RSS

Jusqu’où seront les limites du scénario grec ?

09 Fév

Comme les exigences des bailleurs de fonds de la Grèce sont de plus en plus élevées, comme les intérêts des dettes sont de plus en plus importants, comme l’évasion fiscale est un sport national et qu’aux olympiades, les foyers grecs les plus riches ont remporté le pompon pour être couronné en Suisse, les politiciens n’ont plus qu’une maigre classe moyenne et de plus en plus de pauvres à presser comme des citrons pour obtenir de quoi satisfaire des ogres insatiables : la troïka bien connue et des banques craintives d’inscrire des sommes astronomiques au passif de leur bilan.

Mais on ne peut presser plus de jus que ne contient le citron. De même, les peuples ne peuvent pas être étranglés au-delà sans constituer un danger pour le pouvoir civil. Est-ce désormais le cas en Grèce ? La réponse à cette question est bien difficile. On sait seulement que les responsables des trois partis de la coalition gouvernementale grecque ne sont pas parvenus aujourd’hui à s’entendre sur l’ensemble des réformes exigées par les bailleurs de fonds, contraignant le ministre des finances à se rendre à Bruxelles sans accord complet.

Les ministres des Finances de l’UE attendent de pied ferme que les représentants politiques de la Grèce présentent un document clair où seront inscrites les nouvelles mesures d’économie de l’ordre de 3,3 milliards d’euros, exigées pour 2012.

Pour que cinéma grec se poursuive, il faut que les parties en cause s’accordent sur quelque chose de concret, sur le fondement de quoi on devrait accorder une nouvelle aide de 130 milliards d’euros. En réalité, un économiste habitué des plateaux de télévision confiait la semaine dernière à l’une de nos sources qu’il fallait déjà rajouter 15 milliards de plus…

Dans le même temps, les exigences imposées aux Grecs se soldent par une série de chiffres macro-économiques peu encourageants mais qui ne surprendront aucun lecteur : en 2012, l’économie grecque devrait se contracter de 4 à 5%. C’est bien plus qu’attendu… Il sera difficile aux eurocrates d’acheter les syndicalistes grecs, comme cela le fut avec de nombreux politiciens.

Et les Grecs ont peu de chance de profiter des recettes touristiques parce que le quidam européen va être confronté à une crise qui se fait de plus en plus sentir. En France, par exemple, les mauvaises nouvelles s’accumulent. On vient d’apprendre que le climat des affaires dans l’industrie a poursuivi sa chute en janvier à un rythme supérieur à celui escompté le mois précédent. A mots couverts, beaucoup reconnaissent que la récession est très proche. Combien de temps avant que les agences de notation dégainent ? N’oublions pas les informations de Trader Noé : les gros fonds anglo-saxons attendent la consigne pour flinguer le CAC…

Publicités
 
85 Commentaires

Publié par le 9 février 2012 dans Non classé

 

85 réponses à “Jusqu’où seront les limites du scénario grec ?

  1. pm

    9 février 2012 at 17 h 16 min

    A LIRE SUR SFR INFO

    Sarkozy et l’arme du référendum
    Partager

    jeudi 09 FÉVRIER 2012, 17:00
    Sarkozy et larme du référendum

    Crédits photo : FRANCE 2

    D’après Le Monde, il souhaiterait interroger les Français sur les étrangers et les chômeurs.

    Plus des extraits fuitent, moins le doute est permis. C’est bien le candidat Nicolas Sarkozy qui s’exprime, au moins en partie, dans une longue interview au Figaro Magazine à paraître vendredi. Et visiblement, sa campagne à venir devrait être axée sur la parole redonnée au peuple. Selon Lemonde.fr, le chef de l’Etat aurait exprimé dans l’hebdomadaire son intention d’user du référendum à l’avenir.

    Chômeurs et étrangers

    Nicolas Sarkozy souhaite notamment demander aux Français de trancher sur le droit des chômeurs. Le chef de l’Etat souhaiterait que les demandeurs d’emplois soient contraints d’accepter le travail ou la formation, quand cela leur est proposé, se calquant ainsi sur le modèle allemand. Si le président est reconduit, ce sera donc probablement au peuple de trancher cette question.

    Le chef de l’Etat pourrait également décider de poser la question du transfert de la compétence d’expulsion des étrangers aux tribunaux administratifs. Les reconduites à la frontière en seraient administrativement facilitées, mais ce changement nécessite une modification de la Constitution. Là encore, le référendum pourrait être pour Nicolas Sarkozy un recours plus envisageable que le Congrès, rendu moins facile par le basculement du Sénat à gauche en septembre 2011.

    Des mauvais souvenirs pour Sarkozy

    Cette annonce d’un recours au référendum constitue une surprise de la part de Nicolas Sarkozy. Le chef de l’Etat n’a pas gardé que des bons souvenirs de l’exercice. En 2003, alors ministre de l’Intérieur, il avait proposé aux Corses notamment la fusion des deux départements de l’Ile de Beauté. Le « non » l’avait emporté à 51%. En 2005, même s’il avait été discret, il penchait pour le « oui » lors du référendum portant sur la constitution européenne. Là encore, le « non » s’était imposé, avec 54,68% des suffrages exprimés.

    Mais il semble que Nicolas Sarkozy ait changé d’avis sur cet outil, qui a d’abord l’avantage de donner une posture gaullienne à celui qui en use. « Il y a eu une maturation chez lui, il craignait pendant longtemps que les gens ne répondent pas à la question posée », assure l’un de ses conseillers dans Le Parisien.

     
    • Etchamendy

      9 février 2012 at 23 h 49 min

      Pour moi c’est une fois encore du bluff. Et celui-ci s’adresse aux électeurs FN. C’est aussi l’aveu tangible de consignes secrètement données pour que les 500 signatures nécessaires à Marine ne soient pas atteintes. Sinon pourquoi prendrait-il autant de risques politiques ?
      Mélenchon et Bayrou pourraient plus contribuer à en déjouer le stratagème que ne le pourrait Hollande.
      Si ce dernier était intelligent, il devrait manifester plus d’attention à l’égard du premier, histoire d’en amplifier l’ascension dans les sondages. Autant Lionel Jospin avait fait n’importe quoi avec Mme Taubira (ou Tobira ?) notamment, autant ce coup-ci, le candidat PS semble disposer de suffisamment de marge en l’absence du Ché pour s’autoriser un coup de godille (de pédalo) en direction de Jean-Luc.
      Soit dit au passage que l’histoire du pédalo aurait pu être appréciée avec un peu plus d’humour, en effet, ce genre de navigation convient parfaitement au cahier des charges bio : un bilan carbone vierge et il déjoue aussi les mauvais esprits qui iraient fouiner entre » la voile et la vapeur ». Finalement, Jean-Luc, sans faire exprès, tu es excellent !

       
  2. filibert

    9 février 2012 at 17 h 22 min

    S’ils n’ont plus de sous ils n’ont qu’a se chauffer aux billets de banque comme en Hongrie !
    http://www.boursorama.com/actualites/en-hongrie-les-plus-demunis-se-chauffent-aux-billets-de-banque-175eccc9b6a47e780d7a79171d739399

     
  3. Olivier

    9 février 2012 at 17 h 35 min

    La consigne : vente massive de titres ?

     
  4. BFO

    9 février 2012 at 17 h 49 min

    le manège va bientôt s’arrêter… :

    Depuis le 1er janvier, les crédits bancaires, qui financent l’investissement, donc la croissance économique, sont à l’arrêt. La banque Dexia, sous perfusion de l’Etat, n’est plus autorisée à distribuer un euro de prêt, et les banques, entravées par la crise et les nouvelles règles de fonds propres, ont fermé le robinet du crédit.

    Dans ce contexte tendu, seuls le Crédit agricole et BPCE (Banques populaires-Caisses d’épargne) prêtent encore, mais à des conditions durcies et sans augmenter leurs encours. Les Caisses d’épargne ont reçu pour consigne de François Pérol, président de BPCE, de prêter l’équivalent de ce qui leur est remboursé. Pas davantage. (…)

    http://www.lemonde.fr/crise-financiere/article/2012/02/07/financement-des-collectivites-locales-la-panne-seche_1639885_1581613.html#ens_id=1170028

     
  5. clavreul

    9 février 2012 at 18 h 08 min

    @LIESI,  » Nous lacherons les Nihilistes et les Athées et nous provoquerons un formidable cataclysme social, qui, dans toute son horreur, montrera clairement aux nations les effets d’un athéisme absolu, origine de la sauvagerie et du plus sanglant chambardement. » ( A. Pike ) Il faut bien commencer quelque part ! Ce sera la Grèce.

     
    • rikki

      9 février 2012 at 19 h 32 min

      Cher Clavreul,

      Sans aller tout à fait dans le sens de la théorie des climats de Montesquiou, qui au demeurant est très « politiquement incorrecte », il me semble tout de même que le grec soit plus tempéré et habitué à la « débrouille » que le frenchy qui est plus virulent. Il me semble aussi que si l’exercice grec avait eu lieu ici….
      On ne serait déjà plus en position d’en parler sur le net….
      Ce n’est qu’un avis

       
      • clavreul

        9 février 2012 at 19 h 49 min

        Vous n’avez pas bien compris rikki, quand je dis qu’il faut bien commencer quelque part j’entend par là que le chaos décidé par l’oligarchie doit bien prendre forme à un moment ou à un autre et dans un lieu. Cela parrait logique, pour moi le départ de feu sera en Grèce. Mais bon, pas besoin d’etre devin pour celà. Quand à un peuple qui serait plus tempéré que tel ou tel autre, dans le cas ou se trouve la Grèce aujourd’hui, je serai moins optimiste que vous.

         
    • Hervé

      9 février 2012 at 21 h 52 min

      @Clavreul

      Déjà les grecs sont un peuple très religieux sans être intégriste. La vie en Grèce est cadencé par les rites de la religion orthodoxe. C’est donc un mauvais début…

      Ensuite, en cherchant, je ne vois pas d’autre qualificatif me concernant que le mot « Athée ». Et je me sens nettement plus ouvert que vous, car sans oublier les massacres liés à des idéologies, religieuses ou non, je n’ai rien contre les religions. A chacun la sienne. La mienne ne passe pas par Dieu. Je ne pense pas que ce soit l’Athéisme absolu qui est à l’origine de la sauvagerie, mais l’absolu tout court, y compris dans les religions. Par ailleurs, l’Athéisme n’est pas responsable du manque de conscience humaine actuelle. Les USA sont un peuple très religieux… et je me sens plus proche du discours du président Mahmoud Ahmadinejad que du discours également religieux du possible futur président américain : « Dieu a créé les USA pour dominer le monde ».

      http://www.rawstory.com/rs/2011/10/07/romney-god-wants-america-to-lead/

      A l’époque de Pike, je pense que l’idée au travers de l’Athéisme était la perte de repère beaucoup plus que la perte des idées religieuses.

       
      • clavreul

        9 février 2012 at 22 h 32 min

        Ne prenez pas tout au pied de la lettre comme cela Hervé, je fais juste un rapprochement de la volonté des illuminati et de la Franc maçonnerie dans l’histoire au travers des écrits d’Albert Pike. Et puis vous avez des chiffrages sur l’Athéisme Grec ? Si j’écris  » perte de repère  » je ne mentionne plus les écrits de Pike.

         
      • Hervé

        9 février 2012 at 22 h 59 min

        Non, je n’ai pas chiffre. J’ai vécu en Grèce… Et j’y retourne car c’est le pays des Dieux.

         
      • Etchamendy

        9 février 2012 at 23 h 54 min

        Vous oubliez ZORBA dansant le sertakys. Il n’en avait rien à péter lui de tout ce souk. quelques olives et des poissons, une bonne cuite de temps en temps et la vie est belle.
        Aupa ZORBA (en basque); Forza ZORBA !!

         
  6. néo coralie

    9 février 2012 at 18 h 15 min

    il n’y a pas plus de fric, donc pas d’aide ! on achète sur une rumeur et on vend sur l’annonce des faits (ou un truc de ce genre) c’est comme ça depuis le début, il y a ceux qui manipulent pour se faire du fric sur le dos des naifs et ceux qui déchantent !

     
  7. Geraldine

    9 février 2012 at 18 h 20 min

    Emmanuel Todd : L’explosion de la zone euro va être une opportunité historique pour nettoyer le pays de tous les c… qui ont fabriqué la monnaie unique !

     
    • Astimer

      10 février 2012 at 10 h 50 min

      Un grand merci Géraldine !

       
  8. soucolline

    9 février 2012 at 18 h 28 min

    Bonjour à tous.
    Je suis ce blog interessant depuis plusieurs semaines, et je souhaite vous apporter quelques sources d’information diverses et variées.
    1 Nombreux d’entre vous envisagent un ‘fall-out’, et souhaitent s’y préparer. Voici quelques sites spécialisés: olduvai, le forum de davidmanise.com et autarcie.com.
    2 Nombreux d’entre vous envisagent une conspiration mondiale ( NOM, illuminati…). Voici un site proposant une vision différente, basée sur la médiocrité et la bassesse de nos ‘élites’: dedefensa.
    3 La majorité des intervenants considerent ce site comme ‘chrétien’ et notre civilisation comme ‘chrétienne’. Mais il est interessant de connaitre nos racines ‘indoeuropéennes’, car elles ont fortement influencées la pensée ‘juive’ originelle au point de lui donner son identité, ni juive ni musulmane. Pour cela, racines.tradition.free.fr. Je précise que je ne partage pas les theses ‘archéologiques’ de ce site, matinées d’esprit nazi.
    4 Dans l’hypothese d’une dégradation de nos sociétés mais sans ‘clash’, nous menant vers d’éventuelles guerres civiles, il peut être bon de s’éveiller au danger de l’islamisation: riposte laïque.
    Je ne prétend nullement que ces sites détiennent une ‘vérité’ quelconque. Ce ne sont que des sources d’informations .
    Cdlt.

     
  9. Geraldine

    9 février 2012 at 18 h 32 min

    Dans cette caste qui n’a rien vu venir des catastrophes et qui a contribué à en installer quelques-unes il y a évidemment les journalistes des grands médias… ces aboyeurs aux ordres des gens qui les paient.

    Un exemple du mépris et de la suffisance qu’ils affichent alors qu’ils sont plus que nuls… ils sont vendus : lors du « Grand journal » de Canal + le 2 février 2012, l’indispensable et « très utile » Apathie s’adresse avec beaucoup de politesse au « petit » candidat aux présidentielles, Jacques Cheminade…Histoire de nous expliquer qui sont les bons candidats et quels sont ceux qui ne devraient pas l’être !

     
    • clavreul

      9 février 2012 at 18 h 48 min

      Dans l’ensemble je vous rejoins Géraldine, malgré tout il y a peut etre des « manipulations souterraines » quand à l’obtention des 500 signatures de Cheminade. D’ailleur ce dernier me semble bien embarrassé, regardez son visage lorsqu’il répond à Apathie. C’est peut etre dans ce sens que Apathie voulait remuer les choses.

       
      • Geraldine

        9 février 2012 at 19 h 29 min

        Des « manipulations souterraines » ? Je ne vois pas en quoi… surtout que les parrainages sont publics !
        (je précise que je ne suis pas une sympathisante de Cheminade)

         
    • Elle court, elle court... la rumeur

      9 février 2012 at 19 h 36 min

      Apathie Le chien au service de ses Maîtres

       
      • neopascon

        9 février 2012 at 22 h 54 min

        à l’évidence , ses pensées puent.

         
    • Etchamendy

      10 février 2012 at 7 h 55 min

      @pourquoi 29

      Merci, merci beaucoup pour ZORBA. Que les dieux grecs nous donnent, à nous les européens du sud, cette grâce, cette véritable « force d’âme » (Jean Edern-Hallier) .
      Qu’on envoie paître ce système de vautours et que nos descendants aillent frayer dans le sable doux des rivages grecs pour en revenir investis d’une nouvelle civilisation.

       
    • Leonidas de Sparte

      10 février 2012 at 19 h 25 min

      Comment qualifié Apathie autrement que PUTE du système !
      et encore je suis mauvaise langue envers les prostitués, qui a mon gout sont bien plus honorables que ce pseudo journaliste et sa clique.
      il faudra un jour juger ces traitres au peuple Français pour avoir divulguer le mensonge, cacher la vérité et entourloupé les naïfs. Sans les journalistes, la manipulation n’aurait pas été possible. Ils sont le 4éme pouvoir, et ont donc un devoir de vérité ! Le peuple ne l’oubliera pas messieurs-dames !

       
  10. clavreul

    9 février 2012 at 18 h 53 min

    Je veux bien cher monsieur, mais vous en Bosnie vous y etes tombés dans le piège et vous y etes encore.

     
  11. Elle court, elle court... la rumeur

    9 février 2012 at 19 h 01 min

    LES BAS SALAIRES ALLEMANDS A L’ORIGINE DE LA CRISE DE LA Z EURO
    L’OIT a épinglé la politique de compétitivité allemande par les salaires, y voyant « la cause structurelle » de la crise en Z euro; dénonce les réformes engagées en 2003 par le gouv Schröder
    http://lci.tf1.fr/economie/oit-la-politique-allemande-de-bas-salaires-a-l-origine-de-la-crise-6947815.html

     
    • jlibrezen

      9 février 2012 at 22 h 37 min

      Ah ben enfin !!! ça fait combien de temps que nous mettons cela en avant. La réussite de l’Allemagne ne se fait qu’au dépend des allemands, en baissant leur pouvoir d’achat. C’est encore une fois la confiscation de la richesse collective qui est stupidement applaudie.
      ce qui est surprenant, c’est que cela soit TF1 qui en parle.

       
    • Etchamendy

      10 février 2012 at 15 h 02 min

      @pourquoi 29

      Franchement les larmes m’en inondent les images. Les assiettes cassées sont certainement le symbole de l’€.
      Je fais courir ce lien au Pays Basque.
      Il faut qu’on invente une association destinée à soutenir ce peuple. Demain ça sera notre tour de toute façon. Autant s’y préparer dans un élan de solidarité. Chiche ?!

       
      • pourquoi29

        10 février 2012 at 21 h 23 min

        Etchamendy
        chiche..
        c’est regrettable que les français soit aveugles à ce point, faute aux journalistes
        on aurait pu les soutenir, on pourrait encore mais l’individualisme prône,nous sommes déjà comme les grecs, on apprend des horreurs et on attend…

         
  12. néo coralie

    9 février 2012 at 19 h 08 min

    Srko veut se refaire une popularité avec le référendum mais cette fois il a appris à manipuler cette arme ! Car je parie qu’il ne proposera pas de questions de souveraineté, sur le fait de sortir de l’europe ou fabriquer notre monnaie sans passer par les banques, … mais plutôt sur des questions qui viseront certaines catégories de population pour les isoler, comme la formation ou le travail imposé aux chomeurs ou non (sous-entendu êtes-vous d’accord pour remettre les fainéants profiteurs d’aides de force ou pas au travail) qui était une des dernières polémiques, bref il va encore plus loin dans le diviser pour mieux régner ! Donc au lieu de poser une question sur un thème national dont le risque est une réponse allant à contresens de la propagande médiatique, comme avec la constitution européenne remplacée par le traité de lisbonne, il va l’utiliser pour nous monter les uns contre les autres ! En posant directement les questions fâcheuses aux français, d’une part il évite la polémique par le jeu des petites phrases lâchées par des ministres sur l’immigration, la paresse ou la fraude des cas sociaux, opposant une religion ou une classe sociale à une autre… et donc évite de faire porter la critique sur son gouvernement, et d’autre part il pourra dire que c’est nous qui avons choisi et non lui qui a imposé mais qu’il fait seulemnt respecter le choix de la majorité ! Si cela peut sembler être une manière plus démocratique d’exercer le pouvoir, il faut espérer que les français ne se feront pas avoir par le revers de la médaille et qu’ils ne vont pas faire le jeu des élites !

     
    • jlibrezen

      9 février 2012 at 22 h 43 min

      @ Néo Coralie et aux autres,
      N’oubliez pas d’expliquer à vos proches que le fait de remettre les chômeurs au travail de force en les obligeant à accepter le premier emploi qui leur est proposer va systématiquement se retourner contre eux, contre nous. La seule chose que cela va entrainer, c’est une baisse des salaires et la précarité de l’emploi. Le chômeur va devoir accepter les conditions qu’on lui propose et vous vous doutez bien que ces conditions seront les plus basses possibles. Ceci va simplement accentué la concurrence sur le marché du travail et faire baisser les conditions salariales.
      Il faut que les gens voient plus loin que leur bout du nez et aillent plus loin que l’envie de « punir » ce « fainéant » de chômeur.

       
      • Etchamendy

        10 février 2012 at 8 h 09 min

        Oui, sortir par le haut et non par le bas.
        Cela suppose une forme habile de protectionnisme.
        Du style à imaginer des modalités de fiscalisations positives au bénéfice des ménages à bas revenus avec des TVA sociaux-environnementales plombant préférentiellement les produits à faibles valeurs ajoutées sociales (issus d’usines sans salariés ou avec très peu) et /ou à coûts sociaux dumpés et ne respectant pas des règles environnementales minimales.
        Ce pauvre Manuel Vals est passé à coté du sujet lors des primaires et Srko veut le faire enterrer par la gauche (par réaction d’opposition mécanique) alors qu’on a là une véritable parade pour peu qu’on se donne les moyens de rattrapage pour les bas revenus.
        Bayrou serait-il plus malin quant à lui ?
        L’exemple de la carte Vital fabriquée en Inde qu’il a su bien dénoncer pourrait nous permettre de rêver en un esprit libéré des contingences partisanes bijectives.Seulement voilà, il est du Centre qui, par définition, ne s’est jamais caractérisé par un courage légendaire.

         
  13. Elle court, elle court... la rumeur

    9 février 2012 at 19 h 08 min

    Apathie Le chien au service de ses Maîtres

    Les Nouveaux Chiens de Garde : Conflits d’intérêts de la presse, subjectivisme et propagande

    Les Nouveaux Chiens de Garde se veut un documentaire à charge dénonçant les collusion entre politiques, industriels et journalistes.

    Les nouveaux chiens de garde », film coréalisé par Gilles Balbastre et Yannick Kergoat

    …avec Christophe Barbier, Yves Calvi, Arlette Chabot, Daniel Cohen, François Denord, Alain Duhamel, Jean-Pierre Elkabach, Jean Gadray, Laurence Ferrari, Luc Ferry, Michel Field, Franz-Olivier Giesbert, Michel Godet, Laurent Joffrin, Jacques Julliard, Bernard-Henri Lévy, Frédéric Lordon, Henri Maler, Alain Minc, Michel Naudy, Christine Ockrent, Jean-Pierre Pernaut, David Pujadas… dans leurs propres rôles !

    « Mon pouvoir, excusez-moi, c’est une vaste rigolade. Le vrai pouvoir stable, c’est le pouvoir du capital. Il est tout à fait normal que le vrai pouvoir s’exerce. »

    Cette phrase de Franz-Olivier Giesbert résume très bien ce que cherche à démontrer cet excellent film documentaire qui évoque les liaisons dangereuses entre journalistes et décideurs (dirigeants de grandes entreprises, responsables politiques…), et met à mal la sacro-sainte trinité « pluralisme – indépendance – objectivité » revendiquée pourtant par tout journaliste un tantinet soucieux d’éthique…

    http://www.lesnouveauxchiensdegarde.com/spip.php?rubrique4

    http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/les-nouveaux-chiens-de-garde-film-107939

     
  14. néo coralie

    9 février 2012 at 19 h 19 min

    la suite de l’article du journal le monde sur sarko cité plus haut :

    Dans cet entretien consacré aux « valeurs », le chef de l’Etat veut utiliser le référendum sur des sujets larges, de société, manifestement pour court-circuiter les corps intermédiaires. l’un des sujets porte sur les chômeurs : ont-ils le droit de refuser une formation ou un emploi ?, s’interroge le chef de l’Etat qui veut s’inspirer du modèle social contraignant mis en place par l’ancien chancelier Gerhard Schröder en Allemagne.

    La couverture du « Figaro Magazine » du 11 février.DR

    Parmi les sujets explorés, le droit des étrangers : l’idée serait de confier cette tâche à la justice administrative pour faciliter les expulsions. Ce thème avait été examiné par la commission Mazeaud, lorsque Brice Hortefeux était ministre de l’immigration. Cette réforme impose une modification de la Constitution, mais le chef de l’Etat ne précise pas s’il veut sur ce sujet recourir ou non au référendum.

    DÉCLARATION DE CANDIDATURE AUTOUR DU 16 FÉVRIER

    Avec cet entretien, le chef de l’Etat accélère les préparatifs de son entrée en campagne. La déclaration pourrait avoir lieu dès la semaine prochaine, autour du jeudi 16 février, avec un paquet éclair : déclaration de candidature, soit à la télévision, soit suivie immédiatement d’une émission, présentation du projet, organisation d’un grand meeting par l’UMP. La ville de Marseille a été évoquée. Le président accuse un fort retard dans les sondages, mais, assure un de ses conseillers, « il en est conscient, il ne part pas comme Giscard en 1981, persuadé que la partie était gagnée d’avance ».

    Dans ce contexte, Emmanuelle Mignon, qui rédigea le programme de 2007, a repris discrètement du service. Selon plusieurs sources, elle travaille aux quelques propositions choc du candidat et au texte personnel qu’a commencé à rédiger le chef de l’Etat cet été. M. Sarkozy avait parlé devant les journalistes en Guyane d’un texte « hyper intime ». Le premier jet commençait par une déclaration de candidature et s’achevait par l’espoir d’être à la hauteur des espérances des Français. Mais ses conseillers se sont inquiétés d’un texte qui encourait le reproche d’être trop narcissique.

    De plus, concéder des erreurs n’a jamais été porteur : Lionel Jospin l’expérimentera à ses dépens, en déclarant qu’il avait pêché par naïveté sur la sécurité en 2002. Le texte du président est donc en train d’être transformé en une explication de ce qui s’est passé depuis 2007. Nicolas Sarkozy veut reprendre l’initiative et se réjouit que le débat tourne autour des idées de la droite plus que celles de François Hollande.

    SÉQUENCE RÉPUBLICAINE

    La polémique lancée par Claude Guéant sur la hiérarchie des civilisations atteste, selon l’ancien premier ministre Dominique de Villepin, que M. Sarkozy escompte que Marine Le Pen n’aura pas les 500 signatures nécessaires pour se présenter à l’élection. Il y a peu de chance que le Conseil constitutionnel vole au secours de la candidate frontiste. « Le Conseil constitutionnel a la gomme, pas le crayon », explique un proche de l’institution. Les « sages » ne peuvent que très difficilement réécrire les règles à l’approche du scrutin. Nicolas Sarkozy, lui, estime que le problème des 500 signatures pourra, à terme, être suppléé par un parrainage citoyen.

    L’offensive dans Le Figaro Magazine survient alors que M. Sarkozy organise, ces derniers jours, une séquence républicaine, pour montrer qu’entre eux François Hollande briserait le consensus national. Quitte à faire mine d’oublier les sorties du ministre de l’intérieur Claude Guéant. Ainsi, lundi, à l’occasion du conseil des ministres franco-allemands, Nicolas Sarkozy a vanté l’héritage du général de Gaulle et du chancelier Konrad Adenauer, sur la réconciliation franco-allemande.

    Mardi, dans le Tarn, il a conjuré à ne pas toucher à la politique familiale, scellée par le pacte social de 1945 mais initiée dès 1938 lors de la fin du Front populaire. Mercredi, il devait parler devant le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) de la laïcité alors que la gauche est accusée par la droite de raviver les plaies du passé en voulant constitutionnaliser la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Mais M. Sarkozy a préféré ne pas lire son discours au profit d’une séquence émotion en faveur du soldat israélo-français Gilad Shalit. Enfin, ce jeudi, en déplacement en Alsace à Fessenheim (Haut-Rhin), il devait rappeler que le nucléaire formait un consensus français sous la Ve République maintenu par tous les présidents.

    « DONNER DU TEMPS AU TEMPS »

    Cette construction d’images est censée achever le travail effectué avec les cérémonies du 11 novembre, le 600e anniversaire de la naissance de Jeanne d’Arc et les hommages aux soldats morts en Afghanistan. L’idée du chef de l’Etat est d’expliquer qu’en dépit des déceptions qui sont suivi son élection, les Français ne se sont pas trompés en le choisissant en 2007. « Il faut être à la fois architecte et jardinier, donner du temps au temps », commente le politologue Patrick Buisson, le conseiller de M. Sarkozy, qui reprend une expression mitterrandienne. M. Sarkozy, qui fustigeait au début de son mandat ceux qui usaient leur énergie à durer là où lui l’employait à agir, reconnaît désormais qu’un pays se transforme dans la durée… sur deux quinquennats.

    Le chef de l’Etat va présenter aux Français la société dans laquelle il leur propose de vivre et ne devrait pas entrer dans le détail de mille propositions. Dans son entretien au Figaro Magazine, M. Sarkozy réfléchit aussi sur le pouvoir, après l’avènement de gouvernements de technocrates en Grèce et en Italie et sur la souveraineté partagée en Europe. Lors de son entretien télévisé avec Angela Merkel, M. Sarkozy a nié toute délégation de souveraineté pour ne pas couper le fil entre la « France du oui » et la « France du non ».

    M. Sarkozy, après avoir vu que les débats entre Alain Juppé et François Hollande, puis François Fillon et Martine Aubry, tournaient à un débat technicien, se recentre sur les valeurs. Il le fait d’autant plus que la moindre acuité de la crise financière, qu’il a tenté de réguler, réduit le procès en dépenses excessives que la droite voulait instruire contre le candidat socialiste.

    Arnaud Leparmentier

     
    • jlibrezen

      9 février 2012 at 22 h 46 min

      Je ne suis pas pro FN, c’est le moins que l’on puisse dire et certains ici le savent bien 🙂
      Mais il est important que MLP puisse se présenter et ait donc ses 500 signatures. le peu de démocratie qui reste dans notre société l’exige.

       
      • Hervé

        9 février 2012 at 23 h 02 min

        Nous ne sommes pas dans une démocratie, mais dans une république.

         
      • Etchamendy

        10 février 2012 at 8 h 15 min

        Surtout quand on sait que c’est Srko qui a fait instaurer la règle de la publication publique des signataires et que de ce fait il manoeuvre les votes potentiellement protestataires en direction du FN tout en en interdisant l’accès. C’est le « Valet de Gascogne » de Clément MAROT …. qualifié de « …..pipeur, hableur, assuré menteur et sentant la « harte » à 100 pieds à la ronde…. le meilleur fils du monde au demeurant !….. »

         
      • Leonidas de Sparte

        10 février 2012 at 19 h 41 min

        @ jlibrezen

        Je partage votre opinion.
        D’autant plus, que j’ai au moins identifié ceux pour qui je ne voterai jamais. C’est à dire les candidats du N.O.M : UMP, PS, EELV, Bayrou, Mélenchon, Dupont-Aignan, tous membres du siécle, Franc maçon ou sbires des parties envoyés pour capter les électeurs mécontents.
        Je regarde donc vers QUI tapent ces partis ! et plus ils mettent des bâtons dans les roues de MLP, plus je suis convaincu qu’il s’agit de la seule candidate anti système.
        Je me trompe peut être, mais dans ce cas, j’attends qu’on me prouve que MLP fait partie du système avec des liens crédibles.
        Ensuite je regarde aussi du côté d’Asselineau et de Cheminade. Mais ont ils une chance ?

         
  15. Mil

    9 février 2012 at 19 h 31 min

    @ Liesi: « Jusqu’où seront les limites du scénario grec ? »
    Comme aurait dit Coluche: « Mais jusqu’où s’arrêteront-ils (donc) ? »
    Ou pas…
    ;))

     
    • Geraldine

      9 février 2012 at 19 h 39 min

      Il est vrai que sur le plan stylistique, le titre de l’article est très moyen.

       
  16. Elle court, elle court... la rumeur

    9 février 2012 at 19 h 48 min

    BRÈVES /
    L’influence de Cheminade empêche-t-elle les banquiers de dormir ?
    9 février 2012 – 17:46

    par Karel Vereycken

    9 février 2012 (Nouvelle Solidarité) — Depuis que François Hollande, lors de son allocution au Bourget le 22 janvier, a évoqué l’urgence de séparer les activités des banques de dépôts de celles des banques d’affaires, nos banquiers semblent de plus en plus hantés par une idée cauchemardesque : la séparation totale, non pas des activités bancaires, mais des banques elles-mêmes, dans un remake du Glass-Steagall Act imposé par le président Franklin Roosevelt en 1933 et défendu depuis des années par l’économiste américain Lyndon LaRouche et Jacques Cheminade en France, deviendra-t-elle, au-delà des paroles, une réalité, ou pourra-t-on, en combinant les menaces et les sophismes, l’éviter ?

    Après le Times de Londres, c’est le Wall Street Journal Europe, qui s’acharne sur le candidat socialiste. Dans son édition du 2 février, Mark Grant, à la tête d’un grand fonds spéculatif de la place et un des « grands sorciers » de Wall Street semble jeter un sort à Hollande. Grant avertit « les marchés » que « l’homme qui cherche à remplacer le Président français Sarkozy a fait savoir qu’il cherchera à renégocier le nouvel accord fiscal de l’Union européenne risquant de couler l’alliance franco-allemande ». Alors que les dirigeants européens ont renouvelé leur soumission à une politique d’austérité suicidaire, la France, affirme Grant, « pourrait devenir l’épicentre d’une nouvelle onde de choc de la zone euro. Les politiques de Hollande et sa réticence devant des mesures d’austérité pourraient l’amener vers un affrontement avec la chancelière Angela Merkel (…) ».

    Plus précis, en France, d’après Les Echos du 6 février, « jusqu’ici restés silencieux, les dirigeants des banques françaises ont commencé à réagir ces derniers jours aux propositions du candidat socialiste à l’élection présidentielle, François Hollande, notamment à celle visant à séparer, au sein des banques, les métiers de banque d’investissement et de banque de détail ».

    Dans une conversion miraculeuse, le PDG de la Société Générale Frédéric Oudéa, président de la Fédération bancaire française (FBF), annonce même que les dirigeants des banques sont « prêts à discuter ». Ce banquier soudainement « atterré » reconnaît enfin qu’ « il est parfaitement légitime de dire : nous ne voulons pas que les dépôts des Français ou les contribuables soient mis à risque par des activités spéculatives sans intérêt pour l’économie ».

    Alors qu’il est facile de constater que depuis 2008, tout a recommencé comme avant mais en pire, Oudéa nous chante que depuis le début de la crise, « beaucoup de choses ont déjà changé ». Pour lui, une loi forçant la séparation des banques serait « une mauvaise loi », car il faut dans les activités de marché, « distinguer ce qui est spéculation et ce qui est nécessaire au financement des entreprises ».

    Pour sa part, lors d’un interview au Huffington Post France, François Pérol, le président du directoire du groupe bancaire Banques Populaires-Caisse d’Epargne (BPCE), se dit « d’accord pour interdire aux banques toute activité spéculative » lorsqu’elles agissent « pour leur compte. (…) Sur le principe, on a le droit de demander aux banquiers de se consacrer à leurs clients et de ne pas spéculer avec leur argent ». Pour l’éviter, il plaide pour qu’on adapte à la France, la règle Volcker, inopérante mais supposée interdire le trading pour compte propre.

    Interrogé le 7 février dans Le Monde, Jean-Michel Naulot, un ancien banquier qui a fait tout sa carrière chez Indosuez, s’érige en porte-parole pour toute la profession et clame qu’il ne « faut pas se tromper de réforme ! »

    Pour lui, la messe est dite. Si le G20 n’a jamais parlé de réformer la structure des banques, « ce n’est pas un hasard », car la crise « n’a en effet pas véritablement révélé leur nécessité ».

    Cependant, s’inquiète-t-il, « depuis quelques semaines, plusieurs déclarations ont attiré l’attention sur l’intérêt qu’il y aurait à revenir au Glass-Steagall Act, à séparer les banques de dépôt des banques d’investissement. Certains ont même préconisé d’adopter la réforme qui est actuellement en discussion au Royaume-Uni, voire une version plus dure de celle-ci ».

    Après avoir démontré que cette réforme, dite réforme Vickers, ne règle en rien le problème du contrôle du risque systémique des banques universelles, Naulot, sans mentionner le nom de Jacques Cheminade, note avec inquiétude que « certains économistes proposent d’aller plus loin, de couper tout lien entre banque de dépôt et banque d’investissement, de revenir à un Glass-Steagall Act pur et dur. Ce serait une erreur. »

    A tout prendre, dit Naulot, suivons Obama [dont les « réformes bancaires » sont inopérantes, ndla] : « La version moderne du Glass-Steagall Act, c’est en réalité la réforme américaine, la Volcker Rule, adoptée en juillet 2010 dans le cadre de la loi Dodd Franck et défendue avec courage par l’administration Obama contre les lobbies de toutes sortes. Cette réforme a un double mérite : elle est simple et d’application immédiate. »

    Alors que le candidat Cheminade commence à faire connaître son programme pour Un monde sans la City ni Wall Street, la remise en cause de la finance folle est à l’ordre du jour. D’après nos propres sources, « depuis le discours du Bourget, les banques exercent des pressions inimaginables » à l’encontre du candidat socialiste François Hollande.

    Notons également que, sans disposer d’éléments suffisants pour démontrer cette hypothèse, on peut craindre que l’incident survenu le 1er février, lorsqu’une femme, profitant d’une seconde d’inattention des forces de sécurité, a réussi à monter sur le podium pour enfariner le candidat, sonne comme un avertissement.

    Ce qui est clair, c’est que certains n’hésitent pas à envenimer le débat. Provoquant un tollé, le ministre de l’Intérieur Claude Guéant, se joignant de fait à la mouvance du provocateur néerlandais Geert Wilders visant à susciter un « choc des civilisations », n’a pas hésité à affirmer avec un plaisir pervers que « contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas ». Répondant à la provocation par la contre-provocation, Jean-Luc Mélenchon, dans un entretien à Libération, a aussitôt rétorqué que « tout le monde a compris qu’il voulait désigner les musulmans. Il pense que la civilisation chrétienne, qui a engendré la Shoah, est d’une nature intrinsèquement supérieure. Tout cela est absurde. »

    C’est donc dans le contexte d’un chaos orchestré, voire d’un retour aux guerres de religions, qu’il faut situer la campagne abjecte de Civitas, un groupuscule d’agitateurs ultra-catholiques, qui lance une campagne nationale d’affichage et d’autocollants exhibant le visage de Hollande avec le slogan : « Attention ! Candidat nuisible aux Catholiques ! », le désignant comme cible éventuelle d’autres attaques.

    http://www.solidariteetprogres.org/L-influence-de-Cheminade-empeche-t-elle-les-banquiers-de-dormir_08568

     
    • Etchamendy

      9 février 2012 at 23 h 58 min

      Jean-Luc a oublié le génocide des amérindiens d’Amérique. L’esclavagisme dénoncé en son temps par Voltaire etc…. Alleluia, osana !!

       
  17. boottle4

    9 février 2012 at 20 h 06 min

    pourquoi ne pas avoir fait de referundum pour la guerre en lybie? pour repousser les retraites? ne pas avoir tenu compte de l’avis des francais sur le traité de lisbonne surtout

     
    • Manant

      10 février 2012 at 10 h 05 min

      Nân mais attend, fô pa exagérer,nân pluuuus.
      Et pis quoi encore: Un Référendum d’Initiative Populaire ???
      Ha ha ha (comme diraient Flinch, Flunch et consort)!!!
      ‘ Sont vraiment chtarbés ces Gaulois !!

       
  18. Elle court, elle court... la rumeur

    9 février 2012 at 20 h 19 min

    ALERTE – France: l’ex-ministre Woerth à nouveau inculpé cette fois pour recel

    BORDEAUX (France) – L’ex-ministre français du Travail Eric Woerth, un proche de Nicolas Sarkozy, a été mis en examen jeudi pour recel après avoir déjà été inculpé la veille pour trafic d’influence dans le cadre de l’affaire Bettencourt, a indiqué le parquet de Bordeaux (sud-ouest).

    Ancien trésorier du parti UMP du président Nicolas Sarkozy, M. Woerth a été auditionné jeudi pour la deuxième journée consécutive par les juges qui enquêtent sur des accusations de financement politique illégal et sur des soupçons de favoritisme en lien avec la milliardaire Liliane Bettencourt, héritière des cosmétiques L’Oréal.

    (©AFP / 09 février 2012 19h29)

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___France_l_ex_ministre_Woerth_a_nouveau_inculpe_cette_fois_pour_recel090220121902.asp

     
  19. Elle court, elle court... la rumeur

    9 février 2012 at 20 h 37 min

    Les faux sondages Le Pen de Harris Interactive et Washington
    http://www.u-p-r.fr/actualite/france/faux-sondages

     
  20. clavreul

    9 février 2012 at 20 h 51 min

    BOUM !!!! La banque d’Angleterre à annoncée AUJOURD’HUI qu’elle lançait un QE de 50 milliards de Livres Sterling, certains prédisent une somme plus proche des 75 milliards de Livres Sterling. Après les Grecs, les Anglais ? ( Source Gold Money. )

     
    • J0n

      9 février 2012 at 21 h 54 min

      Je ne vois pas le rapport avec la Grèce, n’oubliez pas que la City est hébergée à Londres cher ami.

       
      • clavreul

        9 février 2012 at 22 h 03 min

        Oh là là ! de mieux en mieux !

         
      • J0n

        9 février 2012 at 22 h 06 min

        Développe un peu 🙂

         
      • clavreul

        9 février 2012 at 22 h 12 min

        Si l’Angleterre imprime à tour de bras vous ne voyez pas une incidence pour le peuple anglais JOn ?

         
  21. Elle court, elle court... la rumeur

    9 février 2012 at 21 h 03 min

    Coïncidence – Coïncidence

    Les faux sondages Le Pen de Harris Interactive et Washington
    Publié le 13 mars 2011 dans France

    Politiques Le 15 mai 2011 à 1h43 (Mis à jour à 15:52)
    Dominique Strauss-Kahn inculpé d’agression sexuelle par le parquet de New York

     
  22. Elle court, elle court... la rumeur

    9 février 2012 at 21 h 08 min

     
  23. Elle court, elle court... la rumeur

    9 février 2012 at 21 h 15 min

    Alimentation : « Nous sommes dans la même situation qu’en 1789 »
    http://www.terraeco.net/Alimentation-Nous-sommes-dans-la,41758.html

     
  24. pourquoi29

    9 février 2012 at 21 h 24 min

    le ministre des Finances en partance pour la réunion de l’Eurogroupe [le 9 février].

    « Je pars pour Bruxelles en espérant que la réunion de l’Eurogroupe se tienne et qu’une décision positive en découle par rapport au programme [d’aide financière]. La survie du pays ces prochaines années dépend de ce financement et de la réduction ou non de la dette. De cela dépend la place du pays dans la zone euro et même de sa place en Europe ». Mais le ministre des Finances est le seul à dire cela. Et la réalité montre le contraire.
    http://www.courrierinternational.com/chronique/2012/02/09/athenes-prend-sa-retraite
    lle reste de l’article est manipulé mais en ressort des éléments significatifs

     
  25. néo coralie

    9 février 2012 at 21 h 37 min

    à Clavreul, la différence c’est que les anglais peuvent imprimer et pas les grecs, ils vont donc être tentés de faire comme les américains et faire circuler toutes sortes de rumeurs sur d’autres pays pour détourner l’attention !

     
    • clavreul

      9 février 2012 at 22 h 06 min

      Et pour la souffrance des peuples…ça y est c’est bon !

       
      • J0n

        9 février 2012 at 22 h 33 min

        Les assouplissements monétaires n’ont hélas que peu de répercussions sur le cours des devises. Ce sont les traders qui, à coup de ventes à découvert, font la pluie et le beau temps sur le marché des devises. La BCE imprime des centaines de milliards d’euros pour le rachat d’obligations et pourtant l’euro est toujours haut. Quand les traders l’auront décidé, alors seulement l’euro baissera.

         
      • clavreul

        9 février 2012 at 23 h 02 min

        L’inflation JOn.

         
      • Hervé

        9 février 2012 at 23 h 05 min

        @Jon

        L’euro a perdu 15% depuis que les imprimantes de la BCE sont en marche. Et nous le comparons à des monnaies qui n’ont plus beaucoup de valeurs comme le Dollars et la Livre.

         
    • Etchamendy

      11 février 2012 at 8 h 53 min

      En plein dans le mille !

       
  26. Mil

    9 février 2012 at 21 h 38 min

    « La Marche de Doléances en est à son 27 ième jours, plus que 13 jours
    […]
    Je vous donne rendez-vous sur la route, j’arriverai à l’Hôtel de Ville de Paris le 20 février entouré du maximum d’agriculteurs et de consommateurs! En effet la dernière étape partira de l’Hôtel de ville de Rungis à 8H30 et passera par le M.I.N. de Rungis où arrivent toutes nos marchandises, qui nourrissent Paris et ce lien qui nous unit est très important ! »

    http://www.consommer-juste.fr/actualite/consommer-juste—lettre-d-information-du-8-fevrier/

     
  27. Hervé

    9 février 2012 at 21 h 55 min

    La démocratie n’a jamais fonctionné… Et le meilleur moyen de sauver la Grèce serait de la laisser sortir de l’euro…

     
    • Etchamendy

      9 février 2012 at 23 h 55 min

      ZORBA

       
    • pourquoi29

      10 février 2012 at 0 h 12 min

       
    • gwendoline

      10 février 2012 at 12 h 19 min

      @Hervé,je suis d’accord avec vous le meilleur service à rendre au peuple
      c’est de le sortir de l’euro mais çà l’oligarchie ne le voudra pas..
      J’ai un très bon souvenir de ce pays et des grecs, un peuple fier et fidèle
      en amitié..

       
  28. Elle court, elle court... la rumeur

    9 février 2012 at 22 h 00 min

    François Lenglet, en seulement 2 minutes 43, dit tout ce qu’il fallait dire :

    « Le dogme de l’euro anéantit plusieurs pays en Europe. »

    « Il va falloir dissocier le destin des pays qui n’ont rien à faire dans l’euro et pour lesquels cette monnaie est délétère, et les autres pays, qui vont tâcher de s’arrimer à l’Allemagne. »

    http://auxinfosdunain.blogspot.com/2012/02/francois-lenglet-sur-leuro.html

    En clair :

    – le Portugal, l’Irlande, l’Italie, la Grèce, l’Espagne, Chypre, etc, vont quitter la zone euro ;

    – les autres pays vont tâcher de s’arrimer à l’Allemagne.

    La zone euro va se disloquer.

     
  29. Mil

    9 février 2012 at 22 h 02 min

    Jean Pierre Berlan réagit sur « les certificats d’obtention végétale »

    Prémontage d’un interview visant à alerter sur l’interdiction prochaine de la réutilisation des semences par les paysans.

     
    • Etchamendy

      11 février 2012 at 8 h 57 min

      Qu’ils viennent donc contrôler chez moi, le piment que je cultive n’a pas d’obtenteur inscrit au Catalogue Officiel des Variétés. Je l’ai d’ailleurs signalé au commissaire du gouvernement chargé des fruits et légumes. Ils se croient tout permis ces gugumus!

       
  30. Elle court, elle court... la rumeur

    9 février 2012 at 22 h 04 min

    Le FBI publie un organigramme de la mafia de New York
    http://auxinfosdunain.blogspot.com/2012/02/le-fbi-publie-un-organigramme-de-la.html

     
  31. eva

    9 février 2012 at 22 h 05 min

    je m’excuse d’avance pour le hors sujet mais l’heure est gravissime!!

    Le Président Obama invoque le NDAA pour déclarer la menace de l’Iran comme une « Urgence Nationale »

    Le NDAA, National Defense Authorization Act, loi restrictive des droits et libertés de la nation américaine, autorise l’utilisation de la force militaire selon la section 1245. L’autorité du NDAA donne au Président le pouvoir de lancer une action militaire contre une nation sans l’approbation du Congrès.
    Obama va même jusqu’à mettre en cause un « ordre exécutif » (pouvoir arbitraire du Président) concernant la menace de l’Iran.
    Le décret ordonne à tous les organismes gouvernementaux de répondre immédiatement à la menace si l’Iran venait qu’à limiter ou suspendre l’approvisionnement de pétrole.

     
    • eva

      9 février 2012 at 22 h 05 min

       
    • clavreul

      9 février 2012 at 22 h 17 min

      Bonsoir eva, je parlais de  » BOLD ALLIGATOR  » hier. Tout commence à faire sens, merci pour l’info.

       
  32. Elle court, elle court... la rumeur

    9 février 2012 at 22 h 22 min

    info intox ????

     
  33. nolane75

    9 février 2012 at 22 h 33 min

    quelqun peut nous exposer la situation????????
    obama
    l angleterre
    merci,

     
  34. michel

    9 février 2012 at 22 h 49 min

    Bonsoir,
    Je parcours votre blog ainsi que les commentaires associés et je suis étonné de la panique apparente de la majorité des contributeurs. j’entends parler de ci de là d’éveil et le seul éveil que je vois n’est qu’une peur irréfléchie envers le monde qui nous entoure. Avons-nous assez confiance en notre propre destinée? Somme-nous préparé spirituellement à nos propres actions? Quelle est la part des émotions et que devons nous faire chacun? Si, l’analyse seule permet de faire un constat, nos facultés intellectuelles doivent-elles s’orienter uniquement sur le sensationnel?

     
    • Etchamendy

      11 février 2012 at 9 h 11 min

      Tout dépend de ce qui pourrait être support au sensationnel.
      Depuis la scène de l’opération commando du Christ dans le temple de Jérusalem durant laquelle il avait traité les pharisiens qui s’y adonnaient à des besognes financières et spéculatives de « Bande de sépulcres blanchis ». Commando armé, puisque Pierre portait l’épée. Ce n’est donc pas d’aujourd’hui le hiatus existant entre les protagonistes du nomadisme à tout crin, et des valeurs et des hommes, et ceux du sédentarisme. Dans la Bible, Abel et Caen.SORAL le dénonce à sa façon en orientant la lumière sur l’opposition existant entre Sionnistes et anti-Sionnistes au sein même des juifs.Voltaire dans Candide, n’avait-il pas abordé la question de la mondialisation, déjà en son époque, avec comme point de chute le fameux « Cultive ton jardin » (et arrête donc de poser mille questions, retrousse-toi tes manches et mets en application tes idées au service du DURABLE avec une connotation déjà bien teintée d’environnementalisme)
      Nous n’en sommes encore que là, à vérifier, comme des sales gamins jouant avec le feu, les limites de toute forme d’expansionnisme non régulé……par la sagesse.
      Sagesse fille des incertitudes et non des certitudes. Sagesse engendrée par la philosophie et le spirituel. Amen !

       
      • michel

        11 février 2012 at 17 h 18 min

        Bonjour,
        Il semble que l’on avance la théorie (voire des expériences) assimilant peur et sexualité dans une description de la vie où touts les êtres luttent pour leur survie. Les Pharisiens chassés du temple ne l’ont été de par la volonté de Jésus et non de celle de Pierre. Les pratiques de ces Pharisiens étaient pointées du doigt par Jésus comme une entorses aux textes (usures) graves qui plus est dans l’enceinte du lieux sacré. Ce n’est pas l’homme qui condamne, c’est Dieu. Pierre n’aurait pu donner telle importance. Un Juif n’est pas nomade, il est partout chez lui. Voltaire n’était pas si loin de Rousseau, lui qui militait pour une connaissance acquise par soi-même. Le monde des lumières n’éclaira que la nuit de nos incertitudes et de ces soit disant fantasmes. L’homme actuel se cherche et se perd dans une inextricable peur. L’homme peut se souvenir qu’il est confiant et fort, la philosophie peut l’aider mais pas seulement, la sagesse à coup sûr!

         
  35. Geraldine

    9 février 2012 at 23 h 09 min

    Les ambassadeurs quittent la Syrie un par un

    Les dirigeants des pays arabes rapatrient leurs ambassadeurs depuis la Syrie, indique un communiqué du Conseil de coopération du Golfe (CCG), publié mardi. Cette organisation regroupe le Bahreïn, le Qatar, le Koweït, les Émirats arabes unis, l’Oman et l’Arabie saoudite. Par ailleurs, ces pays ont pris la décision d’expulser immédiatement les chefs des missions diplomatiques du régime de Bachar al-Assad en réponse à la multiplication des violences n Syrie.

    Les Etats-Unis, la Belgique, la Grande-Bretagne, l’Allemagne l’Espagne, l’Italie et la France ont également annoncé le retrait de leurs ambassadeurs de Damas.

    source : http://french.ruvr.ru/2012/02/07/65554022.html

     
    • Etchamendy

      10 février 2012 at 0 h 06 min

      Je vous fait le pari alors que tous les médias sont focalisés sur la Syrie,avec la Russie et la Chine par la même occasion, il pourrait y avoir un coup de Trafalgar sérieux du côté de l’Iran. Et je me demande même s’ils ne vont pas aller jusqu’à provoquer une sorte de « Pearl Harbor », histoire de passer pour des innocents. Le discours de Sarkozy d’hier-soir au CRIS ne me laisse aucun doute à ce sujet. En première ligne : les israéliens.

       
      • Etchamendy

        11 février 2012 at 9 h 14 min

        Au CRIF……!!

         
    • clavreul

      10 février 2012 at 1 h 18 min

      Le gouvernement américain pourrait bien faire sauter la baraque avant les présidentielles russes du 4 mars, ouais, il y aurait bien quelque chose comme ça.

       
  36. plotof

    10 février 2012 at 1 h 21 min

    alors? l’iran ? la syrie ? les deux ??
    la préparation du prologue du début de l’introduction du chaos a commencée…
    mais,
    Peut-être juste un petit grain de sel…ou un chaplin qui se coincerait ds les engrenages de cette machine infernale de guerre et qui la stopperais…
    peut être la terre ?
    ou les hommes…?
    les deux??
    bonne nuit

     
  37. thejoker

    10 février 2012 at 10 h 23 min

    http://www.solidariteetprogres.org/Une-nouvelle-resistance-est-nee-en-Grece_08567
     » Soixante ans après le défaite du nazisme et du fascisme, les peuples européens sont aujourd’hui confrontés à une menace dramatique, non plus militaire cette fois, mais financière, sociale et politique. Un nouvel « Empire de l’argent » a attaqué systématiquement les pays européens l’un après l’autre pendant les derniers dix-huit mois, sans rencontrer aucune résistance substantielle. »

    Ainsi commence l’appel à l’action de Mikis Theodorakis et Manolis Glezos, deux figures emblématiques de la gauche grecque et opposants historiques à toute forme d’oppression, qui viennent de former le nouveau mouvement anti-Troïka, Résistance des Peuples Démocratiques Unis (ELADA).

    Le manifeste de quatre pages, diffusé à la fin de l’an dernier, prévient que l’Europe est face à la menace d’un nouveau « fascisme financier, » qui « voudrait éliminer toute notion d’Etat en Europe… Il vise à faire régresser l’Europe et le monde à une situation semblable à celle d’avant 1945, ou même d’avant la Révolution Française et les Lumières…

    « Dans les temps anciens, l’abolition, par Solon d’Athènes, des dettes qui forçaient les pauvres à devenir les esclaves des riches, la réforme dite de la Sesachtheia, posa les fondations pour la naissance, dans la Grèce antique, des idées de démocratie, de citoyenneté, de politique et d’Europe, les fondations de la culture européenne et mondiale. Combattant contre la classe des riches, les citoyens d’Athènes montrèrent le chemin dans la constitution de Périclès et dans la philosophie politique de Protagoras, qui déclarait que « l’Homme est la mesure de toutes choses. »

     
    • Etchamendy

      11 février 2012 at 9 h 15 min

      Et de la démesure……..aussi, tambien !