RSS

Archives Mensuelles: mai 2012

Trader Noé – Analyse du 31 mai 2012

L’indice E-mini SP 500 a bien réagi après son échec sur la résistance des 1330 points.
Le principe consisterait à donner une nouvelle vague d’impulsion baissière pour arriver à casser le support phare des 1280 points.
Dès que ce seuil sera cassé, il faudra s’intéresser aux supports 1260 et 1190 points.

Pour l’EURUSD, nous avions comme objectif principal le support des 1.2350. Le niveau des 1.2360 a été atteint. Désormais la rupture des 1.235 puis 1.2315 déclenchera probablement une nouvelle phase d’accélération vers les supports évoqués ces derniers jours (1.175-0.9).

Le Bund reste toujours haussier. Pour rappel nous avions anticipé la hausse depuis le seuil des 135. Tant que le cours évolue au-dessus des 144 il peut poursuivre sa hausse vers les résistances évoquées dernièrement.

Le Brent a bien réagi et se rapproche du support phare des 100 dollars. Sa rupture nous inciterait à voir le support important des 89-90 dollars le baril.

Concernant les bancaires, pour BNP nous regarderons le support important des 21.5 euros… pratiquement le plus bas de l’été 2011. En cas de rupture, nous regarderons le support des 20-17 et 12 euros.

Pour Crédit agricole… toujours le support des 2.9 à regarder. D’ailleurs il est très défendu pour le moment.

Pour Société Générale, nous regarderons le support des 14 euros. La rupture de ce seuil pivot nous inciterait à surveiller le support des 8 et 4.3 euros.

France Telecom évolue toujours sous la résistance des 10.6 euros. Tant que le cours est sous ce seuil, nous suivrons les supports des 10 et 9.7 le pivot très important. Sous ce seuil, il faudra être très attentif.

Le scénario est semblable pour EDF qui évolue sous la résistance des 16 euros. Nous surveillerons toujours le support pivot des 15 euros. La rupture de ce niveau fragiliserait à nouveau le cours avec des supports à 12.5-10-7 euros.

Publicités
 
83 Commentaires

Publié par le 31 mai 2012 dans Non classé

 

Le pari de Menthalo

Ce n’est qu’un pari.

Mon analyse, qui n’est pas totalement libre, parce que j’ai pris parti et que je suis en position massivement « Short » sur l’euro et le CAC.
Je précise ce point par honnêteté intellectuelle.
Mon pari personnel, c’est que demain, jeudi 31 mai, nous allons assister à une très violente accélération des marchés à la baisse.

EURO

Les nouvelles des banques européennes sont catastrophiques. Entre les Bank-runs chez nos voisins et les mesures préventives chez nous.
Entre les prêts acceptés, puis annulés dans certaines de nos banques en difficulté.
Entre les nouvelles difficultés de Dexia, qui a déjà perdu les dizaines de milliards injectés il y a 6 mois.
Entre les difficultés des banques espagnoles, qui risquent d’être mise en faillite.
Et les CDS de l’Allemagne qui semblent « pricer » une dévaluation de l’Euro à 1,17 à  court terme.
Si on ne fait que regarder ce graphique hebdomadaire, l’Euro a cassé son support oblique à 1,25, même si cette bougie hebdomadaire, pour être validée doit attendre samedi. Néanmoins, certains schémas d’ensemble, certaines tendances sont plus facilement décelables en prenant du recul et donc en regardant les graphes hebdomadaires.
La cassure de ce support implique d’aller chercher le support inférieur. Celui-ci est à 1,2320 voire 1,229x … Sera t’il atteint demain, jeudi 31 mai ?
Mais si la série de statistiques à paraitre demain sont mauvaises, on pourrait avoir une accélération vers 1,17 … c’est du moins jouable à TCT.
Le deuxième point essentiel concerne le pétrole. Les cours du pétrole sont déterminés par une poignée de banques sur l’ICE (marché international), mais ces fluctuations sont dictées par les hommes du Bilderberg, eux-mêmes dominés par le Cartel des Banques et les « 7 soeurs », alias le Cartel des pétroles.
Le Brent a cassé le support des 106$ puis le support des 105 …. Ces messieurs vont donc ramener les cours sur le prochain support à 102$, voire  le support des 100$.  En dessous, ce serait la cave et la mort des marchés actions. Un krach profond.
Le pétrole annonce une hausse du Dollar et une chute des actions à TCT.

GOLD

L’or a subi des attaques répétées ces 3 dernières semaines. Le support a été sollicité à de nombreuses reprises. Aujourd’hui encore, les cours ont été tester les 1530$. Quelle va être la réaction de l’Or, l’étalon monétaire universel, face à la chute de l’Euro et des marchés… si tant est que la chute de l’euro s’accélère, comme je le pense demain ?
Soit l’Or reste sur son support à 1525, montrant qu’il est au-dessus des monnaies
Soit il casse ce support pour aller à 1485
Soit il va chercher le bas du canal baissier à 1440$, montrant qu’il est encore manipulé par les Bullion Banks et JPM, qui sont pourtant dans une situation critique.
Quoiqu’il en soit, la POBC va en profiter pour compléter ses stocks d’or et d’argent demain à bon compte, en achetant sur le Marché de Londres alors que les escrocs de WS vendent de l’or-papier alourdissant la position qui mettra le CME en faillite…. pas grave, c’est le contribuable américain qui paiera.
Quoique fasse l’or demain, vous serez spectateur de la main-mise de la Chine sur le marché des métaux précieux. La main passe.

Silver

Pour Trading0088, qui scrute  la méthode de Gann appliquée au trading du Silver (voir sa vidéo sur youtube ), le 31 mai verra l’Argent à 19,90$.
Trading0088 est un excellent pédagogue pour expliquer cette méthode, il est très convainquant.
Néanmoins, suivant ses analyses de Gann depuis près de 6 mois, il lui est déjà arrivé de se planter sur le timing… je regarde donc avec intérêt, légèrement sceptique cependant.
Pour que le silver chute violemment de 27,6 à 19,9$, cela impliquerait de casser un certain nombre de supports solides comme 26,4$ notamment. Il me semble que pour permettre une telle chute, il faut que l’Euro chute très violemment demain, ainsi que les marchés actions… Or comme vous l’avez vu plus haut, l’Euro est en train de dévaluer… et il pourrait aller à 1,17.
Moralité de l’histoire, si vous voulez acheter de l’argent physique, surveillez les marchés demain en mettant votre trésorerie en USD.
Je rajouterai, que j’ai acheté du silver hier et j’en achèterai demain peut être à 26,4, peut être à 23,5 … cela n’a guère d’importance. Ce que je cherche c’est être en physique et sortir totalement des marchés et autant que faire se peut des monnaies. J’achète pour le LT en sachant qu’un jour le ratio Or/Ag sera à un seul chiffre.
(cf  mon dossier  « l’or, l’argent et la réforme monétaire »  370 pages en pdf )

Bourses 

Les indices américains pendant 8 jours de bourse, ont essayé de passer au-dessus de la première résistance… objectif : faire croire que la chute depuis le 27 mars n’était que la consolidation de la vague de hausse depuis le 25 novembre. Ce scénario ou cette interprétation des graphes pouvait laisser croire à un nouveau rallye haussier, d’où beaucoup d’hésitation chez les traders.
L’échec des 3 indices US à clôturer hier au-dessus de leurs résistances respectives et l’impossibilité de les passer aujourd’hui, est extrêmement baissier.
Le CAC a clôturé sur un support oblique, qui a bloqué la baisse le 23 septembre 2011, le point bas de l’an dernier. Cela me semble bien léger pour ne pas plonger en cas de baisse de l’Euro.
Demain pourrait être une journée intéressante.
Pour mémoire, ceci n’est que mon analyse.
D’autres pourraient aussi bien défendre un rebond avec talent… le marché nous départagera.
PS: le temps de mettre en forme cet article et de commenter les images sous photoshop, j’ai déjà gagné une partie de mon pari. L’Euro a cassé les 1,24 à la baisse.
 
83 Commentaires

Publié par le 30 mai 2012 dans Non classé

 

Les malheurs des uns font (provisoirement) le bonheur des autres

L’Allemagne profite du fait que les investisseurs recherchent plus la sécurité du capital que le rendement. Elle se paie même le luxe de proposer des titres assortis d’un coupon nul, donc sans rémunération. Le malheur des Grecs et des Espagnols profite donc aux financiers allemands.L’écart de taux d’emprunt entre l’Allemagne et les pays du Sud de l’Europe devient très important. Mais n’oublions pas que les choses changent très vite dans notre monde. Aussi, que les financiers de la Bundesbank profitent de l’embellie actuelle car elle ne durera probablement pas !

Si depuis l’éclatement de la crise financière européenne, l’Allemagne bénéficie de conditions de financement très favorables, il faut néanmoins demeurer dans une certaine logique. Soit l’Allemagne va devoir payer pour les autres et on garde le Machin européen en l’état (et encore ?) ; soit l’Allemagne devra dégager pour éviter la contagion… Il n’existe pas d’autres solutions car les mouvements sur les marchés financiers vont devenir de plus en plus brutaux. La finance anonyme et vagabonde suit un scénario très précis qui passe par la mort du système actuel afin d’imposer autre chose… précisément le plan évoqué par Alexandre Soljenitsyne et dont LIESI a eu l’occasion de parler à maintes reprises dans plusieurs numéros. D’ailleurs, qui pouvait imaginer il y a seulement quelques semaines que les cours des quatre plus grosses banques américaines pourraient dévisser dans des proportions aussi importantes tandis que le SP 500 n’a pas vraiment bougé ? On commence même à voir certains dirigeants de grosses banques d’affaires de Wall Street rattrapés par la justice… Des signes qui ne trompent pas sur les intentions réelles des fossoyeurs des marchés financiers, qui sont aussi les architectes de ce Nouvel Ordre Mondial dont les peuples ne veulent pas, car chacun sait ce que cela signifierait très concrètement… l’esclavage. Peu importe tout cela, les dirigeants politiques, ELUS OU PAS, poursuivent un objectif : réaliser le Grand Œuvre des sectes, la nouvelle Babel antichristique. Pour cela, ils sont adroitement conseillés par de multiples officines secrètes, néanmoins de plus en plus connues… à l’exception (apparemment) des journalistes appartenant aux grands médias. On jette au peuple quelques mesurettes pour l’amadouer, mais le processus de délitement de l’Etat nation avance à grands pas… c’est-à-dire plus de pauvreté, plus de chômage, moins de croissance.

 
96 Commentaires

Publié par le 30 mai 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 30 mai 2012

Le Future CAC 40 présente toujours une zone de résistance à proximité des 3070-3075 points tout comme l’indice E-mini SP 500, présente une résistance à 1335 points.
Nous l’avions évoqué en début de semaine, il s’agit apparemment de gagner un peu de temps. Si ces résistances ne sont pas cassées rapidement elles serviront d’impulsion baissière pour poursuivre le mouvement baissier.
La rupture des 1280 points sur le E-mini SP 500 et la rupture des 2950 points sur le Future CAC 40 intensifieront le mouvement.

En revanche, pour gagner encore un peu de temps, il faudrait que l’indice Future CAC 40 franchisse la résistance des 3075 points. Dans ce cas nous regarderions la résistance des 3180 points.

De même, il faudrait que l’indice E-mini SP 500 franchisse la résistance des 1335-1340 points. Dans ce cas nous regarderions la résistance des 1365 points.

La dernière fois, nous avions évoqué le premier support des 28 sur le titre Facebook. Celui-ci a pratiquement perdu 10 % hier à 28.8 en clôture.

Il faudra suivre très attentivement le titre Crédit Agricole qui oscille à proximité du support phare des 2.9 euros. Sous ce seuil, nous regarderons 2.5-1.55 euros.

Pour Bankia, il faudra suivre le support très important des 1.1 euro. La rupture de ce seuil déclencherait probablement une accélération baissière du titre.

L’EURUSD se rapproche de notre premier objectif à 1.235. La rupture de ce seuil déclenchera probablement une accélération du mouvement. Dans ce cas il faudra suivre les supports 1.2-1 et 0.9.

Il faudra également suivre très attentivement le titre Bankinter qui se rapproche du support phare des 2 euros. Ce seuil est un niveau pivot et sa rupture déclencherait probablement une nouvelle phase d’accélération. Rappelons que les supports importants correspondent au cours de 1991 à 1.2 euro. Le support majeur extrême étant à 0.65 euro.

 
43 Commentaires

Publié par le 30 mai 2012 dans Non classé

 

Par Menthalo – BREVES DU MARCHE

L’Euro

fait des efforts méritoires pour ne pas passer sous les 1,25 mais se heurte à la résistance des 1,26 comme anticipé.
Le CAC reste pour l’instant confiné dans son canal hebdomadaire. Son potentiel de hausse semble très limité, alors qu’il est suspendu au-dessus du vide.
Je ne crois pas au rallye de printemps, dont certains parlent.
Les Américains veulent nous faire chuter avant eux… et on se demande comment WS n’est pas au 15ieme sous-sol avec leurs faillites générales.
Le Crédit Agricole semble avoir un gros problème ce matin. L’action a cassé son dernier support, d’une part, et les clients ne peuvent pas virer leurs capitaux, ni donner d’ordre en bourse, d’autre part.
Officiellement, il y aurait un problème informatique général…
Cela n’explique pas que BNP-Paribas vienne de  limiter le retrait journalier autorisé aux distributeurs de billets à 420 euros, alors que c’était 650 jusqu’à présent.
Cherche t’on à éviter un Bank-run en France comme il y en a en Espagne et en Grèce ?

Gold Hebdo

L’or monte malgré la hausse du Dollar. Les longues mèches sous les dernières bougies viennent s’appuyer sur le support à 1525.
Les spécialistes se sont posés beaucoup de question sur le fait que l’Or n’ait pas chuté plus bas la semaine dernière ou celle d’avant. L’or ne répond plus aux schémas antérieurs.
Comme l’a souligné Jim Sinclair, l’Or s’est désolidarisé des monnaies dites fiduciaires pour retrouver son rôle d’étalon universel.
La chute de l’Euro vis-à-vis du Dollar, n’empêchera pas le Dollar de perdre de sa superbe face au métal doré.
Autrement dit la confiance est morte… le système fiduciaire est à l’agonie.

Un nouveau Shérif fait il régner l’ordre en ville ?

On peut se demander, à juste titre quelle va être la réaction de l’Argent, pendant les mouvements erratiques des monnaies les unes par rapport aux autres dans les semaines à venir.
Si l’or redevient étalon, si les investisseurs en prennent conscience, si un nouveau shérif est entré dans la ville et qu’il impose désormais sa loi, les banksters ordinaires pourraient bien avoir été désarmés.
Les excès de vente à découvert ont amené les défauts du CME et de l’ICE, qui amènent Obama et la Fed à vouloir couvrir les pertes.
Mais ni Obama ni Bernanke ne sont plus maîtres chez eux. Comme tous ces savetiers du peuple, qui ont été dépossédés et jetés à la rue par les financiers de WS aux Etats-Unis comme en Espagne, en Grèce ou en Irlande, Bernanke et Obama sont aujourd’hui étranglés d’une main de fer par leurs créanciers, qu’ils soient chinois, japonais, indiens ou brésiliens.
Ben Bernanke, Obama ou l’agaçant Geithner ne peuvent plus faire ce qu’ils veulent et encore moins laisser la bride sur le cou aux banksters de Wall Street.
Soyez très attentifs.
Il se peut qu’il y ait eu un changement à Ok Corral.
Souvenez-vous que Craig Donahue, Président du CME, a avancé son départ à la retraite (à 50 ans) de 7 mois, pour dégager  le 23 mai …
Tiens c’est étonnant cette date, non ?
Cela correspond, sauf erreur de ma part, à l’interview au WSJ de Gensler du CFTC, disant que le Trésor allait socialiser les pertes du CME …
Est-ce que Craig Donahue va prendre sa retraite à Sing Sing ?
 
139 Commentaires

Publié par le 29 mai 2012 dans Non classé

 

Ne pas se laisser berner par les sirènes suisses

Voici une publicité de Suisse diffusée avant les élections présidentielles françaises.

Menaces sur la fiscalité du patrimoine privé en France

Le programme présenté le 26 Janvier 2012 par François Hollande, favori de l’élection présidentielle sera un désastre pour les épargnants s’il atteint le poste de Président: impôt de bourse, réduction des niches fiscales, revanche sur le Bouclier fiscal. C’est pourquoi la délocalisation légale des actifs financiers est de rigueur assortie, à partir de 250.000 € d’actifs, d’une optimisation fiscale de droit européen sur laquelle l’Etat français aura beaucoup de mal à intervenir. Les affirmations du Président Sarkozy et de son challenger, François Hollande, de vouloir taxer les exilés fiscaux est une pure illusion qui ne peut pas être suivi d’effet. Pour un résident suisse, il est fiscalement résident à partir de 3 mois de résidence. Sa fortune, en banque suisse, est couverte par le secret bancaire en vigueur et il n’y a pas d’échange d’information ni de reporting au fisc français! Ni les cantons suisses, ni le gouvernement fédéral ne collaboreront à une solution unilatérale visant à taxer les revenus du patrimoine de français résidents en Suisse ou à une retenue à la source. Il y a la Directive Epargne de l’UE qui s’applique aux non-résidents mais qui peut être facilement évitée. (Source)

Il va de soi qu’il ne faut pas se laisser embobiner par ce genre de prose… Le meilleur banquier c’est… vous-même. Et si vous êtes trop riche, il est recommandé de penser à ceux qui sont réellement dans le besoin. Et ils sont malheureusement de plus en plus nombreux.

Pour le cartel bancaire et d’une manière générale, l’été est souvent une période propice aux meilleurs coups de spéculation ou de spoliation des citoyens. Souvenons-nous d’un certain 15 août 1971. Soyons donc vigilants et surveillons l’évolution de la crise des banques. Les rebonds par intermittence sur les devises ou les marchés ne doivent pas nous faire oublier que la tendance de fond est bien celle qui conduit à la cave.

 
54 Commentaires

Publié par le 29 mai 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 29 mai 2012

L’indice E-mini SP 500 ne parvient toujours pas à franchir la résistance des 1327-1330 points. Les ruptures des supports 1310 et 1280 points déclencheraient une nouvelle accélération baissière.
Il faudra suivre attentivement cet indice pour connaître la tendance à venir avant les législatives.
Après le 17 juin, le mouvement initié depuis la mi mars pourrait reprendre.

De toutes les façons, les CDS espagnols progressent rapidement et les problèmes bancaires ne font que s’intensifier malgré les nationalisations éventuelles.

Santander évolue toujours dans une tendance baissière et la rupture des 4.3 euros nous incitera à surveiller les 4-3.5-2 et 1.6 euros.

CIC corrige également et se dirige vers le support phare des 80 euros. La rupture de ce seuil déclencherait une accélération vers d’autres supports importants : 65 et 45 euros. Pour souffler il faut que le cours franchisse la résistance descendante des 125-130 euros.

L’indice Dow Jones se situe à proximité du support majeur des 12400 points. Sous ce seuil, la correction pourrait s’amplifier.

 
29 Commentaires

Publié par le 29 mai 2012 dans Non classé