RSS

Menthalo – Alors ça farte ?

09 Mai

Pour ceux qui apprécient la glisse, comme Hector d’Ossegor ou Alex de Gex, le ciel est bleu et la mer est belle. Seuls ceux qui craignent la houle, ont les boules. Mais comme on va au Sud, il va falloir qu’ils se mettent à la pétanque.
Le CAC teste les supports. Si on regarde le graphe en horaire, il est intéressant de voir que les cours évoluent dans des canaux parallèles.
La même image avec du recul, ci-dessous.
Pas d’emballement, pour ceux qui jouent sur les marchés. Evitez les turbos à barrière désactivante. A trop vouloir gagner, on perd tout.
La cible désignée est logiquement à 2944 … un rebond est possible et il pourrait coûter cher en valeur temps sur un warrant.
Mais la longue consolidation de la baisse, qui semble se terminer, pourrait nous envoyer directement sur 2825.
Ici on parle de probabilité. Il y a une forte probabilité de lourde chute… mais il ne faut pas négliger une manipulation toujours possible, pour faire un W … les nouvelles macro-économiques ne plaident pas en ce sens, mais sur ces marchés, tout est toujours possible.

L’Or teste ses plus bas

La dette des états, que ce soit les Etats-Unis ou en Europe nécessite une dévaluation monétaire. Ce n’est pas l’or qui monte, ce sont les monnaies qui dévaluent du fait de ce surendettement. Aussi longtemps que les dettes ne sont pas effacées, l’or continuera de monter.

1585$ était la valeur que j’attendais en excès. Elle a été touchée aujourd’hui au fixing de Londres. C’est un beau cadeau pour ceux qui veulent du physique sur le marché de Londres.
La prime CPOR est monté à 9,65 %. Le « Napoléon » ne bouge pas à 249,9. Cela ne sert à rien d’attendre pour en trouver moins cher.
Ne jouez pas l’or à la hausse sur les produits à levier ou à barrière désactivante. Les banksters peuvent manipuler encore les cours à la baisse.
Flamby souhaite supprimer les produits spéculatifs. Il ne va pas révolutionner le monde de la finance, mais cette tendance est dans l’air du temps.
Vous feriez mieux d’en tenir compte.

Silver

Le petit marché de l’argent déguste. Les cours ont été cassé à la baisse depuis un an.
Les banksters font sauter les niveaux d' »ordres de vente-stop » les uns après les autres avec une parfaite maîtrise des marchés électroniques.  Leur premier objectif est 26,44, où se trouve un sérieux support et le bas du canal LT, tenant compte des excès de 2008.
Leur deuxième objectif pourrait être 19,9 …
Si vous en avez la possibilité, rachetez du physique sans attendre les valeurs de rebond, qui ne sont que virtuelles. Ceux qui ont vendu sagement sur les hauts, peuvent reconstituer leurs stocks.
Le prix de revient de l’Argent à la production est extrêmement dépendant du coût de l’énergie. Pensez-vous que le prix du baril de pétrole va chuter durablement ? ou à l’inverse pensez-vous que la baisse de la production dans le monde et la hausse de la demande de la Chine et de l’Inde vont amener une hausse des prix ?
Les principales mines de cuivre dans le monde, qui produisent 70% du Silver, ont vu la densité de celui-ci chuter fortement ces 30 dernières années, avec une accélération de ce phénomène. Il faut extraire et raffiner plus de minerai pour produire, en fin de compte, moins d’Argent. Extraire plus de minerai implique une plus grosse consommation de carburant, ce qui impacte lourdement le prix de revient de l’Argent.
Les mines ne peuvent pas vendre leur silver à perte très longtemps. Soit elles vont refuser de vendre, augmentant la pénurie, soit elles vont diminuer la production pour limiter leurs frais, augmentant la pénurie, soit elles ferment, augmentant la pénurie.
Certaines mines suivant les conseils d’Eric Sprott, thésaurisent leur métal plutôt que de laisser de la trésorerie en banque, jusqu’à ce que les cours reviennent à des niveaux permettant à la compagnie minière de dégager des bénéfices.
D’une manière ou d’une autre, les cours doivent remonter…

Sauf si le pétrole revenait à 50$ le baril, bien sûr…

Publicités
 
82 Commentaires

Publié par le 9 mai 2012 dans Non classé

 

82 réponses à “Menthalo – Alors ça farte ?

  1. david

    9 mai 2012 at 15 h 07 min

    @quidam

    pour les vaccins

    va sur google tape en mots clefs :pasteur franc maçon arbois
    et regarde les bouquins de richard moreau

    ce dit génie de pasteur était un FM ……..tout est dit……….

     
    • quidam

      9 mai 2012 at 16 h 48 min

      @David
      Ce n’était pas pour moi mais pour ceux qui ne le sauraient pas encore. Merci cependant pour votre réponse.
      N’oubliez pas dans votre discours que la grande majorité de la population se pose la question du prochain rappel et est à des années lumières de remettre en question le sacro-saint vaccin. Voilà quel était mon propos.
      Ps: merci pour Richard Moreau, je ne connais pas et je vais jeter un œil 😉

       
    • Lambda

      9 mai 2012 at 18 h 01 min

      et ce courrier de Pasteur, le connaissiez vous?
      http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=10618

       
  2. Clavreul

    9 mai 2012 at 15 h 11 min

    Les bancaires sont encore à la ramasse aujourd’hui, Mario doit préparer des billets.

     
  3. david

    9 mai 2012 at 15 h 12 min

    http://fr.news.yahoo.com/maire-ump-daix-provence-conteste-l%C3%A9gitimit%C3%A9-hollande-213045688.html

    la top model d’aix nous fait son cinéma….

    pauvre fille ….faut qu’elle arrête les calissons ….

     
  4. Libresinfos

    9 mai 2012 at 15 h 15 min

    les bancaires plongent et pas seulement les espagnoles, les marchés ne seraient-ils pas entrain d’acter la sortie de la grèce de la zone euro avec les turbulences à venir !

     
  5. david

    9 mai 2012 at 15 h 15 min

    http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article2745

    voilà les coulisses de cette dite dame …………

     
  6. BFO

    9 mai 2012 at 15 h 29 min

    Merci Menthalo pour notre dose quotidienne de frissons…
    le CA a explosé le plancher de 3.4, à un plus bas historique de 3,25…. en dessous, c’est le grand vide, la faute à la filiale grecque ?!

     
  7. Doyle

    9 mai 2012 at 15 h 32 min

    Je pense que là, on plonge dans le trou. Et je l’aime ce trou

     
    • tarci

      9 mai 2012 at 16 h 59 min

      On passe sa vie à faire son trou !

      Mais il y en a qui y arrivent mieux que d’autres ! L’austérité des pays européens servira en fait à payer des bonus à nos financiers anglo-saxons ! Scandaleux mais ce sera comme-çà tant que des règles sur la finance ne seront pas établies !

       
  8. Libresinfos

    9 mai 2012 at 15 h 39 min

    banque labricole se reprend après avoir chatouillé le – 6% (et la marque de la bête), sa filliale emporikiki doit être bien menacée, le taux espagnol franchit les 6 % contrairement aux taux allemands, mais ça remonte un peu !

     
    • PhiliP

      9 mai 2012 at 19 h 02 min

      Merci pour labricole, très joli mot…

       
  9. zapatta

    9 mai 2012 at 15 h 45 min

    Marché de l’or : les vendeurs sont invisibles… mais pas les acheteurs !

    – Untel vend en masse… Un autre achète en masse. Voilà ce qui fait les marchés. Mais c’est aussi ce qui fait les manipulations de marché, selon les blogueurs du site ZeroHedge.

    Dans le cas qui nous préoccupe, il s’agit d’un très gros vendeur qui manque de rigueur, peut-être intentionnellement. L’acheteur est lui aussi très gros mais très patient et méthodique. Coincé entre ces deux acteurs puissants et opposés, on trouve un marché de l’or « range-bound », c’est-à-dire cantonné dans une fourchette étroite. Voyons de plus près ces curieux événements…

    Lundi 30 avril, dès l’ouverture, un large mouvement de vente sur le marché de l’or a fait dégringoler le prix du métal jaune d’environ 15 $ en quelques secondes.

    « La division COMEX de CME Group Inc. a enregistré une transaction inhabituelle : la vente de 7 500 contrats à terme sur l’or durant une minute de trading à 8h31 », rapportait le Wall Street Journal. « L’ordre de vente s’est présenté par paquets d’offres à hauteur de 84 contrats et a fait chuter les prix à 1 648,80 $ l’once [contre 1 663,00 $ précédemment]. La transaction globale a représenté plus de 1,24 milliard de dollars ».

    « Bon nombre de traders se sont demandé s’il ne s’agissait pas d’une erreur de saisie — ce qu’on appelle un ‘fat finger trade’ (une transaction établie par des gros doigts malhabiles) », continue le Journal. « ‘Ou des doigts en or comme on appelle ce genre de transaction sur le marché de l’or,’ se sont amusés les traders chez Citi dans une note aux clients ».

    « Toutefois, tout le monde n’est pas d’accord pour affirmer que ce mouvement de lundi dernier a été provoqué par une erreur de saisie », raconte le Journal. « Chuck Retzky, directeur des ventes de contrats à terme pour Mizuho Securities Etats-Unis, a déclaré que le prix de l’argent-métal a connu le même dévissage que l’or, en même temps, chutant de 35 cents à 30,805 $ l’once. D’autres marchés comme ceux des bons du Trésor, des devises et des actions n’ont pas été perturbés. ‘Que seuls l’or et l’argent-métal aient été touchés prouve que cela n’a pas été une transaction effectuée par erreur’ affirme Retzky ».

    Ce que confirme un autre trader : « celui qui a un compte bien dimensionné et l’argent pour trader des milliers de contrats sur l’or ne le ferait jamais en une seule transaction, ce serait tout simplement stupide ».

    Une bêtise tout à fait intentionnelle ?
    Peut-être alors cette « stupidité » a-t-elle été intentionnelle, comme le soupçonnent les traders de
    ZeroHedge. La semaine dernière à nouveau, un ordre de vente important, de plus de 3 000 contrats, est arrivé sur le système du Comex à 1h30 du matin heure de Chicago — provoquant une chute rapide du prix de l’or de plus de 5 $. « Un volume de cette importance est inhabituel à cette heure sur le COMEX », remarque ZeroHedge.

    Quelques heures plus tard, peu après l’ouverture de l’or sur le Comex dans le cadre des transactions aux heures ouvrées ordinaires, deux très grands ordres de vente ont fait chuter de 10 $ le prix de l’or en l’espace de quelques minutes.

    Ces ordres de vente très importants en volume et grossièrement taillés ne sont pas des accidents, insiste ZeroHedge. Ils sont simplement les exemples parmi les plus flagrants de ce que peut être la manipulation de marché par les banques centrales occidentales. Les blogueurs ZeroHedge ne pointent du doigt aucun « gros doigt » en particulier, mais ils se demandent tout haut si la Banque des Règlements Internationaux (BRI) ne pourrait pas être impliquée.

    « [Il y a quelques semaines] », raconte ZeroHedge, « nous avons, avec une pointe d’humour, désigné ‘ceux qui nous offrent une manipulation monétaire quotidienne’ autrement dit l’équipe de direction de la BRI pour les banques centrales européennes qui est directement impliquée dans les ‘interventions’ sur les métaux précieux et le Forex lorsque nécessaire ».

    « La chaîne d’exécution que nous avons présentée était dirigée par un certain Richard Austin Jones, directeur des services banque centrale à la BRI, à Bâle. Pourtant, ce qui est plus important, le trader au bout de cette chaîne était un certain Mikaël Charozé, dont les diverses tâches incluaient la ‘gestion de la liquidité pour les gros montants’, les interventions essentielles et la diversification de portefeuille, ainsi que la ‘détention et la gestion de positions propriétaires sur toutes les devises y compris l’or’. »

    « Nous avons publié cette observation le 5 avril », rapporte ZeroHedge. « Bizarrement, 10 jours plus tard exactement, personne ne savait plus que Mikaël avait eu pour tâche la ‘détention et la gestion de positions propriétaires sur toutes les devises y compris l’or’ ainsi que la ‘gestion de la liquidité pour les gros montants y compris les interventions.’ [En effet, le site Web de la BRI a supprimé tous ces termes de la description du job de Mikaël]. En fait, depuis nos petits exposés humoristiques, tout son profil semble avoir été complètement modifié. Certains esprits curieux adoreraient savoir pourquoi ».

    En effet, pourquoi ?

    De nombreux participants au marché de l’or soupçonnent depuis longtemps que les banques centrales occidentales (et d’autres agences de dépréciation monétaire) conspirent pour rabaisser le prix de l’or. Selon cette thèse du complot, les banques centrales font pression périodiquement sur le prix de l’or afin de rehausser la valeur des monnaies papier qu’elles émettent.

    Malgré la preuve anecdotique étayant cette thèse du complot, personne n’a jamais pris l’un des conspirateurs la main dans le sac. Comme le Yéti, les conspirateurs laissent de nombreuses traces visibles de pas mais personne n’a jamais réussi à les prendre au collet.

    Peut-être alors n’y a-t-il pas de conspirateurs, juste beaucoup de vendeurs d’or vraiment stupides et sans méthode aucune.

    – Aucun doute en ce qui concerne les acheteurs
    Entre-temps, le côté acheteur du marché de l’or est beaucoup moins mystérieux.

    « Nous avons appris que les importations d’or depuis Hong Kong vers la Chine totalisaient près de 40 tonnes au mois de février, soit treize fois plus qu’en février de l’année dernière », observe Sprott Asset Management dans sa lettre d’avril. « La Chine a importé 436 tonnes d’or via Hong Kong au cours des huit derniers mois — chiffre à comparer aux 57 tonnes au cours de cette même période de huit mois un an auparavant (juillet 2010-février 2011) ».

    Autrement dit, en face de chaque vente d’or massive par un trader de la BRI (ou par qui que ce soit) on trouvera probablement un acheteur chinois avide. La récente hausse des achats d’or par les Chinois représente une énorme augmentation de 25% de la demande d’investissement mondiale totale sur l’or.

    « Aucun marché physique sur terre ne peut résister à ce type de hausse de la demande sans une hausse des prix sur le long terme », déclare Sprott, « et le marché de l’or n’est guère différent. Nous ne connaissons pas de vendeur d’or physique qui puisse rassasier une demande nouvelle de cette importance et l’offre mondiale des mines d’or est quasiment stagnante depuis ces 10 dernières années… D’où va venir l’or ? Nous posons cette question car nous n’avons véritablement pas de réponse ».

    Voilà donc où en est la situation… Les invisibles « gros doigts » vendent de l’or. Les très visibles Chinois l’achètent. Faites vos jeux !

    Chronique Agora 9 Mai 2012

     
    • duc

      9 mai 2012 at 16 h 51 min

      Si les financiers anglo-saxons (La city et Wall Street) n’ont pas pu faire tomber l’euro, on est obligé d’admettre que c’est grâce aux pays émergeants ! Sans les BRICS, la Chine et même la Russie, il n’y aurait plus d’euro !

      C’est du moins ce que nous explique Myret Zaki :

      Ces pays ont compris que les agences de notations américaines étaient frauduleuses. Et ils ont maintenant les leurs ! L’Europe devrait avoir la sienne d’ici la fin de l’année.

      Reste aux Américains à essayer d’avoir totalement la mainmise sur le Proche et Moyen Orient, lieu stratégique et sources d’énergie vitale. Mais là encore, la Chine et la Russie ne les laisseront pas faire !

       
      • Lambda

        9 mai 2012 at 21 h 38 min

        @ duc

        très instructif –

         
      • Luigi

        9 mai 2012 at 23 h 21 min

        Merci Duc, j’apprends et je retiens…

         
  10. marc153

    9 mai 2012 at 15 h 48 min

    Merci Menthalo. Super, comme d’hab… Je ne prendrai pas de Gold en CFD, promis 😉

     
  11. médusé

    9 mai 2012 at 16 h 19 min

    Fini.

    **
    La démission du gouvernement remise jeudi à Sarkozy

    C’était la dernière fois que les membres du gouvernement se retrouvaient tous assis autour d’une même table. Le dernier conseil des ministres s’est tenu mercredi à l’Elysée, alors que François Fillon remettra la démission de son gouvernement jeudi à Nicolas Sarkozy. A la fin de la réunion, tous se sont dit « émus » mais pas tristes.

    http://www.lejdd.fr/Election-presidentielle-2012/Actualite/Presidentielle-en-direct-la-demission-du-gouvernement-remise-jeudi-a-Sarkozy-509703/?from=headlines

     
  12. zapatta

    9 mai 2012 at 16 h 35 min

    Allemagne: le SPD accuse Merkel d’avoir renforcé les extrêmes en Grèce

    Le président du parti social-démocrate allemand (SPD), Sigmar Gabriel, a reproché mercredi à la chancelière Angela Merkel d’être responsable du renforcement des partis extrémistes en Grèce,
    dans un entretien à paraître jeudi.
    M. Gabriel a qualifié la politique de la chancelière de « diktat économique dénué d’imagination », dans cet entretien à l’hebdomadaire Die Zeit. Il a estimé qu’on voyait le « résultat de cette politique » dans l’élection de dimanche en Grèce. « Les partis d’extrême-droite et les ennemis de l’Europe font leur entrée au parlement », constate-t-il.

    « Ceux qui refusent la solidarité aux Grecs risquent de laisser le pays retomber dans des structures autoritaires que l’on croyait définitivement dépassées », a-t-il averti en référence à la dictature militaire des colonels en Grèce, de 1967 à 1974.
    Les principaux partis pro-austérité ont été sanctionnés dimanche lors des législatives grecques qui ont vu la montée en puissance de la gauche radicale et de l’extrême-droite.
    « Mme Merkel et M. Sarkozy ont jusqu’à présent pris le mauvais chemin », selon M. Gabriel qui met en garde contre la menace de provoquer en Grèce un « chaos social ». « Les coupes dans les budgets nationaux devaient permettre de sortir l’Europe de la crise. Au lieu de cela, l’économie (grecque) s’effondre », a-t-il ajouté.

    Le chef des sociaux démocrates allemands dit espérer « un fort soutien » en Europe aux mesures de croissance réclamées par François Hollande, le président français élu. Il prédit un « changement de cap, auquel Mme Merkel devra s’adapter ».
    La chancelière allemande a tenu lundi des propos fermes, appelant les pays signataires du traité de discipline budgétaire à tenir leurs engagements.
    La Grèce doit respecter les engagements pris auprès de ses créanciers et mettre en oeuvre les réformes promises si elle veut rester dans la zone euro, a prévenu le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, lors d’un colloque à Bruxelles.

    AFP

     
    • BFO

      9 mai 2012 at 16 h 51 min

      on dirait que l’on s’achemine vers l’émergence de 2 camps bien distincts dans la dés-Union Européenne, en tout cas en apparence :

      les « pro-Merkel, pour la rigueur et finalement anti-grecs » contre les « pro-Hollande, pour la croissance (avec quels sous….) et finalement pour tenter de sauvegarder la zone euro »

       
      • zapatta

        9 mai 2012 at 18 h 35 min

        Bonsoir BFO

        Comme vous dîtes  » en apparence  » tout le monde sait ici que la droite et la gauche européenne marchent la main dans la main pour la destruction des peuples…

        Quant à la croissance il fallait réagir en 2008…

        La zone euro est décédée … Q3 ou pas …

        Cordialement

         
  13. Espoirdepaix

    9 mai 2012 at 16 h 57 min

    Bonjour tlm.
    Il y a eu deux fortes baisses y compris aujourd’hui sur le CAC40 comblé tout à la fin par une remontée spectaculaire.
    Quelqu’un aurait il une explication ?
    Merci d’avance.

     
  14. zapatta

    9 mai 2012 at 16 h 58 min

    La Coalition de la gauche radicale veut un moratoire

    Créé en janvier 2004, le Syriza est devenu le deuxième parti grec. Cartel hétéroclite de plusieurs groupes d’extrême gauche, il doit en partie son succès à un leader jeune et brillant.

    Le grand gagnant de l’élection législative anticipée grecque est sans conteste le Syriza, l’acronyme de la Coalition de la gauche radicale. Dirigée par l’ancien leader étudiant communiste Alexis Tsipras, un ingénieur civil athénien de trente-huit ans au sourire captivant, la Coalition vient de remporter 16,8 % des voix exprimées en se hissant à la deuxième marche des partis représentés au Parlement hellénique. Avec ses 52 députés, le Syriza est devenu incontournable pour assurer un nouveau gouvernement au pays. Comme l’exige le protocole institutionnel, Antonis Samaras, le leader du parti majoritaire de centre droit de la Nouvelle Démocratie, a démarré lundi ses consultations pour la formation du nouvel exécutif par une rencontre avec Alexis Tsipras. Comme prévu, ce dernier a vite rejeté l’offre de participer à la coalition gouvernementale, en réaffirmant son engagement à former un gouvernement de la gauche « qui annule le mémorandum » et « qui dénonce l’accord de prêt ».
    La population est exaspérée

    Le Syriza n’entend pas pour autant sortir la Grèce de l’euro, assure son chef. Son programme ? « Congeler le paiement des prêts pour relancer la croissance et créer des nouveaux emplois », résumait le 1 er mai Alexis Tsipras dans une interview au quotidien italien d’extrême gauche « Il Manifesto ». Le gouvernement de la gauche qu’appelle de ses voeux la Coalition devrait « rouvrir les négociations avec les créanciers » pour « définir comment et combien de notre dette nous pouvons et nous devons payer ». Le Syriza exige aussi « la nationalisation immédiate des banques, la redistribution des richesses par l’accroissement de la pression fiscale sur les riches ». Un programme qui recueille des adhésions croissantes au sein d’une population exaspérée par la dureté des politiques d’austérité, mais qui n’a aucune chance d’être appliqué dans les conditions actuelles de la Grèce.

    Il en va de même pour son appel à la constitution d’un gouvernement de la gauche. D’abord parce que la gauche réunie (en intégrant même la totalité des députés du Pasok qui soutient le mémorandum) ne totalise que 138 sièges dans un Parlement de 300. Ensuite parce que seule la Gauche démocrate (19 sièges) soutient cette option, alors que les staliniens du KKE rejettent toute alliance dans l’attente de « la vraie révolution ».

    M. P., Les Echos

     
  15. Astimer

    9 mai 2012 at 17 h 24 min

    Visite surprise de Von Rompuy venu rencontrer Hollande cet après midi à son QG.
    Étonnant, j’avais lu que c’est pour dans quelques jours. Junker arrive demain…
    Auraient-ils quelques sueurs froides tous ? Ou peut être de gros doutes sur les intentions d’Hollande ? en tout cas quelque chose est sur le feu et ne peut pas attendre.

     
  16. zapatta

    9 mai 2012 at 17 h 27 min

    Subprime à l’espagnole: Bankia nationalisée ce soir

    Un conseil d’administration devrait avaliser dans la soirée la nationalisation partielle de Bankia, victime d’un marché immobilier sinistré…

    Le gouvernement espagnol va injecter au moins 7 milliards de fonds publics dans Bankia, présidée par Rodrigo Rato.

    Le gouvernement espagnol s’apprête à nationaliser partiellement Bankia, la quatrième banque cotée du pays, fortement exposée au secteur immobilier sinistré, en convertissant en actions les 4,5 milliards d’euros de fonds publics déjà prêtés, selon les médias espagnols. L’opération consisterait à transformer en participation la dette contractée en 2010 envers l’Etat par le premier actionnaire de Bankia, Banco Financiero y de Ahorros (BFA), indiquaient mercredi les principaux journaux espagnols.

    Ces liquidités avaient alors été injectées par le fonds d’aide publique au secteur financier (Frob) à travers des prêts à 7,75%, remboursables en cinq ans. « De cette façon, l’Etat entrerait directement au capital de BFA et indirectement, dans sa filiale Bankia », explique le quotidien El Pais sur son site, BFA contrôlant actuellement 45,53% de Bankia.

    Bankia a approuvé mercredi la nomination de son nouveau président, José Ignacio Goirigolzarri, après la démission lundi de Rodrigo Rato, ancien ministre de l’Economie et ex-directeur général du FMI. Selon El Pais, qui cite des sources financières, M. Goirigolzarri proposera aujourd’hui aux conseils d’administration de BFA et Bankia, qui doivent se réunir à partir de 16H00 GMT, « l’entrée de l’Etat au capital » de BFA.

    Le ministère de l’Economie a refusé mercredi de confirmer à l’AFP l’imminence de la nationalisation de Bankia, une porte-parole se limitant à indiquer qu’il attendait « de savoir ce qu’il se passera lors de la réunion ». Lundi, le ministère avait indiqué que des fonds publics seraient injectés dans Bankia d’ici vendredi afin de l’assainir de ses actifs immobiliers risqués.
    L’exposition de Bankia au secteur immobilier s’élevait à 37,5 milliards d’euros fin 2011, dont 31,8 milliards considérés comme problématiques, car à la valeur incertaine (crédits risquant de ne pas être remboursés, immeubles saisis…).

    Si elle se confirme, cette opération serait la huitième intervention publique de l’Espagne pour sauver ses banques, qui souffrent depuis l’explosion de la bulle immobilière en 2008.

    AFP- REUTERS

     
  17. gwendoline

    9 mai 2012 at 18 h 18 min

     
    • Astimer

      9 mai 2012 at 19 h 01 min

      Alain Minc sur bfmtv promettait une décennie de malheur à la Grèce si elle sortait de l’euro. Pour lui la Grèce sera l’exemple à ne pas suivre pour tous les autres pays, qui alors, tremblants de peur, resserreront leur lien avec l’UE.
      Quel enfl……. !

       
  18. zapatta

    9 mai 2012 at 18 h 28 min

    Jacques Sapir 7 mai 2012 – François Hollande sera le Président du retour au franc, malgré lui !

     
    • ylan

      9 mai 2012 at 18 h 52 min

      J’aime bien la fin « on a pas le temps de répondre aux auditeurs quelle matière première faut-il changer nos euro contre…. »

       
      • zapatta

        9 mai 2012 at 20 h 59 min

        Bonsoir ylan

        Jacques Saphir à chaque fois qu’il est invité sur un plateau TV ( trop rarement à mon avis ) ou il y a face à lui des  » pseudos économistes imposteurs  » démonte leurs thèses …
        Vous avez vu leurs têtes 🙂

        Quant à la fin comme dit Nicolas Doze on y reviendra….

         
      • ylan

        9 mai 2012 at 22 h 16 min

        @zapatta

        mais sapir est trop fort il passe toujours au dessus car techniquement en économie il a une synthèse au top

         
      • Geraldine

        9 mai 2012 at 23 h 21 min

        Oui ils le font tous en cachette mais il ne faut pas affoler le peuple….

         
    • Sully-Morland

      9 mai 2012 at 22 h 49 min

      Jacques Sapir nous parle au travers de paramètres qui, d’après moi, ne représentent pas l’ensemble des données qui participent à l’accélération de la fin de ce système. L’inflation structurelle est une indication encore mal définie, ou, plus exactement, insuffisamment abondée. Les critères démographiques peuvent être appréciés tant dans un sens que dans un autre car selon les grilles de lecture à CT ou à LT, un même paramètre peut s’avérer retord à soumettre à l’analyse. Pédagogiquement c’est plus aisé de ramasser tout ça en deux ou trois entités analytiques, mais concrètement ce n’est pas aussi simple et linéaire.
      On en reparlera.

       
      • zapatta

        10 mai 2012 at 3 h 23 min

        @ Sully-Morland

        Pour moi Jacques Saphir qui est avant tout pour la démondialisation dit l’essentiel : retour au franc et annulation de la loi 1973 ( et l’ issue de l’Europe et ses conséquences ça fait un moment qu ‘il les avaient prédites ) après  » l’inflation structurelle  » c’est un détail « …

        Qu’est ce qui vous dérange chez lui ? qu ‘il n’ait pas  » l’oreille d’ Hollande  » ça y est vous êtes redevenu  » Socialo  » 🙂

        J’ai parfois du mal à vous suivre dans vos convictions…

        Vous avez  » les boules  » parce que Bilbao a perdu ? c’est quand même beau ils sont allés en finale 🙂
        Bon c’est vrai qu’ils se sont pris une belle  » raclée » je vous  » taquine  » 🙂

        No pasàran

         
      • Sully-Morland

        10 mai 2012 at 6 h 52 min

        @Zapatta;

        L’économiste est brillant, certes, mais c’est sa discipline qui est entrain d’atteindre les limites d’une analyse holistique pertinente. Un exemple, le comparatif des données démographiques entre la France et l’Allemagne justifierait, à priori, une approche différente des inflations structurelles de part et d’autre du Rhin. Sauf que, si l’on y associe le différentiel des investissements en matière d’énergies alternatives et dont les retombées sont elles aussi différées dans le temps, il y a un rééquilibrage de ces mêmes différentiels dits structurels. Le système tel qu’il est régi ne prend pas–du tout– en compte des valeurs capitalistiques telles celles des investissements sociaux et des flux humains et celles de l’environnement dont les maintenances ne cessent pourtant de coûter et donc de peser sur les dettes souveraines et territoriales. Un des moyens de réajuster l’ensemble serait, à mon avis, de capitaliser ce qui ne l’est pas encore de façon comptable. Les analyses macroéconomiques pourraient alors brasser un ensemble de données beaucoup plus significatif dans l’étude des tenants et aboutissants qui régissent les phases fiduciaires dites « d’amorçages », puisque quand on parle d’inflation monétaire c’est ce dont il s’agit. Et l’inflation structurelle correspondrait à une molette de réglage de la première eu égard à un ensemble d’activités plus ou moins économiquement impactantes.

        Merci pour votre sympathique pensée à l’égard de l’Athlétic de Bilbao. Les approximations et les imprécisions dans les passes ont été sévèrement sanctionnées. Ce que je disais à mon gouyat de 16 ans acharné supporter de Bilbao, du BO et de l’OL…..
        Je ne suis pas un militant aveugle de quelque cause que ce soit après une très longue expérience de la défense de la cause basque. Et surtout pas celle du PS. Je regrette qu’Asselineau n’ait pas su trouver la faille du système pour défendre son point de vue, qui me plait bien.

         
    • ylan

      9 mai 2012 at 22 h 14 min

      @gy

      excusez moi gy mais quant je vois cela la France va devenir un pays de merde et pourtant je suis humain mais avec ce type de peuple on ne peux pas construire un pays.

       
    • ylan

      9 mai 2012 at 22 h 19 min

      @gy
      comment les Français peuvent accepter cela on est pas en Afrique non….

       
    • kawa

      9 mai 2012 at 23 h 04 min

      magnifique témoignage poubelle..ou comment faire peur aux gens. Comme il est malin d’aller voir des jeunes desoeurvrés, imbéciles et de leur faire dire ce que l’on veut.. vraiment géniale le témoignage de ce policier (pro ump ?). On connait la chanson, il faut empêcher la gauche de gagner les législatives pour avoir une jolie cohabitation stérile.
      Ne vous laissez pas manipuler encore…

       
      • Antilluminati

        10 mai 2012 at 0 h 15 min

        Enfin un active ses neurones.

        C’est regrettable que l’ignorance de ces français issu de l’immigration servent certains commentaires pour le moins douteux…

        Les français de souches ne sont pas plus intelligent, après avoir vu cette dernière élection.
        Donc je vois aucune raison pour montrer du doigts ces français et sous entendre que la France ira mal à cause d’eux.

         
  19. far

    9 mai 2012 at 18 h 55 min

     
  20. Menthalo

    9 mai 2012 at 19 h 00 min

    Le CAC a rebondi pile-poil sur la diagonale-support du bas de canal.
    Le S&P a t’il été sauvé in extremis par les PPT pour ne pas casser les 1350 et déclencher le sauve-qui-peut électronique ?
    ou bien le fait que la banque espagnole ait été nationalisée ?
    M’enfin, la Grèce avait 3 jours pour former un gouvernement, ça semble un vrai bordel

    et tout le monde de parler de virer la Grèce de l’Euro ou de redéfinir l’Eurozone…

    La visite de Fun Roupie à Flamby montre qu’on s’inquiète en haut lieu

    Pour les anglophones, Nigel Farage vient d’annoncer que « le Titanic européen a désormais heurté l’iceberg ».
    Il compare l’Europe actuelle à celle de 1932 préparant la montée du nazisme.
    « Les allemands d’aujourd’hui cherchent à supprimer la démocratie en Europe comme ils l’ont fait à cette époque. » (je cite à peu près)

     
    • nolane75

      9 mai 2012 at 19 h 21 min

      il va se passer quoi Menthalo???

       
    • zapatta

      9 mai 2012 at 20 h 45 min

      @ Menthalo

      Nationalisation de Bankia et annoncé une-demie heure avant la clôture du CAC peut être en rapport avec la visite de Fun Roupie à Flamby ? 😉 :

      Le FESF devrait verser 5,2 milliards d’euros à la Grèce

      Le conseil du Fonds européen de stabilité financière (FESF) a décidé mercredi de faire un versement de 5,2 milliards d’euros à la Grèce, passant outre l’opposition de certains Etats membres de la zone euro, a dit un responsable de la zone euro.
      « Le pays recevra l’argent », a déclaré ce dernier à la suite d’une conférence téléphonique relative au versement de cette tranche d’aide, dont Athènes a besoin pour honorer des remboursements de dettes.
      Le versement avait été remis en cause par certains pays de la zone euro après les bons résultats obtenus aux élections législatives de dimanche par les partis politiques opposés aux conditions attachés au plan d’aide international dont bénéficie la Grèce.

      REUTERS

       
      • ylan

        9 mai 2012 at 22 h 26 min

        @zapatta

        C’est le dernier versement après capoute

         
  21. jeance

    9 mai 2012 at 19 h 13 min

    « un oubli… »
    Matières premières: il n’y a plus de pilote dans l’avion

    PARIS – Les prix des matières premières à des niveaux très élevés, une instabilité toujours plus grande sur les marchés et une gouvernance mondiale en panne, voilà le constat dressé mercredi par les experts du rapport Cyclope, la bible des marchés mondiaux.

    Le trait le plus marquant des dernières années est l’instabilité grandissante sur l’ensemble des marchés de la planète. Malgré des efforts, la communauté internationale est impuissante à réguler, explique Philippe Chalmin, professeur à l’Université Paris-Dauphine et coordinateur du rapport rédigé par une cinquantaine d’experts.

    Jamais au fond la panne de la gouvernance mondiale n’a été aussi patente. Jamais aussi les espoirs de résultats concrets n’ont été aussi lointains. Il n’y a vraiment plus de pilote dans l’avion, alors que les prix sont à des niveaux élevés et devraient y demeurer en 2012, insiste ce dernier.

    Pour lui, en 2011, la gouvernance mondiale est allée d’échec en échec: de Durban (conférence sur le climat) en passant par Genève (cycle de Doha sur la libéralisation des échanges) et même Cannes (avec le peu d’avancées du G20).

    Pourtant, la situation des marchés reste complexe et pour les experts de Cyclope ils ne sont pas encore parvenus à sortir de la tourmente du choc financier qui a débuté en 2007/2008.

    Et parallèlement les productions agricoles et d’énergie ont encore du mal à satisfaire la brusque progression de la demande des pays émergents, en raison d’une période de sous-investissement au début de la crise.

    Le temps de l’investissement dans les matières premières est un temps long et nous avions oublié avec la crise que nous avions besoin de nourrir, d’éclairer… une population toujours plus importante, déplore M. Chalmin.

    – incertitudes sur la Chine –

    Par ailleurs, les conditions ne sont pas toujours réunies pour permettre les investissements nécessaires: les groupes hésitent encore parfois à investir dans certains pays d’Afrique peu sûrs, la Russie grand pays est plutôt fermée aux nouveaux investissements … Par ailleurs, dans certains pays occidentaux des phénomènes de rejet bloquent les avancées (comme c’est le cas en Europe pour les gaz de schistes et les OGM).

    A cela s’ajoutent les incertitudes concernant la Chine, dont le moindre soubresaut est ressenti dans le monde entier car l’ex-empire du Milieu est le pays qui peut faire la différence sur les marchés des matières premières.

    Ainsi, depuis quelques mois Pékin se positionne de nouveau sur le marché du maïs et est sur le point de redevenir un importateur majeur, ce qui bouleverse soudain tout l’équilibre de ce marché.

    Malgré le récent ralentissement de l’économie chinoise qui a provoqué à l’automne dernier une chute des cours de certains matériaux (cuivre, coton, caoutchouc…), M. Chalmin s’attend à ce que le changement de pouvoir politique à Pékin en septembre prochain favorise un scénario de relance.

    Cela pourrait donc de nouveau entraîner des tensions sur certains produits notamment sur les produits agricoles tels que le soja, comme le redoute le spécialiste. Mais au vu de l’instabilité actuelle, il est de plus en plus difficile de prévoir l’évolution future des cours.

    source romandie

     
  22. larevolutionpacifique

    9 mai 2012 at 20 h 22 min

    Reblogged this on la révolution pacifique blog libre and commented:
    Alice ca glisse… au pays des merveilles
    Bravo franky… c’est du savon d’marseille!!!!!!

     
  23. Menthalo

    9 mai 2012 at 21 h 06 min

    @nolane75
    A lire zerohedge, il y a une très grosse échéance de versement du ESFS demain … 10 mai
    l’article n’est pas lumineux et je n’ai pas réussi à croiser leurs infos pour comprendre.
    Mais il semblerait que l’histoire de la dette grecque rebondit…
    Les détenteurs de la dette grecque devait avoir un virement demain, mais qui semble retenu à la source.
    Par ailleurs, la Grèce doit se refinancer de 435 millions d’euros le 15 mai sinon les fonctionnaires ne seront pas payés…
    Le ESFS, qui devait verser 1 milliard à la Grèce, aurait dit que la Grèce n’en a pas besoin maintenant mais seulement en juin et qu’elle ne touchera cet argent qu’au fur et à mesure de ses besoins.

    Il y a un bras de fer des Banksters sur le non-gouvernement grec
    en plus d’une entourloupe gigantesque.

    Que va t’il se passer ?
    La chute du Crédit Agricole et d’autres banques probablement.

     
    • zapatta

      9 mai 2012 at 21 h 12 min

      Bonsoir Menthalo

      Le FESF versera 4,2 milliards d’euros à la Grèce le 10 mai

      Les pays de la zone euro ont maintenu la Grèce à flot mercredi en décidant le versement d’une somme de 5,2 milliards d’euros au pays et ce malgré la réticence de certains Etats de procéder à ce paiement après le résultat des élections grecques.

      Le Fonds européen de stabilité financière (FESF) a précisé dans un communiqué qu’une somme initiale de 4,2 milliards d’euros serait versée jeudi, le milliard restant devant être transféré plus tard « en fonction des besoins de financement de la Grèce ».
      Le FESF a précisé que le pays n’avait pas besoin de cette somme restante avant juin.

      REUTERS

       
    • nolane75

      9 mai 2012 at 21 h 18 min

      pourquoi la chute de credit agricole???
      et bnp???
      et toutes les autres banques francaises donc HSBC?

       
      • david

        9 mai 2012 at 22 h 17 min

        les ploucs du credit cornuto ont tout au plus 50 milliards de fonds propres …et sont exposés à 1600 milliards de dettes…

        tu vois mieux le problème…

        quand les maquillages comptables vont tomber la banque tombera ……..

         
  24. Trankiloo

    9 mai 2012 at 21 h 23 min

    HSBC est une banque anglaise, la livre remonte

     
  25. zapatta

    9 mai 2012 at 21 h 32 min

    Alexis Tsipras, chef de file de la Coalition de la gauche radicale hostile aux conditions de l’aide internationale à la Grèce, a renoncé mercredi à former un gouvernement. « Notre proposition a obtenu un large soutien dans la société mais pas au Parlement. Nous ne serons pas en mesure de réaliser notre rêve de former un gouvernement de gauche.

    « Demain matin, je remettrai mon mandat », a-t-il déclaré, s’adressant aux députés de son mouvement, arrivé en deuxième position des législatives de dimanche.

    Son échec renforce la probabilité d’un nouveau scrutin. Evangélos Vénizélos, numéro un du Pasok, devrait être le troisième et dernier à être invité à former un gouvernement.

    AFP

     
  26. Menthalo

    9 mai 2012 at 21 h 41 min

    LOL
    en cherchant l’info en anglais, il n’y avait que des copié-collé de ZH
    le seul complément d’info sur ZH est celui-ci:

    Why is this an issue?
    Because net of the payment due TO the ECB, the payment that Zero Hedge pointed out first on May 15 to non-PSI compliant bondholders may very well not be made, unleashing total chaos as to what happenx next:

    If Greece were not to get the money, it would face financing problems because of a lack of cash for salaries as well as money for the redemption of 435 million euros of a bond maturing on May 15, a bond that was not fully swapped into new paper under the Greek debt restructuring deal finalized last month.
    Somewhere Tim Geithner, whose « plan » this latest farce is, is cackling for now. Soon, he will be crying.

    @nolane75
    le CA est très lourdement chargé avec les dettes des particuliers grecs, je crois.

     
    • nolane75

      9 mai 2012 at 22 h 12 min

      les sources?????????
      comment tu peux conclure comme ca sans complement d information???

       
      • gwendoline

        10 mai 2012 at 9 h 38 min

        @Nolane75De plus, de grandes banques européennes sont directement exposées en Grèce comme le Crédit Agricole qui est d’après le Wall Street Job Report la banque la plus touchée par la crise !

        En août 2006, le Crédit Agricole avait en effet pris le contrôle de 72% de la banque Emporiki ( troisième en nombre d’agence et cinquième par les actifs en Grèce ) pour 2 milliards d’euros. Emporiki avait ainsi, selon Reuters, généré une perte nette de 582,6 Millions d’Euros en 2009, de gros soucis à venir donc !

        http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/crise-systemique-vers-une-dette-74727

         
      • Louis

        10 mai 2012 at 10 h 08 min

        Bonjour Gwendoline Ne perdez donc pas votre temps dans le nourrissage de troll !

         
    • Clavreul

      10 mai 2012 at 0 h 30 min

      Pour le CA vous avez tout à fait raison Menthalo, avec le cours de son action à moin de 4 euros cela devient cataclysmique.

       
      • zapatta

        10 mai 2012 at 0 h 42 min

        Salut Clavreul

        Comment vas tu ?

         
      • Clavreul

        10 mai 2012 at 0 h 58 min

        Salut Zapatta, ça va aller en attendant le déluge !

         
    • zapatta

      10 mai 2012 at 2 h 26 min

      Les responsables de la zone euro qui se sont réunis mercredi soir « ont décidé de laisser le versement du milliard qui reste à la décision de l’Eurogroupe lundi » lors d’une réunion prévue de longue date à Bruxelles, a précisé à l’AFP une source gouvernementale européenne.

      « La Grèce n’a pas besoin du milliard restant avant juin et (cette somme) sera versée en fonction des besoins de financement » du pays, a indiqué dans un communiqué le FESF.

      Il précise que les 4,2 milliards versés jeudi « iront sur un compte spécialement réservé au paiement du service de la dette » grecque.

      Le conseiller économique du gouvernement grec sortant, Ghikas Hardouvelis, avait exprimé des inquiétudes un peu plus tôt mercredi. « Il y a des questions sur le versement ou non de cette aide », avait-il affirmé.

      La Commission européenne avait dans un premier temps confirmé que les 5,2 milliards d’euros seraient versés jeudi en dépit de l’incertitude politique qui pèse sur le pays.

      Mais les incertitudes en Grèce ont poussé certains pays, surnommés « les triple A » en référence à la notation la plus élevée attribuée à leur dette, à demander des assurances, avait indiqué à l’AFP une autre source gouvernementale, reconnaissant que l’impasse politique que traverse Athènes « inquiète tout le monde ».

      Pour cette source, il n’était pas question de geler la tranche d’aide à la Grèce, car « il y a une prise de conscience du fait que ne pas payer, c’est se tirer une balle dans le pied car c’est de l’argent qui profite aux créanciers, donc à nous tous ».

      Au-delà de cette échéance toutefois, c’est l’incertitude. Plusieurs responsables européens ont affirmé qu’Athènes devait respecter les engagements pris auprès de ses créanciers si elle voulait continuer à recevoir de l’aide.

      « Si la Grèce veut rester, il n’y a pas de meilleure voie que celle que nous avons adoptée, on ne peut pas avoir l’un (le sauvetage financier) sans l’autre » (les économies et les réformes), a affirmé le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble, lors d’un colloque à Bruxelles.

      Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a lui aussi estimé qu’Athènes ne recevrait plus d’argent sans respect des engagements vis-à-vis de ses créanciers. Son homologue luxembourgeois, Jean Asselborn, est sur la même ligne.

      « Nous devons dire à présent au peuple grec que la situation est sérieuse, qu’aucun pays de l’UE ne pourra débloquer ne serait-ce qu’une parcelle de ces 130 milliards d’euros que nous avons mis à la disposition des Grecs s’il n’y a pas de gouvernement en état de fonctionner, qui respecte les règles établies et gère l’argent qui est versé », a-t-il dit lors du même colloque à Bruxelles.

      La Grèce devra rembourser quelque 450 millions d’euros d’obligations dès lundi que ses détenteurs ont refusé d’effacer dans le cadre de la vaste opération de restructuration de sa dette menée en mars.

      Athènes doit en outre rembourser quelque 3,3 milliards d’euros d’ici le 18 à la Banque centrale européenne.

      Le versement de la prochaine tranche d’aide doit en théorie être décidé en fonction des discussions entre les bailleurs de fonds et les autorités grecques prévues en juin, mais est désormais hypothétique.

      Selon les analystes de Credit Suisse, de ce nouveau feu vert dépendra le versement d’une tranche d’aide de 23 milliards d’euros destinés à la recapitalisation des banques grecques, et de 8 milliards supplémentaires pour aider Athènes à faire face à ses échéances de remboursement, réduire son déficit et assurer le paiement d’arriérés.

      AFP

       
  27. david

    9 mai 2012 at 22 h 15 min

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/05/09/20002-20120509ARTFIG00624-l-espagne-et-le-portugal-choisissent-l-austerite.php

    l’espagne et le portugal ….

    manquent pas d’air ces journaleux collabo …la réalité c’est que la troika a choisi pour les espagnols et les portugais …c’est pas tout à fait la même chose……..

    en tout cas les deux commis de l’oligarchie sur cette photo ont le sourire …leur bétail respectif lui ne va pas rire……

     
    • zapatta

      10 mai 2012 at 1 h 06 min

      @ Clavreul

      Ca me fait plaisir de te revoir ces derniers temps tu étais devenu plus rare

      Je crois bien que ce  » coup- ci  » on y est… qu’ en penses tu ?

       
      • Clavreul

        10 mai 2012 at 1 h 43 min

        Les  » prémonitions  » d’Albert Pike se succèdent Zapatta, à l’heure qu’il est nous sommes dans le bas de la lettre ( rire ). Nicolas Sarkozy doit quelque part se délecter de voir le futur du président Hollande. Cela fera office de vangeance !

         
      • zapatta

        10 mai 2012 at 1 h 54 min

        Hollande c’est sur !! il va vite devenir impopulaire 😉
        Quelle mascarade cette élection et dire qu’il y a les législatives qui arrivent…

        D’après moi la droite aura la majorité comme ça  » impossible de gouverner « …
        T ‘es prêt pour la révolution ?

         
      • Clavreul

        10 mai 2012 at 2 h 15 min

        On est jamais prêt pour une révolution Zapatta, mais tu vas voir, ça va aller bien au delà d’une révolution. Les peuples vont s’animer dans la violence, les peuples vont avoir faim. Une troisième guerre mondiale pour le dessert, et peut être que ni toi ni moi ne seront là pour le digestif.

         
      • zapatta

        10 mai 2012 at 3 h 17 min

        Je sais Clavreul mais j’ai toujours  » l’espoir  » si seulement la majorité des gens comprenait ça serait vite réglé..
        Et ça c’est  » le scénario du pire  » pour eux..
        Au lieu de ça la majorité des gens se laissent manipuler en se liguant les uns contre les autres ..

        Malheureusement comme tu dis tout ça va finir en guerre civile
        A mon avis ça va commencer par la Grèce eux aussi il ont mis du temps à comprendre..
        Je les plains..

        Quant à la W 3 j’ y crois pas en tout cas pas pour l’instant
        Tu cites Pike mais n’oublie pas ce qu’il dit  » nous serons démasqués « …

        ILs y arriveront pas à leur NOM même si c’est sûr  » qu’on morflera  » et tu verras on fêtera ça autour d’une bonne bouteille..

        A la grâce de Dieu..

         
      • Villain Nemesis

        10 mai 2012 at 16 h 14 min

        Entre deux monde , quand Zbig voulais un choc des civilisations horizontal , on doit en effet en etre très proche ! Attention aux solutions que l’oeil va nous apporter;)

         
  28. david

    9 mai 2012 at 22 h 24 min

    http://www.theregister.co.uk/2012/05/09/queen_speech_ccdp/

    ils vont pas farter……….les brittons …

     
  29. syldeg

    9 mai 2012 at 23 h 26 min

    ils ont de l’humour à auchan

     
  30. Tomi

    10 mai 2012 at 0 h 41 min

    Bonsoir à tous ,

    oK je patiente avec mes 30 Napoléons , 200 Hercules et mon tas de semeuses…..

    J’ai planté des fèves et des tomates….ok çà vient…avec de petites tètes..

    Biz à tous…Menthalo , Noé , Denissto et Mr Delacroix______(tout lu depuis 10 ans)

    Tomi de Nice_______________

     
  31. david

    10 mai 2012 at 1 h 36 min

     
    • Astimer

      10 mai 2012 at 4 h 42 min

      MDR !

       
  32. Menthalo

    10 mai 2012 at 12 h 33 min

    TOMI on n’écrit pas ce genre de choses sur le forum.

     
  33. Villain Nemesis

    10 mai 2012 at 16 h 08 min

    http://www.youtube.com/watch?v=1jBik6fTMR4 Pour ceux qui suivent , Episode 14 de la Saga Climategate ! Merci

     
  34. Villain Nemesis

    10 mai 2012 at 16 h 12 min

    On devrait tous se transformer en commerciaux de la méthode Islandaise , les banksters et autres politiques responsables sous les jaules , ça me plairait ! Mais nous ne sommes pas autonomes à + de 90% comme eux.
    ps: les deux attentats ne Syrie sont à pleurer,. Un starter de plus!

     
 
%d blogueurs aiment cette page :