RSS

La Fed va assurer la progression des cours de l’or en 2013

23 Nov

Pour Peter Schiff, directeur général d’Euro Pacific Capital, la politique menée par la banque centrale américaine ne peut que propulser les cours de l’or vers les 5 000 dollars l’once. Il se garde cependant d’établir un calendrier sur le temps des prolongations des monnaies papier, mais ajoute cependant que ce cours peut être bien plus élevé car personne ne peut établir avec certitude le niveau de faiblesse des principales devises papier. On ignore également jusqu’où les banques centrales ont l’intention d’aller dans la politique de la planche à billets. « Comme Bernanke peut imprimer dans des quantités inimaginables, les cours de l’or peuvent crever des plafonds inimaginables ».

Plusieurs analystes américains estiment que les cours de l’or devraient performer au cours des prochains trimestres. Ils jugent un prix raisonnable de 1925 dollars l’once pour 2013.

De la manière dont les fonds de l’initié G. Soros se sont gavés de métaux précieux, on peut dire avec prudence que cette cible est extrêmement pessimiste. Comme nous avons eu l’occasion de l’exprimer dans les derniers numéros de la lettre confidentielle, la nomenklatura russe joue un scénario beaucoup plus optimiste pour l’or car ils sont très pessimistes pour la zone euro.

 
44 Commentaires

Publié par le 23 novembre 2012 dans Non classé

 

44 réponses à “La Fed va assurer la progression des cours de l’or en 2013

  1. Antilluminati

    23 novembre 2012 at 17 h 09 min

    Ils nous fatiguent avec leurs prévisions, ça fait 2 ans que l’on devrait être à 2000$, mais comme on le sait, y’a manipulation, alors à quoi bon donner des chiffres, le fait même qu’il y a manipulation rend caduque toute prévision, ou prédiction dans la plupart des cas =___=

    La seula et vraie question a se poser est, quand est-ce que les hommes de l’ombres décideront de lâcher le système pour le suivant ?

    Et moi je reste sur cette réponse :

    Lorsque l’or de toute l’europe sera en leur possession.

     
    • Clavreul

      23 novembre 2012 at 18 h 10 min

      Vous avez une part de la réponse Antilluminati.

       
    • Alex du 57

      23 novembre 2012 at 18 h 48 min

      Je suis d’accord avec vous sur l’inutilité des chifres . Mais alors, rajoutez à l’or les marchés actions et obligataires . N’en déplaise à ceux qui aiment jouer avec des courbes, il est inutile de vouloir trouver une logique quelconque, dans un système où les dés sont pipés . Et je ne vous parle pas de ceux qui tirent des plans sur des produits, soumis aux aléas climatique . Là, ça relève de la boule de cristal . Mais comme l’avait fait Marx avec ses théories foireuses, il faut donner un côté scientifique, donc indiscutable aux choses . Ca permet de mieux cacher que tout n’est qu’idéologie . Après, on complique au besoin, suivant qui il faut endormir .

       
    • LA RUMEUR

      23 novembre 2012 at 19 h 31 min

      absolument ils vont saigner a blanc tout le monde pour avoir l or du peuple
      c est eux qui sortent autant de lapin du chapeau qu ils veulent et ils font les lois personne ne bougera car tout le monde attend en se disant tant que c est pas moi sur le trottoir

       
    • reclouxs

      25 novembre 2012 at 10 h 57 min

      bonjours tout a fait d accord avec vous Antilluminati , mais aussi j ai la réponse !aussi étonnant que cela puisse t être , Oui comment faire sauter leurs verrous elle est très simple pour les faire tous abdiquer , il suffira d oublier l or achat voir l échanger contre l argent metal au ratio de 54 puisqu il est déja bloqué ou mieux confisqué par leur cotations depuis des mois sur base de 1700 en pressions baissières par la montagne de papier short qui joue ces 2 metaux a la baisse car dans 50.000 ans l or sera toujours la, il aura juste changer de main , contraire a l argent métal qui aura disparu bien avant 2016 !!!, et 2020 de la couche terrestre puisque les minnes se tarie pour dépasser un jour l inverse du ratio a son tour , mais la restera a jamais leur point faible c est qu’il ne possède rien comme argent que du papier representatif , mdr , car il disparaît tout les jours dans l industrie et n est pas recyclé a 32 $ lol.
      dans ce cas de figure détruisons a nous seul , « Homme libre que nous deviendront » ,un marché très petit qu est celui de l argent métal en montrant notre force contre ce pouvoir ordo al chaos qui périra inévitablement pour nous torchés tous le Q.. avec leur papier $ Q, en oubliant l or au profit du seul vrai roi demain l argent physique uniquement ! oui seul vérité masquée depuis 1 siecle achat argent physique tous a doff jusqu au dernier grs A TROUVER
      laissez leur donc leur or a ces ringards bc qui se batte contre eux
      rexons

       
  2. webooseResistance

    23 novembre 2012 at 17 h 19 min

    Ils n’avaient pas mandat pour 99 ans ? la fin du contrat ca n’est pas décembre 2012 ? http://www.scoop.it/t/weboose-wordpress/p/2770657796/fin-du-bail-de-la-fed-99-ans-le-21-decembre-2012-banksters

     
    • lambda

      23 novembre 2012 at 17 h 23 min

      Il y aurait eu des avenants au bail dans années 20 et dans les années 30 changeant ainsi la date d’expiration
      Je ne retrouve plus les liens correspondants
      Quelqu’un peut il en trouver ?

       
      • alguay

        23 novembre 2012 at 18 h 44 min

        n’importe quel bail se renouvelle par « tacite reconduction »…
        rien ne changera à J+1….business as usual

         
    • Alex du 57

      23 novembre 2012 at 18 h 42 min

      C’est là que nous nous rendrons compte que l’homme de WS, c’était Obama, pas Romney . Souvenez-vous de qui l’avait soutenu il y a quatre ans . Le bail de la FED sera reconduit, et c’est tout ce qui compte . Le reste n’est qu’enfumage . Obama prétends faire du social, mais en fait, il sauve la finance . Ce qui est bien, c’est que d’ici un gros mois nous serons fixés .

       
  3. Kyle

    23 novembre 2012 at 17 h 23 min

    Et l’arc à Poulie il se met en place tranquillement ?

     
  4. Elle court, elle court, la rumeur ...

    23 novembre 2012 at 17 h 57 min

     
    • Geraldine

      24 novembre 2012 at 8 h 57 min

      Quel comique celui-là. Comme girouette on ne fait guère mieux…

       
  5. lodela971

    23 novembre 2012 at 18 h 08 min

    Libre Journal de Y-M Laulan du 21 novembre 2012 qui recevait Pierre Hillard (1/2) ——-> http://nemesistv.info/video/A4D77EEDEFAF/libre-journal-de-y-m-laulan-du-21-novembre-2012-qui-recevait-pierre-hillard-1-2

    Libre Journal de Y-M Laulan du 21 novembre 2012 qui recevait Pierre Hillard (2/2) ——-> http://nemesistv.info/video/EE99409AFAC9/libre-journal-de-y-m-laulan-du-21-novembre-2012-qui-recevait-pierre-hillard-2-2

    Jésus n’est pas juif. La vérité sur le Talmud et l’imposture du Judaïsme: http://litinerantcitoyen.wordpress.com/2012/11/23/jesus-nest-pas-juif-la-verite-sur-le-talmud-et-limposture-du-judaisme/

     
    • Clavreul

      23 novembre 2012 at 18 h 39 min

       » Le Calvaire a séparé en deux la race Juive : d’ une part, les disciples qui ont appelé à eux et se sont incorporé tous les chrétiens; de l’autre, les bourreaux, sur la tête desquels, selon leur voeu, est retombé le sang du Juste, les vouant à une malédiction qui durera autant que leur rébellion. » Mgr Delassus.

       
      • Clavreul

        23 novembre 2012 at 18 h 55 min

        Judaïsme, sagesse – Torah et loi naturelle.
        Le don de la loi du Sinaï, dont les  » dix paroles  » constituent le centre, est un élément essentiel de l’expérience religieuse d’Israël. Cette loi d’alliance comporte les précèptes éthiques fondamentaux.

         
  6. zapatta

    23 novembre 2012 at 19 h 42 min

    Déficit des retraites complémentaires : le Medef propose de raboter les pensions

    PARIS — Pour éponger les déficits et reconstituer les comptes des caisses de retraite complémentaire Agirc-Arrco, le Medef a proposé jeudi aux syndicats près de six milliards d’euros d’économies, en jouant notamment sur le montant des pensions qui seront versées aux futurs retraités.
    Quatre syndicats (FO, CFDT, CFE-CGC et CFTC) ont accepté de poursuivre les négociations, tout en demandant que les efforts soient aussi partagés par les entreprises.

    Jean-François Pilliard du Medef a rappelé qu’entre six et huit milliards d’euros vont manquer en 2017 aux deux régimes de retraite complémentaires des salariés. Quatre des mesures conservatoires qu’il a proposées aux syndicats concernent le montant des pensions. Il s’agit d’abord de choisir entre un gel sur trois ans du montant des pensions pour économiser 4,2 milliards d’euros en 2017 ou la moindre progression par rapport à l’inflation sur cinq ans (3,89 milliards d’euros d’économies).

    Est aussi proposée une amputation de 10% des pensions pour ceux qui partiront avant l’âge du départ à la retraite à taux plein -actuellement 65 ans – et jusqu’à ce qu’ils aient atteint cet âge.

    Actuellement fixé à 65 ans, l’âge du taux plein doit progressivement atteindre 67 ans en 2022.

    Enfin, le Medef propose de faire 390 millions d’euros d’économies sur les pensions de reversion qui sont versées au conjoint d’une personne décédée.
    Les conjoints de personnes affiliées à l’Arcco ne pourraient obtenir cette pension qu’à partir de 60 ans (au lieu de 55 ans aujourd’hui). C’est un alignement sur les règles de l’Agirc. Autre modification: le conjoint ne recevrait plus 60% de la retraite de la personne décédée mais 54% comme cela se pratique pour la retraite de base.

    La CGT a décidé de quitter la table des négociations en dénonçant des « mesures régressives ». Les quatre autres syndicats -FO, CFDT, CFE-CGC et CFTC- qui ont accepté d’y rester, ont néanmoins clairement désapprouvé des mesures qui pèsent essentiellement sur les retraités.

    En revanche, ils n’ont pas contesté, à la sortie des négociations jeudi soir, la nécessité de redonner rapidement un équilibre financer aux deux caisses de retraites complémentaires gérées par les partenaires sociaux.

    « Il serait injuste que tous les efforts pèsent sur les retraités qui supportent par ailleurs une hausse de la fiscalité. Néanmoins, il faudra des mesures. On ne peut pas se mettre la tête dans le sable et il faut agir pour pérenniser la retraite complémentaire », a déclaré à la presse Danièle Karniewicz, négociatrice de la CFE-CGC.

    Pour les deux régimes, le déficit devrait frôler les 6,5 milliards d’euros en 2012 et atteindre plus de dix milliards en 2017. L’Agirc, qui ne concerne que les cadres, avait environ 8 milliards de réserves fin 2011. En 2017, elle aura tout consommé. L’Arrco, qui affichait 42 milliards d’euros d’excédents, n’aura plus de réserves à partir de 2020.

    « Ces économies sont aussi exigées par l’Europe. La retraite complémentaire fait partie des économies imposées par traité européen sur la stabilité et la gouvernance des finances publiques », a rappelé Patrick Poizat, négociateur CFTC. « Il en va également de la légitimité de la gestion par les partenaires sociaux de notre régime de retraite complémentaire », a-t-il ajouté.

    La proposition d’amputer de 10% les pensions complémentaires des salariés qui prendraient leur retraite avant l’âge du départ à taux plein et jusqu’à avoir atteint cet âge, a été la plus mal accueillie par les syndicats qui l’ont refusée en bloc.

    « Cette mesure est très injuste car elle va toucher des personnes qui ont cotisé tous leurs trimestres.
    En creux, c’est comme si le patronat décalait unilatéralement l’âge de la retraite de 62 ans à 65 ans puis à 67 ans. C’est inacceptable », a déclaré Jean-Louis Malys de la CFDT. « C’est comme si le Medef voulait anticiper un nouveau recul de l’âge de la retraite de base », a également analysé Patrick Poizat (CFTC).

    Tous les syndicats ont appelé à une participation plus importante des entreprises. Philippe Pihet, négociateur FO a estimé « qu’on comprendrait mal que les entreprises n’augmentent pas les cotisations, après le cadeau de 20 milliards qu’elles ont obtenu du gouvernement avec le crédit d’impôt, cadeau qui s’ajoute à 35 milliards d’exonérations de charges annuelles sur les bas salaires ».

    La CFE-CGC et la CFDT ont demandé que les actifs puissent également contribuer aux économies mais ont souhaité qu’on soit attentif aux jeunes qui vont contribuer beaucoup à un système de retraites dont ils ne sont pas sûrs de pouvoir bénéficier aux conditions actuelles.

    Les partenaires sociaux doivent aboutir avant le 1er avril, date traditionnelle des revalorisations des pensions. La prochaine séance de négociation est fixée au 14 décembre et trois autres séances auront lieu mi-janvier, mi-février et mi-mars.

    A suivre…………………

     
  7. zapatta

    23 novembre 2012 at 19 h 57 min

    Grèce : la descente infernale continue [article invité]

    GRÈCE : UN AN DE PLUS ET RIEN DE NOUVEAU

    Cela fait presque un an que les premiers épisodes des Chroniques d’un hiver européen ont été enregistrés à Athènes. C’était en décembre 2011.

    Depuis, on pourrait dire que rien n’a changé. Il s’est peut être passé beaucoup de choses mais au bout du compte, rien n’a changé. Cela ne signifie pas que les choses en sont au même point, mais que la chute libre a continué durant toute cette année.

    En décembre 2011, les habitants d’Athènes me disaient qu’ils avaient senti un point de bascule vers l’été 2011, moment où tout s’est accéléré et où la décomposition de la société a commencé à vraiment se faire sentir. Dans les témoignages enregistrés dans le documentaire, ils avaient donc ce sentiment depuis 6 mois. Aujourd’hui, on en arrive à un an et demi vécu à cette cadence.

    Je n’ai pas pu retourner à Athènes entre temps. Par les contacts que j’ai gardés, je sais juste qu’aujourd’hui, tout est bien pire. Il n’y a plus 17% de chômeurs mais 25%. À la fin 2012, le PIB aura chuté de plus de 20%. C’est pire que la faillite de l’Argentine en 2001 et à peu près l’équivalent de la dépression économique aux Etats Unis et en Allemagne dans les années 30.

    Le racisme et la violence ont connu une explosion sans précédent. Les agressions xénophobes se multiplient alors que le gouvernement en place lance des campagnes de « nettoyage » du centre ville d’Athènes, où il est question de rafles en masse d’immigrants légaux et illégaux, pour faire le tri (6000 détenus en un week-end, le 6 Août 2012, dont 1400 ont été « triés » comme « illégaux »).
    Les suicides « économiques » ou « politiques » se suivent et ne font plus la une des journaux, la misère gagne rapidement du terrain et l’on se prépare à l’hiver en accumulant du bois de chauffage avant que son prix d’achat ne rejoigne par manque de stocks celui du fuel. Sur la durée, peut être finit-on par s’habituer à tout.

    Pourtant il s’est passé beaucoup de choses en un an. Le premier grand événement fut la fameuse « réduction de dette » accordée à la Grèce par les banques en Février 2012. Ce grand coup médiatique dont le feuilleton a duré des semaines mettait l’accent sur la bonté des créditeurs privés de la Grèce qui ont au final concédé à annuler 70% des crédits accordés à la Grèce. Et comme l’on s’est réjoui d’une telle générosité!

    Juste avant ce plan, en Décembre 2011, la dette de la Grèce équivalait à 170% de son produit intérieur brut (PIB). Comment expliquer qu’après cet élan de bonté célébré par les medias, le gouvernement grec annonce en Novembre 2012 que la dette grimpera à 189% du PIB en 2013?

    C’est à n’y plus rien comprendre… Cette annonce médiatique aurait-elle caché une réalité plus nuancée? On trouvera quelques précisions à cette adresse : http://www.les-crises.fr/retour-sur-le-plan-grec/

    Puis arriva le grand événement de l’année : les élections législatives ayant pour but de remplacer le gouvernement de transition non élu de Lucas Papademos. Initialement prévues pour février 2012, elles avaient été repoussées à une date indéterminée. Elles furent enfin annoncées pour le 6 Mai 2012. Le peuple grec qui se sentait dépossédé de son pouvoir démocratique lors de la période Papademos (Novembre 2011- Mai 2012) mit toute son énergie dans ces élections, première occasion d’expression démocratique nationale depuis le début de la crise.

    Le feuilleton dura à nouveau deux mois, une deuxième élection ayant dû être organisée le 17 Juin, la première ayant abouti à une impasse où aucun des partis au parlement ne fut capable de créer une coalition pour gouverner. Le duel politique opposa alors le parti conservateur Neo Demokratia (ND) en faveur d’une poursuite des politiques d’austérité à l’union radicale de gauche SYRIZA, favorable a une renégociation totale des conditions de l’aide économique à la Grèce. La question économique était bien sûr centrale dans cette élection, mais on a vu l’irruption violente et malsaine de la question du traitement à réserver aux immigrants illégaux.

    L’intention radicale qu’avait SYRIZA de renégocier tous les termes des mécanismes économiques européens en place symbolisait une tentative, réaliste ou non, de remettre en cause les politiques européennes actuelles et de relancer frontalement le débat sur l’austérité à l’échelle européenne. Le parti ND a quant à lui joué sur la peur et l’angoisse d’un cataclysme national si la Grèce osait tenir tête à ses créanciers. Après une campagne extrêmement serrée qui a vu SYRIZA arriver en tête dans la moitié des sondages, le parti ND a fini par l’emporter de peu (29,66% contre 26,89% pour SYRIZA).

    Un fait marquant de la campagne fut l’intervention de François Hollande sur la première chaîne de télévision privée de Grèce, trois jours avant le scrutin décisif du 17 Juin. Dans cette interview diffusée en prime time et reprise par une grande partie de la presse, il a a appelé les grecs à voter de manière responsable pour un parti respectant les engagements de la Troïka. Il a donc implicitement appelé les grecs à voter pour le parti de droite conservatrice ND et contre le parti de gauche SYRIZA. En connaissant le respect qu’ont beaucoup de Grecs pour les hommes politiques français, on peut supposer que certains électeurs se sont laissés influencer par cette intervention. Cette ingérence politique est la première de ce type depuis la fin de la dictature en 1974.

    Après la victoire du parti ND, l’été s’est passé dans une résignation silencieuse. Le nouveau gouvernement a pris ses marques en promettant au peuple de tenir tête autant que possible à la Troïka dans les nouvelles négociations budgétaires. Mais en pratique, en octobre 2012, la préparation du budget 2013 impose une nouvelle série de mesures d’austérité s’ajoutant à la liste sans fin déjà en place. Au cours des derniers mois, on a pourtant entendu un changement de ton dans les déclarations officielles des représentants de la Troïka : de la compassion, de la compréhension, et parfois même l’aveu d’avoir fait des erreurs. Mais en pratique, il ne semble y avoir absolument aucun changement dans la politique menée en Grèce et ailleurs en Europe.

    De nouvelles baisses des salaires, baisses des allocations, augmentation du temps de travail, augmentation de l’âge de départ à la retraite : l’acceptation de ce nouveau paquet d’austérité ne sera pas facile. La population est maintenant complètement à bout, autant psychologiquement que physiquement. Sans rapide prise de conscience européenne, le « cobaye » grec risque de très mal réagir.

    Pour conclure, voici plus de précisions sur le rappel « historique » des objectifs de la Troïka* présenté en début d’article. Dans ce tableau, on peut comparer la réalité de l’évolution du chômage et de la croissance en Grèce avec les projections que faisait le FMI lors de son premier bilan d’activités en Grèce en septembre 2010. Ces projections de l’évolution de l’économie sont les bases du travail de la Troïka pour l’élaboration des programmes d’austérité.

    ll est remarquable qu’une marge d’erreur aussi monstrueuse après deux ans de programmes ne remette pas en cause la validité des théories soutenues. Malgré ces résultats expérimentaux catastrophiques, les programmes d’austérité ont gagné lors de cette période le statut de remède indispensable pour la majorité des pays européens : Portugal, Irlande, Espagne, Italie, France…

    *(Fonds Monétaire International, Banque Centrale Européenne et Commission Européenne)

    Chômage :

    Année Prévisions de la Troïka en Septembre 2010 : Réalité :

    2010 11,80% 14,40%
    2011 14,60% 21,2%
    2012 14,80% 25,4%*

    Croissance économique (PIB) :

    Année Prévisions de la Troïka en Septembre 2010 : Réalité :

    2010 -4,00% -4,90%
    2011 -2,60% -7,10%
    2012 +1,10% -7,00%**

    * chiffre à la fin Août 2012
    **prévision début novembre 2012
    Données : IMF Country Report No. 10/286 , Septembre 2010 « Greece: First Review Under the Stand-By Arrangement » ; Eurostat.

    http://www.okeanews.fr/grece-la-descente-infernale-contintue-article-invite/

     
    • lambda

      23 novembre 2012 at 21 h 43 min

      Bonsoir Zapatta

      En illustration on peut recommander le film « Catastroïka » – ci-dessous –

      La Grèce est le laboratoire pour les oppresseurs de l’Europe afin de tester les limites du supportable pour une population et en appliquer le principe dans toute l’Europe du Sud pour commencer – L’espagne, le Portugal, l’Italie et les prochains c’est nous !

      Le mécanisme destructeur de la dette atteindra tout l’Europe jusqu’à sa destructeur totale

      Le rouleau compresseur est en marche

       
  8. emigredsouche

    23 novembre 2012 at 20 h 39 min

    Salut Clavreul,

    Qu’est ce que tu penses de la loi sur le vote blanc ?

    Merci.

     
    • Clavreul

      23 novembre 2012 at 21 h 33 min

      Monarchie de droit Divin sur les précèptes des doctrines royales Françaises. Retour du Clergé en abolissant Vatican II. Alors pour le vote blanc emigrdesouche…

       
      • emigredsouche

        23 novembre 2012 at 22 h 30 min

        (Mince, t’avoue que c’est pas sous cette angle que j’envisageais ta réponse).
        Un pas de plus vers la décrédibilisation des politiques.

         
      • librezen

        23 novembre 2012 at 22 h 37 min

        Et vous emigredsouche, qu’en pensez vous ?

         
  9. larevolutionpacifique

    23 novembre 2012 at 20 h 40 min

    A reblogué ceci sur la révolution pacifique blog libre.

     
  10. emigredsouche

    23 novembre 2012 at 20 h 44 min

    Israël lorgne le gaz au large de Gaza.

     
  11. emigredsouche

    23 novembre 2012 at 20 h 59 min

    Les US se rétirent (gaz de shit)
    Israël et le contrôle du gaz de tout le MO.
    Ca peut aider à la Pax Judaïca.

     
  12. emigredsouche

    23 novembre 2012 at 20 h 59 min

    se retire…

     
  13. emigredsouche

    23 novembre 2012 at 21 h 00 min

    + l’or….
    Ca s’emboîte bien.

     
  14. emigredsouche

    23 novembre 2012 at 21 h 23 min

    Jérusalem comme capitale, ça a de la gueule.

     
  15. duconmilan

    23 novembre 2012 at 22 h 16 min

    Jacques Grimault et Patrice Pooyard, respectivement auteur et réalisateur du film « La Révélation des Pyramides » sur Ado FM.

    Réécoutez les deux heures d’émission:
    http://www.adofm.fr/172/bob-vous-dit-toute-la-verite/reecoutez-toute-la-verite-du-lundi-19-11/?art=2990

     
    • Antilluminati

      23 novembre 2012 at 22 h 21 min

      les anglophones ont un bluray, nous on a un dvd tout flou, dingue tout de même, c’est un docu français mais on est encore une fois arnaqué.

       
  16. Le chat

    23 novembre 2012 at 22 h 23 min

    Bonsoir à tous et toutes,
    Quelles différences faites-vous entre celui qui résiste et celui qui attaque?

     
    • momonipreno

      23 novembre 2012 at 22 h 54 min

      Bonsoir Le chat

      Celui qui résiste est dans la légitime défense, quant à l’agresseur il n’est que le mal par lequel le bien se sublime et fait triompher la vérité ! Dieu guide qui il veut et fourvoie qui il veut !

       
      • Libresinfos

        23 novembre 2012 at 23 h 28 min

        bonsoir ! celui qui attaque c’est le vilain qui a frappé le 1er et celui qui résiste c’est celui qui a pas compris que la meilleure défense c’est l’attaque, lol ou plutot miaou, rrrrrrrrr !
        s’il résiste à un envahisseur on devrait pas le trouver au-delà de ses frontières, si c’est à une agression physique c’est celui qui n’a pas le dessus puisqu’il n’attaque pas (ou moins) et si c’est une attaque morale c’est celui qui se trouve sur la défensive, voire utilise la victimisation genre c’est pô juste c’est lui qui m’agressé !

         
  17. lambda

    23 novembre 2012 at 23 h 23 min

    Maintenant c’est clair et c’est eux qui le disent

    L’offensive Israélienne contre Gaza était …….. « un exercice » en vue d’une agression sur l’Iran

    Leur arrogance n’a pas de limites !!

    http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2012/11/la-confrontation-armee-disrael-contre.html

     
  18. emigredsouche

    23 novembre 2012 at 23 h 48 min

    Le chaos n’est qu’apparent.
    Les évènements apparaissent comme sans lien entre eux, et pourtant ils sont bien tous liés les uns aux autres, et ce d’une façon ou d’une autre.
    A cause optimale, effet optimal.
    Si le chaos est organisé, planifié, c’est qu’il n’y a en réalité pas de chaos.
    Il n’y a de chaos en fait que par introduction de la confusion dans les esprits.
    Le chaos de « ordo ab chaos », c’est d’abord et avant tout la création du chaos dans les esprits, l’amputation des esprits de toute capacité de discernement.
    Le bombardement d’informations tout azimut et de toute sorte dont notre cerveau est l’objet y contribue principalement.

     
  19. Le chat

    23 novembre 2012 at 23 h 54 min

    Merci pour vos réponses Momonipreno et libresinfos.

     
  20. Libresinfos

    23 novembre 2012 at 23 h 55 min

    en tout cas la « déclaration constitutionnelle » de morsi lui donnant tous pouvoirs en egypte n’a pas été acccueillie dans le calme ! un chaos organisé comme qu’il dirait !

    http://www.romandie.com/news/n/Egypte_Mohamed_Morsi_promet_la_democratie___Manifestations_rivales66231120122201.asp

     
  21. Libresinfos

    24 novembre 2012 at 0 h 11 min

    L’Otan devrait bientôt installer des missiles Patriot à la frontière turco-syrienne

    http://lejournaldusiecle.com/2012/11/23/lotan-devrait-bientot-installer-des-missiles-patriot-a-la-frontiere-turco-syrienne/

     
  22. villainnemesis

    24 novembre 2012 at 8 h 48 min

    L’OTAN, seraient ils liés au cinéma dans nos cieux ? + Dossiers « nanotan  » pour les volontaires, il s’accorde très bien avec  » Space 2025″

    http://www.nato-pa.int/default.asp?CAT2=651&CAT1=16&CAT0=2&COM=677&MOD=0&SMD=0&SSMD=0&STA=&ID=0&PAR=0&LNG=1

     
  23. villainnemesis

    24 novembre 2012 at 8 h 48 min

     
    • asi

      25 novembre 2012 at 0 h 19 min

      enfin moi je ne vous comprends pas , ça fait longtemps que j’aurais quitté ce coin, vous le savez vous restez, donc !!!!!!!

       
  24. Hamid Lmrabet

    24 novembre 2012 at 12 h 45 min

    Merci pour ces informations précieuse , emeline de la part de http://www.corpshumain.net

     
  25. sim0njulien

    24 novembre 2012 at 17 h 44 min

    Laisser le cours de l’or gonfler artificiellement ne va entraîner qu’une seule chose : Les investisseurs vont investir dedans, les prix ne vont cesser d’augmenter, et quand la bulle se dégonflera, ce seront les petits épargnants, et pas les gros, qui seront toucher.
    On a vu la même chose avec le marché de l’immobilier en Espagne, Irlande et aux Etats-Unis.