RSS

Trader Noé – Analyse du 28 février 2012

28 Fév

L’EURUSD évolue toujours dans une tendance de fond baissière malgré le rebond technique sur le support phare des 1.26. Actuellement le seuil des 1.3490-1.35 correspondait à notre premier objectif. Si le seuil des 1.351 était franchi, alors la parité pourrait se rapprocher des 1.36 voir 1.38.
En revanche un nouveau passage sous les 1.33 permettrait au cours de revenir sur les supports 1.32-1.305- 1.295 et 1.26.

Concernant les indices, nous restons toujours dans le scénario proposé hier. Surveillons 1350-1340 et 1380 sur le E-mini SP 500.
Pour le Future CAC 40 c’est similaire : les points supports 3050-3040 et les supports des 3410 et 3375 restent à surveiller. Pour que la reprise puisse se faire, il faut que le cours franchisse les 3500 points.

Concernant le titre Air France, le cours a rebondi sur le support phare des 4.2 euros. Désormais il est capé par la résistance importante des 4.6 et 4.9 euros. Espérons que le support tiendra.

Pour Crédit Agricole, nous surveillerons très attentivement le support des 4.6 euros. Si ce niveau se fragilise alors nous regarderons les 3.9 euros.

Le Gold Spot semble pour l’instant freiné par les résistances 1780-1804. Actuellement, le cours pourrait consolider sur le premier support des 1748 dollars l’once puis 1730-1710-1690-1640-1590 en cas de cassure.
En revanche, une reprise rapide, suivie du franchissement des 1780-1804 permettrait au cours de se rapprocher des plus hauts, avec la possibilité de concrétiser la tête épaule inversée (très visible en semaine depuis novembre 2011). Dans ce cas l’objectif serait 2230 dollars l’once environ.

Publicités
 
116 Commentaires

Publié par le 28 février 2012 dans Non classé

 

116 réponses à “Trader Noé – Analyse du 28 février 2012

  1. spark

    28 février 2012 at 9 h 57 min

    Francfort (awp/afp) – La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé mardi qu’elle n’acceptait plus pour le moment les titres de dette émis par la Grèce en garantie, prenant en compte l’abaissement par l’agence Standard & Poor’s de la notation du pays à « défaut sélectif ».

     
  2. barge

    28 février 2012 at 10 h 59 min

    Bien le b’jour m’sieu Dame,

    ça y ‘est la machine à faire du logement s’enraye…

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/02/28/les-ventes-de-logements-neufs-chutent-en-2011_1649140_3234.html

    L’article est un confus mais il confirme une chute des ventes de logements neufs et une baisse des mises en chantier…

    Quand le batiment va tout va, et quand il ne va pas, rien ne va plus. C’est comme l’automobile, et tous ces autres secteurs qui calent un à un.

    Il va falloir bientôt faire un suivi de Lafarge….

    http://bourse.lemonde.fr/vals/FR/FR0000120537-cours-lafarge.html

     
  3. kawa

    28 février 2012 at 11 h 03 min

    Hors sujet, mais l’info est importante !
    Arrestation Des Agents Français en Syrie : Le Marchandage A Commencé
    Suite à l’arrestation des 18 mercenaires Français en Syrie, le régime de Nicolas Sarkozy a commencé les négociations en vue de la libération de ses agents détenus par les autorités Syriennes.
    L’ex-secrétaire général de l’Onu Kofi Annan, nouvel émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, a rencontré lundi séparément à Genève les ministres iranien (Ali Akbar Salehi) et français des Affaires étrangères (Allain Juppé) pour évoquer la situation en Syrie.
    La réunion a eu lieu à Genève en marge de la 19ème session du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, qui a commencé ses travaux lundi, a-t-on appris auprès des Nations unies.
    Que les atlanto-sionistes en soient réduits à implorer L’Iran afin qu’elle intercède auprès de Damas est une indication du niveau de désespoir de ces vampires.
    Cette information que la presse dominante est contrainte de publier est une preuve supplémentaire que l’information diffusée dimanche par le Réseau Voltaire est « plus que crédible ».
    Source: http://af.reuters.com/article/topNews/idAFJOE81Q06E20120227

     
    • Astimer

      28 février 2012 at 11 h 33 min

      On va bientôt voir si Sarko est bon en pirouettes. Mais pour ça il va falloir qu’il s’allège de ses talonnettes !

       
      • duc

        28 février 2012 at 17 h 13 min

        Il vient d’attraper une défaite !

        Le Conseil constitutionnel a censuré mardi la loi punissant la contestation du génocide arménien en 1915, à l’origine d’une brouille entre Paris et Ankara, jugeant qu’elle était contraire à la liberté d’expression, a annoncé la juridiction dans un communiqué.

        « Le Conseil a jugé qu’en réprimant la contestation de l’existence et de la qualification juridique de crimes qu’il aurait lui-même reconnus et qualifiés comme tels, le législateur a porté une atteinte inconstitutionnelle à l’exercice de la liberté d’expression et de communication », selon ce communiqué.

        Ouf !

         
      • Astimer

        28 février 2012 at 18 h 39 min

        Il ne veux pas lâcher ses talonnettes et il s’enlise.
        http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___Syrie_Sarkozy_revient_sur_ses_declarations_evacuation_d_Edith_Bouvier_non_confirmee280220121802.asp
        « Les communications sont mauvaises.. ». y’a pas que les communications apparemment.

         
      • tien

        28 février 2012 at 19 h 35 min

        Une défaite, mais aujourd’hui le Parlement français vient de ratifier le Mécanisme européen de stabilité (MES), structure commune permanente pour financer les pays en difficulté de la zone euro. ! Le piège pour s’accaparer de toutes les richesses des pays d’Europe est maintenant bien enclenché !

         
      • kawa

        28 février 2012 at 21 h 16 min

        Un 19ème agent teroriste français arrêté en Syrie
        Le Réseau Voltaire a appris de source sure qu’un agent français a été fait prisonnier par l’Armée nationale syrienne, lundi 27 février 2012, à Azouz (district d’Idlib, à proximité de la frontière turque).
        Cette arrestation porte à 19 (dix-neuf) le nombre de prisonniers français détenus par Damas.
        Des négociations pour leur restitution sont en cours via la Fédération de Russie, les Emirats arabes unis et le Sultanat d’Oman.
        Durant cette période, les Émirats arabes unis ont pris leur distance avec la position commune du Conseil de Coopération du Golfe, et ont décidé d’adopter une attitude de stricte neutralité. Ils ont donc interdit toute manifestation pro ou anti-syrienne sur leur territoire.
        Source: Réseau Voltaire

         
    • Bob Rob

      28 février 2012 at 12 h 00 min

      Youpi…

       
      • Zappata

        28 février 2012 at 18 h 17 min

        @ Duc

        Il veut pas lâcher pas l’affaire  » le nabot  » …..

        Génocide arménien : Sarkozy demande un nouveau texte au gouvernement

        Le Conseil constitutionnel a censuré la loi punissant la contestation du génocide arménien en 1915

        Nicolas Sarkozy a chargé le gouvernement de préparer un nouveau texte prenant en compte la décision de censure du Conseil constitutionnel sur la loi punissant la contestation du génocide arménien en 1915, a annoncé mardi l’Elysée.

        « Le président de la République a pris acte de la décision » et « mesure l’immense déception et la profonde tristesse de tous ceux qui avaient accueilli avec reconnaissance et espoir l’adoption de cette loi destinée à les protéger contre le négationnisme », indique un communiqué de la présidence. Nicolas Sarkozy « a chargé le gouvernement de préparer un nouveau texte, prenant en compte la décision du Conseil constitutionnel », ajoute-t-il.
        Anticonstitutionnalité

        Le Conseil constitutionnel a censuré mardi 28 février la loi punissant la contestation du génocide arménien en 1915, à l’origine d’une brouille entre Paris et Ankara, jugeant qu’elle était contraire à la liberté d’expression, a annoncé la juridiction dans un communiqué.

        « Le Conseil a jugé qu’en réprimant la contestation de l’existence et de la qualification juridique de crimes qu’il aurait lui-même reconnus et qualifiés comme tels, le législateur a porté une atteinte inconstitutionnelle à l’exercice de la liberté d’expression et de communication », selon ce communiqué consultable sur le site du Conseil constitutionnel.

        La loi, définitivement adoptée par le Parlement le 23 janvier, était soutenue par le président Nicolas Sarkozy, candidat à un second mandat à l’Elysée, qui avait promis le 1er février un nouveau texte en cas de censure constitutionnelle.
        « Montée de l’islamophobie »

        Portée à l’Assemblée en décembre par une députée UMP de Marseille, où vit une forte communauté arménienne, elle avait déclenché la colère des Turcs, leur Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, y voyant « une montée de l’islamophobie et du racisme en Europe ».

        Au terme de la loi, toute négation publique d’un génocide reconnu par la loi française était érigé en délit punissable d’un an de prison et de 45.000 euros d’amende. La France reconnaît deux génocides, celui des Juifs pendant la Seconde guerre mondiale et celui des Arméniens, mais ne punit jusqu’à présent que la négation du premier.

        Les membres du Conseil constitutionnel, saisis par des députés et sénateurs de tous bords contestant le texte, ont estimé en substance qu’une loi peut réprimer les abus de l’exercice de la liberté d’expression – c’est le principe de la loi Gayssot de 1990 contre l’antisémitisme et la négation de la Shoah -, mais pas l’exercice de cette liberté lui-même.

        http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120228.OBS2494/genocide-armenien-sarkozy-demande-un-nouveau-texte-au-gouvernement.html

         
      • Etchamendy

        29 février 2012 at 0 h 49 min

        @ kawa et Bop Rob;

        Qu’est-ce que c’est ce boxon au niveau de nos agents. Il y a un officier qui merdouille complet dans cette histoire. Notre ministre de la défense, où est-il ?
        On doit passer par Moscou ?
        Rien que sur cette affaire, si le petit père HOLLANDE voulait en exploiter un dixième, un seul dixième, NS et son équipe passent à la gamelle.
        J’aimerai connaître l’opinion d’Hubert VEDRINE sur tout ça, moi.

         
    • phil44

      28 février 2012 at 14 h 37 min

      Dans l’article en Anglais, on ne parle pas des mercenaires.(Je maîtrise bien l’Anglais) L’objet des entretiens étaient sur la crise de la Syrie. De toute façon , les discussions avec les Iraniens n’ont jamais cessé. De plus le réseau Voltaire, s’est déjà trompé par le passé. Ce n’est pas toujours une référence quant aux informations. N’oubliez pas qu’au départ c’était 120 français qui avaient été capturés. J’avais dit à l’époque, que c’était complètement loufoque comme info.
      Autant l’Empire nous sert des histoires à tenir debout, mais ne tombons pas non plus dans le panneau, de croire tout ce que raconte les autres (Voltaire- Meyssan- ect…..) est paroles d’évangiles. Dans ce cas, nous sommes également manipulés. Il est souhaitable de se faire son opinion au regard d’informations recoupées et dans ce cas,……… on peut s’interroger.

       
      • duc

        28 février 2012 at 20 h 44 min

        La manipulation est partout ! On l’a vu avec les Anonymous français qui enlèvent leurs masques dès que l’un d’eux est soupçonné d’attaquer le CRIF !

        Que penser aussi de Tariq Ramadan qui est pour nos médias le représentant des musulmans français alors qu’il n’est même pas français lui-même. Curieusement, il est payé par l’état anglais et le Qatar ! Étrange non ? D’autant plus qu’en acceptant l’aide du Qatar, il montre qu’il n’est pas gêné par ce pays qui interdit les syndicats et les partis politiques. Et qui finance la destabilisation des pays autour de lui.

        Il ne serait pas étonnant de le voir préparer avec d’autres une opération false flag en France !

         
      • Etchamendy

        29 février 2012 at 0 h 52 min

        @phil44;

        Je suis d’accord avec ce devoir de réserve. Mais là, il y quelque chose qui ne tourne pas très rond. Aurais-tu des échos du côté des presses israéliennes et turques ?

         
      • Ibrahim

        29 février 2012 at 7 h 08 min

        Je n’ai pas d’échos d’autre organe de presse, ce que je tire personnellement de ce sac de nœud:
        Le 26/02 le réseau Voltaire donnait la liste des figurants:
        http://www.voltairenet.org/La-France-ouvre-des-negociations
        Le 27/02 les mêmes figurants se retrouvent en urgence (quid de la préparation de cette réunion et des informations qui ont pu fuiter) pour parler de « l’urgence » face a la situation en Syrie et une Nième réunion de je ne sais quel organisme international le jeudi suivant, il y a des urgences qui le sont plus que d’autres.
        http://af.reuters.com/article/topNews/idAFJOE81Q06E20120227
        Avant ce jeudi,  le mercredi 28/02 donc, les journalistes sans papiers « retenus » a « baba al’amr » sont libérés… ou a peu près.
        Le 28/02 toujours, le réseau ajoute un agent fait prisonnier lors des derniers combats
        http://www.voltairenet.org/Un-19eme-agent-francais-arrete-en
        Véritable info du réseau? Ou nuage de fumé pour notre diplomatie (française) pour leur signifier que le régime Assad n’avait pas livré tout le colis en attendant sa contrepartie, et qu’en constatant la tentative de carotte le reste du colis est bloqué et les discutions reprenne avec des enchères plus élevées?
        Ceux qui veulent un jour avoir le fin mot de cette histoire doivent ne pas oublier de le faire apparaître en majuscule rouge dans leur liste annuelle au Père Noël.

         
    • tien

      28 février 2012 at 22 h 17 min

      L’occident tient à enflammer les anciennes lignes de fracture entre le monde sunnite et le monde chiite.

      L’Iran chiite soutient le régime de Bachar el-Assad, dominé par les Alaouites (une secte chiite). Une chute du régime syrien couperait Téhéran du Hezbollah, son protégé chiite libanais qui se retrouverait isolé. L’Irak, pays où l’Iran exerce une influence déterminante, est à peu près sur la même ligne. Le monde sunnite, Qatar en tête, apporte son appui aux insurgés syriens sunnites, dont la force principale est constituée par les Frères musulmans.

      La contestation à Bahrein – où les chiites sont majoritaires, mais le pouvoir aux mains des sunnites – a, elle, été réglée sans coup férir par l’armée saoudienne, qui a dépêché en mars 2011 un millier de soldats pour mater les récalcitrants, sans que le monde s’en émeuve particulièrement.

      La rivalité chiites-sunnites plonge ses racines dans l’histoire. La déchirure a été consommée le 10 octobre 680. Ce jour funeste, dans la plaine de Kerbala (en Irak actuel), la puissante armée du calife Omeyyade Yazid écrase celle de Hussein, petit-fils du Prophète qui refuse l’allégeance au maître de Damas. Hussein est tué, mais son martyre deviendra le mythe fondateur des chiites qui le célèbrent chaque année lors de l’Achoura. Les chiites continueront, au fil des siècles, à considérer que seuls les descendants du Prophète ont autorité sur l’islam, alors que les sunnites, très majoritaires dans le monde musulman, estiment que la communauté des croyants s’appuyant sur la sunna (la tradition) assure la pérennité du message de Mahomet.

      ou comment faire en sorte que les musulmans s’entretuent pour que les sionistes puissent continuer à occuper Israël !

       
  4. Elle court, elle court... la rumeur

    28 février 2012 at 11 h 10 min

     
  5. gaspard

    28 février 2012 at 11 h 47 min

     
  6. Eusebius

    28 février 2012 at 12 h 07 min

    Le titre Crédit Agricole ne va vraiment pas bien !
    En effet, il est actuellement au même niveau (4€67) que cet été lorsque le CAC était aux alentours des 2800/2900 points, alors que pourtant il est actuellement à 3450 points !!

    Lorsque l’arc produira ses premiers effets d’ici quelques semaines/mois, le titre Crédit Agricole pourrait sombrer vraiment très bas !!

    Surtout quand on sait la santé catastrophique du Crédit Agricole : http://chevallier.biz/2012/02/credit-agricole-s-a-2011/

     
  7. gwendoline

    28 février 2012 at 12 h 25 min

     
  8. gwendoline

    28 février 2012 at 12 h 34 min

    après délocalisation, abaissement de sa note, remboursement de l’aide

    le capitaine né en 1965 quitte le navire

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economie/article/detail/1400969/2012/02/28/Le-CEO-de-KBC-prend-sa-retraite.dhtml

     
    • Astimer

      28 février 2012 at 12 h 50 min

      Il ne peut pas être née en 65, avoir cette tête là et avoir passé 41 années au sein de cette banque. A moins d’avoir commencé à 6 ans son métier de banquier !
      1865 j’dirais… 😀

       
      • gwendoline

        28 février 2012 at 16 h 06 min

        oui effectivemment Astimer , je me suis posée la question! lol!

         
  9. MILAN

    28 février 2012 at 12 h 47 min

    « Re…Votez pour que Mr Bourdin invite François Asselineau »
    car le compteur à brusquement été remis à zéro !? à plus de 750 « pour » hier soir.

    Voici le lien d’une copie d’écran réalisée par un partisan de l’UPR quelques temps avant la remise à zero :

    Votez ici.
    http://www.rmc.fr/forum/index.php?forum=rmc&page=forum3&topic=5970&category=22

     
    • quidam

      28 février 2012 at 22 h 18 min

      je vote pour qu’on arrête de nous bassiner avec asselino ! Elle est où la case à cocher? 😀

       
    • Etchamendy

      29 février 2012 at 0 h 55 min

      J’ai voté et laissé un commentaire commençant par :
      « Alors Monsieur BOURDIN, que vous arrive-t-il ? »
      Avec ces gens-là, y aller à l’ironie, surtout pas à l’agressivité ou à l’invective.

       
  10. BenRichardson

    28 février 2012 at 13 h 08 min

    L’Isda va déterminer si un « événement de crédit » grec a eu lieu
    mardi 28 février 2012 08h46 Imprimer cet article [-] Texte [+]
    28 février (Reuters) – L’International Swaps and Derivatives Association (ISDA), qui représente les intervenants des marchés dérivés, a été interrogée sur la question de savoir si un événement de crédit s’est produit sur la dette grecque après le déclenchement par Athènes de la procédure d’échange d’obligations souveraines.

    La Grèce a officiellement lancé vendredi son offre d’échange de dette pour les porteurs privés d’obligations dans le cadre du deuxième plan de sauvetage de 130 milliards d’euros qui lui a été consenti par ses partenaires. (voir )

    L’acheteur ou le vendeur d’un contrat de CDS (credit default swap) peut demander au comité de l’Isda de déterminer si l’entité émettrice de la dette est impliquée dans un événement de crédit.

    Ce comité est censé se réunir un jour ouvré après la requête pour examiner la question.

    Une réponse affirmative du comité peut se traduire par le règlement des CDS. (Kirsten Donovan, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand)

    http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5E8DS0SZ20120228

     
  11. nee

    28 février 2012 at 13 h 32 min

    Ce systeme est deja mort a mon humble avis. La grece est deja en defaut de paiment et pas elle seulement. Le jours de l’effrondrement des bourses tout le monde sera surpris, parce qu’il peux tomber aujourd’hui comme demain. Meme les politiques ne sauront a quel moment que sa va tomber. Mr attali dit : que ce n’est pas sur que hollande soit elue, et il a raison. Si la guerre se declare, les elections seront suspendu. En un mot il ne sait pas quand les choses vont se faire. Ceux qui le savent ne sont pas des politiques, et eux-memes doivent attendre la reponse des puissances des tenebres. Eux aussi doivent attendre le signal, de DIEU. Car c’est LUI qui est au controle de toute choses (JESUS-CHRIST). Sa parole dois s’accomplir. La bible parle de l’enlevement de chretien qui doit se faire, personne ne connais le jours ou l’heure que sa va arriver. Les chretiens vont allez au ciel vivre avec JESUS-CHRIST. Je précise que je suis sur un site chretien qui accepte tout un chacun. LIESI est un site chretien.

     
  12. néo coralie

    28 février 2012 at 13 h 39 min

    l’isda est basée à londres, peut-on croire que la city va se couler elle-même ?

     
  13. nee

    28 février 2012 at 13 h 39 min

    http://www.blogdei.com/1903/vision-concernant-l-enlevement-de-l-eglise-recue-par-jean-schwab-en-1952/

    RÉVÉLATION CONCERNANT L’ENLÈVEMENT DE L’EGLISE DE JÉSUS-CHRIST
    Le 11 Déc. 1952 à Bergen

    1 Thessaloniciens 4/17 «Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.»

    Ce qui suit m’a été révélé le matin du 11 décembre 1952 à Bergen (Norvège), alors que je lisais une brochure, et que j’étais loin de penser à l’enlèvement de l’Eglise. Je me sentis poussé de l’écrire, car cette vision m’avait bouleversé, mais cependant, des doutes subsistaient en moi. Je dis à Dieu: « Je ne puis me souvenir de tout. Si tu veux que je l’écrive, donne-moi encore une fois cette révélation ». Après quelques semaines, « elle » vint à nouveau. Il était dix heures du soir, et ce fut comme si quelqu’un s’asseyait à mes cotés pour lire un rapport dans un journal. De suite je pris un crayon et un cahier, et je me mis a écrire sans discontinuer jusqu’à près d’une heure du matin.
    Arrivé là, n’en pouvant plus car j’avais alors 79 ans, je priais le Seigneur lui demandant de pouvoir me reposer. Je lui proposais de bien vouloir me donner la suite le jour suivant, si toutefois il avait davantage à me montrer. Je m’étendis sur mon lit et m’endormis aussitôt. Une semaine plus tard, également à 22 heures, je reçus à nouveau cette vision. En fait, c’était une continuation de la précédente. Elle commençait exactement à l’endroit où nous nous étions arrêtés la dernière fois. Je souhaite que ces quelques lignes servent au réveil des âmes.

    Il est 9 heures du matin, Mme Andersen, assise devant le poste de radio, écoute « l’heure des enfants ». Elle trouve le programme à son goût aujourd’hui. Cette émission mélange un peu de religion à son programme juste ce qu’il faut, afin de ne rien exagérer. Alors que l’émission se poursuit depuis 4 ou 5 minutes, celle-ci s’interrompt subitement. Une nouvelle sensationnelle: Oslo, la capitale, est dans une horrible panique: la police communique qu’un événement inexplicable vient de se produire. Un grand nombre d’enfants et d’adultes ont disparu sans laisser aucune trace. On ne sait encore le nombre de disparus, il est si grand que les autorités sont impuissantes pour entreprendre des recherches. Elles demandent aux familles touchées par cet événement de fournir des informations détaillées sur le lieu et l’heure des disparitions, car cela est indispensable pour faire face à la situation et en éclaircir les causes, quelques vendeurs avaient disparu alors qu’ils exerçaient leur travail. Une dame qui achetait des fleurs, vit le fleuriste qui cherchait la monnaie à lui rendre, disparaître subitement. Elle entendit bien qu’il disait: « Merci Jésus », mais elle ne le vit plus. Elle se frotta les yeux, car il lui semblait avoir du brouillard devant elle, mais l’homme n’était plus là, et le brouillard avait également disparu. Une jeune femme hurlait à faire frissonner jusqu’à la moelle des os. Elle cherchait dans une poussette vide, criant: « Quelqu’un a volé mon enfant: c’est un garçon de 8 mois. OÙ est-il? OÙ est la police? » La police était bien là, mais que pouvait-elle faire? De toutes parts, on criait et un grand tumulte se fut entendre. Un commerçant de forte taille sortit de son magasin en criant « Au secours » : deux de ses vendeuses venaient de disparaîtrede derrière l’étalage. Qu’était-ce donc que cela? Stockholm annonçait aussi la disparition de beaucoup de personnes et la ville était plongée dans la panique. On rapportait que même plusieurs gendarmes avaient disparu.

    Maintenant, pareilles nouvelles arrivaient de Copenhague et d’Helsinki. Les informations parvenues de la campagne annonçaient de plus en plus de disparition. Partout des enfants et des adultes manquaient. La police ne sut pas qu’entreprendre, face à ce mystère. Mme Anderson se leva en soupirant : « Mon Dieu, mon Dieu’ qu’est-ce que cela ? » Elle sortit de son jardin et regardant dans la rue bordée de coquettes villas environnées de beaux jardins, elle vit accourir Mme Holand qui, les mains en visière sur ses yeux criait : Ruth! Ruth! Lorsqu’elle aperçut Mme Anderson, elle lui demanda: « As-tu vu passer un étranger par ici ? Ruth a disparu: elle était assise devant notre maison sur l’escalier, pendant que je m’occupais des rosiers, et subitement elle a disparu! Plus de trace d’elle! Je l’appelais et criais: Ruth! Mais personne ne répondit. J’avais l’impression que quelque chose avait passé dans la rue, mais je suis toute troublée car je ne comprends plus rien. Ruth! où es-tu? Qui l’a enlevée? Mme Holand pleurait dans son désespoir. Maintenant, c’est Monsieur Anderson qui arrive. « Comment, tu viens déjà? Ce n’est pourtant pas l’heure, il n’est que 9. heures 31? » lui dit sa femme. « Je n’ai plus envie de travailler » lui rétorque-t-il. « Dans notre atelier, tout est en désordre, car beaucoup d’ouvriers ont disparu. On supposait d’abord que des accidents en étaient responsables et nous avons fait des recherches, mais sans trouver la moindre trace d’eux. Alors, un homme qui fréquentait des réunions et qui se disait chrétien se mit à dire: « Maintenant c’est arrivé: » Quoi, lui ai-je demandé? « Jésus a enlevé les siens » me dit-il en se tordant les mains. Il pleurait éperdument en continuant de dire « Et moi je suis resté ici »! Je le priais de cesser de dire des bêtises, mais il sanglotait de plus en plus, et c’était vraiment terrible de l’entendre. Certainement que d’autres se trouvent dans la même situation. Je pense qu’on devra faire des heures supplémentaires ce soir.

    « En ville, la situation est plus mauvaise encore. Un embouteillage monstre s’était créé, car des conducteurs d’autobus et de voitures privées avaient été enlevés et beaucoup de passagers avaient disparu. Les tramways durent s’arrêter, bloqués comme les bus et les taxis, formant de longues files dans les rues. Parmi cet embouteillage, les voitures ayant encore des conducteurs cherchaient à se frayer un passage. Les gens étaient comme fous, courant çà et là en cherchant leurs disparus. La police était impuissante. Mme Holland rentra en pleurant, ainsi que Monsieur et Madame Anderson. Le poste de Bergen disait – « De tous côtés on annonce des personnes disparues. Toute la matinée, le téléphone a sonné. Les gens questionnent ou apportent leur témoignage. Sur mer, de nombreux bateaux annoncent des personnes disparues. A la maternité, tous les nouveau-nés ont disparu et les employées sont effrayées. Parmi les soeurs religieuses, quelques-unes manquent à l’appel. A l’asile des vieillards, plusieurs ont disparu ». De Londres cette fois, à 11 heures, la radio communique que ce matin dès 9 heures, des nouvelles arrivaient subitement de toutes les parties de l’Angleterre annonçant la disparition d’une multitude d’enfants et d’adultes sans qu’ils aient laissé la moindre trace. Aucun n’a été retrouvé. C’est un grand mystère. Quelques pasteurs ont convoqué les membres de leur communauté, et ils ont découvert que les plus pieux, les plus fidèles dans la prière ont disparu. Une partie des pasteurs manque aussi.

    L’évêque d’une grande Eglise a convoqué le corps pastoral pour ce soir. Trois heures et demie se sont écoulées depuis le premier rapport venu d’Oslo, et ceux-ci continuent d’affluer de tous les pays. La nouvelle la plus sensationnelle vient d’Extrême-Orient, de la Corée où l’on évalue le nombre de disparus à plusieurs centaines de milliers, parmi lesquels beaucoup de soldats. Les événements qui se succèdent sont impossibles à décrire au fur et à mesure. Tous sont profondément effrayés. Dans la rue, les gens cherchent désespérément les leurs, particulièrement les mères privées de leurs enfants. Par contre, plusieurs se moquent et maudissent aussi bien Dieu que les hommes. Un homme arrive en courant, criant: « Attention, attention, nous serons bientôt tous enlevés ». Il a probablement perdu la raison. Au coin d’une rue, les mains jointes et les yeux levés au ciel, – une femme âgée – dit: « O non, si nous ne nous sommes pas préparés à temps, maintenant plus personne ne sera enlevé. Seigneur Dieu, aie pitié! Maintenant, c’est arrivé! J’ai toujours été religieuse, mais je ne pensais pas qu’il viendrait si tôt. Je ne pensais pas que ce soit aussi sérieux! » La direction des chemins de fer communique qu’aucun accident ne s’est produit jusqu’ici. Seul un convoi est demeuré à Finse sans conducteur, ni contrôleur. L’ordre a été donné à tous les surveillants de chercher le long des voies les personnes qui auraient éventuellement sauté du train car plusieurs voyageurs sont portés manquants. Pareillement des nouvelles venaient des bateaux faisant le service des côtes et des Fjords. Les journaux du soir publiaient une manière d’explication, recommandant que tous restent calmes et raisonnables. La police et les autorités font tout leur possible pour publier un rapport sur le nombre de personnes disparues. Les savants, particulièrement les météorologues, travaillent à trouver le plus vite possible la cause de ce phénomène extraordinaire. On vient d’apprendre des Etats-Unis que les rapports commencent d’affluer à la police. Les nouvelles sont pareilles à celles de Norvège. D’énormes difficultés de circulation eurent lieu et l’on déplore la perte de vies humaines. Les journaux annoncent pour le lendemain un aperçu plus complet de ce qui est arrivé dans les différents Etats. Vingt heures. Il ressort des nouvelles parvenues du monde entier que tous ont été surpris de la même manière par cette catastrophe. Les rapports sur le nombre des disparus arrivent principalement des villes mais aussi des campagnes.

    Dans l’hémisphère sud, pareilles choses se sont produites. Une terrible inquiétude règne partout. Les gens n’osent pas se coucher, et l’on discute jusqu’à l’hystérie dans les rues sur ce qui s’est passé. De plus en plus, la conclusion est que tout cela se trouve en rapport avec les chrétiens et le christianisme. Ceux qui ont connu les disparus disent, en accord avec la parenté, que ceux-ci étaient exclusivement des chrétiens fanatiques et d’innocents enfants. Un ouvrier de brasserie racontait ce soir: « Oui, Hans Olson est loin. Il lui est arrivé ce qu’il croyait et prêchait par ici, disant que bientôt, Jésus allait venir le chercher ». Oui, répondit un autre, nous en avions aussi un pareil qui a été emporté. Mais maintenant les autorités vont bien prendre les choses en mains et interdire toute religion, afin que pareille chose ne se reproduise plus. „Oh, non », s’écria un autre, „cela n’arrivera plus jamais. Ils ont tout de même eu raison ces chrétiens, car ils avaient un pressentiment. Oh ! si seulement nous les avions écoutés, nous serions maintenant dans une meilleure situation, au lieu de devoir vivre dans cet enfer, dans ce chaos. Et je crains que cela empire. » „Ah! si tu croyais en eux, pourquoi donc n’es-tu pas parti avec eux? lui rétorqua un autre ». „Je souhaite bien d’avoir pu le faire, » dit-il, puis il s’en alla. Quelqu’un cria après lui, « On devrait te pendre! Toi et tous ceux qui s’occupent de ce christianisme imbécile! » Le lendemain de ce jour, les journaux ne pouvaient encore donner l’explication à ce mystère. Les rapports de tous les pays concordaient. Des champs de mission, les nouvelles disaient que les chrétiens avaient disparu en masse. Seul un petit nombre d’entre eux sont restés. Lors de l’assemblée convoquée le soir précédent, un bon nombre de pasteurs étaient présents, mais beaucoup avaient aussi été enlevés.

    L’atmosphère était tendue et sombre, plusieurs se sentaient malheureux. Aucun doute ne subsistait quant à la nature de l’événement: c’était l’enlèvement des saints prédit par l’écriture, l’élévation de l’Eglise-Epouse. Quelques pasteurs reconnaissaient que malgré leurs études théologiques, ils ne s’étaient pas imaginé l’événement de cette manière. Ils n’avaient jamais expérimenté la nouvelle naissance, ni connu l’Esprit-Saint donné aux enfants de Dieu. Un jeune pasteur disait: « Ce n’est pas de cette manière que j’ai été enseigné. Les professeurs ne nous ont jamais dit que cela arriverait comme nous venons de l’expérimenter ». Les journalistes prétendaient qu’une forte tendance à la discussion se faisait jour, cependant, les gens étaient trop excités pour être objectifs. La police s’était adressée au public pour connaître le point de vue général, un rapport fut rédigé par les pasteurs et approuvé par la majorité. Il disait en substance: Ce qui vient d’arriver pourrait être un événement prédit par la Bible, qui est appelé « l’enlèvement de l’Epouse ». Jésus serait venu chercher les siens. Pour l’instant, c’est tout ce que nous pouvons dire ». Pourtant la police ne voulait pas publier cette déclaration, estimant qu’elle était le fruit d’une imagination hystérique névrosée. Vu la portée de ces événements, elle estimait que le gouvernement devrait s’en occuper. Puisque la religion chrétienne était en rapport avec ces choses, elle demandait que toutes les églises et lieux de rassemblement religieux soient fermes jusqu’à ce que tout soit éclairci. Elle déclarait que c’est un problème qui touche toutes les nations, de sorte qu’une décision commune devait être prise. Ce serait à l’ONU d’examiner cette question à fond. Les chrétiens semblent être très déprimés. Hier, qui était un dimanche, toutes les églises et salles du culte étaient bondées. Quelques églises se trouvaient démunies de pasteurs, et beaucoup de membres manquaient. Dans plusieurs assemblées, il ne restait que peu de croyants, mais par contre, un grand nombre de gens du dehors affluaient, principalement ceux qui avaient été frappés par « le grand malheur » comme on l’appelait généralement. Le peuple voulait entendre la Parole de Dieu, mais c’était comme si elle avait été enlevée. Un homme essayait bien de lire, mais il devait y renoncer, disant : « je n’y comprends rien ». Un autre, qui avait repris la Bible de ses mains disait : « Je ne peux lire la Bible ». D’autres pleuraient, mais la grande masse s’accordait à dire que les chrétiens devaient être la cause de ces événements tragiques et qu’ils devaient donner une explication valable. Pourtant un grand nombre venait chercher le secours de Dieu. Ils étaient profondément malheureux.

    Dans la plupart des assemblées, la confusion régnait. Un homme se leva, montrant du poing le pasteur et lui dit: „C’est de ta faute si tant des nôtres sont restés. Tu ne nous as jamais avertis que Jésus allait bientôt venir chercher les siens, et que nous devions nous réconcilier avec notre prochain et que nous devions avoir un coeur pur, rempli du Saint-Esprit. Je sais bien ce qui m’a retenu, ce ne sont que des peccadilles. Mais, mais … Seigneur, aide nous! » Le pasteur qui estimait avoir fait son devoir lui disait de se taire, et tous s’accusaient mutuellement en pleurant et en criant. Ils frappaient mais la porte demeurait fermée. Il est impossible de décrire la situation. Le peuple se rendait compte qu’ils marchaient tous au-devant d’un temps terrible. C’est comme si l’on sentait dans l’air que tout espoir avait disparu. La porte était fermée, et tous ceux qui s’étaient contentés d’expressions traditionnelles vides de sens se mettaient maintenant à crier et à frapper. Les uns étaient venus par camaraderie, les autres avaient été attirés par le chant ou la musique, mais aucun n’était né de nouveau. Ils n’avaient pas reçu l’Esprit d’adoption, ni un droit à l’héritage céleste. Pour beaucoup, la fréquentation des réunions n’était qu’un dada, un passe-temps intéressant mais maintenant, ils frappaient tous à la porte fermée, disant: « Seigneur, Seigneur, ouvre-nous! «

    Le problème de l’enlèvement n’avait pas préoccupé longtemps les gouvernements. Ils défendaient sous peine de mort de prononcer le nom de Jésus. Ainsi commençait la plus horrible de toutes les époques de l’humanité. Un grand nombre de chrétiens qui continuaient à invoquer Dieu ne se soumirent pas à l’interdiction des autorités. Ils furent arrêtés et interrogés selon les méthodes de la Gestapo. On leur disait: « Si tu renies Jésus-Christ et que tu le maudisses, tu peux sauver ta vie ». Mais des milliers tinrent ferme et le massacre devint indescriptible. Plusieurs furent torturés terriblement, jusqu’à ce que mort s’en suive. La loi et la justice n’existaient plus. Satan se déchaînait véritablement. « Malheur à la terre, et à ceux qui l’habitent », disait l’Ecriture. Dans cette détresse plusieurs faiblirent et cédèrent. Ils ne savaient où s’enfuir car le monde entier se trouvait sous la domination du mal. Les nations étaient unanimes à vouloir l’extermination des chrétiens. Le prince de ce monde manifestait la puissance de son règne. Les enfants trahirent leurs parents de telle manière que la vie de ceux-ci était en danger. La parole de Luc 21:16 s’accomplissait: « Vous serez livrés même par vos parents, par vos frères, par vos proches et par vos amis et ils feront mourir plusieurs d’entre vous. Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom ». Il est impossible de décrire les conditions de cette tribulation mais Dieu avait tout annoncé dans le livre de l’Apocalypse. Le grand cri de ces malheureux était: « Seigneur, veuille abréger ces jours

     
    • Bonjourlesamis

      28 février 2012 at 17 h 11 min

      merci de laisser seulement le lien, plus éventuellement un commentaire perso.

      un post aussi long fait relativement pollueur à mon sens

       
    • marc153

      28 février 2012 at 22 h 41 min

      Je pense que l’enlèvement se produira plutôt pendant de grandes catastrophes « naturelles », ou pendant « quelque chose » qui fera qu’une grande confusion sera répandue, empéchant de faire un vrai décompte des « disparus ». Enfin, juste mon idée…

       
      • Etchamendy

        29 février 2012 at 1 h 00 min

        Vous négligez la lecture selon laquelle seules les âmes comptent. Ca a le mérite, en tout cas, de contracter le débat mes chers enfants.

         
  14. néo coralie

    28 février 2012 at 13 h 42 min

    attentat sur poutine déjoué peu de temps avant les élections russes !
    http://www.romandie.com/news/n.asp?n=_Attentat_dejoue_Poutine_se_dit_pas_effraye_par_des_tentatives_d_assassinat280220121302.asp
    Attentat déjoué: Poutine se dit pas effrayé par des tentatives d’assassinat

    MOSCOU – Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a assuré mardi qu’il n’était pas effrayé par les tentatives d’assassinat le visant, au lendemain de la révélation d’un complot projeté par des islamistes tchétchènes et déjoué par les services secrets russes et ukrainiens.

    Les gens qui sont dans ma situation doivent vivre avec ça. Ces choses là ne doivent pas avoir d’impact sur le travail. Elles ne m’ont jamais dérangé et ne me dérangeront jamais. Si on doit constamment avoir peur, ce n’est plus possible de vivre, a déclaré M. Poutine, selon les agences russes.

    Je vis avec ça depuis 1999, cela continue sans cesse. A l’époque, une unité spéciale avait même été créée pour lutter contre ce type d’actes, a ajouté M. Poutine, qui a été président de 2000 à 2008, avant de devenir Premier ministre.

    La principale chaîne de télévision publique Pervy Kanal a annoncé lundi qu’un complot avait été déjoué par les services secrets ukrainiens et russes après la découverte en Ukraine d’un groupe lié au chef de la rébellion islamiste du Caucase russe et ennemi numéro un du Kremlin, Dokou Oumarov.

    Cette information a été confirmée par le porte-parole de M. Poutine, Dmitri Peskov.

    Plusieurs médias ont exprimé mardi leur perplexité quant au moment choisi pour faire état de ce projet d’attentat, alors que le groupe de terroristes présumés a été repéré le 4 janvier par les services ukrainiens, après l’explosion d’une bombe artisanale dans un appartement d’Odessa (sud de l’Ukraine), selon la TV russe.

    (©AFP / 28 février 2012 13h32)

     
    • phil44

      28 février 2012 at 14 h 28 min

      un peu étrange…….quoi que nous ne sommes pas loin des élections….Ce qui est vrai pour l’Empire est aussi vrai pour les Russes. Ce sont des « bons » dans l’art de la manipulation. Le FSB est l’héritier directe du KGB, dont Poutine a été un des chefs.

       
      • Etchamendy

        29 février 2012 at 1 h 08 min

        @ phil44 et néo coralie
        « Attentat déjoué: Poutine se dit pas effrayé par des tentatives d’assassinat « ….Aznar obtint à deux reprises la majorité absolue aux Cortés à Madrid « grâce » à des attentats aux timing très opportuns (généralement 48 à 72 heures avant la date des élections.)…..
        Il est visiblement pressé et voudrait se faire l’économie d’un deuxième tour.
        Il commence par commettre des erreurs de précipitation. Décidément, ça devient une manie chez tous les candidats aux présidentielles !!

         
  15. Déogratias

    28 février 2012 at 13 h 51 min

    la signification du mot « Religio » en sumérien, la langue primaire pour voir comment l’élite sait nous cacher la vérité:

    Religion, Religio (Latin), RE-LI-GI-U (Sumérien), signifie « Ce qui accompagne les tablettes d’apprentissage des moutons » ou « Les tablettes d’apprentissage qui guident les moutons »
    Religion, Aldîn (Arabe), AL-DI-IN (Sumérien), signifie « La représentation de la sévère condamnation »
    Religion, Dzungjyau (Chinois), HUN-GA-U (Sumérien), signifie « Ce qui diminue ou met au repos les moutons »
    Religion, Shukyô (Japonais), SU-KI-U (Sumérien), signifie « Le contrôle de la terre en sommeil » ou « Le contrôle de la totalité de la terre » ou « Le contrôle de la terre des moutons »
    Religion, Dat (Hébreux), DA-AT (Sumérien), signifie « La puissance du père » ou « La proximité de la puissance paternelle » ou « La puissance paternelle qui cerne ou en cercle »
    Religion, Wiimi (Indien Hopi de l’Arizona), WI-IM-I (Sumérien), signifie « L’entendement qui domine l’argileux (c’est-à-dire l’homme)

     
    • Etchamendy

      29 février 2012 at 1 h 15 min

      @ Déogratias;

      Sachant que le principe même des religions naquit en Inde après qu’un grand chef Gaulois, ARAN (certains l’écrivent HARAN), eut contribué à réconcilier, à RE-LIER, deux cultes qui jusqu’alors s’opposaient violemment, le culte solaire et celui lunaire, je me demande tout bêtement si le terme Religio latin n’est pas le plus indiqué pour spéculer sur le sens supposé caché de se terme ?

       
  16. duc

    28 février 2012 at 14 h 19 min

    La mauvaise des journalistes français sur la Hongrie :

    Georges de Habsbourg, actuellement président de la Croix-Rouge hongroise, témoigne sur la désinformation médiatique sur son pays :

    « Je dois toutefois déplorer certaines critiques journalistiques à l’égard de la Hongrie. Je vais vous donner un exemple qui concerne votre pays, la France : des journalistes d’une chaîne de télévision française sont venus me trouver, ils faisaient un reportage sur la situation sociale en Hongrie et ils m’ont demandé quels effets la nouvelle Constitution pourrait avoir sur la Croix-Rouge hongroise dont je suis président. Ils me disaient que les subventions accordées à la Croix-Rouge devraient diminuer du fait des nouvelles dispositions constitutionnelles. Tout cela est absolument faux. J’ai d’ailleurs vu beaucoup de journalistes utiliser de faux arguments. Ces journalistes cherchaient à me faire dire des choses négatives, je leur ai alors suggéré de faire leurs recherches avant de commencer leur reportage et pas après. »

    Les lecteurs du blog Liesi n’auront pas de mal à le croire tant c’est vrai !

     
    • duc

      28 février 2012 at 14 h 21 min

      Titre raccourci, lire « La mauvaise foi des journalistes français sur la Hongrie » :

       
  17. pablo

    28 février 2012 at 15 h 06 min

    un secteur à jouer si on croit en la hausse provisoire de la bourse

    http://www.swingbourse.com/analyse-technique/news.php?idnews=31

     
  18. michel49

    28 février 2012 at 15 h 15 min

    Le droit international a dû beaucoup changer pour que des individus sans uniforme et ressortissants d’un pays sans etat de guerre revendiquent la protection de la Convention de Genève…en general un soldat sans uniforme est fusillé sur le champ et un individu armé, en dehors de l’etat de guerre, est un simple criminel de droit commun.

     
    • phil44

      28 février 2012 at 15 h 25 min

      Finalement c’est pour cela que les Allemands fusillaient les résistants. L’armistice avait été signée. Les résistants étaient en civil. C’étaient des droits communs. Je précise que je n’approuve pas du tout l’ingérence en Syrie. Mais ce genre d’argument est à double tranchant.

       
      • Etchamendy

        29 février 2012 at 1 h 16 min

        Et Bérégovoy n’était plus ministre, au bord du fameux canal….

         
  19. figarofinn

    28 février 2012 at 15 h 39 min

     
  20. néo coralie

    28 février 2012 at 15 h 52 min

    PREUVE D’UNE FRAUDE DE 5 BILLIONS DE DOLLARS

    Ceci est un extrait du dernier billet des White Hats.
    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
    « Nous avons inclus une copie d’une réelle feuille de transmission de fonds S.W.I.F.T. de la Federal Reserve Bank par laquelle elle transfère 5 billions de dollars à la banque royale d’Écosse par l’intermédiaire de la banque JP Morgan Chase.

    Notez qu’on y a indiqué un numéro de permis de l’ONU et une référence à HOMELAND. Ceci veut dire que ce transfert de fonds a été pré-approuvé par l’ONU et HOMELAND SECURITY.

    Si tout cela est vrai, ça veut dire que la conspiration va encore plus loin et cible très peu de personnes. Seulement quelques personnes peuvent autoriser le transfert d’un tel montant d’argent. C’est comme pour faire exploser une bombe nucléaire, une personne a la clef et une autre appuie sur le bouton. »

    Source: http://eso-news.blogspot.com/2012/02/preuve-dune-fraude-de-5-billions-de.html#ixzz1ngk07UnF

     
  21. néo coralie

    28 février 2012 at 15 h 59 min

    Belgique : des miliciens allemands investissent une usine en grève!

    Publié le 27 février 2012 par realinfos

    L’intervention musclée d’une vingtaine de membres d’une société allemande de sécurité recrutés par la direction dans une usine belge en voie de délocalisation a provoqué un tollé lundi en Belgique. Dimanche après-midi, ces hommes vêtus de noir, portant des cagoules et des gilets pare-balles et armés de matraques et de bombes lacrymogènes, ont investi l’usine de l’équipementier automobileMeister Benelux de Sprimont, dans le sud-est du pays.

    Ces hommes appelés clairement «les miliciens» par les médias belges, avaient pour mission de «récupérer» les pièces produites ces derniers jours. Mais les salariés, qui craignent la fermeture de leur site après l’annonce du transfert à l’étranger d’importantes commandes, n’entendaient pas les laisser sortir. Depuis plusieurs jours, la concertation était au point mort et l’ambiance tendue. Mercredi, la direction avait été séquestrée dans ses locaux par les syndicats pendant quelques heures.

    Les «gros bras» venus du pays voisin ont molesté «deux ou trois ouvriers qui tentaient des les empêcher de rentrer dans l’usine», a dénoncé un responsable syndical, Gabriel Smal. Les membres du «commando» se sont alors retrouvés enfermés dans l’usine par une centaine de salariés et responsables syndicaux appelés en renfort. Ils ont été évacués par la police dans la nuit de dimanche à lundi, laissant derrière eux les pièces convoitées.

    Le ministère dénonce le recours aux milices privées

    Lundi, les syndicats de Meister Benelux ont déposé plainte au civil et au pénal, pour dénoncer des «agissements indignes d’un Etat démocratique». «Ces actes s’apparentent à de véritables méthodes terroristes et de sauvageries totalement inconnues dans notre système de concertation sociale», a déclaré le délégué syndical.

    De son côté, la ministre de l’Emploi, Monica De Coninck, a condamné «avec la plus grande fermeté» cette intervention. Elle a estimé que «le recours à ce que les différents témoignages qualifient de “milice privée” et la violence avec laquelle celle-ci semble avoir opéré relèvent d’un comportement inqualifiable digne d’un autre temps et contreviennent aux principes fondamentaux de notre Etat de droit».

    Leparisien

     
    • Etchamendy

      29 février 2012 at 1 h 19 min

      @ néo coralie;

      Qui pourrait approuver ce genre d’interventions, à part, bien sûr, Mr Guéan ?

       
  22. Astimer

    28 février 2012 at 16 h 08 min

    Les Allemands lâchent du lest : http://www.romandie.com/news/n/Zone_euroSchauble_si_un_pays_decidait_de_quitter_l_euro_l_accepter280220121502.asp
    «  »La zone euro et l’Union européenne sont basées sur quelques principes dont la liberté, l’Etat de droit, la non-discrimination. (…) Si un pays devait décider de les quitter c’est quelque chose que nous regretterions mais qu’il faudrait accepter conformément à ces principes », a-t-il dit à l’occasion d’une conférence de presse à Berlin. »
     » « En dehors de l’Union monétaire européenne, les chances de la Grèce de se régénérer et de devenir compétitive sont assurément plus grandes que si elle reste dans la zone euro », avait-il ajouté. »

     
  23. icar25

    28 février 2012 at 16 h 09 min

    A Trader NOE…….

    Info à confirmer…..Timothy GEITHNER, secrétaire américain au Trésor aurait été ARRÊTE, vendredi 24 Février, puis relâché après avoir donné les noms de CRIMINELS FINANCIERS de Haut
    Rang….il serait depuis sous surveillance Policière……BERLUSCONI, arrêté également, puis relâché a également été très Bavard sur certains  » EUROPEENS » !!!!!
    Avez-vous des INFOS ?

     
  24. néo coralie

    28 février 2012 at 16 h 14 min

    la nouvelle sur timothy geithner viendrait de benjamin fulford

     
    • duc

      28 février 2012 at 16 h 57 min

      Benjamin Fulfort semble être le parfait bonhomme pour discréditer ensuite les blogs alternatifs ! Il doit sans doute souffrir de schizophrénie !

       
      • Astimer

        28 février 2012 at 17 h 42 min

        Il ne faut jurer de rien. Le monde est tellement étrange… nous ne savons pas 1/10ème de la vérité.

         
  25. néo coralie

    28 février 2012 at 16 h 24 min

    Conflit d’intérêts /A faire savoir !
    M DRAGHI : ni le Conseil eu responsable de sa nomination, ni le Parlement, qui l’a auditionné, ne mentionnent ce fait :
    son fils, GIACOMO TRAVAILLE A LONDRES, A LA BANQUE MORGAN STANLEY…
    http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20120125.OBS9769/europe-les-draghi-financiers-de-pere-en-fils.html

     
  26. Zappata

    28 février 2012 at 16 h 31 min

    Pour ceux qui veulent suivre en direct au Sénat  » le débat sur le MES  »

    http://videos.senat.fr/video/seance_direct.html#

     
  27. la rumeur

    28 février 2012 at 16 h 34 min

    Benjamin Fulford dans sont pure genie ou délire ?

    Comme prévu, l’effondrement de la mafia satanique financière s’accélère. Le Secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, a été arrêté pour interrogatoire par la police de New York le 24 février et a été libéré après avoir fourni des preuves concernant de nombreux criminels de la haute finance, selon des sources policières de New York. « Dans la plupart des cas, nous devons gifler les gens pour les faire parler, mais dans son cas, nous avons dû le gifler pour le faire taire » a plaisanté l’un des interrogateurs.

    Geithner a été libéré mais il est accompagné en tout temps par un policier armé pour s’assurer qu’il ne quitte pas le pays. L’ancien Premier ministre Silvio Berlusconi de l’Italie se révèle également être très bavard, selon des sources européennes. Berlusconi a été libéré. Pendant ce temps la semaine dernière, des réunions entre les représentants de la Société du Dragon Blanc et des officiels du gouvernement sud-coréen à Séoul ont été très productives.

    [Sic] On rapporte des informations sur le chaos en cours en Europe et aux Etats-Unis avant de revenir à des négociations d’Asie. En général ce qui s’est passé, c’est que des douzaines d’informateurs de haut niveau sont sortis dans les dernières semaines et ont livré des témoignages détaillés qui ont été recueillis. En dehors de Geithner et Berlusconi, le « talking big fish » inclut des membres de la famille Rothschild qui ont révélé des informations surprenantes.

    La révélation la plus intéressante donnée par les Rothschild, est que la reine Victoria était en fait la fille illégitime de Nathaniel Rothschild. Cela signifie que Rothschild avait réussi à placer les membres de sa famille à la tête des empires britannique, allemand et russe au moment de la Première Guerre mondiale. Hitler était aussi un Rothschild qui voulait se faire couronner roi du monde et qui a contribué à fonder Israël en chassant les Juifs hors de l’Europe. Leur infiltration dans les plus hautes sphères de puissance mondiale a continué dans la période d’après-guerre. Ainsi, dans le grand tableau, nous assistons à l’effondrement de la tentative des Rothschild de se couronner monarques d’un gouvernement mondial avec leur capitale à Jérusalem.

    La tentative de George Bush père avec la faction nazie de mettre en place un Reich de 1000 ans est également en train de s’effondrer. Geithner a déjà révélé à la police que lui et Obama travaillaient pour Bush. Les Bush comme Geithner et d’autres ne sont pas autorisés à quitter les Etats-Unis aujourd’hui.

    Les noms de quelques-uns des plus importants cabalistes pointés par des transfuges de haut niveau seront énumérés à la fin du présent rapport.

    D’autres signes de vieux régimes en déroute : les Grecs ont clairement dit à l’Union Européenne de faire disparaître leur dernier bail là où le soleil ne brille pas. Le Premier ministre élu, George Papandréou, devrait revenir au pouvoir et remplacer bientôt le cabaliste et la marionnette Lucas Papademos, selon des sources de la CIA en Europe.

    Les Italiens ont également décidé qu’ils ne veulent pas faire partie du grand empire germanique et ont commencé activement la préparation d’un retour à la lire, selon les mêmes sources.

    Les cabalistes, pour leur part se battent encore pour préserver leur pouvoir et contrôle. La dernière arnaque sur laquelle ils travaillent, implique une valeur de 6 milliards de dollars en titres d’or de 1934 qui ont été saisis en Suisse récemment. Ces obligations sont liées au financier et argentier de Bush / Clinton, Mark Rich de la compagnie Glencore Commodities. Le plan consistait à placer Hillary Clinton à la tête de la Banque mondiale pour blanchir les fonds et donner l’argent au gouvernement communiste en Chine. Les Chinois, en retour, étaient censés fermer les yeux sur les fraudes à la Banque centrale européenne et la Federal Reserve Board (Réserve fédérale).

    Les cabalistes ont aussi essayé encore une fois d’assassiner le russe Vladimir Poutine dans une tentative pour reprendre le contrôle de la Russie pour donner suite au plan insensé de déclencher une nouvelle guerre mondiale, ce qui les aiderait dans leurs plans de domination du monde.

    Le Pentagone a déjà déclaré aux cabalistes à l’endroit du Premier ministre Benjamin Netanyahu d’Israël qu’il abattrait tous les avions israéliens qui essaieraient de déclencher cette guerre en attaquant l’Iran.

    Le réseau de nouvelles de CBS aux États-Unis a maintenant aussi rompu avec les cabalistes et a commencé une guerre de l’information avec les relais de la propagande cabaliste comme CNN et Fox.

    Pendant ce temps, en Asie, les signes d’harmonie et d’unité se multiplient. Les discussions de la semaine dernière en Corée entre des représentants de la Société du Dragon Blanc et des gens de Sud-Corée ont mené à un accord de principe sur de nombreuses questions. Tout d’abord, les Sud-Coréens sont d’accord sur l’unification entre le Nord et la Corée du Sud basée sur le principe du chef de file nord-coréen Kim Jong-un. Après l’unification du Nord-Sud, les pourparlers pourraient commencer sur une plus grande intégration économique et politique en Asie de l’Est.

    Les Sud-Coréens ont également convenu du plan à mettre en place pour la création d’une nouvelle agence internationale de planification économique au Japon ainsi que d’un important nouveau centre financier du secteur privé près de Pusan, en Corée du Sud.

    Il y aussi eu un accord sur la question que les nations asiatiques continuent de soutenir la transition du pentagone vers une nouvelle force de paix globale fusionnée avec les forces armées russes et chinoises.

    Une délégation chinoise est attendue au Japon bientôt pour développer davantage les idées amorçées en Corée du Sud.

    Au Japon, pendant ce temps-là, le Yakuza a compris que ses fonds aux États-Unis avaient été gelés par le larbin de Bush, David S. Cohen.

    Il y aura des représailles partielles lorsque le principal cabaliste Ichiro Ozawa sera arrêté pour évasion fiscale et qu’il aura ses fonds gelés. Il y aura également la confiscation des actions japonaises des sociétés cotées et d’autres actifs au Japon illégalement confisqués par la cabale. On prévoit que cette confiscation affectera au moins 30% de la valeur totale de toutes les actions cotées au Japon ainsi que des sommes immobilières considérables.

    Des confiscations similaires de biens obtenus illégalement par des cabalistes sont appelés à prendre place autour de la planète, en particulier aux États-Unis.

    Bien qu’il soit encore prématuré de donner un calendrier avec des dates d’ arrestations, voici une liste partielle (non-alphabétique) de personnes (beaucoup de ceux qui ont essayé de garder un profil bas) qui ont été dénoncés par la récente vague de transfuges cabalistes:

    La « famille de trois personnes. »
    Le Médicis et Borgia
    Le Club de Rome
    Larry Summers,
    Paul Volcker
    Wylie Aitken
    Vernon Jordan
    Amiral William Crowe
    Richard Haas
    Félix Warburg
    John Jacob Astor
    Lord Pillsbury
    Bill Hicks
    Kiyohika Nishimura
    David Gergen
    Lamar Smith
    J. Rockefeller
    Yotaro Kobayashi
    John Snow
    Mark Rich
    David Cohen
    James Cameron (sa famille s’est enrichie avec l’opium)
    John Roberts
    Paul Wolfowit
    Frank Carlucci
    Peter Hans Kolvenbach (l’ex-pape noir)
    George Bush senior

     
  28. néo coralie

    28 février 2012 at 16 h 40 min

    1) POLITIQUE, PRESIDENTIELLES FRANCAISES 2012 :

    Fort instructifs les propos émanant de mr jacques Attali (porte-parole français de l’oligarchie financière, membre de la Commission Trilatérale) tenus ce 21/02/2012 sur radio Europe 1 et soutenant la candidature socialiste de mr françois Hollande à la Présidentielle. Extrait, je cite :  » Je pense que son élection (celle de mr françois Hollande) est loin d’être faite et que nicolas Sarkozy a de grandes chances d’être élu « , fin de citation. Mr Attali ne semble-t-il pas un peu s’inspirer de mes informations publiées en date du 26/01/2012.

    2) ECONOMIE, METEOROLOGIE, GEOPOLITIQUE :

    Alors que le processus de sécheresse à l’échelle européenne a véritablement été entamé cette 1 ère quinzaine de février 2012 au travers d’une vague de froid attisée par un sensible vent d’Est en provenance de Russie, le processus lié cette fois-ci à l’hyperinflation des matières prtemières est activé. En effet, songez aux tarifs du carburant à la pompe.

    2 facteurs majeurs à cela : l’un d’ordre géopolitique au travers du dossier du nucléaire iranien et l’autre d’ordre financier-économique au travers de l’injection massive de liquidités émanant des banques centrales. Parallèllement à cette situation, la Chine anticipe une flambée phénoménale des tarifs des matières premières en jouant la carte de la protection. Pour cela, elle constitue d’importants stocks de métaux précieux (or,…) mais également de pétrole. Lorsque l’intervention militaire en Iran sera effective, le baril de pétrole dépassera les 250 dollars.

    Après les propos émis par le ministre français de l’Intérieur déclarant que :  » toutes les civilisations ne se valent pas « , voilà que ce 21/02/2012, des exemplaires du Coran ont été brûlés par des soldats américains depuis une base militaire située en Afghanistan. Et oui, pas de surprises pour vous lecteurs de  » Revelations4 « , cela se précise un peu plus : la perspective d’une intervention militaire en Iran (catalyseur du 3 è conflit international), l’hyperinflation des matières premières (pétrole, or, denrées alimentaires,…), la sécheresse européenne qui, cette 1 ère quinzaine de février 2012, a asséché les terres européennes (lancée depuis la vague de froid en provenance de Russie) menant tout droit le continent européen à la famine lorsque surviendra la guerre civile (conséquence de l’intervention militaire en Iran) où entreront alors en jeu la coalition trotskiste-communiste (issue du bloc de commandement russe) associée aux réseaux islamistes.

    http://revelations4.blogs.fr/

     
  29. néo coralie

    28 février 2012 at 16 h 44 min

    lundi 27 février 2012FINANCE MONDIALE : Disparition de la moitié de l’or des banques centrales

    Le groupe de veille GATA (Gold Anti-Trust Action Committee), déclare dans le Wall Street Journal que la Réserve Fédérale et le Trésor américain manipulent subrepticement les réserves d’or du pays en participant à des contrats de location (leases) non-déclarés.

    Le GATA estime que la majeure partie de l’or loué de cette façon ne retournera jamais dans les coffres des banques centrales. Ces dernières ne posséderaient plus que la moitié de l’or qu’elles prétendent détenir.

    « Avec une demande d’or mondiale si forte, il est devenu impossible de récupérer la majeure partie de l’or qui a été loué sans faire énormément augmenter son prix », déclare le président du GATA, William J. Murphy III.
    « La plupart des observateurs calcule que les réserves des banques centrales sont supposées s’élever à environ 30 000 tonnes d’or dans le monde, mais nous pensons que la quantité d’or qui s’y trouve réellement est plus proche de 15 000 t », a affirmé Murphy, « le reste a disparu ».
    « Le prix récent de l’or, approchant les 1800 $ l’once, montre que le plan d’étouffement du prix est en train de vaciller, déclare le GATA. « Lorsque tout le monde aura compris que les banques centrales étouffent le prix de l’or, son prix pourrait monter jusqu’à 3000 $, 5 000 $ l’once, voire plus ».
    Le GATA déclare également que la stratégie de manipulation du prix de l’or par le gouvernement américain a commencé à échouer. « L’objectif de cette manipulation est de cacher la mauvaise gestion du dollar américain afin qu’il conserve sa fonction de monnaie de réserve du monde ».
    « Nous voulons révéler et stopper la manipulation du marché de l’or par le Trésor américain et la Réserve Fédérale dès à présent ». Il a expliqué que le GATA a décidé de verser 264 000 $ au Wall Street Journal pour placer une annonce d’une page entière dans l’édition nationale car la presse financière n’a pas couvert l’événement.
    L’annonce s’intitule « Quelqu’un a-t-il vu notre or ? », et affirme que les réserves d’or américaines entreposées à Fort Knox ou à West Point ont gravement diminué car la Réserve Fédérale et le Trésor américain les envoient à l’étranger pour régler des transactions complexes destinées à étouffer le prix de l’or.
    Le GATA cite également une déclaration de l’ancien gouverneur de la Réserve Fédérale, Alan Greenspan, qui a dit au Congrès le 24 juillet 1998 que « les banques centrales se tiennent prêtes à prêter de l’or en cas d’augmentation de son prix ».
    La Banque des Règlements Internationaux rapporte que le marché des produits dérivés de l’or a atteint un record de 640 milliards de dollars en décembre 2006.
    Murphy souligne que faire remonter les produits dérivés vers les transactions des banques centrales, et déterminer précisément le degré d’implication de la Réserve Fédérale et du Trésor américain est impossible pour le moment, étant donné le manque de responsabilité publique et de transparence du système financier des produits dérivés de l’or dans le monde entier.
    Murphy a déclaré que son groupe a formulé une requête à l’intention du Trésor américain et de la Réserve Fédérale « afin de découvrir ce qu’il en est de cette ‘composante’ des réserves d’or américaines. Qu’en est-il réellement de l’or américain qui est supposé appartenir au peuple américain ? », demande-t-il.
    Une déclaration sur le site du Trésor affirme que le Fonds de Stabilisation des Échanges n’a pas été utilisé afin de manipuler le prix de l’or. Mais impossible de trouver sur le site du Trésor une déclaration qui nie catégoriquement que celui-ci procède à des swaps d’or, des leases ou des contrats à terme pour d’autres raisons que celle de manipuler le prix de l’or.
    La London Bullion Market Association publie sur son site Web une liste de plus de 80 membres travaillant en tant que « faiseurs de marché pour les banques d’investissement » dans les marchés mondiaux de l’or et des matières premières, et qui sont à l’origine et participent à divers produits dérivés de l’or, dont les leases et les swaps.
    Les membres américains de la liste de la London Bullion Market Association comprennent Bear Stearns Forex Inc., Goldman Sachs International, JP Morgan Chase Bank, Bank of America, Citibank, Merrill Lynch et Morgan Stanley.
    Un mémorandum rédigé le 28 février 2003, au nom de Barrick Gold Corporation, un grand producteur d’or affilié à la banque d’investissement J. P. Morgan, reconnait que Barrick se livre, avec les banques centrales, à des leases d’or et à d’autres transactions liées à l’or, sans toutefois admettre que ces transactions sont réalisées au nom de la Réserve Fédérale et du Trésor.
    En septembre 1999, après une réunion des banques centrales européennes à Washington, celles-ci ont signé ce qui est maintenant connu sous le nom d’ « Accord de Washington », un accord dans lequel les banques ont accepté de limiter leurs ventes d’or à 400 tonnes par an et de ne pas étendre leurs opérations de leasing au cours des 5 ans que couvre l’accord.
    Dans le cas d’un lease d’or, une banque centrale prête de l’or à une banque d’investissement avec un taux d’intérêt nominal, habituellement 1%. Ensuite, la banque d’investissement met l’or prêté sur un marché, tel que le London Bullion Market, où l’or physique est vendu, augmentant ainsi la quantité d’or disponible sur le marché.
    Des problèmes surgissent lorsque le prix de l’or augmente beaucoup comme cela a été le cas au cours des derniers mois, avec une once à plus de 900 $. Et quand, à la fin de la période de bail, il faut rendre à la banque centrale l’or prêté, il se peut que la banque d’investissement doive retourner sur le marché et acheter de l’or à un prix bien plus élevé que lorsqu’il a été prêté.
    Afin de se couvrir contre ce risque, la banque d’investissement achète habituellement des contrats à terme ou des options d’achat d’or pour s’assurer d’être fournie à une date et à un prix futurs spécifiés.
    Dans le monde des produits dérivés de l’or, il existe une grande diversité de contrats, dont des transactions dans lesquelles les banques centrales s’échangent leurs réserves d’or afin de pouvoir poursuivre le leasing ou d’autres transactions dérivées de l’or, qui utilisent l’or de l’autre banque centrale et non le leur. Les swaps d’or rendent les transactions des banques centrales encore moins transparentes et plus difficiles à suivre.
    D’après les règles actuelles du FMI, les banques centrales ne sont pas tenues de révéler, sur leur déclaration financière, la quantité d’or qui devra servir pour honorer des contrats sur des produits dérivés de l’or, dont des leases et des swaps. Pas plus que les banques d’investissements ne sont tenues de révéler au public les contrats par lesquels elles prêtent de l’or qui appartient aux banques centrales.
    L’or atteint de nouveaux records, avec des contrats à terme se rapprochant chaque jour de 1800 $ l’once sur le NYMEX (New York Mercantile Exchange).
    24hGold

    http://nouvelles-infos.blogspot.com/2012/02/finance-mondiale-disparition-de-la.html

     
    • Astimer

      28 février 2012 at 17 h 36 min

      C’est de la bombe !

      ‘le GATA a décidé de verser 264 000 $ au Wall Street Journal pour placer une annonce d’une page entière dans l’édition nationale car la presse financière n’a pas couvert l’événement. »

       
  30. Elle court, elle court... la rumeur

    28 février 2012 at 16 h 46 min

    Alain Soral / E&R – Février 2012, partie 1

    Le con du mois : Jacques Cheminade, Marine Le Pen et les signatures, Marine Le Pen et la caste médiatique, le vote Congolais, dissection de Mélenchon. Tous vos commentaires, libres et sans inscription ici :

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Alain-Soral-entretien-de-fevrier-2012-10650.html

     
  31. Elle court, elle court... la rumeur

    28 février 2012 at 17 h 02 min

    Farage remet a sa place un vil serviteur des Rothschild

     
  32. Astimer

    28 février 2012 at 17 h 16 min

    Encore du lest, l’Irlande. Quoi que, on sait à quel point ils ont tenu compte des précédents: http://www.romandie.com/news/n/_UE_L_Irlande_va_organiser_un_referendum_sur_le_pacte_budgetaire280220121602.asp?

     
  33. néo coralie

    28 février 2012 at 17 h 21 min

    quand les banques décident qui pourra se présenter aux présientielles !
    http://www.lefigaro.fr/presidentielle-2012/2012/02/28/01039-20120228ARTFIG00482-le-fn-contraint-d-annuler-des-meetings-faute-d-argent.php
    Le FN contraint d’annuler des meetings faute d’argent

    Mots clés : Présidentielle, Parrainages, Marine Le Pen
    Par Chloé Woitier Mis à jour le 28/02/2012 à 16:27 | publié le 28/02/2012 à 16:18Réactions (5)

    Deux meetings du Front national ont été annulés et la convention de Lyon réduite à une journée.Crédits photo : JOEL SAGET/AFP

    Recommander 1

    Les banques refuseraient d’accorder des prêts au parti tant que ce dernier n’aura pas l’assurance de participer au premier tour.

    Annulés! Les meetings de campagne de Marine Le Pen du 11 mars à Auxerre et du 25 mars à Clermont-Ferrand ont été rayés de l’agenda de la candidate du Front national, tout comme la grande convention de Lyon. Initialement prévu les 7 et 8 avril, ce rassemblement national va se transformer en simple meeting de quelques heures, faute d’argent. Selon le parti, les banques rechignent en effet à prêter des fonds au Front national tant qu’il n’est pas certain que Marine Le Pen participera au premier tour.

    «Les banques aujourd’hui, elles ne vous prêtent que l’argent que vous avez! Ce n’est pas difficile: elles prennent un énorme parachute, et ce parachute ce sont les 500 signatures», explique Louis Aliot, porte-parole de la candidate, au Talk Le Figaro-Orange. Avoir au moins 500 signatures, et donc pouvoir participer au premier tour de l’élection présidentielle, ouvre en effet le droit au remboursement des frais de campagne par l’État. Le montant de cette aide est conditionné par le score réalisé au premier tour. En dessous de 5%, l’État verse 800.000€ au candidat ; au delà, l’aide peut aller jusqu’à 8 millions d’euros, soit la moitié du plafond des dépenses de campagne autorisées par la loi.

    Recours aux prêts de micropartis

    Certain de franchir le pallier des 5% au premier tour, le parti cherche à emprunter ces 8 millions d’euros qu’il est assuré de pouvoir rembourser aux banques, ni plus, ni moins. «Nous n’avons pas de trésor de guerre, nous ne sommes pas aidés par qui que ce soit, donc nous dépensons le minimum», explique au Figaro Jean-Michel Dubois, trésorier de la campagne. Mais sans l’apport des banques, la campagne est pour le moment financée par des prêts de «différentes associations reconnues comme Jeanne ou Cotelec», affirme-t-il.

    Ces structures sont des micropartis dont le principal objectif est de récolter des fonds des sympathisants. Ces derniers peuvent opter pour un don partiellement déductible des impôts, ou bien un prêt d’un montant minimum de 1500€. «Si vous avez des moyens financiers disponibles, en particulier si vous avez un Livret A, qui vous donne 2,25% par mois, et bien prêtez de l’argent pour la campagne électorale à Cotelec qui vous offre du 3%», avait lancé Jean-Marie Le Pen, à la tête de Cotelec, en début d’année sur le site du Front national.

    La générosité des sympathisants -en 2008, Cotelec avait recueilli 235.481€ de dons, et 2,2 millions d’euros de prêts- est cependant loin d’être suffisante pour couvrir toute une campagne électorale. Avec le blocage des banques, le Front national a donc été contraint de réduire la voilure. «Un meeting nous coûte environ 100.000 euros», rappelleJean-Michel Dubois.

    Un point sur les parrainages en fin de semaine

    L’équipe de campagne a également annulé des déplacements prévus Outre-mer et les a remplacés par des vidéoconférences à destination de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française. «Cela nous revient entre 3000 et 4000 euros, alors que déplacer toute l’équipe là-bas nous coûterait de 15.000 à 20.000 euros», note le trésorier. «La visioconférence n’est pas la forme de présence sur le terrain que l’on souhaitait, mais on essaye de faire au mieux», affirme-t-il, en rappelant que le parti «n’a pas les moyens financiers de l’UMP ou du PS».

    À deux semaines de la remise des parrainages cruciaux au Conseil constitutionnel, Jean-Michel Dubois reste confiant. «Disons que je suis moins pessimiste qu’à un moment donné», confie-t-il. «On part du principe que le bébé va arriver à terme et qu’il n’y aura pas de problème.» Louis Aliot se veut plus prudent, et affirme qu’un point sera fait en fin de semaine parle parti sur les parrainages définitifs

     
  34. Hervé

    28 février 2012 at 17 h 34 min

    La Bourse de New York évoluait en hausse mardi matin, l’amélioration surprise du moral des consommateurs américains contrebalançant des statistiques économiques en demi-teinte.

    En demi-teinte 🙂 : les commandes de biens durables ont chuté de 4% en un mois et les prix de l’immobilier baissent pour le 8ème mois consécutifs (alors qu’ils sont au plus bas).

    Donc, tout baigne ! Les indices américains sont au plus haut depuis 10 ans.

    Je sais pas pour Trader Noé, mais comme il n’y a que des acheteurs sur le marché, peut être que l’arc va fonctionner en sens inverse et que les Bourses vont fermer quand le S&P atteindra 2000 points dans 2 ou 3 mois… pour cacher que ce n’est pas le S&P qui monte mais le Dollars qui s’effondre à une vitesse exponentielle.

     
    • PhiliP

      28 février 2012 at 18 h 14 min

      J’ai ri. Merci Hervé.

       
  35. Zappata

    28 février 2012 at 17 h 52 min

    Fitch prévoit des chutes de banque !!!

    L’agence de notation Fitch estime que les prêts massifs (LTRO) octroyés par la Banque centrale européenne (BCE)ont permis d’éviter que les banques soient de nouveau déclassées. La LTRO a eu une influence stabilisante sur les marchés financiers européens.

    L’agence affirme cependant que que ces injections ne font guère que retarder la chute des banques européennes mal notées.

    Il est peu probable que ces prêts soient le moteur d’une forte croissance du crédit, compte tenu d’un manque flagrant de demande, poursuit Fitch dans un communiqué.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/02/28/97002-20120228FILWWW00494-banques-fitch-prevoit-la-chute.php

     
  36. néo coralie

    28 février 2012 at 17 h 54 min

    en fait même si le mes est adopté avec 500 milliards il ne sera pas suffisant, certains voudraient l’augmenter à 750 milliards mais l’allemagne refuse pour l’instant et la réunion de vendredi est annulée ! un défaut sélectif qui pourrait devenir effectif !

    http://www.romandie.com/news/n/La_zone_euro_reporte_sa_decision_sur_le_renforcement_de_son_pare_feu_synth280220121402.asp

    La zone euro reporte sa décision sur le renforcement de son pare-feu (synth.)

    Bruxelles (awp/afp) – Sous la pression de l’Allemagne, la zone euro va reporter sa décision sur le renforcement de son pare-feu contre la crise de la dette et a annulé un sommet prévu vendredi réunissant les pays de l’Union monétaire, au risque de provoquer la colère de ses partenaires internationaux.

    Le sommet des dirigeants de la zone euro prévu le 2 mars a été annulé en raison des réticences de l’Allemagne à discuter des moyens alloués au Mécanisme européen de stabilité (MES), a-t-on appris mardi de sources européennes.

    « Les Allemands ne sont pas prêts », a confié un responsable gouvernemental européen s’exprimant sous couvert d’anonymat. « La chancelière Angela Merkel est d’accord sur le fond mais le moment n’est pas venu. La décision sera sans doute prise plus tard en mars », a ajouté ce responsable, laissant la porte ouverte à un nouveau sommet.

    Une discussion des 17 dirigeants de la zone euro n’est pas exclue jeudi, a toutefois indiqué une source diplomatique. Aucune décision n’est à attendre.

    RÉÉVALUER LA TAILLE DU MES

    Au départ, le président de l’Union européenne, Herman van Rompuy avait prévu de réunir les 17 dirigeants de la zone euro pour un déjeuner vendredi au dernier jour du sommet européen qui se tient jeudi et vendredi, à Bruxelles.

    Objectif: réévaluer la taille du futur pare-feu de la zone euro, le MES.

    Pour rassurer les marchés sur leur capacité à éviter une contagion de la crise, la zone euro –à l’exception de l’Allemagne– souhaite combiner la capacité de prêts du fonds de secours temporaire, le Fonds européen de stabilité financière (FESF), avec celle du MES (500 milliards d’euros en théorie). Cela permettrait d’obtenir une force de frappe d’environ 750 milliards d’euros.

    Mais Berlin dit vouloir en rester à 500 milliards et fait barrage sur ce dossier, pour ménager son opinion publique et certains députés de moins en moins enclins à venir à la rescousse des pays de la zone euro en difficulté.

    Alors que les députés du Bundestag ont approuvé lundi le second programme d’aide à la Grèce, il est difficile pour la chancelière Angela Merkel de demander de revoir à la hausse l’enveloppe du fonds de soutien de la zone euro.

    LA JUSTICE ALLEMANDE S’EN MÊLE

    Preuve de ses crispations: les juges suprêmes allemands ont déclaré mardi illégale une mini-commission du Bundestag censée statuer sans débat public sur le sauvetage de l’euro, compliquant encore un peu la donne.

    La politique budgétaire, dont relèvent les décisions sur l’euro qui engagent l’argent public allemand, « est de la responsabilité du Bundestag tout entier », a estimé le président de la cour Andreas Vosskuhle.

    Mais de l’avis du président du Parlement européen, l’Allemand Martin Schultz, Berlin finira par se ranger à la majorité.

    ATTENDRE MALGRÉ LA PRESSION INTERNATIONALE

    « Au final Angela Merkel est toujours prête à faire le nécessaire (pour aider la zone euro, ndlr). Mais toujours au final. Ce serait mieux si elle faisait le nécessaire au début », a-t-il affirmé dans un entretien au Spiegel Online mardi.

    Au final, la zone euro va devoir encore attendre pour trancher sur le renforcement de son pare-feu, comme l’avait laissé entendre dès dimanche le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble dimanche, malgré une intense pression internationale.

    Les pays du G20 avaient pourtant jugé indispensable ce week-end, lors de leur réunion à Mexico, que le pare-feu de l’Union monétaire soit mis en place avant de pouvoir financer davantage le Fonds monétaire international (FMI), qui pourrait ensuite aider en retour la zone euro.

    Une réunion ministérielle du G20 est prévue à Washington à la mi-avril pour examiner les progrès européens, mais avant cela le FMI doit se prononcer mi-mars sur un autre volet de la réponse à la crise: sa participation au second plan d’aide à la Grèce, qui comprend une aide publique de 130 milliards d’euros.

    Or, de la décision sur le pare-feu risque de dépendre la contribution du FMI au plan de sauvetage. A l’heure actuelle, le FMI envisagerait une enveloppe limitée d’environ 13 milliards d’euros.

     
    • Hervé

      28 février 2012 at 18 h 02 min

      Un pare-feu, c’est le truc où tu coures devant le feu, tu mets le feu et comme cela, tu as un espace où tu ne te fais pas bruler vif? A l’arrivée, au lieu de mourir bruler vif, tu meurs de faim car tout a brulé? Encore comment de réunion européenne que savoir comment l’euro va finir?

       
      • néo coralie

        28 février 2012 at 19 h 52 min

        lol ! non avec le pare feu tu te protèges des flammes mais tu meurs asphyxié par la fumée ! De toute façon la réunion de vendredi est annulée ! bon c’est vrai que papademos va venir demain quand même mais il pourra pas faire chuter la bourse car demain c’est le jour du qe européen !

         
  37. Zappata

    28 février 2012 at 18 h 00 min

    France : les investisseurs institutionnels rechignent à revenir aux actions (enquête)

    Une écrasante majorité d’investisseurs institutionnels (banques, assureurs, fonds de pensions) en France souhaitent maintenir voire diminuer leur exposition aux actifs risqués comme les actions, en raison de la crise européenne, révèle mardi une enquête de Morningstar.

    Au total, ils sont 38% à vouloir maintenir leur allocation stratégique d’actifs risqués et 41% à souhaiter la diminuer, dans les années à venir, en réponse à la crise européenne. Ils sont seulement 12% à envisager de l’augmenter.

    Ces investisseurs privilégient largement les actifs de rendement, de type obligations. Dans ce domaine, les obligations d’entreprises les mieux notées et l’immobilier sont particulièrement prisés.

    L’enquête remarque que dans cette catégorie d’actifs, les obligations à haut rendement et la dette émergente sont autant recherchées que les emprunts d’Etat en zone euro.

    Par ailleurs, parmi les actifs les plus risqués, les actions internationales et de pays émergents prennent le pas sur les actions de la zone euro.

    Dans ce contexte de crise, les investisseurs institutionnels préfèrent un rendement année après année, plutôt qu’une plus-value de long terme, selon l’enquête.

    Sans surprise, les risques majeurs les plus cités pour les années à venir sont la crise de la dette en zone euro, la crise économique et la crise bancaire. Le risque le moins important est la montée en puissance des pays émergents.

    Enfin, la crise européenne a comme conséquence que les investisseurs institutionnels choisissent à 51% la détention de titre en direct, au détriment de mandats de gestion ou des fonds d’investissement.

    Ce choix s’explique par plusieurs facteurs, dont la réglementation, la volonté de garder les titres jusqu’à échéance, la transparence ou encore les frais.

    Morningstar, qui fournit des analyses destinées à aider les investisseurs institutionnels, a reçu une centaine de réponses après avoir interrogé des banques, des assureurs, des mutuelles de santé ou de prévoyance, des fonds de pension ou encore des institutions publiques.

    Cette enquête a été réalisée en partenariat avec Forum Gi et les résultats complets seront dévoilés le 13 mars lors d’une journée de rencontre consacrée aux investisseurs institutionnels.

    http://www.cbanque.com/actu/29086/france-les-investisseurs-institutionnels-rechignent-a-revenir-aux-actions

     
  38. néo coralie

    28 février 2012 at 18 h 02 min

    de toute façon les banques savent qu’on va droit vers le crasch puisqu’elles déposent leurs z€ros à la BCE pour pouvoir y faire face !

     
    • Hervé

      28 février 2012 at 18 h 04 min

      Ouais, mais elles ne savent pas comment… Donc, elles ne savent pas combien il faut mettre de côté. Il reste un peu de suspens quand même :-).

       
  39. Zappata

    28 février 2012 at 18 h 10 min

    A quoi joue Super Mario ??

    Grèce: la BCE refuse la dette en garantie

    La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé aujourd’hui qu’elle n’acceptait plus pour le moment les titres de dette émis par la Grèce en garantie, après que la pays a lancé une opération d’effacement d’une partie de sa dette.

    Tous les titres de dette grecs ne sont pour le moment plus éligibles pour servir de collatéraux, c’est-à-dire de garanties fournies par les banques à la BCE lors des opérations de refinancement que celle-ci conduit à intervalles réguliers, selon un communiqué.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/02/28/97002-20120228FILWWW00294-la-bce-refuse-la-dette-grecque-en-garantie.php

     
    • Hervé

      28 février 2012 at 23 h 29 min

      Pour la BCE non, mais pour les banques centrales oui :-).

       
  40. Zappata

    28 février 2012 at 18 h 31 min

    EN direct dépouillement du scrutin du Sénat concernant le MES :

    http://videos.senat.fr/video/seance_direct_flash.html

     
  41. figarofinn

    28 février 2012 at 18 h 57 min

    Trouvé sur le forum : http://lurpil.com/forum/viewtopic.php?f=6&t=9

    « Analyse chartiste du CAC40

    Message non lude kalulu » Mar 28 Fév 2012 17:32
    L’or se rapproche des 1800 points, des stops loss sont positionnés à la vente mais l’or traversera sans problème cette résistance majeure pour se diriger vers les 2000 points.
    L’euro contre dollar est à 1.3409, on peut se fixer l’objectif court terme de 1.41 ; le pétrole est à 123$ le baril.
    Par conséquent, les fondamentaux ne sont pas au rendez vous. Nous vous proposons une analyse chartiste du cac40.

    Cac 40

    Un trend haussier larvé est en train de prendre forme mais montre des signes de faiblesses, le target est de 3460 points qui constitue une résistance majeure difficilement franchissable en cause des fondamentaux défaillants. Un pétrole fort veut dire qu’à terme on va importer de l’inflation et les banques centrales n’auront pas d’autres solutions que d’enrayer cette hyperinflation en augmentant les taux courts termes. Bien entendu dans un tel contexte, la croissance économique ne peut se reprendre.
    Les moyennes mobiles et le macd sont bien corrélées ; le RSI est en surachat la bande de bollinger est bien contenu.

    Un indicateur important est de savoir si le dow restera au dessus des 13000 points signal très fort pour une accélération haussière qui tirera les indices européens à la hausse.

    En conclusion, la configuration générale est la prudence et il faut tout doucement envisager de retourner sa position par des contrats puts sur indice CAC40.
    Surveillez la progression du baril et le cour de l’or, car l’effet vase communiquant va se mettre en route au profit de l’or et de l’argent comme valeur refuge. »

     
  42. néo coralie

    28 février 2012 at 19 h 06 min

    senat le scrutin est clos, c’est le moment du dépouillement !

     
  43. Zappata

    28 février 2012 at 19 h 07 min

    Sans Surprise, Le Sénat adopte Le MES grâce à l abstention des Sénateurs PS ….

     
    • tarci

      28 février 2012 at 20 h 54 min

      Contrairement à la France, les Irlandais seront consultés par référendum sur le nouveau traité européen concernant la discipline budgétaire. Le Premier ministre Enda Kenny a déclaré au Parlement :

      « Le peuple irlandais sera invité à autoriser par référendum la ratification du traité de stabilité européen ».

      http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/02/28/97002-20120228FILWWW00489-ue-referendum-en-irlande-sur-le-traite.php

      Pourquoi donc Hollande et Sarkozy ne décident-ils pas de le faire ? Qui dernièrement parlait de plus de referendum ?

      http://www.lesoir.be/actualite/france/2012-02-27/sarkozy-exclut-un-referendum-sur-le-traite-europeen-899547.php

       
    • gwendoline

      28 février 2012 at 23 h 44 min

      @zappata,
      c’est pas très courageux de leur part…

       
      • Zappata

        29 février 2012 at 0 h 17 min

        @ gwendoline

        C’est un déni de démocratie de  » nos soi-disant politiques  » de la haute trahison !!!
        Honte à eux ils ne représentent qu’ eux mêmes des corrompus , dés bénis oui- oui , l’appât des gains c’est tout ce qui les intéresse !!!
        Continuer à voter braves gens …

         
    • Etchamendy

      29 février 2012 at 1 h 25 min

      C’est à en chialer.

       
  44. néo coralie

    28 février 2012 at 19 h 10 min

    j’ai cru comprendre que le mes serait rejeté par le sénat ! attente de confirmation !

     
    • Zappata

      28 février 2012 at 19 h 13 min

      Vous avez mal compris c’est annoncé  » officiellement  » sur la chaine Public Sénat …

       
      • néo coralie

        28 février 2012 at 19 h 27 min

        @ zappata, fausse joie alors mais on s’y attendait ! merci

         
    • Zappata

      28 février 2012 at 19 h 25 min

      @ néo coralie

      Il n ‘ y a pas encore le détail du scrutin en ligne sur le site du Sénat

      Première lecture

      28 février 2012
      Scrutin n° 108 : sur la motion n° 1, présentée par Mme Éliane Assassi et les membres du groupe communiste républicain et citoyen, tendant à opposer l’exception d’irrecevabilité au projet de loi, adopté par l’Assemblée nationale après engagement de la procédure accélérée, autorisant la ratification de la décision du Conseil européen modifiant l’article 136 du traité sur le fonctionnement
      de l’Union européenne en ce qui concerne un mécanisme de stabilité pour les États membres dont la monnaie est l’euro (procédure accélérée) (rejet)

      Scrutin n° 109 : sur l’ensemble du projet de loi adopté par l’Assemblée nationale après engagement de la procédure accélérée autorisant la ratification de la décision du Conseil européen modifiant l’article 136 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne en ce qui concerne un mécanisme de stabilité pour les États membres dont la monnaie est l’euro (adoption)

      http://www.senat.fr/scrutin-public/dossiers/pjl11-393_scr.html#lec1

       
  45. Elle court, elle court... la rumeur

    28 février 2012 at 19 h 16 min

     
  46. Peet13

    28 février 2012 at 19 h 23 min

    Bonsoir, quelqu’un connait la raison de la forte hausse de l’argent aujourd’hui ?

    merci

     
    • marc153

      28 février 2012 at 21 h 53 min

      Je me posais la même question…12:00 35.6, 18:00 37.6, ca doit bien faire du +5 %, non?
      Pendant ce temps, l’or qui bouge presque pas… comment est-ce possible?

       
    • Geraldine

      29 février 2012 at 0 h 44 min

      Le LTRO de demain.

       
  47. néo coralie

    28 février 2012 at 19 h 29 min

    merci zappata de toute façon on s’y attendait !

     
  48. néo coralie

    28 février 2012 at 19 h 31 min

    seulement 27 voix contre pire que les députés !

     
    • Etchamendy

      29 février 2012 at 1 h 27 min

      Plus mauvais que le score au parlement de Bordeaux en Juin 40, 80 contre les pleins pouvoirs à PETAIN. Dé-so-lant !!

       
  49. néo coralie

    28 février 2012 at 19 h 35 min

    ALERTE – Feu vert du Parlement français au Mécanisme européen de stabilité

    PARIS – Le Parlement français a donné mardi son feu vert au Mécanisme européen de stabilité (MES), structure commune permanente pour financer les pays en difficulté de la zone euro.

    Après l’Assemblée nationale le 21 février, le Sénat a approuvé mardi les deux traités qui vont remplacer à terme l’actuel Fonds européen de solidarité (FESF) par le MES. Les socialistes se sont abstenus.

    http://www.romandie.com/news/n.asp?n=_ALERTE___Feu_vert_du_Parlement_francais_au_Mecanisme_europeen_de_stabilite280220121902.asp

     
  50. Zappata

    28 février 2012 at 20 h 05 min

    Feu vert du parlement au MES

    Le parlement français a donné mardi son feu vert au Mécanisme européen de stabilité (MES), structure commune permanente pour financer les pays en difficulté de la zone euro.

    Après l’Assemblée nationale le 21 février, le Sénat a à son tour approuvé, par 169 voix contre 35, les deux traités qui vont remplacer à terme l’actuel Fonds européen de solidarité (FESF) par le Mécanisme européen de stabilité (MES), structure commune permanente pour financer les pays en difficulté de la zone euro. Seule la droite UMP et centriste au Sénat a voté pour.
    Les socialistes,
    majoritaires au Sénat, se sont abstenus et les communistes ont voté contre. Mais trois sénateurs socialistes ont également voté « non », dont Marie-Noëlle Lienemann. Mais, votés conformes, les deux textes sont définitivement adoptés.

    Le premier texte, qui modifie un article du traité de l’Union européenne, autorise la création d’un tel mécanisme, tandis que le second traité fixe ses modalités de fonctionnement. Ces deux traités sont juridiquement distincts du pacte de stabilité budgétaire (TSCG) conclu entre 25 pays de l’UE, qui doit être officiellement signé le 1er mars et que François Hollande veut renégocier. Mais un lien fort existe entre les deux car les prêts du MES ne pourront être accordés qu’à des pays membres du pacte. Ce lien a justifié l’abstention socialiste. La gauche s’est toutefois divisée, les communistes du Front de gauche votant contre. Les écologistes ont voté contre le 2e traité et se sont abstenus sur le premier qui approuve le principe « d’une mutualisation des dettes dans l’UE ». Une vingtaine de députés PS ont également voté contre les deux traités ainsi que trois sénateurs.
    « Faute historique »

    Cette abstention, qualifiée de « faute historique » par le Premier ministre François Fillon, a provoqué la colère de la droite. « La discipline, c’est la garantie que tous les Etats européens feront les efforts indispensables », a soutenu Jean Leonetti (Affaires européennes). « Ce mécanisme européen défend les pays en difficulté et se bat contre la finance, il ne suffit pas de dire que la finance est l’ennemi et d’appeler à la solidarité sans compensation », a-t-il lancé faisant référence à François Hollande. Cette abstention est « difficilement compréhensible même si on a des réserves techniques », a renchéri le président UMP de la commission des Finances, Philippe Marini. Marie-Hélène des Esgaulx (UMP) a fustigé le « manque de courage » de la gauche.

    « Conditionner le MES à la ratification du TSCG (pacte de stabilité budgétaire) montre bien que ce qui est recherché n’est pas la discipline budgétaire dans les Etats aidés mais l’adhésion à une conception de la politique économique qui privilégie l’austérité au détriment de la croissance », a répliqué la rapporteure générale PS de la commission des Finances du Sénat, Nicole Bricq. Le PS a critiqué la « modestie » des moyens et l’absence de « branchement » avec la Banque centrale européenne. Le MES « avec 500 milliards d’euros, peut-il être un pare-feu suffisant ? », s’est demandé Simon Sutour, président de la commission des Affaires européennes. Pour lui, le MES doit « accéder au guichet de la BCE » afin de « démultiplier sa capacité d’action ». Le MES est « opaque » et « illusoire », a reproché Jean-Pierre Chevènement (RDSE, à majorité PRG).

    « Le MES est imprégné de la vision ultra-libérale qui prédomine aujourd’hui entre Merkel et Sarkozy », a protesté le patron des sénateurs écologistes Jean-Vincent Placé. Les sénateurs communistes ont défendu en vain deux motions de procédure contre « l’instrument de l’autérité permanente pour l’ensemble des Européens », selon les termes d’Eric Bocquet.

    http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Feu-vert-du-parlement-au-MES-490323/

     
    • Etchamendy

      29 février 2012 at 1 h 30 min

      Pourquoi donc le PS n’a pas voté contre ??????????
      Pourquoi ?????

       
      • gwendoline

        29 février 2012 at 12 h 00 min

        @parce qu’ils mangent dans la même assiette disait mon père…
        du théatre tout çà en fin de compte!

         
  51. Astimer

    28 février 2012 at 20 h 31 min

     
    • tarci

      28 février 2012 at 21 h 12 min

      Ils pourront aller manger Halal en Belgique fêter çà !

      Bruxelles : Un fast-food halal inauguré par Emir Kir, ministre belge de l’aménagement du territoire :

      Encore un ministre qui ne doit pas aimer les animaux ! Ou alors il est pour le financement des imams par tous.

       
      • duc

        28 février 2012 at 21 h 24 min

        Ou aller en Inde ! Il risque d’y avoir de l’animation là-bas !

        Sur le site Sharia4Hind (maintenant bloqué en Inde sur ordre de la Haute Cour de New Delhi), le Britannique Choudary et le Libanais Bakri incitent les musulmans de l’Inde à se soulever pour transformer le pays en état islamique régi par la charia. Une conférence de presse par videoconférence aura lieu le 2 mars à New Delhi.

        Choudary a demandé un visa pour l’Inde en vue d’une manifestation devant le Parlement indien le 3 mars. L’article ci-dessous indique que la manifestation a été annulée. Or dans un Tweet posté le lendemain de sa publication, Tejinder Pal Singh, cité dans l’article, indique que Choudary aurait obtenu un visa suite au versement d’un pot de vin à la soeur de Sonia Gandhi par un gouvernement arabe.

        De plus, en date d’aujourd’hui, le site Shariah4Hind rapporte une conversation téléphonique entre le président du groupe, Abu Baraa, et le commissaire de police Kuruvilla de Delhi, également cité dans l’article. Le commissaire de police aurait demandé que la manifestation du 3 mars se tienne à une certaine distance du Parlement indien, ce à quoi Baraa aurait répliqué que ce n’est pas à lui de décider mais à Allah. La manifestation aura-t-elle lieu ? Choudary peut-il être accusé, en Grande-Bretagne, de fomenter la sédition contre le gouvernement légitime d’un pays étranger ?

        http://www.sunday-guardian.com/news/radicals-uprising-off-video-address-on-2

         
    • duc

      28 février 2012 at 21 h 52 min

      Comme vous dites Astimer, ! C’est la fête chez JP Morgan :

      L’accroissement de la dette publique est aussi la conséquence directe de décennies de politiques fiscales favorables aux grosses fortunes et aux grandes entreprises. Suite à la crise des subprimes aux États-Unis, de nombreuses banques qui détenaient des actifs toxiques se sont trouvées au bord de la faillite. Les plans de sauvetage mis en place par les États n’ont rien amélioré, tout du contraire ! Entre 2008 et 2009, pas moins de 2.000 milliards d’euros ont été injectés pour contrer la déroute des banques.

      Résultat : les dettes massives du secteur privé (des banques) ont été transférées vers le secteur public (Les Etats), sans que la moindre contrepartie réelle ne soit exigée. Partout les gouvernements ont augmenté la dette publique pour « sauver » le système bancaire sans nullement en profiter pour prendre le contrôle du secteur financier afin d’en changer radicalement les pratiques.

      L’un des effets les plus pervers de la crise est dû aux décisions politiques qui ont permis aux banques de faire du profit sur la dette des Etats, largement creusée par le sauvetage de ces mêmes banques.

      En Europe par exemple, Le mécanisme est simple : les fonds massivement prêtés à très bas taux d’intérêts par la Réserve fédérale des États-Unis et par la BCE sont à leur tour prêtés aux États (Grèce, Irlande, Portugal, Espagne) mais à des taux d’intérêt largement supérieurs. Au centre de la gestion de la crise de la dette de l’Union européenne, la BCE est très largement assujettie aux intérêts des banques privées. Les statuts de la BCE ainsi que le Traité de Lisbonne lui interdisent de prêter directement aux États. Elle prête donc aux banques privées et autres investisseurs institutionnels (les assurances, les grandes banques, fonds spéculatifs, les fonds de pension…) qui à leur tour prêtent aux États en prélevant au passage une juteuse commission. Ainsi, les banques empruntent à la BCE à du 1 ou 1,5% pour prêter à certains États à un taux qui varie entre 3,75 et 5%.

      Grâce à ces taux d’intérêt plus élevés, les banques privées avaient devant elles la perspective de juteux profits et ont encouragé les États, notamment de la périphérie de la zone euro, à emprunter sans compter. Elles ont indéniablement une grande part de responsabilité dans l’endettement massif des pays européens. Les banques n’ont pas hésité à prendre des risques estimant que les grands pays européens voleraient à leur secours dès qu’elles seraient menacées par le défaut de paiement d’un État sur-endetté.

      Actuellement, elles sont tout de même inquiètent, à l’idée de se voir imposer un rééchelonnement des paiements ou une réduction de la valeur de leurs créances. Les banques ont alors pris soin de diminuer leur exposition sur les dettes souveraines.
      Les banques françaises et allemandes se sont ainsi défaites de titres grecs pour des sommes non négligeables. Coté français, en 2010, leurs engagements sont passés de 27 à 15 milliards d’euros et pour les banques allemandes de 16 à 10 milliards d’euros entre mai 2010 et février 2011.

      La BCE, à partir du 8 aout 2011, racheta nettement au-dessus du prix du marché et en très grosse quantité les obligations de ces États « à risque ». Cette énième manœuvre au service des intérêts privés illustre bien la totale soumission de la BCE aux marchés financiers.

      Outre la BCE, les banques privées peuvent compter sur le soutien inconditionnel de deux autres alliés d’importance : le FMI et la Commission européenne. Après avoir mis à genoux les populations du Sud, après avoir perdu toute sa légitimité entre 2004 et 2008, le FMI, suite au G20 de Londres en 2009, sévit désormais en Europe. Il y applique exactement les mêmes recettes empoisonnées que celles assénées pendant près de trente années aux pays du Sud.

      Toujours fort soucieux de la sauvegarde des intérêts privés au détriment de ceux des peuples, le FMI alloue des prêts aux pays en difficulté afin que ceux-ci puissent rembourser les banques privées en contrepartie d’une austérité brutale et injuste.

      Face à ces politiques néolibérales qui touchent les plus vulnérables et épargnent les différents responsables de la crise, face à cette dette détenue par les marchés financiers qui détruit l’Etat social et spolie les populations, le citoyen se doit de réagir. Il faut auditer les comptes publics des États pour décider si les peuples doivent ou non continuer à payer une dette en grande partie illégitime car consécutive d’une politique ayant favorisé une infime minorité au détriment de la majorité des citoyens.

      L’exigence de la réalisation d’audits gagne du terrain en Europe. En 2011, un collectif national pour un audit citoyen de la dette publique s’est mis en place (www.audit-citoyen.org). Les Américains devraient en faire de même !

       
  52. néo coralie

    28 février 2012 at 20 h 34 min

    je note la synchronicité entre le jour de la décision de l’isda et celui de la distribution gratuite de centaines de milliers de z€uros pour les banques européennes, qui plus est un 29 février jour d’une année bisextile ! et si c’était pour demain ?

     
  53. néo coralie

    28 février 2012 at 20 h 38 min

    des centaines de milliards d’euros, pardon !

     
  54. tien

    28 février 2012 at 21 h 19 min

    Le ridicule d’Hollande quand il annonce en se trompant qu’il est pour taxer les plus riches à 75% !

    Jérôme Cahuzac, qui est chargé du pôle budget, finances et fiscalité au sein de l’équipe de campagne de François Hollande, alors qu’il est interrogé par les journalistes, n’est même pas au courant !

     
  55. tien

    28 février 2012 at 21 h 29 min

    Le Sénat a adopté

    Analyse par groupes politiques

    Groupe Union pour un Mouvement Populaire (132)
    Pour : 130
    N’ont pas pris part au vote : 2 – MM. Louis-Constant Fleming, Alain Fouché

    Groupe socialiste et apparentés (130)
    Contre : 3 – M. Jean-Pierre Godefroy, Mme Marie-Noëlle Lienemann, M. Daniel Percheron
    Abstentions : 126
    N’a pas pris part au vote : 1 – M. Jean-Pierre Bel, Président du Sénat

    Groupe de l’Union Centriste et Républicaine (31)
    Pour : 30
    N’a pas pris part au vote : 1 – M. Jean-Léonce Dupont, Président de séance

    Groupe communiste républicain et citoyen (21)
    Contre : 21

    Groupe du Rassemblement Démocratique et Social européen (16)
    Pour : 1 – M. Gilbert Barbier
    Contre : 3 – MM. Jean-Pierre Chevènement, Pierre-Yves Collombat, Robert Tropeano
    Abstentions : 12

    Groupe écologiste (10)
    Pour : 2
    N’ont pas pris part au vote : 8 – Mmes Aline Archimbaud, Esther Benbassa, Marie-Christine Blandin, Corinne Bouchoux, MM. Ronan Dantec, Jean Desessard, Joël Labbé, Jean-Vincent Placé

    Sénateurs ne figurant sur la liste d’aucun groupe (7)
    Pour : 5
    N’ont pas pris part au vote : 2 – MM. Gaston Flosse, Jean Louis Masson

     
  56. tarci

    28 février 2012 at 22 h 24 min

    Le président letton Andris Berzins a invité ses compatriotes à rendre hommage aux anciens combattants SS lettons, rapporte mardi la chaîne de télévision nationale LNT.

    « En 1944, l’armée allemande a forcément mobilisé de nombreux Lettons. En 1950, les Etats-Unis ont reconnu que les légionnaires lettons n’avaient pas commis de crimes de guerre (…). Les traiter de criminels est contraire au bon sens. Il faut plutôt leur rendre hommage », a indiqué le chef d’Etat letton dans une interview.

    Des défilés d’anciens membres de la légion lettone de la Waffen SS se tiennent en Lettonie tous les ans le 16 mars, ce qui provoque l’indignation des organisations antifascistes internationales. Selon M. Berzins, cette tradition « ne doit pas être ignorée », plusieurs Lettons ayant sacrifié leurs vies pour leur patrie pendant la guerre.

    La légion lettone a été créée par le commandement allemand au cours de la Seconde guerre mondiale. En mars 1943, les SS lettons ont pour la première fois affronté l’Armée rouge dans la région de Pskov (nord-ouest).

    Au total, plus de 150.000 Lettons se sont inscrits dans la Wehrmacht au cours de la guerre. Source

    En 1940, la Lettonie fut envahie par l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), en même temps que les deux autres pays baltes, comme le prévoyaient les clauses secrètes du Pacte germano-soviétique. Sur les 15 500 Lettons déportés par les Soviétiques, seule une minorité survécut des camps du Goulag.

    Beaucoup de Lettons se réfugièrent alors dans la campagne ou en formant un maquis letton. En 1941, la Lettonie est occupée par l’armée de l’Allemagne nazie, accueillie par une très large majorité de la population (il en sera de même sur tous les territoires soviétiques envahis durant les premières semaines de l’opération Barberousse) comme une libératrice après la régime de terreur du NKVD.

    À la fin de la guerre, un grand nombre de familles lettonnes trouvèrent refuge en Suède puis en Allemagne, aux États-Unis, au Canada et en Australie. L’Armée rouge a réoccupé la Lettonie à partir de 1944, et l’URSS l’annexa sous le statut de « république socialiste soviétique ».

    Pour détruire la résistance lettonne, les Soviétiques ont lancé un programme de collectivisation des fermes. En 1949, une seconde vague de déportations avait lieu : 42 133 personnes furent déportées à Krasnoïark, Amur, Irkoutsk, Omsk, Tomsk et Novosibirsk en Sibérie (soit 2% de la population lettonne avant la guerre). En même temps, les autorités soviétiques transférèrent des milliers de Russes en Lettonie, dans le cadre d’un programme de russification du pays.

    La Lettonie est redevenue indépendante en 1991, comme la Lituanie et l’Estonie avant même l’effondrement total de l’Union Soviétique.

     
  57. duc

    28 février 2012 at 22 h 42 min

    L’infiltrée du FN Claire Checcaglini :

     
    • tarci

      28 février 2012 at 22 h 49 min

      Là c’est la maman de Sarkozy qui explique à un journaliste que l’histoire des petits boulots de son fils….on peut y croire comme o peut ne pas y croire !

       
      • Olivier

        28 février 2012 at 23 h 24 min

        Ce montage est malhonnête et ne prouve rien . Tarci, vous entendez dans ce vidéo ce que vous avez envi d’entendre .

         
    • Lambda

      28 février 2012 at 23 h 54 min

      le constat à faire du travail de cette « journaliste » est que c’est le degré zéro du journalisme

       
  58. gwendoline

    29 février 2012 at 0 h 02 min

    Le parlement grec approuve de nouvelles coupes budgétaires
    romandie news :
    ATHENES – Le parlement grec a approuvé mardi soir une nouvelle série de coupes budgétaires demandées par les bailleurs de fonds de la Grèce en échange du nouveau plan d’aide, selon un décompte officiel des voix.

    Une majorité de plus de 202 députés sur les 283 qui ont participé au vote ont approuvé des réductions de dépenses d’un montant total de 3,2 milliards d’euros pour 2012, a indiqué le président de séance Grigoris Niotis.

    80 députés ont voté contre et un s’est abstenu, a-t-il précisé.

    Ces mesures se traduiront notamment par des coupes dans les retraites les plus élevées de la fonction publique, dans les salaires des dirigeants de collectivités locales et des fusions d’organismes publics de recherche.

    Ces nouvelles économies budgétaires étaient la condition fixée par les bailleurs de fonds du pays pour l’octroi d’un deuxième prêt de 130 milliards d’euros qui s’ajoute à un effacement de dette de 107 milliards d’euros en cours de bouclage avec les créanciers privés de la Grèce afin qu’il puisse échapper à un défaut de paiement désordonné le mois prochain.

    Athènes doit rembourser près de 15 milliards d’euros d’obligations arrivant à échéance le 20 mars, ce que le pays ne peut pas faire sans assistance financière.

    Le parti socialiste Pasok et le parti conservateur Nouvelle Démocratie qui forment la coalition gouvernementale dirigée par l’ancien vice-président de la Banque centrale européenne Lucas Papademos disposent de 193 députés sur 300 au parlement.

    Le leader de la Nouvelle Démocratie Antonis Samaras avait invité l’assemblée à approuver ces mesures impopulaires afin de clore un chapitre misérable de l’histoire du pays.

    Ces mesures devaient être votées avant la réunion des ministres des Finances de l’Eurogroupe jeudi à Bruxelles, destinée à vérifier l’avancement dans les réformes demandées à la Grèce.

    Une autre loi prévoyant une réduction des dépenses de santé et de retraites complémentaires, également demandée par la troïka des bailleurs de fonds (UE, FMI, BCE) doit être adoptée mercredi au Parlement en procédure d’urgence, alors que les syndicats grecs appelent à un arrêt de travail de trois heures dans le cadre d’une journée d’action européenne contre les mesures d’austérité qui se généralisent dans la zone euro pour combattre la crise de la dette.

    (©AFP / 28 février 2012 23h05)

     
  59. néo coralie

    29 février 2012 at 0 h 44 min

    Pauvres grecs on leur demande encore de baisser leur salaire, pour les banques pas de problème elles peuvent consentir à rogner sur leurs créances puisqu’elles vont recevoir des milliards d’euros gratuits grâce à draghi justement le jour ou l’isda doit se prononcer sur le défaut partiel ou non de la Grèce et éviter de faire fonctionner les cds ! Le 29 février est un jour exceptionnel pour les banquiers !