RSS

INDE-USA CURRENCY & CYBER WAR III

06 Août

INDE-USA CURRENCY & CYBER WAR  III

Wall Street under cyber-attack ?

Le 11 Juin 2012, The Times of India titrait : les agences gouvernementales indiennes pourraient mener des cyber-attacks.

L’Inde prend des mesures pour protéger ses cyberinfrastructures et désigne les agences gouvernementales en charge de mener des cyber-attacks offensives contre d’autres pays si nécessaire.

Le National Security Council (NSC) doit approuver prochainement le plan et désigner la Defence Intelligence Agency (DIA) et la National Technical Research Organization (NTRO) pour mener à bien des opérations offensives de cyberwar si nécessaire. Toutes les autres agences de renseignement indien sont autorisées à participer à la collecte d’informations à l’étranger, mais n’ont pas le droit de mener des actions offensives. Shivshankar Menon, le conseiller à la sécurité nationale, a annoncé en mai que le gouvernement mettait en place une politique de cyber sécurité pour protéger ses réseaux et ses infrastructures et pour implémenter des systèmes de certification et des protocoles de surveillance pour permettre à l’Inde de faire face à des cyber-attacks. Ces propositions gouvernementales demandaient la création de Computer Emergency Response Teams (CERTs) afin de pouvoir réagir rapidement pour protéger les réseaux de distribution d’énergie, le contrôle aérien, le contrôle du trafic routier et tous les systèmes très dépendant des réseaux électroniques et informatiques.

Le 19 juillet 2012, The Economic Times, une publication du Times of India, publiait un article sous le titre:

« McAfee déclare que les réseaux électriques sont la cible prioritaire pour une attaque »

Tom Moore, vice président de McAfee a tenu ce discours:  » Si un état voyou, un terroriste ou un mécontent voulait affaiblir une grande ville ou même un pays entier, comment pourrait-il avoir un impact généralisé, immédiat et durable ? Tout simplement par la suppression des installations qui produisent et distribuent l’énergie électrique dont tout le reste dépend… L’arme de choix aujourd’hui, n’est pas une rampe de missile mais plutôt un petit programme malin et malfaisant (« malware »), adroitement conçu pour détruire, déconnecter ou prendre le contrôle des systèmes complexes qui font marcher les réseaux. »

DIX JOURS APRES CETTE DECLARATION, L’INDE EST ATTAQUEE

McAfee est un fabricant d’anti-virus. Le 21 avril 2010 à 14H utc, des millions d’ordinateurs sous windows ont perdu leurs accès internet et se sont mis à rebooter en boucle. Des hôpitaux ont du annuler des opérations, des chaines de supermarchés ont du fermer leurs magasins … Pompier-pyromane ? McAfee a corrigé ses programmes qui étaient la cause de ces dérèglements informatiques.

Le 30 juillet 2012, Le Telegraph publiait un article de leur correspondant  Rahul Bedi. Il cite un homme d’affaires indien, Virender Kapoor: « C’est impossible pour l’Inde de devenir une grande puissance mondiale avec de telles pannes, c’est comme si quelqu’un avait lancé une vaste cyber-attack sur les réseaux électriques. »

Le 2 août 2012, The Economic Times, (du Times of India), publiait un article prudent sous le titre:

« Les Hackers peuvent paralyser les réseaux électriques de l’Inde »

New Dehli : Il est possible pour un adversaire ou un groupe de hackers de paralyser les réseaux électriques de l’Inde par le biais d’une cyber-attak…. Depuis la première panne géante de lundi, il y a eu des discussions au sein des établissements de sécurité évaluant la possibilité d’agents extérieurs menant une cyber-attack sophistiquée pour paralyser les réseaux. Les officiels en charge de l’audit ont admis que « c’était théoriquement possible ».

« Des officiels ont souligné les précédentes attaques contre les réseaux électriques américains, les centrales nucléaires iraniennes et autres faits similaires dans le monde pour mettre en garde que l’Inde devrait préparer une cellule de gestion de crise plus solide incluant une direction proactive de cyber attack.

Lors d’une interview à une télévision indienne, Mr Saxena de  BSES, compagnie électrique indienne, était très affirmatif sur la qualité des réseaux actuels, conçus pour éviter les surcharges. Un tel accident ne peut arriver. « Nous avons l’un des réseaux électriques les plus robustes du monde. Il ne serait pas sage de révéler ce qui s’est passé ce jour-là. »

Dans un discours au sénat au sujet d’une loi sur la cyber-sécurité, le Sénateur américain  Reid a cité le désastre indien:

« Les transports ont été bloqués. Les réseaux financiers, qui sont aujourd’hui conséquents, se sont effondrés et sont en plein chaos. Il y a 600 millions de personnes sans électricité. Comme nous l’avons dit à de très nombreuses reprises, le plus grand danger pour la sécurité de notre pays aujourd’hui est cyber. Si nous ne créons pas une loi à ce sujet, la question n’est pas de savoir si notre pays va être dévasté par une cyber-attack, mais quand ? »

Tiens, mais pourquoi ce sénateur parle t’il d’une cyber-attack ?

Parce que c’est assez évident que c’en est une.

Publicités
 
32 Commentaires

Publié par le 6 août 2012 dans Non classé

 

32 réponses à “INDE-USA CURRENCY & CYBER WAR III

  1. Marcc

    6 août 2012 at 18 h 37 min

    Piqué au vif notre Menthalo… c’est très bien comme ça il nous développe ses sujets avec encore plus de brio ! BRAVO !

     
  2. AC

    6 août 2012 at 18 h 39 min

    Bingo Cyrille, bravo ! Partant d’une analyse, sans preuves, tu as mis le doigt sur un truc énorme.
    Ils ne sont pas si cons qu’ça les p’tits lanceurs d’alertes…
    Et pendant ce temps, que font les grands journaleux d’investigation de mes deux ?
    Tiens, c’est hors sujet, mais tellement grave avec ce qu’ils préparent comme en 2009 :
    Futures pandémies tant attendues : voici leur plan démentiel :
    Le véritable but, au-delà de l’aspect financier, est de marquer le troupeau humain avec une micro puce RFID, pour un contrôle totale et l’élimination ciblée (ou non) d’une bonne partie du dit troupeau !
    http://www.initiativecitoyenne.be/article-futures-pandemies-tant-attendues-voici-leur-plan-dementiel-108467562.html
    Et là, 3 dossiers à faire circuler avant que…
    http://vivresansogm.org/vaccins-poisons/index.html

     
    • sullymorlandimus

      6 août 2012 at 22 h 21 min

      @à tous..ou presque;

      Pour avoir fait de A à Z un Business Plan pour un inventeur et deux de ses inventions, dont une sur l’exploitation du pic d’induction en courant continu, j’ai quelques raisons de ne pas trop abonder dans ce scénarios de complot. Le réseau Indien est tout sauf le plus robuste au monde, et des pannes , il en connait en pagaille tous les jours que Dieu veut bien créer.
      La proportion de l’énergie nucléaire y est dérisoire sur l’ensemble….faut pas trop délirer Menthalo!

       
    • Antoine Carlier Montanari

      7 août 2012 at 8 h 06 min

      Bonne analyse AC, de plus j’ai remarqué que ces mini effondrements boursiers permettent aux banques centrales de prendre à chaque fois un peu plus de contrôle. Il ne restera plus qu’ensuite à la banque mondiale de gérer l’économies pourquoi pas par la puce RFID. Le contrôle doit être pyramidale comme chez les francs maçons. L’oeil du milieu sera l’homme « providentiel ».

       
  3. tintin

    6 août 2012 at 18 h 44 min

    le cac se porte a merveille ,mi septembre 4000 ?

     
    • marc153

      6 août 2012 at 20 h 42 min

      Moi je parie sur 3000 dès la semaine prochaine, voire moins. Le jour de Lehman brother en 2008, le cacounet a perdu 247 pions si ma mémoire est bonne, alors cette fois ci ça peut être plus. Ca monte tellement en ce moment, sans aucun fondement logique, que cela ne peut-être que manipulé par des initiés qui savent quelque chose.
      Et le week end prochain il va se passer « quelque chose » de gros, d' »énaurme », j’en suis persuadé…

       
      • Clavreul

        6 août 2012 at 21 h 05 min

        http://www.LesEchos.fr :

        L’union bancaire dévoilée le 11 septembre par Bruxelles.

        Va y Mario !! a fond les gamelles !

         
      • gamet

        7 août 2012 at 6 h 03 min

        15 AÖUT: Dévaluation de l’Euro, réglant ainsi l’essentiel des problèmes européens?

         
      • Ius

        7 août 2012 at 13 h 28 min

        Mis à part que samedi prochain nous serons à une date anniversaire particulière (11 ans, 11 mois, 11 jours après le 9 septembre) qu’est-ce qui vous persuade de la sorte ?

         
      • marc153

        7 août 2012 at 21 h 42 min

        lus,
        je pensais justement à cette date. Et au fait que ça bouge trop en bourse… plus longtemps à attendre de toutes façons.

         
  4. David

    6 août 2012 at 19 h 27 min

    Oui… Ou peut-être que les Ricains ont fait tellement de conneries qu’il est devenu possible et commode de tout leur mettre sur le dos… Vrai ou faux, les Ricains n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes. ^^

     
  5. chtroll

    6 août 2012 at 19 h 59 min

    Les USA et Israel sont les PIRES états voyoux de cette planète .

     
    • anne

      6 août 2012 at 21 h 40 min

      c’est bien pour ça que les russes et les chinois vont diriger le monde prochainement

       
      • sullymorlandimus

        7 août 2012 at 22 h 22 min

        A sa perte, oui bouffie !!

         
      • anne

        8 août 2012 at 4 h 44 min

        vous ne les connaissez pas lol, vous enlever tout le fric aux peuples russes et chinois ils surviveront comme ils l’ont toujours fait, vous enlevez le fric aux peuples européen et américain , ils ne tiendront même pas 6 mois.

         
      • anne

        8 août 2012 at 4 h 46 min

        l’Europe et l’Amérique compte 80 % de consommateurs bouffis comme vous dites, ils sont condamnés d’avance et ça les autres pays le savent très bien lol

         
  6. zapatta

    6 août 2012 at 21 h 15 min

    Standard Chartered aurait caché 250 milliards de dollars de transactions avec l’Iran

    La banque britannique aurait dissimulé près de 60.000 paiements effectués par sa filiale new-yorkaise.

    Une autorité de régulation de l’Etat de New York a accusé lundi la banque britannique Standard Chartered (SCB), qui concentre son activité en Asie et dans les pays émergents, d’avoir dissimulé des transactions avec l’Iran représentant «environ 250 milliards de dollars».

    «Pendant au moins dix ans», selon le Département des Services financiers de l’Etat de New York, SCB a ainsi perçu «des centaines de millions de dollars de commissions», et «laissé le système financier américain vulnérable aux terroristes, trafiquants d’armes, trafiquants de drogue et régimes corrompu». Le Trésor fédéral américain, sollicité, n’a pas réagi dans l’immédiat.

    Dans son «injonction», l’autorité de l’Etat de New York a précisé qu’elle fondait ses accusations sur «plus de 30.000 pages de documents, y compris des courriels internes à SCB qui décrivent des infractions au droit délibérées et condamnables».

    Répondre aux accusations le 15 août

    La direction de SCB a été sommée de s’expliquer le 15 août «pour expliquer ces infractions apparentes et pour démontrer pourquoi la licence d’exploitation dans l’Etat de New York ne devrait pas être révoquée».

    La banque devra notamment répondre d’accusations selon lesquelles «SCB a entrepris de falsifier ses documents financiers, (…) fait obstruction à l’action gouvernementale, n’a pas informé le département en temps voulu», entre autre «nombreuses» infractions, y compris commises en vue d’échapper à des sanctions fédérales.

    En particulier, «depuis janvier 2001 et jusqu’en 2007, SCB a conspiré avec ses clients iraniens pour faire transiter près de 60.000 paiements différents en dollars par sa filiale new-yorkaise après avoir retiré les informations des messages de virements permettant d’identifier des pays, entités et individus frappés de sanctions».

    L’agence cite notamment un courriel émanant d’un cadre dirigeant de la banque particulièrement compromettant: «Espèce de c*** d’Américains, qui êtes-vous pour nous dire, au reste du monde, que nous n’allons pas faire affaire avec des Iraniens».

    AFP

    Money is money….

     
  7. flower-power

    6 août 2012 at 21 h 45 min

    pourquoi ai je l’impression que ce qui est relayé ici ne le sera jamais dans les grands médias ?

     
    • Geraldine

      7 août 2012 at 15 h 56 min

      C’est du flan ce papier. Vous y croyez vraiment à ce miracle US ? Ils sont dans une récession camouflée, leur économie est soutenue à bout de bras par des tombereaux de dette.

      http://www.zerohedge.com/news/q2-america-added-233-debt-every-100-gdp

       
      • Raminas Grobis

        7 août 2012 at 16 h 50 min

        Pas une minute! C’est juste de l’humour…désabusé…!

         
  8. villainnemesis

    6 août 2012 at 21 h 54 min

    @lambda le W rouge dans la video de LCD sound system « powpow » à 1.01 est peut être celui de Westfileld ….? Lowy , Silverstein …. Voilà , rien de nouveau !

     
  9. Bloupi

    6 août 2012 at 23 h 37 min

    Vous faites vraiment confiance à McAfee ?? 😉

     
    • Hervé

      7 août 2012 at 8 h 26 min

      Menthalo devrait écrire des romans… mais concernant sur le sujet je vous confirme que tout cela c’est n’importe quoi… Pour ne pas avoir de virus, il faut juste être rigoureux et avoir un firewall (pas celui de microsoft). Les anti-virus ne servent à rien et sont juste des pompes à fric.

       
      • Shalk

        7 août 2012 at 9 h 13 min

        Et aussi des pompes à ressources. Dans ma boite, no pc ont cet antivirus, et bien c’est très pénible ! dés que McAfee se met à jour, ton pc devient une vrai brouette! surtout quand tu ouvre ta messagerie…
        Et il laisse passer des « trucs » …

         
      • sullymorlandimus

        7 août 2012 at 22 h 24 min

        Enfin, un être sensé !

         
  10. Louis BLOB

    6 août 2012 at 23 h 50 min

    Passez à Linux
    Grand public (si, si…),gratos et pas besoin d’anti-virus 😉

     
  11. Menthalo

    7 août 2012 at 11 h 38 min

    @sullymorlandimus
    Ce n’est pas Menthalo, qui a prétendu que le réseau indien est parmi les plus robustes du Monde, c’est l’un des directeurs sourcilleux de la Compagnie Indienne d’Electricité.
    Le réseau indien n’a pas été conçu au départ avec une volonté centralisatrice, mais par chaque état du sous-continent… c’est donc un gros patchwork, assez difficile à gérer.

    Il y a en plus au bout de la chaine de distribution une énorme corruption, autorisant des détournements de lignes par certains au détriment des autres. L’Inde n’est pas Singapour !

    Effectivement, le nucléaire ne représente que 3%, mais les cyber-attaques ne se cantonnent pas au nucléaire. Tout le réseau, en Inde comme ailleurs, est piloté par informatique.

    @Hervé
    Je vais essayer de trouver le temps d’écrire la suite de cet article… mais c’est un fait, que l’Inde a subi une cyber-attaque. La panne qui en a résulté n’a pas d’équivalent dans l’histoire.
    Libre à toi de penser, que c’est un événement naturel, que les hommes naissent bons, et que Hilary Clinton sera prochainement béatifiée.
    😉

     
  12. imotus

    7 août 2012 at 11 h 49 min

    Donner un sens humain a un effet etrange c’est s’arroger le droit que tout est controlable par une main annonyme.Or cela n’est pas le cas , les puissances celestes sont beaucoup forte.les ignorés c’est se prendre pour dieu
    .°.

     
  13. carotte

    7 août 2012 at 15 h 15 min

    Menthalo :  » des millions d’ordinateurs sous windows ont perdu leurs accès internet et se sont mis à rebooter en boucle  »

    Aujourd’hui les systemes d’information , systemes d’exploitation (SE) sont au centre de toutes nos économies développées . un réseau d’un parc homogène d’ordinateur basé sur le même SE windows est une faute énorme en matière de sécurité . tout décideur politique et capitaine d’industrie Français /Européen devrait agir pour hétérogénéiser l’ensemble , ce qui passe par un appui massif à tout SE libre open source ,il y en a une multitude , il n’y a pas que Linux ,même si les SE basés sur ce dernier deviennent de plus en plus populaire .