RSS

Marchés & Politique – Scénario fiction de Menthalo

30 Mar

Le coupable désigné à la vindicte populaire, s’est tu à jamais. Je vous laisse découvrir l’excellent article de Rivarol à ce sujet. Toute cette histoire pue les « services spéciaux » de A à Z, sans que l’on puisse démêler l’odeur la plus forte entre celle du Mossad, de la CIA ou du réseau Gladio, dont le fondateur Wiesner a, comme on le sait, des liens familiaux étroits avec qui vous savez.

A qui profite le crime ?

Mais ne glosons pas plus avant sur ce sujet, qui reviendra bien assez tôt à la « Une » des médias.

Il se pourrait que ces élections jouent un rôle majeur sur les marchés.

L’Euro très logiquement baisse. Comme on le voit sur le graphe ci-dessous, il forme une figure en Epaule-Tête-Epaule.

Par un copié-collé, j’ai reproduit à droite l’un des mouvements possibles, avec des bougies blanches. Dans un premier temps, l’Euro devrait consolider sa jambe de hausse précédente et pourrait rebondir sur les 1,315 pour aller faire une dernière hausse, qui idéalement lui permettrait de toucher la grande oblique baissière LT (en gras). Pour que cela soit possible, il faudrait accélérer le mouvement.

En effet l’agenda est serré et les élections se rapprochent. Certains candidats aimeraient pouvoir montrer qu’ils ont, somme toute, bien travaillés, en défendant l’Euro et l’économie française.

La hausse de l’Euro amènerait une hausse du CAC, qui lui aussi après sa consolidation actuelle  soit à 38% de la hausse vers 3295, soit à 50% vers 3195-3200, « devrait » remonter pour aller toucher l’oblique baissière vers 3605. Pour des raisons électoralistes, cela serait bien que ce point haut advienne avant le premier tour des présidentielles, vous l’aurez bien compris.

Ce premier tour risque d’être très défavorable au candidat-président, qui ne manque pas d’imagination pour essayer de retourner la situation en sa faveur. Entouré de spécialistes en tous genres, il saura rebondir sur l’actualité.

Cette date du 23 avril est importante pour les marchés qui nous intéressent. En effet l’expiration des options du Comex étant le 26 avril, nous pourrions avoir conjointement une baisse de l’Euro, des marchés et des Métaux Précieux, par une attaque sanglante comme les banksters savent les mettre en scène.

L’Euro re-testerait le support à 1,26 qui a tenu en janvier, permettant le long rallye haussier qui s’achèvera bientôt. Il est probable que la chute amènera la devise européenne sur le bas du canal à 1,23.

Publicités
 
25 Commentaires

Publié par le 30 mars 2012 dans Non classé

 

25 réponses à “Marchés & Politique – Scénario fiction de Menthalo

  1. barge

    30 mars 2012 at 15 h 35 min

    Il y a des mots qui ne trompent pas dans la presse. Surtout s’agissant de cette crise. Au début on évoque une possibilité incongrue jusqu’alors (exemple la France peut elle perdre son triple A), mais qui se confirme de plus en plus malgré les démentis catégoriques des politiques et de leurs séides économistes-experts, la presse commence alors à titrer ( la France pourra t’elle sauver son AAA ?).

    Puis la crise aidant, la menace se précise et la presse s’alarme (quand la France va perdre son AAA ?). Et la nouvelle tombe : la France a perdu son AAA !

    Aussi quand on lit ce genre de titre :

    http://www.challenges.fr/patrimoine/20120328.CHA4724/comment-sauvegarder-vos-economies-si-l-etat-fait-faillite.html

    Il faut comprendre que cela est quasiment arrivé.

     
  2. icar25

    30 mars 2012 at 15 h 38 min

    Vous avez des infos que nous ne connaissons pas ….MLP éventuellement devant Sarko au 1er Tour………..effectivement ce serait assez gratiné…..Flamby, pourrait faire ses valises le lendemain pour l’Elysée…….mais c’est de la science fiction ……MLP et Mélenchon au 2e tour,
    çà vaudrait son pesant d’or aussi !!!!! Paul Amar a-t-il encore ses gants de Boxe !!!!!

     
  3. barge

    30 mars 2012 at 15 h 43 min

    La crise à venir
    La salle demande à Taleb (auteur du Cygne Noir Note du copieur colleur ) s’il prévoit plutôt de la déflation ou de l’hyperinflation, il propose une autre forme de krach : « l’hypervolatilité des prix », c’est-à-dire de la déflation mêlée à de l’hyperinflation, en l’occurrence une destruction de la valeur de ce que vous avez (l’immobilier) et une explosion des prix de ce que vous n’avez pas (nourriture, essence)… Une analyse intéressante puisque l’on observe déjà ce mouvement, mais à petite échelle, avec la baisse des prix de l’immobilier (pas vraiment en France mais c’est réel aux USA, RU, Espagne, etc) et un renchérissement des produits alimentaires. En France on met ça sur le dos de l’euro mais les causes en sont sans doute plus profondes, et inquiétantes.

    Lu ici : http://ladettedelafrance.blogspot.fr/2010/10/nassim-taleb-lauteur-du-cygne-noir-de.html

    Résumé de la situation : une personne veut prendre l’ascenseur. elle appuie sur le bouton et patiente. L’ascenseur arrive ouvre ses portes pour les refermer aussitôt et monte vite. Et à l’endroit où patientait la personne, s’ouvre une trappe et la personne tombe dans le vide.

    l’ascenseur joue le rôle de l’inflation, la personne symbolise le pouvoir d’achat.

     
    • asi

      31 mars 2012 at 8 h 52 min

      oui ça fait 3 ans qu’on le sait déjà , c’est bien pour ça qu’il y a des gens qui se préparent depuis longtemps, et tant pis pour ceux qui attendent la dernière minute 😦

       
    • anne

      31 mars 2012 at 8 h 54 min

      ça fait longtemps qu’on est au courant !

       
  4. Menthalo

    30 mars 2012 at 16 h 17 min

    Cet article aurait du passer dimanche 1er avril
    En guise de poisson Sharko, le petit requin blanc …

    Le CAC s’est totalement emballé ce matin, laissant un gap béant de 20 points, qu’il va falloir refermer.
    Dans la journée, le CAC a retracé 24% de la jambe de baisse.
    Pour l’instant, la prudence des investisseurs les amène à s’accrocher sur les 24% de retracement du rallye haussier depuis novembre à 3406.
    le CAC devrait retracer plus bas à 38% vers 3195. Nous verrons bien ce que décidera le marché en début de semaine prochaine.

    Le rebond du silver est cappé ric-rac sous la limite haute du canal baissier.
    Les tentatives des Bulls de passer au dessus ont été vite réprimées par les Bears.
    Pour sauter cette barrière, il faudra la sauter en gap … à un moment où les banksters font la fête

     
  5. zapatta

    30 mars 2012 at 16 h 52 min

    Soubresauts des cochons de pays du Club Med

    Ça va mal pour ces cochons de pays du Club Med, dont la France : les rendements de leurs mauvais bons à 10 ans de leurs Trésors ont brusquement monté cet après midi alors que ceux du Bund baissaient…

    Document 1 :

    … ce qui signifie que les investisseurs avisés sortent leurs capitaux de ces pays pour les réfugier en lieux sûrs, en Allemagne et en Helvétie.

    L’écart des rendements du Bund et ceux de l’OAT française correspondante a rebondi,

    Document 2 :

    Les banques grecques n’ont pas encore réussi à trouver une solution pour masquer leur déroute : elles publieront leurs résultats plus tard, ce qui fait gagner un peu de temps.
    La situation peut dégénérer très rapidement si les banques continuent à diminuer leurs dépôts à court terme auprès de la BCE comme je l’ai déjà écrit. Les expédients des Marioles risquent de ne pas suffire pour éviter un tsunami.

    Pour l’instant, tout va bien, ou presque. C’est toujours comme ça avant un tsunami, sauf pour les éléphants qui le sentent venir…

    http://chevallier.biz/2012/03/soubresauts-des-cochons-de-pays-du-club-med/

     
    • Geraldine

      30 mars 2012 at 20 h 35 min

      Cochons, éléphants…. il a la fibre animalière le Chevallier.

       
  6. CLAIR-VOYANT

    30 mars 2012 at 17 h 00 min

    Le scénario de Menthalo ne mentionne pas le problème que représente le pétrole, on voit que des pays comme notamment les USA et la France veulent taper dans les réserves stratégiques. S’il devait y avoir une perte de contrôle sur le cours du pétrole ?

     
  7. michel49

    30 mars 2012 at 17 h 15 min

    La perte du AAA est importante seulement si deux agences la prononcent, dans ce cas certaines banques sont obligées de se defaire de leurs obligations souveraines.

     
  8. libresinfos

    30 mars 2012 at 18 h 08 min

    bonjour ! Taleb dans le lien de barge recommande d’ouvrir un compte Paypal (vers la fin de la vidéo) pour y placer de l’argent pour de futurs achats (même si ce n’est pas une banque) si j’ai bien compris, solution originale ! ceux qui l’utilisent pourraient ainsi sauver son argent d’une faillite bancaire, avis aux utilisateurs, qu’en pensez-vous ?

     
  9. libresinfos

    30 mars 2012 at 18 h 09 min

    La banque de la Reine d’Angleterre condamnée pour blanchiment d’argent de la drogue
    http://www.solidariteetprogres.org/La-banque-de-la-Reine-condamnee-pour-blanchiment-d-argent-de-la-drogue_08730

     
  10. zapatta

    30 mars 2012 at 18 h 15 min

    Le scandale de la CADES :
    quand les retraites financent les déficits !

    En fait, les finances de la France sont dans un état si grave que le gouvernement a dû siphonner les actifs réservés à la retraite pour venir combles les déficits nationaux !

    Attention, le tour de passe-passe est subtil. Explications.

    En 1999 était fondé le Fonds de réserve des retraites (FRR), destiné à lisser le déficit des retraites
    déjà prévu à l’époque. Ce fonds d’investissement devait être « nourri » régulièrement par des dotations de l’Etat, qui seraient ensuite placées sur les marchés financiers pour les faire fructifier.

    Objectif : atteindre les 150 milliards d’euros de réserves afin de financer les retraites à partir de 2020.

    Jusque là, tout va bien.

    D’un autre côté, en 1996, la Caisse d’amortissement de la dette sociale (CADES) était mise en place pour reprendre la dette de la Sécurité sociale. A l’époque, on ne s’en sortait plus avec un déficit équivalent à 21 milliards d’euros… On a donc mis en place « temporairement » cette structure financée par la CRDS. Elle était censée s’éteindre en janvier 2009 — tout comme la CRDS, d’ailleurs.

    Aux dernières nouvelles, la CRDS figure encore parmi nos impôts… et la CADES est toujours en activité.

    C’est là que les choses deviennent vraiment intéressantes.

    En mars 2010, le FRR comptait 34,5 milliards d’euros dans ses caisses. On était encore très très loin des 150 milliards fixés, mais c’était un début.

    Un organisme gouvernemental dans le vert ! C’était trop beau : en juin 2010, il a été décidé de transférer ces fonds directement à la CADES. Et dans ses poches aussi, les 2% de prélèvements sociaux sur les revenus du capital servant à abonder le Fonds chaque année !

    Nous en sommes là.

    Le gouvernement est aux abois depuis des années — il en est réduit à dépouiller Jean pour habiller Paul. Et tant qu’à faire, prenons aux retraités : ils ne descendent pas dans la rue, eux !

    Source Chronique Agora

     
    • gwendoline

      30 mars 2012 at 18 h 46 min

      @zapatta

      Le scandale de la CADES :
      quand les retraites financent les déficits !

      cela ne m’étonne pas du toout car y’a qques années « ils » ont pioché dans la caisse de retraite des fonctionnaires pr aider la caisse de retraite du privé…

       
    • Etchamendy

      30 mars 2012 at 20 h 17 min

      @Zappata;

      Au fait, ça fait une dizaine de jours que mon achat pour Les Brèves de LIESI a été réalisé par paypal. Toujours pas livré.

       
      • michel

        30 mars 2012 at 21 h 22 min

        Salut Etchamendy, le sav de Liési a peut être envoyé un émissaire au pays basque et qu’il ne veut plus partir!

         
  11. zapatta

    30 mars 2012 at 18 h 25 min

    Escroquerie à l’ assurance-vie par le fisc et les assureurs complices :

    Cette escroquerie a rapporté 300 millions d’euros au fisc.

    La plupart des compagnies d’assurance ont escroqué leurs clients en appliquant le nouveau taux de CSG pour toute l’année 2011 alors qu’il n’aurait dû être appliqué que sur 3 mois.

    Le fisc a reconnu cette « erreur » mais pas les assureurs. Cette escroquerie a rapporté 300 millions d’euros supplémentaires au fisc, d’après l’ Afer ( Association Française pour l’épargne et la retraite).

    Les taux de CSG sont en effet passés de 12,3% à 13,5% le 1er octobre pour les fonds en euros classiques, de 0 à 12,3% en juillet 2011 pour les fonds euros des contrats multisupport, puis de 12,3% à 13,5% à partir d’octobre.

    Ces prélèvements sont censés être appliqués au taux en vigueur pour chacune des périodes considérées. Mais les assureurs escrocs ont décidé que c’était trop compliqué à calculer et ont donc appliqué le taux de CSG de 13,5% sur toute l’année !

    Seules la CNP ( assureur de la Banque postale et de la Caisse d’Epargne) et la MASCF ont appliqué graduellement les hausses de prélèvements sur leurs contrats assurance-vie. Tous les autres assureurs ont délibérément préféré escroquer leurs assurés !

    Plusieurs associations d’assurés de l’Afer réclament le remboursement aux assurés du trop-perçu par les assureurs. Mais les compagnies d’assurance ont déjà envoyé l’argent au fisc, qui s’est évidemment empressé d’encaisser l’argent sans sourciller !

    Néanmoins, le fisc donne raison aux assurés escroqués par leurs compagnies d’assurance, même si, pour le moment, rien n’a été fait ni du côté des assureurs, ni du côté du fisc, pour rembourser l’argent des assurés.

    Le problème pourrait donc se reproduire très bientôt car le taux de CSG augmentera encore de 13,5% et 15,5% au 1er juillet. Les assureurs et le fisc pourraient ainsi escroquer les assurés de 400 millions d’euros supplémentaires.

    source: http://www.credit-et-banque.com

     
  12. libresinfos

    30 mars 2012 at 19 h 06 min

    Crise de la dette : la zone euro se dote d’un pare-feu de 800 milliards d’euros

    Les pays de la zone euro se sont mis d’accord vendredi au terme de difficiles tractations pour renforcer leur fonds de secours financier à 800 milliards d’euros au total afin de se protéger d’une répétition de la crise de la dette au moment où l’Espagne inquiète.

    Réunis à Copenhague, les ministres des Finances de l’Eurogroupe ont décidé de relever à 800 milliards d’euros « au total » leur « pare-feu » visant à protéger durablement les pays fragiles, a déclaré la ministre autrichienne des Finances, Maria Fekter, en marge de la rencontre.

    « Ces 800 milliards correspondent à 1.000 milliards de dollars », a fait valoir Mme Fekter devant la presse. Ils incluent toutefois pour une partie importante – 300 milliards d’euros environ – de l’argent déjà octroyé ou promis aux pays de la zone euro faisant l’objet d’un programme d’assistance extérieure.

    Les pays de la zone euro étaient sous la pression du Fonds monétaire international (FMI) et des pays émergents du G20 qui en ont fait une condition pour envisager toute augmentation de leur propre soutien à l’Union monétaire.

    Si tous s’accordaient sur l’idée d’un renforcement des moyens de leur filet de sécurité financier, ils ont divergé jusqu’au bout sur les montants, entre partisans d’une solution maximaliste pour rassurer les marchés, et tenants d’une option basse, aux premiers rangs desquels l’Allemagne et la Finlande.

    « La Finlande est disposée à augmenter la capacité de prêts du pare-feu de la zone euro. Mais le chiffre de 940 milliards d’euros n’est pas envisageable pour nous », a ainsi affirmé vendredi la ministre finlandaise des Finances Jutta Urpilainen.

    Une idée avancée par la France et la Commission européenne aurait été de combiner le futur mécanisme et le fonds de secours temporaire, le FESF de 440 milliards d’euros, de façon à obtenir une puissance de feu maximale. Une option rejetée en coeur par Berlin et Helsinki qui la jugeait trop coûteuse. « Le pare-feu doit être conséquent mais il faut prendre en compte le poids que cela constitue pour les autres Etats membres », a reconnu vendredi dans la matinée Jan Kees de Jager, le ministre néerlandais des Finances.

    Au final, l’Allemagne, premier contributeur aux plans de sauvetage en Europe, a eu gain de cause. Dès jeudi soir, le ministre des Finances Wolfgang Schäuble avait évoqué un pare-feu de près de 800 milliards d’euros.
    Pour parvenir à un tel montant, les ministres ont vidé les fonds de tiroirs. Le pare-feu prendra en compte les 500 milliards d’euros du MES auxquels s’ajouteront des prêts déjà octroyés ou promis par l’Europe aux pays en difficultés, en provenance de différentes enveloppes: FESF, prêts bilatéraux et enveloppe de l’Union européenne.

    Le débat sur le renforcement du pare-feu a pris plus d’acuité récemment du fait des dérapages budgétaires de l’Espagne et de l’inquiétude que le pays suscite. « L’Espagne est dans une situation difficile », a reconnu le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn, en marge de la réunion de l’Eurogroupe. »Mais le pays a de nombreux atouts pour améliorer la soutenabilité de ses finances », a-t-il souligné.

    Madrid doit présenter en début d’après-midi son nouveau projet de budget pour 2012, qui sera scruté par ses partenaires de la zone euro.
    Egalement présent à Copenhague, le ministre espagnol des Finances Luis de Guindos s’est voulu rassurant et a promis que Madrid va convaincre ses partenaires.

    Autre motif d’inquiétude: la Grèce n’exclut pas d’ores et déjà d’avoir besoin d’un troisième plan d’aide à partir de 2015, comme vient de le révéler le Premier ministre grec Lucas Papademos. Alors qu’elle vient tout juste d’obtenir le deuxième.

    Un autre sujet a animé la réunion de l’Eurogroupe: le choix d’un nouveau membre pour le directoire de la Banque centrale européenne (BCE). Le Luxembourgeois Yves Mersch part favori mais malgré un calendrier serré, sa nomination pourrait être repoussée car elle s’inscrit dans un jeu de chaises musicales compliqué en Europe et dépend de l’attribution d’autres postes, notamment celui de patron de l’Eurogroupe qui semble promis au ministre allemand Wolfgang Schäuble.

     
  13. libresinfos

    30 mars 2012 at 19 h 11 min

    Feu vert d’Obama à de nouvelles sanctions contre l’Iran

    WASHINGTON – Le président des Etats-Unis Barack Obama a déterminé que le marché pétrolier mondial était en mesure de supporter l’application fin juin de nouvelles sanctions visant les exportations de brut iranien, a annoncé vendredi la Maison Blanche.

    Etant donné la situation économique actuelle, l’augmentation de la production par certains pays, le niveau des capacités (de production) disponibles et l’existence de réserves stratégiques, entre autres facteurs, j’ai déterminé (…) que la production de pétrole et de produits pétroliers d’autres pays que l’Iran permettait une réduction significative de l’achat de pétrole et de produits pétroliers à l’Iran par ou via des institutions financières étrangères, écrit M. Obama dans un mémorandum diffusé par la présidence américaine.

    Cette certification par le dirigeant américain était prévue par un texte de loi qu’il avait promulgué en décembre.

    Ce texte prévoit en particulier de sanctionner les institutions financières étrangères ayant des rapports avec la Banque centrale iranienne, qui gère généralement le commerce du pétrole de la république islamique.

     
    • Geraldine

      30 mars 2012 at 21 h 07 min

      Ces cochons d’Iraniens, comme dirait JP Chevallier. ils osent défier la toute-puissance des Américains !

      Ils vont vite rendre gorge…. Tout est simple, si simple au pays de l’oncle Sam.

       
  14. libresinfos

    30 mars 2012 at 19 h 13 min

    Mastercard et Visa avertissent d’un problème de sécurité de données aux USA

    NEW YORK – Les groupements de cartes bancaires Mastercard et Visa ont averti vendredi qu’ils enquêtaient sur une possible attaque informatique au sein d’une société aux Etats-Unis qui pourrait avoir exposé les données bancaires de certains détenteurs de cartes.

    MasterCard enquête actuellement sur un incident qui pourrait avoir compromis des données de comptes (bancaires) dans une entité aux Etats-Unis et, par conséquent, nous avons alerté les émetteurs de cartes de paiement à propos de certains comptes MasterCard qui sont potentiellement exposés, indique le groupement dans un communiqué, reçu par courriel.

    MasterCard continue à surveiller les développements dans cette affaire et à prendre des mesures pour protéger les informations bancaires. Si des détenteurs de cartes sont inquiets pour leurs propres comptes, ils doivent contacter l’institution qui a émis leur carte, ajoute le communiqué.

    Visa est au courant d’un incident impliquant un tiers, qui touche les données des cartes bancaires des principales marques de cartes, note pour sa part l’autre groupement dans un communiqué séparé.

    Visa a fourni aux émetteurs de cartes bancaires les numéros de comptes concernés pour qu’ils puissent prendre des mesures pour protéger les consommateurs par l’intermédiaire d’un organisme indépendant de surveillance des fraudes et si besoin, réémettre des cartes.

    Les autorités ont été prévenues et l’incident fait l’objet d’un examen par un organisme indépendant de sécurité des données, soulignent les deux groupes.

    Visa et Mastercard insistent sur le fait que leurs propres systèmes n’ont pas été atteints de quelque manière que ce soit.

    Le Wall Street Journal affirme parallèlement, citant des sources proches du dossier, que la société américaine Global Payments, qui traite des cartes de crédit et de paiement pour des banques et des commerçants, a été l’objet d’une faille dans la sécurité de ses données qui pourrait avoir exposé les comptes de 50.000 détenteurs de cartes.

    D’après Avivah Litan, analyste du cabinet spécialisé Gartner interrogé par l’AFP, qui cite des des sources du secteur, les données de 10 millions de comptes pourraient avoir été dérobées au cours de cette faille de sécurité, qui a commencé dans une société de taxis et parkings de New York.

    Les voleurs ont amassé des informations sur des cartes de crédit pendant des mois avant de commencer à les utiliser, d’après cet analyste.

    M. Litan ajouté que certaines indications tendaient à faire penser que les coupables de ces vols de données appartiennent à un groupe de crime organisé d’Amérique centrale.

    Si vous avez payé un taxi à New York avec une carte de crédit ou de paiements ces derniers mois, assurez-vous de vérifier vos comptes bacaires pour déceler de possibles fraudes, a-t-il insisté.

    L’action de Visa reculait de 0,65% à 78,23 dollars et celle de Mastercard de 0,58% à 425,74 dollars vers 17H10 GMT.

    MASTERCARD

    VISA

    http://www.romandie.com/news/n.asp?n=_Mastercard_et_Visa_avertissent_d_un_probleme_de_securite_de_donnees_aux_USA60300320121933.asp

     
  15. la rumeur

    30 mars 2012 at 19 h 50 min

    toute la vérité 🙂

     
  16. option binaire

    31 mars 2012 at 6 h 56 min

    Très difficile d’être objectif sur ces sujets, je pense que ça nous dépasse tous un peu…

     
  17. €goldster

    3 avril 2012 at 14 h 14 min

    je prévois sur 1 an, les 1.2111 pour la cassure franche et aller rallier les 0.78$… amen…