RSS

Métaux Précieux

26 Jan

Par Menthalo – La politique de la Fed définie hier soir, avec un taux au plus bas pour les deux ans à venir, a donné de la force aux Métaux Précieux.

L’Euro va se diriger vers la résistance de  1,3195…. première étape ou terminus ?
Les déclarations des chefs d’état européens à la suite de la réunion de ce week-end décideront de la durée de cette embellie ou de ce sursis.
L’or qui butait depuis plusieurs jours sur la limite haute du canal baissier, a franchi cette résistance d’un seul élan hier soir.
Il devrait venir buter sur le support du canal Long Terme (en pointillé vert-rouge) et devra peut être, venir s’appuyer sur la résistance, qu’il vient de franchir pour confirmer cette percée (pull-back)
La force de l’Or dépendra de la force relative de l’Euro-Dollar dans les jours qui viennent.
Ce que ce graphe en DOLLAR ne vous dit pas, c’est qu’un effondrement de l’Euro enverrait le prix du Napoléon à des hauteurs inégalées.
L’Or monterait en Euro et la prime s’envolerait. Pour l’instant, les moutons sont toujours en hibernation.
L’Argent en journalier
On observe un croisement de la moyenne mobile à 20 bourses, qui croise à la hausse la MM30D  ET la MM50D.
Signal théoriquement très haussier.
En hebdomadaire, sur le graphique ci-dessous, on voit que les cours s’appuient désormais sur la Moyenne Mobile à 30 semaines.
Ils doivent franchir la résistance de 33,4  puis celle de 35,26  avant d’aller attaquer la limite supérieure du canal baissier vers 36,40.
Si l’Europe n’était pas en si mauvaise posture entre la faillite de la Grèce, la précarité d’Unicrédit, les difficultés de l’Espagne et du Portugal et le conflit ouvert entre l’Allemagne, la France et la BCE,  la météo du Silver serait au beau fixe …
Si on se fie strictement aux statistiques, l’Argent est pour quelques semaines encore dans une période traditionnellement haussière.
Cette année n’est pas une année commune, donc soyez prudents sur les marchés.
Publicités
 
73 Commentaires

Publié par le 26 janvier 2012 dans Non classé

 

73 réponses à “Métaux Précieux

  1. Patrick Lesage

    26 janvier 2012 at 11 h 45 min

    bjr à tous,
    en 2009,l’or était à 950 $ l’once,aujourd’hui 1715$ ,on atteint presque 100 % d’augmentation mais il faut savoir qu’il encore très abordable.
    EN DESSOUS de 3000 $, c’est encore un exellent placement.
    LE 20 FR SUISSE à 250 € ,c’est le meilleur placement actuel.
    QUAND à l argent,le prix est cadeaux
    à bon entendeur…

     
    • Jean

      26 janvier 2012 at 12 h 14 min

      Pourquoi le 20FR suisse est le meilleur placement actuel ? par rapport au krugerrand par exemple.

       
      • Hervé

        26 janvier 2012 at 22 h 57 min

        Je ne vois pas non-plus. Il a juste eu une opportunité peut être.

         
      • ylan

        27 janvier 2012 at 0 h 47 min

        les deux sont des bons placements. croix de suisse – de 6gr, krugerrand 31gr c’est pas le même prix en gramme. c’est par rapport à vos moyens. Le krugerrans est un once d’or c’est une pièce intéressante pour l’international, elle se vent et rachète de partout. la croix est surtout pour le marché europe surtout suisse/allemagne/france. En allemagne le krugerrans est l’once d’or la plus vendue car les allemands préfère 30 pièces ou + d’un lingot pour la revente et le transport.

        Le 20FR suisse est à l’achat intéressant car la prime est faible mais d’un semaine à une autre tout peux changer.

         
  2. trocadero

    26 janvier 2012 at 11 h 56 min

     
  3. fredericworldcitizen

    26 janvier 2012 at 12 h 21 min

    bonjour,
    j’y perds mon latin… plus la conjoncture est mauvaise plus le cac grimpe ou zerote.
    D’un cote vous dites que tout est gonfle de façon artificiel et que cela ne tiendra pas. Mais je me pose la question suivante: les intérêts pour toute cette mafia n’est elle pas, quitte a y laisser des plumes de justement faire comme si… et visiblement cela marche depuis des lustres et ils retombent toujours sur leurs pieds, car il y a toujours des mouvements imprévus ou contrôlés qui font que…. Et les gens ils s’en foutent. Regardez la Grèce. Les gens Lambda sont dors et déjà des miséreux et ce n’est que le début.
    encore désolé pour mon clavier QWERTY

     
  4. fredericworldcitizen

    26 janvier 2012 at 12 h 27 min

    Tiens un bon investissement… Le PRIMPERAM pour ne pas vomir tout les jours a la vue du système
     »
    http://www.doctissimo.fr/medicament-PRIMPERAN.htm

     
  5. Menthalo

    26 janvier 2012 at 12 h 28 min

    @Quidam
    Effectivement, lorsque j’écris « Or » ou « Argent », veuillez traduire par vous même et lire « Gold » et « Silver » 😉

    Merci Quidam pour cet humour qui a égayé ma matinée.

    @Hervé
    « Concernant l’euro par rapport au Dollars, Thomas Stolper, le chef de la stratégie sur les devises chez Goldman Sach indique que maintenant l’euro va forcément monter par rapport au Dollars.
    Comme l’indique ZeroHedge, ces neuf dernières prévisions étaient fausses. Il est donc temps de vérifier que l’euro va bien continuer à s’effondrer face au Dollars . »

    Les prévisions émises par Goldman Sachs sont à destination de leurs clients et des marchés, elles sont connues pour vouloir tromper…
    Goldman Sachs a été trainé en justice pour avoir pris des positions inverses de celles de ses clients.

     
    • Hervé

      26 janvier 2012 at 13 h 11 min

      C’est quand même une boite incroyable…

       
  6. Jean

    26 janvier 2012 at 13 h 21 min

    On peut se demander comment font-ils pour encore avoir des clients

     
  7. labasoche

    26 janvier 2012 at 13 h 25 min

    Reblogged this on Labasoche's Blog and commented:
    Plus dure sera la chute!

     
  8. Médusé

    26 janvier 2012 at 13 h 27 min

    Crise, en Europe : la « Fed » ne prêtera pas au « FMI » 26/01/2012

    Le Président de la Banque centrale des Etats-Unis (Fed), Ben Bernanke, a exclu, mercredi, que son institution puisse prêter de l’argent au « Fonds monétaire international », pour permettre à celui-ci d’aider davantage de pays, en cas de détérioration de la crise européenne. « Je ne pense pas que ce soit du ressort de la Fed », a déclaré Ben Bernanke, lors d’une conférence de presse, à Washington, en réponse à la question d’un journaliste lui demandant si la Réserve fédérale était prête à contribuer à une augmentation des ressources prêtables du « FMI ».

    http://www.alterinfo.net/notes/Crise-en-Europe-la-Fed-ne-pretera-pas-au-FMI_b3720895.html

     
  9. Elle court, elle court... la rumeur

    26 janvier 2012 at 13 h 38 min

    Les banquiers centraux perdent la tête

    26 janvier 2012 – 12:06

    25 janvier 2012 – Alors que les économies du continent européen et des Etats-Unis s’enfoncent dans une nouvelle phase de contraction – la troisième depuis le krach de 2007-2008 – les banques centrales se lancent à corps perdu dans un nouvel effort d’impression monétaire afin des garder les banques à flot. Comme le soulignait hier un économiste de Harvard dans commentaire dans les journaux américains, « cela ne fera que rendre le résultat final beaucoup plus laid ».

    Dans un mouvement typique des britanniques pour entraîner leur confrères américains, le gouverneur de la Banque d’Angleterre Mervyn King a déclaré sans vergogne le 24 janvier que la BoE « continuera à imprimer de l’argent », en reprenant ses achats d’obligations, autant celles détenues par les banques que celles émises par l’Etat. Le Bureau des statistiques de l’Etat britannique à annoncé entre-temps que l’économie du Royaume-Uni s’était contractée à un taux annuel de 0,8% au cours du dernier trimestre, et il n’y aucun doute que le rythme s’est accéléré depuis le début de l’année.

    La Banque centrale européenne se prépare de son côté à imprimer environ 1000 milliards de dollars sous forme de nouveaux prêts sur 3 ans aux banques, une manière d’inaugurer le nouvel accord de swap (un type d’échange à double sens portant sur des produits dérivés monétaires) qu’elle a conclut avec la Réserve fédérale américaine, qui sera annoncé le 14 février prochain.

    Les actions précédentes de la BCE l’ont plongée en eau trouble, notamment en ce qui concerne les obligations grecques qu’elle avait rachetées des banques en 2010 (d’une valeur de 55 milliards d’euros à l’époque), avec une décote de plus de 60% se profilant à l’horizon. La BCE tente de résister à la déferlante en protestant qu’une telle décote compromettrait sa crédibilité et ses opérations de politique monétaire. Pour une fois, elle n’a pas tout-à-fait tort !

    Les discussions sur une décote de la dette grecque à l’Institut international de la Finance (le groupe de rencontre des banquiers) ont par conséquent été quelque peu ralenties, ces derniers insistant auprès de la BCE pour qu’elle y « participe » elle aussi. En attendant, le Kiel Economic Institute en Allemagne à publié un rapport affirmant que même si la Grèce réussisait à obtenir des taux de moins de 3,5% comme le réclame l’Union Européenne, ainsi qu’une décote de 70% sur sa dette en plus, elle ne pourrait toujours pas payer car son économie est en pleine désintégration.

    Avec toutes les économies de la zone euro en contraction, la dernière prévision du FMI sur une « possible récession mondiale » ne vise qu’à justifier les efforts de Christine Lagarde pour obtenir 1000 milliards de dollars au bénéfice du FESF (Fonds européen de stabilité financière), ainsi que 500 autres milliards pour le FMI lui-même.

    Et puis il y a Ben Bernanke, qui distribue des dollars à tout va. La Réserve fédérale a décidé, au cours de la dernière réunion de son Comité de politique monétaire des 24 et 25 janvier, de prolonger sa politique de taux zéro pour une autre année et demie, « au moins jusqu’en 2014 ». Ceci nous amènerait à six années complètes à taux zéro ! Et Bernanke a aussi fait remarquer au cours de sa conférence de presse du 25 janvier que sa déclaration contenait bien un passage affirmant que le FED pourrait bientôt se remettre à acheter des obligations adossées à des prêts hypothécaires auprès des banques en difficulté, sans pour autant annoncer aucun nouvel assouplissement quantitatif (QE) dans un futur proche. Le Comité de politique monétaire annonce également un ralentissement de l’économie américaine et a remarqué que l’investissement stagnait. Une perspicacité très opportune…

    http://www.solidariteetprogres.org/Les-banquiers-centraux-perdent-la-tete_08521

     
  10. Hervé

    26 janvier 2012 at 14 h 07 min

    @L.I.E.S.I

    Vous trouverez ci-après mes réflexions sur la crise actuelle… Je ne suis pas économiste, ni banquier, donc je ne garantie pas la pertinence, mais a minima cela évite de restreindre la réflexion à quelques boucs émissaires.

    J’aime beaucoup Zola, ses descriptions sont grandioses. En lisant « Au bonheur des dames » on découvre sans aucune connaissance préalable le fonctionnement de l’économie « moderne ». L’objectif est de faire « tourner » les capitaux : réduire au maximum le délai entre l’acquisition du stock et la vente du stock. Naturellement, l’achat de stocks à crédit en découle. Toute l’économie actuelle repose donc sur le crédit et donc sur les banques. L’harmonisation des mécanismes de crédit entre les états et les entreprises, via pour la France, les lois de 1973, en est le résultat. Nous passerons sur le fait qu’il s’agit de déporter le pouvoir des états vers les banques car le problème à la base est bien le crédit.

    Pour ceux qui ont déjà pris un crédit, le taux d’intérêt n’est pas le principal ingrédient. Il faut ajouter la durée. Ainsi, si j’emprunte 100 à 10% sur un mois, je rembourse 110. Si j’emprunte 100 à 4% sur 30 ans je rembourse plus de 300… Je vous laisse juge de déterminer par vous même ce que l’on pourrait appeler l’usure.

    Si nous nous plaçons du point de vue des banques, leur intérêt est le même que celui des entreprises : gagner de l’argent. Or, pour cela elles sont besoins de déterminer la solvabilité des emprunteurs mais également la solvabilité de l’économie – d’où les agences de notation -. Comme cela n’est pas possible (ou disons que partiellement possible – c’est un pari sur l’avenir -), elles cherchent plutôt à se protéger contre les risques : risque d’inflation (d’où la politique de la BCE de réduire l’inflation), risque contre le défaut de paiement (d’où les CDS), risque contre la fluctutation des changes… Pour ce faire, les banques (et compagnies d’assurance)
    s’échangent des prêts et sur des couvertures sur les risques (par exemple, une banque va prêter de l’argent à un état et se couvrir en achetant des CDS à une autre banque et en échangeant des prêts à des conditions différentes – durée, taux – pour se couvrir contre
    l’inflation…). Le mécanisme est complexe et seul un banquier saurait vous l’expliquer sans erreur. Une explication – peut être plus claire – avait été donnée par Pascal Roussel dans un article publié ici.

    En 2007/2008, suite à des choix désastreux de M. Greenspan – c’est mon avis – , nous avons connu le problème des subprimes qui a conduit à la faillite de Lehman Brothers et des assureurs de ses prêts (aujourd’hui nationalisés par le gouvernement américain). Il s’agit d’un lot énorme de dettes insolvables qui n’ont disparu dans la nature. Depuis cette période, un nouveau risque est apparu : les banques avec lesquelles des échanges financiers sont réalisés peuvent également faire faillite. Il n’y a pas de moyen de se couvrir d’un tel risque. Aussi, les banques ont commencé à se méfier les unes des autres. Le problème des banques n’est pas le défaut de paiement d’une entreprise ou d’un état mais le fait qu’elles ne savent plus comment se couvrir. La solution la plus simple est de ne plus se prêter… et donc de ne plus prêter aux états et aux entreprises…

    Suite aux subprimes, les politiques européens ont géré la crise de la manière la plus stupide qui soit en augmentant les déficits sous prétexte de relancer l’économie en se substituant aux banques d’une part et en favorisant certaines entreprises par rapport à d’autres (prime à la casse par exemple). Le résultat est au-delà des espérances : 3 ans après, la dette de la france a augmenté de 60% et je ne parle pas de la Grèce, du Portugal, de l’Irlande, de l’Espagne, de L’italie… Il faut donc relativier les problèmes de la dette, ils existent pour la France, à cause des décisions catastrophiques de Sarkozy et de la crise des subprimes (qui est principalement
    américaine). Dans un contexte où les banques ne se font plus confiances, ces dettes sont proches d’être insolvables et cela s’ajoute donc aux problèmes du manque de confiance des banques. Si une banque fragilisée par les subprimes et qui n’a plus de liquidité se trouve confronté à un défaut de paiement de la Grèce (par exemple), est-ce qu’elle pourra supporter le choc ? Et dans ce cas, est-ce qu’il est raisonnable de travailler avec elle ?

    Suite à ce nouveau problème, les pays européens ont fait réunion sur réunion pour ne rien faire. Le principal problème aujourd’hui est là, comme il n’y a aucune réponse cohérente des états européens, personne ne sait plus qui est solvable et les banques ne fonctionnent plus. Là-dessus est arrivé M. Draghi qui a eu l’intelligence de prêter de l’argent aux banques. Apparemment, ce prêt n’a pas été utilisé pour que les banques fonctionnent mieux mais pour rétablir la confiance. Si une banque a un dépot auprès de la BCE d’un montant X, montant qui couvre par exemple le défaut de paiement d’un pays, alors il est possible de lui prêter de l’argent en confiance : elle ne fera pas faillite si elle peut couvrir ses pertes via son dépot auprès de la BCE.

    Qu’en est-il de la Grèce ? Nous voyons que le principal objectif des politiques devrait être de rassurer les marchés, mais surtout de rassurer sur la pérennité de l’europe et de l’euro (par exemple, stabilité de l’inflation, couverture des prêts, etc.). Le problème de l’europe, comme toute organisation complexe, est qu’il n’y a pas de travail commun, chacun joue ses propres cartes. Donc, personne ne se préoccupe réellement de la Grèce, tout le monde se préoccupe de préserver la confiance. C’est l’idée de l’accord sur la Grèce : éviter le défaut de paiement, sans que personne ne se préoccupe de savoir si c’était réellement possible. Le déclenchement des CDS (sur un défaut) n’est pas en soi le problème, il ajoute juste du flou dans la situation : on ne sait pas exactement qui va faire faillite.

    L’idée de base est de réduire le déficit de la Grèce pour qu’il atteigne (seulement) 120% en 2020. 120% c’est un pays à la limite du défaut de paiement, le projet est donc ridicule. En plus cela tient compte d’une croissance plutôt optimiste si l’on tient compte de l’augmentation des impôts qui fragilise grandement celle-ci. Bien sûr, à part un accord d’une réduction de 50% sur une partie de la dette détenue par les organismes privés (approximativement 1/3 de la dette globale de la Grèce), rien n’a été défini. Là dessus, devant le flou, des organismes (hedges fond) ont joué le défaut de paiement et ont achété des obligations grecques pour faire partie des négociations. Sans compter, ceux qui veulent porter plainte (les petits porteurs) si la décôte est supérieure au 50% décidé.

    A ce jour, le reste de la dette (les 50%) serait rééchelonné sur 30 ans à des taux non définis. Le problème est que 4% sur 30 ans cela fait tripler la dette, 5% cela la quadruple… Donc, pour la Grèce le taux est primordial. Cependant, 4% sur 30 ans, ce sont des taux pour l’Allemagne ou les USA, les plus bas possible donc, alors que tout le monde peut imaginer que même dans 30 ans, la Grèce ne remboursera pas. Ce qui fait qu’à peine émis, la valeur des nouvelles obligations reflétera un probable défaut de paiement de la Grèce et qu’elles auront donc une décôte d’environ 80%. Les banques perdraient donc pas loin de 90% (50% sur la moitié et 80% sur l’autre).
    Donc les négociations sont dures voire impossible. Tout en sachant que pour éviter le défaut, il faut que tout le monde soit d’accord.

    Là dessus s’ajoute le fait que de demander aux états de réduire les déficits à court terme, conduit à une politique stupide consistant simplement à augmenter les impôts, ce qui diminue la croissance, ce qui diminue les rentrées d’argents et conduit à augmenter les déficits. Il faudrait ajouter augmente le chomage, la précarité… Comment le Portugal, l’Espagne, l’Italie, l’Irlande vont réagir si un accord avec la Grèce est trouvé alors que ces pays sont également au pied du mur ?

    Toutes ces pseudos décisions des politiques ne font qu’ajouter de l’incertitude en zone euro sur l’euro (discussion sur qui va sortir de l’euro), sur le change de l’euro, sur l’inflation en zone euro, sur le nombre des défauts de paiement et conduit donc à empirer le problème.

    Vous noterez, en réflexion à ce sujet, que je ne parle pas des problèmes du Dollars lui-même, ni du bien fondé de l’économie de marché. Je reviens sur le bonheur des dames, Zola montrait bien (et semblait favorable) le fonctionnement de cette nouvelle économie, mais il montrait aussi ses effets pervers. Il y aurait beaucoup de choses à dire sur le sujet. Je reviens également sur Pascal Roussel, ce n’est pas un défaut de paiement de la Grèce ou l’activation des CDS ou tel ou tel chose qui va provoquer l’effondrement de la zone euro, mais le manque de « confiance ».

     
    • Menthalo

      26 janvier 2012 at 16 h 02 min

      Bel effort Hervé
      Comme Hervé, J’aime aussi beaucoup Zola et le Bonheur des Dames, que j’ai relu récemment.
      Le prochain article est en réponse à tes questions …
      😉

       
      • Hervé

        26 janvier 2012 at 16 h 57 min

        Merci. Je n’ai pas vraiment de question (à part que mon exemple sur le fonctionnement des SWAP bancaires ne doit pas être TOP), mais je suis preneur des remarques ou des précisions ou des corrections :-).

         
      • Hervé

        27 janvier 2012 at 0 h 46 min

        @citoyen

        C’est rigolo car cela ne marche pas…

        Une fois qu’ils auront tout, un « Jules César », patricien pauvre, voudra tout récupérer, et comme ils seront quelques uns contre des millions d’individus, cela marchera.

        Mais nous ne serons pas là pour le voir.

         
    • librezen

      26 janvier 2012 at 16 h 07 min

      @ Hervé,
      Je ne suis pas expert en Economie non plus. Par rapport à mes connaissances, je dirais que votre raisonnement est juste techniquement, empiriquement mais qu’il est basé sur un manque total de manipulation, d’interprêtation des règles. Donc, oui, ce que vous décrivez est véridiques mais je pense seulement une partie de la vérité, la partie officielle, donc celle qu’on nous rabâche en permanence pour nous expliquer pourquoi ça bug.
      Vous me rétorquerez que l’idée de manipulation fait intervenir les théories du complot et qu’il faut sortir de cela. Même pas besoin.
      Je reprendrai 2 de vos exemples pour m’expliquer, les subprimes et la dette grecque.
      Pour les subprimes, vous dites que « En 2007/2008, suite à des choix désastreux de M. Greenspan – c’est mon avis – , nous avons connu le problème des subprimes « . Le pb des Subprimes ne découle pas de choix désastreux mais de magouilles facilitées par la totale dérégulation instaurée au départ sous Reagan, puis développée par chaque président qu’il soit Démocrate ou Républicain. magouille car les organismes qui ont créé ses emprunts savaient très bien qu’une partie des gens étaient insolvables, les banques qui ont titrisé les emprunts pour noyer les mauvais prouvent leur participation à cette magouille par le simple fait de créer des subprimes pour dissimuler les emprunts toxiques. Un fruit pourri dans une corbeille de fruits non pourris n’a jamais perdu sa qualité de pourri mais pourrit les autres. Comme vous le dites, le système capitaliste libéral est basé sur la confiance. mais si les acteurs majeurs de ce système fraudent sciemment, comment voulez vous qu’il y ait confiance.
      Concernant la Grèce et sa dette, il est officiel que GS a participé au maquillage des comptes pour permettre l’entrée du pays dans l’€, il est officiel qu’ensuite, GS a joué contre la Grèce et pour finir, un des hauts responsables de GS Europe du Sud de cet époque est maintenant le patron de la BCE.
      On peut donc facilement penser que cela n’est pas du simple hasard d’erreurs humaines. Et que ce système qui ne peut marcher que sur la confiance réciproque est dirigé et défendu par des personnes et groupes d’intérêt qui font strictement tout le contraire que ce qui est néessaire de faire pour instaurer la confiance.

       
      • Hervé

        26 janvier 2012 at 16 h 32 min

        @librezen

        Je ne cherche pas à contredire cela mais pour moi il s’agit d’un autre sujet. La notion de complot me gêne car il est possible que Greenspan a sciemment cherché à créer des bulles spéculatives, et que par cela il a une part de responsabilité dans la crise actuelle, mais je pense que personne n’a la maîtrise de l’ensemble des paramètres et personne ne connaît tout… les magouilles de GS, de Lehman brothers… ne sont peut être que des magouilles… Concernant Ben Shalom, je ne suis pas certain qu’il comprenne le mal qu’il fait à l’économie américaine…

        L’idée est de ne pas tout mélanger et pour cela j’ai juste chercher à expliquer, en fonction de mes connaissances et compétences, ce qu’était cette crise… A partir de là, on peut chercher des responsables et dans ce cas, le 1er responsable c’est la FED, pas les agences de notation, pas les CDS, pas les hedges fonds, pas les banques… Et les hommes politiques européens ont plongé tête la première dans le piège, consciemment ou pas… Évidemment, GS en a profité, mais si cela n’avait pas été la Grèce, cela aurait été un autre pays, évidemment les agences de notations s’amusent et font fluctuer les cours comme bon leur semble, évidemment les banques s’en mette plein les poches (grâce à la loi de 1973), mais ce ne sont que des effets induits.

        Autre effet induit, en pensant à Clavreul, le chomage, la précarité…

        Après, est-ce que la crise peut s’améliorer ? C’est une autre question mais en tout les cas, cela semble mal barré.

         
      • librezen

        26 janvier 2012 at 16 h 53 min

        @ Hervé,
        c’est là où notre lecture différe. Je considère qu’on ne doit pas séparer ces 2 aspects puisque justement le système ne peut fonctionner sans confiance et donc ne peut accepter la fraude surtout par les garants du système.
        On ne peut donc pas expliquer la crise sans cela car c’est central du fait que le nécessité de confiance est central.

         
      • Hervé

        26 janvier 2012 at 17 h 02 min

        @librezen

        Hier, avant 2007, je ne suis pas sur car la Fraude était moins généralisée. OK aujourd’hui, vous avez raison. La fraude a tellement pénétré le système qu’elle affecte nécessairement la confiance. C’est encore plus vrai aux USA. Mais 80% des gens ne s’en sont pas rendu compte.

        C’est encore un facteur aggravant.

         
      • librezen

        26 janvier 2012 at 17 h 27 min

        @ Hervé,
        je crois que bien avant 2007.
        Les timing sont trop énormes. Si vous regardez 1973 à 1986 par exemple. 1973 : loi pompidou qui donne la monopole exclusif de la création monétaire au privé et permet l’explosion de la spéculation, 1973 : 1er choc pétrolier qui va renforcer l’endettement, années 71, développement des capacités informatiques qui vont renforcer els capacités de spéculations, 1979 : 2nd choc pétrolier rendant définitif le pétrole cher, 1981 : dérégulation de Reagan qui renforce encore la spéculation, mondialisation qui solde définitvement le système.
        cet enchainement est trop beau pour être du au seul hasard.

         
      • Hervé

        26 janvier 2012 at 18 h 29 min

        @librezen

        Je ne sais pas bien où tu veux en venir.

        J’essaye de ne pas confondre « objectif » et « complot ». Par ailleurs, comme cela se passe sur plusieurs générations, la notion de « complot » tient très difficilement. La différence est simple : l’objectif peut être atteint par plusieurs étapes, chacune d’elle pouvant être plus ou moins réussies. Il y eu également d’autres étapes, comme la guerre de 14-18, celle de 39-45…

        La loi de 1973 n’est pas responsable de ce qui se passe aujourd’hui. L’objectif de la loi de 1973 n’était pas de ruiner la Grèce et de couler un euro qui n’existait pas, c’était d’enrichir les banques et de prendre le pouvoir sur les gouvernements. A l’époque, il était possible de savoir que l’on se dotait d’un outil de déstabilisation intéressant, pas de prévoir la crise actuelle.
        Les gouvernements auraient pu ne pas se laisser prendre trop au piège. C’est ce qui s’est passé jusqu’en 2007 (la dette de la France était d’environ 60% ce qui encore raisonnable). Ce qui a déclenché le problème ce n’est pas la loi de 1973, c’est la crise de 2007 et la réaction de Sarkozy a cette époque (qui a suivi les « conseils » des américains, c’est peut être de l’incompétence).

        Et si nous n’avions pas eu cette loi, aurions nous pu éviter la crise ? Cela ne me parait pas si simple, c’est facile de refaire le « match » (et sans intérêt à mon avis), plus difficile de le jouer.

        Concernant les événements, ils s’enchainent toujours logiquement quand on regarde le résultat, l’histoire est un raccourci trompeur.

        Ensuite, mon commentaire était destiné à expliquer ce qui se passe. Et je suis convaincu qu’il n’y a pas un DIEU du cartel bancaire quelque part qui peut appuyer sur un bouton et tout faire sauter quand il le veut. Il y a des gens qui se battent pour leurs idées et pour leurs pouvoirs. Ce qui est très différent. Donc, ce n’est pas joué même s’ils sont les plus forts aujourd’hui.

        Ensuite, si l’on veut regarder les objectifs, il me semble que cela ne sert pas à grand chose de chercher les boucs émissaires ou de rechercher la genèse de la crise que l’on peut faire remonter à 2000 ans si l’on en a l’envie. Si l’on regarde l’avenir, il y a un organisme dont on ne dit jamais de mal nul part et qui pourrait jouer un rôle important dans l’avenir. Il serait peut être temps que l’on s’y intéresse. L’ONU, le plus grand criminel de la planète, l’organisme qui a justifié tous les massacres américains et plus récemment français et qui commence à justifier la guerre en Iran. Il serait plus intéressant de s’intéresser à ce petit ange que de taper sur S&P qui n’est qu’un petit rouage dans une grosse machine.

         
      • librezen

        26 janvier 2012 at 19 h 05 min

        @ Hervé,
        Ta démarche visant à éviter d’utiliser le complot comme réponse par réflexe me semble être la bonne.
        Il n’est pas nécessaire qu’il y ait complot pour expliquer le pillage de ressources par une minorité.
        Je désirais simplement montrer que la crise n’a pas que des causes techniques mais qu’elle est voulue car elle enrichit ceux qui maitrisent les règles. C’est tout simplement un transfert de richesses de la population vers une minorité.

         
      • Hervé

        26 janvier 2012 at 20 h 10 min

        @librezen

        Nous sommes plutôt d’accord :-).

         
      • citoyen

        26 janvier 2012 at 23 h 40 min

        Ce passage de relais de génération en génération pour des dynasties consanguines, permet de mieux comprendre cette permanence du mondialisme ainsi que sa montée en puissance, c’est ce que nous citoyens lambda avons du mal à comprendre, nous qui avons bien du mal à voir à plus de 2 générations! sans parler de nos familles éclatées, unions libres, divorces, remariages, familles recomposées etc…

        Eux les Warburgs, Kuhn Loebs, Goldman Sachs, Schiffs, Rothschilds, se sont mariés entre eux et forment une puissante famille bancaire. La famille Warburg qui contrôle la Deutsche Bank et la BNP se lia avec les Rothschilds en 1814 à Hambourg, tandis que la puissante Jacob Schiff des Kuhn Loeb partagea ses quartiers avec les Rothschilds dès 1785. Schiff immigra aux Etats-Unis en 1865. Il joignit ses forces avec Abraham Kuhn et maria la fille de Salomon Loeb. Loeb et Kuhn épousèrent les sœurs de l’un l’autre ainsi fut scellée la dynastie Kuhn-Loeb. Felix Warburg se maria avec la fille de Jacob Schiff. Deux fille Goldman marièrent deux fils de la famille Sachs, créant ainsi Goldman Sachs. En 1806, Nathan Rothschild maria la plus âgée des filles de Levi Barent Cohen, un financier de renom à Londres. Ainsi Abby Joseph Cohen de Merill Lynch et le secrétaire à la défense de Clinton William Cohen, sont des descendants probables des Rothschilds…
        http://forums.france2.fr/france2/Election-presidentielle-2007/septembre-pandemie-porcine-sujet_33448_117.htm
        Le contrôle exercé par ces familles sur l’économie globale ne peut pas être exagéré et est couvert volontairement du sceau du secret. Leur bras médiatique est prompt à discréditer toute information exposant ce cartel de banques privées comme étant une “théorie du complot”. Pourtant, les faits demeurent.
        La BIS est la banque la plus puissante du monde, une banque centrale globale pour les 8 familles qui contrôlent les banques centrales de presque toutes la nations occidentales et des pays en voie de développement.
        La BIS est une propriété de la réserve fédérale, de la banque d’Angleterre, de la banque d’Italie, banque du Canada, banque de Suisse, banque de Hollande, banque fédérale Allemande et la banque de France.

        L’historien Carroll Quigley écrivit dans…“Tragédie et Espoir” que la BIS faisait partie d’un plan, celui de “créer un système mondial de contrôle financier dans des mains privées et capable de dominer le système politique de chaque pays et l’économie du monde dans son entiereté… un contrôle s’exerçant de manière féodale par les banques centrales du monde agissant de concert à travers des accords secrets.”

        La BIS fait la promotion d’un agenda de fascisme monopolistique capitaliste. Elle donna un prêt de soudure à la Hongrie dans les années 1990 pour assurer la privatisation de l’économie de ce pays. Elle servit de canal de financement d’Adolf Hitler pour les huit familles, emmené par Henry Schroeder des Warburgs et la banque Mendelsohn d’Amsterdam. Un certain nombre de chercheurs assument que la BIS est en fait le centre du blanchiement d’argent du traffic de drogue global.
        80% de la banque fédérale de New York, de loin la plus puissante branche de la réserve fédérale, étaient détenus par seulement 8 familles, dont 4 résidant aux Etats-Unis. Ce sont les familles Goldman Sachs, Rockefeller, Lehman et Kuhn Loeb de New York, les Rothschild de Paris et de Londres, les Warburg de Hambourg, les Lazard de Paris et les Israël Moses Seif de Rome.
        CPA Thomas D. Schauf confirme ses dires, ajoutant que 10 banques contrôlent les 12 branches de la réserve fédérale. Il nomme N.M Rothschild de Londres, Rotshschild Bank de Berlin, la banque Warburg de Hambourg, la banque Warburg d’Amsterdam, Lehman Brothers de New York, Lazard Brothers de Paris, la banque Kuhn Loeb de New York, la banque Israel Moses Seif de Rome, Goldman Sachs de New York et la banque JP Morgan Chase de New York. Schauf également cite William Rockefeller, Paul Warburg, Jacob Schiff et James Stillman comme étant les individus qui ont le plus d’actions à titre individuel dans la réserve fédérale. Les Schiff sont étroitement liés à Kuhn Loeb, les Stillman de Citigroup, qui se marièrent dans le clan Rockefeller au début du siècle.
        Le clan d’Edmond de Rothschild possède la Banque Privée SA à Lugano en Suisse et la banque Rothschild AG de Zürich. La famille de Jacob Lord Rothschild possède la puissante Rothschild Italia De Milan. Ils sont les membres fondateurs du club très exclusif des Iles à dix mille milliards de dollars, qui contrôle les géants industriels tels la Royal Dutch Shell, les industries chimiques impériales, la banque Lloyds de Londres, Unilever, Barclays, Lonrho, Rio Tinto Zinc, BHP Billiton et la branche DeBeers anglo-américain. Le club domine la distribution mondiale de pétrole, d’or, de diamants et de bien d’autres matières premières vitales.
        Le Club des Iles donne le capital du Quantum Fund NV de George Soros, qui fît des gains substantiels en 1988-99 après l’effondrement des monnaies en Thailande, Indonésie et Russie. Soros fut un actionnaire principal de la compagnie pétrolière de Georges W. Bush Harken Engergy. Le Club des Iles est dirigé par les Rothschilds et inclut la reine Elisabeth II d’Angleterre et d’autres aristocrates européens et membres de familles royales.

        L’entité dépositrice du plus de richesses pour les Rotshschilds aujourd’hui est peut-être la Rothschilds Continuation Holdings AG, une holding bancaire secrète, basée en Suisse. Vers la fin des années 1990, les tenants de l’empire global Rothschild étaient les barons Guy et Elie de Rothschild en France et Lord Jacob et Sir Evelyn Rothschild en Grande-Bretagne. Evelyn Rothschild était le président de la revue “Economist” et un directgeur de DeBeers et IBM GB. Jacob Rothschild prît contrôle des parts de Khodorkovsky avec Yokos Oil juste avant que le gouvernement russe ne l’arrête. En 2010, Jacob rejoignit Ruppert Murdoch dans un partenariat d’extraction pétrolier en Israël par Genie Energy…

        Les 8 familles derrière le cartel banquier international –Le cartel de la réserve fédérale
        Hamilton ne fut que le premier d’une série de 8 familles inféodées à devenir secrétaire au trésor (des finances). Plus récemment, le secrétaire au trésor de Kennedy était Douglas Dillon, venant de la famille Dillon Read (maintenant partie de UBS Warburg). Les secrétaires de Nixon David Kennedy et William Simon provenaient respectivement de la banque continentale de l’Illinois (maintenant sous contrôle de la Bank of America) et Salomon Frères (aujourd’hui partie de Citigroup). Le secrétaire au trésor de Carter Michaël Blumenthal venait de Goldman Sachs, celui de Ronald Reagan, Donald Regan, venait de Merill Lynch (maintenant Bank of America), celui de Bush père Nicholas Brady venait de Dillon Read (UBS Warburg), les deux secrétaires au trésor de Clinton et de Bush fils, respectivement Robert Rubin et Henry Paulson venaient de Goldman Sachs; Tim Geithner sous Obama venait de Kissinger Associates et ancien président de la banque fédérale de New York.

         
      • citoyen

        26 janvier 2012 at 23 h 47 min

        Est-ce qu’il faut alors parler de complot, maintenant que l’on connait le poids de ces 8 familles ne serait-ce que sur l’économie du monde, Hervé ?
        D’autant qu’il faudrait rappeler ce que l’on pouvait lire sur LIESI, et dont je vous donne ici quelques extraits: « Interrogé sur cette crise totalement orchestrée (des oligarques de l’Ouest l’ont en effet annoncée sans gêne au cours des années 90), l’historien Andrew Hitchcock, a confié que « si un effondrement de l’économie mondiale s’ensuit, et que des pays manquent à rembourser leurs prêts, la Banque mondiale pour la conservation va engloutir les autres banques et saisir les parcs nationaux, les ressources naturelles, les terres agricoles et les forêts du monde entier »

        Un ancien membre de l’agence de communication de la Défense américaine, qui a demandé l’anonymat, confie : « En 1987, Edmond de Rothschild a créé la Banque mondiale pour la conservation [rebaptisée Fonds pour l’environnement mondial en 1991]
        Cette institution a été créée pour ramasser les morceaux après l’effondrement de toutes les grandes banques. Vous l’ignorez, mais pour continuer à obtenir des prêts, les pays utilisent leurs terres comme garantie.

        Quand les banques s’effondreront pour de bon, entraînant les Etats avec elles, cette super banque Rothschild émergera pour prendre possession des terres dans le monde entier.

        Il s’agit d’un plan intergénérationnel d’appropriation juridique de la planète.

        Tout a été préparé en vue d’une crise terrible, d’une faillite des banques, des Etats qui après être venus à leur secours, se sont très endettés sur les marchés internationaux. Par l’explosion du crédit et la complicité des responsables politiques, les entreprises et les pays seront acculés à la faillite, leurs actifs papiers sans valeur seront manipulés et détruits afin de saisir les avoirs tangibles des pays : leur terre et leur sous-sol »

        L’analyste financier George Hunt a démasqué la Banque mondiale pour la conservation il y a 2 décennies

         
      • Hervé

        27 janvier 2012 at 0 h 28 min

        @citoyen

        Je viens de finir l’histoire de Rome et ces familles me font penser aux familles patriciennes sous la république romaine (sous l’empire, c’était l’empereur qui avait le pouvoir, sous la république c’était les patriciens qui faisaient élire qui ils voulaient et faisaient voter ce qui les arrangeaient).
        Les familles patriciennes, de génération en génération, gardaient ainsi le pouvoir tout en restant dans l’ombre. Cela a duré 4 ou 5 siècles jusque la prise du pouvoir par Jules César.

        Je ne sais toujours pas si l’on peut parler de complot (dans mon exemple, je ne crois pas) mais le sujet n’est peut être pas si important. En tout les cas, elles sont le pouvoir et naturellement pour garantir qu’elles l’auront toujours, elles essayent d’en avoir encore plus. Elles ne se préoccupent pas beaucoup des conséquences. Je ne crois pas non plus que cela change mon raisonnement sur la situation économique actuelle. Elles ne sont pas pressées. Elles jouent une pièce et elles attendent le résultat… En attendant suffisamment longtemps, la crise actuelle devait arriver.

        Ceci dit, ton commentaire nécessite plus de réflexion. Il faut que je le relise.

        Merci.

         
    • Hervé

      27 janvier 2012 at 0 h 49 min

      @citoyen

      C’est rigolo car cela ne marche pas…

      Une fois qu’ils auront tout, un “Jules César”, patricien pauvre, voudra tout récupérer, et comme ils seront quelques uns contre des millions d’individus, cela marchera.

      Mais nous ne serons pas là pour le voir.

       
  11. Eusebius

    26 janvier 2012 at 14 h 19 min

    La prime sur le 20 francs napo n’est que de 2 à 4% aujourd’hui rue Vivienne !!

    On est loin des 21% de cet été !

     
    • librezen

      26 janvier 2012 at 16 h 50 min

      @ Médusé,
      ben oui, les emplois bidons pour les périodes fête et de début d’année, cela ne dure qu’un temps. Ce qui est navrant est qu’aucun spécialiste économique (hors Delamarche) n’ait souligné cela. Tous à se gargariser des bons chiffres prouvant que l’économie US sortait de l’impasse…blablabla…
      Concernant les réflexions stupides concernant l’emploi, j’aimerais rappeler l’article absurde de Charles Gave expliquant que les USA avaient atteint le point technologique de relocalisation des emplois puisque les avancées technlogiques faisaient que l’automatisation rendait le travail moins cher que l’emploi d’un travailleur sous payé chinois. Cette merveille de réflexion oublie simplement de préciser que cela ne règle pas la consommation de ces produits relocalisés si il n’y a personne pour consommer faute de travail. Pourtant, même Ford l’avait compris.

       
      • Médusé

        26 janvier 2012 at 17 h 32 min

        – « …les USA avaient atteint le point technologique de relocalisation des emplois puisque les avancées technlogiques faisaient que l’automatisation rendait le travail moins cher que l’emploi d’un travailleur sous payé chinois… » ???

        Pas la chine ? On a des stocks de vaseline si ils veulent, ça marchera mieux pour leur machines !!!

         
      • librezen

        26 janvier 2012 at 17 h 39 min

        @ Médusé,
        je n’ai pas compris…

         
      • Médusé

        26 janvier 2012 at 18 h 11 min

        ce que je veux dire c’est que si les états-unis on les capacités technologiques de faire du hard discount grace à la technique, la chine à non seulement les moyens humains mais aussi technologique.

         
      • Hervé

        26 janvier 2012 at 18 h 59 min

        @librezen

        Pour les emplois bidons, zerohedge l’avait signalé. Je fais de la pub, c’est un très bon site.

         
  12. Médusé

    26 janvier 2012 at 15 h 08 min

    Moutons, chèvres et bovins : un nouveau virus détecté en Europe

    LA HAYE – Un nouveau virus touchant moutons, chèvres et bovins, chez lesquels il provoque des malformations à la naissance, a été détecté récemment aux Pays-Bas et en Allemagne notamment, a-t-on appris jeudi auprès du ministère néerlandais de l’Agriculture.

    http://www.romandie.com/news/n/_Moutons_chevres_et_bovins__un_nouveau_virus_detecte_en_Europe260120121401.asp

     
  13. Médusé

    26 janvier 2012 at 15 h 09 min

    Espagne: les régions doivent plus de 6 mds EUR à l’industrie pharmaceutique

    MADRID – Les 17 régions espagnoles, qui gèrent les budgets de la santé et de l’éducation, devaient fin 2011 près de 6,4 milliards d’euros à l’industrie pharmaceutique pour les médicaments que fournit cette dernière aux hôpitaux, a affirmé jeudi l’organisation patronale Farmaindustria.

    http://www.romandie.com/news/n/_Espagne_les_regions_doivent_plus_de_6_mds_EUR_a_l_industrie_pharmaceutique260120121401.asp

     
  14. michel49

    26 janvier 2012 at 15 h 12 min

    Pour l’instant Adam Smith bat Keynes à plate couture « tout pour nous, rien pour les autres… »

     
  15. RRDBATMAN

    26 janvier 2012 at 15 h 31 min

    ALLEZ, LES GARS, HISTOIRE DE SE RELAXER UN PEU, UN PETIT TEST RAPIDE DE LA PERSONNALITÉ…

    Mon optimisme est basé sur la certitude que cette civilisation va s’effondrer.
    Mon pessimisme sur tout ce qu’elle fait pour nous entrainer dans sa chute.

    CARPE DIEM, RRD

     
  16. Médusé

    26 janvier 2012 at 15 h 41 min

    – (Insolite) –

    **
    En Russie un lac disparaît en une nuit ! 26/01/2012

    En Russie, un lac disparaît, en une nuit !
    IRIB- Triste réveil, pour les habitants de Bolotniko, un petit village russe, composé, essentiellement, de pêcheurs: à la place du lac, situé près de leurs habitations, il ne reste plus qu’un immense cratère boueux, comme si l’étendue d’eau s’était volatilisée, en une seule nuit! Dimitri Zaitsev, le représentant du Ministère des situations d’urgence, s’est exprimé, sur la chaîne NTV, venue faire un reportage parmi les villageois, sous le choc. «Si quelqu’un s’était trouvé, dans cette catastrophe, il n’aurait eu à peu près aucune chance de survie. Les arbres ont basculé vers le bas, sous le sol», a-t-il commenté. Certains responsables de la zone sinistrée estiment probable que la totalité du lac a été aspiré, dans un réseau de grottes ou par un cours d’eau souterrain, tandis que plusieurs habitants (résurgence de la guerre froide) pensent davantage à une sombre machination américaine… En tout cas, plusieurs lacs de Russie semblent avoir subi le même sort, ces derniers mois.
    IRIB

    http://www.alterinfo.net/notes/En-Russie-un-lac-disparait-en-une-nuit-_b3720944.html

     
    • Menthalo

      26 janvier 2012 at 16 h 06 min

      Il s’est passé qqch d’équivalent en Islande au début de l’hiver…
      Je pense qu’il s’agit d’un nouveau Sink-hole … qui se sont multipliés ces dernières années. Il vient d’y en avoir une série en Turquie.
      La Terre travaille… les plaques tectoniques jouent entre elles beaucoup plus vite qu’avant

       
      • Médusé

        26 janvier 2012 at 17 h 38 min

        Je savais qu’il y avait des grands trous qui pouvaient se former en un nuit, mais des lacs qui se vident en une nuit ?? Est-ce que HAARP peut provoquer çà ?

         
      • Alcide

        26 janvier 2012 at 17 h 48 min

        @ Menthalo
        Ça continue de gronder un peu partout.
        http://theextinctionprotocol.wordpress.com/
        Sur ce site il y a un récapitulatif des phénomènes curieux.

         
      • Hervé

        26 janvier 2012 at 19 h 01 min

        @Médusé

        Mettre un nom sur quelque chose que l’on ne comprend pas, cela s’appelle croire en DIEU.
        Est-ce que HAARP est un DIEU 🙂 ?

         
      • Médusé

        26 janvier 2012 at 19 h 40 min

        @Hervé,
        Pour moi, non bien sur !
        Mais pour les autres chépa, Dieu HAARP ?

         
    • Lambda

      26 janvier 2012 at 17 h 55 min

      @ Médusé
      impressionnant, mais encore faudrait-il ajouter que ce phénomène a eu lieu en 2005!!!

       
      • Médusé

        26 janvier 2012 at 18 h 16 min

        @Lambda,
        Je ne vous comprends pas, l’article ne parle pas de 2005 ??
        Vous devez confondre avec un fait similaire, non ?

         
      • Médusé

        26 janvier 2012 at 18 h 22 min

        @Lambda,
        Source ?

         
      • Lambda

        26 janvier 2012 at 21 h 54 min

        @ médusé

        voici la source qui donne la date de mai 2005 pour la disparition du lac Bolotniko dont parlait votre lien

        http://etrangenature.blogspirit.com/archive/2005/09/28/un-lac-disparait-en-russie.html

         
  17. Doyle

    26 janvier 2012 at 16 h 20 min

    ça date de 2005 mais ça continue

     
  18. Alcide

    26 janvier 2012 at 16 h 27 min

    Que du bonheur…
    … »Personne ne pourra vendre du pétrole si un embargo frappe l’Iran… »

    Ali Akbar Velayati, conseiller principal du leader de la révolution l’islamique Ayatollah Seyyed Ali Khamenei, dità « presse TV » que la décision de l’Europe sur l’embargo des exportations de pétrole iranien est sans aucun intérêt.
    http://www.presstv.ir/detail/223193.html
    Voilà , voilà , c’est clair.
    C’est à croire que les incapables aux commandes des nations européennes veulent nous précipiter au plus tôt dans le chaos car il n’y a comme politique extérieure que des menaces .

    Notre politique européenne est aussi moche que la baronne qui la représente.
    Un vrai repoussoir.

     
  19. michel49

    26 janvier 2012 at 16 h 49 min

    Au sujet des experts en economie, consolez-vous en vous disant que ce n’est pas une science exacte et que les « diplomés » ont pour seule qualité d’avoir dit aux examinateurs ce que ces derniers voulaient entendre…

     
    • Alcide

      26 janvier 2012 at 17 h 38 min

      Merci de la précision.
      Par les conséquences désastreuses des théories économiques enseignées à l’université ,celles-ci font plutôt parti de la communication , c’est à dire la publicité , en l’occurrence celle des bancaires et du système de pensé ultra libéral dit et pour la promotion  » du renard libre dans le poulailler libre. »

      Les psychologues sont là pour expliquer aux poulets qu’il n’y a pas d’autres solutions ,que c’est pour leur bien que sont les dures épreuves indispensables à leur croissance.

      Déjà quand j’étais étudiant , c’était les oisifs, bien peignés et pas très doués , fils à quelqu’un , qui faisaient sciences éco et postulaient à sciences pô.
      Maintenant, je ne sais pas.
      Économiste , une profession naufragée.

       
  20. Chaps

    26 janvier 2012 at 19 h 10 min

    Bonjour,

    Il me semblait que OR et Silver prendraient la même voie, mais a lire l’article, l’or va grimper mais pas l’argent.

    J’ai raté quelque chose ou mal comprit ?

    Merci d’avance pour vos éclaircissements
    Chaps

     
  21. Menthalo

    26 janvier 2012 at 19 h 22 min

    H.A.A.R.P.
    Cela fait depuis le début de la semaine, que je cherche à me connecter au site, en vain
    http://maestro.haarp.alaska.edu/cgi-bin/scmag/disp-scmag.cgi?date=20110701&Bx=on

    SINK-HOLE
    Le sujet est étudié sur cette page de denissto.eu
    http://www.denissto.eu/forumv3/viewtopic.php?f=37&t=4286&start=45#p28833

    mais à l’époque, je croyais plus à un effet des pluies, après une période de sècheresse et réciproquement… je pense aujourd’hui que les mouvements de plaques tectoniques ont accéléré ce phénomène. C’est le cas notamment en Israel, sur la faille du Golfe d’Aquaba, où les sinkholes se multiplient… idem pour les récents gouffres qui se sont ouverts en Turquie, qui est une zone de faille …
    Je suis d’un oeil, tous ces échos de « bruits », de tambour ou autres rapportés aux quatre coins de la Planète… Russie, Costa Rica, Etats Unis, … je suis abreuvé de mails par poleshift ning.

    N’ayant pas réussi à convaincre ma famille des événements à venir, pour prendre un certain nombre de décisions. je suis découragé de crier au loup.

     
    • Lambda

      26 janvier 2012 at 19 h 43 min

      @ Menthalo

      juste pour info, je joins ce lien qui vaut surtout non pas pour vous mais pour les sceptiques sur l’existence de HAARP
      Ca aide à convaincre
      http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/01/des-documents-declassifies-prouvent-que.html

       
      • Hervé

        26 janvier 2012 at 21 h 17 min

        @Lamdba

        Euh, je ne suis pas mathématicien, vous savez traduire ? Il semblerait que des expériences ont été faites et que, ce qui n’a rien d’étonnant, HAARP change des choses dans la ionosphère. Cela ne démontre pas, ce qui parait quand même pas évident, que HAARP soit capable de provoquer des tremblements de terre, encore moins de l’autre côté de la terre et à un endroit précis, ni de modifier le climat à un endroit précis.

         
    • Hervé

      26 janvier 2012 at 20 h 19 min

      @Menthalo

      Je répond avant d’avoir lu es documents de lambda. C’est peut être une erreur 🙂 ?

      Il y a d’autres moyens d’expliquer les dérèglements climatiques et les tremblements de terre que HAARP. Par ailleurs, l’homme ne pourra jamais maîtriser tous les phénomènes et ne pourra jamais tout expliquer. Personnellement, je suis sceptique. Cela n’empêche pas que nous sommes dans une période à haut risque pour ce qui concerne les tremblements de terre. Je dirais que pour l’instant cela ne change rien au résultat (une catastrophe possible) et que cela n’empêche pas de s’informer… on ne sait jamais !

       
    • Maverick

      27 janvier 2012 at 14 h 53 min

      @ Menthalo : N’oublions pas que le soleil est plutôt actif, ces jours-ci, HAARP ou pas, il doit y avoir pas mal de friture du côté de Gakona .

      http://spaceweather.com/archive.php?month=01&day=23&year=2012&view=view

      http://www.haarp.alaska.edu/haarp/data.html

       
  22. Chaps

    26 janvier 2012 at 19 h 57 min

    Cher Menthalo,

    ce lien pourra t’aider sur HAARP : http://www.haarp.alaska.edu/haarp/data.html

    Ici le Magnetometre http://www.haarp.alaska.edu/cgi-bin/scmag/disp-scmag.cgi

    Plus globalement je te conseil de suivre cette chaine youtube : http://www.youtube.com/watch?v=gojNfqNPNvw&feature=mfu_in_order&list=UL

    Ainsi que Hesthelamb si tu ne connais pas deja : http://www.youtube.com/user/HesTheLamb

    A bon entendeur
    Chaps

     
  23. enoch

    26 janvier 2012 at 21 h 30 min

    Hello, je suis trader et pour info je ma’ttends à un retournement des indices et de l’or (pour les spécialistes une figure de papillon a été dessinée et on vient de toucher le point de retournement)

     
  24. citoyen

    26 janvier 2012 at 21 h 55 min

    Bonsoir à tous,

    Il faut savoir que depuis 1950 le taux de tremblement de terre à « soudainement et dramatiquement » augmenté jusqu’à 127 par an; le nombre de tremblement de terre a pratiquement doublé !
    L’explosion nucléaire provoque évidemment un séisme au sens propre du terme, et qui est d’autant plus important que l’explosion se produit au sol ou est souterraine, et sur une faille sismique. En 1992, Gary Whiteford, professeur de géographie à l’Université de New Brunswick, publia une étude dans laquelle il compara la fréquence des tremblements de terre avant et après l’invention de la bombe atomique. Il constata que durant les 50 années précédent son invention, il y eut 68 tremblements de terre supérieurs à la magnitude 5.8.

    Le 28 avril 1997, le secrétaire américain à la Défense William S. Cohen a donné un discours important lors de la Conférence sur le terrorisme, les armes de destruction massive, et la stratégie américaine, à l’Université de Georgia à Athens. Lorsqu’on lui a posé une question sur le terrorisme, Cohen avait ceci à dire dans le cadre de sa réponse sur le type de technologie qui était disponible, même à l’époque:
    « D’autres se livrent même à une forme d’éco-terrorisme grâce auquel ils peuvent à distance modifier le climat, déclencher des séismes, des éruptions volcaniques, en utilisant des ondes électromagnétiques»

    http://forums.france2.fr/france2/Election-presidentielle-2007/septembre-pandemie-porcine-sujet_33448_122.htm

    http://forums.france2.fr/france2/Election-presidentielle-2007/septembre-pandemie-porcine-sujet_33448_102.htm#t2137010

     
    • Hervé

      26 janvier 2012 at 22 h 49 min

      En 1992, Gary Whiteford, professeur de géographie à l’Université de New Brunswick, publia une étude dans laquelle il compara la fréquence des tremblements de terre avant et après l’invention de la bombe atomique. Il constata que durant les 50 années précédent son invention, il y eut 68 tremblements de terre supérieurs à la magnitude 5.8.

      Ca veut surtout dire que l’on peut démontrer n’importe quoi, non ?

      C’est quoi le rapport entre le paragraphe précédent et les deux liens ?
      Merci.

       
      • citoyen

        27 janvier 2012 at 13 h 57 min

        A vous de juger Hervé : Moi-même j’ai mis du temps à faire le lien, à essayer de rassembler l’ensemble des éléments , à rassembler les morceaux du puzzle, en quelques années, 60% d’augmentations des catastrophes dites natuelles, et l’année dernière, selon les assurances, les statistiques ont encore explosées…rappelons ce que Zbigniew Brzezinski, politologue américain, ancien conseiller à la sécurité nationale du Président des États-Unis Carter, cofondateur en 1972, avec David Rockfeller, de la Commission trilatérale, actuellement, principal conseiller de Barack Hussein Obama, avait déclaré : « Nous disposons de méthodes capables de provoquer des changements climatiques, de créer des sécheresses et des tempêtes, ce qui peut affaiblir les capacités d’un ennemi potentiel et le pousser à accepter nos conditions. Le contrôle de l’espace et du climat a remplacé Suez et Gibraltar comme enjeux stratégiques majeurs »
        Le projet Welsbach datant de 1991 explique comment baryum et aluminium agissent sur le climat ; ce brevet est aujourd’hui entre les mains du plus gros fabriquant d’armes au monde, qui détient également l’ensemble des brevets concernant le projet HAARP
        Dans la communauté scientifique les soupçons commencent à gagner en force sur le fait que le Gouvernement des États-Unis aurait injecté de l’énergie à l’ionósphère, pour que les ouragans Gustav et Ike gagnassent dans une intensité avant de toucher les côtes de Cuba.
        Grâce à des antennes gigantesques installées dans les porte-avions de la IV Flotte des Caraïbes, il a été injecté ces charges à l’oeil des deux ouragans et la direction en a été déviée pense-t-on grâce à des avions de reconnaissance avec l’apparent objectif de mesurer la force du vent dans les deux ouragans et ses rayons respectifs d’action, ils ont filtré les charges énergétiques créées pour ce projet.

        Guerre froide…complexe militaro industriel tout puissant…course aux armes atomiques…La Lettre d’informations économiques stratégiques internationales rappelelait que : « Pour les individus qui composent le comité « X » l’argent n’est qu’un moyen, rappelons qu’ils sont avant tout imbus d’une MYSTIQUE… »
        Six mois avant l’éclatement de la Première Guerre mondiale, le chancelier britannique demandait à George Paish, haut fonctionnaire au Trésor, de mener une étude exhaustive sur les réserves-or britanniques. Son mémorandum confidentiel révéla un bilan catastrophique des finances de l’Empire britannique. La banqueroute s’annonçait comme imminente et le système monétaire international centré sur la livre sterling allait imploser. II ne restait donc qu’une solution : la fuite en avant…la guerre !

        L’oligarchie financière de la City décida alors de déplacer le centre de pouvoir de l’Europe vers les Etats-Unis. Il fallait réorganiser les conditions de fonctionnernent de l’économie mondiale…

        Comment allait s’opérer ce « transfert de pouvoir » ? Quelques semaines seulement avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, les banquiers du « Comité X » imposèrent au gouvernement britannique de choisir la J.P. Morgan Bank comme l’unique maison bancaire privée par laquelle allait transiter TOUS les contrats de fourniture des pays alliés à l’Angleterre. Cette banque était la pièce maîtresse du groupe Rockefeller !…

        En mars 2007, LIESI proposera un document établissant les parallèles entre la situation de 1929 et aujourd’hui. Ils reproduisent exactement le MEME scénario…En 1914, la décision de déplacer le centre de pouvoir de la City vers New York correspond précisément à l’exécution de ce même plan.

        Les Etats-Unis devaient, au cours des deux prochains siècles, être le phare de la religion maçonnique des droits de l’homme, guider l’humanité vers une voie qui amènerait graduellement le monde vers un gouvernement mondial, une économie mondiale et un régime antichristique.
        la guerre 14-18 soi-disant pour « défendre la veuve et l’orphelin »…immense duperie en vérité! pour que tous comprennent que le « patriotisme », et la « défense du territoire » ne sont que mots creux servant à couvrir les plus abominables tripotages, il convient de raconter l’histoire du bassin de Briey, caractéristique, symptomatique, et, à elle seule, devrait dégoûter à jamais les peuples de prendre les armes. Extrait de la brochure « Les travailleurs face à l’armée » de Jean Authier (postface de B.Clavel) : Ce bassin était d’une importance capitale pour le déroulement de la guerre. M. Engerand, dans un discours prononcé à la Chambre des députés, après le conflit, le 31 janvier 1919 dira : « En 1914 ; la seule région de Briey faisait 90 % de toute notre production de minerai de fer » Poincaré lui-même avait écrit autrefois : « L’occupation du bassin de Briey par les Allemands ne serait rien moins qu’un désastre puisqu’elle mettrait entre leurs mains d’incomparables richesses métallurgiques et minières dont l’utilité peut être immense pour celui des belligérants qui les détiendra ». Or, il se passa un fait extraordinaire : dès le 6 août 1914, le bassin fut occupé par les Allemands sans aucune résistance. Plus extraordinaire encore : le général de division chargé de la défense de cette région, le général Verraux, révéla par la suite que sa consigne lui prescrivait formellement d’abandonner Briey sans combat. La vérité, connue longtemps après, était…une entente…passée entre certains membres de l’état-major et des munitionnaires français, pour laisser le bassin aux mains des Allemands, afin que la guerre se prolonge (les Allemands n’auraient pu la poursuivre sans le minerai de fer). Et vive la légitime défense au nom de laquelle on s’étripait un peu partout sur les champs de bataille !
        Mais cette histoire édifiante n’est pas terminée. Pendant tout le conflit, il n’y eut pas une seule offensive française contre Briey ! Poincaré refusa d’intervenir. L’Etat-Major refusa toute offensive du côté de Briey. A défaut d’offensive, de reprise du terrain, on aurait pu bombarder Briey pour rendre inutilisables les installations. Au contraire, des accords secrets furent passés entre états-majors allemands et français, afin que les trains remplis de minerai se dirigeant vers l’Allemagne ne fussent en aucun cas bombardés…Cette histoire n’est qu’un exemple, parmi beaucoup, de la collusion des munitionnaires et des gouvernements des pays en guerre.

        « Les mêmes hommes, les mêmes firmes internationales financèrent la Révolution Bolchevique, le New Deal de Roosevelt et le « National-Socialisme »

        « Soutenant en façade (= publiquement) le mouvement anti-bolchevique, cette immonde pègre financière tissait des liens durables dans les coulisses de la politique, avec… les Bolcheviques ! »

        L’Occident a bâti, soutenu, financé la Dictature Rouge dès les origines. Sans un tel soutien logistique, un régime aussi inique n’aurait pas survécu!…On comprend que les Architectes de cette Conspiration n’aient pas du tout goùté les révélations gênantes d’A. Sutton et se soient dépensés sans compter pour tenter d’occulter ses travaux…

        …Dans sa Lettre d’Information, Pierre de Villemarest –éminent spécialiste des questions soviéto-mondialistes a écrit que Sutton fut le seul auteur qui ait jamais disséqué les contrats grâce auxquels les totalitarismes nazi et soviétique ont pu vivre et survivre économiquement. Cela lui a d’ailleurs valu la haine et le harcèlement d’Illuminati ou agents des Illuminati tels que David Rockefeller, Averell Harriman, Henry Kissinger et autres animateurs des clubs fabiens anglo-américains qui, à partir de la Trilatérale en 1973, ont conduit à encadrer la marche au Mondialisme !…

        Ces hommes n’ont eu de cesse de faire disparaître les parutions d’A. Sutton et de l’interdire de signature ou de référence dans les médias, jusqu’en France où le nom d’A. Sutton n’était connu que des seuls spécialistes en Mondialisme.

        …Pour la première fois, les liens étroits entre quelques banquiers de New-York et de nombreux révolutionnaires étaient prouvés avec des documents inattaquables par un universitaire de renom. Soutenant en façade (= publiquement) le mouvement anti-bolchevique, cette immonde pègre financière tissait des liens durables dans les coulisses de la politique, avec… les Bolcheviques !

        Poursuivant sur sa lancée, A. Sutton publiait en 1975 Wall Street & F.D.R., exposant les liens entre Roosevelt et la Haute Finance Internationale…avec ces banquiers, de 1927 à 1934. Ce sont les mêmes banquiers apatrides qui conseillèrent Roosevelt pour le lancement de la politique socialiste de New Deal…C’est ce qui ressort des papiers personnels de Roosevelt qui appliqua strictement les consignes données pour l’édification de cette Nouvelle Société Mondiale.

        Rappelons que ce fut à cette époque que Roosevelt, toujours soumis aux diktats de ses mentors, fit placer la pyramide illuministe sur le billet de 1 dollar, en 1933…Les Maîtres du Monde sentaient que des pas gigantesques avaient été accomplis vers leur objectif de Domination Mondiale et ne pouvaient s’empêcher de marquer leurs territoires, à l’aide de symboles très explicites, pour des initiés…

        En 1976, A. Sutton concluait avec son remarquable Wall Street and The Rise of Hitler. Ce furent les financiers américains qui procurèrent à Hitler l’argent et le matériel destinés à provoquer la Deuxième Guerre Mondiale.

        Trente ans…de mensonges, de duplicités pulvérisés en un ouvrage de 220 pages bourrées de documents et de références indiscutables.
        Livre qui permit à Pierre de Villemarest d’écrire son A l’ombre de Wall Street. Complicités et financements soviéto-nazis.

        Dans son troisième volet, Antony Sutton prouvait que non seulement la 2e Guerre Mondiale avait été programmée mais qu’elle fut aussi extrêmement profitable à un groupe restreint d’insiders de la Haute Finance.

        Sutton a eu recours à des documents originaux et des témoignages de première main qui jettent une lumière crue sur des secrets sévèrement gardés jusqu’ici et que les grands financiers ne pensaient pas voir remonter de sitôt à la surface!…

        Quel spectacle attendrissant: les fées de la Haute Finance Internationale se penchaient dès le début sur le berceau du « National – Socialisme » … Plan Pike-Mazzini.
        aussi incroyable que cela puisse paraître, l’humanité est vraiment victime d’une conspiration diabolique :
        Les guerres, les dépressions et les génocides n’étaient pas accidentels ou inévitables, mais bien le résultat d’un dessein malveillant, et une preuve choquante est l’interrogatoire en 1938 par la police staliniste (le NKVD) de Christian G. Rakovsky, l’un des fondateurs de « L’Internationale Financière Capitalo-Communiste » comme il l’appelle lui-même. La transcription des 50 pages de son interrogatoire, surnommée « The Red Symphony » n’était pas censée devenir publique. Et elle confirme que les Rothschild (Illuminati) planifiaient d’utiliser le communisme pour établir une dictature mondiale au profit des élites richissimes.
        Rakovsky explique que l’Ordre des « Illuminati » est une société secrète maçonnique dédiée à un communisme au profit des élites richissimes, et « L’argent est à la base du pouvoir » dit Rakovsky, et les Rothschild le fabriquent grâce au système bancaire. Rakovsky précise que les Illuminati ne prenaient jamais de positions politiques ou financières, ils utilisent toujours des « intermédiaires. » …A la révolution française, le pouvoir est passé subtilement aux banquiers qui n’étaient pas contraints par les subtilités chrétiennes, dit Rakovsky ajoutant que « les banquiers (…de Goldman Sachs…UBS…Morgan Stanley…etc.) et les politiciens sont toujours des hommes de paille… même s’ils occupant les place importantes et apparaissent être les auteurs des plans qui sont mis en oeuvre… »

        Christian Rakovsky était un ancien initié communiste qui étudia la médecine en France avant de devenir un révolutionnaire. Il était le leader d’un groupe terroriste qui attaquait les officiels gouvernementaux.

        Rakovsky appartenait à la puissante faction Trotskyste qui prenait ses ordres auprès des Rothschild.

        Selon Rakovsky, « les Rothschild n’étaient pas les trésoriers mais les chefs de ce premier communisme secret…Il confirme que le « mouvement révolutionnaire » était conçu pour gagner du soutien en prétendant servir la morale de l’humanité et les idéaux collectifs, mais le but réel était de donner un pouvoir mondial total (Nouvel Ordre Mondial totalitaire) aux banquiers en divisant la société et en sapant l’autorité établie.
        Le mouvement révolutionnaire, qui définit l’histoire moderne, était en fait un moyen d’accroître le pouvoir des banquiers en détruisant l’ordre qui existait avant. « Révolution » signifiant « renversement » de la civilisation occidentale, et la paix étant « contre-révolutionnaire », c’est la guerre qui seule trace la route pour la révolution.

        Le fondateur en 1867 à Nashville de l’ORDRE DES CHEVALIERS DU KU KLUX KLAN-, franc-maçon du 33ème degré et rénovateur du culte luciférien ALBERT PIKE, ainsi que Papus, ex grand-maitre de l’OTO en France, grand maitre Martiniste… occultiste et franc-maçon avaient pour référence Eliphas Lévi, dont l’ouvrage intitulé : Dogme et Rituel de la HAUTE MAGIE contenait toutes les « recettes » de MAGIE NOIRE, SACRIFICES RITUELS, ainsi que la signification de quelques symboles de la secte dont « l’étoile flamboyante »
        Le fait que nous retrouvions les mêmes symboles, les mêmes signes, les mêmes rituels dans les loges templières, chez les rose-croix, les martinistes et franc maçons, met en évidence une origine & des pratiques communes, or on ne peut pas comprendre l’idéologie qui sous tend dans le plus profond secret le Nouvel Ordre Mondial, sans cette plongée sordide dans l’univers de leur mentalité profondément imprégée de satanisme.
        L’idéologie luciférienne voulant s’affranchir de toutes règles, en particulier religieuse.

        Au summum du pouvoir, le grand frisson réside dans l’exploitation des êtres humains, leur humiliation, leur consommation sexuelle, jusqu’à leur sacrifice rituel parfois !

        Ce désir de transgression vu par le prisme Luciférien est une manière de « faire sauter les barrières naturelles, les limitations que nous imposent les religions, les lois ». Ils se considérent évidemment comme la Super-Elite au dessus des lois, qui a le droit de disposer du « bétail humain » comme ils l’entendent

        A présent il est clair à la lumière de qu’on découvre, qu’un grand nombre de guerres par le passé ont eu pour but de nourrir les « dieux » anciens, c’est à dire les démons, et pas seulement dans les sociétés mesoaméricaines, puisque ces cultes sacrificiels étaient pratiqués dans le monde entier et qu’ils avaient les mêmes destinataires, sous d’autres noms.
        Quand on étudie les dessous de la 2ième guerre mondiale, c’est encore plus évident.

        Parce qu’on sait maintenant que les camps opposés en présence à l’époque (capitalistes, nazis, communistes) ont été créés par le même groupe de pouvoir, et n’étaient ennemis qu’en apparence.

        Tout comme la 1ère guerre, elle avait d’ailleurs été programmée de longue date, selon la lettre de Pike à Mazzini.
        Peut-on en déduire que les guerres actuelles au Moyen-Orient, prémisses de la 3ième guerre mondiale à venir, sont aussi des « guerres fleuries » ? les choses semblent assez claires aux vues de ce que nous découvrons à mesure, et c’est pourquoi on peut observer tous ces double-jeux.

        Alex Jones déclare qu’il n’est pas important qu’on croie ou pas dans le satanisme, mais que ce qui est grave soit que les élites y croient

         
    • Maverick

      27 janvier 2012 at 14 h 57 min

      http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/eqarchives/year/eqstats.php

      A noter que depuis 2009, les séismes de magnitude inférieure ou égale à 4,5 et hors des USA ne sont plus systématiquement comptabilisés .

       
  25. Raiford

    27 janvier 2012 at 0 h 23 min

    J’aime cette phrase de Menthalo :

    « Pour l’instant, les moutons sont toujours en hibernation. »

    C’est extraordinairement vrai. Quand je consulte le milieu où je vit, ou bien la famille, il n’y a pas une personne sur 10, qui se doute de l’hécatombe qui va arriver.

    Inutile de donner le moindre conseil, on passe pour un catastrophiste

     
  26. Chaps

    27 janvier 2012 at 13 h 16 min

    Connaissez vous earthquake3d ? c’est un soft gratuit en temps réel des seismes

    DL sur : http://www.wolton.net/equake3d.zip

    ca fait 2 ans que je me sers de ce soft et que je suis les secousses, augmentation du nombre de secousses > mag 5 est impressionnante !!

    un lien peut etre fait entre les Ejection de masse coronale du soleil et l’activité volcanique

    A+

     
    • Maverick

      27 janvier 2012 at 15 h 10 min

      Ceci pourrait vous interesser ?
      http://arxiv.org/abs/1104.2036
      Ce lien entre activité sismique et solaire serait cohérent avec les théories dites « de l’Univers Electrique » (Tesla, Alfven, …) La comète Lovejoy a d’ailleurs suscité l’étonnement, récemment, en survivant à son passage à travers la couronne du soleil…

      Cette théorie est aussi illustrée dans une série de vidéos à
      http://www.youtube.com/user/HesTheLamb
      (C’est le documentaire sur le Crop Circle d’Avebury : Prévoir le pop-corn, il y a 26 parties)

      Et la Federal Reserve Bank d’Atlanta s’est penchée sur le sujet aussi …
      http://www.frbatlanta.org/filelegacydocs/wp0305b.pdf

       
  27. citoyen

    27 janvier 2012 at 14 h 54 min

    Je manque hélas de temps, mais pour vous donner quelques pistes Hervé : « La Lettre d’informations économiques stratégiques internationales rappelelait que : « Pour les individus qui composent le comité « X » l’argent n’est qu’un moyen, rappelons qu’ils sont avant tout imbus d’une MYSTIQUE…”
    Juste avant que la tempête ne soit déclenchée par le cartel bancaire, Alan Greenspan a obtenu l’autorisation de quitter les lieux…Aujourd’hui à la retraite, A. Greenspan continue d’informer ses meilleurs amis. C’est ainsi que LIESI apprend de la bouche de cet employé du cartel : « La crise surviendra à nouveau mais elle sera différente ». « Lors de la première étape » du scénario joué par le cartel bancaire, « le système bancaire a été à deux doigts d’une mise à mort ».
    Puis les maîtres du jeu ont décidé d’engager une reprise à laquelle les matérialistes athées cherchent à s’accrocher, sans voir que les conditions de cette « reprise virtuelle » condamnent un grand nombre d’Etats à la banqueroute.
    Aujourd’hui, A. Greenspan confie que le programme des familles oligarchiques est fondé sur l’exécution de plusieurs étapes. La seconde partie de la crise aura bien lieu, affirme A.Greenspan : « C’est la nature humaine : à moins de trouver un moyen de changer la nature humaine, nous aurons une nouvelle crise « .

    Mr Rothschild avait découvert que la monnaie ou les comptes de crédits sur dépot avaient l’apparence requise du pouvoir qui pouvait être utilisé pour induire les gens (l’inductance avec les gens représentant un champ magnétique) en échangeant leur réelle richesse contre une promesse de richesse plus grande au lieu d’une compensation réelle).

    Il avait découvert que la monnaie lui donnait le pouvoir de réarranger la structure économique à son propre avantage, de déplacer l’inductance économique vers celles des positions économiques qui encourageraient la plus grande instabilité économique ou oscillation.

    La clé finale du contrôle économique dut attendre qu’il y eut suffisamment de données et un équipement informatique rapide pour garder un regard rapproché sur les oscillations économiques crées par le « price-shocking » et l’excès d’énergie sous forme de crédits-papier (inductance/ inflation)

    Rappelons le symbole des occultistes (les maîtres du jeu) : New York et Wall Street sont devenus le pivot du système monétaire international imposé en août 1971 : c’est précisément à cette époque que New York City est appelée « la grosse pomme ». Les puissances d’argent ont proposé de faire du « fruit défendu » de la Genèse le centre de toutes les spéculations les plus folles
    Les marchés boursiers sont truqués :

    A noter que lors de la 1 ère séance boursière américaine après l’annonce par l’agence de notation standard ans poor’s d’abaisser d’un cran la note économique des Etats-unis, soit ce 8 août 2011, les indices boursiers dox jones et standard and poor’s 500 ont respectivement clôturé la séance à – 5,55 % et – 6,66 % (soit la base numérologique maçonnique 555 associée au chiffre satanique 666 et pour info, je rappelle que l’obélisque de Washington mesure en surface 555 pieds et 111 sous terre ,soit au total 666 pieds)

    Cela démontre une nouvelle fois que les marchés boursiers sont truqués par une « main invisible » dotée de moyens financiers colossaux et d’un super système informatique. Et finalement, ne pas oublier que c’est bel et bien l’agence de notation économique standard and poor’s ( à l’origine de la dégradation d’un cran de la note économique des états-unis) qui a crée de son propre chef l’indice boursier du même nom

    Un conseil suprême préside toutes les religions des mystères de l’ancien monde. ce sont ces gens qui contrôlent les religions des mystères. Ces gens forment une prêtrise extrêmement puissante. Ils ont choisi de se cacher depuis de nombreuses années et à continuer à œuvrer derrière la scène. Ils n’ont jamais abandonné le pouvoir.
    Ces hommes (le flambeau du pouvoir est transmis de génération en génération au sein de la même famille), sont aussi ceux qui dirigent les sociétés secrètes.
    Leurs méthodes et leurs objectifs sont identiques à ceux des ordres anciens, et ont des liens directs avec la franc-maçonnerie mondiale des « hauts grades ». Leurs membres de polarité masculine sont dans les loges, les Temples, à Vatican, les religions sont toutes infiltrées. Ce que l’on peut affirmer est qu’ils sont les  » chevaliers noirs  » du Temple.
    La chute de l’empire romain fut un de leur 1er échec. L’installation du christianisme les retarda, et les rois de France luttèrent contre eux.

    Les croisades furent une nouvelle occasion d’infiltrer l’occident par le VATICAN, mais pas encore par les papes, et quelques décennies après leur création, par les TEMPLIERS dont certains administrateurs, et non tous, jouaient un double jeu.

    Leur objectif est de construire insensiblement une REPUBLIQUE UNIVERSELLE

    Les templiers qui plus tard se cachèrent sous le nom de frères maçons, avaient pris pour leur modèle, dans la Bible, les maçons guerriers de Zorababel…un pentacle kabbalistique, fut leur insigne
    Les « chevaliers errants » ont joué aussi un rôle déterminant dans toute cette histoire. La tradition des chevaliers errants est sûrement en relation avec ces templiers, auxquels il faut ajouter tous les autres : Ordre des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem ou hospitaliers devenus Ordre de Malte (Croix rouge) ; chevaliers teutoniques etc.

    Les chefs seulement savaient où ils voulaient aller ; Acquérir de l’influence et des richesses, puis intriguer, et au besoin combattre pour établir le dogme johannite, tels étaient le but et les moyens proposés aux frères initiés. « Voyez, leur disait-on, la papauté et les monarchies rivales se marchander aujourd’hui, s’acheter, se corrompre, et demain peut-être s’entre-détruire. Tout cela sera l’héritage du temple ; le monde nous demandera bientôt des souverains et des pontifes. Nous ferons l’équilibre de l’univers, et nous serons les arbitres des maîtres du monde. »

    Ainsi l’ordre des chevaliers du temple fut entachée dès son origine de schisme et de conspiration contre les rois. Hugues de Payens n’avait pas eu la profondeur de vues qui distingua plus tard un militaire fondateur aussi d’une milice formidable aux rois. Leur mot d’ordre était de devenir riche pour acheter le monde.
    En passant, pourquoi Jean Paul II a-t-il béatifié Ignace de Loyola fondateur de la Compagnie de Jésus – (Ignace de Loyola, Béatifié le 13 juin 1999 par Jean-Paul II à Varsovie avec les martyrs de Pologne)

    Les Jésuites se sont infiltrés partout, dans toutes les sociétés secrètes et dans la majorité des églises dites chrétiennes. L’ordre des Jésuites fut fondé en 1534 par Ignace de Loyola marrane espagnol, c’est-à-dire, un JUIF(KHAZAR) « converti » au catholicisme. Il était le chef des Alumbrados, les Illuminati d’Espagne, comme le furent les trois premiers généraux de l’ordre. Le général des Jésuites (le chef) est si puissant qu’il est appelé le « PAPE NOIR »
    Pourquoi le prince Bernard des Pays Bas aurait-il aujourd’hui se pouvoir d’opposer son veto à l’élection d’un pape au Vatican ? Parce que sa lignée, les Habsbourg, seraient les descendants directs du dernier empereur romain, où plus exactement du conte de Toulouse devrait-on préciser, c’est à dire des KHAZARS. Le prince Bernard préside la Noblesse Noire

    Le Vatican a été infiltré par les Illuminati il y a fort longtemps et ce sont eux qui sont à la tête du vatican désormais.
    En 1884, le pape Léon XIII a fait une déclaration qui accusait la franc-maçonnerie d’être une société secrète, qui voulait « faire revivre les comportements et les coutumes des païens » et « établir le royaume de Satan sur terre ».
    le Catholicisme (romain) se révèle aujourd’hui être la religion solaire du Culte de Mithra (Adonis, Apollon, Horus, Baal…) sous un déguisement chrétien »
    Le culte solaire païen enveloppé d’une surcouche chrétienne a été imposé partout

    Pier Compton décrit dans son livre « La croix brisée », de façon précise, comment les Illuminati ont infiltré le Vatican.
    On retrouve l’oeil qui voit tout à l’intérieur du triangle dans le logo du Philadelphia Eucharistic Congress de 1976, et sur un timbre du Vatican de 1978, avec la description symbolique de la prise de pouvoir réussie des Illuminati
    regarder du côté des sociétés secrètes dont des centaines de prêtres, d’évêques et de cardinaux sont membres, nous rappelle Pier Compton…C’est valable pour le secrétaire privé du pape, le directeur général de Radio Vatican, l’archevêque de Florence, le prélat de Milan, l’éditeur du journal du Vatican, le responsable de l’ordre des Bénédictins.

    D’autres loges secrètes infiltrèrent en force l’Eglise catholique pendant la Deuxième Guerre mondiale. Ce fut le cas, entre autres, de l’OSS (le précurseur de la CIA), du MI6, des membres du « BLACK NOBILITY » italien, des francs-maçons et de la loge P 2 ; toutes ces loges étaient sous la protection du « Comité des 300 »

    La loge « P2 » est la loge franc-maçonnique la plus influente en Italie. La « GRANDE LOGE DU VATICAN » y est annexée, c’est elle qui fut a l’origine du « Scandale P2 » en 1976 lorsqu’une liste des membres de la loge fut produite au Vatican avec les noms et les dates d’entrée de 121 grands dignitaires ecclésiastiques avec, parmi eux, des cardinaux de la curie, des achevêques, des évêques, des prélats et des laïques.

    On s’arrangea pour faire passer des officiers SS en Suisse sous le couvert de l’Eglise catholique. Quelques officiers SS prirent le titre de prêtres et furent conduits dans d’autres pays, surtout en Argentine, au Paraguay et aux Etats-Unis
    Goldman Sachs, c’est la banque des jésuites, son Président est le conseillé financier du Pape, et s’occupe de la section Europe de la Commission Trilatérale, membre du comité de direction du Groupe Bilderberg, directeur non exécutif de la Royal Bank of Scotland, et directeur de l’école fabienne la London School of Economics

    Les Jésuites assassinèrent le pape Clément XIV et, par les Illuminati, pillèrent ensuite le Vatican, s’emparant de toutes ses propriétés ecclésiales terriennes de par le monde.

    Le Vatican apprit sa leçon et, le 7 août 1814, les Jésuites furent restaurés en tant qu’Ordre catholique par le pape Pie VII.

    Les Jésuites furent dès lors plus forts et plus puissants que jamais. L’on doit comprendre que les Jésuites ne se fusionnent pas aux autres organisations, ils les absorbent ! Comme le Vatican qui l’apprit à la dure école, tous ceux qui s’allient aux Jésuites se retrouvent dans les griffes de la mort. Ils ont absorbé tous ceux qui ont fait alliance avec eux. Des sectes sataniques au Vatican selon le Père Dom Amorth … Il l’affirme, et ce n’est pas la première fois, le Père exorciste de Rome, dans un article tiré d’une entrevue avec Alexander Smoltczyk pour le quotidien allemand Der Spiegel (08/01/08) ! Il dit concrètement qu’ « au Vatican, il y a des sectes sataniques. Lu également sur Osservatore vaticano ces mêmes propos de Don Gabriele Amorth : « Oui, même au Vatican il y a des membres de secte satanique »… « …des prêtres, prélats et même des cardinaux. » Don Amorth signale aussi que les messes noires s’achèvent souvent en débauche sexuelle…

    A Rome le père Gabriel amorth est responsable exorciste officiel du vatican, il y dénonce l’incroyable et impensable réseau, dans un papier signé par agence de presse catholique.

    Et l’exorciste du vatican a publié ces jours ci un livre dans lequel il déclare qu’il connait l’existence de secte satanique au sein même du vatican où la participation touche tous le collège des cardinaux. Lorsqu’on lui demande qui sont les membres qui sont dans cette communauté, il répond; des prêtres, des messeigneurs et des cardinaux, et ajoute qu’ils font ce qu’ils veulent puisque les autres prêtres évêques et cardinaux ne croient même plus à l’existence du diable, 80% des curées moderne ne croient plus aux anges, aux démons, 10% y croient encore, 10% encore au centre du vatican sont même dédiés à lucifer, à qui ils font des messes.

    Les magazines publiés par les maçons pour leurs propres membres font souvent allusion à cette thèse qui établit que la maçonnerie remonte aux templiers. Un de ces magazines, intitulé Mimar Sinan (publication des francs-maçons turcs) décrit la relation entre l’Ordre des templiers et la franc-maçonnerie en ces termes : « En 1312, lorsque le Roi de France, sous la pression de l’Eglise, abolit l’Ordre des templiers et donna leurs biens aux Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, les activités des templiers ne cessèrent point. La grande majorité des templiers trouva refuge dans les loges de francs-maçons existant en Europe à cette époque. Le chef des templiers, Mabeignac, avec d’autres membres, trouva refuge en Ecosse, déguisé en maçon sous le nom de Mac Benach. Le Roi d’Ecosse, Robert 1er Bruce, les accueillit et les laissa jouer une influence importante sur les loges maçonniques en Ecosse. Par conséquent, les loges écossaises acquirent une importance considérable en termes d’art et d’idées. »

    Aujourd’hui, les francs-maçons prononcent le nom Mac Benach avec considération. Les maçons écossais, qui héritèrent de l’héritage des templiers, le ramenèrent en France des années plus tard et y établirent la base du rite connu sous le nom de Rite écossais.

     
    • citoyen

      27 janvier 2012 at 14 h 57 min

      …tout est là pour assembler; templiers/chevaliers de Malte et Vatican – auxquels doivent s’ajouter illuminatis/Jésuites/francs-maçons, qui au delà d’un apparent antagonisme trouve toute son expliquation !

      Les Jésuites se font passer pour des faux-jetons pour comploter à l’aise. Depuis des siècles, ils ont pris à la fois l’Eglise catholique et la Franc-maçonnerie en otage pour faire avancer leur grand projet : le Grand Œuvre de l’Ordre Mondial. Le nouvel ordre mondial est leur invention. Dans cette période de l’âge noir, la destinée des peuples est sous leur contrôle.

      Les Jésuites illuminati mènent une guerre terrible depuis plusieurs siècles, aucune révolution ni guerre n’est déclarée sans eux et tous les conflits ont été directement ou indirectement déclenchés par leur volonté, ils sont toujours des deux côtés à la fois, si l’on ne comprend pas la raison d’un génocide, eux le savent.

      la Première Guerre Mondiale a pris fin à 11 heures le 11e jour du 11e mois 1918, l’Armistice du 11 novembre, date à connotation hautement occulte signé à 11:11 du matin

      Hitler a été arrêté le 11/11/1923

      Quant à la seconde guerre mondiale, elle a débuté exactement… un 11 septembre !

      Le 9/11/1989 est la date de la chute du « MUR » de Berlin

      Le numéro d’appel de détresse à composer par les citoyens Américains face à une situation d’urgence, le 911… a été mis en place à la date du 9/11/11

      le 11 septembre = attentat du World Trade Center

      11 avril 2002 : attentat suicide devant une synagogue de Djerba.

      11 mars 2004 : attentats simultanés dans plusieurs trains de Madrid.

      11 mars 2007 : attentat suicide dans un café Internet de Casablanca

      11 avril 2007 : attentat à la bombe à Alger

      11 juillet 2007 : attentat suicide en Kabylie

      11 décembre 2007 : double attentat à Alger.

      11 janvier = Haiti

      11 mars = Japon

      11 mai = tremblement de terre en Espagne

      L’arrière petite fille de Nelson Mandela est décédée tragiquement dans un accident de voiture le « 11.09.10 » encore un « 11 »

      l’ultime étape menant au nouvel ordre mondial greffée sous la présidence française au G20 du 11/2010 au 11/2011. (L’élite de la franc-maçonnerie place la France en 1 ère ligne pour mener l’ultime étape menant au nouvel ordre mondial et à une gouvernance mondiale dictatoriale)

      L’anti-christ est la onzième corne de la « bête » diabolique dans Apocalypse chapitre 13

      L’emploi occulte des nombres dans la franc-maçonnerie : dans la loge des sociétés secrètes, 11 drapeaux sont plantés dans le boisseau sous la forme (2 x 5) + 1

      Le film 2012 Date de sortie cinéma : 11 novembre 2009
      Film disponible en DVD le : 11 mars 2010
      Film disponible en Blu-ray le : 11 mars 2010

      – l’invariant fonctionnel systémique est que sociétés secrètes et massacre de masse ne font qu’un (origines des deux guerres mondiales et du totalitarisme), pour Arendt le totalitarisme est « une société secrète au grand jour ».

      – « plan concerté » : en prolongement des racines occultistes du nazisme et du génocide communiste stalinien, Ariès met au grand jour l’objectif génocidaire du satanisme, clairement affiché comme dans Mein Kampf, la déclinaison du plan étant le programme de l’ « Ecole des escadrons de la mort »

      au delà du massacre des croyants terme utilisé également pour désigner les anti-négationnistes de l’affaire Dutroux, le peuple de la marche blanche) affiché par le rock sataniste et expérimenté au Rwanda, à Timor, à Srebrenica, l’objectif est également, dans le cadre des « rites de captation d’énergie », de violer, torturer, massacrer, des enfants, des handicapés, des femmes de milieux modestes…

      -« la participation à un groupement formé ou à une entente » : elle est caractérisée par la Françafrique génocidaire et la couverture des affaires Dutroux DEFI Nice, disparues de l’Yonne, Alègre, aux plus hauts niveaux des états et des médias français et belges, qui met au grand jour les sociétés secrètes occultistes (en systémique, on regarde ce qui sort de la boîte noire : les affaires Renard et Borrel, le recadrage des dossiers 1 bis pour Dutroux et Alègre constituent un archétype).

      « préparation, caractérisée par un ou plusieurs faits matériels » : le point nodal systémique en loi de Pareto loi des 20/80 est le génocide du Rwanda conduit par l’ « Ecole des escadrons de la mort » …les génocides de Vendée, de Madagascar, du Biafra, du Cameroun, du Rwanda, du Congo-Brazaville, de Srebrenica, de Timor, du Darfour, la pédocriminalité et les actes de barbarie avec assassinats en série et en bande organisée…

      On dénombre en France une centaine d’organisations templières, qui comptent entre 40 et 1 000 membres chacune… la plupart des dignitaires appartiennent à plusieurs organes. La double ou triple affiliation contribue donc à brouiller les cartes… certaines raisons sociales sont des poids lourds de la mouvance. Ainsi la loge Opéra, scission maçonnique d’inspiration templière Quant à l’Amorc (Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix)… l’Ordre souverain et militaire du Temple de Jérusalem (OSMTJ), multinationale de l’ésotérisme créé au début du siècle… Le 12 juin 1952, au château d’ Arigny , dans le Beaujolais, l’ordre du Temple disparu resurgit une fois encore… ce jour-là, l’éminent occultiste Jacques Breyer… est entouré d’émissaires maçonniques, notamment de la Grande Loge nationale française (GLNF)
      L’Ordre souverain du Temple solaire (OSTS) …

      …Ordre souverain du Temple solaire (OSTS) …Jo Di Mambro, dirigeant de l’Ordre du Temple solaire (OTS), fréquentait des membres de la fameuse loge Propaganda Due (P2) du Grand Orient d’ltalie, très liée aux réseaux Gladio. L’autre gourou de l’OTS, le médecin homéopathe Luc Jouret, était proche des services secrets belges. C’est aussi le cas de son successeur, repreneur désigné de la secte, Denis Guillaume L’Ordre du Temple solaire était la caricature tragique de ces organisations à tiroirs qui comportent divers degrés d’initiation et entretiennent autant de caches secrètes. Cette secte était d’ailleurs largement inspirée par deux » piliers » de la mouvance templière
      Luc Jouret avait été membre de la loge Opéra, mais aussi de l’Ordre rénové du Temple (ORT), proche de l’Amorc. Joseph Di Mambro, lui, avait appartenu à l’ Amorc, dont il avait été l’un des hiérarques comme grand maître de la loge Debussy à Lyon. LA MYSTIQUE DE LA MORT Y EST OMNIPRESENTE. Le Point-Christophe Deloire…

      Les principaux animateurs de l’OTS sont passés par les Rose-Croix, pilier de la Françafrique. Comme la Grande loge nationale de France (GLNF), avec laquelle les Rosicruciens ont des points de rencontre

      …les Britanniques, ont utilisé les Kurdes pour le génocide des Arméniens…Mais qui étaient ces « jeunes Ottomans » si efficaces à détruit l’empire? Le fondateur…était un Italien B’nai B’rith agent nommé Emmanuel Carasso…qui a également été le grand maître d’une loge maçonnique italienne, appelée «Macédoine ressuscité. » La loge a été le siège de la société secrete « jeunes Ottomans » dont étaient membres les jeunes turcs de la haute société. Les loges maçonniques italiennes dans l’Empire ottoman ont été créés par un disciple de Giuseppe Mazzini…qui était aussi un chef de file de la société affiliée européenne du B’nai B’rith, l’Alliance israélite universelle

       
 
%d blogueurs aiment cette page :