RSS

Pourquoi le Comité Nobel a-t-il décerné son prix à l’UE ?

16 Oct

Max Keiser – L’UE est une technocratie gouvernée par des machines qui se sont associées au système financier pour aspirer tout ce que les citoyens possèdent et le donner à Bruxelles et aux banquiers ainsi qu’à la Banque Mondiale, à l’UE et à la troïka. Les machines sont primées. C’est grotesque. […] Qu’est-ce qu’ils vont faire ensuite ? A qui vont-ils le donner la prochaine fois ? A des graines génétiquement modifiées en Inde où les fermiers se suicident par milliers à cause de firmes comme Monsanto. […]

Ils veulent faire de la BCE une super-banque qui supervisera toutes les banques de la zone euro depuis Bruxelles pour garantir les avoirs toxiques et mettre toutes les dettes pourries dans une nouvelle Banque Centrale Européenne pour imposer plus d’austérité et soutirer plus d’argent aux citoyens. Ce qu’ils veulent faire est absolument catastrophique. Christine Lagarde, je suis sûr qu’elle aura le prix Nobel l’année prochaine pour avoir causé l’appauvrissement de 100 millions de personnes supplémentaires et le suicide de centaines d’autres. Allez, donnez-le à Christine Lagarde, c’est une folle génocidaire et assoiffée de sang, donnez-lui le Prix Nobel de la Paix ! […] (Source Le Grand Soir et RT.com)

Publicités
 
36 Commentaires

Publié par le 16 octobre 2012 dans Non classé

 

36 réponses à “Pourquoi le Comité Nobel a-t-il décerné son prix à l’UE ?

  1. byeuro

    16 octobre 2012 at 8 h 13 min

    Pourquoi des hauts responsables nous promettent une guerre si l’euro sombre ?

    Ces hauts responsables qui craignent une guerre si l’euro sombrait
    Pointant le risque d’un conflit armé, le ministre anglais du Commerce Vincent Cable, a évoqué ce week-end des conséquences « absolument incalculables » pour le Vieux continent en cas de faillite de la monnaie unique. Des propos qui se situent dans le sillage de ceux de Christine Lagarde, qui a jugé la semaine dernière que la dette des pays riches avoisinait les niveaux atteints « en temps de guerre ».
    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20121015trib000724928/ces-hauts-responsables-qui-craignent-une-guerre-si-l-euro-sombrait.html

     
    • oscar

      16 octobre 2012 at 9 h 02 min

      @byeuro
      Il me semble que le pays du rosbif Vincent Cable ne fait pas partie de la zone euro!!!

       
      • byeuro

        16 octobre 2012 at 12 h 43 min

        @ oscar
        Nous savons tous que ce sont les Anglo-Saxons qui veulent la chute l’UE et la zone € avant leur propre chute. Tout le monde à égaliter doivent-ils se dire.

         
  2. byeuro

    16 octobre 2012 at 8 h 28 min

    Qui détient les plus grosses réserves d’or du monde ?
    Cliquez sur la flèche en bas à droite de la photo pour lire la suite
    http://www.challenges.fr/galeries-photos/finance-et-marche/20120918.CHA0903/qui-detient-les-plus-grosses-reserves-d-or-du-monde.html#photo

     
    • Nenuphar

      16 octobre 2012 at 8 h 56 min

      A supposer que cet or existe dans au moins les trois premiers pays cités en tête de classement, sans oublier de se poser la question sur l’or de beaucoup d’autres de ces pays classés au top 20,

      Je ne me fais pas à l’idée que par exemple l’Espagne ou le Portugal, pour ne parler que d’eux, étant dans la panade, ne se seraient pas allégés de quelques tonnes afin de renflouer leurs caisses.

       
      • byeuro

        16 octobre 2012 at 12 h 47 min

        Il est vrai que nous n’avons aucune idée de la quantité d’or détenu par la FED (càd les plus gros banksters de la terre Rockefeller, et compagnies). De plus, manque à l’appel l’or de l’Allemagne (qui coince la mère Merkel pour une sortie de l’allemagne de l’€) et de la Chine qui attendent la restitution de leur bien (peut être leur refourgueront-ils l’or de Kadaffi fourré au tungstène).

         
    • jib

      16 octobre 2012 at 10 h 27 min

      « La FED de New York constitue aussi la plus grande réserve d’or du monde avec 9 000 tonnes en dépôt en 2006 dont seulement 2 % appartiennent aux États-Unis, mais dont les principaux propriétaires sont une cinquantaine d’états étrangers, des organismes internationaux et quelques particuliers. » Wikipédia.

      Et ll’ancien directeur de la FED NY c’est Geithner l’ancien directeur et l’actuel ministre des finances d’Obama mais le boss c’est surtout David Rockefeller. C’est donc la famille Rockefeller qui possède le plus gros stock d’or du monde.

       
    • chtroll

      16 octobre 2012 at 10 h 56 min

      Pour les USA ce n´est pas si sur qu´ils détiennent autant d´or . Beaucoup de gens avisés prétendent que Fort Knox ne contientrait plus que des toiles d´araignées et , peut être des lingots de tungstène avec une mince couche d´or .
      Pour la France , le traître hongrois aux talonnettes et ceux qui l´ont laissé faire et qui l´ont aidé , ont bien vendu 589 tonnes de l´or de la France et donc des français , mais il a aussi mis le reste EN GARANTIE , ce qui veut dire que , n´importe quand , les voleurs du FMI et autres gangsters , à la première occasion , vont mettre la main sur TOUT le reste de notre or après avoir aspiré tout l´argent !!! Quand on pense aussi que les tenantt du pouvoir d´aujourd´hui ont mis , tout dernièrement , dans les mains du FMI , la bagatelle de 31, 4 MILLIARDS ´EUROS de l´argent de nos impôts alors que les caisses sont VIDES , on ne peut que constater , une fois de plus , que ces gens là font véritablement TOUT ce qui est en leur pouvoir pour abaisser la France au rang d´une république bananière , entièrement sous la coupe de Bruxelles , elle même aux ordres des banksters , des USA et de l´OTAN . Nous n´aurons bientôt ABSOLUMENT PLUS RIEN À DIRE sur quoi que ce soit !! QUELLE HONTE !!
      Le pire de tout est que les européens , en général et les français ,en particulier , complètement lobotomisés par une propagande délétère très efficace , qui dure depuis des dizaines d´années et qui devient de pire en pire , les pauvres gens n´ont plus , ni la force ni les moyens de réfléchir au danger qui les menace tous et encore moins de s´en protéger .
      Quand TOUT va craquer , et ce n´est plus SI , mais QUAND , cela risque de faire TRÈS ; TRÈS , TRÈS mal !!!

       
    • leconnaisseur

      16 octobre 2012 at 16 h 07 min

      L’or est en Inde et caché en Chine.
      L’idée que l’inde ne soit pas dans le top 5 est vraiment risible.
      1000 tonnes en Chine? Vraiment? Je ne crois pas.

       
  3. la rumeur

    16 octobre 2012 at 8 h 32 min

     
  4. brunoarf

    16 octobre 2012 at 8 h 38 min

    Mardi 16 octobre 2012 :

    Les grandes manoeuvres de la Suisse.

    Face à cette montée des tensions sociales et à l’inquiétant accroissement des inégalités dans l’Europe Club Med qui, on l’oublie un peu vite, a été précédée de brusques poussées de fièvre ponctuelles en Angleterre et de ce côté-ci de la Manche, le tout accompagné d’une résurgence du risque terroriste, et craignant sans doute leur extension à l’ensemble du continent, les Suisses qu’on ne prend jamais au dépourvu, s’organisent tranquillement.

    Forte de son armée de 200 000 hommes, elle a organisé du 6 au 21 septembre 2012, un exercice militaire désigné sous la charmante appellation de « Stabilo Due » destiné à vérifier « sa disponibilité opérationnelle ».

    Y ont participé comme l’indiquait le 11 septembre Daniel Reist, le responsable de la communication de la Défense : « …le chef de l’armée et son état-major militaro-stratégique, l’Etat-major de conduite de l’armée (échelon opératif), les commandants et les états-majors de la région territoriale 4, la brigade d’infanterie 5, la brigade blindée 11 ainsi qu’une formation d’engagement ad-hoc des Forces Aériennes et le commandement des Forces Spéciales (échelon tactique)… »

    Stabilo Due, l’entraînement à la contre-insurrection helvète.

    Au ministère, désigné chez nos amis helvètes comme le « Département Fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports » on ne faisait nul mystère que « …le concept d’exercice STABILO DUE repose sur un scénario supposant l’instabilité d’une partie de l’Europe spécialement délimitée pour l’occasion. La Suisse connaît également des troubles, des attentats et des actes de violence. Ce scénario de situation extraordinaire vise notamment à vérifier l’appui fourni aux cantons dans le domaines des engagements subsidiaires ainsi que la conduite et l’engagement de la réserve opérative de l’armée, en l’occurrence de la brigade blindée 11 ».

    Vu de l’autre rive de l’Atlantique par John R. Schindler, qui enseigne les affaires de sécurité nationale à l’Ecole Navale de Guerre US, le jeu de rôle helvétique était récemment expliqué en ces termes :

    « Les exercices militaires suisses de septembre désignés sous le nom de Stabilo Due reposent sur l’hypothèse que l’instabilité de l’Union Européenne devienne incontrôlable. Les suisses sont restés hors de l’Union Européenne – une chose de plus dont ils se félicitent ces temps-ci – et la dernière chose qu’ils souhaitent c’est que les problèmes de l’Union débordent dans leur petit pays pacifique »

    Entrant dans le vif du sujet il ajoute : « Il est communément admis par les spécialistes européens de la sécurité que si le prochain Anders Brievik s’attaquait à des musulmans, les choses prendraient une très sale tournure dans des proportions inimaginables. Il est difficile d’imaginer que les modestes armées européennes puissent faire face à des troubles civils massifs… »

    Le savoir faire français.

    Comme en écho aux propos de Schindler, la communauté des experts en sécurité intérieure US manifeste un regain d’intérêt pour l’ouvrage du Colonel Philippe Coste, publié en avril 2010 sous le titre « Doctrine de Contre-Rébellion » par le Centre de Doctrine d’Emploi des Forces de l’Armée de Terre.

    Un petit ouvrage dont l’idée a du notamment prendre racine dans l’expérience des troupes françaises en Afghanistan, engagées comme chacun sait dans une guerre sans nom aux côtés d’un état fantoche qui devrait se voir attribuer le Nobel toutes catégories de la Corruption, contre un adversaire sans visage qualifié « d’insurgé » par les services de propagande des armées présentes sur place.

    Sa remarquable traduction (« Doctrine for Counterinsurgency at the tactical level ») réalisée par le colonel Antoine Treuille assisté des lieutenants-colonel Patrick du Tertre, Christian Millet et Stanislas Magnien de Magnienville), en fait un produit « vintage » que s’arrache peut être l’entourage de Janet Ann Napolitano entrée en croisade sécuritaire le 20 janvier 2009 comme Secrétaire à la Sécurité Intérieure de l’administration Obama.

    Un rapport du parlement européen sur le contrôle des foules.

    Est-t-il même utile de rappeler dans un tel contexte, que le Parlement Européen ( !) avait déjà envisagé en juin 2000 que les peuples rassemblés sous la tutelle bienveillante de l’Union puissent un jour se rebeller faute de pouvoir exprimer démocratiquement leur ras le bol.

    C’est en tout cas ce qu’il n’est pas déraisonnable de conclure à la lecture du passionnant rapport titré « Crowd Control Technologies : an appraisal of technologies for political control » qu’on traduira pour les lecteurs de Bakchich toujours fâchés avec la langue de Shakespeare par : « les technologies de contrôle des foules : passage en revue des technologies destinées au contrôle politique » …. !

    Sans commentaire…

    http://www.bakchich.info/international/2012/10/14/un-risque-dinsurrection-pan-europeenne-61812

     
    • byeuro

      16 octobre 2012 at 8 h 53 min

      Le nombre 11 est trés présent.

       
    • byeuro

      16 octobre 2012 at 9 h 00 min

       
      • sand

        16 octobre 2012 at 14 h 58 min

        je dois dire quand même que je suis en pleine zone frontalière avec la suisse, (à 2km exactement de chez moi) et je peux vous dire qu’il n’y a rien de rien, sur un périmètre de 20 km. je suis dans une zone ou se trouvent plusieurs de ces postes frontières. et on traverse sans souci, le plus souvent il n y a personne aux postes frontières.
        Il n’y a que des manoeuvres militaires habituelles qui se font et cela a des périodes données. a chaque fois aux mêmes périodes.
        Etant originaire de cette zone frontalière, Je connais la plupart des zones tactiques de défenses suisses tels que les faux rochers, fausses fermes agricoles etc… les bunkers totalement vides et non opérationnels.. etc.

         
      • asi

        16 octobre 2012 at 17 h 52 min

        bah oui sand , c’est comme les infos personne n’ira vérifier,il n’y a que les gens qui y habitent qui savent ce qui se passe pour les autres c’est de la manipulation médiatique, sur pratiquement tous les pays ce ne sont que des mensonges 😉 qd je vois souvent ce qui se dit sur certains pays ça me fait bien rire, (surtout les sites, genre le monde, l’express………) , pauvres journalistes on leur fait raconter n’importe quoi ces derniers temps. Plus personne ne saura faire la différence entre le vrai et le faux

         
  5. DamienD

    16 octobre 2012 at 8 h 43 min

    On avait déjà ces scenarii d’exercices dans les années 95-2000, rien de neuf pour nous les Suisses..

     
  6. Nenuphar

    16 octobre 2012 at 8 h 46 min

    Les pays intermédiaires, hormis l’Eurasie, surtout la Russie et la Chine, sont les pays pétroliers, qui détiennent cette ressource stratégique vendue en monnaie de singe aux occidentaux ; Ils s’en aperçoivent à leurs dépens, eux qui devraient ne faire leur affaires qu’avec la seule monnaie, l’or et l’argent. L’Arabie Saoudite est le premier pays a avoir été contraint « amicalement », moyennant protection d’accepter d’être pays en dollars.

    Les pays riches, tous occidentaux, sont arrivés à un point de non retour du principalement aux monnaies fiduciaires, surtout lorsque la machine à imprimer tourne à plein rendement avec tous les risques qu’elle génère.

    Afin de continuer à imposer ce régime de fausse monnaie et à avoir des matières premières valant normalement de l’or, l’Occident est prêt à faire la guerre à ces pays pétroliers en créant ici des troubles, là des destructions, ailleurs le maintien de rois et roitelets servant leurs intérêts bien compris.

    La guerre est devenue inévitable, globale et principalement localisée dans les pays arabo-musulmans sous le prétexte de guerre au terrorisme ou de démantèlement de sites nucléaires ou encore d’apport de « démocratie » aux populations concernées leurrées alors qu’il ne s’agira là, que de guerre entre l’Occident et le monde musulman, une guerre de « civilisations ».

    Sur Internet il y a suffisamment de réponses à ces sujets qui peuvent apporter des réponses précises à ce qui se trame.

    Ce n’est donc pas par un pur hasard qu’on évoque souvent la fin du monde pour 2012.

    Elle est en marche.

     
  7. byeuro

    16 octobre 2012 at 8 h 58 min

    Autriche: «Celui qui exige une armée de métier, veut nous envoyer plus rapidement à la guerre!»

    Le débat sur l’abolition du service militaire obligatoire en Autriche met en évidence qu’il ne s’agit nullement de moderniser ou améliorer tel ou tel état des choses, mais qu’il s’agit au contraire de préparer la participation sans heurts d’hommes et de femmes autrichiens aux guerres d’agression menées à l’étranger.

    hep. Après que l’actuel ministre autrichien de la Défense, Norbert Darabos (SP), ait expliqué en 2010 aux membres de son parti qu’une armée de métier coûterait au moins le double du système actuel avec conscription, il a effectué cette année même, un virage de 180°, et a commencé à s’engager en faveur d’une «armée de professionnels» et de l’abolition du service militaire obligatoire. Dès lors, le bureau ministériel n’hésite plus à utiliser tous les moyens pour présenter une telle troupe de mercenaires à engagement rapide comme une solution sans alternative.
    L’ÖVP (Parti populaire autrichien) – second parti au sein de la grande coalition gouvernementale – qui avait, ces dernières décennies, infatigablement appelé à la mort de la neutralité en politique réelle, et revendiqué l’adhésion à l’OTAN et la création d’une armée de métier, vient de changer fondamentalement sa position et prône maintenant, en avançant l’argument des coûts, le maintien de la conscription.

    Référendum en Autriche en janvier 2013
    Voilà donc une situation bloquée dont on veut s’extraire par l’organisation d’un référendum populaire. Les deux grands partis se sont mis à d’accord pour demander l’avis de la population autrichienne en janvier 2013. Le résultat sera contraignant.
    Le 20 janvier 2013, tous les Autrichiennes et Autrichiens munis du droit de vote seront placées devant la question suivante:
    «Etes-vous favorable à l’introduction d’une armée de métier et d’une année de service sociale facultative et rémunérée? Ou préférez-vous le maintien du service militaire obligatoire et du service civil?»
    Ainsi, les réponses possibles ne demandent pas un «oui» ou un «non», mais on demande aux citoyens autrichiens de faire une petite croix à côté de leur variante préférée.

    «Puisqu’on abolit partout la conscription, nous sommes bien forcés de suivre»
    Ce n’est jamais une bonne chose de ­s’orienter sans réfléchir aux courants actuels, ni en politique ni dans la vie de tous les jours. Les arguments avancés en faveur de l’abolition de la conscription et de la création d’une armée de métier ou «de professionnels» [«Profiheer»], comme on dit de nos jours, sont vite énumérés:
    Premièrement, on nous dit que le service militaire obligatoire a fait son temps et qu’on ne peut plus le justifier dans cette Europe d’aujourd’hui si paisible. Deuxièmement, on nous dit que nous avons besoin de véritables professionnels, capables de réagir aux scénarios de menaces actuelles pour l’Autriche, telles que les catastrophes, les attaques terroristes ou les attaques informatiques (cyberguerre), et troisièmement, les autres font la même chose. Là, on aime avancer des chiffres: des 27 pays membres de l’UE, ce ne sont plus que 5 qui tiennent encore à la conscription (Finlande, Grèce, Estonie, Chypre, Autriche). Même des pays «non-alignés» comme la Suède ou l’Irlande ont déjà transformé leur armée en une «armée de professionnels».
    Les calculs entrepris par le Ministre et ses mandataires pour prouver qu’une armée de métier est meilleur marché, ont été falsifiés par tous les spécialistes.
    Pour un démocrate, formé dans l’esprit rationnel, le service militaire obligatoire ne peut jamais avoir fait son temps, sauf si le rêve devenait réalité que l’humanité ait réussi à transformer toutes les épées en socs de charrues. L’armée d’un pays démocratique qui, n’a, suite à sa Constitution, pas le droit de mener des guerres d’agression, doit rester ancrée dans la population, et doit se concentrer sur ses devoirs de protection, de prévoyance et de défense du pays.
    Un pays qui ne se mêle pas des guerres dans d’autres pays, n’aura pas à craindre le terrorisme. C’est uniquement la participation à des missions de combat internationales, au sein des EU-Battlegroups, des groupes de combats de l’UE, qui met en danger les populations en Autriche et sur les lieux d’action. Ce n’est qu’une Autriche neutre qui peut garantir la véritable sécurité.
    Les arguments avancés sont cousus de fils blancs et trompeurs. Quel est donc, le véritable motif de ce revirement? Eduard Paulus, président de l’Association des officiers, nous donne une réponse intéressante: «L’armée de métier est le souhait des cercles qui désirent à tout prix jouer à la guerre à l’étranger. Même les Verts1 en font partie. Mais cela ne fonctionne pas avec une pure armée de conscrits. Ces cercles-là exigent une armée de métier pour ne plus devoir tenir compte de la population.» (cf. «Die Presse» du 18/7/10).

    Libérer les voies commerciales à l’aide d’armes, d’un commun accord avec l’OTAN
    L’ancien ministre des Finances socialiste et gros entrepreneur Hannes Androsch, nous donne la deuxième partie de la réponse. Androsch qui vient d’être nommé chef du «Comité pour l’abolition de la conscription»2 par la direction du parti socialiste, explique sans ambages pourquoi l’abolition du service militaire obligatoire et l’introduction d’une armée de métier lui tient tant à cœur. La mission de l’armée a changé, «il s’agit aujourd’hui d’être préparé, au sein de l’alliance européenne et en collaboration avec l’OTAN, à défendre les sources des matières premières et énergétiques ainsi que les voies commerciales, maritimes, et les oléo- et gazoducs. A cela s’ajoutent le problème des réfugiés, le terrorisme et la guerre informatique.»3
    S’exprimant ainsi, il rend évident que la raison pour «jouer à la guerre à l’étranger» est la participation à des guerres pour les matières premières et les voies commerciales. Il ne s’agit donc guère de «missions pour la paix» qui sont prévues pour nos jeunes compatriotes et membres de notre nouvelle «armée de professionnels».
    Cela étant dit, les affirmations du ministre Darabos prennent toute leur signification: «La défense du pays traditionnelle n’est plus la tâche primordiale pour l’armée fédérale autrichienne. Aujourd’hui, environ 1500 soldats autrichiens, hommes et femmes, se trouvent impliqués dans des missions à l’étranger. Depuis les débuts de l’armée fédérale, ce chiffre n’avait encore jamais été atteint.» (Texte original de l’OTS du 11/5/12)

    Planifie-t-on une nouvelle politique de «l’Anschluss» à l’Allemagne?
    Ainsi, on voit clairement pourquoi Darabos insiste tant sur l’élargissement des tâches des groupes de combats de l’UE auxquels l’Autriche participe depuis 2011. Selon un communiqué du Ministère de la Défense, ce n’est que la semaine passée que le ministre de la Défense a proposé à l’occasion d’une rencontre avec ses homologues européens à Nicosie, de «garder ces groupes de combat comme réserve tactique pour les missions de l’UE qui sont en cours». Elles pourraient ainsi intervenir par exemple en Bosnie-Herzégovine «si la situation sécuritaire s’aggravait.» (Texte original de l’OTS du 27/9/12).
    C’est une position qu’il partage avec le directeur général désigné de l’état-major de l’Union européenne, le général-major autrichien Wolfgang Wosolsobe: «Nous nous engageons pour que ces troupes puissent être déployées de manière multiple.» («Die Presse» du 11/5/12) et, «les groupes de combats sont un instrument important sur lequel l’UE peut compter à tout moment dans ses planifications internationales de la gestion des crises.» (Texte original de l’OTS du 11/5/12)
    Depuis le 1er juillet 2012, l’armée fédérale autrichienne est responsable de la logistique d’un tel groupe de combat. Elle met à disposition environ 350 soldats, incorporés dans une compagnie de transport blindée, qui collabore avec des troupes croates, irlandaises, macédoniennes et qui peuvent, actuellement sous commandement allemand, intervenir dans les cinq jours dans toutes les régions en crise. Pour 2016, il est planifié que l’Autriche et l’Allemagne participent ensemble à ces groupes de combat.

    L’Autriche s’exerce sagement, au sein de «Combined Endeavor 2012»
    Sur le terrain d’exercices militaires des Etats-Unis de Grafenwöhr (Allemagne) ont eu lieu entre le 7 et le 20 septembre les plus grandes manœuvres au monde dans le domaine de la communication («interopérabilité»). L’armée fédérale autrichienne y a détaché cette année 26 des 1400 soldats et personnes civiles venant de 40 pays membres de l’OTAN et sa sous-organisation PPP [Partenariat pour la paix]. Selon un communiqué officiel du Ministère fédéral de la Défense, cet exercice a comme but principal la coopération multinationale avec les divers systèmes de communication, qui «contribuent essentiellement à la sécurité des soldats, notamment lors d’interventions à l’étranger.» Cet exercice est financé par l’«Eucom», le «United States European Command» qui est un des postes de commande les plus importants de l’OTAN en Europe. «La tâche primordiale de l’United States European Command, dans son soutien à l’OTAN, consiste à mettre à disposition des troupes prêtes au combat en vue d’un soutien des contributions des Etats-Unis pour l’alliance de l’OTAN.» […]4

    L’Autriche a une autre tradition, et aurait d’autres tâches importantes à résoudre
    Nous ne sommes nullement naïfs, si aujourd’hui, en dépit du courant fabriqué par les médias, nous refusons la guerre en tant que moyen d’intervention politique et nous considérons que la violence n’est légitime qu’en cas de défense. Nous sommes tout aussi peu naïfs, si nous voulons de nouveau une Autriche qui réfléchit à son rôle en tant qu’Etat neutre au sein de la communauté mondiale, qui quitte les alliances militaires auxquelles elle a adhéré et qui se concentre sur la médiation politique et le soutien actif lors de négociations. •

    1 Peter Pilz, porte-parole en matière de sécurité des Verts, demande par exemple l’abolition immédiate de la conscription, prônant une armée efficace, qu’on peut faire participer régulièrement à des missions à l’étranger.
    2 Personenkomitee «Unser Heer», http://www.personen­komiteeunserheer.at, consulté le 28/9/12
    3 Cf. le quotidien «Österreich» du 7/9/12
    4 U.S. European Command, Globalsecurity.org, état du 6/11/08. Cité dans: Wagner, Jürgen: Das Eucom in Stuttgart Vaihingen – Multifunktionaler Kriegsstützpunkt.
    http://imi-online.de/download/JW-EUCOM.pdf

    http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=3594

     
    • oscar

      16 octobre 2012 at 9 h 40 min

      @byeuro
      Une armée de conscrits est moins facilement manipulable qu’une armée de métier ; il serait très difficile d’envoyer des conscrits français après septembre 2001 pour défendre les intérets pétroliers représentés par le régime fantoche de Karzai. Une armée de métier est une armée de mercenaires au service des intéréts contraires à ceux du peuple.

       
  8. sand

    16 octobre 2012 at 9 h 04 min

    Paris (awp/afp) – La Bourse de Paris évoluait en hausse mardi matin (+0,53%) et poursuivait le rebond engagé la veille, « sur des nouveaux espoirs d’une demande d’aide de l’Espagne » et dans l’attente de plusieurs publications économiques en Europe et aux Etats-Unis.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9lit_d%27initi%C3%A9

    Aux spécialistes de la bourse : sachant ce qui se déroule actuellement et en lisant ce texte (surtout ce petit morceau concernant l’espagne) moi j’ai l’impression que nous avons à faire depuis quelque temps à des délits d’initiés répétitifs et que personne ne semble dénoncer!

     
  9. sarroub mourad

    16 octobre 2012 at 10 h 29 min

    Reblogged this on msarroub.

     
  10. Déogratias

    16 octobre 2012 at 10 h 49 min

    INSTRUCTIONS DES MOUTONS.

    On donnera à celui qui a.

    13. Ses disciples s’approchant, lui dirent : Pourquoi leur parlez-vous en paraboles ? – Et leur répondant, il leur dit : C’est parce que pour vous autres, il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, mais pour eux, il ne leur a pas été donné. – Car quiconque a déjà, on lui donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais pour celui qui n’a point, on lui ôtera même ce qu’il a. – C’est pourquoi je leur parle en paraboles ; parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en écoutant ils n’entendent ni ne comprennent point. – Et la prophétie d’Isaïe s’accomplit en eux, lorsqu’il dit : Vous écouterez de vos oreilles, et vous n’entendrez point ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. (Saint Matthieu, ch. XIII, v. 10 à 14.)

    14. Prenez bien garde à ce que vous entendez ; car on se servira envers vous de la même mesure dont vous vous serez servis envers les autres, et il vous sera donné encore davantage ; – car on donnera à celui qui a déjà, et pour celui qui n’a point, on lui ôtera même ce qu’il a. (Saint Marc, ch. IV, v. 24, 25.)

    15. «On donne à celui qui a déjà et on retire à celui qui n’a pas ;» méditez ces grands enseignements qui vous ont souvent semblé paradoxaux. Celui qui a reçu est celui qui possède le sens de la parole divine ; il n’a reçu que parce qu’il a tenté de s’en rendre digne, et que le Seigneur, dans sou amour miséricordieux, encourage les efforts qui tendent au bien. Ces efforts soutenus, persévérants, attirent les grâces du Seigneur ; c’est un aimant qui appelle à lui le mieux progressif, les grâces abondantes qui vous rendent forts pour gravir la montagne sainte, au sommet de laquelle est le repos après le travail.

    «On ôte à celui qui n’a rien, ou qui a peu ;» prenez ceci comme une opposition figurée. Dieu ne retire pas à ses créatures le bien qu’il a daigné leur faire. Hommes aveugles et sourds ! ouvrez vos intelligences et vos coeurs ; voyez par votre esprit ; entendez par votre âme, et n’interprétez pas d’une manière aussi grossièrement injuste les paroles de celui qui a fait resplendir à vos yeux la justice du Seigneur. Ce n’est pas Dieu qui retire à celui qui avait peu reçu, c’est l’Esprit lui-même qui, prodigue et insouciant, ne sait pas conserver ce qu’il a, et augmenter, en la fécondant, l’obole tombée dans son coeur.

    Celui qui ne cultive pas le champ que le travail de son père lui a gagné et dont il hérite, voit ce champ se couvrir d’herbes parasites. Est-ce son père qui lui reprend les récoltes qu’il n’a pas voulu préparer ? S’il a laissé les graines destinées à produire dans ce champ moisir faute de soin, doit-il accuser son père si elles ne produisent rien ? Non, non ; au lieu d’accuser celui qui avait tout préparé pour lui, de reprendre ses dons, qu’il accuse le véritable auteur de ses misères, et qu’alors, repentant et actif, il se mette à l’oeuvre avec courage ; qu’il brise le sol ingrat par l’effort de sa volonté ; qu’il le laboure jusqu’au coeur à l’aide du repentir et de l’espérance ; qu’il y jette avec confiance la graine qu’il aura choisie bonne entre les mauvaises, qu’il l’arrose de son amour et de sa charité, et Dieu, le Dieu d’amour et de charité, donnera à celui qui a déjà reçu. Alors il verra ses efforts couronnés de succès, et un grain en produire cent, et un autre mille. Courage, laboureurs ; prenez vos herses et vos charrues ; labourez vos coeurs ; arrachez-en l’ivraie ; semez-y le bon grain que le Seigneur vous confie, et la rosée d’amour lui fera porter des fruits de charité. (UN ESPRIT AMI. Bordeaux, 1862.)

     
  11. byeuro

    16 octobre 2012 at 11 h 26 min

    Euro : Berlin rejette toute forme d’émission de dette commune

    Berlin a opposé mardi un non catégorique à toute forme d’émission commune de dette, comme le propose le rapport du président de l’Union européenne, Herman Van Rompuy, appelé à être discuté au sommet européen de jeudi et vendredi.

    « Vous pouvez le tourner comme vous le voulez: qu’on appelle ça des +eurobills+, des +fonds de rédemption de la dette+ ou comme auparavant des +euro-obligations+, ce type d’émission de dette commune ne pourra se faire avec notre gouvernement », a prévenu le ministre délégué aux Affaires européennes allemand, Michael Link, en marge d’une réunion ministérielle à Luxembourg.

    « Nous l’avons toujours dit de manière très claire à nos partenaires européens », a-t-il rappelé.

    Ce qu’il faut éviter au prochain sommet, est de donner l’impression de division, a-t-il souligné. « Celui qui propose des choses, quel que soit le domaine, qui pour certains ne sont pas acceptables, ne fait que conduire à un nouveau sommet qui donnera une impression de division », a-t-il prévenu.

    Dans cette nouvelle version de la feuille de route qui a été confiée à M. Van Rompuy en juin et qui doit encore être peaufinée d’ici décembre, le président de l’UE ne va pas jusqu’à parler ouvertement d’euro-obligations.

    Mais il évoque un budget central de la zone euro, dont un élément clé « serait sa capacité à emprunter ».

    Il évoque notamment des instruments de dette à court terme (Treasury bills), mais aussi un fonds d’amortissement de la dette des Etats-membres.

    Michael Link a aussi rappelé que son pays n’était pas favorable à ce que le nouveau superviseur bancaire unique soit mis en place d’ici au premier janvier 2013, estimant qu’il valait mieux « ne pas parler de dates concrètes, cela ne ferait que décevoir les gens ».

    Berlin défend une mise en place pas à pas de ce superviseur bancaire unique, adossé à la Banque centrale européenne (BCE), quand Paris pousse à avancer « le plus vite possible » sur ce dossier et souhaite, comme la Commission européenne, une entrée en vigueur dès le 1er janvier 2013.

    Le ministre allemand a en revanche salué la proposition de M. Van Rompuy de donner la possibilité pour les Etats de la zone euro de passer des contrats individuels avec les institutions européennes, dans lesquels ils détailleraient leurs efforts pour soutenir la croissance et l’emploi, en échange d' »incitations financières limitées, ciblées, temporaires et flexibles ».

    « Ce pourrait être une bonne voie à suivre » pour « rendre plus contraignants les engagements pris » en matière de réformes par les gouvernements de la zone euro, a estimé le ministre allemand.

    Copyright © 2012 AFP
    http://www.boursorama.com/actualites/euro-berlin-rejette-toute-forme-d-emission-de-dette-commune-b55ef79881c0ef99c2eadc86b5aafeaa

     
  12. byeuro

    16 octobre 2012 at 11 h 29 min

     
  13. byeuro

    16 octobre 2012 at 11 h 30 min

     
  14. byeuro

    16 octobre 2012 at 12 h 37 min

    C’est plutôt tendu entre Kabila et Hollande
    vidéo François Hollande a fait le déplacement jusqu’à Kinshasa pour assister au sommet de la Francophonie. Grâce à un reportage réalisé par le « Petit Journal », dire que le président français et Joseph Kabila ne sont pas (ou plus) sur la même longueur d’ondes est un doux euphémisme.
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1518052/2012/10/16/C-est-plutot-tendu-entre-Kabila-et-Hollande.dhtml

    « Les sanctions de l’UE illégales, irrationnelles et inhumaines »
    L’Iran a qualifié mardi d' »illégales, d’irrationnelles et d’inhumaines » les nouvelles sanctions financières et commerciales adoptées lundi par l’Union européenne contre l’Iran à cause de son programme nucléaire controversé.
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1518105/2012/10/16/Les-sanctions-de-l-UE-illegales-irrationnelles-et-inhumaines.dhtml

     
  15. byeuro

    16 octobre 2012 at 12 h 40 min

    Assume-t-elle donc le mensonge :
    Hillary Clinton « assume la responsabilité » de l’affaire de Benghazi
    La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a assuré lundi qu’elle « assumait la responsabilité » des conséquences de l’attaque du consulat américain à Benghazi, en Libye, une affaire qui provoque une tempête politique aux Etats-Unis avant la présidentielle.
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1517819/2012/10/16/Hillary-Clinton-assume-la-responsabilite-de-l-affaire-de-Benghazi.dhtml

    L’exercice nucléaire de l’Otan a lieu en Belgique
    L’exercice nucléaire de l’Otan initialement prévu à Büchel (Allemagne) à partir de lundi a en fait lieu à Kleine-Brogel (Limbourg), a appris l’agence Belga de bonnes sources. Lundi, dix-sept activistes ont été arrêtés administrativement à proximité de la base militaire.
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1517955/2012/10/16/L-exercice-nucleaire-de-l-Otan-a-lieu-en-Belgique.dhtml

    Toyota va suspendre la production en Chine
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1517932/2012/10/16/Toyota-va-suspendre-la-production-en-Chine.dhtml

     
    • nathan

      16 octobre 2012 at 21 h 01 min

      cete femme est la définitiion même d’une psychopathe.

       
  16. marco

    16 octobre 2012 at 14 h 35 min

    Retour au Far West, la faillite de l’Etat américain
    (video en 2 parties)

    http://uploaded.net/file/1j0kg157
    http://uploaded.net/file/w4vnjkkt

    ou

    http://uptobox.com/6d39tkqtnoag
    http://uptobox.com/gn0ax5fjuyh3

    ou

    http://turbobit.net/csqk8qj2zpfv.html
    http://turbobit.net/3f8wu3wi3xf2.html

    Pour voir la vidéo , il faut télécharger les 2 parties sur l hébergeur voulu puis décompresser le tout .

     
  17. zapatta

    16 octobre 2012 at 16 h 54 min

    En attendant  » la super BCE  » ………….

    Standard & Poor’s déclasse onze banques espagnoles

    Une semaine après avoir abaissé la note souveraine de l’Espagne, l’agence de notation a décidé de revoir à la baisse celle de onze établissements bancaires du pays dont BBVA, CaixaBank, Santander et Bankia.

    C’est un effet domino classique … la baisse de la note souveraine de l’Espagne la semaine passée (qui a été déclassée de BBB+/A-2 à BBB-/A-3) a tout naturellement des effets potentiellement négatifs sur l’économie du pays en général et l’activité de son secteur bancaire en particulier.
    Ce qui conduit l’agence de notation Standard & Poor’s a abaisser la note à long terme de toute une série de banques espagnoles. Aujourd’hui ce sont onze établissements de la péninsule ibérique qui sont touchées.

    Dans lecommuniqué publié ce mardi matin, S&P indique que toutes les banques qui bénéficiaient jusqu’à présent d’une note à long terme supérieure au BBB-de l’Espagne se voient déclassées. C’est notamment le cas de BBVA, CaixaBank et Santander ou Bankia.

    Dans le même temps, quatre autres banques voient leur note à court terme dégradée.Une surveillance négative a également été mise en place pour 3 établissements, portant à 7 le total des banques soumises à cette procédure. Enfin, Santander, BBVA et BBSA se retrouvent avec une perspective « négative ».

    S&P précise espérer terminer le mois prochain l’évaluation complète des conséquences de l’abaissement de la note souveraine de l’Espagne sur l’économie et le secteur bancaire du pays.
    la semaine passée en annonçant sa décision de déclassement de madrid, S&P avait souligné que si pour l’agence de notation l’Espagne reste un pays en mesure de faire face à ses obligations de manière adéquate, la « perspective négative » associée à la note du pays indique que les obligations d’Etat espagnoles pourraient être reléguées à moyen terme dans la catégorie des investissements spéculatifs.

    AFP

     
  18. millesime

    16 octobre 2012 at 17 h 06 min

    c’est un « prix Nobel idéologique » tout comme le fut celui attribué à Obama..!

     
  19. Chronos

    16 octobre 2012 at 23 h 09 min

    Keiser a raison et pourrait ajouter l’attribution du nobel de chimie à Monsanto

     
  20. Michèle DRAYE

    18 octobre 2012 at 16 h 04 min

    à Chtrool

    Les 31,4 milliards d’euros donnés au FMi doivent être payés grâce à la réduction/suppression des aides aux familles (aides sociales) et non avec nos impôts

     
 
%d blogueurs aiment cette page :