RSS

Trader Noé – Un simple point

01 Mai

Aujourd’hui la majorité des marchés européens sont fermés.
Nous surveillerons le Gold Spot qui est sur son point des résistance. Le franchissement des 1672 puis 1690 permettrait au métal de se rapprocher des 1795-1850 et 1930 dollars l’once.
En revanche, un échec sous les 1672 suivi d’une cassure des 1645 permettrait au cours de se rapprocher des 1570-1560 dollars l’once.

A la vitesse des dégradations émises par les agences de notation, l’or n’aura peut être plus le temps d’aller chercher le point impulsionnel des 1300 dollars l’once environ.

Comme pour le pétrole, certains sont pressés.
La soif de l’or ne fait que commencer. Joyeuses Pâques !……

Publicités
 
24 Commentaires

Publié par le 1 mai 2012 dans Non classé

 

24 réponses à “Trader Noé – Un simple point

  1. marc153

    1 mai 2012 at 19 h 44 min

    Joyeuses Pâques à vous aussi Trader Noë, et bon Noël aussi pendant qu’on y est. 😉
    Ou alors je n’ai vraiment pas compris la blague?
    Pour ce qui concerne l’or, il n’a pas réussi à passer 1672, bravo pour la précision car c’est en effet à 1671 et des poussières qu’il est retombé, 1661 à l’instant où j’écris, 18:44 GMT

     
    • fibo

      1 mai 2012 at 19 h 59 min

      on vs a deja dit qu’on ne joue pas avec l’or (speculer en bourse,,), on l’achete en metal, qu’on garde,,,
      bon courage et gestion du stress,, pour les joueurs,,,,

       
  2. Francky Vincent

    1 mai 2012 at 19 h 56 min

    Toute analyse de ce genre est synonyme de grand cirque car tout est manipulé, alors arrêtons l’hypocrisie générale !!!

    L’or bougera SEULEMENT lorsqu’il y aura un grand désastre d’ordre financier avec des dizaines de banques et d’états en défaut de paiement ou lorsque nous serons en guerre au moyen orient. Toute autre interprétation est dur pur cinéma hollywoodien…

     
    • marc153

      1 mai 2012 at 20 h 05 min

      Bien sur que tout est manipulé, c’est bien la raison pour laquelle nous sommes sur ce blog à attendre des infos des gens qui savent plus que nous car ils cotoient les manipulateurs et autres gens importants…

       
    • jiji

      1 mai 2012 at 20 h 12 min

      on le sait ! et les prévisions sont quasi exactes la plus part du temps, alors ….

      ps: pas besoin d’être devin pour savoir que l’ or s’envolera vraiment quand il y aura effondrement; commentaire inutile ..

       
      • Francky Vincent

        1 mai 2012 at 20 h 46 min

        @ jiji

        Vous êtes doublement inutile car vous commentez un commentaire inutile issu d’une info inutile, alors nous sommes d’accord cette fois…

        Bonne nuit et faites de beaux rêves d’effondrement, mais avant vérifiez votre sommier, on ne sait jamais…

         
  3. jozecat

    1 mai 2012 at 20 h 19 min

    ….. Nouveau carème ? J’ai depuis longtemps mis ma tête dans la cendre comme le prophète Jérémie…

     
    • jozecat

      1 mai 2012 at 20 h 53 min

      D’ailleurs, me v’la :

       
  4. duc

    1 mai 2012 at 21 h 13 min

    Enigme !

    Roland Moreno, « l’inventeur » de la carte à puce est mort. il est le fils de Charles et Fernande Bahbout (nom typiquement juif). Il venait d’Egypte, et arrivé en France, il est allé au Lycée Montaigne et Condorcet.

    Son parcours n’explique pas son invention !

    en 1967 (à 21 ans), journaliste-reporter à Détective,
    entre 1967 et 1968, garçon de courses à L’Express,
    en 1969, éditorialiste à L’Écho de la Presse et de la Publicité ,
    entre 1969 et 1970, chroniqueur au Bulletin du péri-alpinisme ,
    de 1970 à 1972 secrétaire de rédaction à Chimie-actualités

    Et il a apparemment juste le bac. Il a abandonné ses études de fac.

    Donc, il travaille dans un domaine qui n’a strictement rien à voir avec l’électronique. Le journal pour lequel il travaille n’a rien à voir avec l’électronique. Il n’a aucun diplôme même de niveau moyen en électronique. Ce n’est clairement pas un scientifique ou un ingénieur, ou un technicien.

    Et d’un seul coup, pouf, il invente la carte à puce. Etrange pour le moins. Et bizarrement, Il y a un ingénieur français, du nom de Daniel VESQUE, qui conteste la paternité de l’invention à Moreno. En fait, Roland Moreno aurait déposé le brevet sur la carte à puce en tant que déposant, pas en tant qu’inventeur. Vesque aurait donc réalisé l’invention pour le compte du CNET. Selon Vesque, l’association Innovatron (créée le 4 juillet 1972 par Moreneo) aurait démarché le CNET en 1973 ; aurait pris connaissance de l’invention de la carte à puce (nov 73 via l’inspecteur principal du CNET), et l’aurait pris de vitesse dans la course au dépôt de brevet (25 mars 1974 pour Moreno contre 31 décembre 1975 pour le CII-HB, filiale de France Télécom à l’époque). Ensuite, CII-HB au lieu de chercher à récupérer l’invention, aurait cherché à négocier avec Moreno en 1976. Il aurait donc laissé tomber le vrai inventeur Daniel Vesque.

    Vesque a été dans cette affaire bien naïf, il est fort à parier que des banksters apatrides cherchaient à toucher le pactole qui doit se trouver à l’heure qu’il est, dans les iles caïmans.

     
    • François

      1 mai 2012 at 22 h 20 min

      Attention, la Kommandantur va vous accuser d’antisémitisme….

       
    • Louis

      2 mai 2012 at 6 h 30 min

      Je dirais, qu’il avait un grand sens de l’opportunisme, « qualité » essenciel pour réussir dans ce bas monde. Il devais être rusé et malin pour deviner que la carte à puce aurait un tel succes.

      Pour ce que je connais de cette histoire, c’es que la France ou les entreprise Française n’on pas accepter son invention et qu’il a due partir au USA. C’est cette histoire qui a été diffusée.

       
    • xeo

      2 mai 2012 at 10 h 12 min

      @duc
      « .. Et il a apparemment juste le bac. Il a abandonné ses études de fac …. Et d’un seul coup, pouf, il invente la carte à puce. Etrange pour le moins… »
      pas necessairement, … cela peut etre le genre de parcours de qqu avec un QI supérieur a la moyenne ….

       
  5. sand

    1 mai 2012 at 21 h 24 min

    Bonsoir tout le monde… j’éspère que vous allez tous bien.
    J’étais en Isère pour un weekend prolongé. Je vous avoue que ca fait du bien de lacher un peu prise, bien que vous manquiez tous ; )..les gens en bas ne sont pas vraiment intéressés par tous les sujets évoqués ici…
    J’ai été frappé par le fait que personne en bas ne ressent la crise. tout va bien d’après eux.

     
    • Sully-Morland

      1 mai 2012 at 22 h 25 min

      @Sand;

      Pour occulter le manque d’expertise quant aux racines de cette crise on nous balance des nonos à ronger dont celui sur le thème de l’immigration.
      Les jeunes diplômés grecs et espagnols se caltent à tires d’ailes de leur pays. Vous croyez que c’est un enrichissement pour leur pays qui a payé leurs études, leurs soins de santé, etc, jusque là ? C’est donc tout bénéf pour les pays d’accueil.
      On appelle ça des transferts de capitaux…..humains. Mais gratos, pour les bénéficiaires. C’est qui les baisés ?
      Alors qu’on arrête de brailler à tout va sur des sujets pour lesquels personne n’a sérieusement défini des tenants et des aboutissants. Si on respectait une règle d’équité dans les transferts, et en temps de disette, la question de savoir si oui ou non on doit régulariser au « cas-par-cas » (ou selon la sainte formule alambiquée du moment) des étrangers NE SE POSERAIT PAS car nous n’en aurions–et nous n’en avons — pas les moyens. Plus de débats tordus à la mord-moi le noeud du style “l’avenir est au métissage” des uns ou du “sus aux étrangers” des autres. Des règles comptables équitables et durables, merde !
      Ensuite, en périodes dites de reprises économiques, le débat porterait sur le comparatif à moyens et longs termes d’intrants exogènes avec prise en compte de leurs frais de transferts et d’intégrations et les investissements en termes de politiques de la famille , d’éducation, de formation pour les futurs travailleurs-consommateurs made in France.
      Une telle initiative permettrait de préserver l’image de notre nation à l’égard des pays moins développés et victimes de l’hémorragie continue de ses forces de travail. Et diplomatiquement nous pourrions retrouver l’aura que la France connaissait sous la conduite du Grand Charles.

      Qui est opposé à un cadre de gestion des flux de ce type là ??

       
      • sand

        1 mai 2012 at 22 h 31 min

        Sully. si vous usiez de mots simples je pense que je pourrais vous rèpondre..vous y allez forts dit donc !!
        en termes simplifiés vous diriez cela comment ?

         
      • Sully-Morland

        2 mai 2012 at 0 h 28 min

        @sand;

        En termes simples. Une personne qui a bénéficié d’une éducation, d’une formation et des soins de santé payés par son pays et qui veut partir à l’étranger pour y travailler sans projet réel de retour représente une perte nette pour son pays d’origine. Par contre, c’est une aubaine pour le pays qui l’accueille si ce dernier manque réellement de bras ou de cerveaux. En temps de crise, les pays de destination des vagues migratoires, les pays les plus développés, rechignent à laisser venir chez eux des flux d’immigrés encore plus nombreux que dans les périodes précédentes. Tout d’un coup on y découvre que les minimas sociaux pourraient y être aussi attractifs, si ce n’est plus, que des emplois de plus en plus rares, moins bien bien payés et souvent clandestins. Et, un peu comme avec la politique de Saint Benoit qui, faute de pouvoir attraper le diable, corrigeait sévèrement le moine susceptible de l’héberger,c’est le travailleur d’origine étrangère qui devient une des causes principales de notre crise…..
        Ceux qui, en temps de reprises économiques, sont très friands de ces travailleurs dociles qui acceptent les besognes les plus difficiles, parfois mal rémunérées et peu déclarées, se mettent à politiser.En faisant porter la responsabilité du chômage sur les immigrés, les représentants des intérêts de ces employeurs se déchargent à bon compte d’explications autrement plus nuancées et de remises en question que la situation exige.
        La cohérence voudrait que si on est contre le recours à de la main d’oeuvre éxogène (étrangère), ça le soit aussi en périodes de reprises économiques, non ?
        Donc, on se donne un cadre qui ne peut souffrir d’aucune critique partisane d’un côté comme d’un autre. Ce cadre est celui de fixer un tarif pour chaque transfert. Comme cela se passe entre les clubs de foot, entre-autre. A partir du moment où quand on a besoin d’un travailleur étranger on doit s’acquitter d’une somme auprès du pays qui l’a éduqué, formé et soigné…….On réfléchit plutôt à plusieurs fois si par cas ici même, dans notre pays, nous n’aurions pas du capital humain de disponible. Plus question de se disputer avec des gens de mauvaise foi sur cette question-là, ou on a les moyens de, ou on ne les a pas, point barre. Les pays d’où nous viennent les immigrés seraient bien obligés de reconnaitre notre sens de l’équité et en retour les flux seraient subordonnés à encore plus de contraintes administratives.

         
      • sand

        2 mai 2012 at 7 h 33 min

        Bonjour,
        D’accord je comprend à présent. Merci pour votre explication.
        l’Immigration d’entrants exogènes en masse n’est pas la politique que je mettrais en avant, c’est certain. Pour ne pas arriver a cette situation, le gouvernement devrait définir un plan et l’ensemble des citoyens devraient le respecter ou alors ne pas prétendre vouloir s’intaller en ces terres.

        – La retraite pour les femmes à 50 ans.
        – La retraite pour les hommes à 60 ans
        – Ecole obligatoire jusqu’à 18 ans ( pas avant la majorité)
        – Service militaire à 18 ans obligatoire, (si refus orientation vers service civile (il y a toujours à faire).
        – Tout jeune ayant décidé de quitter l’école avant ses 18 ans, doit de fait entrer dans la vie active et participer à l’effort national. Aucune aide lui sera accordé si refus de travailler. Sa suffit les caprices. Le jeune doit comprendre qu’il n’est pas le nombril du monde.
        Ainsi vous règlerer le problème de l’immigration éxogène.

         
      • sand

        2 mai 2012 at 7 h 34 min

        Bien le bonjour ..

         
      • sand

        2 mai 2012 at 7 h 37 min

        Et moi je devrais retourner à l’école pour régler mes problèmes de fautes d’orthographe également.

         
  6. unmar

    2 mai 2012 at 0 h 00 min

    bonsoir
    @sully,n’est ce pas le systeme qu’utilise le canada ?(immigration avec recherche de stabilité pour l’entrant), dans tout les cas c’est une façon de voir les choses , peut etre moins fouilli qu’actuellement, une chose plus calculée mieux tenue donc qu’on pourrai considérer plus positive pour tout le monde en théorie
    .
    mon avis personnel strictement hors sentiment , cela peut certainement poser des souci par la facon dont quels organismes ou influences gèrent les dites « règle d’équité dans les transferts » et par quel motivation accompagnent elles ces regles. la ou vous avez raison , c’est la question des tenants et des aboutissants, pour definir un peu plus ce debat pour y voir plus clair.

    @sand , ah non désolé je ne peux pas vous laisser dire ça! 😉 , il devrait au contraire mettre plus de détails car c’est un projet au source d’ interprétation assez large .

    au dela des deux extrêmes dont sully a parler (« sus au etrangers » et « vive le metissage ») , donc pour ne defendre aucune embleme special il me semble , il y a et y aura encore beaucoup de pays en pleine misere et d’autres en bon état au même moment donc les flux migratoires oscilleront invariablement vers ces axes je suppose .le fait de durcir , regler , modifier compiler des lois allant dans ce sens ne regle aucun de ces problemes il me semble, enfin si mais c’est certainement comme si on fermait les yeux sur le reste du monde pour n’en garder que les quelques élus meritant le droit de sol.c’est un systeme un peu autobloquant moralement parlant , d’un coté il veut sortir le meilleur de l’immigration , d’un autre coté , il occulte la vrai face du monde , je ne pourrai jamais prendre une decision la dessus,je la laisserais a d’autre

    du coup j’ai ecrit ce devellopement pour rien , car je n’ai pas d’avis tranché sur cette gestion des flux ! 🙂

     
  7. Alcide

    2 mai 2012 at 9 h 35 min

    La question des flux migratoires est biaisée car c’est en réalité une politique volontariste des élus franmacs satanistes de détruire la culture , la famille , les valeurs fondamentales occidentales par un peuplement exogène , totalement étranger à notre mode de vie et volontairement choisi inassimilable et improductif en majorité.
    Donner des droits sociaux à une multitude de femmes étrangères souvent enceintes ou créer les lois du rapprochement familial en est caractéristique , cela ne répond pas à une nécessite économique de la France mais à un suicide de la France.
    C’est bien en réalité une attaque contre le peuple de France.
    Pour les zélites autoproclamées : Le peuple vote mal , et bien changeons le peuple.

    Le gros de la population immigrée en est autant victime et manipulée que les autochtones.

    Politique de métissage forcé , largement promue par les médias aux ordres ,étonnamment exigée par des gens qui défendent jalousement la pureté de leur race qui détermine aussi curieusement leur religion.
    Il n’y a pas de symptomatique plus raciste que celle qui défend la notion vulgairement acceptée d’antiracisme ou antisémitisme .

     
    • Sully-Morland

      2 mai 2012 at 11 h 51 min

      @Alcide;

      Soit, soit……..
      Mais le vieil adage qui dit « à pute, pute et demie » nous indique d’être malins et de proposer des alternatives parfaitement présentables, soft, irréprochables à l’analyse de l’équité.
      Ce qui compte c’est le résultat.

       
 
%d blogueurs aiment cette page :