RSS

Menthalo – Orange au Pilori

27 Nov

France Telecom, alias Orange,  a probablement le plus mauvais esprit commercial de toutes les sociétés de téléphonie et d’internet. Malgré la privatisation partielle du groupe en 2004, le personnel de FT continue de penser et de réagir comme des fonctionnaires d’une société d’état en position de monopole. Les cadres du marketing et du commercial au siège sont apparemment très loin de la base et ne doivent pas jouer souvent les « clients-mystère ».  Les conversations avec les services consommateurs externalisés en Tunisie, en Algérie ou au Maroc sont supposées être enregistrées, mais les bandes ne doivent pas être écoutées très souvent, sinon le personnel ne se permettrait pas de raccrocher au nez du client, comme cela a été le cas pour moi la semaine dernière.

Sur le graphe ci-dessous, l’histoire de la société se lit entre les lignes. FT cherche à acquérir une taille internationale en achetant à tout-va des sociétés concurrentes dans le monde, en les payant au prix fort, dans l’euphorie de la « Bulle Internet ». En 2002, France Telecom sera la deuxième société la plus endettée au Monde. Quand les actionnaires s’aperçoivent que leur société doit rembourser chaque année entre cinq et quinze milliards de dettes, ils vendent leurs titres, qui s’effondrent passant de 219€ à 6,94€.  Le contribuable français va devoir sauver France Telecom de la faillite.

NExT

De 2008 à 2011, des vagues successives de suicides au sein de la société montrent la difficulté des anciens fonctionnaires à s’adapter à un monde concurrentiel (12 en 2008, 19 en 2009, 27 en 2010, 11 en 2011). Les tensions internes en sont la cause. La direction avait prévu un départ volontaire de 22.000 employés. Pour que des fonctionnaires donnent leur démission, il fallait leur mener la vie dure. Un ex-Directeur régional révèlera l’existence d’une « courbe du deuil », qui prouvait que la direction avait anticipé les phases de dépression par lesquelles sont passés les salariés. Les études ont montré que déjà à cette époque, le personnel de France Telecom était incapable d’adapter leur statut de fonctionnaire à des modes de gestion moderne.

« Management par le stress, Mobilités forcées, Mouvement perpétuel, Mise au placard et Mise en condition de retraite forcée… Voici les « 5 M » qui, selon les chercheurs de l’Observatoire du stress et des mobilités forcées à France Telecom, définissent la stratégie managériale de cette entreprise. (source)  Sur BFM, une gérante de fond d’investissement expliquait qu’elle ne retenait dans son fond, que des sociétés, qui répondaient à des critères très précis en matière de management du personnel. La ponctualité des employés, l’absentéisme, le nombre de jours de congés maladie, etc., montraient des tensions internes dans l’entreprise. Ces tensions internes aboutissaient systématiquement à plus ou moins court terme à une dégradation des résultats de la société.

Le graphe de France Telecom en est la preuve. La politique désastreuse de la direction des ressources humaines amène une baisse du titre de 2007 à 2010. La baisse est contenue dans un canal jusqu’à fin décembre 2010, quand avec 27 suicides, l’ambiance létale d’Orange est à son apogée. Au-delà le titre s’effondre. Aujourd’hui, une accélération se dessine vers le bas du canal.

 

THIERRY BRETON

Le concepteur de NExT, ce plan d’écrémage volontaire du personnel de France Telecom, est Thierry Breton.

Thierry Breton est un collaborateur de René Monory dès 1982 avant de suivre son mentor au Ministère de l’Education Nationale en 1987, en tant que conseiller pour l’informatique et les technologies nouvelles, il siègera au Conseil régional de Poitou-Charentes de 86 à 92, que préside JP Raffarin. Comme quoi un petit vernis informatique et un bon entregent peut ouvrir de grandes carrières.

Il va participer activement à la conception du Futuroscope. Ses mentors et mandataires vont faire en sorte que l’Education Nationale assure un fond de clientèle captif et récurrent à ce parc d’attraction. Cela ne serait pas choquant, si 45% du capital du Futuroscope n’était pas entre les mains de la « Compagnie des Alpes« .  En suivant le lien, vous comprendrez alors les liens intimes entre Banquiers et Hommes politiques…

Seriez-vous étonné de voir Thierry Breton  chargé d’une mission en 1993 par Balladur, avant de le voir œuvrer chez Bull, Thomson et France Telecom ? FT qu’il quitte pour devenir Ministre de l’Economie et des Finances de 2005 à 2007. Tiens donc, les contacts aux conseils d’administration du Futuroscope auront été fructueux. On se souviendra que George Pompidou avant d’entrer en politique était associé gérant au sein d’une banque privée. D’ailleurs, cette pépinière aura fait éclore des politiques de premier rang de manière récurrente.

Si vous faites quelques recherches sur ce personnage, qui gravite de Grandes Entreprises Publiques en Ministères, vous verrez qu’il entre en 1993 chez Bull (autrefois connu comme CII-Honeywell-Bull ).

Pour mémoire, le Général de Gaulle en 1966 va lancer le PLAN CALCUL. Il s’agit à l’époque d’assurer l’indépendance de la France en matière informatique, pour ne pas dépendre des Américains. Le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) utilisait de très gros ordinateurs IBM et une firme française, concurrente directe d’IBM, BULL venait de se faire manger par General Electric, créant un choc national. Le Plan CALCUL lança donc la création de CII (Compagnie Internationale Informatique) pilotée par Thomson et la CGE (Compagnie Générale d’Electricité). L’Etat français n’est là en théorie qu’en soutien. Ce plan ambitieux, qui devait en 1971 se transformer en un projet européen, va lentement s’embourber dans les lourdeurs administratives, avant d’être sabordé par VGE.

Thierry Breton entre donc chez Bull en 1993, où il sera d’abord directeur de la stratégie et du développement, avant de devenir DG,  puis vice-président. Pour les actionnaires, Thierry Breton n’était peut être pas le directeur du développement idéal, puisque la valeur du titre en bourse va passer de 500 à 53 sous son règne. La stratégie LT insufflée à BULL par Thierry Breton n’a pas du être comprise par ses successeurs, puisque l’action côte aujourd’hui  2,3.

Il quitte Bull pour entrer chez Thomson. On reste dans la famille, comme on l’a vu plus haut. Il est difficile de s’y retrouver dans l’histoire de ce groupe aux multiples facettes, qui a beaucoup changé de noms Thomson-CSF, Thales, Technicolor. On retrouve la technique de BRETON. On sollicite l’Etat et les contribuables de 11 Milliards de Francs (recapitalisation de 1,7 Mds €), on dégraisse le mammouth et on privatise par appartements le meilleur de la technologie française (électronique, armement, aérospatiale, électroménager, multimédia). L’Etat vendra ses 18,5% dans le groupe en 2003, pas trop mal il est vrai.

 

Pour revenir à France Telecom

Thierry Breton et ses successeurs ont essayé de réaliser une privatisation complète d’un service d’Etat. Virer des fonctionnaires à vie est, bien sûr, un exercice impossible. Avec un climat social aussi tendu, France Telecom, dans un univers concurrentiel, est mal placé pour gagner, d’autant plus que les syndicats les plus durs vont cultiver une agressivité négative  au détriment du service client.

De ce fait, dés son lancement, FREE va prendre 35% du marché. Aujourd’hui encore, Free prendrait un nouveau client sur deux.  Cela se voit dans les cours.

Au printemps dernier, France Telecom en téléphonie mobile  a fait passer ses clients souhaitant une offre commerciale plus compétitive de Orange vers une sous-marque Sosch, mais sans leur annoncer que tous leurs points fidélité seraient gelés chez Orange. Il leur est donc impossible de changer de téléphone portable sans revenir chez Orange… Mais cette réalité-là est déjà dépassée. En novembre, Orange a supprimé les points fidélité de tous ses clients sans offrir des explications au préalable à sa clientèle. Un client souhaitant changer de portable et de forfait aura droit à une offre personnalisée, mais ses avantages accumulés ne seront plus mesurables comme auparavant. France Telecom a basculé du côté obscur.

Si vous jouez en bourse, faut-il hésiter à accompagner FT vers la sortie en shortant le titre ? Ils ont utilisé leurs dernières cartouches en rachetant leurs titres en juin-juillet  comme on le voit sur le graphe. Leur live-box de dernière génération, lancé la semaine dernière, ne va pas les sauver. Le titre devrait aller vers ses plus bas… et franchement, en tant que client, mon avis c’est qu’ils ne valent pas mieux. Ils sont en dessous de tout.

Publicités
 
55 Commentaires

Publié par le 27 novembre 2012 dans Non classé

 

55 réponses à “Menthalo – Orange au Pilori

  1. Le chat

    27 novembre 2012 at 21 h 25 min

    Black friday, cyber monday… Les foules restent décidément dans cette ronde inlassable d’imbécillité. Consommation is king. Courrez donner votre argent bande de pigeons!
    Désolé pour l’exaspération.
    Bref, sachez que celui qui continue à entretenir l’existence du père Noël dans l’esprit de ses enfants, ne fait que participer…à cette jolie histoire que Coca Cola nous a manigancé! Une belle mascarade qui arrange bien tous ses copains… suffit de demander à carrefour, wall Mart ou le ptit cadet Amazone s’ils pourraient se passer de ce coup de pouce, de cette splendide histoire!!
    C’est simple Jeff de Bruges réalise 50% de son chiffre d’affaire annuel sur cette fable. Bon soyons sérieux, sans cette imagination débordante des industriels, l’économie s’effondre!
    Scène :
    « Bon les gars il faut augmenter le chiffre là!! Ben bernank a ouvert le robinet! ya pas que Warren qui va s’en mettre plein les poches avec ses villas! ok!! alors il va falloir m’imaginer des distractions!! Ah John t’a une idée? Créer une fête des grand mères? Bon écoute tu sors! Ça existe déjà!
    Une meilleure idée? Peter. Une fête des collègues? Génial ça existe pas. Ça s’est bon Peter!! Là on fait du blé!
    Le fric ça parle, les plans bidons ça reste à la maison.
    Ok les gars on met le service marketing sur le coup! fissa!!
    Bon moi je dois y aller avant que ça refroidisse, j’ai de la baleine au déjeuner.  »
    Bref!
    Lorsque les élites préparent leurs progéniture à la réalité des enjeux de la vie le plus tôt possible dans leur existence ; de notre côté, nous essayons de garder nous enfants loin des réalités. Bravo, ne leurs dites surtout pas que le monde est dur, impitoyable, injuste même! Non laissez les rêver jusqu’à leur crise d’adolescence ou ils vous dirons Papa, Maman va te faire foutre! Je fait ce que je veux!!
    Réveillez vous chers amis. Dites leurs la vérité à vos enfants.. Mieux que ça, montrez leur la vérité!! Si vous faites les moutons et consommez ils feront les moutons, « achète moi le dernier iphone Maman! »
    Ca suffit, donnez leurs une chance de voir clair! Ce sera peut être leurs offrir le meilleur avenir.

     
    • Espoirdepaix

      28 novembre 2012 at 7 h 37 min

      Pour leur dire la vérité,je peut te dire que j’y met du miens,crois moi, mais alors,qu’est ce que je me prend !
      Père indigne qui veut le malheur de ses enfants,pessimiste endurci et tout le toutim lol On fait passer mais alors, quelle cruelle fonction pour un père,mais bon, ils verront par eux mêmes que la réalité ,sur le terrain est beaucoup plus amère que ce qui sort de ma bouche.
      Ptdr pour ton texte plein de bon sens ,bravo !

       
  2. Elle court, elle court, la rumeur ...

    27 novembre 2012 at 21 h 28 min

    ILIAD ( FREE ) 134.00 (c) EUR 0.64%
    http://www.boursorama.com/cours.phtml?symbole=1rPILD

    C’est moche …

     
  3. Fred

    27 novembre 2012 at 21 h 42 min

    Article pas assez objectif, on ne le fait pas en y mélangeant son cas personnel

     
    • Menthalo

      27 novembre 2012 at 22 h 34 min

      Fred …
      lol … pas objectif ?
      Le graphe est objectif… les informations sont objectives, creusées et argumentées.
      Il y a quoi une phrase subjective en fin d’article…
      Qui n’est pas objectif, Fred ?
      Fred !
      Méfiez vous des jugements lapidaires, cela vous dessert.

       
      • Fred

        28 novembre 2012 at 20 h 38 min

        « Pas assez » c est tout , je ne critique pas les donnėes qui sont ce qu elles sont, je ne vois pas en quoi votre expérience doit servir l article, je ne remets pas en cause votre travail de recherche , mais je le trouve très à charge sans aucun argument pour contrebalancer … Voyons , cherchez bien, orange a tellement si faux dans tout les domaines ?

         
  4. FreeMan

    27 novembre 2012 at 21 h 48 min

    aucune solidarité à avoir avec cette entreprise elle jouait de sa couleur bleu blanc rouge et jadis de son monopole pour appâter le fidèle franchouillard,
    mais tout comme psa ou renault on s’est vite aperçu qu’elle n’en avait rien à faire des francais et elle c’était mis en accord avec sfr / bouygues pour escroquer au maximum ses propre clients,
    ensuite free est arrivé en jouant sur l’honnêteté et a tout naturellement remporté la confiance et le soutien de million de clients en peu de temps
    quand a renault et psa on voit que de mèche avec le gouvernement ils avaient mis en place la prime a la casse et les bon franchouillard cassaient les comptes en banque pour se prendre de belles voitures « françaises » une fois terminé on ferme les entreprises en france et on s’arrache produire ailleurs pour pas cher créant ainsi des dizaines de millier de chômeur supplémentaires….
    alors pourquoi financé cette mafia industrielle?
    perso je suis totaly free et satisfait !!

    on finit toujours par récolter ce que l’on sème!

     
    • Antilluminati

      28 novembre 2012 at 1 h 34 min

      +1

       
    • oscar

      28 novembre 2012 at 6 h 02 min

      Qui a privatisé FT alors que l’entreprise était florissante, dynamique au début des années 90 et était encore au service des Français? Réponse FABIIUSSS.

       
    • oscar

      1 décembre 2012 at 11 h 59 min

      @freeman,
      C’est la hiérarchie »déguelasse »(l’adjectif qualificatif de Menthalo) de FT qu’il faut incriminer qui a imposé cette mentalité de gangster propre à certaines entreprises privées. Libre à vous de choisir FREE mais une fois que FREE sera en situation de monopole ou d’oligopole des abus peuvent apparaitre car le capitalisme libéral aboutit toujours au monopole ou à des situations oligopolistiques comme dans l’automobile?(monopole=ABUS).
      Pour terminer ,merçi d’avoir traité élégamment les clients FT de « françhouillards » synonymes d’arriéré, de débile, d’attardé. OUI franchouillard, je l’assume surtout à l’ère de la fortune anonyme et vagabonde qui devaste des nations entière et qui les soument à un chantage odieux et intolèrable de SP et de MOODY’s.
      Souvenez vous de DAWOO, entreprise coréenne, implantée avec fortes subventions et bénédictions des autorités pour ensuite fermer l’usine au bout de 12 ans en mettant sur le carreau des milliers de salariés avec refus à la clé de rembourser les subventions.
      Quelle est belle la mondialisation : on fait un max de profits avec surtout des subventions de l’Etat puis on se barre comme un voleur!!!

      Ce qu’on peut reprocher à FT et à RENAULT, c’est l’oubli du patriotisme économique et le sens de l’intéret commun ou tout simplement le patriotisme. Mais le peuvents-elles à l’heure de la mondialisation où toutes les frontières de la France et de l’UE sont ouvertes à la concurrence mondiale et que depuis longtemps l’UE a oublié qu’elle est une zone d’union douanière et non une zone de libre échange (chaque jour la commission de Bruxelles conclut des traités de libre échange avec des pays du monde entier, ainsi le chomage dans l’UE n’est pas près de s’arreter).

       
  5. Elle court, elle court, la rumeur ...

    27 novembre 2012 at 21 h 59 min

    Mardi 27 novembre 2012 à 20.40 Soirée spéciale
    Voyage au bout de la crise

    http://www.france5.fr/et-vous/France-5-et-vous/Les-programmes/LE-MAG-N-48-2012/articles/p-17124-Voyage-au-bout-de-la-crise.htm

    On mous parle encore d’une Autre Europe …

    Cette fumisterie intellectuelle a pour conséquence d’interdire du champ de la réflexion une autre idée, bien plus simple : celle qui consisterait tout bonnement à sortir de cette prétendue « construction européenne ». Cette idée, qui tombe pourtant sous le sens, a été rendue taboue depuis des décennies …

     
  6. freejazz

    27 novembre 2012 at 22 h 00 min

    Merci Menthalo pour ce travail d’investigation remarquable, ce qui est bien c’est qu’on à plein de noms à se mettre sous la main , un jour ça servira quand la roue tournera…
    Courrez, courrez, vils créatures !!! le peuple à soif de vengeance et demande des comptes…

     
  7. zapatta

    27 novembre 2012 at 22 h 10 min

     
  8. lambda

    27 novembre 2012 at 22 h 46 min

    ce que nous occidentaux n’avons pas le droit de dire, sous peine d’être taxé d’antisémitisme, une ex ministre juive israélienne le dit à la télévision

     
  9. Elle court, elle court, la rumeur ...

    27 novembre 2012 at 22 h 46 min

    Xavier Niel ne serait pas fermé au rachat de SFR, « à condition que ce soit lui qui commande »

    L’information est déjà sortie il y a quelques semaines, Vivendi se prépare à se séparer de ses activités télécoms, et en particulier de SFR. Son plan de réorganisation est d’ailleurs en partie destiné à rendre la mariée plus belle en vue de cette cession. Le PDG de SFR a par ailleurs confirmé que « tout le monde discute avec tout le monde en ce moment », sans nommer les opérateurs avec lesquels il est actuellement en pourparlers. La presse a, elle, parlé de discussions avec Numéricâble, Free, Vodafone et même Bouygues Télécom. Selon les informations de Mediapart , « toutes sont avérées »
     
    Outre les problèmes règlementaires que poserait la fusion de deux opérateurs français, Mediapart estime que « les repreneurs potentiels n’ont pas la taille pour absorber une société si grosse. Numéricâble est minuscule et endetté jusqu’au cou. Bouygues en pleine difficulté lui-même n’a guère envie de se surcharger encore dans le secteur. Quant à Vodafone, il pourrait peut-être regarder le dossier, si le prix est bradé. »
     
    Du coté de Free, la capitalisation boursière a augmenté de 40% depuis le début de l’année, à 8 milliards d’euros. Mediapart rapporte que, selon un connaisseur du dossier « Xavier Niel, le PDG de Free, n’est pas fermé au projet, mais à condition que ce soit lui qui commande ». 
     
    Le fondateur de Free est en effet l’actionnaire majoritaire de son groupe, ce qui lui donne les mains libres pour lancer ses projets. Certainement que beaucoup n’auraient jamais vu le jour s’il y avait un actionnariat comme chez SFR, qui privilégie les dividendes versés à la prise de risque. Mediapart n’y va d’ailleurs pas par quatre chemins : « le cours de l’action Vivendi est le seul critère qui préoccupe Jean René Fourtou, le Président du conseil de surveillance du Groupe »
     
    Une anecdote illustre parfaitement l’importance pour un groupe comme Iliad d’avoir Xavier Niel aux manettes. En 2006, Free annonce, à la surprise générale, qu’il donne le coup d’envoi du déploiement de la fibre jusqu’à l’abonné (FTTH) . Cette année là, le groupe Iliad réalisait moins de 1 milliards d’euros de chiffre d’affaires et une telle annonce, au regard du coût de déploiement de la fibre, aurait pu paraitre trop risquer pour les actionnaires d’un groupe « classique ». Le jour de cette annonce, Xavier Niel nous avait alors dit « j’espère jusque que le cours de l’action ne va pas descendre en dessous de zéro ». Il s’agissait bien sûr d’une plaisanterie, mais cela en dit long sur l’esprit de Free. Si ce dernier ne devait se focaliser que sur le cours de Bourse, il serait de toute évidence moins innovant. Si la participation de Xavier Niel devait se diluer dans un éventuel groupe « SFRee », Free pourrait donc ne plus être tout à fait le même …
     
    Merci à Chenillard sur Freezone

    http://www.universfreebox.com/article18930.html

     
    • sand

      27 novembre 2012 at 23 h 16 min

      merci la rumeur..

       
    • Antilluminati

      28 novembre 2012 at 1 h 37 min

      Free prenant possession du réseau SFR, ce serait le top, et orange et son réseau tout pourrit, on lui dira bye bye c’est fois-ci, et totalement.

       
  10. sand

    27 novembre 2012 at 23 h 15 min

    Peut être un jour Free rachètera Orange sous la forme d’une fusion acquisition,,, et ce faisant viendra la restructuration pour maintenir le groupe au niveau du marché,,,et avec à la clef des licenciements en masse… etc etc……c’est le prix qu’ils vont payer pour avoir privatisé le groupe France telecom

    D’ailleurs vous pouvez déjà chercher le logos ou la marque qu’ils vont crèer pour cette union.. et si vous avez de la chance en créant le bon logo peut être que le groupe en question vous proposera un prix pour votre création, mais faut la déposer à l inpi au préalable.

     
  11. Sébastien

    27 novembre 2012 at 23 h 19 min

    Article débile.
    C’est vrai que Free, SFR et Bouygues, c’est tellement mieux. J’en mouille ma petite culotte.
    Quittez EDF et GDF, aussi. Vive le marché libre des Traders, qui fascine tant les gens de ce site.
    Je préfère cent fois Jovanovic malgré ses défauts.

     
    • sand

      27 novembre 2012 at 23 h 46 min

      Selon vous Sébastien Orange n’applique pas la politique du marché libre ?

      Selon vous les services d’orange qui sont basés en Tunisie ou ailleurs sont dû à la politique sociale du groupe également ?

       
      • oscar

        28 novembre 2012 at 13 h 19 min

        @sand
        Il faut se demander qui a poussé FT à pratiquer cette politique libérale, ce n’est pas ses salariés mais un certain Fabius qui actuellement essaie d’imposer les bienfaits de la démocratie libérale au malhereux peuple syrien à coups d’attentats, de bombes grace aux gentils barbus d’Al qaida.

         
    • Antilluminati

      28 novembre 2012 at 1 h 39 min

      Bas que faites-vous encore là, restez chez l’autre zinzin qui pisse sur l’église catholique, entre deux kaddish à la synagogue.

       
      • oscar

        28 novembre 2012 at 16 h 04 min

        @Antilluminati
        C’est à moi que vous m’adressez ce post?

         
  12. sand

    28 novembre 2012 at 0 h 15 min

    Stratégie sioniste….

     
    • ppradic

      28 novembre 2012 at 7 h 34 min

      @SAND
      déjà vu mais toujours excellent. merci

       
  13. oscar

    28 novembre 2012 at 6 h 46 min

    Ben voyons, les fonctionnaires sont encore les méchants dans cette affaire ; ils sont à l’origine des problèmes de FT . En revanche Michel BON, Thierry BRETON, Didier LOMBARD sont des patrons irréprochables, des gestionnaires de lumière, des foudres de la concurrence ; cet article de Mentalo me scandalise ; il participe à l’offensive des ultra libéraux en Occident depuis des années 80 sur les services publics pour discréditer tous les fonctionnaires . Je suggère à monsieur Menthalo de rédiger des memes articles sur la police, l’armée, la gendarmerie, l’administration pénitentiaire et on verra si ces serices publics sont plus performants et moins couteux pour les contribuables français. Au fond ce que souhaite monsieur Menthalo, c’est la privatisation à tout va de tous les services publics dans les pays occidentaux. Ben voyons les Ricains nous ont déjà montré le chemin avec leurs sinistres « contractors » en Irak, en AFghanistan et ailleurs, de plus dans certais etats des USA les prisons privatisées et les détenues ne mangent plus que de la nourriture de m****.
    Je suggère à monsieur Menthalo la privatisation de la police, de l’armée, de la gendarmerie, des prisons, des hopitaux,de la sécurité sociale, et meme le ministère des affaires étrangères, etc…Puis de les coter en bourse et de virer tous ces fonctionnaires paresseux et viscéralement grévistes dans l’ame. Cà coute infiniment moins cher aux contribuables;
    Est-ce un »outing » de monsieur Menthalo qui vient de nous donner une magnifique profession de foi d’ultra libéral que la dame de fer Thatcher ne renierait pas?
    Dans un Etat ultra libéral, les mercenaires, les vigiles et les salariés en permanence sous pression concurrentielle feront le bonheur de ses citoyens.
    Vive la concurrence, vive la précarité!!!! A bas les fonctionnaires et les services publics à la française(ou à la franchouillarde?). A bas les chomeurs et les povres c*** comme disait un certain Nicolas S.

     
    • librezen

      28 novembre 2012 at 10 h 54 min

      @oscar,
      Non, Menthalo montre que c’est gestion désastreuse de Orange la cause et que les leaders ont été mauvais.
      La mentalité fonctionnaire n’est pas adpatée au marché ultralibérale, c’est un fait mais cela ne veut pas dire que c’est le marché ultra libéral qui a raison.

       
      • oscar

        28 novembre 2012 at 13 h 24 min

        @librezen,
        Merçi pour vos explications. Cela me réchauffe le coeur.

         
    • martcel osecour

      28 novembre 2012 at 20 h 32 min

      Oscart : Tout à fait d’accord avec toi !
      Les entreprises publiques ont permis le développement du tissu économique et social, le statut développé de son personnel n’est pas incongru au 20ième siècle : j’ai l’impression que de nombreux commentateurs se font un point d’honneur à être de bons esclaves (payer avec un bol de riz, en travaillant 7j/7), d’autant que ce haut niveau de garanties collectives a permis des résultats incontestables, qu’on en juge :

      Le domaine des Télécom et de l’énergie était parmi les seuls secteurs d’excellence ou la France brillait et pouvait imposer ses vues dans le monde, du fait justement d’une politique trés développée en matière de R&D et du soutien des entreprises privées par le biais de la commande publique.

      Par ex, la norme GSM est issue de la recherche publique financée par FTCM, le minitel constituait lors de son lancement une amorce de réseau internet au service du plus grand nombre..Le minitel a été lancé en France il y a 30 ans, en 1982 !!!
      La France disposait lors de la privatisation de FTCM du réseau le plus numérisé au monde.

      On notera depuis que des boites comme Alcatel qui bénéficiait de cette recherche franco française et de la commande publique n’est plus que l’ombre de lui même aujourd’hui, alors que c’était un acteur majeur dans le secteur avec SAGEM (qui doit encore bénéficier des Cde de la Défense)..

      Les entreprises comme Free, SFR, la Sa FTCM ne font plus que du marketing, pas d’innovation majeure, il faut du fric c’est tout ! Mais FTCM constitue un trés gros morceau qui reste trés convoité.

      L’évolution très négative du titre de FTCM (ainsi que de nombreuses entreprises publiques comme par hasard ) pourrait indiquer qu’on procède à un traitement particulier sur le cours d’entreprise dont une part du capital est encore entre les mains de l’Etat (en fait c’est la NATION c’est pas la même chose) afin que cet Etat lorsque l’opération faillite sera menée jusqu’à son terme vende à vil prix son patrimoine national. Voir comment on vend le patrimoine en Grèce….
      même combat pour le titre EDF …

       
      • oscar

        29 novembre 2012 at 8 h 27 min

        @marcelosecour,
        Bonjour, je vous remercie de m’avoir rafraichi la mémoire et j’espère aussi que celle de la plupart des commentateurs de ce blog qui ne jurent que par Free et l’ultralibéralisme. Oui bien sur l’innovation, les inventions, les découvertes mobilisent des sommes colossales que seuls l’Etat ou les très grosses entreprises comme MICROSOFT sont capables de mener à bien ; or les concurrents de FT ne pensent qu’à faire du fric et non la RD, si une entreprise veut conserver une avance sur ses concurrents.
        Un mot à Menthalo, oui « ambiance déguelasse, service déguelasse » mais certainement HIERARCHIE DEGUELASSE aussi, qui traite ses salariés comme une sous m***** innommable.Il est avéré que l’ambiance déguelasse, service déguelasse existe aussi dans les entreprises privées pas seulement chez FT. Le procédé de M. Menthalo me semble peu élégant en tirant sur une ambulance pour faire une ode à l’ultra libéralisme.

         
  14. youpee

    28 novembre 2012 at 8 h 09 min

    Article de pro-free lobotomisé comme pas mal de comments. En rachetant sfr, free aura les mêmes contraintes que les 2 autres. Ce sera la fin de l’âge d’or.

     
    • oscar

      28 novembre 2012 at 9 h 22 min

      @youpee et pierrot,
      Tout à fait d’accord avec vous ; ce sont les ultra liberaux qui sont à l’origine de la terrible crise financière qui écrase l ‘Occident. Bonne journée.

       
  15. Pierrot

    28 novembre 2012 at 8 h 32 min

    Il n’y a pas que chez Orange que l ‘ « assistance » téléphonique vous raccroche au nez.
    Chez Bouygues c’est pareil.
    Et dans mon cas, c’était une voix francaise.Les maghrébins, eux, sont corrects.

     
  16. Le Gaulois libre

    28 novembre 2012 at 10 h 02 min

    Perso, je suis client FT depuis toujours, et si avant la privatisation c’était vraiment une entreprise de chiote, depuis je dois dire que quelque soit le problème que j’ai pu avoir (souvent avec mes changement d’ordis, ou rarement avec les lignes ou la LiveBox), j’ai toujours eu des interlocuteurs courtois COMPETANTS, qui n’ont jamais laissé mes requêtes sans s’être assurés que j’ai eu pleine et entière satisfaction et ce, dans délais à faire pâlir tous les autres opérateurs téléphoniques (moins de 48 heures pour les pires pannes)

    De surcroît, ayant acheté des actions FT lorsqu’ils étaient dans le creux de la vague, non seulement j’y ai bien gagné ma vie, mais en plus ils m’ont versés de plantureux dividendes…

    Juste pour dire qu’une vision manichéenne du tout noir ou tout blanc, n’est jamais la plus juste… 😉

     
  17. zacker

    28 novembre 2012 at 10 h 15 min

    Sur toute les plateformes c’est pareil et je sais ce qu’il en est. Il faut y avoir travaillé pour connaître de quoi il en retourne! aujourd’hui les abonnés sont plus accrochés à leur smartphone qu’à leur propre famille, c’est désolants et le mot est faible. D’autres encore sont accrochés à leur smartphone comme si leur vie en dépendait. Un pacemaker de la connerie humaine et les opérateurs ont su le rendre indispensable. Si les gens savaient vraiment comment ils se font entuber et je reste poli. Ne vous en prenez pas au conseillé SVP.
    ps: A ces gens là je dis « caca » car ils n’ont pas ce que l’on a……(h.f .t)

     
  18. librezen

    28 novembre 2012 at 11 h 06 min

    On a trop tendance à opposer systématiquement intérêt collectif et individu dans la recherche de solutions. Alors que je pense que l’objectif est la recherche d’un équilibre satisfaisant les 2.
    FT, qd la société était publique gagnait bcp d’argent, dégageait énormément de bénéfices en imposant des tarifs élevés liés à son monopole. En revanche, les caisses de FT et de l’Etat étaient poreuses et les bénéfices dégagés par FT servaient souvent à financer des dépenses publiques.
    Donc, on peut conclure que les prix élevés du téléphone comparés à ce que nous avons pu avoir avec l’ouverture à la concurrence étaient en quelque sorte un impôt, une taxe de l’Etat, dans l’intérêt collectif. Il n’est pas aberrant de fonctionner ainsi à partir du moment où cela est clairement expliqué et défini et que c’est un choix collectif. Ce qui n’était pas le cas.
    Ce monopole public n’avait pas d’incidence sur les efforts en R&D comme on veut souvent le faire croire. Les équipes de FT font partie des inventeurs de l’ADSL par exemple (j’étais stagiaire dans leur centre de soutien en ingénierie, je sais de quoi je parle).
    Je pense que l’échec de FT vient en grande partie d’une non définition de son rôle, le cul entre 2 chaises, devant symboliser la puissance française dans le monde par des achats olé-olé, mis dans le bain de l’ultra concurrence (puisque sur un marché stratégique) avec des capacités monopolistiques. Et ceci symbolise notre époque. Il n’y a aucune vue collective, aucun projet de société autre que le pseudo capitalisme de marché ou le mondialisme ne défendant les intérêts que d’une minorité.

     
  19. timeismoney

    28 novembre 2012 at 11 h 18 min

    Menthalo a raison de tirer à boulets rouges sur cette mascarade de service public/entreprise nationale , qui révéle l’ampleur de cette arnaque mentale , aussi bien version privée que publique , de droite ou de gauche . Là où c’est patent c’est sur le vrai haut débit . Soit fibre optique soit liaison satellite . Je passe sur le coté fibre optique , pour ce qui est du satellite , cette solution devrait s’imposer au pouvoir public , soit par le biais d’une entreprise nationale , soit par celui des concessions de bandes aux opérateurs privés et là : ….rien , le besoin est couvert par des entreprises à capitaux et administrations étrangers . Encore moins d’esprit pionnier , préparant le futur de la nation en étendant la zone de communication , alors qu’on a l’aérospatiale . La seule technique universelle , le téléphone iridium , est sous controle militaire US et hors de prix .
    Pour ce qui est du plan calcul dont il était clair qu’il eut du préparer l’avenir les méfaits des mémes
    sont encore plus scandaleux , sabordage des logiciels produits gratuitement en France grace au
    dévouement de milliers de bénévoles par Thomson , évincement initial de Linux et de l’open source par les administrations …etc . Il est pour moi tout à fait clair que ceux qui se drappent le plus dans le drapeau tricolore , n’ont qu’un but : en faire le linceul de la nation .

     
    • oscar

      28 novembre 2012 at 13 h 36 min

      @timeismoney,
      Puisque ceux qui se drapent dans le drapeau BBR veulent en faire un linceul de la nation ; il n’ y a qu’une solution : PRIVATISONS tout y compris l’armée, la police, la gendarmerie : les mercenaires et les vigiles couteront moins cher ; de plus leur mort soulève moins de problème!!!

       
      • timeismoney

        28 novembre 2012 at 13 h 49 min

        çà demande une réponse le probléme n’est pas le faux dilemme privé/public , mais le rapport
        société civile/état et là ce qui crée la différence c’est la monnaie . Si celle-ci n’est pas sous le controle de la société , peu importe les politiques , il ne peuvent étre que corrompus et le capital aussi . On a les mémes qui tétent la vache publique et des fois à tour de role au dépend du peuple .

         
      • timeismoney

        28 novembre 2012 at 17 h 35 min

        @oscar , vous ne me comprenez pas du tout , je le sens bien , je suis pas ultra-libéral , ni méme
        libertarien . Ce que vous appelez ultra-libéral ne sont pas des libéraux . Par contre il me semble que vous confondez fonctionnaires , pour lesquels j’ai beaucoup d’estime , sauf pour les quelques qui font cour aux politiques et les politiques proprement dit . Surtout pour les fonctionnaires Français qui sont une espéces hors classe . Leur loyauté méme leur font confondre service de l’état et des politiques , hors ceux d’aujourd’hui (les politiques) sont particuliérement pervers , à mon sens . D’où un malaise certain chez les fonctionnaires .
        Si les fonctionnaires se confondent facilement aux politiques l’inverse n’est pas vrai . Je prends par exemple l’Ircantec . Les fonctionnaires , les vrais , les titulaires ne cotisent pas à cela , n’y cotisent que les précaires ‘fonctionnaires’ qui en pratique ne revoient pas leurs cotisations , l’Ircantec , caisse de retraite des politiques et la seule caisse de retraite a avoir échappé à la réforme des retraites . N’est-ce pas étrange ? Ce n’est là encore qu’un petit scandale mais suffisant à montrer que si les fonctionnaires s’assimilent facilement à l’état , les politiques eux ne le font pas . Il me semble quà partir de ce brin de pelote vous pourriez défiler le reste …

         
    • timeismoney

      28 novembre 2012 at 15 h 18 min

      Contrairement aux apparences Free n’est pas le Cheval de Troie , par lequel le haut débit se populariserait en France . Free reste dans les bornes du pouvoir , la fibre restera confidentielle ou tout au moins sous le controle politique . SFR et cela n’a pas été à mon sens insuffisamment remarqué est le premier à avoir introduit un internet libre , en mettant le premier en France un modem satellite compatible Linux . >Ce qui est potentiellement fatal au systéme . Un satellite à l’opposé des préjugés peut étre fabriqué par une équipe banale de bon bricoleurs , et lancé bon marché par une fusée disons Chinoise . çà s’a échappe complétement aux pouvoirs surtout associé à l’open source , tandis que la fibre optique passe par des autorisations politiques et financiéres .

       
      • oscar

        28 novembre 2012 at 16 h 26 min

        @timeismoney,
        Société civile, l’habituel couplet des ultra libéraux,parée de toutes les vertus imaginables face à l’Etat obèse, gaspilleur des deniers public et inefficace! Société civile, un concept flou mis à toutes les sauces pour clouer le bec aux béotiens encore attachés au service public à la française.
        Ben voyons, il est certain que la société civile se portera secours aux banques en faillite après le krach du15 septembre 2OO8. Ce n’est pas l’Etat obèse et gaspilleur qui a sauvé les banques en 2OO8, c’est la société civile!!!

         
      • librezen

        29 novembre 2012 at 9 h 49 min

        Le pb central est pourtant assez simple :
        l4etat est sensé protéger les intérêts de la collectivité qu’il représente. L’etat français est donc sensé protéger les intérêts de la collectivité constituée du peuple français, de la France.
        Or, les Etats, en raison des systèmes en place (pseudo démocratie représentative etc…) défendent les intérêts des groupes qui permettent la mise en place des pouvoirs. C’est tout. Comme un système par élection entraine l’élection de ceux qui ont le plus d’argent, alors les Etats concernés vont finir par défendre les intérêts des minorités possédantes, renforçant leur puissance qui renforce leur main mise sur le système, qui renforce leur puissance etc…
        Le premier objectif est de recnstituer l’Etat en tant que garant de l’intérêt collectif, de tous les français. Cela passe par l’effort de ne pas entrer dans les divisions internes faciles (et facilitées par les Elites) entre salariés privés et publiques, chrétiens ou non, frnaçais de souche ou non etc… Reprendre en main la politique (par une nouvelle constitutionet un nouveau système de gouvernement).
        tant que cela n’est pas en place, il ne sert à rien de nous battre sur la meilleure solution pour gouverner.

         
      • oscar

        1 décembre 2012 at 12 h 40 min

        @timesimoney
        Excusez- moi, mais votre texte me semble bien confus ou bien que mon cerveau embrumé m’empeche de bien comprendre les subtilités de votre texte ; toujours est il que s’il y a des fonctionnaires confondant service à l’Etat avec les politiques, cela reste une minorité et surtout dans la haute FP à savoir les énarques. Cela se passe d’ailleurs davantage dans la FP territoriale que celle de l’Etat car un territorial est plus soumis aux pressions des élus qu’un fonctionnaire d’Etat. Cela est un fait avéré surtout depuis la décentralisation entreprise sous Miterrand.
        Quant aux problèmes de l’IRCANTEC, je ne suis pas au courant d’un possible scandale, à mois que vous m’en appreniez davantage. Bonne journée.

         
  20. Yano

    28 novembre 2012 at 13 h 32 min

    Par contre, cessez de poster des vidéos (souvent chouettes d’ailleurs) sur Youtube, car je suis chez Free, et chez Free on bride sévèrement cette plateforme…

    A part ça, le service est correct…

     
  21. lambda

    28 novembre 2012 at 13 h 35 min

    Nous, clients orange, nous nous sommes reconnus dans ce sketch :

     
    • lambda

      28 novembre 2012 at 13 h 36 min

      sketch ici

       
  22. zacker

    28 novembre 2012 at 13 h 49 min

    A savoir que toutes les hotlines se barre ailleurs ,Maroc, Tunisie et autres formés à l’arrache par des Français, parceque ça coute cher d’envoyer quelqu’un pendant 3 semaines. Tout ce qui reste en France va etre exclusivement pour les pros !

     
  23. Jesuisrevenu Jesuispartie Battlehammer Lenain

    28 novembre 2012 at 21 h 40 min

    Telecom « il ne peut en rester qu’un » La concurrence ne peut exister dans les telecoms, c’est une activité de rente. Celui qui déteint le plus grand réseaux est le gagnant.