RSS

Indices américains

01 Juin
Par Menthalo –   Les 3 indices américains forment la même figure, une parfaite application des « 3 pics avec Dôme ». Je pense que le point 27 vient d’être fait cette semaine.
Il reste donc la longue chute vers la cave. Le point 28 doit correspondre au point 10, donc 10.600 au mieux, 10.405 au pire.
Cette chute est longue en profondeur, elle ne le sera probablement pas en durée. Il est possible que passé un certain seuil, il y ait un Sell-Off digne de 1987.
C’est pourquoi, il est possible que ce point bas soit touché avant fin juin et il est pour moi plus que probable qu’il aura été joué fin Août.
Une fois encore, cette analyse n’engage que son auteur, bla-bla,bla ….
Le coup semble tellement évident, que certains pensent déjà que je vais jouer les « Kerviel ». Et bien non !
Je considère que le système bancaire sous sa forme actuelle est proche de rendre son dernier soupir, je ne me risque donc plus à jouer avec des produits financiers. Vive les vacances!
Publicités
 
33 Commentaires

Publié par le 1 juin 2012 dans Non classé

 

33 réponses à “Indices américains

  1. Gardiola

    1 juin 2012 at 21 h 03 min

    @menthalo

    Tout a fait d accord avec vous.

    Par contre je maintiens que les metaux precieux vont se faire demonter dans le contexte actuel.

    la montee de cet apres midi n est qu’un « false flag »

     
    • Francky Vincent

      2 juin 2012 at 11 h 22 min

      @Gardiola

      100% d’accord !!! un plus bas autour de $1300 est possible !!!
      quand tout s’effondre, les métaux vont a la cave, ils servent alors a combler les pertes, ensuite ce sera la montée en enfer pour les banksters, pas pour nous évidement 😉

       
  2. Youpi

    1 juin 2012 at 21 h 13 min

    ouaou menthalo, d’abord on a beaucoup besoin de menthe-à-l’eau en été, et ensuite si le système s’effondre il faut vite en construire un autre alors on a encore besoin de menthalo !! Un des meilleurs ! pas de vacances cet été pour menthalo !
    Bon je blage, l’amour et l’eau fraiche nous suffiront…

     
  3. Entreprise Nationale de Conserverie Industriele "ENCI"

    1 juin 2012 at 21 h 16 min

    il faudrait penser a bien remercier Menthalo, des remerciements sonnants et trébuchants

     
    • emco

      1 juin 2012 at 21 h 29 min

      merci

       
  4. Siegfried

    1 juin 2012 at 21 h 23 min

    Menthenlo vous m’impressionnez. Je ne veux pas vous paraître prétentieux mais ne pouvons-nous pas imaginer la vague 28 du DOW vers 11750 plutôt que 10600? Vous me direz que rendu à ce point c’est des broutilles. En tout cas je vous suis religieusement dans vos analyses depuis le Canada.

     
    • Nenuphar

      2 juin 2012 at 8 h 22 min

      De 12500 à quelques points près vers 11750 ou même vers 10600 points, je confirme qu’il s’agirait plutôt de broutilles mais en tout cas pas « vers la cave ».

      Amha, « vers la cave » avec l’écroulement du système actuel est bien une tendance vers 0 points pour tous les indices internationaux. Seul donc le timing est plus difficile à déterminer et qui se situerait entre la date de l’élection du futur président US (novembre donc) et la période du window dressing de cette fin d’année.

       
  5. shalk

    1 juin 2012 at 21 h 37 min

    Vacances bien méritées.
    Profites-en, car les prochaines devraient êtres très agitées !

     
  6. zapatta

    1 juin 2012 at 21 h 37 min

    Wall St finit en net repli, le Dow efface ses gains de 2012

    01/06 | 22:26

    Le taux de chômage a grimpé à 8,2% en mai Le Dow Jones a effacé ses gains de 2012Le S&P 500 sous sa moyenne mobile sur 200 jours

    Wall Street a terminé en forte baisse vendredi, les chiffres mensuels décevants de l’emploi aux Etats-Unis alimentant les craintes d’un ralentissement économique mondial et faisant plonger en territoire négatif la performance du Dow Jones depuis le début de l’année.

    L’indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 2,22% sur la séance, soit 274,88 points à 12.118,57. Il ressort désormais en repli de 0,81% depuis le début de l’année.
    Le S&P-500, plus large, a perdu 2,46% (32,29 points) à 1.278,04, accusant sa plus forte chute en une séance depuis le 9 novembre. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 2,82% (79,86 points) à 2.747,48.

    Sur la semaine, le Dow Jones a perdu 2,7%, le S&P 500 3,0% et le Nasdaq 3,2%.
    L’économie américaine a créé 69.000 emplois non-agricoles le mois dernier selon les statistiques du département du Travail, le chiffre le plus faible depuis un an, et le taux de chômage est reparti à la hausse, à 8,2%. (voir )

    Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 150.000 créations de postes en mai.
    « Les risques sont élevés quand on voit des chiffres comme ceux-là, en particulier quand ils sont couplés à de faibles données venues de l’étranger », commente Brad Sorensen, chargé de l’analyse marchés chez Charles Schwab à Denver.
    Les chiffres décevants de l’emploi américain sont en effet venus s’ajouter aux mauvaises nouvelles en provenance d’Europe, où sévit la crise de la dette et où se multiplient les signes de ralentissement économique, ainsi que de Chine, où l’industrie a confirmé son essoufflement dans les dernières enquêtes auprès des directeurs d’achats.

    INDICATEURS EN DEMI-TEINTE
    Les autres indicateurs américains parus ce jour étaient toutefois moins moroses. Les dépenses de construction aux Etats-Unis ont augmenté de 0,3% en avril (consensus +0,4%), la construction résidentielle privée ayant progressé à son rythme le plus soutenu depuis six mois.
    L’indice ISM manufacturier, baromètre de l’activité du secteur industriel américain, a de nouveau reculé, à 53,5 après 54,8 en avril (consensus 53,9), mais le sous-indice des nouvelles commandes a bondi à son plus haut niveau depuis plus d’un an.
    De l’autre côté de l’Atlantique, l’activité dans le secteur manufacturier en zone euro a enregistré en mai sa plus forte contraction en près de trois ans, plombée par la crise de la dette et un repli des nouvelles commandes.

    Sur le New York Stock Exchange et le Nasdaq, plus de 80% des valeurs cotées étaient en baisse. Les valeurs bancaires pâtissaient en particulier des craintes suscitées par le système financier espagnol et la zone euro dans son ensemble.

    JPMorgan Chase a ainsi cédé 3,68% et Bank of America 4,49%. L’indice bancaire KBW a lâché 4,88%.
    Ford a abandonné 4,17%, alors que les ventes décevantes du groupe et de ses rivaux General Motors, Toyota et Chrysler laissent entrevoir un ralentissement de la demande après la forte accélération enregistrée au cours des quatre premiers mois.

    REUTERS

     
  7. zapatta

    1 juin 2012 at 21 h 41 min

    Le pétrole chute encore à 83,23$

    Reuters Mis à jour le 01/06/2012 à 21:42

    Les cours du pétrole ont terminé en forte baisse vendredi, les investisseurs s’inquiétant pour la santé de l’économie mondiale à la lumière des chiffres décevants de l’emploi américain, du ralentissement de l’activité industrielle en Chine et de la dégradation de la crise européenne de la dette. Sur le Nymex, le contrat juillet sur le brut léger américain (WTI) a fini sur une perte de 3,30 dollars, soit 3,81%, à 83,23 dollars le baril, son plus bas niveau de clôture depuis le 7 octobre.

    Sur la semaine, le baril de WTI a perdu 7,63 dollars, ou 8,4%, son repli le plus marqué depuis fin septembre. Au cours des cinq dernières semaines, il a lâché 21,70 dollars, soit 20,68%, un décrochage sans précédent depuis janvier 2009.

    Le Brent a quant à lui terminé la séance sur une perte de 3,44 dollars, soit 3,38%, à 98,43 dollars le baril. C’est la première fois depuis octobre qu’il tombe sous le seuil clé des 100 dollars. Sur la semaine, il a perdu 8,40 dollars, soit 7,86%.

    L’économie américaine n’a créé que 69.000 emplois en mai, un chiffre inférieur de plus de moitié au consensus Reuters et le plus faible depuis un an. Le taux de chômage est reparti à la hausse, à 8,2%. Ces chiffres s’ajoutent aux mauvaises nouvelles en provenance d’Europe, où se multiplient les signes de ralentissement de l’activité et où aucun signe encourageant n’est venu apaiser les craintes liées à la crise de la dette dans la zone euro, ainsi que de Chine, où l’industrie a confirmé son ralentissement dans les dernières enquêtes auprès des directeurs d’achats.

     
  8. Entreprise Nationale de Conserverie Industriele "ENCI"

    1 juin 2012 at 21 h 43 min

     
  9. tien

    1 juin 2012 at 21 h 51 min

    En ce moment, réunion très privée du groupe Bilderberg depuis hier et jusqu’à dimanche en Virginie.

    Liste des invités :

    http://www.infowars.com/bilderberg-2012-the-official-list-of-participants/

     
    • Geraldine

      1 juin 2012 at 22 h 24 min

      Ceci explique peut être cela : ils n’ont pas le temps d’être sur tous les fronts à la fois… alors le Gold s’est fait la malle 🙂

       
  10. zapatta

    1 juin 2012 at 21 h 53 min

    Zone euro : la crise s’aggrave, Obama s’inquiète

    À l’occasion d’une vidéoconférence mercredi, le président des États-Unis, Barack Obama, a tenu à inciter une fois de plus ses homologues allemand, français et italien à trouver des solutions.

    Obama s’est entretenu avec Merkel, Hollande et Monti. Il a dépêché une émissaire du Trésor en Europe.

    La solution à la crise de l’euro ne se trouve pas à Washington. Pour autant, à l’occasion d’une vidéoconférence mercredi, Barack Obama a tenu à inciter une fois de plus ses homologues allemand, français et italien à trouver des solutions. Le président des États-Unis venait de s’entretenir avec ces mêmes interlocuteurs dix jours plus tôt au G8. Mais l’aggravation de la situation en Espagne sème le trouble à Wall Street, menace indirectement l’économie américaine et sa réélection.

    Washington a dépêché en Europe Lael Brainard, sous-secrétaire au Trésor, chargée des affaires internationales. Sa visite vise à «préparer le sommet du G20 au Mexique le mois prochain», mais aussi à examiner les plans de ses partenaires «pour aboutir à la stabilité économique et la croissance en Europe». À Paris, elle s’est entretenue avec le ministre de l’Économie, Pierre Moscovici, et le directeur général du Trésor, Ramon Fernandez. Elle s’est également rendue au siège de la BCE, à Francfort puis à Madrid. Elle sera ce vendredi à Berlin. Son passage à Madrid confirme que la question brûlante de l’Espagne alarme Washington. «Le problème réel et sérieux est que le système bancaire européen implose dans le contexte de l’incertitude grecque», explique Edwin Truman, un des prédécesseurs de Lael Brainard au Trésor, aujourd’hui employé par le Peterson Institute for International Economics.

    «On pourrait se trouver face à une panique bancaire qui frappe les institutions grecques, espagnoles, italiennes et portugaises», explique ce vétéran des questions internationales à la Réserve fédérale. Il suppose que Lael Brainard veut aussi savoir quels plans les Européens mettent en place dans l’hypothèse d’une sortie de la zone euro par la Grèce.

    De son côté, Christine Lagarde, directrice du FMI, s’est entretenue jeudi à Washington avec le numéro deux du gouvernement espagnol. «L’Espagne n’a pas demandé de soutien financier au FMI et nous ne sommes pas en train de préparer un plan d’assistance financière à l’Espagne», a assuré un porte-parole du Fonds.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/05/31/20002-20120531ARTFIG00827-zone-euro-la-crise-s-aggrave-obama-s-inquiete.php

     
    • Geraldine

      1 juin 2012 at 22 h 24 min

      Le pauvre Oblabla il n’a pas fini de s’inquiéter….

       
  11. MARC LE CAVISTE

    1 juin 2012 at 22 h 12 min

    merci Menthalo pour la clarté de vos analyses, pour s’aérer l’esprit un verre de ze bulle ou de zéro pointé de philippe et françoise gourdon chateau la tour grise au puy notre dame en anjou, du rosé pour voir la vie en rose, et surtout ne croyer pas qu’ils sont riche,tout le contraire, du bon du bio de la biodynamie, du vrai vin quoi.A la votre.

     
  12. marc153

    1 juin 2012 at 22 h 38 min

    J’ai l’impression que le moment que la plupart d’entre nous attendions est enfin arrivé… cette fois çi c’est sans retour je crois… le collapse économique est là, les bank runs sont pour bientôt, l’envolée des métaux, les désordres sociaux… sentiment étrange… Il manque encore quelques événements catastrophiques pour que tout dérape, pour bientôt probablement.

     
    • Bloupi

      1 juin 2012 at 23 h 12 min

      En effet, nous sommes déjà avertis car ce sujet nous intéresse et nous le suivons chaque pour.

      Pour le reste, il faudra une événement majeur médiatisable pour le quidam qui n’y comprends rien, afin qu’il soit choqué et finisse par plier le dos, pensant intimement qu’il aurait pu fournir plus à sons pays. Puis cette notion de masse pourrait être utilisée pour n’importe quelle manipulation future.

      Un grand classique, séculaire et millénaire… c’est moche.

       
    • filibert

      2 juin 2012 at 7 h 32 min

      Je pense que le +4% sur l’or est un signal pour les initiés !
      On va voir la confirmation la semaine prochaine si la bourse s’écroule et l’or monte rapidement.
      Ce sera une question de semaines (2 à 4) pour l’écroulement complet !
      L’élite occidentale veux saborder l’alternative asiatique qui veux mettre en place un nouveau système financier !
      Tous aux abris avec de bonnes réserves !

       
    • ylan

      2 juin 2012 at 8 h 03 min

      @marc153
      D’acord avec vous faudra même faire attention dans les rues de nos villes avec tout les tarés qui s’y promène.

       
  13. Bloupi

    1 juin 2012 at 23 h 20 min

    Pour ceux qui critiqueraient négativement Menthalo, je tiens juste à dire que même si il y va souvent un peu trop fort sur l’émotion, ses analyse techniques sont vraiment bonnes.
    Avec un léger parti pris, j’ai à peut près les mêmes. C’est à dire que dès Septembre dernier, j’ai eu une sorte de « vision » pour fin Juin 2012, mi Septembre et fin Novembre 2012.
    Je ne saurais pas dire ce qu’il va se passer mais j’ai ces dates en tête.
    Pour moi le 20 Janvier et le 12 Mai 2013 vont être des dates majeures… Je ne calcul rien, c’est à l’instinct, au ressentit.

    Voilà… j’ai tout dis… vous en penserez ce que vous voudrez.

    Commencez à faire des réserves d’eau de pâtes et de riz. C’est une assurance.

     
  14. la rumeur

    2 juin 2012 at 0 h 06 min

     
  15. zapatta

    2 juin 2012 at 0 h 16 min

    Eagan-Jones Downgrades Italy From BB to B+

    Eagan-Jones downgrades Italy to B+
    Lists possibility of Italian default in next year at 6%

    On the heels of its downgrade of Spain earlier in the week to B from BB-, Egan-Jones has dropped another Friday night bomb on the Euro-zone, downgrading Italy to B+ from BB…meaning Moody’s, Fitch, & S&P should be downgrading the majority of the Euro-zone in about another 2 weeks.

    http://www.silverdoctors.com/eagan-jones-downgrades-italy-from-bb-to-b/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Silverdoctors+%28SilverDoctors%29

     
  16. realinfos

    2 juin 2012 at 8 h 46 min

    Moody abaisse la note de la Grèce de B1 à Caa2

    New York, June 01, 2012 — Moody’s Investors Service announced today that it has lowered its assessment of the highest rating that can be assigned to a domestic debt issuer in Greece to Caa2 based on the increasing risk of a exit by the country from the euro area. The highest rating on any Greek security is currently B1, which is rating assigned to certain covered bonds. Any rating actions taken as a result of the new ceiling will be released during the coming week….
    …..
    http://www.moodys.com/research/Moodys-lowers-Greeces-country-ceiling-to-Caa2–PR_247573

     
  17. michel49

    2 juin 2012 at 8 h 56 min

    Le DJ à la cave c’est 5000 selon Bill Bonner…

     
    • menthalo

      2 juin 2012 at 10 h 47 min

      @Nenuphar
      Dans ce modèle boursier : la maison avec 3 pics et un dome ….
      les 3 pics sont le rez-de-chaussée
      les points 10 et 28 sont appelés la cave
      Les points 15 à 20 sont le premier étage
      21 à 25 sont le dôme
      ————–

      Il y a certainement une figure de continuation baissière en se fixant sur le Mensuel…
      Pour moi, tous les indices doivent revenir au niveau de 1979-80 de façon à effacer totalement la bulle financière, créée par Greenspan et ses successeurs.
      ——–

      L’Or vient de donner le signal d’un immense désordre bancaire et/ou systémique
      Je vais développer le sujet

       
  18. Frère Hervé

    2 juin 2012 at 13 h 05 min

    @Clavreul (sujet abordé vendredi 1er juin)

    Bonjour, Clavreul !

    Permettez-moi d’expliciter quelque peu ma pensée… N’allez pas vous imaginer que je ne sois pas tant soit peu au courant des complots qui s’ourdissent dans la sainte Église depuis des lustres et qui sont, hélas ! le fait des hommes d’Église ou supposés tels. Du reste, mon choix d’une vie quasi érémitique est motivé précisément par ce désir de rester prudemment à l’écart des influences pernicieuses qui secouent jusqu’à la Tradition même ou, du moins, son fer de lance : la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X. Sachez en outre que, si je vous révélais le fin fond de ma pensée sur l’état actuel du Vatican, vous-même et beaucoup de lecteurs de cet excellent blog en tomberiez des nues. Mais le proche avenir montrera, je l’espère, la vérité de cette prophétie médiévale attribuée au bienheureux Tomasuccio (XVIe s.) : « De douze à peu près sera dépassé le millénaire que le manteau resplendissant sortira de l’ombre où il était ». Quel est donc ce « manteau resplendissant » ? Wait and see…

    Ceci dit, puisqu’il faut bien parler du « loup », je ne crois pas que les interventions récurrentes d’imotus – à qui je ne donnerai pas le Bon Dieu sans confession – soient en mesure d’apporter quoi que ce soit de bien déterminant, et encore moins de certain, sur ce qui a trait à l’avenir de l’humanité. Bien au contraire, bon nombre des considérations abracadabrantesques qu’il développe s’opposent formellement, non seulement aux données de la foi, mais aux prophéties catholiques (reconnues) qui, sans être marquées du sceau de la foi divine révélée, n’en sont pas moins dignes de foi humaine.

    Alors, quitte à passer pour un simple d’esprit aux yeux d’autres esprits dits « forts », je préfère – et de loin – aux « prédictions » astrales du druide imotus, la voix prophétique des saints. Exemple parmi d’autres : s’agissant de la IIIe guerre mondiale à venir, entre : 1° une sainte Bernadette Soubirous qui, inspirée par la Mère de Dieu, nous prévient dès 1879, que, « AU DÉBUT DU XXIe SIÈCLE », « une bombe très destructrice sera lancée sur une ville de la Perse », et : 2° ledit imotus qui ne « voit » pas cette guerre avant 2073 (si mes souvenirs sont bons), mon cœur ne balance pas !

    D’où, pour conclure par là où j’avais commencé hier, la fameuse mise en garde de saint Paul : « Un temps viendra où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais au gré de leurs passions et l’oreille leur démangeant, ils se donneront des maîtres à foison et détourneront l’oreille de la vérité pour se tourner vers les FABLES » (II Tim., IV, 3-4)…

    Dieu vous garde !

     
  19. larevolutionpacifique

    2 juin 2012 at 13 h 15 min

     
  20. silbershark (@SILBERSHARK110)

    2 juin 2012 at 13 h 34 min

    In Weed & Silver phyzz I Trust, f…..g W.S. banksters, Never Trust!
    Krach the banksters !!!

     
  21. Michèle DRAYE

    2 juin 2012 at 13 h 47 min

    MERCI, frère Hervé.

    L’apocalypse nous annonce une guerre de 200 millions de combattants + l’arme nucléaire

    (la 6° trompête)

    C’est malheureusement ce qui est à nos portes

     
    • Frère Hervé

      2 juin 2012 at 13 h 51 min

      Oui, et nombre de prophéties avancent, hélas ! la proportion faramineuse des trois quarts des hommes à périr durant la période de châtiments que nous allons bientôt vivre (N.B. : il s’agit de la fin du temps des nations, pas encore de la fin du monde)…