RSS

Archives Mensuelles: janvier 2013

Les taux… suivons bien leur mouvement…

tauxLT18002013

Nous poursuivons ce que nous allons aborder dans le prochain numéro de LIESI et avons illustré récemment sur ce blog : les taux n’ont plus de marge à la baisse… beaucoup de banquiers et de politiques croisent les doigts pour que la bascule s’opère très tardivement.

Le Japon a donné à la GUERRE MONÉTAIRE une tournure encore plus dramatique.

L’Allemagne et la Suisse, en décidant de récupérer leur OR ont introduit un sentiment de pré-panique ou de grande défiance en ce qui concerne la pérennité du SYSTÈME.

Tandis que les dirigeants actuels et leurs ‘fidèles’ s’en prennent aux commandements de Dieu et se croient plus intelligents que le furent nos ancêtres, les nuages s’accumulent au-dessus de leurs têtes… et des nôtres. L’enseignement de l’Histoire ? Ils ont tendance à l’ignorer, mais c’est vrai… ils sont tellement plus intelligents que nous autres.

 
46 Commentaires

Publié par le 31 janvier 2013 dans Non classé

 

De lourdes accusations sur le Groupe Bilderberg

Il y a quelques années, nous étions une faible minorité à connaître l’existence du Groupe Bilderberg. Maintenant, quelques personnes pourtant encore bien ignorantes du « monde réel » dans lequel nous vivons, évoquent, par exemple au cours d’une soirée, l’existence du Groupe Bilderberg.

On se souvient, il y a pas si longtemps, d’un journaliste ‘professionnel’ comme J.-F. Kahn, interrogé par le l’animateur de C dans l’air à propos du Groupe Bilderberg, répondre en ouvrant de grands yeux tout en feignant ignorer ce que tout journaliste consciencieux doit connaître quand il traite de sujets d’actualité sérieux.

Aujourd’hui, c’est le président honoraire adjoint de la Cour de Cassation italienne, Ferdinando Imposimato, qui égratigne sérieusement le Groupe Bilderberg. En effet, lors de la présentation de son livre La république des tragédies impunies, il assure que cette entité qu’ont fréquenté et que fréquentent nombre de tartuffes siégeant aux postes éjectables de la république française, fut impliquée dans les attentats tragiques des années 1970 et 1980 en Italie. Derrière le terrorisme imputé aux cellules terroristes et de la mafia… il y a surtout les services secrets américains.

« La stratégie servait à entraver l’émergence de gouvernements de gauche, et était orchestrée par la CIA ».

Bien des choses ont changé depuis… Les gouvernements de gauche sont à la solde des services US et préparent le terrain juridique pour rajouter la France, belle ‘province’, à la liste des nombreux Etats américains. En ce sens, les sieurs Sarkozy/Hollande font un tandem merveilleux pour faire avancer le chimlblic (Coluche).

 
45 Commentaires

Publié par le 31 janvier 2013 dans Non classé

 

Le grand cirque continue… avec la banque Monte dei Paschi

Banca-Monte-dei-Paschi-di-Siena

En Italie, la banque Monte dei Paschi est au bord de la faillite pour des pertes sur produits dérivés et doit être sauvée par une injection de 4 milliards d’euros du gouvernement Monti. Bien évidemment, la banque centrale italienne va, comme ailleurs et toujours dans ces circonstances, injecter des fonds publics pour la sauver. Traduction dans les faits : ladite banque va émettre presque 4 milliards d’euros obligations que le Trésor italien va lui acheter. Bien sûr, on promet une forte rémunération en intérêt de remboursement mais l’avenir montrera que cela est du vent…

La banque Monte dei Paschi est la troisième banque du pays !

L’année dernière, la même banque avait du solliciter l’aide de l’Etat et que dire de ce qui s’est déjà fait à l’issue de la crise de Lehman Brothers ?

Même si certains parlent de nationalisation, les autorités italiennes sous la coupe des commissions supranationales estiment que cette projection est très pessimiste. On en reparlera… N’est-ce pas un certain Mario Draghi qui fut à la tête de la banque centrale italienne et qui est déjà intervenu avec l’argent du contribuable pour sauver la banque Monte dei Paschi ?

Quand on manque de capacité dans son propre pays pour gérer une banque centrale, comment peut-on briller à la tête d’une banque centrale EUROPÉENNE ?

Comment se fait-il qu’aucune surveillance ne soit exercée sur les activités spéculative de la banque Monte dei Pasche ?

 
55 Commentaires

Publié par le 30 janvier 2013 dans Non classé

 

L’Or, l’Euro…

Par Menthalo – L’or n’a toujours pas terminé sa consolidation.

Comme on le voit sur ce graphe, il évolue depuis quelques mois dans un canal baissier (coin droit). Dans les jours à venir, il devrait aller rebondir sur la Moyenne Mobile Exponentielle 100 semaines, qui va correspondre au support vert LT vers 1599 cette semaine.

Idéalement, les cours doivent aller s’appuyer sur la résistance rouge, qui a bloqué la hausse en 2011. Cette résistance est à 1573 cette semaine et vers 1560 à la fin du mois de février.

Gold-Hebdo

Pour vous, ce qui compte, c’est la valeur de l’or en Euro. Or ce dernier a atteint vendredi son plus haut depuis un an.

Il est évident que plus l’Euro est fort, plus nos exportations souffrent. Les Banques Centrales sont en pleine guerre monétaire pour essayer de dévaloriser leur monnaie par rapport à celles des pays concurrents. La BCE n’a pas la même liberté que la Fed, la BoE ou la BoJ et pour l’instant, l’Euro fait les frais de cette guerre économico-monétaire. Notre monnaie va t’elle monter jusqu’à 1,40 ou chuter vers les 1,20 et sous quel délai. Nous devrions assister à de forts mouvements sur le Forex dans les semaines à venir.

Comme on le voit sur ce graphe, l’EURO est en zone de surachat… c’est du moins mon avis.

EURO_DOL29012013

e ne recommande en aucun cas de jouer sur les marchés. Par contre, profitez de la chance de cet euro fort pour renforcer vos achats en or et en argent physique au meilleur coût. L’Allemagne exigeant le rapatriement de son or, qui sera bientôt suivie par l’Autriche et les Pays Bas va mettre fin au jeu des banquiers du Cartel. L’Azerbaijan a commencé à sortir ses réserves d’or stockées chez JPM. Cet exemple va être suivi. Au même moment, en Amérique du Sud, les états rendent la vie très difficile aux Compagnies minières, en menaçant de nationaliser leurs réserves et en augmentant les royalties dues à leurs ministère des finances respectifs.

russian-gold-reserves-small

La Russie, sans tambour ni trompettes, a augmenté massivement ses réserves d’or depuis 2005, passant de près de 200 tonnes à près de 1000 tonnes… et ce ne sont que des chiffres officiels. Vous pouvez être sûr que la réalité est beaucoup plus forte, comme en Chine. Seuls les chiffres des exportations d’or par Hong Kong vers l’Empire du milieu sont connus. Vous ne trouverez nulle part mention des 5.000 tonnes d’or que la Chine a raflé sur le marché de Londres aux banques du Cartel et qui ont été livrées depuis.

China Gold Imports 2012

Le retour à une forme d’étalon or EST UNE RÉALITÉ. L’Allemagne ayant accepté un délai de 7 ans pour que les USA leur rende leur or, nous a donné un calendrier. En 2020, le monde aura totalement changé de système monétaire. Cela ne va pas se faire sans douleur. Soyez sûr que les Etats-Unis et l’Angleterre vont se lancer dans de nombreuses aventures guerrière pour essayer de trouver les métaux précieux nécessaires à leur mise en conformité avec ces nouvelles exigences monétaires internationales.

La nationalisation de l’or des particuliers devrait avoir donc lieu avant 2020.

Les particuliers dans leur bas de laine détiennent partout dans le monde, que ce soit sous forme de bijoux, de pièces ou de lingots, beaucoup plus d’or que les banques centrales sont supposées en conserver dans leurs coffres. Ces réserves officielles ont été vendues ou louées, sans que les livres de compte n’aient été rendus publics. Soyez certains, que les coffres sont vides et que nul ne sait qui détient cet or aujourd’hui. Les états vont faire ce qu’ils font toujours dans ces cas là, ils vont demander aux citoyens de donner leur or à la nation. Vous avez probablement 18 mois à deux ans, avant que ce sujet ne devienne d’une brulante actualité.

La très forte accélération des achats d’argent fin 2012 et début 2013, prouvant que les financiers investissent désormais 43 fois plus dans l’argent que dans l’or, montre que la manipulation à la baisse du métal blanc se terminera bientôt et qu’il sera prochainement ré-évalué comme le demandent les Chinois. Ceux qui n’auront pas profité de cette opportunité  ne pourront que se mordre les doigts, alors que tout est écrit noir sur blanc dans mon livre « Histoire de l’Argent« .

Ne jouez pas !

Carpe Diem

 
95 Commentaires

Publié par le 30 janvier 2013 dans Non classé

 

KGHM : Polonaises & thérapie de Choc aux portes de l’Europe

Par menthalo positive

Comme toujours, à partir d’une information ponctuelle, j’aime à fouiller et faire des recherches sur les sujets adjacents. L’achat par HSBC de 26 millions d’onces d’argent à un groupe polonais a été le prétexte de faire quelques recherches sur cette société et la Pologne. Pour ramener ces 26 Moz à leur juste place, la production mondiale d’argent est de 750 Moz. Sur le Marché de Londres, il s’échange 5.000 tonnes d’argent  soit 176 Moz par jour, près de 40 Milliards d’onces d’argent-papier chaque année. (cf mon livre  Histoire de l’Argent).

kghm-3

(Cet engin a été conçu pour KHGM pour exploiter les filons de cuivre en profondeur)

KGHM est une compagnie polonaise productrice de cuivre. Comme toutes les mines de cuivre dans le monde, ses mines produisent un produit secondaire : l’argent. En 2010, KGHM avait produit 40 Millions d’onces contre 44 Moz en 2011. La compagnie est donc devenue la première compagnie minière productrice d’argent devant BHP Billiton (cuivre et zinc) et Industrial Penoles, la pure silver mexicaine autrefois leader et aujourd’hui classée au 3ieme rang mondial.

KGHM était classée 10ième mine de cuivre avec 427 000 tonnes de cuivre brut en 2011 et 571.000 tonnes de cuivre raffiné. En réussissant son OPA sur le canadien Quadra FMX, une minière de cuivre, la compagnie polonaise est passée à la 8ieme place mondiale. Au prix moyen de 8.000$ la tonne,  le cuivre a rapporté 4,568 Milliards de $  à la compagnie contre 1,545 Milliards de $ pour l’argent en 2011.

En 2012, HSBC  a acheté pour 876 Millions de dollars d’argent à KGHM et aurait d’ores et déjà passé un contrat de 438 M$ pour 2013 avec KGHM. Cette dernière hedge probablement sa production, alors que HSBC cherche à couvrir ses positions de ventes à découvert.

La mine polonaise est une des seules activités restées en partie dans les mains de l’état après l’effondrement du mur de Berlin et la victoire de Solidarnosc aux élections. En 1989, Jeffrey Sachs, grand théoricien de l’ultra-libéralisme, et George Soros vont dicter au gouvernement polonais ce qu’on a appelé « la Thérapie de choc ». Agent des banquiers occidentaux, qui tiennent la Pologne depuis 1918 par la dette, Soros va imposer à la Pologne une privatisation des conglomérats industriels et bancaires polonais. Les investisseurs occidentaux et les oligarques vont mettre en place un ultra-libéralisme sauvage, cassant toutes les protections sociales, générant un chômage massif. Le pouvoir d’achat va chuter de 30% en deux ans. 50% des emplois industriels vont disparaitre, textiles, chimie et chantiers navals sont néantisés. Organismes publics et parapublics sont fermés, une grande partie des services de police est démantelée. L’agriculture qui assurait le revenu de 37% de la population est cassée par une ouverture des frontières et une confrontation au dumping des prix agricoles imposé par l’Occident. La population polonaise qui gagne en moyenne 800€ mensuel par ménage est très fortement endettée auprès d’officines liées aux banques occidentales. Sur 38 millions d’habitants, 8 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté et une personne sur 8 survit avec moins de 2 Euros par jour. L’ultra-libéralisme a enchainé les Polonais bien plus que le communisme soviétique. Ce qui s’est passé en Pologne dans les années 1990 nous montre ce qui se passe en Grèce, en Espagne, en Italie et va se passer en France dans les mois et les années à venir. C’est pourquoi, je vous recommande de lire ce document sur l’histoire de la dette polonaise et ce témoignage sur la colonisation de la Pologne.

Pour revenir à KHGM, l’état polonais détient 31,8% du capital de cette société cotée en bourse. Les mines de KHGM recouvrent un territoire de 468km2. Le gisement étant entre 600 et 1380 m de profondeur, faisant du minerai de cuivre polonais le plus coûteux du monde à extraire à 5000$ la tonne. La mine reversait à l’état un impôt totalement symbolique de 0,91$ par tonne de cuivre, soit moins d’un millième du prix de vente. Une nouvelle taxe sur l’extraction du cuivre et de l’argent a été votée en 2011, fixant ce pourcentage à 1% minimum avec un barème progressif tenant compte des prix de ces métaux sur les marchés mondiaux et des coûts d’extraction et donc de la marge bénéficiaire de l’entreprise.

soros-sachs

Jeffrey Sachs, que l’on voit ici avec George Soros en 2011, gravite aujourd’hui autour du projet Millenium des Nations Unis. Il se dit socialiste, visant une meilleure redistribution des richesses. Ses dangereuses utopies des années 80 ont servi à habiller de velours et d’angélisme la main de fer des banquiers internationaux et appauvri les peuples. On le retrouve lié à George Soros dans différents projets. Il milite activement pour la taxe carbone et pour un ordre mondial dirigé par les Etats-Unis. En résumé, c’est un dangereux psychopathe multirécidiviste, un criminel en série pour les démocraties et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

 
64 Commentaires

Publié par le 29 janvier 2013 dans Non classé

 

Reprise… vous avez dit reprise ?

Quelques jours après, en déplacement à Paris, G. Soros, ancien collaborateur des Rockefeller puis des Rothschild, a abordé le sujet des prochaines élections présidentielles françaises. « La France est dans une situation précaire : le marché du travail doit être assoupli[Nous renvoyons à la lecture incontournable d’un article publié dans les BREVES DE LIESI d’avril-Mai 2012 : Le scénario Hollande : le Marché ou la Révolution ?]

LIESI – Numéro 253 – 30.04.2012

Le gouvernement Ayrault emboîte dans le sillage du FMI sur le navire de l’Espoir et annonce que 2013 est un « nouveau départ pour l’économie française ». Le ministre de l’Economie et des Finances a tout de même ajouté qu’il faudrait revoir à la baisse l’estimation de croissance de 0,8% pour la France.

Nous sommes en effet très loin de l’estimation consensuelle de 0,10% par les économistes ! Mais le FMI est plus haut… alors ?

31747-la-liste-du-gouvernement-ayrault

Pas de quoi pavoiser pour F. Hollande au moment où l’indice PMI, un indicateur avancé de la conjoncture jugé fiable par les analystes, signale en janvier la plus forte contraction de l’activité du secteur privé français depuis mars 2009.

Que dire des carnets de commande ? Catastrophique. Et ce ne sont pas les chefs d’entreprise qui contactent de temps en temps notre rédaction qui infirmeront ce sentiment d’inquiétude. L’emploi va devenir un gros problème au moment où la Haute finance parvient à faire ce qu’elle avait annoncé dès mars 2012 (voir la lettre LIESI) en annonçant ce que ferait Hollande une fois élu. Le concept a été repris et est à la mode : la FLEXIBILITÉ DU TRAVAIL. D’aucuns pensaient que les syndicats ne suivraient pas, mais c’est une erreur puisque les syndicats sont aux ordres de la Haute finance.

François Hollande demandera, encore plus que jamais, d’être jugé dans la DURÉE. Il faut s’attendre à cette rengaine durant de nombreux trimestres. Parce que la réalité est celle que décrit l’économiste de la banque Unicredit, Marco Valli :

« Le découplage entre la zone euro et la France est saisissant ».

Et que pense le gouvernement de la ‘suggestion’ de Bruxelles de ramener le déficit public de 4,5% du PIB attendu en 2012 à 3% cette année ? Où seront les recettes ? Les impôts ? Les taxes ? L’augmentation des coûts des infractions de vitesse, etc ? Le Travailler plus pour gagner moins ?

Ce n’est pas la guerre contre les terroristes au service des Etats qu’il faut engager mais celle contre les MONDIALISTES. Mais rassurons-nous, les Français ont leurs LIVRET A plein à craquer et nous avons un président en guerre… Est-ce que cela suffira pour inspirer confiance ? Pas sûr…

opinionpresident122012

Le 4 mai 2012, le Financial Times, quotidien de l’establishment anglo-saxon, publiait un article au titre évocateur : N’ayez pas peur de la révolution française. L’auteur annonçait l’élection du candidat socialiste en précisant : « En dépit d’un changement de gouvernement, les élites au pouvoir continueront à vénérer l’austérité. Personne n’osera remettre en cause le catéchisme de l’assainissement budgétaire ». (Extrait)

Ce même François Hollande qui affirmait, en août 2008, lors de l’Université d’été du Parti socialiste : « Alors jamais la nécessité d’un Nouvel Ordre International n’a paru aussi nécessaire ». Il s’alignait lui aussi sur le même projet des puissants évoqué par Nicolas Sarkozy : « Nous irons ensemble vers ce Nouvel Ordre Mondial, et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer » (16 janvier 2009). (Extrait)

LIESI – Numéro 254 – 15.05.2012

 
72 Commentaires

Publié par le 28 janvier 2013 dans Non classé

 

Vers la fin du cycle déflationniste ?

Voici un graphique (du site http://chevallier.biz/) traduisant idéalement les points de réflexion que suscitent les éléments de taux aujourd’hui.

2013.01.18.1.bonds_

Source

 
23 Commentaires

Publié par le 28 janvier 2013 dans Non classé

 

Menthalo – La guerre contre le terrorisme en Afrique

china_africa_us1

Comme on le voit sur ce premier graphe, il y a 10 ans, les Etats-Unis devançaient la Chine dans la vente de produits et services à l’Afrique. La Chine a inversé sa position dès 2003 et a multiplié par 10 ses exportations vers l’Afrique, laissant les Etats-Unis loin derrière.

Chine-USA-Export

Sur ce deuxième graphe, on voit que les relations commerciales entre l’Afrique et la Chine sont équilibrées. Contrairement à l’Amérique, qui a toujours cherché à endetter ses partenaires commerciaux pour les tenir par la dette afin de mieux exploiter leurs ressources sous la contrainte, la Chine a développé une politique d’échanges équitables en Afrique.

balance-commerciale-chine-afrique

Le président sénégalais Abdoulaye Wade au sommet Union Européenne-Afrique de Lisbonne en 2007, avait donné le ton avec cette phrase, qui en dit long sur la manière de travailler de la Chine.

« Quand je veux construire 5 kilomètres de route, avec la Banque Mondiale ou les autres institutions financières internationales, il me faut 5 ans. Avec la Chine, c’est quelques jours. Je dis oui ou je dis non, ils viennent, on signe le papier, ils sont sur place. » Quand la Chine construit 1800 km de voie ferrée entre Tanzanie et Zambie ou 960 km de routes en Somalie, elle offre un prix main-d’œuvre comprise. Puis les Chinois débarquent, réalisent l’ouvrage avec une rigueur militaire dans des temps records sans avoir à souffrir de l’apathie africaine. Certains Chinois restent et créent des commerces ou des entreprises, créant une diaspora qui va multiplier les échanges avec la mère-patrie. Ce qui est vrai en Afrique de l’Est, l’est tout autant en Afrique Centrale ou en Afrique du Nord. Ces infrastructures permettent l’amélioration du petit commerce local et profitent à toute la population. Au temps de la colonisation, la France excellait dans ce domaine. Elle a totalement perdu la main aujourd’hui.

Beaucoup de négociants africains, qui jadis importaient des marchandises d’Europe et des Etats-Unis à prix élevés, finissaient par découvrir que ces mêmes produits étaient fabriqués en Chine en sous-traitance. Ils importent désormais directement ces produits de Chine à meilleur prix. Il ne s’agit pas seulement de pacotille, mais également de produit de haute technologie, d’équipement de la maison, de bicyclettes ou d’automobiles.

Par ailleurs, forte de ses immenses réserves monétaires en Dollars constamment dévalués, la Chine distribue des prêts souples, sans intérêts ni garanties à certains Etats débiteurs les plus pauvres de l’Afrique, contrastant fortement avec les méthodes de la Banque Mondiale et du FMI.

Depuis plusieurs années, les Etats-Unis voulaient contrer la présence chinoise en Afrique et défendre leur accès aux immenses réserves minières et agricoles de ce continent sous-exploité. Comme toujours, priorité est donné au lobby militaro-industriel pour défendre le dollar et les intérêts des banquiers. Des équipes de l’armée US devaient donc être implantées dans 35 pays africains sous prétexte de lutter contre le terrorisme. L’AFRICOM, le commandement des Etats-Unis pour l’Afrique, a été conçu par un think-tank israélo-américain en 2006 (IASPS), créé en 2007 et entré en fonction en 2008. Auparavant, les Etats-Unis avaient décidé de laisser les anciennes puissances coloniales gérer leurs anciens près carrés. Face à la montée en puissance de la Chine, l’Amérique a décidé de prendre les choses en main depuis George Bush. Le siège de l’AFRICOM temporairement basé à Stuttgart, y est resté du fait du refus des pays africains de l’abriter. Le baptême du feu de ce corps d’armée a été la guerre en Libye, où ils espéraient pouvoir installer leur base, mais leur action a été limitée par l’opposition du Congrès américain à l’entrée en guerre des Etats-Unis. Les Etats-Unis recrutent et forment aujourd’hui une force d’élite de 500 hommes, autour de laquelle sera formée l’armée de la « Nouvelle Libye ». Leur mission officiellement approuvée par le Congrès est « d’affronter et de vaincre les organisations terroristes et extrémistes violentes ». Ces hommes sont encadrés et entrainés par les forces spéciales américaines transférées du Yémen et du Pakistan en Libye. Nous assistons à la création d’un nouvel Escadron de la Mort, qui demain fera couler autant d’encre que de sang. Comme vous le voyez, nous sommes au cœur même d’Al Quaida, la structure créée par la CIA, le Mossad et encadrée par l’I.S.I.,  les services spéciaux pakistanais. Un schéma bien rôdé.

Libye-

Les Pompiers-pyromanes

Les forces d’Al Quaida en Libye avaient été armées par l’Occident, financées par le Qatar et appuyées par l’OTAN, pour le compte de l’AFRICOM. Ces mêmes forces redéployées en Syrie ont été entrainées et encadrées par l’OTAN, encore et toujours financées par le Qatar pour tenter de renverser le président Bachar el-Assad et déstabiliser cette région-clé pour le gaz et le pétrole.

Le mouvement indépendantiste touareg qui existe depuis le début de l’ère coloniale est aujourd’hui utilisé par les Etats-Unis pour pouvoir entrer en guerre dans toute l’Afrique du Nord. Sous fausse bannière, financés et programmés par ceux-la mêmes qui sont supposés s’y opposer. Les attentats vont se multiplier dans la région, de l’Algérie au Golfe de Guinée, de Djibouti (où stationnent déjà des troupes israéliennes) au Congo.

La prise d’otages organisée par les services spéciaux occidentaux sur le site de BP en territoire algérien permet à l’AFRICOM de justifier sa raison d’être: lutter contre le terrorisme. Les forces américaines vont pouvoir se déployer dans cette immense région riche de ressources pétrolières et gazières. Les forces françaises au même titre que les forces africaines, ne servent que de supplétifs à l’AFRICOM.

kony2012-video-560x314-7ad68

Mise en scène du vilain Kony

Vous avez peut-être visionné un reportage  dégoulinant de bons sentiments à l’américaine, produit par une ONG américaine « invisible Children », qui dénonce les méfaits d’un seigneur de la guerre ougandais, le méchant Joseph Kony. Ce général africain enrôle de force des enfants, les transformant à la fois en soldats sanguinaires, en esclaves de la drogue, tout en abusant d’eux sexuellement. Pire que l’infâme Ben Laden, le dirigeant de la Lord’s Resistance Army (LRA) est le monstre à abattre. Ce reportage a été produit avec de gros moyens et on retrouve parmi les mécènes USAID, l’agence du Département d’Etat américain qui coordonne ses interventions à l’étranger avec le Pentagone et la CIA. Ce film a été visionné par 80 millions de personnes sur Youtube, ce qui est un taux d’audience unique, si tant est qu’il est vrai. Kony est l’ennemi idéal, car comme Ben Laden, il a disparu en 2006, sans que nul ne sache s’il est mort, ni où ?

De manière assez évidente, cette diabolisation de la LRA et cette campagne médiatique à grand spectacle a pour objectif de justifier l’intervention américaine dans cette région de l’Afrique pour son opinion nationale. L’Ouganda, au cœur de l’Afrique Centrale, est évidemment riche de ressources minières et contrôle l’eau des grands lacs africains, qui irriguent une grande partie de l’Afrique.

Le Congo

L’Africom s’est déployé au Congo, l’un des plus riches pays africains, longtemps partagé entre Empire belge et Français. Les Américains investissent le pays de différentes manières, souvent sous le couvert d’ONG, mais également comme instructeurs ou conseillers des forces armées, comme au plus fort de la Guerre froide. On se souviendra du Katanga, notamment, qui au moment de l’Indépendance avait fait sécession grâce à Bob Denard et ses « affreux », pour le plus grand bonheur des multinationales. Aujourd’hui, les entreprises américaines trustent déjà la moitié du gâteau, notamment dans l’exploitation des mines de cuivre. Les tensions inter-ethniques au Congo devraient permettre aux Américains de jouer des uns contre les autres, dans le seul but d’être appelé à ramener la paix.

Libye, Syrie, Mali

Selon l’ancien chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE, Alain Chouet, la France « soutient en Syrie les Djihadistes qu’elle combat au Mali ». Même son de cloche pour Eric Denécé, le Directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R), pour qui : « Les positions de Paris sont totalement contradictoires. Nous luttons contre les djihadistes au Mali et en Somalie, mais nous les avons aidés à prendre le pouvoir en Libye et continuons de les soutenir en Syrie, en dépit du bon sens (…) Paradoxalement nous continuons d’être les alliés de l’Arabie saoudite et du Qatar, deux Etats ouvertement wahhabites, qui, après avoir engendré et appuyé Ben Laden, soutiennent les groupes salafistes partout dans le monde, y compris dans nos banlieues. En conséquence, une remise à plat de notre politique étrangère s’impose et il nous faut balayer devant notre porte ». Toujours dans le même sens, il y a quelques jours, les autorités syriennes ont, elles aussi, raillé les autorités françaises, les accusant de se dire prêts à combattre le terrorisme quand il s’agit du Mali mais de le soutenir quand il s’agit de la Syrie.

gobelins

Messieurs, si la France ne soutenait pas les rebelles, elle n’aurait pas la chance d’être appelée à intervenir ensuite comme sauveur, pour mieux imposer la présence de ses compagnies minières ou pétrolières. Maintenant, si les banquiers  occidentaux évoluaient dans leur manière de pressurer les nations africaines par la dette, ils ne laisseraient pas un boulevard ouverts aux Chinois trop heureux de se débarrasser de leurs milliards de dollars dévalués contre les ressources naturelles de l’Afrique. Qui sème le vent récolte la tempête !

De plus, toutes les exactions des armées occidentales en général, israélo-américaines en particulier, renforcent les légions de ceux qui veulent mettre fin au règne de l’Empire. La victoire à la Pyrrhus  des forces spéciales à Mogadiscio et les malheurs de l’Erythrée depuis est dans toutes les têtes et suscitent partout des vocations. Les guerres en Afrique n’ont pas fini de s’éteindre.

 
34 Commentaires

Publié par le 27 janvier 2013 dans Non classé

 

Le petit caporal de l’UMP donne des leçons… Humm !

Jean François Copé, le candidat sioniste de l’UMP, a récemment fait des déclarations où il s’interrogeait sur les objectifs réels de F. Hollande. Bien sûr, ce candidat prétendu de droite n’a pas la science de la vérité pour déclamer que l’affaire malienne est la conséquence directe de la politique générée par ses amis de l’UMP et surtout son grand copain des services US : à savoir Nicolas Sarkozy.

000_Par7442076

On se souviendra de Jean François Copé… affichant son programme… ou son message aux « décideurs » :

« En conscience ma réponse est simple : il est dans l’intérêt de la France de reprendre toute notre place dans le commandement de l’Otan ».

Puis, lors d’une déclaration au siège de l’UMP : « Je suis depuis toujours à titre personnel un ami d’Israël. J’aime ce pays, grande démocratie dans une région où les dictatures continuent hélas de faire flores. Grand pays qui montre aux uns et aux autres qu’il est important de tout faire dans un esprit de dialogue et de paix ».

J.-F. Copé ne peut ignorer qu’Israël est un pays d’apartheid, dirigé par un parti raciste et des criminels de guerre. Lors de son dernier déplacement en France, le Premier ministre B. Netanyahu a montré à F. Hollande qu’il entendait se comporter vis-à-vis de lui comme le chef d’une mafia. Il exige la soumission de tout l’appareil d’Etat français.

vladimir-jabotinsky-fondateur-du-likoud-israelienPlus, doit-on rappeler que la Palestine est le plus grand camp de concentration à ciel ouvert au monde ? Les démocrates auxquels fait référence J.-F. Copé sont des disciples de Vladimir Jobotinsky, surnommé Vladimir Hitler, lequel (comme ses successeurs) traduisait la paix avec les arabes comme suit :

« Nous devons tuer tous les Palestiniens à moins qu’ils ne se résignent à vivre ici comme des esclaves ».

Copé : la voix de la vérité ou celle des Jabotinskistes qui utilisent la France pour asservir leur dessein ? Et c’est ce genre de politicien qui voudrait succéder à F. Hollande…

Ces UMPistes n’ont aucun droit à la critique sinon de porter la réflexion sur leur propre bilan. Quels chiffres évoque Laurent Obertone :  « Toutes les 24 heures, il y a 13 000 vols, 2 000 agressions et 200 viols en France ». Franchement, de cela, Hollande n’est pas responsable et qu’a fait l’UMP ?

 
41 Commentaires

Publié par le 26 janvier 2013 dans Non classé

 

David Cameron satisfera le programme de Goldman Sachs

DavidcameronL’intervention du premier ministre britannique annonçant qu’il cédait à la pression des eurosceptiques de son camp est un pur mensonge. Nous montrerons dans le prochain numéro de LIESI que David Cameron n’est plus avec les oligarques de la City, à la tête de l’agenda mondialiste en matière financière. Il  avait eu pour consigne de ne pas favoriser un départ du  Royaume-Uni de l’Union européenne et a tenu sa parole.

Le calendrier que D. Cameron nous donne pour ce faire (2015-2017) est assez instructif de l’agenda temporel discuté dans ces réunions secrètes où, selon ses membres, l’on se réunit pour ne pas dire grand-chose… Dans cette attente, l’Afrique, la Chine et la Russie sont dans le collimateur.

Pour le moment, David Cameron évoque un éventuel arrangement avec Bruxelles si « l’intérêt national britannique est mieux servi au sein d’une Union européenne flexible, adaptable et ouverte ». Nous prendrons cela pour l’humour britannique.

Laissons donc les hommes de Goldman Sachs dérouler le tapis sur l’évolution future des taux d’intérêt et le paradigme qui émergera donnera lieu à un autre débat. En attendant, rien ne changera concernant les règles de la spéculation à outrance à la City. Les hommes de Goldman Sachs ont fait ce qu’il fallait en nommant leur ancien employé à la tête de la Banque d’Angleterre… du jamais vu ! [Numéro 270 de LIESI.]

Quelle gifle pour les dirigeants britanniques qui ont tellement de prétention alors qu’ils perdent pied dans l’arène du véritable Pouvoir.

Source / BREVES LIESI

BrevesLIESI122012eco

 
23 Commentaires

Publié par le 26 janvier 2013 dans Non classé