RSS

Archives Mensuelles: juin 2012

L’Union Européenne est-elle truffée d’agents communistes

Publicités
 
80 Commentaires

Publié par le 26 juin 2012 dans Non classé

 

Le grand désordre ‘sous contrôle’ est en marche…

Après lecture et analyse de la presse économique de ces dernières 24h00, quelques infos importantes :

* Georges SOROS donne 3 jours au Vieux Continent pour trouver une solution ; il y a 3 semaines c’était 3 mois…
http://bourse.lefigaro.fr/devises-matieres-premieres/actu-conseils/soros-donne-aux-europeens-trois-jours-pour-reagir-232611

* Et la Grèce s’enfonce et s’enfonce toujours plus avec un ministre des Finances qui jette l’éponge ; info peu reprise…
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/06/25/20002-20120625ARTFIG00740-le-nouveau-ministre-des-finances-grec-jette-l-eponge.php

Le clan US attaque violemment les monnaies des BRICS qui ont perdu pas loin de 10% à 12% face au dollar US surtout sur juin (suivez mon regard)…
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/06/25/20002-20120625ARTFIG00677-les-brics-voient-leurs-monnaies-s-effondrer.php

* Si Moody’s a dégradé hier soir 28 banques espagnoles, S&P s’occupe du secteur des assurances en France avec Groupama :
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/06/26/20002-20120626ARTFIG00340-moody-s-degrade-encore-les-banques-espagnoles.php
http://bourse.lefigaro.fr/indices-actions/actu-conseils/standard-poor-s-jette-une-ombre-sur-groupama-232757

* Le piège s’ouvre pour les épargnants français avec le doublement du plafond du Livret A : quand ils auront confié un maximum d’argent, l’Etat pourra le nationaliser quand il le faudra…

http://www.lefigaro.fr/placement/2012/06/25/05006-20120625ARTFIG00684-une-mesure-tres-attendue-par-les-epargnants.php

* Avec le début de la rigueur qui s’annonce en France : risque de la hausse de la TVA pour les services à la personne souhaitée par Bruxelles. Certes cela concerne très peu de gens ; le plus important n’est pas dans le montant que cela rapportera mais dans le principe : Bruxelles commence à imposer ses vues au nouveau Gouvernement. Attendons de voir ce que fera ce dernier. On peut cependant s’attendre, malheureusement, qu’il suive les recommandations bruxelloises.
http://www.lefigaro.fr/impots/2012/06/25/05003-20120625ARTFIG00709-services-a-la-personne-le-risque-d-une-hausse-de-la-tva.php

L’affaire est quasiment entendue au regard de la future mesure qui devrait être adoptée à l’automne (voire avant). Cela obligera le Gouvernement français à présenter en amont à Bruxelles ses choix budgétaires…
http://elections.lefigaro.fr/presidentielle-2012/2012/06/25/01039-20120625ARTFIG00756-bruxelles-va-pouvoir-surveiller-de-tres-pres-le-budget-francais.php

Sympathique tout cela non ?

 
49 Commentaires

Publié par le 26 juin 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 26 juin 2012

En très court terme, l’indice E-mini SP 500 a rebondi sur le point proposé hier, le support des 1300 points (1302).
Désormais le seuil des 1315-1320 va jouer un rôle de résistance important. Un non franchissement permettrait probablement à l’indice de se diriger à nouveau vers les supports des 1300-1290-1284. La rupture successive de ces supports déclenchera une accélération baissière vers le plus bas des 1262 point atteint le 04 juin.
Si ce point est cassé, nous surveillerons le support phare des 1230-1190 points.

Comme évoqué dans les articles précédent, nous anticipions les interventions successives de l’Espagne. C’est fait, Moody’s a encore dégradé de un à quatre crans la note de 28 banques.

En suivant notre grille de lecture, il est fort à parier que les agences de notation devraient très vite se prononcer sur l’Italie.

Les points sensibles sur les banques Italiennes sont touchés. La semaine précédente nous avions parlé de Unicredit, Banco Popolare.

Banco Popolare (Milan) a fortement corrigé hier et le cours semble se rapprocher du support phare des 0.9-0.87 euro. La rupture de ce seuil déclenchera une accélération vers le support des 0.6-0.4 euro.

De même, Unicredit perdait 9 % environ hier et se dirige vers le support phare des 2.3 euros. La rupture de ce seuil déclenchera une accélération vers le support des 1.9-0.5-0.3 euro.

En suivant les points sensibles on peut deviner quand les agences de notation interviendront. Il s’agit apparemment de faire sauter les verrous pour provoquer une phase d’accélération.

Et les PDG des ces banques ne comprennent rien ! Ils ne servent à rien !

Generali vient de toucher le point sensible des 9.8. Tant que le cours évolue en dessous le titre pourrait glisser tranquillement vers les 9.2 euros. Pour échapper à ce scénario il faudrait que le cours franchisse la résistance des 10.5-12.4 euros.
Comme nous l’avions évoqué dans l’analyse précédente sur trois ans, le titre est venu chercher le premier seuil de résistance sans parvenir à le franchir.
Désormais il faudra suivre le support des 9.2 euros. Une fois cassé, le cours pourrait poursuivre sa chute ver le plus bas atteint fin mai, soit les 8.5-8 euros. C’est en cassant ce seuil que les choses pourraient devenir inquiétantes car les supports phares sont à 5.6-2-1.5 euros.

Nous sommes un peu dans les même configurations qu’il y a un an sur des sociétés types (Dexia, Crédit Agricole). Il y a un an nous parlions de la forte chute attendue. Pour Crédit Agricole, le cours est passé de 12 euros à 2.8 euros (en une année). Tout avait été dit.

Encore une fois, leur PDG est inutile.

 
13 Commentaires

Publié par le 26 juin 2012 dans Non classé

 

Chaos ou fédéralisme ?

Contrairement à ce qui apparaît et ce qui se dit sur les ondes, il n’existe pas vraiment d’accord entre les Allemands et les Français. Tandis que l’Allemagne exige un accord préalable sur l’union politique, les socialistes français martèlent l’union économique à tout prix. Or cela sous-entend que l’Allemagne doit payer. Pourtant il n’y a pas eu de guerre ! Pourtant l’Allemagne n’est pas défaite. Pourquoi donc alors : l’Allemagne paiera ?

En réalité, le fait que chacun n’est pas sur la même longueur d’onde n’est que la démonstration que « leur » Europe est construite non pas sur une union mais une désunion, encore plus manifeste en période de crise car les élections contraignent les candidats de partis dominants à faire quelques promesses, souvent dénuées de tout réalisme.

Cette crise imposées par les marchés, comme l’a exprimé VGE récemment, tend à faire comprendre ceci : les frontières nationales doivent voler en éclats car elles empêchent un chômeur grec d’aller trouver du travail dans un pays encore florissant… statistiquement parlant.

Cette crise imposée par les marchés et poussant les banques à la faillite, doit faire entendre aux populations qu’elles doivent accepter l’intronisation d’un autorité supérieure, une union bancaire, nous propulsant vers un fédéralisme. Ce pouvoir fédéral, va-t-on nous expliquer, pourrait « superviser et recapitaliser les banques en difficulté ».

Mais derrière toutes ces explications et espérances, la question importante n’est pas réglée : qui paiera ?

 
119 Commentaires

Publié par le 25 juin 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 25 juin 2012

Pour ce début de semaine nous continuerons à surveiller la résistance des 1355-1360 points sur l’indice E-mini SP 500.
Nous surveillerons de très près le support proposé vendredi à 1315 points. Sa cassure permettrait de fragiliser la tendance avec une accélération de la chute vers les supports mentionnés dernièrement (1300-1280-1260 points).

D’autre part, une configuration en drapeau inversé se dessine et donne 1300 comme objectif théorique. Ce qui se recoupe avec l’analyse précédente et différente.

L’EURUSD évolue légèrement sous les 1.2540 et pourrait glisser vers 1.2450-1.2350.
Dès que les 1.235 seront cassés, la tendance sera fragilisée et le cours pourrait se rapprocher des 1.225-1.18.

Le Brent reste toujours dans sa phase de correction malgré le petit rebond attendu sur les 89-90 dollars. Désormais il y a deux résistances importantes à 92.5 et 96.4. Pour la nouvelle phase de baisse il est donc impératif d’attendre la rupture des 90-89. La rupture des résistances freinerait la baisse immédiate.

 
33 Commentaires

Publié par le 25 juin 2012 dans Non classé

 

Par Menthalo – Au rendez-vous des peRFIDicides

Extraits du Bulletin Numismatique

Avril 2006 – Le laboratoire informatique d’une université hollandaise annonce avoir créé le premier virus pour puces RFID, capable d’infecter la base de données de contrôle des banques.

Mars 2007 – Une puce RFID est un émetteur récepteur radio, qui n’a pas besoin de piles et fonctionne seulement sur l’énergie de l’onde radio, qu’elle reçoit. Ainsi on pourrait enregistrer à la fabrication dans la puce, la valeur faciale du billet, son numéro, l’imprimeur, le pays… actuellement 38 « chiffres » et les lire, les additionner, les vérifier, sans même manipuler les billets. Du temps d’Euro3, les puces RFID étaient déjà tellement petites, qu’elles pouvaient être incorporées dans du papier à billet. Un nouveau pas dans la miniaturisation a été franchi. Sur cette photo, la ligne noire au centre est un cheveu, les petits points autour, ce sont les puces RFID.

Novembre 2007 – Certains peuvent s’en réjouir, d’autres s’en indigner: un monde où les clés, les mots de passe, les passeports, les caissières et les contrôleurs n’auraient plus de raison d’être, un monde où après implantation sous-cutanée d’une puce plus petite qu’un grain de riz, on puisse être traqué dans tous ses déplacements, n’est plus tout à fait du domaine de la fiction. En Australie le personnel de toutes les banques est implanté d’office et les militaires sont également « pucés ».

Cette petite merveille pourrait permettre aux voleurs de sélectionner les clients aux poches les plus pleines, avant de les dévaliser. Il leur suffit d’avoir un récepteur radio suffisamment sophistiqué…

Ce que dénonçait le Bulletin numismatique dés 2005 est devenu une réalité. Il n’est pas certain que les pickpockets, les rats d’hôtels et autres monte-en-l’air soient déjà passés à l’air de l’électronique, mais les gabelous maîtrisent apparemment cette technologie.

Voilà un autre article sur la technologie Radio Fréquence utilisée au quotidien dans vos magasins préférés.

Checkpoint conçoit et développe depuis plus de 20 ans sa gamme d’étiquettes radiofréquence (RF) pour l’étiquetage des biens de consommation. Notez bien magnétisable et démagnétisable. Magnet= aimant

Vous devriez lire cet article de wikistrike. Votre carte bancaire et sa puce peRFIDe lisible à distance, comme les billets, sans contact direct et un vrai pousse-au-crime. N’importe qui peut la lire à distance, connaître votre nom, votre compte bancaire, etc.  Votre téléphone portable est également un mouchard permanent. Non seulement vous êtes géolocalisé, mais vos conversations peuvent être écoutées même quand le portable est éteint. Sans aller jusqu’à vous protéger ainsi des ondes WIFI ou autres à la manière de Mel Gibson, vous avez tout intérêt à prendre votre sécurité en main.

Il y a des étuis de téléphones portables, qui inhibent émission et réception de votre puce téléphonique et vous pouvez mettre votre CB dans du papier d’aluminium pour la faire taire, avant de vous faire dévaliser. Celui qui vendrait de beaux portefeuilles isolés de toutes radiations perfides, inhibant ainsi non seulement vos billets mais aussi toutes vos cartes bancaires, cartes de fidélités ou carte d’identité, pourrait se faire une petite fortune chez les réfractaires au monde de Big Brother.

 
154 Commentaires

Publié par le 24 juin 2012 dans Non classé

 

Silver

Par Menthalo – Alors que de plus en plus d’analystes chevronnés concluent comme nous à un risque de krach sur les marchés, l’Argent est sur son support à 26,66… déjà visité à 4 reprises.

L’expiration des options sur le Comex étant le mardi 26 juin, certains acteurs espèrent pouvoir sortir de leurs positions « short » en ramenant les cours beaucoup plus bas.

S’ils y réussissent, où pourrait aller la baisse de l’argent-papier ?

Si on prend la résistance rouge, qui a servi de limite haute à la hausse de l’argent depuis dix ans, et qu’on trace des parallèles, pour trouver la limite basse : les cours peuvent descendre à 25,5 ou 22,09. Sur ce dernier point, le support LT est renforcé par la limite basse du canal baissier. Les cours devraient rebondir sur cette valeur SI le support à 26,6 était cassé.

Si on ne regarde que le support horizontal, 19,97 est un support solide. Les cours ont buté 2 ans et demi sur ce point avant de passer cette valeur.

Ne désespérez pas, lisez la suite….

Chine Gold & Silver

Pourtant, la Chine continue à ramasser. Ces dernières semaines, elle aurait importé 7,3 Moz soit 226 tonnes, révèle Goldcore.

Une information qui pourrait avoir été confirmée en d’autres termes par « the London Trader » qui raconte « qu’un montant absolument stupéfiant d’Argent a été acheté par un acheteur asiatique, il y a 3 semaines à un niveau proche de 27$. Cet ordre  époustouflant en terme de taille, est actuellement en file d’attente chez deux raffineurs. Le délai d’attente est de 3 semaines et plus. » Il poursuit en disant que les Bullion Banks sont en pleine panique que l’on découvre qu’elles ont vendu « naked short », autrement dit sans posséder ce qu’elles ont vendu sur les marchés. Elles vont tout faire pour couvrir leurs positions avant que le marché ne devienne transparent. Si les hedge funds s’aperçoivent qu’elles ont vendu à découvert de l’or et de l’argent, ils vont les prendre pour cible de manière agressive. »

La Chine a beaucoup de liquidités à investir, mais son intérêt est évidemment d’acheter le moins cher possible. Elle est la première bénéficiaire à court terme de la baisse de l’or et de l’argent. Les importations chinoises d’or ne cessent de croître d’un mois sur l’autre en très forte proportion. D’après plusieurs sources, la Chine importe des tombereaux de tonnes l’Or acheté à Londres, New York et Zurich. Ils refondent les barres LBMA, certainement pour être sûr de la qualité, mais surtout pour les mettre en lingot d’un kilo, qui sont désormais strictement stockés en Chine. Une partie de ce reformatage serait fait en Suisse. L’achat de quantités aussi importantes d’or et d’argent semble correspondre aux préparatifs de la Chine pour la réforme monétaire, d’une part, mais me fait penser à la phase finale avant ouverture du P.A.G.E., le Pan Asian Gold Exchange. En effet, l’ouverture, maintes fois reportée, de celui-ci est prévue pour la fin du mois de juin. Ce mythique serpent de mer est supposé être un véritable marché de métaux précieux au comptant et non pas de « futures ». Le lingot numéroté acheté dans la journée doit effectivement être livré, le clearing étant quotidien.

Les jours qui viennent pourraient donc être passionnants.

Si l’argent venait à baisser et le ratio or/argent à monter, profitez-en pour vous débarrasser de vos rondelles jaunes contre du blanc.

 
33 Commentaires

Publié par le 23 juin 2012 dans Non classé