RSS

Archives Mensuelles: octobre 2011

Trader Noé – Analyse du 28 octobre 2011

TAprès avoir consolidé sur la résistance des 3350 points, le cours du Future CAC 40 s’est rapproché des 3430 points.
Il est peut être sage d’alléger une partie des bénéfices réalisés sur le rebond technique.
Tant que le cours évolue au-dessus des 3350, le rebond peut se poursuivre. Cependant, n’oubliez pas le GAP laissé après la flambée d’hier.

Nous restons très prudents car dès que Mario Draghi arrivera aux commandes de l’imprimante, tous les coups sont permis.
Et en théorie, le marché ne pourrait que monter « temporairement » si on comble les dettes avec les billets fraichement imprimés.
C’est une supposition, mais si une agence de notation intervenait sur un grand pays européen cela remettrait tout en cause probablement.
Espérons que cela ne soit qu’une supposition.
Nous n’oublions pas le grand visionnaire Jacques Attali qui parlait du G 20 (avec 20 VAIN) il ne dit pas de telle chose par hasard.

Pour l’instant, le constat extraordinaire est que le marché américain se porte bien mieux que l’indice CAC 40.

Alors, pour l’indice Future CAC 40, nous surveillerons les 3430 points. Si ce niveau est franchi en clôture, l’indice pourrait se rapprocher de la résistance des 3600-3630 points.

Concernant l’EURUSD, nous avions mentionné que le cours pouvait rebondir et se diriger vers 1.395-1.415. Le niveau a été atteint et présente une résistance importante à 1.43. Si les 1.43 était franchi, la prochaine résistance pourrait se présenter à 1.4730-1.485.

Pour ceux qui débutent, un support est une droite qui passe par des points stratégiques bas. Tant que le cours rebondit à la hausse sur le support le cours peut aller chercher un plus haut. De même, une résistance est une droite qui passe par des points stratégiques hauts. Tant que le cours rebondit à la baisse sur la résistance le cours peut aller chercher un plus bas.
En général, si le cours casse à la baisse un support le cours peut aller en dessous. De même si un cours dépasse une résistance le  cours peut aller au-dessus.
C’est la raison pour laquelle nous pouvons parler d’inversion de tendance. Cependant, parfois il s’agit aussi de faux dépassements.
Le money management (la façon de gérer des positions, les stops) est très important.
C’est à vous de le faire. De notre côté, nous essayons uniquement d’apporter les points clés et les tendances actuelles tout en parlant des tendances de fonds.

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 28 octobre 2011 dans Non classé

 

Ttrader Noé – Objectif atteint !

L’indice CAC 40 s’est rapproché de la zone de résistance proposée ce matin.
Certains attendaient une réponse de Trader Noé. Une personne de pseudo « solareruption » a bien répondu à notre place.

Nous l’avons mentionné à de nombreuses reprises, nous essayons d’apporter une lecture de la tendance.
Effectivement, actuellement la paire USDCHF est à 0.87. Cependant l’article qui indiquait une tendance baissière a été écrit en avril et le cours est passé de 0.9 à pratiquement 0.7 un support mentionné.
Il est très important de comprendre comment fonctionne un support et une résistance.

Comme nous le disons souvent la tendance de fond sur l’indice CAC 40 reste baissière. Bien sûr, l’Europe essaye de faire le nécessaire pour sauver la situation et heureusement.
Cependant, comme vous l’avez compris, certains semblent avoir des intérêts différents et il est regrettable de ne pas avoir eu depuis longtemps d’autres agences de notation européennes.

Depuis début octobre, et nous l’avions mentionné (relisez les articles précédents), nous sommes dans un rebond technique haussier qui s’effectue dans une tendance de fond baissière. Nous avions bien insisté sur le point de bascule des 1230 points sur le E-mini SP 500.

Désormais la résistance phare sur le CAC 40 est à 3350 points. Nous l’avons testée et il faut aussi savoir prendre une partie des bénéfices.

Pour valider, une poursuite de la hausse vers 3430, il est impératif que le CAC 40 franchisse en clôture les 3350 points.
Surveillez très attentivement ce niveau d’autant plus qu’un GAP important s’est également crée par rapport à la journée d’hier.

Nous remercions tous les lecteurs et les personnes qui laissent des commentaires constructifs. Nous pensons notamment à Clavreul qui nous suit depuis le début.

 
72 Commentaires

Publié par le 27 octobre 2011 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 27 octobre 2011

Le point pivot des 1230 sur le E-mini SP 500 fonctionne bien. Après une brève hésitation hier, celui ci est repassé au-dessus en entrainant l’indice Future CAC 40 qui gagne actuellement 3.2% à 08h30.
Comme nous l’avions écrit il y a une dizaine de jours, le rebond des indices pouvait se poursuivre tant que le E-mini SP 500 était au-dessus des 1230 points. C’est bien ce qui s’est passé dans un contexte difficile.
La résistance des 3250 sur le Future CAC 40 a été atteinte. Désormais, il faudra surveiller la résistance phare 3330-3350 points.

Encore une remontée qui s’est faite dans la nuit alors que les marchés étaient fermés. Les investisseurs ne pouvant pas vraiment en profiter.

Nous restons tout de même très vigilants d’autant plus que le « Banquier Anonyme » a pris contact avec l’agence LIESI. Il reste très noir sur les prochains jours et mois. Il vous avait parlé des bancaires il y a quelques semaines. Il semblerait qu’un scénario de baisse par effets dominos se mette en place sur l’ensemble du marché. La zone actuelle des indices pourrait s’apparenter au sommet du Mont Blanc par rapport à ce qui risque d’arriver.

Nous vous tiendrons informés dès que nous aurons plus d’informations. En attendant, surveillez les résistances des 3330-3350 points.

 
49 Commentaires

Publié par le 27 octobre 2011 dans Non classé

 

Grèce : gestion du problème au quart d’heure mais les politiciens n’ont pas de solution

Les discussions au sujet de la Grèce ne cessent de traîner en longueur et le plus dramatique est que cela ne sert à rien ! La discussion du quart d’heure tourne autour de ce que les banques doivent lâcher. Selon plusieurs sources, l’Institut de la finance internationale (IIF), le lobby mondial des banques, propose une décote volontaire de 40% tandis que les dirigeants européens mettent la barre plus haut, entre 50% et 60%. Le risque, « si on pousse trop loin la décote, est de pénaliser les comptes des banques », a prévenu Thomas Rocafull, du cabinet Sia Conseil, qui estime qu’une bonne solution « consiste à couper la poire en deux, à 50% ». « Toute la question est de savoir si on pourra encore dire qu’il s’agit d’une restructuration volontaire de la dette grecque », a relevé Pierre Flabbée, analyste de Kepler Capital Markets. En tout cas, si le principe d’une décote de 50% était adopté, l’impact serait « gérable » pour les banques françaises, premières détentrices étrangères de dette souveraine hellène, assure Pierre Flabbée.

Dans le cas contraire, les CDS seraient déclenchés. Ces contrats d’assurance contre le défaut de remboursement d’une dette sont vendus par les assureurs ou les banques, qui subiraient de nouvelles pertes en cas de déclenchement. Surtout, cela démultiplierait les risques de contagion de la crise à des poids lourds comme l’Italie ou l’Espagne.

Afin de permettre aux banques d’amortir le choc et de se consolider en vue d’une éventuelle contagion de la crise à d’autres pays de la zone euro, l’UE préconise de relever d’ici mi-2012 le ratio de fonds propres « durs » des établissements bancaires à 9%. Le montant global de la recapitalisation nécessaire a été fixé autour de 108 milliards d’euros par les Européens, selon des sources diplomatiques. Des fonds que les banques devront trouver elles-mêmes, avant de se tourner ensuite à défaut vers leurs Etats, puis seulement en dernier ressort vers le Fonds de secours européen (FESF).

Dans le cas de la France, la recapitalisation devrait être « de l’ordre d’une dizaine de milliards d’euros, c’est-à-dire inférieure aux résultats de ces mêmes banques, ce qui signifie qu’elles doivent pouvoir se recapitaliser sans avoir besoin de demander l’aide des finances publiques », a assuré mardi le Premier ministre français François Fillon. Les banques pourraient ainsi puiser dans leurs bénéfices, réduire les bonus ou les dividendes.

Pour les banques allemandes, deuxième plus gros créancier privé étranger de l’Etat grec, les marchés financiers tablent sur un besoin de recapitalisation de 5,5 milliards d’euros environ. (Extraits: AFP)

Mais selon plusieurs analystes, la solution à la crise de la dette en zone euro ne passe pas par l’augmentation prévue des fonds propres des banques. « Ce n’est pas une question de fonds propres mais de confiance des investisseurs et de capacité de refinancement », assure Thomas Rocafull.
Hier, nous avons eu un court entretien avec le banquier anonyme pour lui demander son avis. Réponse lapidaire: « Ils n’ont plus aucune solution et doivent gérer dans le court terme ». « La confiance vient des marchés et vous comme moi savons très bien ce que recherchent les propriétaires des comptes anonymes qui font les montages que votre Trader Noé sait lire ». « Surveillez les cours des métaux précieux maintenant, et bientôt celui du pétrole. De ce que je vois ici, il pourrait bien y avoir des surprises ».

 
76 Commentaires

Publié par le 26 octobre 2011 dans Non classé

 

Fin 2012, B. Obama rêve toujours être à l’affiche, mais à quel prix ?

Le président Obama est tout à fait instruit du plan que d’aucuns, comme le Général Clark, appelle le cabinet fantôme des Etats-Unis. C’est en totale concertation avec ce groupe que Barack Obama a décidé, après des tractations secrètes, de prolonger pour deux ans le mandat du di­recteur du FBI Mueller – sans passer par les auditions obliga­toires au Congrès où les élus auraient pu le questionner sur l’activité de son agence d’espionnage.

Selon le journaliste Mark Hosenball, il n’existe pas d’archives publiques des opéra­tions et décisions de la Commission ultra-secrète qui décide quels citoyens américains le gouvernement peut faire assassiner en raison de la prétendue menace à la sécurité nationale qu’ils font peser. Tout cela relève du Conseil natio­nal de sécurité de la Maison Blanche et les règles, comme les critères employés pour condamner les suspects sans procès sont secrètes. Comment appeler cela ? (Source: Strategic Alert – Extraits)

 
12 Commentaires

Publié par le 26 octobre 2011 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 26 octobre 2011

Dans la première dizaine de septembre, nous avions anticipé la correction du Gold Spot de 1850 à 1550 puis le rebond sur les 1550. Depuis fin septembre, nous étions rentrés dans une phase de consolidation capée depuis plus d’un mois environ par la fameuse résistance des 1700 dollars l’once.
Encore la semaine dernière, nous avions profité d’un petit mouvement baissier de 1680 à 1600 environ.
Hier le Gold spot a finalement franchi la résistance des 1700 dollars l’once.
Le sommet Européen a lieu aujourd’hui et il faudra être extrêmement prudent. Tant que le Gold Spot évolue au-dessus des 1690-1700 la hausse peut se poursuivre. Cependant si le cours repassait en dessous des 1690, il faudrait être très attentif. Sous les 1650, le cours pourrait regagner les 1600 et sous ce dernier palier, la correction pourrait s’amorcer vers 1500-1450 dollars l’once.
Surveillez donc très attentivement les 1690-1700. Les résistances à franchir pour avoir une poursuite à la hausse sont 1870 et 1920 dollars l’once.

Dernièrement dans une interview, Jacques Attali avait précisé le G 20 (20 – VAIN). Cet été, le Gold avait monté fortement alors que les indices boursiers s’effondraient. Certains financiers ont peut être déjà bien anticipé hier les conclusions du sommet…A voir…

L’indice E-mini SP 500 est sur son pivot des 1230 points et l’indice Future CAC 40 perd déjà 0.4 %.
Si l’indice E-mini SP 500 repasse sous les 1230-1220 points, l’indice Future CAC 40 pourrait devenir friable.

Attendons les résultats du sommet.

 
16 Commentaires

Publié par le 26 octobre 2011 dans Non classé

 

Le triple A de la note de la dette française peut être flingué à tout moment

Frappée de plein fouet par la crise de la zone euro, l’économie française menace d’entrer en récession dès le quatrième trimestre, selon des « indicateurs avancés » du cabinet Markit auxquels les analystes accordent généralement un fort crédit. « Le secteur privé français vacille » tandis que la courbe de « l’activité laisse envisager une récession, à moins d’un rapide retournement de tendance », a commenté Jack Kennedy, économiste de ce cabinet.

Par conséquent, les agences de notation entre les mains de qui on sait, peuvent intervenir à tout moment (légitimement) et flinguer le triple A de la note de la dette française. Une autre mauvaise nouvelle bien calée dans le même temps, et les marchés plongeraient de 10 à 15 % en quelques minutes…

 
74 Commentaires

Publié par le 25 octobre 2011 dans Non classé