RSS

Jusqu’à quand les oligarques du cartel bancaire veulent-ils maintenir la Fed et la vitrine ?

18 Déc

fedLes semaines passent, les mois passent, ainsi que les années, mais le message des responsables de la banque centrale américaine est toujours le même. La politique monétaire accommodante, avec toute une batterie de nouveautés selon les saisons, doit parvenir à faire refluer le chômage. Mais de quel chiffre parlons-nous ? Officiellement, les banquiers centraux et les organismes supranationaux avec lesquels ils se prostituent, parlent de 6,5 voire 7,5%. Certains économistes font plutôt référence à 20-25%. C’est un grand écart !

Qu’importe, selon le Times : « Pour aider à réduire le chômage, la Fed a annoncé qu’elle poursuivrait également les rachats mensuels de 85 milliards de dollars de bons du Trésor US et de créances hypothécaires jusqu’à ce que les conditions s’améliorent sur le marché de l’emploi, prolongeant une politique annoncée en septembre ».

fed0Peu importe, ce qui compte c’est de faire avaler le mensonge du travail efficace de la banque centrale américaine. Pourtant, on décèle quelques couacs. C’est ainsi que le grand Ben Bernanke avoue, toujours selon le Times : « Durant une conférence de presse après une réunion de deux jours du principal comité de politique de la banque, M. Bernanke a suggéré que la Fed approchait les limites de sa capacité à aider les chômeurs ». « Si nous pouvions agiter une baguette magique et faire baisser le chômage à 5% demain, de toute évidence nous le ferions, a assuré Ben Bernanke lorsqu’on lui a demandé si la Fed pouvait faire plus ».

Alors, puisque l’impression monétaire explose ainsi que le chômage, avec une croissance qui décline et un pouvoir d’achat des contribuables qui diminue…les banquiers centraux américains peuvent toujours évoquer 2015… La Fed vient en effet de publier de nouvelles projections économiques montrant que la majorité de ses dirigeants ne s’attendaient pas à atteindre le but d’un chômage à 6,5% avant la fin 2015.

PLUS, et après cette date, ce sera 2020 ? Pourront-ils maintenir la vitrine avec ses beaux indices toujours au-dessus de l’Everest ? Où en sera la cohésion sociale ? Faudra t-il encore quelques meurtres pour engager le dialogue sur la nécessité de désarmer l’Américain lambda ?

L’on peut souhaiter bonne chance aux adulateurs de la Fed et de la BCE et interroger les grand prêtres de la Finance : que feront ces banques centrales du stock d’actifs accumulés à leur bilan ?

Vers une crise de confiance

La menace qui plane s’appelle la CRISE DE CONFIANCE. Si cela arriverait ou quand cela arrivera, notre monde connaîtrait ou connaîtra une immense misère. N’est-ce pas ce qu’avait annoncé Madeleine Porsat il y a bien longtemps : « La roue du commerce s’arrêtTERA »… parce qu’il n’y aura plus de confiance.

Mieux vaut prendre de la hauteur sur ce monde où les borgnes sont des légions et les prétendus responsables des incapables qui précipitent les foules aveugles vers l’abîme, qui n’ont pas d’autre ambition que celle de détruire notre civilisation chrétienne pour lui substituer ce que le règne animal ne pratique même pas.

Publicités
 
70 Commentaires

Publié par le 18 décembre 2012 dans Non classé

 

70 réponses à “Jusqu’à quand les oligarques du cartel bancaire veulent-ils maintenir la Fed et la vitrine ?

  1. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 9 h 41 min

    ce n’est pas la fin du monde, mais la fin d’un monde !!!!!!

     
    • credit0

      19 décembre 2012 at 12 h 15 min

      Super la vidéo, ça résume bien la situation.

       
  2. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 9 h 41 min

    On joue sur la vitesse, à l’image d’Alice au pays des merveilles, pour compenser la baisse de liquidité générale. Souvenez-vous :
    « Mais, Reine Rouge, c’est étrange, nous courons vite et le paysage autour de nous ne change pas ? »
    Et la reine répondit : « Nous courons pour rester à la même place. »

     
  3. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 9 h 46 min

    Je n’entends plus la musique ????

     
  4. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 9 h 48 min

     
    • AC

      18 décembre 2012 at 19 h 02 min

      Entretien avec Pierre Jovanovic (14 décembre 2012)

       
  5. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 9 h 51 min

    Le groupe Alcatel-Lucent a obtenu, vendredi, 1,615 milliard d’euros des prêts bancaires auprès du Credit Suisse et de Goldman Sachs. Alcatel-Lucent USA, une filiale de l’équipementier télécoms, sera l’emprunteur. Les brevets sont mis en garantie de ce prêt. En apprenant cette nouvelle lors d’un comité central d’entreprise, vendredi à Vélizy, les syndicats ont demandé l’annulation du plan social de sauvegarde l’emploi (PSE) qu’ils viennent de commencer à négocier et qu’ils jugent désormais « caduque ». Dans le cadre d’un plan de réduction de ses coûts de 1,25 milliard d’euros d’ici fin 2013, le groupe veut supprimer 5 500 postes dans le monde (sur un total de 76 000), dont 1 353 en France. 139 emplois sont menacés à Lannion, 123 à Orvault, 28 à Eu (Normandie) et 20 à Rennes.

    http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/alcatel-lucent-obtient-pret-16-milliard-16-12-2012-78782

     
    • Antilluminati

      18 décembre 2012 at 12 h 05 min

      ayé c’est mort, mettre en gage les fondations, c’est la chute assurément.

       
    • Le nouveau Général de Gaulle

      18 décembre 2012 at 13 h 40 min

      Les brevets ainsi garants de ces prêts pourront être volés à bon prix à leur détenteur, sans que personne ne trouve rien à redire ?

      La propriété intellectuelle est le capital et le patrimoine immatériel des entreprises.

      L’objectif des prêteurs est-il de vendre une « assurance » contre le risque de non-remboursement de ce prêt en même temps (pratique courante chez Goldman Sachs, comme vous pouvez le savoir en lisant différents articles parus sur Internet et les vidéos consacrées à cette banque d’affaires)?

      Les employés du groupe Alcatel-Lucent devraient porter plainte contre ce vol déguisé et imposer à leur direction le retrait et l’annulation de ces prêts léonins !

      C’est leur avenir et celui de leur société qui est en jeu !

       
  6. gamet

    18 décembre 2012 at 10 h 04 min

    Mais le bail de 99 ans de la FED accordé en Décembre 1913 n’arrive-t-il pas à échéance en fin de semaine?

     
    • Elle court, elle court, la rumeur ...

      18 décembre 2012 at 10 h 24 min

      MAIS NON C’EST ILLIMITÉ

       
      • Le chat

        18 décembre 2012 at 11 h 02 min

        Et puis un bail ça se reconduit. Pour un bail….

         
    • dalencourt

      18 décembre 2012 at 12 h 07 min

      Ca peut tout à fait être un prétexte à la réforme monétaire mondiale, car la FED, c’est un symbole.
      Lisez mon article sur le sujet :

      http://legrandreveil.wordpress.com/2012/12/07/le-scenario-du-chaos-monetaire/

       
    • lambda

      18 décembre 2012 at 17 h 49 min

      @ gamet

      Il y aurait eu deux avenants au bail de la FED dans les années 20 et un autre dans les années 30
      Je précise bien que c’est au conditionnel – aucune certitude

       
  7. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 10 h 32 min

    Les vidéos violentes et les jeux de tueurs offensent la dignité humaine et doivent être ­interdits.

    Il n’y a plus aucun doute en ce qui con­cerne le rapport entre la violence dans les médias et l’augmentation des comportements agressifs. 3500 études de recherche scienti­fique ont été consultées. Ces études comprennent de larges enquêtes épidémiologiques parmi la population, des études trans­culturelles, des re­cherches expérimentales et la recherche «naturelle» en laboratoire. Il n’y a que 18 études dans lesquelles ce rapport n’a pas été trouvé.

    L’agression humaine est produite par sa culture et les relations entre humains, comme le montrent des recherches étendues dans les domaines de l’anthropologie, de l’anthropologie culturelle et de l’ethnologie (Leakey, Malinowski, Benedict, Mead, Montagu).1

    «Tout compte fait cela signifie que la thèse de l’agression congénitale chez l’être humain n’est simplement plus défendable.»2

    «Même du point de vue de la biologie, l’humanité n’est pas condamnée à la ­guerre.» Il n’y a pas de raison de «maintenir de façon fataliste l’opinion que la violence et l’agression seraient une sorte de ‹loi naturelle›».3

    La violence s’apprend

    Depuis les années 1970 il est clair que la violence s’apprend et qu’elle n’est pas ancrée dans l’instinct. 4

    Apprendre selon un modèle

    L’agression s’apprend en imitant un «­modèle»: «Les êtres humains ne naissent pas avec un répertoire préformé de comportements agressifs; ils doivent les apprendre d’une manière ou d’une autre.»5

    Même des enfants qui n’ont pas de ten­dance à l’agression imitent les comportements agressifs de modèles. «Apparemment il n’y a pas besoin d’avoir un problème émotionnel ou d’être hyper-agressif pour ap­prendre des tactiques agressives par l’observation.»6

    Manifester et vivre des agressions n’en­traîne pas une diminution de l’agression, mais au contraire une augmentation de celle-ci. (Bandura, p. 169)

    La violence dans les médias

    Certains médias offrent actuellement les modèles les plus puissants pour l’apprentissage de la violence. De nombreuses études le prouvent:

    Perte du sens de la réalité par la consommation de médias violents 7

    La consommation de médias empêche l’affrontement à la réalité qui seule peut engendrer la responsabilité, la conscience de soi et la joie de vivre. Par le jeu, l’enfant doit être capable d’acquérir les capacités sociales fondamentales et de surmonter des expériences négatives, ce qui ne se produit pas avec les jeux vidéo. Là, les enfants sont confrontés à des images et des comportements extrêmes et ils n’acquièrent pas de valeurs positives. 8

    Les médias isolent les enfants émotionnellement et physiquement de l’attachement étroit et nécessaire des adultes qui prennent soin de d’eux. 9

    A long terme, la consommation de médias conduit à un recours aggravé à la violence

    En 1977 déjà l’observation de longue durée de Lefkowitz et al. a conclu que «c’est la télévision avec son accentuation de la violence entre humains et son penchant débridé pour le profit qui stimule aussi bien l’agression qu’elle enseigne aux spectateurs les techniques spéciales du comportement agressif.»10

    Non seulement la représentation de la violence à la télévision et dans les vidéos incite les enfants à la copier, mais elle les rend insensibles, c’est-à-dire qu’ils montrent moins de réactions émotionnelles envers des actes de violence et acceptent la violence réelle d’autant plus naturellement, pour ainsi dire comme étant normale. 11

    Des observations de longue durée prouvent sans équivoque le rapport entre la consommation de médias et l’agressivité. «Plus les adolescents regardent la télévision, plus ils seront violents à l’âge adulte.»12

    L’agressivité apprise ne se manifeste pas forcément dans chaque comportement, mais dans des situations correspondantes, le comportement agressif appris se produira. «Le comportement agressif est précédé de la pensée agressive sur la base de modèles théo­riques agressifs. Ce sont ces modèles agressifs qui sont établis par la consommation de la violence télévisée.»13

    Jeux de tueurs: des médias qui entraînent à la violence

    Certains médias entraînent les enfants à tuer et à blesser comme les soldats à l’entraînement militaire. Dave A. Grossman, ancien officier et psychologue militaire de Westpoint, montre qu’avec la télévision, le cinéma et les jeux vidéo, les enfants sont désensibilisés, brutalisés et conditionnés de la même manière que les soldats qui dans les programmes d’entraînement militaire apprennent à surmonter leur résistance naturelle à tuer.

    «Nous exposons les adolescents et les enfants exactement aux mêmes mécanismes qui conditionnent les soldats professionnels à tuer.» «Pour tuer on a besoin de trois choses: une arme, le savoir-faire et la volonté: les vidéos violentes en donnent deux, le savoir-faire et la volonté.»14

    Déshumanisation des enfants et des adolescents par les médias violents

    L’utilisation de jeux électroniques violents a augmenté ces dernières années jusqu’à l’addiction aux jeux. Des écoliers jouent jusqu’à 50 heures par semaine et jusqu’à l’évanouissement.

    Werner Glogauer, scientifique de médias à l’Université d’Augsbourg, prouve que de nombreux massacres causés par des enfants ou des adolescents à partir du milieu des années 90 aux USA et en Allemagne ont un rapport évident avec la consommation de médias.

    Les actes violents dans les films ont des effets instigateurs pour les jeunes: Des meurtres sont mis en scène d’après des séquences de films connus (p.ex. le massacre de Littleton, les amoks de Kentucky, Arkansas, Washington Mississippi).

    Les contenus des jeux électroniques violents deviennent de plus en plus réalistes et déshumanisés. Le consommateur peut les modifier selon ses motivations et ses intérêts, il peut par exemple tirer sur des photos de personnes qu’il hait, scannées dans les jeux.

    Les vidéos violentes et les jeux d’ordinateur causent une augmentation massive de comportements agressifs et la régression du comportement social positif des enfants. 15

    Prévention

    La prévention de la violence doit se faire dans la famille, à l’école et au sein de la société. Ce qui est fondamental, c’est l’interdiction de toute forme de violence chez les adultes aussi bien que chez les enfants. Les domaines et les conceptions de la prévention sont:

    Prévention par la chaleur émotionnelle, l’empathie, les limites, les mesures non ­hostiles, et l’autorité

    La prévention de la violence commence par l’échange émotionnel dans les premières relations (généralement de la mère) avec l’enfant. Une attitude émotionnelle positive envers l’enfant, caractérisée par la chaleur et l’empathie, diminue considérablement le risque que l’enfant développe une attitude hostile et agressive envers les proches et son environnement.

    Permettre la liberté d’action pour la formation à l’autonomie doit aller de pair avec une prise de position claire envers des comportements négatifs ou violents de l’enfant. C’est dans cette attitude conséquente que l’autorité positive se manifeste et donne à l’enfant une orientation positive.

    «L’amour et l’empathie de la personne (des personnes) qui éduque(nt) un enfant, des limites claires de ce qui est permis et de ce qui ne l’est pas, des méthodes non physiques de l’éducation créent des enfants harmonieux et indépendants.»16

    L’orientation par les parents encourage le développement d’un comportement social

    Il faut: l’empathie et les soins des parents; un con­trôle mesuré mais efficace par les parents; une orientation et des modèles par les parents; collaboration dans le ménage et prise de responsabilités; imiter des interactions néfastes entre les enfants, encourager les interactions positives; accorder à l’enfant un degré mesuré d’autonomie; une indentification positive de l’enfant face à l’adulte. 17

    Les relations vivantes fondent des valeurs positives

    La recherche sur l’attachement le montre: La transmission des valeurs est un processus émotionnel et ne se passe pas seulement au niveau rationnel. La condition requise pour des valeurs et pour la conscience est l’attachement stable aux personnes proches dans les premières années de la vie. Dans la cohabitation, l’enfant intègre de plus en plus les comportements, les normes et les valeurs de son entourage. Les valeurs sont des capacités ancrées émotionnellement, une composante intégrale de la personnalité et elles guident le comportement dans toutes les situations. 18

    La prévention de la violence à l’école

    Les adultes doivent assumer la responsabi­lité de la situation intégrale de l’enfant, dans l’apprentissage et dans ses relations sociales. Les enseignants et tous les citoyens entourant l’enfant doivent collaborer. Olweus présente un catalogue de mesures à prendre, adaptés au niveau de l’école, de la classe et de l’indi­vidu. En Norvège, ce concept de prévention de la violence pour l’école a conduit à une baisse sensible (50%) des cas de violence directe ou indirecte – et cela à l’école, dans les familles et dans l’entourage de l’école. 19

    Les punitions sont utiles

    Le psychologue américain Ervin Staub ­explique dans son ouvrage fondamental «The Psycho­logy of Good and Evil», dans une analyse de di­verses études: «La permissivité, un manque de limites et de standards ou une discipline ­laxiste ont pu être mis en relation chez un ­groupe de jeunes délinquants avec beaucoup d’agres­sivité (DiLalla, Mitchell, Arthur & Pagliococca, 1988). Dans un setting permissif, l’agression peut être renforcée par une absence de conséquences (Patterson, 1986; Patterson, Littman & Bricker, 1967), parce que les enfants apprennent que l’agression est payante. (Buss, 1971) Cela vaut surtout lorsque l’entourage encou­rage l’agression sans la contrôler. La permissivité signifie en plus une direction inexistante et elle contribue à l’inefficacité et au manque de contrôle de soi-même.» Une des raisons pour le développement d’agressions est «la permissivité et le manque de punition de l’agression». 20

    Dans son ouvrage de référence «Kriminologie für das 21. Jahrhundert» (Münster 2001), Hans-Joachim Schneider souligne que la violence dans les médias est «surtout nuisible, si la violence à l’écran est justifiée, récompensée ou qu’elle reste impunie». 21

    En résumé il faut:

    •    Arrêter la violence (poser des signes ­d’­arrêt): Intervenir immédiatement sans équi­voque, condamner l’acte; priver la violence de gloriole; ne pas prendre position est ressenti comme une approbation.

    •    Réparation: Eveiller la compassion pour la victime, instruire les élèves violents, coopérer à la réparation de dommages psychiques et matériels.

    •    Créer des valeurs positives: inciter les ­élèves à la compassion, à la compréhension, à assumer la responsabilité de leurs actes; étudier les droits de l’homme.

    Les vidéos violentes et les jeux de tueurs offensent la dignité humaine et doivent être ­interdits.

    1    cf. M.F. Ashley Montagu (édit.): Mensch und Aggression. Weinheim/Basel 1974
    2    Leakey, Richard E./Lewin, Roger: Wie der Mensch zum Menschen wurde. Hamburg 1978, p. 221
    3    cf. UNESCO: Erklärung von Sevilla: Gewalt ist kein Naturgesetz. 1986
    4    Selg, Herbert (édit.). Zur Aggression verdammt? Ein Überblick über die Psychologie der Aggression. Stuttgart, 1975
    5    Bandura, Albert: Aggression – Eine sozial-lerntheoretische Analyse. Stuttgart 1979, p. 78
    6    Bandura, Albert: Aggression – Eine sozial-lerntheoretische Analyse. Stuttgart 1979, p. 296; Le résultat a été confirmé dans une expérience modifiée de l’ARD 1975. cf. Tausch, R./Tausch, A.-M.: Erziehungspsychologie. Begegnung von Person zu Person. Göttingen 1977, 8. édit., p. 36.
    7    Neil Postman: Das Verschwinden der Kindheit.
    8    Zöpfel, Helmut: Virtuelle Welt oder reales Leben? Dans: Zeit-Fragen du 22/4/02
    9    Alliance for Childhood: Fool’s gold. A Critical Look at Computers in Childhood. Ed. By C. Cordes and E. Miller
    10    Lefkowitz, M./Eron, L.D./ Walder, L.O./ Huesmann, L.R.: Growing up to be violent: A Longitudinal Study of the Development of Aggression. New York/Frankfurt/M. 1977, p. 113
    11    cf. ibid. p. 114-127
    12    «Mehr Fernsehen, mehr Gewalt» Une étude prouve la relation entre la consommation des médias et l’agression. FAZ du 29/4/02 = Johnson, Jeffrey G./Cohen, Patricia/Smailes, Elisabeth M./Kasen, Stephanie/Brook, Judith S.: Television Viewing and Aggressive Behaviour During Adolescence and Adulthood. Dans: Science 2002 March 29, Vol. 295: 2468-2471
    13    Kleiter, E.F.: Film und Aggression – Aggressions
    psychologie. Weinheim 1997, p. 111
    14    Grossman, Dave A.: Warum töten wir? Die Zeit, 23.9.99; Grossman, Dave A.: Stop teaching our Kids to Kill: A Call to Action against TV, Movie and Videogame Violence, New York 1999
    15    Glogauer, W.: Gewalthaltige Medien machen Kinder und Jugendliche zu Tätern. Dans: Kinderärztliche Praxis (2001) No. 4, Kirchheim-Verlag Main; Glogauer, W.; Die neuen Medien verändern die Kindheit. Weinheim 1998; Glogauer W.: Kriminalisierung von Kindern und Jugendliche durch Medien. Baden-Baden 1994
    16    Olweus, Dan: Gewalt in der Schule. Was Lehrer und Eltern wissen sollten – und tun können.
    2. korr. Aufl., Berne 1996, p. 48 sq.
    17    Staub, Ervin: Entwicklung prosozialen Verhaltens. Munich, Vienne, Baltimore 1982, p. 304-306
    18    Buchholz A.: Der Beitrag von Psychologie und Pädagogik zur naturrechtlichen Auffassung vom Menschen. Dans: Mut zur Ethik: Schutz der Familie und der heranwachsenden Jugend. II Kongress 1994; Buchholz A.: Personale Psychologie – Der Beitrag von Psychologie und Pädagogik zur Menschen­würde. Dans: Mut zur Ethik: Die Würde des Menschen. V. Kongress 1997
    19    Hanewinkel R./Knaack, R.: Prävention von Aggression und Gewalt an Schulen. Dans: Holtappels, H.G./Heitmeyer, W./Melzerm W./Tillmann, K.J. (édit.): Forschung über Gewalt an Schulen. Erscheinungsformen und Ursachen, Konzepte und Prävention. Weinheim, Munich 1999, p. 303; Olweus, Dan: Täter-Opfer-Probleme in der ­Schule: Erkenntnisstand und Interventionsprogramm. Dans: ibid., p. 291 sq.
    20    Staub Ervin, Psychology of Good and Evil, Cambridge 1999
    21    Schneider, Hans-Joacchim: Kriminologie für das 21. Jahrhundert, Münster 2001, p. 146

     
  8. binjou

    18 décembre 2012 at 10 h 40 min

    La Panique bancaire américaine de 1907, aussi nommée Panique des banquiers, est une crise financière qui eut lieu aux États-Unis lorsque le marché boursier s’effondra brusquement, perdant près de 50 % de la valeur maximale atteinte l’année précédente.

    Cette panique se produisit au milieu d’une période de récession…

    Cette récession est globale lorsqu’elle touche à la fois la production industrielle, le commerce à travers les échanges internationaux, l’emploi, le niveau des revenus ainsi que la consommation des ménages/

    L’effet domino marquée par d’innombrables retraits de fonds des banques de détail et d’investissement. La panique de 1907 se propagea à tout le pays, de nombreuses banques et entreprises étant acculées à la faillite.

    La panique se serait accrue si le financier J. P. Morgan n’était pas intervenu en engageant ses fonds propres, à cette époque, il n’existait pas de banque centrale.

    Le processus allait aboutir le 22 décembre 1913 à la création de la Réserve fédérale des États-Unis.

     
  9. michel49

    18 décembre 2012 at 10 h 41 min

    Pourquoi la violence est-elle si facile pour un enfant ? parcequ’il n’imagine pas ce qu’est la douleur qu’il cause tant qu’il ne l’a pas ressentie lui-même. D’où l’utilité des chatiments corporels…

     
    • Antilluminati

      18 décembre 2012 at 12 h 07 min

      Moi j’aime bien donner des fessées, mais pas sur les enfants :p

       
  10. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 10 h 51 min

    2012 : Le désastre européen et la tragique ironie des symboles

    L’année 2012, qui avait commencé avec d’étonnants symboles de catastrophe pour l’Europe , s’achève sur un non moins étonnant symbole de destruction.  

    http://www.u-p-r.fr/actualite/france-europe/2012-desastre-europeen-tragique-symboles

     
  11. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 11 h 20 min

    Les témoignages se succèdent pour décrire Nancy Lanza, qui a été la première victime de la tuerie de Newtown abattue chez elle par son fils. La succession de témoignages divers et parfois opposés fait apparaître la mère d’Adam Lanza comme une personne insaisissable. En tous cas, sa personnalité est désormais au cœur des interrogations qui entourent ce drame.

    Cette femme blonde apparaît gaie et souriante dans les photos présentées à la télévision, mais pour le reste elle représente un mystère pour beaucoup. Ainsi, les seules certitudes concernent son divorce avec un dirigeant de GE Capital, son lieu de résidence – une belle maison de Newtown et sa passion pour les armes. Elle en possédait plusieurs qui ont été utilisées par son fils pour commettre ses meurtres.
    Une personnalité trouble

    Son ancienne belle-sœur, Marsha Lanza, a expliqué que Nancy était une « prepper », une survivaliste. Une personne qui se prépare pour pouvoir survivre et se défendre en cas de catastrophe majeure ou d’effondrement de l’économie mondiale. Des témoins expliquent aussi avoir vu la mère emmener ses enfants s’entraîner au tir.

    Néanmoins ce témoignage est contrebalancé par ceux d’autres proches qui évoquent « une femme charmante », une personne « responsable et qui utilisait ses armes avec beaucoup de précautions ». Adam Lanza habitait toujours chez sa mère qui prennait soin de lui. Elle avait fini par scolariser son fils – qualifié de très brillant – à la maison. Le grand-frère d’Adam, Ryan Lanza, âgé de 24 ans a lui suivi les pas de son père en devenant expert fiscaliste.

    Dans l’enquête qui se poursuit, la police a expliqué qu’elle disposait de bons éléments concernant la mort de Nancy Lanza, et les circonstances qui ont poussé don fils à commettre l’irréparable à l’école Sandy Hook. Des éléments qui permettront peut-être d’en savoir plus sur la personnalité de cette femme.

     
  12. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 11 h 23 min

     
  13. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 11 h 24 min

     
  14. crisemajeure.fr

    18 décembre 2012 at 11 h 34 min

    Au travers du soutien apporté à l’économie américaine, de la lutte contre le chômage, par l’usage illimité de la planche à billets (QE) et du blocage des audits du Congrès, du point de vue de la stratégie, la FED a pour but essentiel de maintenir le géant américain sur pied pour qu’il accomplisse, en principal représentant politique de la véritable gouvernance mondiale, un rôle de leadership du monde afin d’introduire un nouvel Ordre du monde.

    Cela en complémentarité des attributions de l’ONU qui n’a pas su atteindre les objectifs fixés. Tout est organisé pour que ce pool USA -ONU puisse porter jusqu’à son terme le dessein central du cartel consistant à gérer les affaires des peuples de la Terre à leur façon, selon leur philosophie holistique. http://fr.wikipedia.org/wiki/Holisme

    D’un autre côté, la réserve fédérale, en créant de la masse monétaire fictive, sous couvert de participer au plan de relance de l’économie américaine et du reste du monde, est aussi l’instrument privilégié de la véritable gouvernance mondiale pour assécher indirectement l’économie réelle des autres pays développés et émergents soumis au dollar comme monnaie de réserve.

    Du côté de l’Europe, le plan de la Banque centrale européenne de rachat illimité de la dette de pays en difficulté, Espagne, Portugal… organisé par un représentant de ce cartel revient à 1) créer de la masse monétaire non productive pour l’économie réelle, 2) à euphoriser la Bourse permettant au Marché de rester dans une position dominante par rapport aux États nation soumis à l’emprunt permanent de la dette, 3) à maintenir l’euro à un niveau bien trop élevé pour que les pays ne puissent pas sortir de la récession en créant de la croissance. L’économie de chacun d’eux étant pénalisée par la faiblesse de l’exportation de produits manufacturés, le talon d’Achille de l’industrie des pays du Sud, notamment celui de la France qui est pour moitié le coeur de l’Europe.
    http://www.lejournaldesentreprises.com/editions/42/actualite/fait-du-mois/l-euro-est-encore-trop-fort-07-09-2012-159641.php

    Du point de vue humain, depuis plusieurs décennies, la confiance se perd entre banques et parmi les populations, parce que les valeurs humanistes s’étiolent. Si un bank runhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Panique_bancaire se produisait, les particuliers se précipitant au guichet des banques pour retirer des liquidités ne trouveront rien, car les banques qui font des prêts entre-elles (marché interbancaire) auront retiré tous les fonds bien avant eux, puisque précisément elles n’ont aucune confiance les unes envers les autres.

    Nous vivons donc la fin d’une civilisation, d’autant plus qu’à cause du réchauffement climatique accéléré + 5° C d’ici à la fin du siècle, la planète ne sera plus viable pour personne. Les membres du cartel le savent pertinemment (travaux avant-gardistes du Club de Rome une structure sous leur coupe) c’est pourquoi ils accéléreront le mouvement vers un nouvel Ordre en minant l’économie par une forte dévaluation du dollar US, prétextant l’absolue nécessité d’assainir l’économie américaine au bord du gouffre, un argument inopposable pour les autres nations elles-mêmes soumises à un hyperendettement. Une tactique qui pourrait prendre de cours la Chine qui depuis quelques années s’organise pour se désengager du dollar US le plus rapidement possible.

     
    • Elle court, elle court, la rumeur ...

      18 décembre 2012 at 12 h 03 min

       
    • momonipreno

      18 décembre 2012 at 14 h 39 min

      L’Europe, cette vendue au multinationales américaines !

      http://www.voltairenet.org/article159047.html

       
      • Elle court, elle court, la rumeur ...

        18 décembre 2012 at 17 h 01 min

        ET OUI !!!!
        « une colonie ça se fête »
        Commission européenne en France
        Demain, pour fêter l’évènement, les New Yorkais éclaireront l’Empire State Building
        avec les couleurs européennes.

         
    • gwendoline1

      18 décembre 2012 at 18 h 24 min

      @crise majeure.fr
      « ..Les membres du cartel le savent pertinemment (travaux avant-gardistes du Club de Rome une structure sous leur coupe) c’est pourquoi ils accéléreront le mouvement vers un nouvel Ordre en minant l’économie par une forte dévaluation du dollar… »…

      je m’inquiète pas pour eux, d’ici là ils auront déjà trouvé une autre planète saine…

       
  15. S10

    18 décembre 2012 at 12 h 03 min

    2015, c’est l’année du marché transatlantique, donc les USA espèrent « remonter » économiquement en s’appuyant sur l’Europe qu’ils enverront encore plus par le fond…

     
  16. Korrigan

    18 décembre 2012 at 12 h 03 min

    Cette blagounette lue chez P.Jovanovic :

    « Le premier ministre Ayrault, le ministre de l’Intérieur Manuel Vals, la maire de Lille Martine Aubry et le président François Hollande survolent la France dans un jet du Glam.

    Ayrault se tourne vers Vals et dit en faisant de l’esbroufe : « Tu sais, je pourrais jeter un billet de 500 euros par la fenêtre et rendre quelqu’un très heureux ».
    Vals réplique : « Eh bien, je pourrais jeter 10 billets de 50 euros par la fenêtre et rendre 10 personnes heureuses ».
    Pour ne pas être en reste, Martine dit : « Je pourrais jeter 100 billets de 5 euros par la fenêtre et faire 100 heureux ».
    François Hollande ajoute : « Je pourrais jeter 500 pièces de 1 euro par la fenêtre et faire 500 heureux ».

    Le pilote soupire et dit à son copilote: « Non mais, tu entends cette bande d’arrogants inutiles à l’arrière ? Ils ne se rendent pas compte que je pourrais jeter 4 connards par la fenêtre et rendre des millions de gens heureux ».

    PS : De quoi donner des idées pour l’organisation d’un charter réservé à toute la classe politique.

     
    • Laurent

      18 décembre 2012 at 13 h 05 min

      ah là pour le coup un charter ne suffira pas il faut plutôt envisager un Titanic…

       
    • momonipreno

      18 décembre 2012 at 13 h 13 min

      I love it !

       
  17. dalencourt

    18 décembre 2012 at 12 h 04 min

    D’Alencourt persiste et signe :

    Des précisions sur le 21 décembre
    http://legrandreveil.wordpress.com/2012/12/18/comment-va-se-derouler-le-21-decembre/

    La réalité du 21 décembre : c’est l’ouverture du 4ème sceau de l’Apocalypse
    http://legrandreveil.wordpress.com/2012/12/07/pourquoi-le-21-decembre-2012-aura-bien-lieu/

     
    • Elle court, elle court, la rumeur ...

      18 décembre 2012 at 13 h 09 min

       
      • Alex du 57

        18 décembre 2012 at 14 h 03 min

        Enfin un commentaire économique et pragmatique, sur un site sensé l’être aussi .

         
    • Jeff

      18 décembre 2012 at 16 h 16 min

      Le 4 eme sceau ne peut être ouvert qu’après les trois premiers or l’ouverture du premier sceau c’est l’apparition de l’Antéchrist or nous ne voyons pas encore celui ci de ce fait je doute que le 4 eme sceau soit déjà ouvert .

       
      • dalencourt

        18 décembre 2012 at 16 h 39 min

        Pas du tout, le premier sceau n’a rien à voir avec l’Antéchrist.
        L’Antéchrist apparaîtra au 7ème sceau.
        Je vous expliquerai tout cela le moment venu.

         
      • Jeff

        18 décembre 2012 at 18 h 24 min

        Je vous avais écrit quelques lignes d’un point de vue biblique mais mon message n’est pas passé ( censure ? )

        Au plaisir !

         
  18. Filibert

    18 décembre 2012 at 12 h 20 min

    Explications sur l’Or en Indonésie (voir photos dans la fin des commentaires de l’article précédent) :

    Pendant des siècles les Européens ont acheté des épices et de la soie aux Asiatiques avec de l’Or.
    L’Or des Amériques ramené par les Espagnols est parti petit à petit vers l’Asie !
    La Chine aurait eu plus de 100.000 tonnes d’Or qui a été évacué par les Américains à l’arrivée des communistes. En garantie les USA ont délivrés des bons du trésor.
    Si les asiatiques demandent le remboursement de ces bons les USA sont foutus.
    C’est pourquoi des émissaires asiatiques en possession de certains de ces bons ont été arrêtés en Italie et ils ont été déclarés faux !
    C’est le bras de fer entre l’Asie (et la Dragon Blanc Family – Fulford) et les USA pour pouvoir récupérer leur Or pour lancer un plan bienfaiteur sur terre contre la faim et pour la pays.
    Mais le Nouvel Ordre Mondial qui prospère par la guerre et les destructions des pays ne veux pas céder !

     
    • Elle court, elle court, la rumeur ...

      18 décembre 2012 at 13 h 04 min

       
  19. Alex du 57

    18 décembre 2012 at 12 h 41 min

    J-3 pour la fin du monde .

     
    • dalencourt

      18 décembre 2012 at 13 h 39 min

      Ce n’est pas la fin du monde mais le début des très gros problèmes (ouverture du 4ème sceau de l’Apocalypse)

      http://legrandreveil.wordpress.com/2012/12/07/pourquoi-le-21-decembre-2012-aura-bien-lieu/

       
      • Alex du 57

        18 décembre 2012 at 14 h 01 min

        J’éspère que le 22/12, vous oserez venir nous voir sous le même pseudo . Quant à votre lien, lisez certains commentaires qui suivent l’article, ça ne mérite pas mieux . A part ça, vendredi soir, vous partez pour Bugarach ?

         
      • dalencourt

        19 décembre 2012 at 5 h 56 min

        Ne vous inquiétez pas, j’assume. J’espère me tromper, mais il y a beaucoup d’éléments troublants. Je n’ai pas non plus écrit qu’il y aurait forcément un événement de grande envergure le 21 décembre, mais que c’était l’ouverture du 4è sceau, c’est à dire le début des grands malheurs.
        On a aussi trop tendance à ne penser qu’à l’hexagone, alors qu’il faut raisonner à l’échelle du monde : rien ne dit que c’est chez nous que les problèmes vont commencer.

         
      • Elle court, elle court, la rumeur ...

        18 décembre 2012 at 14 h 26 min

         
  20. larevolutionpacifique

    18 décembre 2012 at 12 h 55 min

    A reblogué ceci sur la révolution pacifique blog libre.

     
  21. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 13 h 02 min

     
  22. Usum

    18 décembre 2012 at 14 h 17 min

    @ Michel,

    Il est bien difficile, voire impossible de cerner un problème sans définir également son aspect sous-jacent, son épistémè.
    L’égalité est un concept, pas une réalité. Connaissez-vous deux personnes pourvues d’empreintes identiques donc égales… ?
    La sociologie comme la politique incarnent simplement certains sous aspects de la propagation de ce que d’aucun nomme le « mal » et qu’il conviendrait plutôt de qualifier d’état viral…
    La Guérison dans son acception spirituelle, ne procèdera qu’à partir d’une compréhension profonde de ce fait et de ce que celui-ci implique dans le discernement de la nature et du mode de propagation de cet état viral.
    Monsieur Soral se borne à dénoncer des vérités qu’il ne pourra en rien changer. La véritable nature du problème échappe manifestement à la conscience du profane.
    L’étude de la nature et du mode de propagation du virus, est riche de compréhension sur la structure même du parasitisme et donc du « mal ».
    Se propager par le leurre et la confusion générée, décrit bien la nature ainsi que le modus operandi commun au « mal » comme au virus.
    Comme on ne peut combattre un mensonge avec un autre mensonge, on ne peut bien entendu guérir d’une attaque virale à l’aide d’autres structures virales…
    Monsieur Soral dénonce ce qu’il qualifie « d’état profond » mais qu’il ne parvient tout de même pas à définir correctement faute de percevoir celui-ci directement. Là est la limite de son action, si honnête soit-elle.
    La force du mal comme du virus, est relative à sa capacité d’agir par ruse tout en se tenant dans l’ombre, et à maintenir ainsi son hôte dans un état de confusion qui obligera celui-ci à aussitôt modifier son comportement original afin que ses nouveaux choix remplissent désormais le cahier des charges du seul intérêt du virus et non plus de celui qui le porte inconsciemment en son sein. Vu de l’extérieur, cette modification de comportement semblerait être une « évolution » alors que vu de l’intérieur, cette modification est clairement une pathologie.
    La devise du Mal comme du Virus est, par la ruse et la duplicité, la guerre mènera…

    @ emigredsouche

    À mon humble avis et contrairement à ce que tu penses, il me semble bien que ta sensibilité excelle désormais bien au-delà de toutes attentes.
    Dans le cas où tu souhaiterais poursuivre notre dialogue dans un environnement plus propice, sers toi de mon pseudo auquel tu rajouteras le nom de domaine de l’opérateur historique.

     
    • michel

      18 décembre 2012 at 23 h 56 min

      Bonsoir Usum,
      Merci pour votre réponse. Les sciences et la première d’entre-elles, la philosophie, ont un rôle central dans la configuration dans laquelle nous nous trouvons. D’un postulat, somme toute évident, les sciences sont au service de l’homme et de sa volonté de comprendre et de « vivre » sa vie.
      De quelle manière et pourquoi, ces matières cognitives en sont devenues des nécessités conceptuelles à l’imagination ?
      Pour quelle raison la technique, attribut essentiel à la construction, est-elle devenue progression de l’esprit ?
      Qui a cherché l’obsolescence de l’intelligence pour faire apparaître l’inconscience incarnée ?
      Je ne tentais pas d’associer l’égalité à la réalité. Pour moi c’est une évidence manifeste que les hommes sont égaux, devant Dieu.
      Pour les hommes, cette égalité est en devenir, toujours en devenir, et faire croire qu’elle existe est un leurre, une chimère.
      De toutes nos différences, nous pouvons apprécier l’autre et vouloir le mieux connaître.
      Quelle richesse n’avons-nous pas chercher dans l’autre ? Quel mystère ne voulons-nous pas trouver chez lui qui ne soit en nous-même ?
      Le bien n’est pas l’égal du mal. La vérité n’est pas une loi écrite sur le marbre, c’est la veine de toute chose et l’absolue nécessité de la conscience et de la vie.
      Ce virus, dont vous parlez, qui phagocyte les « forces vives » de notre être, ne cherche plus à prendre le pouvoir. Il ne l’aura jamais. Ce bouillon de culture qu’est devenu la société moderne, ne reste plus qu’un vivier d’âmes.
      Le manichéisme ambiant, non pas dans une dualité binaire, mais bien dans son atroce expression argileuse d’un conglomérat simpliste du bien qui se servirait du mal pour exister, est à son apogée.

       
    • michel

      19 décembre 2012 at 0 h 17 min

      Lorsque vous dîtes: « Monsieur Soral dénonce ce qu’il qualifie « d’état profond » mais qu’il ne parvient tout de même pas à définir correctement faute de percevoir celui-ci directement. Là est la limite de son action, si honnête soit-elle. »
      Je ne veux pas juger mais dénoncer cette « honnêteté » si entendue..
      Pour quelle raison ne dit-il pas son appartenance à un courant de pensée révolutionnaire plus proche d’un anarchisme ésotérique guénonien où la symbolique du « changement » n’est que traditionalisme occultiste?

       
  23. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 14 h 25 min

     
  24. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 14 h 48 min

     
  25. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 15 h 32 min

    « La CIA, encore elle, va financer massivement les gouvernements européens pour financer des formes d’art qui ne désignent plus aucuns rapports sociaux, c’est à dire de l’art abstrait… »

     
  26. binjou

    18 décembre 2012 at 16 h 01 min

    Pierre HILLARD -.toujours instructif!

     
  27. brunoarf

    18 décembre 2012 at 16 h 11 min

    Portugal :

    Le Portugal s’enfonce dans la récession au troisième trimestre : – 3,5 % en glissement annuel.

    C’est un peu plus que prévu. Le produit intérieur brut (PIB) du Portugal a reculé de 0,9 % au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent, et de 3,5 % en glissement annuel, a annoncé vendredi 7 décembre l’Institut national des statistiques (INE). L’approfondissement de la récession au troisième trimestre est le « résultat de la réduction moins accentuée des importations de biens et services et du ralentissement des exportations », a expliqué l’office statistique portugais dans un communiqué.

    Irlande :

    L’Irlande ne peut pas rembourser les 85 milliards d’euros du plan de sauvetage.

    L’Irlande « a besoin de plus de temps » pour rembourser l’argent utilisé pour renflouer ses banques, a réclamé samedi 8 décembre dans la presse allemande le gouverneur de la Banque centrale d’Irlande, Patrick Honohan. Interrogé sur le délai supplémentaire nécessaire pour rembourser, le gouverneur de la Banque centrale d’Irlande a plaidé pour la recherche d’une « solution durable », qui n’aurait pas à être de nouveau modifiée par la suite. « En conséquence, le délai de remboursement devrait être considérablement allongé », a-t-il ajouté, sans donner aucune autre précision.

    Chypre :

    Chypre risque le défaut de paiement d’ici quelques jours.

    Chypre risque de ne pas pouvoir rembourser des prêts dus en décembre et verser les salaires des fonctionnaires si un accord sur un plan de sauvetage n’est pas conclu rapidement avec la troïka des bailleurs de fonds, a indiqué un responsable gouvernemental lundi 17 décembre. « Si dans les jours à venir, l’Etat ne peut pas obtenir 250 à 300 millions d’euros, alors l’Etat cessera d’honorer des paiements », a déclaré un dirigeant du ministère des Finances, Christos Patsalides, à un comité parlementaire.

    Grèce :

    On va encore prêter des dizaines de milliards d’euros à la Grèce … alors que la Grèce est incapable de rembourser quoi que ce soit.

    Le versement d’une nouvelle tranche de 34,3 milliards d’euros d’un prêt de l’Union européenne (UE) et du FMI à la Grèce sera achevé mercredi 19 décembre, a annoncé un responsable grec juste après le paiement d’une première partie de la somme. Après l’échec de plusieurs réunions, la zone euro s’est enfin mise d’accord jeudi dernier pour débloquer cette aide financière à la Grèce gelée depuis des mois, et lui éviter ainsi de sombrer dans la faillite.

    Espagne :

    La dette publique a explosé.

    Le gouvernement espagnol prévoit que la dette publique atteindra 85,3% du PIB à la fin de l’année, contre 69,3% à la fin 2011, largement au-dessus de la limite fixée par le Pacte de stabilité de l’UE (60%). Cette prévision ne tient pas compte du prêt européen aux banques espagnoles, dont le premier volet de 37,5 milliards d’euros est attendu dans les prochains jours.

    Italie :

    La dette publique a explosé.

    De son côté, la dette de l’Italie a franchi en octobre pour la première fois le cap symbolique des 2.000 milliards d’euros, selon un document publié vendredi 14 décembre par la banque centrale italienne. La dette de l’Italie s’est établie à 2.014,693 milliards d’euros en octobre 2012, contre 1.995,143 milliards d’euros en septembre 2012, selon un supplément au bulletin mensuel statistique de la Banca d’Italia.

    http://www.boursorama.com/actualites/les-dettes-de-l-espagne-et-de-l-italie-franchissent-des-records-b63747bd59db2a4c3ba47ff748358671

    Conclusion :

    En zone euro, la crise est finie.

     
  28. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 16 h 37 min

    Photos du journal « une colonie ça se fête »
    Commission européenne en France
    Demain, pour fêter l’évènement, les New Yorkais éclaireront l’Empire State Building
    avec les couleurs européennes.

     
  29. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 16 h 51 min

     
  30. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 17 h 54 min

    l’évasion fiscale, sport… international (à la 25 minutes et environ)
    « nous sommes repartis pour 10 à 15 ans de débat passionnant … » président de l’eurogroupe …

     
  31. zapatta

    18 décembre 2012 at 18 h 16 min

    L’économie mondiale boite !

    Eberhardt Unger / Chronique Agora

    La nouvelle année arrive à grands pas, et on n’observe aucun signe d’amélioration de l’économie mondiale en 2013. La BCE prévoit une récession dans la zone euro en 2012 et 2013. La Bundesbank a revu ses prévisions de croissance fortement à la baisse, et n’anticipe plus qu’une maigre croissance de 0,4% du PIB pour 2013.

    En Grande-Bretagne, le gouvernement s’attend à un ralentissement de l’économie pour cette année et une faiblesse pour les années suivantes.
    Au Japon, le climat des affaires s’est détérioré pour le septième mois consécutif (nouvel endettement public de 10%; un montant de dettes publiques représentant 214% du PIB ; nouvelles élections le 16 décembre 2012).

    Les Etats-Unis annoncent une baisse du taux de chômage de 7,9% à 7,7%, mais cette baisse n’est pas liée à une reprise économique.
    Le nombre de salariés a augmenté en novembre de 146 000, mais le nombre de demandeurs d’emploi (Labour Force) a diminué de 350 000 – toujours plus d’Américains abandonnent toute recherche d’emploi. En 15 ans il n’y a pas eu un seul emploi supplémentaire créé dans la tranche d’âge la plus active et la plus productive des 25-54 ans.

    Les marchés attendent maintenant avec anxiété et en croisant les doigts le passage de la « falaise fiscale ». Pourtant, il n’y a aucun doute à avoir : les dépenses publiques resteront supérieures aux revenus encaissés et la dette publique continuera d’augmenter.

    Pour financer le budget actuel, pour chaque dollar de dépense publique, l’Etat a contracté 0,46 dollar de nouvelle dette. Et la Fed, avec un déficit budgétaire de 1 352 milliards de dollars a acheté pour 1 819 milliards d’obligations au cours des 12 derniers mois. En 2013, la récession menace directement l’économie américaine.

    A court terme, les pays émergents doivent dire « au revoir » au boom économique de ces dernières années. On attend une croissance étonnamment faible au Brésil et en Inde au troisième trimestre 2012, respectivement de 0,6% et 5,3%.

    Même en Chine, la croissance s’est établie à seulement 7,3% durant les mois d’été, bien qu’on table sur une remontée incertaine à 7,7% au quatrième trimestre 2012. En raison de la forte croissance de la population, estimée actuellement à 1,3 milliard d’individus, dont la moitié vit dans les grandes villes, la Chine a besoin d’un minimum de 8% de croissance du PIB pour maintenir son niveau de vie actuel. L’Inde a besoin d’une croissance atteignant au moins 7%.

    Selon la Banque mondiale, l’actuelle population mondiale estimée à 7 milliards de personnes nécessite désormais une croissance minimum du PIB mondial de 3%, ratio en dessous duquel on peut considérer qu’il y a récession. L’économie mondiale est actuellement dans une période de sensible ralentissement.

    Conclusion : La crise économique mondiale est loin d’être terminée. Les problèmes qui ont conduit à la crise actuelle continuent de proliférer et, d’une façon générale, ouvrent la voie au protectionnisme.
    Le surendettement américain et la crise de l’euro zone sont les plus grands risques. Il y a aussi celui du marché mondial des dérivés de 700 000 milliards de dollars à rapprocher du PIB mondial estimé à 70 000 milliards de dollars. Les banques centrales poursuivront leur politique monétaire ultra-expansive jusqu’à ce qu’une trop forte inflation les en empêche. Pour 2013, il faudra tenir compte de nouvelles turbulences sur les marchés de devises.

     
    • cosmocats

      18 décembre 2012 at 18 h 48 min

      toujours demain toujours bientot toujours un jour

       
  32. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 18 h 25 min

     
  33. Elle court, elle court, la rumeur ...

    18 décembre 2012 at 18 h 48 min

    ALERTE – Standard and Poors remonte la note de la Grèce de six crans de défaut à B-

    PARIS – L’agence de notation financière Standard and Poor’s a annoncé mardi avoir remonté de six crans la note de la Grèce, de défaut sélectif (SD) à B-, et qualifié de stable la perspective à long terme de ce pays sous assistance financière internatinale.

    La décision de rehausser de six crans la note de la Grèce illustre la forte détermination des pays de la zone euro à préserver l’appartenance de ce pays à la monnaie unique, relève l’agence de notation dans un communiqué.

    (©AFP / 18 décembre 2012 18h32)

     
  34. zapatta

    18 décembre 2012 at 19 h 03 min

    S&P relève la note de la Grèce

    L’agence de notation financière Standard & Poor’s a annoncé mardi avoir relevé la note souveraine de la Grèce, la portant de défaut sélectif à B-, ajoutant que la perspective est dorénavant stable. La note à court terme est portée à B.

    L’agence prend acte du fait que le pays a bouclé un programme de rachat de dette et de la « grande détermination des Etats membres de l’Union économique et monétaire européenne à conserver la Grèce dans la zone euro ». La perspective stable reflète le sentiment de l’agence vis-à-vis de l’engagement du gouvernement grec à opérer les réformes budgétaires et structurelles et des difficultés politiques et économiques rencontrées pour honorer cet engagement.

    Les partenaires de la Grèce en zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) ont accepté de débloquer une nouvelle tranche d’aide de 49,1 milliards d’euros d’ici à fin mars, dans le cadre d’un plan de sauvetage prévoyant notamment le rachat par la Grèce d’une partie de sa dette, qui s’est déroulé au cours de la première semaine de décembre.

    REUTERS

    Alors ça c’est un sacré  » poisson d’ Avril  » …..

     
  35. julleee

    18 décembre 2012 at 19 h 11 min

    La ville de Sandy Hook est mentionnée dans le dernier Batman

    A Quel jeu macabre Hollywood est en train de participer ? L’horrible drame de Sandy Hook qui a vu la mort de 20 enfants de 6 ans semble faire partie d’un machination planifiée longtemps à l’avance. En effet, le nom de la ville de Sandy Hook apparaît dans le film « The Dark Night Rising » comme en témoignent ces captures d’écran :

    http://www.wikistrike.com/article-la-ville-de-sandy-hook-est-mentionnee-dans-le-dernier-batman-113582869.html

     
  36. fredui

    18 décembre 2012 at 19 h 53 min

    Vidéo : Pierre Jovanovic « Nous avons pris le chemin de la Grèce » – Avenir de la crise en France

     
    • Elle court, elle court, la rumeur ...

      18 décembre 2012 at 20 h 03 min

      trop tard l’empire Américain à sa nouvelle colonie et ça se fête !!!!!
      les New Yorkais éclaireront l’Empire State Building
      avec les couleurs européennes.

       
  37. rsistons

    20 décembre 2012 at 3 h 19 min

    Jusqu’à quand ? Jusqu’au 21.12. Rideau.

    VRAIMENT ?

    http://r-sistons.over-blog.com/article-la-grande-sauterie-du-21-decembre-la-fin-du-monde-eva-r-sistons-113629224.html (juste pour les amateurs de loufoque)

    eva