RSS

Vers une PERESTROIKA des grosses banques américaines ?

17 Mai

Un premier fusible vient de sauter chez JP Morgan : Ina Drew vient d’être remplacée. Pas question de galanterie dans ce milieu de la haute Finance. Ina Drew, directrice des investissements de JPMorgan, trente ans de loyaux services à la Firme, est sacrifiée pour sauver (probablement momentanément) la peau du fringuant PDG Jamie Dimo. Pas d’informations particulières sur ses émoluments de départ. Gageons qu’ils seront très corrects.

Il faut en effet faire diversion rapidement. Il y a quelques semaines seulement, Jamie Dimon vantait sa gestion des risques et se moquait de ceux qui incriminaient les positions spéculatives prises par sa banque sur les indices de CDS à Londres.

C’est Ina Drew qui, pour l’instant, paie pour la perte de plus de 2 milliards de dollars de la Firme des Rockefeller. Dans le même temps, on veut faire sérieux ! On rappelle alors Mike Cavanagh, ancien directeur financier de JPMorgan. Sa mission : réparer les dégâts, mettre en œuvre le pare-feu de la banque. Il doit préparer la contre-offensive contre les requins qui veulent la peau de JP Morgan. [Lire les prochains numéros de LIESI.]

Les politiciens qui doivent penser de temps en temps aux contribuables qui votent pour eux, s’inquiètent des accidents à répétition qu’une presse malléable tend désormais à mettre de plus en plus en avant. Comme si flottait dans l’air une certaine opération main propre sur les banques, car il va être beaucoup demandé, beaucoup plus aux contribuables ! En échange, il faut nettoyer les écuries d’Augias. Pour le sénateur démocrate Carl Levin, coauteur de la règle Volcker : «Cette perte énorme est juste la dernière preuve en date que les couvertures, comme les banques les appellent, sont souvent des paris risqués que les institutions trop grosses pour faire faillite n’ont pas à prendre». D’aucuns rêvent déjà d’une séparation entre banques de détail et ces très grosses banques qui ne peuvent pas faire faillite, mais c’est encore trop tôt. N’oublions pas que le cartel de Wall Street est parvenu, en 1999, à casser cette règle de séparation des activités bancaires après 66 années de lutte acharnée contre le système politique. Il ne va pas lâcher la partie si facilement. Certes… mais ce qui est en face est une autre affaire !

Si le balancier tourne comme nous le pensons, nous aurons dans un temps prochain des dégradations spectaculaires de banques d’affaires américaines par les agences de notation. Cela fait partie du «jeu». Le mois prochain, l’agence Moody’s doit dévoiler ses nouvelles notes pour les grandes banques d’affaires de Wall Street. La mésaventure de JP Morgan tombe bien mal ou tombe à pic selon les acteurs en place ! 

«Moody’s a placé à A2 son plafond de note pour les établissements ayant de grandes activités de marché, estime Prateek Datta, analyste crédit chez RBS. «Cet incident affaiblit sérieusement les arguments des banques, et il est désormais plus probable que l’agence mette entièrement à exécution sa menace de dégradation».

Le dernier numéro de LIESI a été posté hier matin. Voir le sommaire de ce numéro.

 
70 Commentaires

Publié par le 17 mai 2012 dans Non classé

 

70 réponses à “Vers une PERESTROIKA des grosses banques américaines ?

  1. Wisdoom

    17 mai 2012 at 10 h 15 min

    laver les écuries d’Augias… c’est intéressant! C’est le travail d’Hercules qui correspond au signe du Verseau..or nous entrons dans l’ère de ce dit Verseau…

     
  2. médusé

    17 mai 2012 at 10 h 56 min

    Valls !!!
    Bernard Squarcini = Démission

     
  3. médusé

    17 mai 2012 at 11 h 14 min

    Sarkozy ex président de la France réfugié prétendument au Maroc avec plein de secrets d’Etat (Algérien, Russes, Syrien, Libyen,Iranien, Chinois, Suisses, USA, Italien etc..) qu’il pourra négocier au plus offrant contre l’asile politique ???

    Il va être tracé et liquidé, on sait tous de quoi il est capable.

     
  4. médusé

    17 mai 2012 at 11 h 17 min

    Il y a vraiment peu de chance..

    **
    Sarkozy « ne se présentera plus à des élections», indique Guaino

    Henri Guaino, qui fut cinq ans conseiller spécial du président sortant, a assuré ce jeudi que Nicolas Sarkozy ne se présenterait plus à une élection.

    «Il a dit très clairement qu’il arrêtait la politique active», a fait valoir M. Guaino sur Radio Classique et Public Sénat, lui-même se présentant aux législatives dans les Yvelines. «C’est-à-dire qu’il ne demandera plus de mandat, ne cherchera plus de responsabilité dans la vie politique, ne se présentera plus à des élections».

    «Il ne s’en va pas du tout avec le sentiment qu’il pourrait être un recours», a-t-il poursuivi. «Ce serait une erreur profonde de partir avec cette idée de rester un recours».

    «Après, l’Histoire décidera, je n’en sais rien et lui non plus», a insisté la plume de M. Sarkozy.

    (ouest-france, jeudi 17 mai 2012)

     
    • andthomas

      17 mai 2012 at 11 h 27 min

      tous ces articles sur sarko, il a l’air de te manquer…

       
    • filibert

      17 mai 2012 at 13 h 14 min

      Dans sa déclaration de biens avant les élections il avait plus de 90% d’assurances vie et pas de bien immobilier !
      A-t-il tout liquidé ses appartements pour pouvoir partir plus facilement à l’étranger ?

       
      • gwendoline

        17 mai 2012 at 14 h 11 min

        @filibert
        il est pas fou, il a pas tout mis dans le même panier..

         
    • avril44

      17 mai 2012 at 16 h 21 min

      Bonjour Médusé

      Hélas, ce n’est pas le seul et il me semble que d’autres en ont fait autant. Moi je me souviens des affaires sous Mittérand. Les suicides à répétition. Mazarine Pingeot Entretenue, par la république pendant 18 ans, avec des hommes du GIGN pour sa protesction personnelle. Les Irlandais de Vincennes, Les pots de vin …..l’affaire Dumas, j’en passe et des meilleurs. Alors SAKO, c’est bien , nous sommes débarassés, mais à faire une fixation, cela va vous rendre la vie indigeste. De plus, on verra le résultat de FH dans quelques temps…….

       
      • médusé

        17 mai 2012 at 17 h 26 min

        @bonjour avril44,
        Quand tout le monde aura bien compris que F. Hollande ne peut plus sauver le France à cause de Sarkozy et de ses engagements (sauf dénoncer les accords mais le peut il ?), alors peut être que le petit fonctionnement « séculaire entre amis » tournera court…

        Tout le monde est mort vous comprenez ? Mort !!!

        Vous croyez quoi ?
        La Grèce va sortir de l’euro ils vident les comptes, l’Espagne aussi, les agences de notations attaquent l’Italie (26 banques dont UNICREDIT) qui a une filiale en Grèce qui va s’écrouler et tout emporter.

        Le but ? Liquider la France !!!

        Vous avez aimé Sarkozy, vous aimerez ses oeuvres et son empreinte !!

         
      • tarci

        17 mai 2012 at 18 h 24 min

        A médusé

        Hollande c’est comme Sarkozy en plus judéo-maçonnique ! Et la franc-maçonnerie n’est-elle pas la cheville ouvrière du gouvernement mondial ?

        http://effondrements.wordpress.com/2012/05/17/hollande-ou-la-victoire-de-la-republique-judeo-maconnique-mondiale/

         
      • avril44

        17 mai 2012 at 19 h 39 min

        je na savais pas que j’aimais SARKO, c’est dommage Médusé que vous preniez tout au premier degré. Le dialogue, c’est quelque chose qui doit être apaisé, c’est dans l’air du temps. Dénoncé SARKO, cela ne suffit pas. Vous avez le bonjour de phil44, en effet c’est aussi mon second pseudo. Toujours impulsif, je vois.

         
      • médusé

        17 mai 2012 at 20 h 15 min

        @avril44
        J’avoue, je suis un peu vif, impulsif…, mais il y a de quoi des fois.

        Mais c’est vrai que Sarkozy n’a pas fait que des victimes, ou bien elles ne le savent pas encore, la belle astuce..

        Arnaud Montebourg, vient de parler de guerre économique sur (20 heures, France 2), un aveu ?

         
      • médusé

        17 mai 2012 at 22 h 41 min

        @Bonsoir tarci,
        C’est tout à fait possible d’autant plus qu’il y a une majorité de juifs dans les ministères clefs, quand aux autres, une bonne partie ont le sionisme cheville au corps.

        La France cette exaltée a travers la cause judéo-marocaine.ou. israelo-marocaine.
        Une bonne majorité à droite étaient soit tous nés au Maroc ou avaient des affinités et des intérêts au Maroc soit des ryads, soit les trois (sarko n’est pas là-bas pour rien) et à gauche ça doit être à peu près la même chose.

        Et j’imagine que rien ne leur en pêche d’être en plus Franc maçon et fourmi ouvrière du « Plan » ?

         
  5. Entreprise Nationale de Conserverie Industriele "ENCI"

    17 mai 2012 at 12 h 20 min

    oups, manquerait il d’expérience

     
    • tarci

      17 mai 2012 at 15 h 02 min

      Il fait un peu gros pataud !

       
  6. Ylan

    17 mai 2012 at 12 h 23 min

    Ho que c’est chaud crédit agricole 3€. Ben de la FED inquiet d’un vide buggétaire assure 2013. vidéo conférence zone euro fin d’après midi.CAC 3108 à13h22

     
  7. médusé

    17 mai 2012 at 12 h 27 min

    13h04
    Le titre Crédit Agricole passe sous les 3 euros

    Le titre Crédit Agricole passait pour la première fois sous le barre des 3 euros jeudi à mi-journée, accusant de plein fouet les incertitudes sur la situation en Grèce où la banque francaise est particulièrement exposée.

    A 13h, l’action enregistrait une des plus fortes chutes de la cote reculant de 3,76% à 2,99 euros, dans un marché en repli de 0,77%. La banque verte est particulièrement exposée à la Grèce à travers sa filiale locale Emporiki.

    http://lci.tf1.fr/filnews/economie/le-titre-credit-agricole-passe-sous-les-3-euros-7255474.html

     
    • Clea Mounette

      17 mai 2012 at 12 h 45 min

      3 euro et Thomson ça vallait pas 1 franc ?
      vive les eurocrates et les enarques (à la lanterne !)

       
  8. Ylan

    17 mai 2012 at 12 h 37 min

    Je vous propose un petit moment de détente pour évacuer le stress de notre lecture quotidienne

    http://m.youtube.com/watch?v=jreEzsF0AYY

     
  9. Clea Mounette

    17 mai 2012 at 12 h 43 min

     
  10. Gio

    17 mai 2012 at 13 h 19 min

    Quand on pense que la propagande officielle nous prédit l’apocalypse en cas de sortie de la zone euro…

    http://www.marianne2.fr/Sortir-de-l-euro-Impossible-pour-les-journalistes-mais-pas-pour-les-prix-Nobel-d-economie_a215893.html

     
  11. tarci

    17 mai 2012 at 16 h 04 min

    Le cercle ultra-sioniste Léon Blum est bien représenté dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. ! Vous avez Nicole Bricq, une proche de DSK, qui fait partie du bureau du cercle Léon Blum et les quatre suivants, membres comme Ayrault du comité d’honneur : Aurélie Filipetti, Pierre Moscovici, Vincent Peillon et Bernard Cazeneuve.

    On peut y ajouter Moscovici et Peillon qui d’origine juive, défendront aussi la petite colonie qu’est Israël ! Et Manuel Valls qui plusieurs fois leur a montré son allégeance !

    Mais les autres minorités opprimées n’ont pas été oubliées : Kader Arif, Yamina Benguigui, Victorin Lurel, George Pau-Langevin, Christiane Taubira, Najat Vallaud-Belkacem. Sans oublier Fleur Pellerin, d’origine asiatique. Et bien sûr, Delphine Batho et Benoît Hamon, anciens de SOS Racisme.

    Mais qu’est-ce donc que ce cercle Léon Blum ? Il a été constitué en 2003 par des militants de qui se sont reconnus dans les valeurs fondamentales de la Gauche Républicaine : Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité et Tolérance. Ils ont décidé de combattre politiquement et démocratiquement la résurgence d’un nouvel antisémitisme. Toute la gauche morale s’y trouve ! Même DSK et sa femme Anne Sinclair !

    Ayrault est donc parrain de ce groupement fortement pro-israélien et très occupé à convaincre les socialos que les pro-palestiniens ne sont en fait que de dangereux et insupportables antisémites qui transportent le conflit entre Israel et Gaza en Europe..

    Bref, l’injustice même envers le peuple palestinien !

     
  12. Libresinfos

    17 mai 2012 at 16 h 13 min

    Grèce: le FMI suspend ses contacts jusqu’aux élections

    Washington (awp/afp) – Le Fonds monétaire international a indiqué jeudi qu’il suspendait ses contacts avec la Grèce jusqu’aux élections législatives, et ne travaillerait pas avec le nouveau gouvernement, nommé de manière transitoire pour expédier les affaires courantes.

    « Nous attendons avec intérêt de prendre contact avec le [futur] gouvernement une fois qu’il aura été formé », a affirmé à la presse un porte-parole de l’institution, David Hawley.

    A un journaliste qui lui rappelait qu’un gouvernement avait pris ses fonctions à Athènes le jour même, ce porte-parole a précisé que le FMI comptait discuter avec le gouvernement formé « après les élections » du 17 juin.

    « L’essentiel est que notre mission [à Athènes] sera après les élections. Je n’ai pas de date spécifique », a poursuivi M. Hawley.

    Le gouvernement technique formé jeudi en Grèce, et composé en majorité d’universitaires ou de hauts fonctionnaires, a pour principale mission de préparer les élections.

    Il ne devrait pas avoir de Parlement à sa disposition, puisque celui sorti des urnes le 6 mai doit être dissous vendredi, pour permettre le délai de vacance d’un mois prévu par la constitution avant chaque élection législative.

    Le FMI a accordé en mars à la Grèce un nouveau prêt de 28 milliards d’euros, succédant à celui de 30 milliards d’euros de mai 2010, dont deux tiers avaient été versés.

    Le versement d’une deuxième tranche de ce prêt, d’un montant de 1,6 milliard de dollars, était initialement prévu fin mai. Mais comme il nécessite la formation d’un gouvernement ayant une majorité au parlement, il devrait intervenir en juin au plus tôt.

    source : romandie

     
  13. Libresinfos

    17 mai 2012 at 16 h 16 min

    Euro: Dallara (IIF) voit une pression « immense » en cas de sortie de la Grèce

    Le président de l’organisation bancaire mondiale IIF, Charles Dallara, a anticipé mercredi une pression « immense » sur plusieurs pays considérés comme fragiles en cas de sortie de zone euro de la Grèce, en proie à une crise politique depuis les dernières élections législatives.
    « Les effets de contagion liés à une sortie de la Grèce de la zone euro seraient, à mes yeux, vraisemblablement importants », a déclaré M. Dallara lors d’un discours à Dublin.
    « La pression sur l’Espagne, le Portugal, l’Italie, voire l’Irlande serait immense, a-t-il ajouté.
    Les Grecs devront retourner aux urnes le 17 juin, les élections du 6 mai n’ayant pas permis de déboucher sur la constitution d’un gouvernement.
    L’annonce de ce nouveau vote a ranimé les inquiétudes sur l’avenir de la zone euro et accentué la menace récurrente de la sortie du pays de la monnaie unique

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/afp-00444061-euro-dallara-iif-voit-une-pression-immense-en-cas-de-sortie-de-la-grece-324220.php

     
  14. Libresinfos

    17 mai 2012 at 16 h 26 min

    après le bank run en grèce voici celui de l’espagne, pas de panique juste la matérialisation de grandes inquiétudes qui pourraient évoluer vers la panique comme certains disent !

    http://www.news26.tv/econmie/1905-leffondrement-de-bankia-la-banque-espagnole-perd-2749.html

     
  15. médusé

    17 mai 2012 at 17 h 41 min

    Rabat retire sa confiance dans l’émissaire de l’ONU au Sahara

    RABAT – Le Maroc a décidé unilatéralement de retirer sa confiance dans l’émissaire de l’ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross, après ses décisions jugées partiales et déséquilibrées, a indiqué jeudi le gouvernement dans un communiqué officiel.

    Les comportements contrastés de M. Ross s’écartent des grandes lignes qui ont été tracées par les négociations dans le Conseil de sécurité. Pour cela, le Maroc a décidé de retirer sa confiance dans l’émissaire de l’ONU au Sahara occidental, ajoute le communiqué obtenu par l’AFP.

    L’Américain Christopher Ross a été désigné en janvier 2009 émissaire spécial pour la Sahara par le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

    Il s’agit du premier accroc sérieux depuis longtemps entre le Maroc et l’ONU sur ce sujet très sensible.
    http://www.romandie.com/news/n/_Rabat_retire_sa_confiance_dans_l_emissaire_de_l_ONU_au_Sahara70170520121816.asp

     
  16. médusé

    17 mai 2012 at 17 h 45 min

    Disent-ils la vérité ??

    **
    Espagne: le gouvernement dément des retraits massifs chez Bankia

    MADRID – Le gouvernement espagnol a démenti jeudi des retraits massifs chez Bankia, la quatrième banque cotée espagnole qui vient d’être nationalisée, dont le cours s’est effondré dans la journée à la Bourse de Madrid.

     
    • nonolexpat

      17 mai 2012 at 18 h 13 min

      c’est trop tard la machine est lancée… La panique va enfler…la confiance est morte …los carneros se despertan…un poco mas tarde
      les espagnols les grecs regardent les merdias ,merdias qui annoncent des retraits de 7milliards en veux tu en voilà et franchement quand un gouvernement en qui ils n’ont déjà pas confiance hurle au démenti moi si je suis espagnol je fais d’autant plus vite la queue devant le guichet…

      mais ce n’est que mon avis… d’ici fin mai on sera fixé

       
      • médusé

        17 mai 2012 at 19 h 18 min

        C’est aussi mon avis, sans y être on sent bien qu’en Grèce et en Espagne ça panique.

         
    • lodela971

      17 mai 2012 at 18 h 28 min

      Les Indignés espagnols ferment leurs comptes en banque pour dénoncer les saisies immobilières… http://realinfos.wordpress.com/2012/05/17/les-indignes-espagnols-ferment-leurs-comptes-en-banque-pour-denoncer-les-saisies-immobilieres/.

       
      • médusé

        17 mai 2012 at 19 h 21 min

        Autant dire que les fermetures des comptes ne sont pas prêt de s’arrêter.

         
  17. Libresinfos

    17 mai 2012 at 18 h 41 min

    bah moi ça me donne envie d’en faire autant en france, bye bye l’euro et l’argument de renflouer les banques pour sauver nos économies ! bien sur cela ferai perdre de la valeur à la monnaie fiduciaire qui de toute manière est entrain de couler … ça prendrait de court ceux qui n’ont pas encore exilé leur argent ailleurs et les zélites qui devraient passer direct à la réforme monétaire ! que de temps gagné et de papier imprimé pour rien évité !

     
  18. Libresinfos

    17 mai 2012 at 18 h 42 min

     
  19. tarci

    17 mai 2012 at 18 h 58 min

    Autre mensonge du gouvernement Hollande !

    Selon RMC, le Gouvernement sous Jean-Marc Ayrault coûtera plus cher que celui de François Fillon, même si une baisse de 30% des salaires des ministres a été annoncée.

    En effet, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault comptera 34 ministres, au lieu des 22 dans le dernier gouvernement de François Fillon. Il faut également noter qu’il y aura plus de secrétaires d’Etat, que de ministres, ce qui représente un coût supplémentaire.

    Le premier gouvernement de Jean-Marc Ayrault coûtera 70.000€/mois de plus que le gouvernement sortant ».

    http://www.jeanmarcmorandini.com/article-286705-le-gouvernement-ayrault-coutera-70000-euros-de-plus-que-le-gouvernement-fillon.html

     
  20. Alcide

    17 mai 2012 at 19 h 21 min

    Les plans américains pour une éventuelle frappe militaire contre l’Iran sont prêts et cette option est « pleinement possible », a déclaré l’ambassadeur des Etats-Unis

    http://french.irib.ir/info/iran-actualite/item/188842-l-option-militaire-contre-l-iran-est-pr%C3%AAte

    Ça mettra de l’ambiance dans les futures discussions qui s’ouvrent le 23.
    La diplomatie de la canonnière est en marche.
    Je ne crois pas que ça va fonctionner , les iraniens ont la pression des déclarations belliqueuses de l’empire et des Kazhars ainsi que leurs attentats depuis des dizaines d’années.
    Ils savent.
    Ils se sont préparés , je pense , tout comme les chinois fortement dépendants du pétrole iranien.
    Par ces déclarations ,Les ricains sont en train de sacrifier le dollar , sauf à créer les conditions pour que toute discussion soit vouée à l’échec et dégénérer en conflit , qui sera majeur , à n’en pas douter.

     
  21. Alcide

    17 mai 2012 at 19 h 40 min

    Porter atteinte à la souveraineté nationale pourrait mener à l’apocalypse nucléaire …

    – Medvedev lors du Forum juridique International de Saint-Pétersbourg.

    …« Nous avons vu de nombreux exemples d’infractions sur la souveraineté au cours des années récentes. N’oubliez pas les opérations militaires contre des pays étrangers en violation des résolutions de l’ONU, qui font que ce régime a perdu la légitimité – par les agissements d’un État étranger… ainsi que l’introduction de sanctions contre certains états en contournant les déclarations des organisations internationales»…

    Le premier ministre a ajouté que ces questions, y compris la situation autour de la Syrie et de la sécurité nucléaire, sera discutées lors du sommet du G8 à Camp David les 18-19 mai.

    http://rt.com/politics/infringing-sovereignty-nuclear-apocalypse-482/

    Faut-il acheter des comprimés d’iodure en plus des chips pour l’apéro ?

     
    • Ylan

      17 mai 2012 at 19 h 56 min

      @Alcide

      Mieux vaut en stocker par prévention

       
      • filibert

        17 mai 2012 at 20 h 09 min

        Nous on a un projet d’ écovillege82 autonome et on a un chef d’entreprise qui nous a contacté pour y placer son argent car il ne veux pas le perdre et aussi pour pouvoir fuir de Paris si cela devient chaud. C’est bien pour nous, même si c’est un peu tard pour lancer cela.

         
  22. andthomas

    17 mai 2012 at 19 h 42 min

    les métaux ont fini de descendre ont dirait, remonte même franchement quelqu’un des infos sur cette attaque « raté »

     
    • Ylan

      17 mai 2012 at 19 h 54 min

      investisseurs qui souhaitent de la liquidité, vente papier or, particuliers qui revendent le physique par peur d’une chute, correction de celui-ci.

       
    • filibert

      17 mai 2012 at 20 h 12 min

      Le pétrole baisse beaucoup (qui dit crise éco dit baisse conso pétrole, dit baisse cours !), peut-être qu’ils se replacent sur les métaux précieux !

       
  23. Menthalo

    17 mai 2012 at 19 h 57 min

    @andthomas
    Quand on voit la chute d’AREVA et de quelques ténors aujourd’hui et sur 5 jours…
    on est au bord d’un krach massif.
    Quand il arrivera, les MPx suivront… l’argent doit toucher son support ce qu’il n’a pas fait.

    Je le répète, on est au bord d’un krach massif

     
    • marc153

      17 mai 2012 at 20 h 19 min

      Menthalo, tu disais il y a quelques jours qu’autour de 2970 il y avait un risque de rebond, tu y crois toujours? on en est plus très loin…

       
  24. andthomas

    17 mai 2012 at 19 h 57 min

    « Le pavé est lancé ! Wolfgang Schauble, le ministre des finances de l’Allemagne, vient d’annoncer qu’il se prononçait en faveur de la formation d’un gouvernement européen. La raison ? La bonne santé des marchés »….j’ai beaucoup rit. la suite ici

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/gouvernement-europeen-il-a-ose-116924

    lui pour le coup il doit nous venir d’un monde parallèle 😉

     
  25. fred

    17 mai 2012 at 20 h 33 min

    CAC40: veille des ‘3 sorcières’ de très mauvais augure.
    .Publié le 17/05/2012 | 18h19 | Cercle Finance Valeurs :CAC 40
    (CercleFinance.com) – Le CAC40 (-1,2%) en termine pratiquement au plus bas du jour (3.012Pts), de la semaine et même des 6 derniers mois: Paris se retrouve à moins de 1% de son plancher de la mi-décembre 2011.

    Les ‘LTRO’ de la BCE n’auront permis que de gonfler une nouvelle bulle boursière (entre 2.975 et 3.600Pts) qui s’est totalement dégonflée.
    Il n’y a jamais eu de vrais acheteurs pour justifier l’envolée du 1er trimestre (juste de la spéculation au jour le jour) et il n’y avait pas davantage d’opérateurs guettant le moindre repli pour monter en marche dans le train de la hausse.

    Plus les cours baissent, moins il y a d’acheteurs mais plus il y a de spéculation ‘long short’ qui consiste à surpondérer un titre ‘A’ pour vendre à découvert un titre ‘B’: le résultat, ce sont des valorisations excessives dans les 2 sens.

    Aucun rebond technique n’a pu se mettre en place ce jeudi: les mauvaises surprises conjoncturelles s’enchaînent inexorablement puisque l’indice ‘Philly Fed’ plonge de -13Pts (de 8,5 vers -5,8) au lieu de progresser de 2,5Pts en mai. L’indice précurseur d’activité recule de -0,1% alors qu’il était également attendu en légère hausse.

    Wall Street accroît son repli (-1% pour le ‘S&P’ et -1,4% pour le Nasdaq) en cette veille de séance des ‘3 sorcières’ qui va confirmer à quel point le mois de mai justifie sa mauvaise réputation: certains indices alignent 10 replis sur une série de 11 séances.
    Autrement dit, à une exception près en tout début de mois, les places boursières n’auront connu que ‘le rouge’ depuis le 1er mai.

    Cela ne va pas mieux en Europe avec l’Euro-Stoxx50 qui perd 1,3%, dans le sillage de Francfort (-1,2%) et de Milan (-1,5%).

    ‘Les craintes d’un démantèlement de la zone euro ne cessent de monter, comme on a pu le constater hier avec la hausse des rendements obligataires espagnols et italiens’, souligne-t-on chez Capital Spreads.

    ‘Les investisseurs commencent à redouter un effet de contagion et on voit même le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, changer de discours en reconnaissant que la montée des taux rend plus difficile le financement de son pays, alors qu’il a toujours exclu l’idée d’un plan d’aide financière’, ajoute le broker basé à Londres.

    L’émission du Trésor espagnol s’est traduite en fin de matinée par une nouvelle progression des taux courts: le seul point rassurant, c’est que la demande a bien été au rendez-vous.

    L’Euro reste sous pression: il repasse sous les 1.2700$ et se rapproche d’un plancher situé vers 1,2660.

    La stabilité des inscriptions hebdomadaires au chômage n’impacte pas le Dollar, pas plus que les commentaires de la FED qui pointe du doigt l’impasse budgétaire aux Etats Unis et l’incapacité du pays à réduire ses déficits: la ‘force’ du billet vert semble paradoxale mais elle commence à indisposer clairement Wall Street.

    A Paris, les bancaires continuent de souffrir avec Crédit Agricole (-3,5%) au plus bas historique (au contact des 3E), BNP-Paribas lâche -3,95% et Sté Générale de -3,6%.
    Les valeurs fragiles sont de nouveau laminées à l’image d’EDF et Alcatel Lucent (-3,7%), Bull (-6,1) et ST-Micro (-5,4%) qui reste lanterne rouge du CAC40.
    Areva -lanterne rouge du SBF120- continue de s’effondrer (-8% à 9,33E) dans l’indifférence générale et le silence de la direction (quelle ‘information’ justifie une division par 2 du titre en 2 mois ?).

    Geci International inverse la vapeur et recule de -1,7% après avoir annoncé un chiffre d’affaires en forte croissance de 29,5% à 17,1 millions d’euros (+29,5% à 17,1 millions d’euros) pour son quatrième trimestre (janvier à mars).

    Le titre JCDecaux plonge de 3,5% pénalisé par une analyse de Nomura. Le bureau d’études a réitéré ce matin son opinion ‘neutre’ et son objectif de cours de 21 euros sur JCDecaux, tout en abaissant sa projection de croissance organique pour le groupe de communication extérieure en 2012 du fait du ralentissement de l’activité en zone euro.
    Le spécialiste du mobilier urbain va également devoir faire face à une ouverture à la concurrence à Londres.

    Nomura explique qu’il ne prévoit plus qu’une croissance organique de 3,6% pour le groupe français en 2012, contre 4,3% précédemment, loin des 5,6% qu’il anticipait encore au début de l’année 2011.

    Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

    Bloc pub – bas de page (tout sauf home page)
    ..

     
  26. zapatta

    17 mai 2012 at 20 h 52 min

    Fitch abaisse la note de la Grèce à “CCC”

    Fitch Ratings a abaissé jeudi la note souveraine de la Grèce de “B-” à “CCC”, évoquant le risque croissant de voir le pays sortir de la zone euro.
    D’après l’agence de notation, le succès des partis anti-austérité aux élections législatives grecques du 6 mai et l’échec des négociations en vue de la formation d’un gouvernement de coalition soulignent le manque de soutien public et politique au programme de redressement budgétaire exigé par les créanciers internationaux d’Athènes.
    Si les nouvelles élections prévues pour le 17 juin ne parvenaient pas à donner à un gouvernement le feu vert à la poursuite du programme d’austérité convenu avec l’Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI), une sortie de la Grèce de l’union monétaire serait “probable”, estime Fitch dans un communiqué.

    Pour Fitch, une sortie grecque de la monnaie unique entraînerait sans doute un défaut étendu sur les obligations libellées en euros, qu’elles émanent de l’Etat ou du secteur privé.
    “Dans le scénario d’une sortie grecque de l’union économique et monétaire, Fitch considérerait la conversion forcée de la dette souveraine et privée dans une nouvelle devise grecque comme un défaut”, note l’agence.
    Fitch rappelle enfin qu’un tel scénario briserait un ressort fondamental soutenant les notations des autres pays de la zone euro et exacerberait les risques économiques et financiers auxquels ils sont confrontés.

    En conséquence, si, à la suite des élections grecques, Fitch estimait que le risque d’une sortie de la Grèce de la zone euro était probable à court terme, l’agence placerait “toutes les notations souveraines de la zone euro sous surveillance négative”.
    Elle avait déjà formulé un avertissement en ce sens vendredi dernier.
    En mars, Fitch avait relevé la note de la Grèce à “B-”, l’assortissant d’une perspective stable. C’était la première des trois grandes agences de notation à sortir la note grecque de la catégorie “défaut” après l’échange obligataire qui a permis à Athènes de réduire de près d’un tiers – soit de quelque 100 milliards d’euros – le fardeau de sa dette.
    Elle avait toutefois noté à l’époque que le risque d’un défaut ne pouvait être écarté.
    La Grèce est notée “C” auprès de Moody’s et “CCC” auprès de Standard & Poor’s.

    REUTERS

     
  27. zapatta

    17 mai 2012 at 20 h 52 min

    Espagne: Moody’s dégrade 4 régions

    L’agence de notation Moody’s a dégradé aujourd’hui la note de quatre régions espagnoles, dont la Catalogne et l’Andalousie, pour avoir manqué leurs objectifs de réduction du déficit budgétaire en 2011, au moment où le gouvernement tente de convaincre les 17 régions du pays de redresser leurs finances publiques.

    Moody’s, estimant qu’il existe une “faible probabilité” que ces régions puissent atteindre leurs objectifs de réduction du déficit en 2012, a abaissé d’un cran la note de la Catalogne et de l’Extrémadure, et de deux crans celle de l’Andalousie et de Murcie.

    AFP

     
    • andthomas

      17 mai 2012 at 20 h 58 min

      Aucune crédibilité ces agences , en 2008 la quasi intégralité des montages pourri était noté triple A

       
      • zapatta

        17 mai 2012 at 21 h 09 min

        Tout à fait d’accord avec vous..
        Est ce que  » les pseudos politiques  » les ont supprimés ? non

        Donc c’est encore  » elles  » qui donnent les indicateurs économiques et financiers aux soi-disant  » marchés  » ou comment être juge et partie….

         
  28. marc153

    17 mai 2012 at 20 h 55 min

    A l’instant, le future CAC est en plongée, 2963. Ca doit mettre le CAC à 2990 environ, 20 points de moins qu’à la cloture tout à l’heure. Demain va chauffer…
    Gardiola, tu sais quoi faire je suppose 😉

     
  29. médusé

    17 mai 2012 at 21 h 33 min

    21h34
    HP se préparerait à supprimer 30.000 emplois

    La direction du groupe informatique Hewlett-Packard (HP) envisage de supprimer environ 30.000 emplois, soit de 8 à 10% des effectifs totaux, ont indiqué plusieurs médias jeudi.

    Selon le site All Things Digital, « la directrice générale Meg Whitman va discuter les premières étapes d’un plan de restructuration à l’échelle du groupe qui passsera par l’élimination d’environ 30.000 postes » – ou, selon d’autres médias comme l’agence Bloomberg, se limiter à 25.000. L’annonce pourrait intervenir dès la présentation des résultats trimestriels le 23 mai.

    http://lci.tf1.fr/filnews/economie/hp-se-preparerait-a-supprimer-30-000-emplois-7255851.html

     
  30. filibert

    17 mai 2012 at 21 h 40 min

    Binjamin Fulford du 15 mai 2012 (traduction Google un peu remaniée) :

    Le haut représentant de l’entreprise criminelle du gouvernement américain au Japon, Edward Nye, n’est plus le bienvenu en Asie après la publication de nouvelles informations au sujet de ses liens avec le 11 Mars 2011 attaque terroriste nucléaire ayant provoqué un tsunami au Japon.

    Il est soupçonné d’être l’auteur d’un rapport Février 2000 de la CIA sur le secteur de l’énergie japonaise qui a déclaré ce qui suit :
    « Afin de prévenir la puissance nationale japonaise de gagner en puissance et d’empêcher une résurgence des sentiments anti-américains au Japon, il est nécessaire de mettre la main sur les poignets du secteur de l’énergie du Japon sur le long terme. L’énergie nucléaire représente désormais 30% de la production d’électricité du Japon.

    La mesure la plus efficace de lutte contre serait de neutraliser la principale entreprise de l’énergie nucléaire savoir-faire japonais, le Tokyo Electric Power Corporation. TEPCO a la capitalisation du Japon la plus grande du marché et il est un chef de file du monde des affaires et financier du Japon. Il est également très fiable par le peuple japonais.

    Pour empêcher le Japon de devenir une puissance nucléaire, il est nécessaire de détruire la confiance dans TEPCO et radicalement mis un frein aux progrès du Japon dans l’énergie nucléaire. « Ce rapport de la CIA a été cité dans le Novembre 2002 de Zaikai Tenbo, un magazine d’affaires japonais de premier plan.

    Beaucoup des agents japonais et coréens qui travaillent pour le gouvernement américain dans des entreprises au Japon ont déjà été ou sont en passe d’être purgés et maintenant tous les gestionnaires travaillant pour la mafia criminelle du gouvernement des États-Unis sont invités à sortir du Japon et à ne jamais revenir.

    Il y avait aussi une réunion la semaine dernière entre les représentants du comité des 300, la Société Dragon Blanc et une autre société secrète asiatique la semaine dernière pour discuter du nouveau système financier.

     
  31. Alcide

    17 mai 2012 at 21 h 42 min

    Votre attention , je vous prie:

    …Cette semaine, le Congrès envisage deux textes de loi relatifs à l’Iran. Le premièr sape une solution diplomatique avec l’Iran et abaisse le seuil pour la guerre. Le second autorise une guerre de principe contre l’Iran et commence les préparatifs militaires pour celle-ci…

    http://www.huffingtonpost.com/rep-dennis-kucinich/ndaa-authorizes-war-again_b_1524474.html

    On y va pour un déclenchement entre le 25 et le 30 ?

     
    • zapatta

      17 mai 2012 at 21 h 56 min

      Merci pour l’info Alcide ça sent de plus en plus mauvais…

      L’agence de notation Moody’s a annoncé jeudi qu’elle abaissait la note de crédit de long terme de 16 banques espagnoles à cause des difficultés de l’économie et du secteur financier en général, des problèmes des finances publiques, et d’un « accès restreint aux financements ».

      Les abaissements vont d’un à trois crans, avec deux crans pour Santander, la plus grande banque du pays, ramenée à « A3 », et trois crans pour BBVA, la deuxième, qui tombe à « A3 » également.

      http://www.zerohedge.com/news/moodys-downgrades-16-spanish-banks-expected

       
    • Doyle

      17 mai 2012 at 22 h 27 min

      Salut Alcide, j’ai repris ton compour en faire un article. Je crois que là, Hollande part aux US avec quelques idées dans la tête.
      Ilest temps de se trouver un bunker…
      Cela coïncide pasmal avec la situation grecque je trouve. Une guerre contre l’Iran et la Grèce reste dans l’Euro ?

       
  32. g2-4b89e42693e3ce48316bc359135832d8

    17 mai 2012 at 22 h 10 min

    H.R. 4310: Authorizing War Against Iran and Preparing the Military for it

    While H. Res. 568 undermines our diplomatic efforts and lowers the bar for war, H.R. 4310, the National Defense Authorization Act for Fiscal Year 2013 begins military preparations for war. Section 1221 makes military action against Iran a U.S. policy. Section 1222 directs our armed forces to prepare for war.

    La loi en question est pour l’année fiscale 2013 …

     
  33. michel

    17 mai 2012 at 22 h 34 min

    « Vers une PERESTROIKA des grosses banques américaines ? »
    Si ça continue dans ce sens on risque d’appercevoir la Glasnost! Mais non j’ai pas envie euhh! Je veux pas voir leur compte, leur livre, leur journaux. Qu’ils les gardent.
    Qui parlait de refondation d’un système éculé vers une révolution sociétale, où les gens, nous, serions les maîtres?
    Ce nouvel ordre mondial, ça fait des années, des dizaines d’années qu’on se baigne dedans, vous ne sentez pas cet odeur, cette transpiration irritante, ce vide face à nous?
    Le combat se commence entre moi et moi, en dehors c’est tu m’aides, je t’aide et Dieu pour tous?
    L’idéal n’est pas de ce monde, l’idéal c’est de vivre, de sentir sa raison, cette petite, toute petite étincelle qui nous tient à la réalité.
    New order, new age, show must go on. Le chaos est partout, la vie aussi

     
  34. zapatta

    17 mai 2012 at 22 h 37 min

    Et un autre présage: S & P est en baisse de 6,66 % en mai

    http://www.zerohedge.com/news/another-omen-sp-down-666-may

     
  35. duc

    17 mai 2012 at 22 h 40 min

    Une Cour de justice italienne déclare que le vaccin MMR a causé l’autisme d’un jeune garçon et que les vaccins peuvent causer l’autisme !

    http://www.whale.to/v/italy_court.html

     
  36. zapatta

    17 mai 2012 at 22 h 51 min

    L’euro reprend son repli, après l’abaissement des banques espagnoles

    L’euro repartait en baisse face au dollar jeudi, à la suite de l’annonce de l’abaissement de la note de 16 banques espagnoles, dans un marché sans grand volume et toujours préoccupé par la crise grecque.
    Vers 21HOO GMT (23H00 à Paris), l’euro valait 1,2693 dollar contre 1,2715 dollar mercredi vers 21H00 GMT.

    L’euro reculait fortement face à la devise nippone, à 100,65 yens contre 102,13 yens mercredi soir, à son niveau le plus faible depuis début février.
    Le dollar baissait face au yen, à 79,28 yens, à un niveau proche de son plus bas depuis trois mois.
    L’euro, qui s’était ressaisi en cours d’échanges new-yorkais, a repris sa chute après l’annonce par l’agence de notation Moody’s de l’abaissement de la note de crédit de long terme de 16 banques espagnoles, à cause des difficultés de l’économie et du secteur financier en général, des problèmes des finances publiques, et d’un « accès restreint aux financements ».
    « C’est certainement un facteur non négligeable » de recul accentuant « un climat général de réductions de positions à risque », ce qui favorisait le dollar, perçu comme une valeur refuge, a commenté Sébastien Galy, de Société Générale.

    Les cambistes voyaient ainsi se réaliser une partie de leurs craintes de voir d’autres pays de la zone euro touchés à leur tour par la crise de la dette après la Grèce, l’Espagne constituant un poids lourds de la zone euro.
    En outre, « les risques de plus en plus élevés d’une sortie de la Grèce (de la zone euro, ndlr) plombaient le moral des investisseurs », a commenté David Song, analyste chez DailyFX.
    La monnaie unique européenne est tombée à 1,2667 dollar, vers 11H30 GMT jeudi, au plus bas depuis le 16 janvier, dans un marché sans grand volume en l’absence de nombreux opérateurs européens en raison d’un jour férié.
    Le fort mouvement de recul de l’euro avait été déclenché mardi à l’annonce de l’échec de l’ultime réunion des responsables politiques grecs visant à former un gouvernement de coalition après les élections législatives du 6 mai.
    La Grèce s’est dotée d’un nouveau Premier ministre intérimaire, le président du Conseil d’Etat grec, chargé de gérer les affaires courantes et de préparer les nouvelles élections du 17 juin. L’annonce de ces nouvelles élections a ravivé les inquiétudes sur une éventuelle sortie d’Athènes de la zone euro, et dans un premier temps sur un défaut de paiement du pays à court terme.
    Le Fonds monétaire international (FMI) devait verser fin mai une nouvelle tranche de prêt à la Grèce, d’un montant de 1,6 milliards d’euros, mais comme ce versement nécessite la formation d’un gouvernement ayant une majorité au parlement, il devrait intervenir en juin au plus tôt.
    Les gains du dollar restaient cependant limités par des indicateurs décevants aux Etats-Unis, dont la contraction de l’activité économique dans la région de Philadelphie (Nord-Est du pays) en mai et le recul au mois d’avril, pour la première fois en sept mois, de l’indice composite des indicateurs économiques américains, peu encourageants sur la vigueur de la reprise de la première économie mondiale.

    Vers 21H00 GMT, la livre britannique reculait face à l’euro, à 80,35 pence pour un euro. La livre sterling était en nette baisse face au dollar, à 1,5795 dollar.
    La devise helvétique restait stable face à l’euro, à 1,2008 franc suisse pour un euro, et reculait face au dollar, à 0,9460 franc suisse pour un dollar, tombant même à 0,9482 franc vers 11H30 GMT, un plus bas depuis quatre mois.
    Le yuan chinois a terminé à 6,3252 yuans pour un dollar contre 6,3218 yuans la veille.

    AFP

     
  37. michel

    17 mai 2012 at 23 h 11 min

    Hier, c’était l’Ascension , PRÊCHÉ A CARTHAGE, DANS LA BASILIQUE DE FAUSTE. ATTACHEMENT A JÉSUS-CHRIST. St Augustin, extrait
    « Il n’y a pour ressusciter que ce qui meurt; le Seigneur est donc ressuscité pour nous inspirer confiance, pour nous empêcher de désespérer à la mort et de nous croire alors au terme de toute notre vie. Nous étions inquiets sur le sort même de l’âme, et le Sauveur, en ressuscitant, nous a rassurés sur le sort de la chair elle-même. Ainsi il est monté. Qui est monté? Celui qui est descendu. Il est descendu pour te guérir; il est monté pour t’élever. Tu tombes si tu t’élèves toi-même; tu restes élevé si c’est lui qui t’élève : d’où il suit qu’élevé près du Seigneur, le coeur est dans un asile, et qu’élevé autrement, il est en proie à l’orgueil. Disons donc au Seigneur quand il ressuscite : « Vous êtes, Seigneur, mon espérance » ; et quand il monte au
    1. Ps. LXXXIX, 1.
    ciel : « Vous avez établi bien haut notre refuge (1) ». Et comment serions-nous orgueilleux en tenant notre coeur élevé jusqu’à lui, puisqu’il s’est fait humble en notre faveur pour nous empêcher de demeurer orgueilleux

     
  38. Casino 2011

    18 mai 2012 at 6 h 37 min