bonjour,

        Cette discussion devient stérile.

        Vous m’accusez d’être « un gamin dans une cours de récré qui veut toujours avoir raison » alors que je vous rappelle que c’est vous qui m’avez interpeller et non l’inverse.
        Pour ma part, j’ai donner mon point de vue et depuis, je ne fait que répondre à vos divagations.
        N’inversez pas les rôles.

        Vous ne votez pas? La belle affaire! Moi non plus et alors? Que viennent faire nos idées politiques dans cette histoire?

        « quand je parle de Justice, ça veut dire une vrai JUSTICE, moi je vois large pour toute l’Humanité alors que vous ne voyez que vos petits intérêt égoïstes et vous me conseiller de grandir… »

        Une « vrai justice »? Ca ne dit toujours pas quelle justice? Tout cela est du bla-bla. Vous voyez large pour toute l’humanité? Mais l’humanité n’a que faire de vous! Vous allez bientôt me sortir que vous êtes « citoyen de la Terre », de l’Humanité? Soyons sérieux et revenons sur terre.
        En sortant cela vous faites le jeu des ennemis que vous dénoncez (qui veulent établir un gouvernement mondial et une nouvelle « religion » mondiale). Quand je vous disais que vous êtes naïf et que que vous les servez sans vous en douter!
        Pour ma part, je regarde les intérêts de mon pays et de mon peuple. Si vous considerez cela comme de l’égoïsme, c’est votre problème, pas le mien.
        Je confirme donc: grandissez.

        « C’est peut-être un discours de gauchiste, naïf, dépassé et tout ce que vous voulez mais que vous voulez-vous nul n’est prophète en son pays »

        Quel pays?

        « Sachant qu’en plus il y a sur cette planète de quoi nourrir et chauffer des milliards et des milliards d’êtres humains, je ne comprends par votre argument de préserver nos intérêts étant donné que ces pays ont toujours commercé avec la France et ce pétrole ils le vendront sinon qu’en feraient-ils? »

        Encore une fois, vous mélangez tout. Ces pays défendent AUSSI leurs intérêts (et ils ont raison).
        Ce pétrole ou ces matières premières ils peuvent les vendre à d’autres pays aussi.
        Nous avons des accords avec ces pays (comme d’autres puissances d’ailleurs) et ces accords (juste ou pas, c’est une autre question) doivent être respectés. De plus, les aides financières octroyés (si elles n’étaient pas détournées) prouve que notre pays n’exploite en rien ces territoires.

        « La France a assez d’ingénieurs et de chercheurs qui sauront trouver des énergies alternatives pour peu qu’on leur donne les moyens de faire des recherches »

        Exact et c’est ce qu’ils font actuellement. Mais l’un n’exclus pas l’autre. Dans l’état actuelle de notre technologie, les énergies alternatives ne sont pas en mesure de remplacer les énergies « fossiles » (ce qui reste à prouver: Il y a deux théorie sur l’origine du pétrôle: Biotique et abiotique) et nucléaire. Il faut rester les pieds sur terre et y aller avec prudence. Un jour peut-être? Mais en attendant…

        « Comment croyez-vous que l’Allemagne soit devenue indépendante? »

        Indépendante? De quoi?Elle dépend du pétrole russe et de l’énergie nucléaire française.
        Question « indépendance », on a vu mieux. Un jour, peut-être mais pas actuellement.

        « Pour vous je ne me pose même pas la question si vous êtes un idiot utile ou pas, vous l’êtes et le pire c’est que vous ne vous en rendez même pas compte, ou alors votre haine et votre orgueil prennent le pas sur votre réflexion. »

        Encore et toujours les insultes! Ca compense le manque d’arguments?

        « Non, non je ne suis pas bouddhiste, je devance, parce qu’après gauchiste, je suis sur que j’aurais droit à ce terme, un rêveur, peut-être?
        Est-ce que c’est parce que vous avez abandonné vos rêves ou alors n’avez-vous jamais rêvé de cela, ok. »

        Rêveur n’est pas un défaut en soit (quand on ne dirige pas un pays). Mais la réalité rattrape toujours les rêveries (imaginaires).
        De mon côté, je n’ai pas « abandonné » mes rêves (qui n’en a pas) mais je tiens compte du monde réel. Ca évite les déconvenues et nombres de catastrophes.

        « Un jour, les Humains pourront peut-être planter cette graine ensemble mais je doute que nous soyons prêt pour cela, mais si Dieu le veut qui sait. »

        Ensemble? Qu’ils commencent à la planter chacuns chez eux, ce sera déjà un bon début.

        Comme je le disais au début de ce texte, cet échange devient stérile. Pour ma part, j’estime qu’il n’y a rien à ajouter. Nous n’avons pas la même philosophie, les mêmes idées et les mêmes sources d’informations. C’est votre droit mais c’est aussi le mien.
        Je vous souhaite donc, malgré tout, bonne continuation, sans rancune aucune.

        Cordialement.

         
      • Zaama

        24 janvier 2013 at 11 h 30 min

        « Ensemble? Qu’ils commencent à la planter chacuns chez eux, ce sera déjà un bon début.

        Comme je le disais au début de ce texte, cet échange devient stérile. Pour ma part, j’estime qu’il n’y a rien à ajouter. Nous n’avons pas la même philosophie, les mêmes idées et les mêmes sources d’informations. C’est votre droit mais c’est aussi le mien.
        Je vous souhaite donc, malgré tout, bonne continuation, sans rancune aucune. »

        Effectivement, nous n’avons pas la même philosophie ni les mêmes idées ni les mêmes sources d’informations mais je ne crois pas pour ma part que cet échange est stérile.
        Je vous souhaite également une bonne continuation, de la rancune pourquoi? pour un échange? De ce point de vue, je ne suis pas du tout rancunier.

        Cordialement.

         
  9. Sevgi

    22 janvier 2013 at 17 h 47 min

    Sa ne sert à rien de pavoiser pendant des heures, le système nous soumet avec du papier numéroté, honte à l’humanité de subir cette grande arnaque…

     
  10. zapatta

    22 janvier 2013 at 19 h 53 min

    Mali : une guerre peut en cacher une autre

    par Thierry Meyssan

    Préparée de longue date et annoncée par François Hollande six mois à l’avance, l’intervention française au Mali a été présentée comme une décision prise en urgence en réponse à des développements dramatiques. Cette mise en scène ne vise pas seulement à s’emparer de l’or et de l’uranium maliens, elle ouvre surtout la voie à une déstabilisation de l’Algérie.

    « L’appétit vient en mangeant », dit le proverbe. Après avoir recolonisé la Côte d’Ivoire et la Libye, puis tenté de s’emparer de la Syrie, la France lorgne à nouveau sur le Mali pour prendre l’Algérie à revers.

    Durant l’attaque de la Libye, les Français et les Britanniques ont fait un large usage des islamistes pour combattre le pouvoir de Tripoli, les séparatistes de Cyrénaïque n’étant pas intéressés à renverser Mouammar el-Kadhafi une fois Benghazi indépendante.
    À la chute de la Jamahiriya, j’ai personnellement été témoin de la réception des dirigeants d’AQMI par des membres du Conseil national de transition à l’hôtel Corinthia, qui venait d’être sécurisé par un groupe britannique spécialisé venu exprès d’Irak. Il était évident que la prochaine cible du colonialisme occidental serait l’Algérie et qu’AQMI y jouerait un rôle, mais je ne voyais pas quel conflit pourrait être utilisé pour justifier une ingérence internationale.

    Paris a imaginé un scénario dans lequel la guerre pénètre en Algérie par le Mali.

    Peu avant la prise de Tripoli par l’OTAN, les Français parvinrent à soudoyer et à retourner des groupes Touaregs. Ils eurent le temps de les financer abondamment et de les armer, mais il était déjà bien tard pour qu’ils jouent un rôle sur le terrain. Une fois la guerre finie, ils retournèrent dans leur désert.

    Les Touaregs sont un peuple nomade vivant au Sahara central et sur les bordures du Sahel, soit un vaste espace partagé entre la Libye et l’Algérie, le Mali et le Niger. S’ils ont obtenu la protection des deux premiers Etats, ils ont au contraire été délaissés par les deux derniers. Par conséquent, depuis les années 60, ils n’ont cessé de remettre en question la souveraineté du Mali et du Niger sur leurs terres. Bien logiquement, les groupes armés par la France décidèrent d’utiliser leurs armes pour faire aboutir leurs revendications au Mali. Le Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) prend le pouvoir dans presque tout le Nord-Mali où il habite. Cependant, un groupuscule d’islamistes touaregs, Ansar Dine, rattaché à AQMI, en profite pour imposer la charia dans quelques localités.

    Le 21 mars 2012, un étrange coup d’État est perpétré au Mali. Un mystérieux « Comité pour le redressement de la démocratie et la restauration de l’État » (CNRDRE) renverse le président Amadou Toumani Touré et déclare vouloir restaurer l’autorité malienne au Nord du pays. Il en résulte une grande confusion, les putschistes étant incapables d’expliquer en quoi leur acte améliorera la situation. Le renversement du président est d’autant plus bizarre qu’une élection présidentielle était prévue cinq semaines plus tard et que le président sortant ne se représentait pas. Le CNRDRE est composé par des officiers formés aux États-Unis. Il empêche la tenue de l’élection et transmet le pouvoir à un des candidats, en l’occurrence le francophile Dioncounda Traore. Ce tour de passe-passe est légalisé par la CEDEAO, dont le président n’est autre qu’Alassane Ouattara, mis au pouvoir un an plus tôt par l’armée française en Côte d’Ivoire.

    Le coup d’État accentue la division ethnique du pays. Les unités d’élite de l’armée malienne (formées aux USA) ayant un commandement touareg rejoignent la rébellion avec armes et bagages.

    Le 10 janvier, Ansar Dine —appuyé par d’autres groupes islamistes— attaque la ville de Konna. Il quitte donc le territoire touareg pour étendre la loi islamique au Sud du Mali. Le président de transition Dioncounda Traore décrète l’état d’urgence et appelle la France au secours. Paris intervient dans les heures qui suivent pour empêcher la prise de la capitale, Bamako.

    Prévoyant, l’Élysée avait pré-positionné au Mali des hommes du 1er Régiment parachutiste d’infanterie de marine (« la coloniale ») et du 13e Régiment de dragons parachutistes, des hélicoptères du COS, trois Mirage 2000D, deux Mirage F-1, trois C135, un C130 Hercule et un C160 Transall.

    En réalité, il est fort peu probable qu’Ansar Dine ait représenté une menace réelle, car la vraie force combattante, ce ne sont pas les islamistes, mais les nationalistes touaregs, lesquels n’ont aucune ambition au Sud du Mali.

    Pour conduire son intervention militaire, la France demande l’aide de nombreux États, dont l’Algérie. Alger est piégé : accepter de collaborer avec l’ancienne puissance coloniale ou prendre le risque d’un reflux des islamistes sur son sol. Après hésitation, il accepte d’ouvrir son espace aérien au transit français. Mais en définitive, un groupe islamiste non identifié attaque un site gazier de British Petroleum au Sud de l’Algérie en accusant Alger de complicité avec Paris dans l’affaire malienne. Une centaine de personnes sont prises en otages, mais pas seulement des Algériens et des Français. Le but est manifestement d’internationaliser le conflit en le transportant en Algérie.

    La technique d’ingérence française est une reprise de celle de l’administration Bush : utiliser des groupes islamistes pour créer des conflits, puis intervenir et s’installer sur place sous prétexte de résoudre les conflits. C’est pourquoi la rhétorique de François Hollande reprend celle de « la guerre au terrorisme », pourtant abandonnée à Washington. On retrouve dans ce jeu les protagonistes habituels : le Qatar a pris des parts dans de grandes sociétés françaises installées au Mali, et l’émir d’Ansar Dine est proche de l’Arabie saoudite.

    Le pyromane-pompier est aussi un apprenti sorcier. La France a décidé de renforcer son dispositif anti-terroriste, le plan Vigipirate. Paris ne craint pas une action des islamistes maliens sur le sol français, mais le reflux des jihadistes de Syrie. En effet, durant deux ans, la DCRI a favorisé le recrutement de jeunes musulmans français pour se battre avec l’ASL contre l’État syrien. Du fait de la débandade de l’ASL, ces jihadistes reviennent actuellement au pays natal où ils pourraient être tentés, par solidarité avec Ansar Dine, d’utiliser les techniques terroristes qu’on leur a appris en Syrie.

    http://www.voltairenet.org/article177179.html

     
    • sullymorlandimus

      23 janvier 2013 at 12 h 53 min

      @zapatta;

      Il y a lecture et lectures des évènements et de leurs enchaînements. Qui vous dit qu’il n’y ait pas une très grande cohérence dans tout çà ?
      En parlant d’internationalisation du conflit et compte tenu du faible degré de camouflage de l’opération alambiquée d’In Amenas, est-ce que ça ne serait pas l’effet exactement inverse qui est visé. Car si Hollande a prêté une oreille favorable à ses conseillers en matière de stratégies, c’est que le jeu en vaut largement la chandelle. Inutile d’entrer dans les détails sinon je vais me faire encore une fois faire taper sur les doigts.

       
  11. lodela971

    22 janvier 2013 at 20 h 26 min

    Entretien avec Mme.Ginette Skandrani, Présidente de « La Pierre et l’Olivier »: Intervention militaire française au Mali http://french.irib.ir/analyses/interview/item/238310-ginette-skandrani,-présidente-de-la-pierre-et-l’olivier

     
  12. BYEURO

    22 janvier 2013 at 20 h 53 min

     
  13. Cecil M. Woods

    23 janvier 2013 at 10 h 20 min

    Le porte-parole de ces soldats, le lieutenant Amadou Konaré, a affirmé qu’ils avaient agi pour faire face «à l’incapacité» du régime du président Amadou Toumani Touré «à gérer la crise au nord de notre pays», en proie à une rébellion touareg et aux activités de groupes islamistes armés depuis la mi-janvier.

     
  14. sarroub mourad

    23 janvier 2013 at 14 h 14 min

    Reblogged this on msarroub and commented:
    Ajoutez votre grain de sel personnel… (facultatif)

     
  15. Katatan Hamada hamed

    27 janvier 2013 at 13 h 13 min

    Cet ancien directeur du
    renseignement militaire
    est pourtant secondé dans
    sa tâche par tout l’appareil
    de propagande
    médiatique de la
    Ploutocratia Inc et ce
    depuis des mois. En effet
    souvenez-vous de ces
    reportages à la télévision
    ou dans vos journaux
    ( l’Express Nouvel
    Obs Libé Figaro LeMonde)
    sur ces terroristes
    islamistes Al Quaida au
    Maghreb détruisant les
    mausolées sacrés de
    Toubouctou. Cela a un côté
    « déjà vu » de campagne
    de propagande américaine
    en mars 2001, montrant
    les talibans détruisant les
    bouddhas géants classés
    au patrimoine mondial de
    l’humanité par l’UNESCO,
    exactement 6 mois avant
    l’invasion de l’Afghanistan.

     
 
%d blogueurs aiment cette page :