RSS

Immobilier : la bulle commence à imploser

13 Nov

L’immobilier a un sale avenir devant lui en France. Les professionnels que nous fréquentons dans le domaine, les banquiers et les sources ministérielles parlent toutes dans le même sens. Les beaux jours de l’immobilier sont terminés. Ne vous pressez pas pour acheter, les rabais viendront à des prix que l’on ne peut même pas imaginer aujourd’hui. Pour le moment, on annonce un effondrement des prêts pour 2012 alors que la crise n’a pas encore commencé en France.

Pour l’ensemble de l’année 2012, les crédits immobiliers accordés par les banques devraient être d’un peu plus de 115 milliards d’euros, soit une baisse de près de 30% par rapport à 2011 (un peu moins de 162 milliards), loin du record absolu de 2007 (170,2 milliards), estime Michel Mouillart, professeur d’économie à l’Université Paris-Ouest. Son commentaire est intéressant : « Une chute d’une telle ampleur et d’une telle rapidité, on ne l’a jamais connu. Durant la dépression de 2008-2009, il aura fallu deux ans pour en arriver là. Cette fois-ci, il aura suffit d’un an ». Attendons la suite… les réquisitions et tout ce qui va bien avec un système COMMUNISTE, car c’est bien là l’UNIQUE objectif des gouvernements UMP/PS.

 

Marché de l’immobilier – Commentaire d’un lecteur

Je suis un ancien de ce secteur (filiale immobilière d’une grande banque Française) et peu donc en parler.
L’activité décroit en effet depuis 2007, moins de demande, avenir incertain, augmentation du coût de la vie et pour certains prise de conscience… la liste pourrait s’allonger sans difficulté.
Les banques achètent l’argent autour de 0.5%, elles revendent le crédit autour de 3% sur du court terme et plus de 4% sur du plus long terme (crédit sur 20 ans et plus).
Les marges enregistrées par les banques sont importantes, elles le sont beaucoup plus que dans les années 2002 à 2007 car le coût de l’argent était tout autre.
La baisse de l’activité pour le moment a été compensée par ce différentiel, mais la crise de la zone Euro engage les organismes bancaires à renflouer leurs filiales en difficulté. La contraction de l’activité crédit à la personne qui se confirme va s’amplifier et aura pour conséquence d’affaiblir les capacités de toutes les banques, ce sera donc encore moins de crédit… Les rotatives prendront le relais… mais le papier va manquer….
Le crédit Immobilier de France qui finançait les dossiers des classes populaires à des taux souvent plus élevés que ses concurrents est HS.
Ces classes populaires ont de moins en moins accès au prêt immobilier car les conditions dans les banques commerciales sont drastiques, la contraction de la demande engagera la baisse des prix.
L’augmentation de la précarité professionnelle aura pour conséquence d’augmenter les risques d’insolvabilité des ménages avec pour conséquence le non remboursement des prêts (immo, perso….) du particulier et de l’entreprise.
Le résultat sera une faillite générale ou bien une mort lente des structures et des institutions telles que nous les connaissons. Cette restructuration faillitaire aura pour conséquence d’engendrer une déstabilisation civile des pays avec des mouvements sociaux d’envergure…  Cela à déjà lieu en Europe avec des manifestations des fonctionnaires de Police et des forces armées qui commencent à avoir des difficultés de paiement des salaires et des soldes… et des populations.
Nous avons à nous inquiéter de la position de la Suisse qui est à mon avis un signal d’alarme sur la situation de l’Europe. Mettre en place un exercice militaire (liens ci-dessous pour ceux qui ne l’auraient pas vu) avec comme thème principale l’écroulement sociale des pays d’Europe du sud, donne le « LA » de notre avenir.

THESEANTITHESE

Publicités
 
39 Commentaires

Publié par le 13 novembre 2012 dans Non classé

 

39 réponses à “Immobilier : la bulle commence à imploser

  1. colombin

    13 novembre 2012 at 7 h 55 min

    Où est passé notre cher Trader Noé ? Il n’y a plus que Menthalo qui oeuvre actuellement ?

     
    • marc153

      13 novembre 2012 at 8 h 18 min

      Et aussi le « banquier anonyme »… Mais d’un autre coté, la qualité des articles de Menthalo est telle qu’il peut remplacer à lui seul plusieurs traders ou banquiers, qu’ils soient anonymes ou pas 😉

       
    • Lagarde

      13 novembre 2012 at 8 h 51 min

      C’est le même homme.

       
  2. Elle court, elle court, la rumeur ...

    13 novembre 2012 at 9 h 32 min

    Après l’ouragan Sandy, le camp FEMA Liberté : Un camp de concentration avec des hélicoptères Blackhawk volant au dessus

    url de l’article original: infowars.com~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

    Voici une histoire que les medias de l’establishment ignore dans les grandes largeurs: une ville de tentes établie par la FEMA (Federal Emergency Management Administration) dans le parc Monmouth à Oceanport dans l’état du New Jersey, pour les victimes de l’ouragan Sandy; ce camp vu de près, ressemble plus à un camp de concentration militaire qu’à quelque chose fourni par un gouvernement humanitaire et attentionné vis à vis de sa population.

    L’ Asbury Park Press a réussi à parler avec des gens internés dans le camp qui décrivent leur entassement dans des tentes où il fait très froid avec des hélicoptères Blackhawk tournant au dessus d’eux.

    “Les élections sont passées et nous sommes toujours là”, a dit un résident à Asbury Park Press. “Il y a des hélicoptères Blackhawk qui volent au dessus de nous jour et nuit. Ils bougent de l’équipment lourd devant les tentes toutes les nuits.”

    Il a dit que la FEMA leur a interdit de prendre des photos de “Camp Liberté” et de fermer les WiFi. Il a dit qu’ils ne pouvaient plus recharger leurs smartphones parce qu’il n’y avait soi-disant pas assez d’électricité. “Chaque fois que nous branchions un téléphone ou quelque chose, les flics venaient les débrancher”, a t’il dit.

    L’homme a décrit la “micro-ville” (d’après le vocable de la FEMA elle-même) comme étant une prison. La Croix Rouge a promis plus d’équipement comme des machines à laver et des douches chaudes, mais a envoyé les victimes de l’ouragan vivre dans des tentes sans chauffage.”

    La gestion de la FEMA est parfaitement prévisible. Apres tout, elle fut créée pour gérer les effets de la loi martiale, pour arrêter les gens et les interner dans des camps de concentration. La réponse et la gestion de la FEMA au désastre n’est en fait qu’une escroquerie et un coup de pub médiatique.

     
  3. Elle court, elle court, la rumeur ...

    13 novembre 2012 at 9 h 57 min

     
  4. michel49

    13 novembre 2012 at 9 h 58 min

    Il y en a qui rêvent,; jusquà preuve du contraire tout le monde a besoin de se loger d’une façon ou d’une autre; la balance des logements disponibles est toujours deficitaire.
    Il peut y avoir un petit recul temporaire, mais pas plus.
    Les prix sont fixés par la loi d’airain de l’offre et de la demande.

     
    • Charliebrown

      13 novembre 2012 at 11 h 26 min

      Bonjour, mais je crois que vous rêvez ou alors, vous êtes en plein déni.
      Si il est vrai que le prix est fait par le vendeur, il se concrétise par le prix de l’ acheteur, donc un équilibre se fait malgré tout. Il ne faut pas oublier que les chômeurs, les contrats CDI, les emplois précaires, les emplois mi temps, les emplois sous payés, les divorces n’ arrangent pas la quantité d’ acheteurs potentiel. Réveillez vous, il est grand temps.

       
    • Raiford

      13 novembre 2012 at 12 h 12 min

      Non, michel49 : ce sont, depuis longtemps, les taux bas qui permettent la hausse continue du marché immobilier…

      Dès que la France s’enfoncera dans la crise, les taux monteront comme en Grèce ou en Espagne.
      Cela fera plonger le marché immobilier…
      (Le retournement a commencé de toutes façons, c’est indéniable.)

       
    • librezen

      13 novembre 2012 at 18 h 12 min

      @michel49,
      Vous oubliez une donnée dans votre réflexion :
      effectivement, tout le monde a besoin de se loger dune façon ou d’une autre mais cela ne veut pas dire que tout le monde POURRA se loger d’une façon ou d’une autre. On peut très bien assister par défaut à des regroupements familiaux sur plusieurs générations ou la mise à disposition par des parents d’une appartement locatif assurant un complément de retraite etc…

       
    • immobilierdanger

      13 novembre 2012 at 18 h 41 min

      Bonjour, attention à cette fameuse pénurie de logement. Elle reste très suggestive. Mise à part dans quelques rares secteurs (Paris, certains coins de l’Ile-de-France, etc.), il y a suffisamment de logements pour tous, seulement ils ne sont pas abordables (ni par les loyers, ni par les prix).

      Pour qu’il y ait une transaction immobilière, il faut que le vendeur et l’acquéreur soit d’accord sur le prix ET que l’acquéreur en ait les moyens. Or depuis quelques années, les prix des logements n’ont plus rien à voir avec les revenus des Français : http://www.immobilier-danger.com/Friggit-septembre-2012-la-phase-563.html Forcément, à un moment ou un autre, ça finit par coincer…

       
  5. Elle court, elle court, la rumeur ...

    13 novembre 2012 at 10 h 18 min

     
  6. THESEANTITHESE

    13 novembre 2012 at 10 h 43 min

    Marché de l’immobilier

    Je suis un ancien de ce secteur (filiale immobilière d’une grande banque Française) et peu donc en parler.
    L’activité décroit en effet depuis 2007, moins de demande, avenir incertains, augmentation du coût de la vie pour certains prise de conscience ….la liste pourrait s’allonger sans difficultés.
    Les banques achêtent l’argent autour de 0.5%, elles revendent le crédit autour de 3% sur du court terme et plus de 4% sur du plus long terme (crédit sur 20 ans et plus).
    Les marges enregistrées par les banques sont importantes, elles le sont beaucoup plus que dans les années 2002 à 2007 car le coût de l’argent était tout autre.
    La baisse de l’activité pour le moment a été compensée par ce différentiel, mais la crise de la zone Euro, engage les organismes bancaires à renflouer leurs filiales en difficulté. La contraction de l’activité crédit à la personne qui se confirme va s’amplifier et aura pour conséquense d’affaiblir les capacités de toutes les banques, ce sera donc encore moins de crédit…..Les rotatives prendront le relais…mais le papier va manquer….
    Le crédit Immobilier de France qui finançait les dossier des classes populaires à des taux souvent plus élevés que ses concurrents est HS.
    Ces classes populaires ont de moins en moins accés au prêt immobilier car les conditions dans les banques commerciales sont drastiques, la contraction de la demande engagera la baisse des prix.
    L’augmentation de la précarité professionnelle, aura pour conséquence d’augmenter les risques d’insolvabilité des ménages avec pour conséquence le non remboursement des prêts (immo, perso….) du particulier et de l’entreprise.
    Le résultat sera une faillite générale ou bien une mort lente des structures et des institutions telles que nous les connaissons. Cette restructuration faillitaire aura pour conséquence d’engendrer une destabilisation civile des pays avec des mouvements sociaux d’envergure……Cela à déjà lieu en europe avec des manifestations des fonctionnaires de Police et des froces armées qui commencent à avoir des difficultés de paiement des salaires et des soldes…..et des populations.
    Nous avons à nous inquiéter de la position de la Suisse qui est à mon avis un signal d’alarme sur la situation de l’Europe. Mettre en place un exercice militaire (liens ci-dessous pour ceux qui ne l’auraient pas vu) avec comme thème principale l’écroulement sociale des pays d’Europe du sud, donne le « LA » de notre avenir.
    Lien BFM

    Lien ministère de la défense Helvétique
    http://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr&msg-id=45918

    La grande question est « QUAND » le signal sera donné pour engager les hostilités contre la Syrie, l’Iran (au sens de l’attaque par des moyens OTANESQUE) afin de déclencher un grand conflit dont nous savons tous qu’il sera dévastateur car il engagera les grandes puissances. le feront-il?
    Nous savons également, que les mesures prisent n’ont pas d’effet sur une hypothétique reprise, elles n’ont pour but que d’affaîblir les populations telles des virus, nous sommes donc bien au pied du mûr…..Que l’augmentation de la population mondiale devient de plus en plus intenable……. avec tous ces critères mis bout à bout nous construisons le puzzle de notre avenir.
    L’écroulement de l’immobilier arrive en effet de combien de %, bien malin celui qui pourra le prédire, mais, il arrive.
    Alors la division, les confrontations, les oppositions seront renforcées afin de nous donner de quoi oublier bien des choses et de pouvoir ainsi nous asservir pour un temps….. comme dans les années 30.
    Le futur proche va nous l’enseigner, je crois assez vite.
    Pour ceux qui habitent dans les villes, commencer à reprendre des contacts avec vos familles des campagnes si vous êtes fachés arrondissez les angles. Pour ceux qui habitent dans les campagnes, il faudra certainement reprendre le chemin de la terre nourricière et gagner son pain à la sueur de son frond qui reprendra pleinement son sens concret…..
    Si vous avez de l’argent et pouvez liquider vos prêts en partie, en totalité….faites-le…..
    A suivre

     
    • guibe

      13 novembre 2012 at 13 h 08 min

      très bonne analyse

       
      • PhiliP

        13 novembre 2012 at 16 h 58 min

        Merci pour cette synthèse lucide.

         
    • françoise

      13 novembre 2012 at 18 h 24 min

      @THESANTITHESE Voilà exactement la réponse que j’attendais…

      j’ai encore un prêt travaux « maison » et me demandais justement si je n’avais pas intérêt à le rembourser car je peux le faire, de plus cela me ferait un prélèvement en moins…

      Je suis déjà allée voir ma banque il y a quelque temps qui m’a répondu que ce n’était pas nécessaire et comme une idiote, je les ai crus !!! Je vais m’empresser de prendre rendez-vous…

       
      • Charliebrown

        13 novembre 2012 at 21 h 16 min

        bonjour, si vous placez de l’ argent en banques, vous recevez au mieux 1% d’ intérêt par contre pour votre prêt , vous avez sûrement du 5% . le différentiel est trop grand, remboursez vous ferez une bonne affaire… un secret, n’ écoutez jamais les banquiers, ce sont des truands sans foi ni loi.

         
  7. lodela971

    13 novembre 2012 at 11 h 11 min

    Entretien avec M.Jean-Michel Vernochet au sujet de la réélection d’Obama http://french.irib.ir/analyses/interview/item/224560-jean-michel-vernochet

     
  8. Bloupi

    13 novembre 2012 at 11 h 32 min

    Les Banques vont elles alors faire monter leurs taux pour les emrpunts immobilier (actuelle 3-4%) ou bien les faire baisser ??

     
  9. zapatta

    13 novembre 2012 at 12 h 07 min

    300.000 européens travailleraient en France « à prix cassés »

    PARIS (Reuters) – Plus de 300.000 ressortissants de l’Union européenne travailleraient en France « à prix cassés », selon une note confidentielle du ministère du Travail citée dans Le Parisien de mardi.

    Le chiffre officiel est de 110.000 en 2010, soit trois fois plus qu’en 2006, mais leur nombre réel se situerait entre 220.00 et 330.000, indique le document.

    Aux ressortissants d’Europe de l’Est, se sont ajoutés ces deux dernières années des Espagnols et des Portugais fuyant la crise dans leurs pays.

    Depuis un décret de 2007, le recours à des entreprises étrangères prestataires de services installées dans d’autres pays de l’Union européenne est légal en France. Mais celles-ci doivent respecter le droit du travail français, en matière notamment de rémunérations, ce qui est loin d’être le cas selon les syndicats.

    « C’est un phénomène qui est connu, qui est extrêmement présent, notamment dans le bâtiment (…) et c’est un phénomène qui est illégal », a réagi sur France 2 le ministre du Travail, Michel Sapin.

    « Être payé au smic polonais sur le territoire français, c’est illégal. Ça existe parce qu’il y a aussi des voleurs de pommes qui existent, qui sont poursuivis et qui sont ensuite jugés et condamnés », a-t-il ajouté.

     
    • alguay

      13 novembre 2012 at 13 h 38 min

      « amusant » michel sapin …. les voleurs de pommes sont jugés et condamnés…..mais les banksters, fraudeurs fiscaux et autres pédophiles FM sévissent toujours en toute impunité…

       
      • librezen

        13 novembre 2012 at 18 h 16 min

        @ alguay,
        Dans certains cas, ceux qui profitent de l’illégalité d’un traitement salarial sur le territoire français (traitement sur les base légal du pays d’origine : ce qui est strictement interdit) sont aussi des banksters. le cas de HSBC nous montre que souvent la séparartion entre mafias et banksters est floue voire inexistante.

         
      • Youpla

        13 novembre 2012 at 20 h 52 min

        Sur cette Terre, alguay, sur cette Terre !!!! Mais après ……….

         
  10. zapatta

    13 novembre 2012 at 12 h 11 min

    En un an, l’économie française a détruit 63.800 emplois

    L’emploi salarié dans les secteurs marchands a baissé de 0,3% au troisième trimestre selon l’Insee. Les deux-tiers de cette baisse sont imputable à l’intérim. Sur un an le repli atteint 0,4 %.

    La multiplication des plans sociaux tout comme la remontée du taux de chômage au fil des mois ne permettaient guère de se bercer d’illusions sur la situation du marché du travail en France. Les chiffres publiés ce mardi matin par l’Insee enfoncent le clou. Selon les premières estimations publiées, au troisième trimestre l’emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles a diminué de 0,3%. , Ce sont ainsi 50.400 postes qui ont été détruit sur ces période soit plus du double du trimestre précédent : 22.400 postes avaient alors été détruits

    Le recul du troisième trimestre tient pour une large part à une forte baisse (-6,6%, soit 32.800 postes en moins) de l’emploi intérimaire, qui a accentué le repli constaté au deuxième trimestre après être resté quasiment stable au premier trimestre. En un an, l’intérim a perdu 73.600 postes, soit 12,5% de ses effectifs. Hors intérim, la l’emploi salarié n’aurait reculé que de 0,1 % au troisième trimestre avec 17.600 emplois détruits.

    Sur un an, toutes catégories confondues, la France a ainsi perdu 63.800 postes. C’est sans grande surprise l’industrie qui paye le tribut le plus lourd avec la disparition de 28.400 postes. Ce secteur est suivi de près par celui du tertiaire qui a perdu 25.600 emplois sur les douze derniers mois. Le secteur de la construction en regard de ces chutes limite la casse avec 9.900 postes en mois par rapport au troisième trimestre 2011.

    L’emploi salarié dans les secteurs marchands a perdu 50.400 postes au troisième trimestre 2012 (-0,3% sur trois mois), dont les deux-tiers dans l’intérim, selon des estimations provisoires publiées mardi par l’Institut national de la statistique et des études économiques.

    Sur un an, 63.800 postes ont disparu en France (-0,4%). Hors intérim, l’économie française a continué à détruire des emplois au troisième trimestre (-17.600), notamment dans l’industrie (-9.800).

    AFP

     
  11. zapatta

    13 novembre 2012 at 12 h 16 min

    Effondrement du nombre de transactions dans l’immobilier parisien

    Selon le baromètre MeilleursAgents.com, le nombre de transactions sur la région parisienne s’effondre de plus de 30%, les vendeurs restant souvent trop gourmands sur les prix de vente affichés.

    A Paris comme en région parisienne, les volumes de transactions sont en chute libre. Selon MeilleursAgents, on enregistre sur un an une baisse du nombre de ventes de 30% à 40%, et la production de crédits immobiliers s’est réduite de plus de 30% sur les neuf premiers mois de l’année. « Le blocage est d’abord dû au dialogue de sourds entre vendeurs qui campent sur leurs positions et acheteurs qui attendent 15% de baisse.

    Les prix ne montent plus depuis l’été 2011 et baissent légèrement mais les vendeurs ne le savent pas encore ou feignent de l’ignorer. Pourtant, ceux dont les prétentions sont trop élevées doivent souvent baisser leur prix de 10% ou plus pour ranimer la demande ou renoncer à leur vente », explique Sébastien de Lafond, président et fondateur de MeilleursAgents.com.

    Une fiscalité dissuasive

    Ce manque d’activité s’explique aussi par la frilosité des banques. Certes, elles prêtent à des taux très compétitifs, mais elles sélectionnent les dossiers de manière drastiques, écartant ainsi du marché la plupart des primo-accédants. Enfin, la nouvelle fiscalité de l’immobilier (les plus-values ne sont exonérés qu’au bout de 30 ans au lieu de 15 ans par la passé) dissuade nombre de vendeurs de remettre leur bien sur le marché. Malgré cette chute drastique du volume des ventes, les prix s’ajustent très peu.

    La suite :

    http://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/actu/0202381269159-les-nouveaux-prix-de-l-immobilier-a-paris-et-en-ile-de-france-510187.php

     
  12. Sebastien

    13 novembre 2012 at 13 h 19 min

    >>> Nous avons à nous inquiéter de la position de la Suisse qui est à mon avis un signal d’alarme sur la situation de l’Europe. Mettre en place un exercice militaire (liens ci-dessous pour ceux qui ne l’auraient pas vu) avec comme thème principale l’écroulement sociale des pays d’Europe du sud, donne le « LA » de notre avenir. <<<

    Ce texte viendrait d'un ancien du secteur de l'immobilier?
    Franchement LIESI prenez-vous vos lecteurs pour des tanches ou pour des nouilles?

     
    • marc153

      13 novembre 2012 at 14 h 30 min

      Pourquoi? Les anciens du secteur immobilier n’ont pas le droit d’avoir des avis? d’utiliser leur cerveau? Qu’y a t’il dans cette info connue et déjà relayé sur ce site qui puisse être un problème?
      Ooopsss, j’oubliais, Sébastien n’est qu’un troll de passage…

       
      • PhiliP

        13 novembre 2012 at 17 h 05 min

        Ouais, Seb, là « on » voit pas bien….

         
  13. larevolutionpacifique

    13 novembre 2012 at 21 h 04 min

    A reblogué ceci sur la révolution pacifique blog libre.

     
  14. Claire Voyant

    14 novembre 2012 at 17 h 27 min

    90% des Français ont intérêt à la baisse
    La plupart des propriétaires se réjouissent de la hausse des prix de l’immobilier!
    Cette croyance est le fait d’un énorme malentendu qui est dû à une propagande des lobbys à travers des publireportages orientés sur leurs seuls intérêts et propagé par les grands médiats!
    Il serait utile que l’on rétablisse la vérité sur le réel intérêt des particuliers qui achètent ou vendent un bien dans le « SEUL BUT DE SE LOGER »

    90% des Français ont intérêt à la baisse des prix de l’immobilier.
    La hausse des prix de l’immobilier est un très grand malheur pour une immense partie des Français!
    La publicité sarcastique qui en est faites est repoussante et indécente!
    En effet, 90%des Français ont intérêt à la baisse, contrairement à une légende bien implantée.
    J’en fais la démonstration ci-dessous.
    90% des Français qui sont propriétaires le sont uniquement pour se loger
    Ceux qui veulent acheter ont évidement intérêt à la baisse mais également ceux qui veulent vendre dans le seul but de racheter pour se loger!
    Prenons l’exemple d’un bien à 400K Euros qu’un propriétaire souhaite vendre pour en acheter un plus grand d’une pièce à 500K Euros .
    Il devra payer pour sa pièce de plus
    8% de frais de mutation sur 500K Euros . soit 40K Euros .
    6% de frais d’agence sur 500K Euros . soit 30K Euros .
    Les intérêts de son emprunt de 100K Euros .
    La taxe sur les plus values s’il vend son bien trop tôt.
    Au total sa pièce de plus lui coutera au moins 200K Euros .
    Si les prix étaient de moitiés sa pièce de plus ne lui aurai couté que 100K Euros .
    Seuls 10% des propriétaires qui spéculent, l’état, les notaires, les banques, les agents immobiliers ont intérêts à la hausse !
    Nous voyons bien par cet exemple à qui profite la hausse et ceux qui s’en réjouissent.

     
    • Youpla

      14 novembre 2012 at 22 h 01 min

      Parmi ceux qui vont vraiment souffrir d’une baisse des prix, il y a ceux qui ont acheté à crédit ces dernières années, donc à prix élevé et qui vont devoir revendre à prix plus bas pour cause de chômage, de mutation, de divorce. Cela en fait du monde.

       
      • damedepique

        8 janvier 2013 at 10 h 25 min

        Sauf qu’ils rachèteront ensuite, et moins cher, donc ça ne change rien.
        Les seuls qui seront vraiment pénalisés, ce seront ceux qui, après revente, devront encore de l’argent à la banque. Ce sera le moment de remercier le banquier qui, à l’époque de leur achat, a accepté de leur prêter l’intégralité de la somme, sans apport.

         
    • catherine

      15 novembre 2012 at 9 h 29 min

      les règles du jeu :
      les prix baissent, les taux montent,
      les prix montent , les prix baissent 🙂
      nous voyons très bien à qui de toutes façons dans les 2 cas cela rapporte le +
      notre ami le banquier

       
  15. Claire Voyant

    14 novembre 2012 at 17 h 33 min

    La publication des prix par les notaires est manipulée.
    Cette manipulation jette un rideau de fumée sur la réalité des prix du marché.
    Le mode de calcul des tendances à changé 4 fois en 3 ans.
    Comment ne pas penser à une manipulation volontaire pour porter à bout de bras un marché moribon.

    Voici ce que j’ai peu observer: http://www.immoprix.com/ipInfo.php

    1) Avant février 2010 statistiques sur les prix moyens nets vendeurs.
    2) Après février 2010 statistiques sur les prix moyens nets acheteurs (ce qui mécaniquement hausse les prix de +12%)
    3) Après septembre 2011 on revient sur les statistiques des prix nets vendeurs mais cette fois sur les prix médians et non plus moyens!
    4) Aujourd’hui le prix des appartements est calculé sur des prix médians alors que celui des maisons sur des prix moyens, allez savoir pourquoi !

     
 
%d blogueurs aiment cette page :