RSS

La banque d’Angleterre refuse de divulguer des informations sur ses transactions en or

07 Nov

Par Chris Powell (secrétaire du GATA – Gold Anti Trust Action Commitee) – Refusant une récente demande de liberté de l’information émise par un citoyen du Royaume-Uni, la banque d’Angleterre insiste pour que l’ensemble de ses transactions en or soient tenues secrètes. Le 24 octobre dernier, dans une réponse à James Bern, supporteur du GATA  qui demandait une transparence totale de la comptabilité des réserves d’or britanniques, Jackie Keating, porte-parole de la banque d’Angleterre, décrivait cette transparence comme étant ‘trop sensible’. ‘Toute personne à la recherche d’informations serait alors en mesure d’observer quelles transactions ont été effectuées’, écrit-il, ‘et cela représenterait une limitation à la liberté du gouvernement et des clients privés des banques auprès desquels les banques sont tenues à une confidentialité des plus strictes’.

La banque d’Angleterre est donc, comme nous pouvons l’imaginer, active sur le marché de l’or, que ce soit pour le compte du gouvernement ou celui des clients privés des banques. L’intérêt des citoyens britanniques à connaître les actions opérées par leur gouvernement sur un marché soi-disant libre ne semble ici qu’être un argument très secondaire.

Grâce à Bern, il a encore une fois été démontré qu’il est nécessaire de lancer une investigation quant aux transactions effectuées par les banques centrales sur le marché de l’or. Qui sera le premier à se lancer dans une telle enquête et à la publier, au risque de se voir écarté des affaires publiques ? Existe-t-il quelque part un journaliste financier qui soit assez courageux pour risquer de se voir refuser l’entrée à quelques fêtes de Noël autant que l’accès à des sources officielles ? (Source et 24hGold)

LIESI rappelle ce que nous avons cité hier soir, à savoir que « le Royaume-Uni préparait des plans pourfaire face à une possible disparition de l’euro ».

Publicités
 
113 Commentaires

Publié par le 7 novembre 2011 dans Non classé

 

113 réponses à “La banque d’Angleterre refuse de divulguer des informations sur ses transactions en or

  1. gaspard

    7 novembre 2011 at 9 h 35 min

    J’ai visionné hier soir un reportage très intéressant sur le fonctionnement plus que louche de la city et les paradis fiscaux, c’est incroyable ce qu’il se passe là-bas sous les yeux de tous:
    http://www.tsr.ch/video/docs/histoire-vivante/3568340-la-city-la-finance-en-eaux-troubles.html

     
    • librezen

      7 novembre 2011 at 11 h 03 min

      @ Gaspard,
      Et c’est en regardant cela qu’on comprend qu’il faut bien distinguer le peuple anglais de la City. Les premiers esclaves de la City semble être le peuple anglais lui-même.
      Pour le moment, ils sont toujours à plébisciter leur systèle monarchique mais le jour où ils vont se réveiller, ça risque de faire mal. (petit aperçu cet été)

       
    • dd

      7 novembre 2011 at 11 h 13 min

      Les « Occupy London » font chier la City à Saint Paul (qui est une porte de la cité secrète).

      D’ailleurs on trouve sur le web que le doyen de Saint-Paul a démissionné…

      Mais bon c’est juste un peu de lest.

       
    • Melchissedech

      7 novembre 2011 at 11 h 39 min

      J’ai voulu visionner cette vidéo, malheureusement depuis le sol Français ce n’est pas possible, apparemment pour une histoire de droits d’auteurs.j’ai essayé de me cacher derrière un proxy, malheureusement il y a un bug.

      Avez-vous une solution ?

       
      • gaspard

        7 novembre 2011 at 11 h 41 min

        J’ai une fois eu recours à un adon de firefox nommé foxyproxy je crois, faites des recherches là-dessus, cela permet de simuler que l’on se trouve dans un autre pays.
        Sinon, tenter de trouver la vidéo de ce reportage sur dailymotion ou youtube, il sa’git de histoire vivante, la city

         
      • jozecat

        7 novembre 2011 at 12 h 43 min

        voili voilou

         
      • Biquette Pdt

        7 novembre 2011 at 14 h 05 min

        elle était dèjà sur le blog via un lien youtube il y a quelque jour.

         
    • pcadille

      7 novembre 2011 at 12 h 58 min

      Oui et vous n’avez sans doute pas idée des forces agissantes …. David Icke a écrit sur le rôle de la City et de la famille « royale » et Pierre Jovanovic donne des indices sur ces forces agissantes. Que la Lumière s’établisse en chacun et que l’Eveil citoyen se réalise

       
      • gaspard

        7 novembre 2011 at 13 h 24 min

        vous pouvez en dire un peu plus?

         
      • Biquette Pdt

        7 novembre 2011 at 14 h 08 min

        David Icke dit que c’est la secte des reptiliens qui agit depuis la nuit des temps sur les civilisations
        et qu’il sont à l’origine du sionisme et du nom.
        Jovanovic dit que c’est un complot politico-bancaire et se limite à démontrer les collusions actuelles et ce qui arrive en parlant des faits de l’histoire.

         
      • La Mésange

        7 novembre 2011 at 15 h 44 min

        Mais bien sûr : à bas les gros lézards !
        Pour ceux qui auraient râté cette série de David Icke (un « spi off » des deux séries télévisées « V »), j’avais pondu un petit oeuf là-dessus dans un edito, il y a même une vidéo à l’appui…Je ne sais pas si j’ai pu faire sourire au moins mes lecteurs, en tt cas moi cela m’avait franchement divertie !
        C’est la fin des temps, et les occasions de rire un peu se font très rares, il faut les saisir !
        Pour ceux que ça intéresserait, c’est ici :http://la.mesange.chez-alice.fr/20.02.11.htm#

         
      • karine

        8 novembre 2011 at 3 h 46 min

        @La Mésange,

        Ils sont nephilim, des démons incarnés, les légions de la Bête, pas des lézards.

        Vous avez tort de rire.

        Lisez donc le livre d’Enoch.

        « Ulrich Molitor, dans De Lamiis et Pythonicis Mulieribus (Des sorcières et des devins femme, 1489), les [ les enfants nés de la liaison avec un incube et une mortelle] nomme quant à lui Wechselbalge (« qui change de peau, de forme ») »

        Vous voyez, Icke, Springmeier,… n’ont rien inventé.

         
  2. Al

    7 novembre 2011 at 9 h 53 min

    Pour aller plus vite, disons qu’il n’y a que la France qui ne prépare pas la disparition de l’euro . Grâce à Sarko et ses prédécesseurs, la France est un peu le François Pignon des banquets officiels .

     
  3. Al

    7 novembre 2011 at 9 h 56 min

    9h43;
    le CAC40 à -2% . LA semaine semble commencer très fort .

     
  4. yackfr

    7 novembre 2011 at 10 h 04 min

    LIESI peut-il confirmer ou infirmer une telle info qui ferait définitivement de Sarkozy le candidat à Antechristme ?
    http://lesmoutonsenrages.fr/2011/11/07/ce-que-kadhafi-menacait-de-devoiler-concernant-sarkozy/

    « Les fameux futs de yellow cake (concentré d’uranium) libyen dont on nous a rebattu les oreilles il y a peu, ne seraient pas seulement libyens.
    Il s’agirait précisément de ce qu’à évoqué Khaddafi juste avant le début des bombardements de la Libye par l’OTAN, de ce que Seïf al Khaddafi menaçait de dévoiler concernant les fonds qui auraient permis à Sarkozy de mener sa campagne présidentielle.
    Des futs contenant du yellow cake, extrait à Arlit au Niger et enrichi à Sebha en Libye, seraient les restes d’une affaire juteuse objet d’un accord entre Khaddafi et Sarkozy : le minerai radioactif aurait été acheté et enrichi par Khaddafi et vendu à L’Iran, la Corée du Sud et Israel par Sarkozy, le produit de la vente aurait été partagé entre les deux. »

     
    • librezen

      7 novembre 2011 at 11 h 09 min

      Iran et Israel

      cela me fait penser aux Rothschild qui finançaient les 2 camps pour s’armer depuis les guerres napoléonniennes jusqu’au 20ème siècle.
      D’un côté cela enrichi(comme l’uranium) et en plus, l’affrontement devient évident (car les 2 camps ont mobiliser trop de ressources pour ne pas les utiliser)

      Bon, en même temps, méfions nous quand même avant d’avoir des infos de confirmation car c’est quand même une bombe cette histoire.

       
      • librezen

        7 novembre 2011 at 11 h 09 min

        devient inéluctable

        et « ont mobilisé »

        excusez ces approximations linguistiques du lundi matin

         
      • Colombin

        7 novembre 2011 at 11 h 28 min

        Bonjour et bon début de semaine à chacun(e)s,

        Voici un lien qui parle d’Israël de la Russie et de l’Iran…ou comment Gog menace Israël…

        http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h5bPxCEza8B5IOk7CtNGHj71kYwA?docId=CNG.3addaf7acbbbcd0c5c1c240a9832f6a5.151

         
      • Alcide

        7 novembre 2011 at 13 h 14 min

        @ Colombin
        C’est Israël la menace.
        Gog et Magog auraient déjà débarqués ?
        Certains le disent.
        où est le véritable Israël et qui sont les véritables Israéliens ?

        Apocalypse 2 — 9
        Je connais ta tribulation et ta pauvreté ,mais tu es riche ,et le blasphème de ceux qui disent qu’ils sont eux des juifs et pourtant ils ne le sont pas mais ils sont une synagogue de Satan.

         
      • Alcide

        7 novembre 2011 at 13 h 16 min

        suite
        Les Israéliens qui peuplent Israël sont à 95 % des « juifs» d’Europe centrale, c’est-à-dire les descendants des Kazars converti au judaïsme au VIIIe siècle.
        Pas une goutte de sang de Sem.

         
      • Colombin

        7 novembre 2011 at 13 h 48 min

        Alcide,

        Sur quels écrits te bases-tu concernant les Khazars ? Les « Juifs d’Europe » ne sont-ils pas issus de la diaspora après Titus + destruction du Temple (1er et 2ème siècle ) ?

         
      • Alcide

        7 novembre 2011 at 13 h 59 min

        @Colombin
        Sur Wikipédia
        …Les Khazars sont notamment connus pour avoir adopté le judaïsme comme religion officielle, sous le règne du bek Bulan en 838, peut-être au contact des Juifs persécutés par les empereurs byzantins…
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Khazars

        Shlomo Sand

        etc. etc.

         
      • Biquette Pdt

        7 novembre 2011 at 14 h 12 min

        En tout cas l’Eurapte est a sec, les armées d’Armagedon peuvent la traverser.
        Par contre si on compare la chine de l’an 1000 à l’an 2000, il ne ont que 33 millions de soldat.

         
      • Elie

        7 novembre 2011 at 15 h 50 min

        La Jewish Encyclopedia, dans son article consacré à la ville de Bristol (sud-ouest de l’Angleterre), dément la version édulcorée de l’Encyclopaedia Judaica : « Les Juifs s’établirent très tôt à Bristol, qui était le centre du commerce des esclaves entre l’Angleterre et l’Irlande jusqu’à la disparition de ce commerce après la conquête de l’Irlande par Henri II Plantagenêt en 1172… Avec le déclin du commerce des esclaves à Bristol, beaucoup de Juifs quittèrent la ville. »

        La même Jewish Encyclopedia écrit d’ailleurs à la rubrique Slave-Trade : « Très tôt, le trafic d’esclaves juifs fut interdit aux juifs, mais aucune restriction d’ordre légal ou moral n’empêchait l’achat et la vente d’esclaves païens. » [Dans ce contexte, païens signifie bien entendu non-juifs.] « Avec l’apparition de l’islam, de vastes opportunités s’offrirent aux juifs, à la fois comme fournisseurs d’esclaves musulmans au monde chrétien et d’esclaves chrétiens au monde musulman… »

        Abraham Léon, militant trotskiste juif, mort à Auschwitz, écrit dans son ouvrage La Conception matérialiste de la question juive (pdf – 1,4 mo) :

         » Pour de longs siècles, les Juifs seront [au Moyen-Age] les uniques intermédiaires commerciaux entre l’Orient et l’Occident. Le centre de la vie juive s’établit de plus en plus en Espagne et en France. Le maître de poste arabe Ibn Khordadhbeh (IXe siècle), parle dans son livre des routes des Juifs radamites qui, dit-il, « parlent le persan, le latin, l’arabe, les langues franque, espagnole et slaves. Ils voyagent d’Occident en Orient et d’Orient en Occident, tantôt par terre et tantôt par mer. Ils apportent de l’Occident des eunuques, des femmes esclaves, des garçons, de la soie, des pelleteries et des épées. »  » (page 71)

        « Au Xe siècle, des Juifs possèdent des salines près de Nuremberg. Ils font aussi le commerce d’armes. En outre, ils exploitent les trésors des églises. Mais leur grande spécialité, c’est le commerce d’esclaves. » (page 71)

        « L’archevêque de Lyon, Agobard, dans sa lettre De Insolentia Judaeorum, se plaint que les Juifs vendent des esclaves chrétiens en Espagne. » (page 71)

        [Au 11e siècle,] « les Juifs de Pologne et de Petite Russie se rendaient en Europe occidentale pour y vendre des esclaves, des fourrures et du sel et pour y acheter toutes sortes d’étoffes. » (page 72)

        « L’évolution échangiste de l’économie médiévale s’avéra fatale pour les positions des Juifs dans le commerce. Le marchand juif, important des épices en Europe et exportant des esclaves, est remplacé par de respectables commerçants chrétiens auxquels l’industrie urbaine fournit le principal aliment de leur négoce. » (page 77)

        « Les Juifs de Marseille étaient en relations d’affaires suivies avec l’Espagne, l’Afrique du Nord, la Sicile et la Palestine. Ils possédaient même des bateaux et importaient, comme leurs ancêtres de l’époque carolingienne, des épices et des esclaves. » (page 83)

        « En 1105, le comte Bernard III concède un monopole d’importation d’esclaves siciliens à trois Juifs, marchands et propriétaires de bateaux de Barcelone. » (page 83)

        « Les Juifs mettent en rapport l’Allemagne avec la Hongrie, l’Italie, la Grèce et la Bulgarie. Le commerce d’esclaves était florissant jusqu’au XIIe siècle. Ainsi, il est rappelé dans les tarifs douaniers de Wallenstadt et de Coblence que les marchands d’esclaves juifs doivent payer pour chaque esclave 4 dinars. » (page 84)

        « Le chroniqueur Gallus dit qu’en 1085, Judith, la femme du prince Ladislas Herman de Pologne, s’efforçait de racheter des esclaves chrétiens chez les marchands juifs. » (page 102)

        « On mentionne une renaissance du commerce d’esclaves dans la Petite Russie en 1440-1450. En 1449, les livres de justice russes relatent un fait intéressant : une esclave appartenant au Juif Mordecai de Galitch, s’étant enfuie, son propriétaire réclamait son retour par voie judiciaire. » (page 103)

        « La conversion forcée d’esclaves au judaïsme… » [dans l’Antiquité] (page 131)

        Dans son livre, Abraham Léon parle aussi des Juifs comme « esclaves du Trésor ». Il veut dire par là que les Juifs doivent reverser au roi ou au seigneur une partie des profits tirés du commerce et du trafic d’esclaves. Les Juifs ne sont donc pas les seuls à profiter de ce sinistre trafic. Mais bien entendu, ils ne sont pas eux-mêmes « des esclaves » au sens où le sont les malheureux dont ils font le commerce.

        Sur le site américain Jewish Tribal Review – JTR (animé par des antisionistes juifs et non-juifs) : The Jews and slavery.

        Ce texte contient de nombreuses citations de personnalités juives ou non-juives (mais philosémites), ayant trait à l’esclavagisme juif. Après une brève évocation de la légende biblique qui présente les Juifs comme ayant été eux-mêmes les esclaves du pharaon égyptien (à une époque où ni les Juifs ni leurs ancêtres hébreux n’existaient encore), JTR donne la parole à James Parkes, spécialiste d’histoire juive, qui estime que le commerce des esclaves d’Europe orientale a été, au Moyen-Age, un monopole juif. Les deux mots (slave et esclave) ont d’ailleurs la même origine.

        Israel Abrahams : « Au 10ème siècle, les Juifs espagnols devaient souvent leur richesse au commerce des esclaves. »

        L’Encyclopaedia Judaica (volume 13, page 710) : « Les premiers Juifs que les Polonais aient jamais rencontré ont certainement été des marchands, probablement des marchands d’esclaves. »

        Lewis Browne : « Les Juifs voyageaient partout, de l’Angleterre aux Indes et de la Bohème à l’Egypte. Leur marchandise la plus courante, à partir du 8ème siècle : des esclaves. »

        Arnold Wiznitzer (dans Jews in Colonial Brazil) : « La Compagnie des Indes occidentales, qui détenait le monopole du commerce des esclaves africains, vendait ceux-ci aux enchères. Pour se porter acheteur, il fallait avoir de l’argent, et l’argent se trouvait le plus souvent entre les mains des Juifs. Les acheteurs étaient donc presque toujours juifs. Faute de concurrence, ils pouvaient acquérir les esclaves à bas prix, pour les revendre ensuite avec profit aux planteurs ou à d’autres clients. Des bénéfices de 300 % n’étaient pas rares – sans oublier les prêts consentis à des taux exorbitants. S’il s’avérait que la date des enchères coïncidait avec un jour férié juif, la vente était reportée. »

        Seymour Liebman (dans New World Jewry) : « Le trafic d’esclaves était un monopole royal ; les Juifs étaient souvent nommés agents de la Couronne pour se livrer à ce trafic. »

        Lee Soltow et Ira Rosenwaike, deux érudits juifs, signalent que 75 % des familles juives du sud des Etats-Unis avaient des esclaves, contre seulement 36 % de l’ensemble des familles de cette région.

        Roberta Feuerlicht : « Tout comme il y avait une part disproportionnée de Juifs propriétaires d’esclaves, il y avait aussi une part disproportionnée de Juifs qui en faisaient le commerce. Plusieurs d’entre eux exerçaient même des fonctions éminentes dans leur communauté : rabbin ou président de congrégation. » Et l’auteur de l’article ajoute : « Les Juifs ont toujours été surreprésentés dans pratiquement tous les domaines où il y avait beaucoup d’argent à gagner. »

        Stephen Isaacs : « A Charleston, en Caroline du Sud, ville comptant la plus grande communauté juive des Etats-Unis, pas un seul Juif ne voulait l’abolition de l’esclavage. »

        Isaac Deutcher : « Dans les Etats sudistes, les Juifs furent bien souvent les partisans les plus fanatiques de la suprématie blanche. »

        Isaac Mayer Wise, grand rabbin « réformé » américain du 19ème siècle, défendait activement l’esclavage. Pour lui, les Noirs n’étaient que « des bêtes de somme », et Lincoln (le président qui libéra les esclaves) « un imbécile ».

        Beaucoup d’autres rabbins américains, comme par exemple Morris Jacob Raphall soutinrent avec acharnement les « valeurs » de l’esclavage, pleinement « justifié » par l’Ancien Testament et le Talmud (« Il n’y aucune différence entre un bœuf, un âne et un esclave »).

        En 1896, un éditorial du Jewish South de Richmond (Virginie) affirmait que « les nègres sont une race inférieure – intellectuellement, moralement et physiquement ».

        L’article de la JTR se fait également l’écho du livre The Secret Relationship Between Blacks and Jews (voir plus bas) et dénonce l’incroyable campagne de diffamation qui accompagna la sortie du livre.

        Le rabbin et historien américain Marc Lee Raphael, dans son livre Jews and Judaism in the United States – A Documentary History (1983), analyse « le rôle central joué par les Juifs dans le commerce avec le Nouveau Monde et dans le trafic d’esclaves africains ».

        L’auteur signale que les marchands juifs participaient activement à la traite des Noirs au Brésil, dans les colonies hollandaises (Curaçao), anglaises (Barbade, Jamaïque) et françaises (Martinique). Bien souvent, c’est eux qui dominaient le marché.

        Même chose, en gros, sur le continent nord-américain, où Isaac Da Costa de Charleston (dans les années 1750), David Franks de Philadelphie (dans les années 1760) et Aaron Lopez de Newport (à la fin des années 1760 et au début des années 1770) dominaient le commerce des esclaves.

        The Secret Relationship Between Blacks and Jews (Les Relations secrètes entre les Noirs et les Juifs – publié par le Département de recherche historique de la Nation of Islam de Louis Farrakhan – 1991) :

        (Apparemment, le livre n’a jamais été traduit en français.* En octobre 2006, le site de l’Aaargh a mis en ligne la version anglaise et annoncé une traduction. Mais en novembre 2007, le texte a dû être retiré suite à un différend avec la Nation of Islam. Malentendu ? Affaire de copyright ?…)

        * En avril 2010, sans plus d’explications, l’Aaargh met en ligne la traduction française : Les Relations secrètes entre les Noirs et les Juifs (format pdf – 2,3 mo).

        Fin juin 2010, sortie du tome 2 de The Secret Relationship Between Blacks and Jews (sous-titre : Comment les Juifs ont acquis le contrôle de l’économie noire américaine). Parution également de Jews Selling Blacks (Quand les Juifs vendaient des Noirs – sous-titre : Esclaves à vendre – annonces publicitaires passées par des Juifs américains).

         
      • Elie

        7 novembre 2011 at 15 h 52 min

        Farrakhan est un prédicateur islamique noir qui s’est efforcé d’unifier l’ensemble de la population afro-américaine (musulmane ou non), et qui y est même parvenu pendant un certain temps (jusque vers 1995), devenant pour ainsi dire une sorte de Martin Luther King bis.

        Mais contrairement à King*, assassiné puis « canonisé » par les élites (racistes) blanches des USA, Farrakhan n’est pas devenu un saint martyr. Au contraire, ces élites blanches – conduites par l’élite des élites – en ont fait un abominable « antisémite » haineux, un paria, un pestiféré, un Roger Garaudy d’outre-Atlantique, un Serge Thion à l’américaine, un Dieudonné avant l’heure, un Ahmadinejad des années 90 – bref, quelqu’un sur qui l’on crache instinctivement sans savoir qui il est ni ce qu’il veut.

        Bien entendu, cela vaut surtout pour la population blanche, car les Noirs américains, eux, savent à quoi s’en tenir. Ils sont des millions à avoir lu Les Relations secrètes, et ceux qui ne l’ont pas fait en ont quand même entendu parler (en bien). Ils n’ignorent pas que la vraie cible n’est pas Farrakhan mais ce livre très gênant que le leader noir n’a pas écrit (seulement fait éditer) et dont les sionistes veulent à tout prix empêcher la diffusion massive en dehors de la communauté noire.

        * Depuis quelques années, les milieux « bien intentionnés » font circuler sur Internet des extraits d’une lettre bidon qu’ils attribuent à Martin Luther King, dans laquelle ce dernier aurait répondu à un interlocuteur noir qui critiquait la dernière guerre de conquête de l’Etat d’Israël (celle des « Six jours » de juin 1967) : « Quand les gens critiquent les sionistes, ils parlent des Juifs. Votre propos est antisémite. » Cette phrase était soi-disant tirée d’un article de King publié en août 1967 dans le magazine Saturday Review. Or, rien de tel ne figurait dans cette publication, ni en août ni à une autre date. D’ailleurs, la page et le numéro de volume cités ne correspondaient pas du tout à ceux utilisés par la revue. Entre-temps, les faussaires sionistes prétendent que si MLK n’a pas écrit cela dans la Saturday Review, c’est sans importance puisqu’il a dit la même chose en public à l’occasion d’une conférence donnée à l’Université Harvard. Il n’y a bien sûr aucune trace écrite pour corroborer cette affirmation, mais qu’importe : si King ne l’a pas dit, il a dû le penser… (Il serait intéressant de savoir comment le tribun noir, assassiné à Memphis en 1968, jugerait aujourd’hui la politique coloniale israélienne de guerre et d’apartheid.)

        Cette manière ignoble de détourner à leur profit une cause qui leur est totalement étrangère, est d’ailleurs tout à fait caractéristique des sionistes et de leur idéologie perverse. A les entendre, les agitateurs du lobby innommable ont toujours été pour la « promotion des gens de couleur ». En fait, quand il leur arrive de soutenir un Noir, c’est par intérêt bien calculé, parce qu’il est assez docile et suffisamment prometteur pour servir leurs objectifs – voir Obama.

        L’ouvrage Les Relations secrètes, qui contient près de 1300 citations de personnalités de renom des milieux scientifiques et universitaires (des Juifs en très grande majorité), n’a fait l’objet d’aucune discussion sérieuse. La mafia sioniste et les médias contrôlés par elle (c’est-à-dire la totalité des médias) se sont contentés d’un lynchage pur et simple, sans lecture préalable : totalitarisme sioniste à l’état pur.

         
      • Elie

        7 novembre 2011 at 15 h 55 min

        Quelques années après la sortie du livre, Louis Farrakhan rencontra des rabbins sionistes de Chicago afin de « faire la paix ». Peine perdue, les conditions posées pour une « réconciliation » étant parfaitement inacceptables. Farrakhan aurait dû répudier l’ouvrage et déclarer publiquement qu’il désapprouvait tous les « calomnies antisémites » qu’il contient. A quoi Farrakhan répondit aux rabbins, qui n’avaient apparemment pas lu The Secret Relationship, qu’il était disposé à faire ce qu’on exigeait de lui à condition qu’on lui confirme publiquement que tous les auteurs juifs cités dans l’ouvrage avaient menti. Au cas où Farrakhan aurait accepté les revendications des rabbins, ces derniers voulaient, avant de lui pardonner, le soumettre à une période d’essai et d’observation afin de vérifier la sincérité de son revirement. Farrakhan leur répondit qu’au cours des siècles, les Juifs avaient fait plus de mal à son peuple quie son peuple n’en avait fait aux Juifs, et que par conséquent si quelqu’un devait être mis en observation, ce n’était pas lui mais plutôt eux. (Informations contenues dans un discours prononcé par Farrakhan le 13 août 2011 à Harlem, à l’occasion d’une grande manifestation de solidarité avec la Libye agressée* par l’OTAN – vidéo – voir à partir de 39:00 = chercher  » Great Speech by Louis Farrakhan during Millions March in Harlem On Libya  » sur youtube …)

         
      • Elie

        7 novembre 2011 at 16 h 02 min

        Il faut préciser que Farrakhan, qui respecte la Torah juive comme il respecte les Evangiles et le Coran, n’a rien contre les Juifs mais seulement contre les sionistes. En temps qu’homme de religion, il attache une grande importance à tout ce que relate la Bible hébraïque – ce qui est normal pour un musulman. Il n’a jamais prétendu non plus que les Juifs avaient été les seuls à faire le commerce des esclaves. Il souligne au contraire que les Arabes, les Africains et les Européens portent leur part de responsabilité dans cet ignoble trafic. Kadhafi est d’ailleurs le seul dirigeant arabe qui se soit excusé pour le rôle joué par les Arabes en la matière (8:45 de la vidéo).

        source de ces infos = chercher  » wotraceafg.voila.net+esclavage  » sur google …

         
      • Elie

        7 novembre 2011 at 16 h 04 min

        Vidéo de Louis Farrakhan

         
  5. lambda

    7 novembre 2011 at 10 h 26 min

    voici des infos – vous ne serez pas déçus – la chute nn’est pas loin et surtout gardez votre or
    http://www.jovanovic.com/blog.htm

     
  6. Al

    7 novembre 2011 at 10 h 43 min

    D’après le site de Boursorama, ce lundi, les taux longs italiens seraient à 6,6% . Encore un petit effort, on y est presque .

     
  7. Al

    7 novembre 2011 at 10 h 48 min

    Pour moi, la prochaine grosse secousse viendra des CDS italiens . Les paris sont ouverts, qui dit mieux ?

     
    • hervé31

      7 novembre 2011 at 22 h 38 min

      d accord avec AI c’est sûr, je pleure les banque française

       
  8. kali forni

    7 novembre 2011 at 11 h 00 min

    gros coup de gueule d’un auditeur ….

     
    • gaspard

      7 novembre 2011 at 11 h 36 min

      excellent cette vidéo

       
    • Biquette Pdt

      7 novembre 2011 at 11 h 40 min

      Il a raison vaux mieux mettre dans la merde quelques banquiers qu’un peuple tout entier.
      Les banques et les assurances ne sont pas irremplaçable, le peuple peut très bien protéger son argent dans des coopératives et en plus ça lui couteras moins chère.

       
    • Elie

      7 novembre 2011 at 15 h 16 min

      Qu’est-ce que c’est que cette introduction de propagande mensongère ?

      La traite des esclaves n’a pas été faite par les Français, c’était interdit par le pouvoir Royal et l’Église.

      Ce sont sujets Anglais, des ricains, des juifs, des tribus musulmanes, et des africains eux-même qui se vendaient les uns les autres.

      La France a toujours été à la pointe du combat contre l’esclavage, aussi bien via ses institutions catholiques que sous la république franc-maçonne ( sauf le début de la période Napoléon … ).

      Rien ne sert de tenter de nous imposer le culte d’une repentance qui se doit d’être portée par les vrais responsables : des sujets arabes, anglais, des africains, des ricains, des juifs, des musulmans et des protestants .

      La France catholique à les mains propres et n’a rien a se reprocher malgré l’intense propagande.

      Assumez votre histoire les filles au lieu de nous voler les nôtres en les accommodant à la sauce Hollywoodienne ( pirates des caraïbes et j’en passe …) ou à la sauce des loges, du genre Ben B’rith … Lâches et perfide serpents !

      ==> Honte sur toi kali forni.

      Ne crois pas t’en tirer ainsi. La vérité triomphe toujours, car ses ennemis finissent toujours par mourir. C’est un fait indéniable.

       
      • Elie

        7 novembre 2011 at 15 h 40 min

        Israël Shahak, professeur à l’Université Hebraïque de Jérusalem et rescapé des camps nazis (décédé en 2001), écrit dans son livre Histoire juive – Religion juive (1994 – pdf – 380 ko) :

        « J’ai à maintes reprises dénoncé en termes très durs le sionisme et l’oppression des Palestiniens, mais ce qui m’a attiré les pires attaques, c’est un de mes premiers articles sur le rôle des juifs dans le trafic des esclaves, où je signalais, exemple vérifiable à l’appui, que ce trafic durait encore en 1870 ! Cet article a été publié avant la guerre des Six Jours (1967) ; aujourd’hui, il serait impossible de le faire paraître. » (page 37)

        « Hugh Trevor-Roper, dans son livre The Rise of Christian Europe, paru en 1965, est l’un des très rares historiens modernes à signaler que les juifs furent longtemps les principaux trafiquants d’esclaves entre l’Europe médiévale (chrétienne et païenne) et le monde musulman. Pour favoriser cette abomination, Maïmonide* autorisa les juifs, au nom de leur religion, à enlever les enfants des gentils pour les vendre ; son avis ne resta certainement pas lettre morte ; d’ailleurs, il reflétait sans doute une pratique déjà établie à l’époque. » (page 83)

        * Médecin et théologien juif du 12ème siècle. Présenté comme un « grand philosophe » par les sionistes et leurs supporters, il fut en fait, comme Israël Shahak le montre dans son livre, particulièrement ignoble et répugnant à l’égard des non-juifs. Il se livra à de violentes attaques contre le christianisme et Jésus. Tout cela conformément au Talmud, que Maïmonide a abondamment commenté.

        A propos des « nègres », Maïmonide écrit dans son Guide des égarés : « Leur nature est semblable à celle des animaux muets, et selon mon opinion, ils n’atteignent pas au rang d’êtres humains ; parmi les choses existantes, ils sont inférieurs à l’homme mais supérieurs au singe car ils possèdent dans une plus grande mesure que le singe l’image et la ressemblance de l’homme. » Selon Wikipédia ( l’encyclopédie des sionistes et francs-maçons destinée à modeler et changer la perception du réel ), « Maïmonide est considéré comme le philosophe juif le plus marquant du Moyen Age, et son Guide comme l’œuvre philosophique juive la plus importante de tous les âges… Le Guide des égarés a influencé toute la pensée philosophique juive ultérieure, qui s’y est constamment référée. »

        Léotard ( que l’on voir en intro de la vidéo ) est mouillé jusqu’au coup dans plusieurs affaires très très malsaines. Ses propos n’ont donc strictement aucune valeur.

         
      • kali forni

        7 novembre 2011 at 16 h 25 min

        Eli soit plus clair je ne comprends pas ton énervement….qu’est ce que j’ai pu écrire pour que tu sois si énervé ?

         
    • yannick

      7 novembre 2011 at 19 h 13 min

      Waw, au moins un français qui se réveille

       
  9. pm

    7 novembre 2011 at 11 h 30 min

    bravo a cet auditeur dans la video, que les banquiers crevent tous, laissons les dans la merde, ils ont joués avec notre argent et nos vies, ils ont perdues, que l »ont les laissent crever maintenant, et le triple aaa francais, rien a foutre, c’est pas lui qui paye mes factures.

     
    • librezen

      7 novembre 2011 at 11 h 41 min

      La meilleure façon de se protéger du problème du triple A est de redonner à l’Etat de battre monnaie, donc d’emprunter à taux 0. Donc de revenir sur la loi de 1973.
      Si l’Etat n’a plus l’obligation d’emprunter sur les macrhés alors le système de notation n’a plus de raison d’être.

       
      • kali forni

        7 novembre 2011 at 12 h 27 min

        absolument d’accord avec toi.. ce qui est incroyable, c’est qu’aucun politicien n’a jamais parler de cette loi, de voleur ! personne ne l’a même signaler !!!
        Et nous nous payons et gobons tous leurs mensonges…depuis des années…

         
      • librezen

        7 novembre 2011 at 12 h 38 min

        @ Kali forni,
        Si, il y a Dupont Aignant. Voir la vidéo sur le blog d’Eva. C’était auss dans les 100 points de Montebourg. Montebourg est out mais il reste NDA (Nicolas Dupont Aignant).
        Attention, je ne dis pas que je vais voter pour lui. En toute franchise, je n’ai pas assez fouillé son programme pour me prononcer.
        On l’entend de plus en plus s’exprimer à la TV. D’un côté ce la me fait plaisir car il aborde ce genre de sujet systématiquement laissés de côté par les mass média et cela de façon assez clair en plus. Mais d’un autre côté, je pense qu’on lui donne du temps de parole uniquement pour contrer MLP. Je sais (ça au moins, j’en ai la convistion) que je ne voterai pas pour MLP mais je n’approuve pas la méthode qui consiste à se servir de NDA pour contrer MLP. Cela prouve simplement que le tout mou det le nain n’ont strictement rien à nous proposer comme solutions.

         
      • kali forni

        7 novembre 2011 at 13 h 06 min

        Effectivement Dupont-Aignant en parle, mais entre toi et moi, tu le trouve crédible ? il est complètement hors-jeu, et pourtant on le voit de plus en plus, à la télé… c’est a se poser des questions. Montebourg veut une place dans le prochain gvt, donc il sera prêt à tout pour ça. Et Hollande n’envisage pas d’en parler, donc je ne vois pas de changement à l’horizon…je t’assure que tous se valent en politique.. et les prochaines élections sont déjà jouées.
        La démocratie est morte depuis un petit moment, je pense.

         
      • librezen

        7 novembre 2011 at 13 h 23 min

        @ Kali forni,
        C’est sûr que la démocratie est morte depuis longtemps. On ne vit pas en démocratie mais en oligarchie.
        on enchaine les alternances alors qu’il faudrait des alternatives, des vraies.
        Le système actuel est à bout de souffle et doit être remplacé. Tout le monde le pense. Les oligarques pour établir le N.O.M.
        Nous par un système plus juste. Le soucis, c’est que le plan du N.O.M semble être très clair. Pour ls autres, nous, les 99% comme on aime les appeler actuellement, et bien, ça l’est moins.

         
      • quidam

        7 novembre 2011 at 13 h 38 min

        C’est une telle évidence Librezen. Puissent les gens le comprendre à temps!

         
      • quidam

        7 novembre 2011 at 13 h 40 min

        Marine Lepen dénonce également cette loi:

         
      • S10

        7 novembre 2011 at 13 h 44 min

        Marine Lepen parle de la loi de 1973 depuis un moment déjà, avant Dupont-Gnangnan il me semble…

         
      • Damien Skunkoff Didrich

        7 novembre 2011 at 13 h 47 min

        Salut tout le monde.
        Voici la liste des politiques qui dénoncent cette loi 73 :

        Francois Asselineau (UPR), Marine Le Pen (FN), Jacques Cheminade (S&P), Nicolas Dupont Aignan (???) .

        Asselineau me semble crédible bien que je m’en méfie (et que je fasse pourtant parti de l’UPR) , NDA est un ancien « young leader » donc… Cheminade semble crédible aussi mais ses projets de conquête spatiale sont complétèment farfelus ! (quoique…)

        Bref, la seule qui ait une chance d’être élue , c’est Marine le Pen. Mais peut-on faire confiance au FN.
        Person, j’hésite encore, j’enquête depuis des semaines sur le FN et il en ressort que ce parti dénonce cette loi depuis sa création et que ce n’est parti aussi fasciste que les médias veulent nous le faire croire.

        mais entre nous, je ne crois pas que la solution ou le changement viendra des politiques mais bien du peuple. L’espoir fait vivre…

         
      • librezen

        7 novembre 2011 at 14 h 02 min

        @ quidam,

        Bon en même temps, c’est plus facile de mettre en place un système qui vise à la domination d’une minorité sur la majorité car il y a suffisamment de recul et d’expérience à ce sujet.

         
      • librezen

        7 novembre 2011 at 14 h 10 min

        à Quidam et S10,
        Tout à fait mais comme je l’ai expliqué, MLP ne fait pas partie des candidats que j’intègre dans les candidats sélectionnables. Ni Mélenchon d’ailleurs. Que cela soit le NPA ou le FN, ces 2 parties n’ont pas vocation à mettre en place la démocratie donc c’est une raison pour moi minimum pour les rejeter. Je ne répondrai pas à ceux qui voudront m’argumenter que le FN a un objectif démocratique, je considère que ce serait perdre du temps. Je suis en revanche d’accord avec eux pour dire que l’UMPS non plus (ils ne favorisent pas la démocratie mais l’oligarchie) donc comme cela on gagne du temps aussi.
        Ma position actuelle est le vote blanc mais je voudrais que ce dernier soit réellement prs en compte (ce n’est pas le cas actuellement). Si un candidat allie réelle volonté démocratique et vraie remise en cause du système alors je basculerai du vote blanc à ce candidat (je suis xtrèmement sceptique toutefois)

         
      • Biquette Pdt

        7 novembre 2011 at 14 h 16 min

        Je ne prêterais d’argent qui me rapporte 0% d’intérêt à un organisme qui est endetter à plus de 100% ? C’est idée est juste un symbole de souveraineté sont utilité est une machine à inflation n’est pas une solution. Ça permets juste de nourrir un espoir avant l’hyperinflation.

         
      • quidam

        7 novembre 2011 at 14 h 37 min

        Quel(s) point(s) particuliers du programme de Marine Lepen vous pose problème par rapport à vos convictions?
        Si vous regardez mes précédents posts vous verrez que je ne vote pas (par conviction également) je ne cherche donc pas à vous convertir. Mais j’aimerai entendre votre analyse.

         
      • casp

        7 novembre 2011 at 14 h 40 min

         
      • quidam

        7 novembre 2011 at 14 h 49 min

        @casp
        Cet article est un tissu de c….rie.
        Il y aura toujours des banquiers pour vous expliquer que 3+3 font 5.
        Si si, tout est très simple, les « experts » trouveront toujours le moyen de rendre compliqué ce qui leur rapporte.
        Du même niveau mais un peu plus drôle:

         
      • librezen

        7 novembre 2011 at 14 h 49 min

        @ Damien,
        Je suis d’accord avec ton point de vue. NDA, j’ai de vrais doutes (comme Montebourg en fait) sur sa sincérité.
        Je ne pense pas qu’on ait une vraie alternative : d’où mon vote blanc actuel. Il faut peut être que le système s’écroule pour qu’on soit amené à être obligé d’entrer en résistance active contre la mise en place du N.O.M. Mais si cette mise en place passe par une WW3, alors on rsique peut être d’être broyé avant de commencer à résister. C’est là le grand dilemne. L’avantage est que si on n’est pas mort, on n’aura de toutes les façons certainement plus rien à perdre.

        @Biquette,
        l’inflation entrainée par la création monétaire d’un état vient à partir du moment où l’Etat abuse de son pouvoir de création monétaire. C’est clair qu’avec les guignols que l’on a, il y a de forts risques. mais en même temps, le système d’emprunt auprès des marchés n’a pas empêcher les pays de se retrouver en surdendettement (donc d’avoir abuser de l’endettement). On a même penser à la mise en place d’un article dans la constitution qui empêcherait le surendettement. Tiens, tiens… pourquoi on ne pourrait pas l’adapter dans le cadre de la création monétaire ? le rôle du législatif, nos représentants est de fixer le cadre duquel nos gouvernements ne peuvent sortir. C’est le principe. la loi de 1973 et celle de 1913 aux USA avant elle est une pure escroquerie de lapart de l’élite contre les peuples. D’ailleurs, l’IRS est né en 1913 en même temps que la FED et c’est pas un hasard. c’est pour payer les intérêts. Installe une imprimante à billet dans ta cave et on verra si on te laissera longtemps faire.
        Ensuite tu dis : je ne vais pas prêter de l’argent à 0%. Mais justement, la seule solution est d’empêcher la capital de faire de l’argent par l’usure. C’est même l’église qui le dit.

         
      • spark

        7 novembre 2011 at 14 h 52 min

        Je ne pense pas que l’heure est à examiner en détail tous les programmes des candidats alternatifs. Le deal est maintenant est le suivant :

        1- Continuer avec l’oligarchie actuelle,les programmes et les résultats que l’on connait depuis 30 ans.
        2- Envoyer cette oligarchie au tapis.

        Pour atteindre ce but on a le vote , la violence et/ou éventuellement le déplacement de l’épargne vers des institutions bancaire alternatives pour assécher le système (banques coopérative si tant est qu’elle le sont). Au point ou nous en sommes, éradiquer l’oligarchie par le vote ne sera probablement bientôt plus possible. Il suffit de voir comment sont ignorés les bulletins blanc et les abstentions pour se rendre compte de ce qu’il adviendrait si un candidat non souhaité sortait des urnes. L’oligarchie sortante avec le renfort de la racaille bruxelloise s’empresserait rapidement de faire annuler une telle élection.

        Voila à peu près ce qu’il reste comme marge de manœuvre pour la population. Entre le risque des extrêmes et ce qu’on nous propose quel est le moins pire ??

         
      • quidam

        7 novembre 2011 at 14 h 59 min

        @damien

        Notez que je ne cautionne ni ne défend rien. Ma démarche à moi c’est la vérité (ce que je peux en percevoir) 😉

         
      • librezen

        7 novembre 2011 at 15 h 04 min

        @ Casp :
        Il est clair que la seule remise en cause de la loi de 1973 n’est pas suffisante et le système s’est mis en place avant elle. Par rapport à ton artivle, je t’invite à le rapprocher de mon argument d’abus de dépense et la règle d’or.

        @ quidam :
        MLP reste la fille de son père quand même. Ce n’est pas parce qu’elle a l’intelligence de polisser le discours qu’elle remet en cause l’idée du dirigeant fort pour une nation forte etc… Je rapprocherai le FN des jeunes patriotes de Poutine actuellement. Bon ben c’est pas mon idéal démocratique. cela ne veut pas dire que dans le FN et MLP, tout est à jeter. On a tord de tout le temps entrer dans un dualisme simpliste, soit 0 soit 1, tout blanc ou tout noir.

         
      • quidam

        7 novembre 2011 at 15 h 17 min

        @Librezen
        « Bon en même temps, c’est plus facile de mettre en place un système qui vise à la domination d’une minorité sur la majorité car il y a suffisamment de recul et d’expérience à ce sujet. »
        je ne comprends pas ce que vous voulez dire. C’est trop vague pour en tirer des conclusions.

         
      • farabi

        7 novembre 2011 at 15 h 33 min

        @librezen:
        Regardez un peu comment ce représentant de LA GAUUUCHE évite la question sur la loi Rothschild,(plus précisément l’article 123 du traité de Lisbonne qui remplace cette loi) pourtant, posée de manière précise:

         
      • quidam

        7 novembre 2011 at 15 h 41 min

        @Librezen
        Lors d’un échange par mail avec Alain Soral (je ne suis pas un proche, c’est juste qu’il répond quand on lui écrit, vous pouvez tester) je m’étais indigné de voir son ralliement au FN (c’était en 2007 (le mail) ).
        Vous parlez de « Nation forte », je crois que c’est à peu près dans ces termes que je me suis adressé à lui, me demandant comment un type que j’avais vu à la télé et dont le discours (il y a 10 ans) me semblait cohérent pouvait s’acoquiner avec ce genre de personnage (Jean Marie).
        Sa réponse à l’époque m’avait fait réfléchir et, devant ce qui s’annonce, continue de le faire.
        Voici en quelques mots ce qu’il m’a répondu il y a bientôt 5 ans (je résume):
        « Que vous n’appréciez pas Jean Marie Lepen soit. Nous sommes face à une menace bien plus grande que ce que vous semblez concevoir et je la nomme l’Impérialisme. Face à cela il faut trouver une structure politique capable de remporter les élections. en connaissez-vous une autre qui puisse peser face à l’urgence? »
        Voilà en gros la teneur de l’échange. Je ne défend pas le FN, en revanche j’ai acquis la conviction que l’UMP et le PS sont DIRECTEMENT RESPONSABLES de la « crise » actuelle.

         
      • librezen

        7 novembre 2011 at 16 h 04 min

        @ Spark :
        Tableau de la situation bien dressé. Je ne puis qu’être d’accord. voter pour un parti extrème est effectivement un risque.

        @ Quidam :
        Je veux dire que la domination de la majorité par une minorité a été largement expérimente depuis longtemps et que ce recul et cette expérience permet d’être efficace dans son renforcement. La démocratie réelle semble n’avoir existée historiquement qu’à une époque : la Grèce de Solon.

        @ Farabi :
        J’ai déjà vu et il me fait pitué et en même temps me mets en rage. Je ne peux imaginer qu’il soit stupide (ce serait trop facile) donc je pense qu’il est vraiment un soldat à la solde de l’oligarchie déguisé en socialiste bien pensant. Cet homme n’a vraiment aucun intérêt pour la collectivité, il devrait être ignoré si il n’était pas dangereux.

        @ Quidam bis :
        Je suis conscient qu’une partie de mon raisonnement sur le FN est en partie influencé par la bourrage de crâne depuis plus de 20 ans déjà. En revanche, mon instinct fait que je ne les sens pas, je n’ai pas confiance. Il est possible que mon instinct me trompe mais c’est peut être aussi un système efficace d’autodéfense, l’instinct. L’UMPS sont directement responsables de la situation et de la mise en place du système, c’est une certitude. mais quand ta maison brûle, faut il se jeter dans le vide ? C’est ça le pb

         
      • PhiliP

        7 novembre 2011 at 20 h 19 min

        Certains d’entre vous sont pathétiques. Ils critiquent le système mais ne font rien pour le changer et n’en n’ont sans doute même pas le courage mais ça c’est une autre affaire…..Pour être clair : Le vote blanc ne changera strictement rien à l’affaire, d’ailleurs les blancs ne sont même pas comptabilisés !

        Ca me fait directement penser à un voisin qui me bassine depuis des années qu’il est anticapitaliste et qu’il méprise les banquiers etc, mais qui met tout son fric à la banque : Je me suis moi-même rendu compte de ce paradoxe après que j’ai commencé à retirer le mien et ai donc suggéré à ce voisin de faire pareil afin de mettre ses idées en conformité avec ses actes. Il s’agissait d’une proposition sans obligation aucune d’y souscrire et qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire ….mais Il a alors abandonné l’arrogance (moi je moi je) pour une rhétorique fumeuse ou tout n’est ni noir ni blanc, cette rhétorique qui au final pourrait justifier qu’on ne fit rien mais toujours avec le ton véhément qu’il employait lorsqu’il ergotait sur les banquiers. Assez échaudé par la tournure des choses, je lui ai proposé de finir la conversation dans un endroit plus spacieux….Son ton a immédiatement radouci pour mettre même carrément en veilleuse et bien qu’alors je n’avais pas bougé le petit doigt ni haussé du ton, mon discours devint pour lui beaucoup plus limpide. Je crois qu’il l’est encore !:D

        Je crois qu’effectivement (cette analyse n’est pas de moi) il faut mettre (ou remettre) un peu de virilité dans la politique sans quoi tout est (malheureusement) possible !

         
    • USUM

      7 novembre 2011 at 14 h 43 min

      Les banques ne sont qu’un moyen, la bêtise est la cause…

       
      • quidam

        7 novembre 2011 at 15 h 04 min

        @ Librezen
        Je ne peux encore une fois que vous donner raison:
        le problème est simple: il faut interdire l’usure !
        le reste c’est du blah blah.

         
  10. kristo

    7 novembre 2011 at 11 h 34 min

    Bonjour, HORS SUJET (quoique?)
    J’ai lu ce week end le livre du Prof Fekete « le retour au standard or » qui prévoie plutôt une déflation ( ou une dépression) qu’une hyperinlfation.
    Quelqu’un peut il m’éclairer sur ce sujet?

    Autre chose, quid des prêts bancaires en cas de faillite de celle ci?
    Le prêt est effacé ou la banque nous envoie l’armée (+ un huissier) pour récupérer ce qu’on lui doit?

    Moi qui ne suis pas économiste, ce livre m’a permis de prendre du recul sur le papier-monnaie .

    Merci par avance à tous ceux qui me répondront

     
    • Biquette Pdt

      7 novembre 2011 at 12 h 07 min

      Si l’argent ne circule plus (crise de la liquidité), les gens n’achète plus, les marchés s’effondre (krash) et les prix qui baissent (déflation).

      L’hypothéque et tout les autres actifs de la banque sont liquidé sur les marchés parfois aux enchères. Si ton dossier est solide, elle trouvera une banque repreneur, sinon la maison est saisis et vendu sur le marché. S’il résulte une différence en faveur de la banque, elle s’éteindra avec la faillite de la banque.

      Car une dette ne peux s’éteindre que si le créancier ne la réclame pas ou si l’endetter se mets en faillite.

      NB: Ceci n’empêche pas que c’est les meilleurs moments pour demander un forfait pour « solde de tout compte ».

       
    • Geraldine

      7 novembre 2011 at 15 h 05 min

      On aura inflation ET déflation : ça s’appelle la DEPRESSION HYPER-INFLATIONNISTE.

      – déflation de l’activité, des prix de certains secterus qui étaient en bulle (immobilier, actifs financiers, etc.)

      – hyperinflation des prix des biens de première nécessité et de l’énergie par suite d’une fuite devant la monnaie.

       
      • Biquette Pdt

        7 novembre 2011 at 18 h 37 min

        On peux pas avoir tout en même temps.

        Dans le principe d’une crise de l’endettement des État on a ce processus.

        D’abord on imprime des billets. (inflation)
        ensuite l’économie s’effondre (deflation)
        Ces deux cycles se répète plusieurs fois avant l’hyperinflation.
        On investit (s’endette) dans un new deal, en réimprime des billet (hyperinflation)
        Ensuite on passe à une nouvelle monnaie ce qui permets
        de racheter à vil prix l’ancienne donc de détruire l’ancienne monnaie.
        c’est ce qui c’est passée avec l’euro et il pourrais se passer la même chose avec le retour des monnaie national, ça permettrai de gagner du temps…

        Je comprends ta confusion mais il ne faut pas confondre inflation et inflation.
        Pour le système Keynesien l’inflation est le loyer de l’argent.
        Pour le système autrichien l’inflation c’est la répartition de la valeur des billets entre tous.
        (la valeur d’un bien est définie par le marché qui le détermine par sa rareté)
        C’est deux notions fondamentale qui devrais être enseigner à l’école et que personne ne connait vraiment, c’est ici que se cache la magouille.

        Les deux sont valable et effectifs, on nous fait croire que l’on contrôle l’inflation en régulant le loyer de l’argent (en modifiant les taux d’intérêt sur les bons du trésors)
        Mais c’est pas exacte, on régule plutôt l’inflation crée pas le boom démographie qui lui aussi divise la monnaie ou la richesse du pays plus exactement. Un père divise son salaire entre tout les membres de sa famille, l’état dépense de l’argent dans l’éducation et les infrastructure, et il devras payé des taxe et des impôts. etc..
        Pour gardez le même nombre d’argent et limité l’inflation, il faudrait imprimé un certain nombre de billet égale au naissance. Mais dans ce cas, c’est plus du capitalisme mais du communisme car la fortune moyenne de chacun ne bougerais pas et personne ne serrait enclin marcher sur la tête de son voisin pour lui piquer l’argent nécessaire à payé ses taxe et impôts qui sont aussi de la création monétaire puisque cette argent n’a jamais exister. Voilà comment avec la carotte de l’espoir de devenir riche on stimule la compétitivité.
        Bon tu descendras pas dans la rue comme à dit Ford, tu risque d’être prise pour une tarée.
        (la lecture des premiers paragraphe de l’île des naufragé est très instructive sur ce sujet)

        Puis il y a l’inflation autrichienne, donc l’impression des billets et réguler via le pouvoir d’achat donc l’indice des prix à la consommation, donc le nombres des billets augmente et les prix des produits baisse ou leur qualité augmente c’est ce que calcule le nouvelle IPC ce qui donne l’illusion qu’il n’y a pas d’inflation autrichienne. Comme les devises bouge tout le temps, c’est invisible à cours et moyen terme. P.e la suisse viens d’augmente sa masse monétaire de 30%, mais comme c’est un valeur refuge le francs suisse n’as pas chuter de 30%.
        Parce que le facteur de ce type d’inflation est principalement du aux erreur de gestion de l’état, c’est pour ça que l’inflation galope avec un crise, une guerre ou un recapitalisation/nationalisation.

        Donc ça se vois uniquement sur le long terme, n’importe qui, qui sais calculer peux prendre une pièces en or, calculer sont sa valeur or actuelle et faire la différence avec sa valeur faciale ainsi il verras que l’inflation de sa monnaie et bien dans la valeur des ~2% annoncer.
        Attention 2% par an ne fait pas 70% au bout de 30 ans, mais 100%, les intérêts s’additionne c’est pas une progression linéaire mais une exponentiel. Sur le long terme ça se vois aussi sur l’IPC c’est pour ça que régulièrement on remets l’indice à 100 point et qu’on change le contenu du panier ou les termes du calcul.

        Maintenant que tu connais les mécanismes. Les graphiques publier dans la presse qui passe de l’inflation à la déflation ne sont que l’oscillation qui précède la rupture, il iront en s’amplifiant mais il ne sont pas révélateur de la réalité car les employés ne vont pas changer les prix des produits tous les mois, toute les semaines. il le feront seulement tout les jours quand on serras en hyperinflation, c’est pour ça que ses indices sont ingérable parce qu’entre le moment ou l’argent arrive dans les caisses et le moments ou on dépense cette argent, comme le moment on extraite la matière premier et le moment ou on l’achète au magasin. on ne remarque pas la différence et personne ne la calcule il faut attendre qu’elle soit tellement grande pour qu’elle ne puisse pas être ignorer. C’est la qu’on se rends compte qu’on est en hyperinflation.

        Idem pour la politique monétaire, Il ne faut pas croire que Ben Bernake ne fait que de l’impression si on regarde les QE c’est vrai, mais si on regarde l’indice de la masse monétaire, on vois qu’il détruit des milliards pour garder l’économie à flot. A ce phénomène s’ajoute les faillites qui détruise aussi beaucoup d’argent.C’est pour ça que les indices font le yoyo.
        Mais c’est comme un pièce qui tourne, elle oscille de plus en plus vite et à la fin elle s’arrête net.
        C’est comme un volcan qui éclaircis la voie avant la grandes éruptions. Tout la nature est basé sur ce principe, il n’y a pas de frontière définissable entre les couleurs de l’arc-en-ciel, la définition des mots, les actes des gens ou le bien et le mal. Comme il n’y a pas de pourcentage défini entre l’inflation et l’hyperinflation selon la BCE c’est plus de 40% selon d’autre c’est à partir de deux chiffres c’est pas quantifiable car c’est un question de confiance, c’est comme le cerveau d’une femme, quand la goutte à faire déborder le vase, la décision est prise, mais nul ne sais ce qui va rompre la confiance.

        Maintenant pour répondre à ta questions sur l’augmentation des prix des vrais valeurs.
        L’augmentation des matières première est clairement un autre sujet, il faut que tu pense avec deux coup d’avance et que tu te projette dans un futur à 4 ans. D’abord, les banquiers sont depuis longtemps passer à d’autre marché. Des marchés qui restaurent la confiance des investisseurs seul manière d’appâté le chaland en ses périodes trouble.

        En l’occurrence, il sont passée à un étalon « matières = valeur ».

        [mode banquier:ON]
        Oui c’est vrai on va vers un grosse crise, mais le monde ne va pas s’arrêter de tourner.
        Mais se qui repars en premier après un crise c’est l’industrie donc si vous investissez dans les matières, vous êtes non seulement dans le train de la prochaine bulle qui va vous rapporter beaucoup d’argent, mais vous avez aussi l’assurance que votre matière ne reviendras pas à un prix nul, car même si la crise s’éternisent vous pourrez toujours revendre votre matière à 60% de son prix. Par contre si vous investissez en bourse ou en bon du trésor et qu’il font faillite votre investissement vaudras 0 Francs.
        [mode banquier:OFF]

        Donc il spécule sur les matières premières via les ETF. Les réserves constituer par les grandes banques pour manipuler les cours en sont la preuve et le ratio de 1:1 sur les options des Futur de l’or décider aujourd’hui va concrétiser le fossés entre le papier et le physique. Regarde les prix de l’or des gens aujourd’hui on préfère avancer l’argent pour payé les millions d’once qu’il ont réserve à 2500$ pour 2012 plutot que de liquider ces positions.

        Parce que comme la crise s’enlise, la bulle des matières premières est entrain d’éclater (c’est juste la prochaine crise après les CDS/CDO) ça a commencer cette été. Mais, il s’en foute, il sont déjà entrain d’investir dans l’économie de guerre. C’est pour ça que les prix des matières première on explosé et qu’on a l’impression que les prix ont augmenté ce d’autant qu’au début de l’année tout le monde à remplis ses stocks. Mais dans quelques temps, la crise des matières première de cette été va arrivé dans les rayons, on le vois déjà un peu avec le prix de électroniques de loisirs.

        Ensuite dans cette politique des prix poussé à la hausse afin de faire croire que toutes est sous contrôle, on as une manipulation flagrante de quatre indices: l’or, l’argent, le pétrole et l’immobilier. les deux premiers parce qu’il sont l’indicateur de la confiance en la monnaie, le pétrole parce qu’il est l’indicateur de l’inflation/consommation et l’immobilier parce qu’il est l’indicateur de la croissance/travail.

        En d’autre terme, ma maison prends de la valeur parce qu’il y a du travail dans ma région, je consomme parce que les prix du pétrole sont bas et j’ai confiance dans ma monnaie parce que l’or n’explose pas…

        Mais si tu vas dans les statistiques disponible et que tu fais population – employée, tu verras qu’il n’y a pas de travail, si tu vas voir l’indice Baltics tu verras qu’il y a 5x moins de supertankers (pétrole/gaz/contenaire) sur les mer, Si tu divise la masse monétaire par le PIB tu verras que ça mets l’once d’or à 15’000$ et si tu vas voir les emplois dans la construction ou les demande de permis de construire, tu verras que c’est pas la joie.

        Voilà j’espère que dans ses conditions tu comprends que l’offre est immense et que la demande est presque null (on se prépare à encaisse le choc) et qu’ainsi je finisse par peaufiner le processus de connaissance que tu as engager en venant ici.

         
  11. yackfr

    7 novembre 2011 at 11 h 40 min

    Voilà deux questions excellentes, je rajoute la mienne : quel est l’impact du passage à une économie de guerre sur les conditions de vie de la population française (pour une fois que nous ne serons pas nés sur le chp de bataille)?

     
    • Al

      7 novembre 2011 at 11 h 46 min

      Les tickets de rationnement et le marché noir, à mon avis .

       
      • Alcide

        7 novembre 2011 at 11 h 58 min

        Je peux fournir des tubercules de topinambour.
        Excellent rendement , conservation , valeur nutritive et gustative.

        Un seul inconvénient très mineur , ça produit des gaz , mais ça peut être ludique et convivial , comme on dit en hexagonal.

         
      • Al

        7 novembre 2011 at 12 h 03 min

        @alcide;
        si vous connaissez le goût des topinambour, vous savez que ce n’est pas très bon . Je préfère la binje . Elle se conserve aussi presque un an avant de germer et ramolir . De plus, on peut tout faire avec .

         
      • Alcide

        7 novembre 2011 at 12 h 10 min

        Le topinambour , ce n’est pas le rutabaga ,C’est très bon , chair blanche , goût de fond d’artichaut , pas de traitement , pousse en presque tout sol et 4 à 5 kg par pied.
        Peut nourrir la famille , les poules et le cochon.

        Je le fais savoir en cas de crise…

        Je plante aussi ,dans mon jardin, des pommes de terre ,bien sûr.

         
      • La Mésange

        7 novembre 2011 at 12 h 52 min

        A Alcide,
        Vous plaisantez ! c’est délicieux les topinambourgs !! goût proche du coeur d’artichaut, je trouve. J’en ai plein le jardin, ça se reproduit tout seul d’une année sur l’autre. Je mange les tubercules, et mes lapins les tiges et les feuilles, tout le monde en profite !

         
    • Biquette Pdt

      7 novembre 2011 at 12 h 25 min

      L’état réquisition les terrains pour nourrir le peuple ou impose des prix d’achat pour l’armée.
      L’état levée de fonds par l’effort de guerre, l’état crée des bon du trésors et des collectes pour lever des fonds afin de s’armer, si ça ne suffit pas elle promulgue des saisis, sur les métaux précieux d’abord puis sur d’autre produit nécessaire à l’effort, c’est très divers ça peux aller du 4×4, au siphonnâge des véhicule et des citerne à mazout; les grands classiques. A des situations plus cocasse liée aux ressources nationale comme la séquestration des casseroles en ferrailles pour faire des obus ou des casseroles en alu pour faire des avion. P.e: à l’époque de Napoléon ce fut les boutons pour faire des uniformes et le bouton devient une monnaie d’échange.

      Suivant les pays ceux qui ne participe pas sont considérer comme des traitres et son mis dans des camps avec les objecteur de conscience, les homosexuelles et le étrangers. (voir vos lois martial) les cas sociaux, les chommeurs, les femmes au foyer et les handicapés sont envoyé dans des usines ou des camps de travail afin de soutenir l’aide en échange du gite et du couvert.
      Les retraites seront utilisé à des tâches moins contraignante comme garder les enfants assurée la surveillance ou la messagerie, un peu comme les scout à l’époque.

      Mais tout ceci interviens progressivement jusqu’à que la situation exige une implication totale dans un péril nationale.

       
      • S10

        7 novembre 2011 at 13 h 47 min

        Si on commence à parler d’état de guerre, il vaut mieux aussi faire des réserves de plomb, en plus de l’or et de l’argent, du potager et autres précautions…

         
      • Biquette Pdt

        7 novembre 2011 at 14 h 19 min

        Relit Sun Tzu, si tu n’est pas prêt à tout perdre y compris ta vie. Tout stratégie est vaine, car tu as déjà perdu, Y’a aussi Luc 17/33 si tu préfère la bible, « celui qui veux sauver son âme la perdra, celui qui est prêt à la perdre la sauveras. »

         
  12. Martin Galemard

    7 novembre 2011 at 11 h 46 min

    Bonjour à tous,

    Si l’Angleterre manque d’or, elle peut toujours s’adresser aux cousins australiens : http://www.rtl.be/videos/video/368669.aspx?CategoryID=639

    Une pièce d’or d’une tonne à l’effigie de la reine d’Angleterre ! Plus de 40 millions d’euros…

     
  13. barge

    7 novembre 2011 at 11 h 53 min

    Il y avait eu la « Drôle de Guerre » avant la débacle de 1940, à la vue de ce qui se passe aujourd’hui, on peut presque parler pour l’instant présent, de la « Drôle de Crise » avant que le ciel ne nous tombe sur la tête.

    En 1992/1993, lors de la récession, il y a avait eu une flopée de liquidations judiciaires. Mais depuis la crise de subprime, on n’a pas assisté à des faillites en cascade. Les milliards injectés ont permis de ralentir la chute mais ne suffira pas à l’éviter (à ne pas confondre aves léviter).

    Certes le chômage a augmenté, certes le nombre de procédures judiciaires est en hausse, (Voir ici : http://altares.fr/index.php/publications/etudes-altares/defaillances-dentreprises), mais cela ne ressemble pas à une déflagration économique.

    Je rejoins totalement T. Noé quand il écrit dans un précédent billet que la crise n’a pas commencé.

    Tout se combine comme un immense mouvement de ciseau qui va broyer une grande partie de la population.

    Le premier mouvement va se traduire par des faillites et des licenciements massifs, qui ajouté aux politiques de rigueur, va se faire s’effondrer la demande.

    Le second mouvement va anéantir une grande partie du patrimoine des ménages quand le marché de l’immobilier, gonflé artificiellement par la politique des taux bas, va s’effondrer à sont tour.
    Même s’ils ne chutent pas brutalement, il sera de plus en plus difficile de rembourser les emprunts contractés pour ceux qui auront perdu leur travail et/ou qui verront leur revenu éroder par l’inflation (des produits alimentaires) ou des nouveaux impôts.

    A terme le prix de l’immobilier sont complètement déconnectés des revenus des ménages depuis trop longtemps.

    Lire ici cette excellente étude sur ce décalage :

    http://www.immobilier-danger.com/Friggit-septembre-2011-un-324.html

     
  14. Alcide

    7 novembre 2011 at 11 h 54 min

    Bruits de guerre , de nombreux liens , des déclarations officielles , tout pour paniquer.

    http://europebusines.blogspot.com/2011/11/lord-stirlings-news-blog-europe_06.html

    La der des der en préparation .
    Les paris sont ouverts pour le déclenchement .
    Après le rapport bidon de l ‘AIEA , qui n’a jamais visité Dimona , pourquoi ?

    Je propose donc à partir du 11 11 2011.

    Il faut savoir garder espoir,la quatrième guerre , ce sera avec des bâtons , c’est nettement moins meurtrier.

     
    • kali forni

      7 novembre 2011 at 13 h 58 min

      ça s’appelle la stratégie du choc…je conseille de regarder cette vidéo, elle permet d’avoir une idée de tous les évènements qui ont une raison bien spécifique d’être.

       
    • marc153

      7 novembre 2011 at 14 h 36 min

      C’est Einstein qui l’avait dit: « je ne sais pas avec quelles armes la troisième guerre mondiale sera faite, mais je le sais pour la quatrième: des cailloux et des lances ».
      Pour le 11/11/11, il va se passer quelque chose, mais quoi? mystère et boules de gommes… on en reparlera samedi 😉

       
      • kali forni

        7 novembre 2011 at 15 h 59 min

        j’ai peu être un début de réponse …Les turcs comptent attaquer la Syrie le 11 novembre date anniversaire symbolique…
        #Turkey plans to « zerg rush » #Syria with trash soldiers/militants on the 11/11. The anniversary of when the #Ottoman-s lost Syria to Europe.

         
      • Colombin

        7 novembre 2011 at 16 h 49 min

        Il pourrait tout aussi bien se produire qqchose le 09.11.11…

         
  15. id...

    7 novembre 2011 at 11 h 57 min

    C’est extrêment émouvant d’entendre cette vérité hélas pas encore facile à comprendre pour la masse, vautrée qu’elle est devant sa tv xxl achetée à crédit.
    Lève toi peuple de France, tu n’es pas encore mort même si on t’a vendu à vil prix !

     
    • luc

      7 novembre 2011 at 13 h 02 min

      Je me dis que la masse vautrée aura la juste récompense de sa passivité: elle sera taillée en pièces. Piètre consolation quand même.

       
    • id...

      7 novembre 2011 at 17 h 28 min

      Quel désordre, j’avais parlé de la viedo de rmc!

       
  16. barge

    7 novembre 2011 at 11 h 58 min

    @kristo

    Pour ta deuxième question : si une banque fait faillite, les actifs de la banque sont revendus à une autre banque, en l’occurrence, cela veut dire que ton prêt change de main, et que tu devras assumer encore le paiement des traites restantes.

    Le passif est assumée par les détenteurs de créances de la banque.

     
  17. barge

    7 novembre 2011 at 12 h 04 min

    kristo

    Pour ta première question :
    « J’ai lu ce week end le livre du Prof Fekete « le retour au standard or » qui prévoie plutôt une déflation ( ou une dépression) qu’une hyperinlfation. »

    Même si la machine à imprimer la fausse monnaie fonctionne à plein, cet argent ne va pas dans la poche des ménages, la preuve nos salaires stagnent et notre pouvoir d’achat baisse.

    En plus dans ce contexte de crise, les ménages font attention à leur dépense.

    Quand l’effondrement interviendra, il y aura une chute de la demande des biens de consommations (hi fi, auto, habit., immobilier..), ce qui provoquera une chute des prix et l’attentisme des consommateur qui voudront retarder leur achat pour avoir des prix encore plus bas… ce qui provoque la déflation.

    Par contre je pense que certains produits verront leur prix s’envoler, notamment ceux des produits alimentaires…

     
  18. Lionel

    7 novembre 2011 at 12 h 13 min

     
    • Doyle

      7 novembre 2011 at 13 h 56 min

      excellent Lionel : ton site est un bonheur

       
  19. kali forni

    7 novembre 2011 at 13 h 37 min

    j’ai trouvé cette vidéo interessante, concernant dsk et les usa..http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=2731#NAVIGATION

     
  20. yackfr

    7 novembre 2011 at 14 h 02 min

    Au fait, que disait baba vanga?
    2001 : Automne: Attentat aux Etats-Unis par des oiseaux d’aciers venus du Moyen-Orient. Le sang des innocents sera versé

    2008 : Election d’un président noir aux USA
    2010 – Troisième Guerre Mondiale. Guerre qui commencera en novembre 2010 and et finira en octobre 2014. Avec le début d’utilisatation d’armes chimiques et nucléaires.

    A l’aube de l’hiver 2011 : Début de la troisième guerre mondiale entre l’occident et plusieurs pays musulmans. Une guerre sans précédent qui verra l’utilisation d’armes nucléaires, chimiques et d’ une nouvelle arme américaine permettant le refroidissement climatique. L’hémisphère Nord sera entièrement détruit.

    2012 : 13 Baktums
    2014 : Fin du conflit. L’ordre mondial sera totalement modifié. La Chine s’imposera comme le première puissance mondiale. L’Europe préparera sa reconstruction et la poursuivra jusqu’en 2025.

     
    • clavreul

      7 novembre 2011 at 14 h 43 min

      Si à partir de 2010 nous décalons tout d’une année je suis d’accord avec vous yackfr.

       
      • yackfr

        7 novembre 2011 at 15 h 49 min

        Attendez, si on considère les révolutions arabes, dont la Tunisie dès décembre 2010, et qu’elles furent précipitées par les services occidentaux, ne serait-ce que par la manipulation des prix des produits de base alimentaires, ça colle, non?
        Mais je me méfie aussi de baba vanga qui prétendait que des êtres supérieurs lui montraient des visions et que ces êtres nous contrôlent. Disons qu’elle renseigne plus sur le plan qui se joue contre Dieu que sur le Plan de Dieu.
        Songeons que si les satanistes croyaient tous qu’ils échoueront pour finir dans le feu éternel, il y en aurait moins. Ils croient peut-être en les mêmes entités que baba vanga et veulent réaliser leurs prophéties…

         
    • casp

      7 novembre 2011 at 14 h 52 min

      Il ne faut pas donner foi à de telles prophéties.
      Rien n’est jamais joué d’avance.

      Notre seule ennemi c’est le défaitisme.
      Action, action, action.

      Vous voulez vous lancer dans un potager à cause de la crise ?
      Oubliez donc la crise et la survie, et lancer vous dans un potager car c’est de toute façon ce dont on a besoin pour l’avenir de l’humanité, parceque c’est extrêment plaisant et pour diverse autres raisons positives ! Parlez en, montrez aux autres comme c’est facile de changer de paradigme etc…

      Bref ne soyons jamais contre, soyons toujours pour !
      Et ne doutez pas, tout est possible si vous le décidez.

       
      • clavreul

        7 novembre 2011 at 19 h 06 min

        Il y a cetainement des personnes qui pensaient comme vous dans les années 1910 et 1930.

         
    • quidam

      7 novembre 2011 at 15 h 14 min

      @yackfr
      Je crois pour ma part que l’avenir sera ce que nous en faisons. Ce que chaque pensée qui nous est donnée à percevoir par le libre arbitre construira. Si l’avenir était figé, pourquoi Dieu nous aurait donné le libre arbitre?

       
  21. barge

    7 novembre 2011 at 16 h 59 min

    Pour compléter ce que je disais plus haut…

    http://lexpansion.lexpress.fr/economie/voici-les-nouvelles-mesures-de-rigueur_269127.html

    Le dispositif Scellier sera supprimée fin 2012.

    Ce qu’il faut savoir c’est que le Scellier (en soi scandaleux) soutenait la construction de logements en France.

    Je vois au moins Trois conséquences à sa disparition :

    – la baisse du nombre de mise en chantier de logements neufs et aussi une baisse des prix parce que le Scellier profitait aussi à l’aménageur qui facturait plus chers les logements bénéficiant de cet avantage fiscal.
    – la faillite de nombreuses entreprises du bâtiments liée à cette baisse de construction de logements neufs.
    – un effet plus pervers, des difficultés financières pour les collectivités locales. Avec le boom du marché de l’immobilier, de nombreuses villes, prises par l’esprit des pharaons ont multipliés les chantiers de logements, bureau. La suppression du scellier associée au prix délirant de l’immobilier va faire que des programmes de logements finiront par soit s’arrêter, soit par être brader, mettant les villes via leur SEM, dans la nécessité d’essuyer les déficits des opérations.

     
  22. Doyle

    7 novembre 2011 at 17 h 27 min

     
    • Alcide

      7 novembre 2011 at 18 h 29 min

      Bonhomme rien comprendre , vidéo en british sous titrée en serbo-croate …
      Il y a t-il une âme charitable et polyglotte dans le voisinage ?

       
      • La Mésange

        7 novembre 2011 at 19 h 20 min

        Désolée, je n’ai pas le courage de visionner une vidéo de plus sur « la fin du monde approche », ou « la planète x va nous percuter »…L’anglais ne me pose pas problème, c’est juste le sujet qui le fait…. lisez plutôtTintin, ils en parlent, c’est en français et c’est tout pareil en beaucoup plus chouette !

         
      • Alcide

        7 novembre 2011 at 19 h 47 min

        @ La Mésange

        Un bonne idée chère consœur.
        NB : c’est Al qui n’aime pas les topinambours , moi j’aime bien .
        je les mets aussi en garniture de la pizza ,après cuisson à l’eau et sautés a l’huile d’olive et l’ail , pour remplacer les fonds d’artichaut.

         
      • Zappata

        7 novembre 2011 at 19 h 55 min

        @ Alcide

        C’est la traduction en sous-titres français

         
      • Alcide

        7 novembre 2011 at 20 h 12 min

        @Zappata
        Merci , mais toujours en serbo-croate …
        Je vais lire Tintin.

         
      • La Mésange

        7 novembre 2011 at 20 h 17 min

        A Alcide :
        En pizza je n’ai jamais essayé, mais sautés oui, c’est comme ça que je les préfère ! miam miam ! J’en ai des kilos dans le jardin qui grossisent tranquillou en ce moment.
        J’essaierai sur la pizza, mais il faut les faire sauter avant ou bien on les met crus sur la pizza avant d’enfourner ? 🙂

         
  23. solnis

    7 novembre 2011 at 18 h 52 min

    Le potager je veux bien, les rutabagas et les topinambours ok. Mais je ne vois pas pourquoi je devrais me restreindre alors que les députés touchent le chômage pendant 60 mois s’ils ne sont pas réélus ou qu’à L’UNESCO les salaires ne sont pas imposables ou qu’à la Halte Garderie du Conseil de l’Europe, les gamins de 3 ans on leur sert du caviar pendant que ma famille va être aux tickets de rationnement ! Je suis d’accord avec l’auditeur de RFM : que les corrompus nous rendent ce qu’ils nous doivent !

     
    • La Mésange

      7 novembre 2011 at 20 h 19 min

      Oups, je viens de relire, et j’avais mal lu : donc c’est « cuits à l’eau » avant…merci pour la recette Alcide !

       
      • La Mésange

        7 novembre 2011 at 20 h 20 min

        PTDR la vidéo ! cn’est pas du serbo croate, c’est du grec ! (au sens propre)… 🙂 🙂 🙂

         
 
%d blogueurs aiment cette page :