RSS

Archives Mensuelles: octobre 2011

Charogne : l’Accord Mort-Né

Par Menthalo – L’accord magique signé à 4 heures du matin dans la nuit de mercredi à jeudi pourrait être déjà mort, avant même le sommet du G20. Il semblerait que dans cet accord nocturne, accouché au forceps, il était stipulé qu’un comité de 9 membres délégués par le Bundestag, l’assemblée nationale allemande, devait décider pour l’Allemagne de distribuer ou de refuser des fonds des contribuables germaniques pour le FESF. La Haute Cour de Justice ou Cour Constitutionnelle de Karlsruhe, la Bundesgerichtshof, a statué dés vendredi à ce sujet, déclarant ce comité anticonstitutionnel. De ce fait, la totalité de l’accord semble être caduque.

L’information a été publiée par Jim Willie, qui la tenait de l’une de ses sources, un banquier allemand, qui s’est révélé extrêmement fiable ces dernières années. Information confirmée par Zerohedge, dans la traduction d’un article de Der Spiegel on line:

« Germany’s Federal Constitutional Court on Friday expressed doubts about the legality of a new panel of lawmakers set up by the German parliament to reach quick decisions on the release of funds from the euro bailout mechanism, the European Financial Stability Facility (EFSF). The court issued a temporary injunction banning the nine-person committee in the Bundestag from taking any decisions on the deployment by EFSF of German taxpayer money. »

Le Plan B vient de capoter. Ce week-end, la Chine a annoncé qu’elle ne serait pas le dindon de la farce, ni le sauveur de l’Europe. Vanroupie-de-sansonnet et sa monnaie sans valeur peut aller se rhabiller.

Quelles Conclusions en tirer ?

Chute de l’Euro

La chute de l’Euro avait été enrayée par les différentes tentatives de plans de sauvetage, plus ou moins téléphonées. L’annonce d’un accord, jeudi matin, s’est même traduite par une violente hausse, provoquée par le rachat en catastrophe des massives positions short des hedge funds.
Ces shorteurs se sont repositionnés à la vente au-dessus. Nous devrions voir s’amorcer un retour de l’euro vers les 1,32 en attendant de le voir s’enfoncer vers les 1,20

Le piège s’est refermé.

Le gouvernement en Italie semble en extrême difficulté, les députés refusant d’entériner ce que Berlusconi a promis à Merkal&Sharko. Le Portugal serait pris dans le Vortex de la Grèce et la situation financière de l’Espagne se dégraderait actuellement très rapidement.
Simon Ward de HGI publie que la seule solution restante pour la BCE est de couper les taux d’intérêt et de lancer un QE massif de 10% du PIB européen. Albert Edwards, analyste de
SG global research, a écrit que la BCE va devoir agir dans ce sens malgré le veto de l’Allemagne.

Angela Merkel a pourtant été très claire ces derniers temps, s’opposant catégoriquement à ce que la BCE intervienne et imprime de la monnaie à tout-va. Les Allemands se souviennent de Weimar et refusent de connaître une deuxième destruction monétaire.

Tout est fait pour pousser l’Allemagne à sortir de l’Euro.

Dans sa lettre confidentielle, datée du 22 octobre, Jim Willie affirme que la décision de l’Allemagne de sortir de l’euro remonte à avril 2010. Dans un premier temps, l’Allemagne va remettre en circulation des Deutsch Mark, qui sont déjà imprimés et en place.
Le DM sera une monnaie de transition avant la mise en place de l’Euro-du-Nord, garanti par des matières premières, (or, argent, pétrole,…) probablement au début 2013.

La sortie de l’Allemagne de l’eurozone interviendra probablement vers la fin de l’année.
L’Euro chutera alors au plus bas face au Dollar. Eurocalypse vers 0,8 ? C’est déjà arrivé

Chute des bourses

La chute de l’euro devrait entrainer une violente chute des financières et donc une nouvelle forte chute des bourses.

D’après Lindsey Williams, l’effondrement américain arriverait avec 2 à 3 semaines de décalage. (probablement par le jeu des Credit Default Swaps ). L’un des plus riches fonds souverains du Monde est le Fond Norvégien, riche des revenus du pétrole. Ce fond s’est récemment totalement dégagé des Mortage-backed-Securities, ces hypothèques titrisées US, et s’est allégé fortement de ses US-Tbonds. (Aucun rapport évidemment entre cette information et les attentats en Norvège, qui sont le fait d’un individu isolé)

Métaux Précieux

La semaine dernière, King World News publiait un entretien donné par le “Trader de Londres” sur les ordres en attente sur le LBMA concernant des tonnages massifs d’or, entre 1605$ et 1585 $… soit 100$ plus haut que ce que nous avions prévu initialement pour la baisse. Ce mouvement de baisse de l’Or devrait être extrêmement rapide. Il sera dû, SOIT à une très violente chute de l’Euro et des bourses entrainant une hausse du dollar et un affaiblissement des MPx, SOIT à une manipulation des autorités décrétant une nouvelle hausse des marges, SOIT les deux ensemble. Les autorités savent d’ores et déjà que l’Or va s’envoler au zénith à TCT. Il est parfaitement logique, qu’elles ne veuillent pas que les spéculateurs puissent en profiter avec le levier actuel. La hausse des marges diminuerait une fois encore cet effet de levier.

L’analyse des COT de vendredi révèle que les « commerciaux », comprenez JPM et autres gardiens du Dollar Impérial, après avoir massivement diminué leurs positions de vente à découvert, les ont augmenté cette semaine. Sont-ils dans quelque secret de ce qui se trame à CT ? Ou jouent-ils un simple retardement, un combat d’arrière-garde dont ils n’ont pas à craindre les pertes, qui seront socialisées par la Fed ?

Quoiqu’il en soit, quel que soit le bref mouvement de baisse à TCT, l’Or va s’envoler ensuite vers 3.500$ à une vitesse absolument sidérante. Plus stupéfiante encore va être la célérité des cours de l’or exprimés en Euro. Le silver devrait être plus volatile encore. Il n’y a aucune raison de s’en réjouir, ce sera le signe de l’effondrement de notre société actuelle et d’un confort matériel que nous considérons comme normal. L’accélération de cette dégradation du climat économique se traduira par des mouvements sociaux, comme on en voit en Grèce, en Italie ou ailleurs actuellement.

Ne croyez pas une seconde que les marchés des métaux précieux sont libérés. Cette impression de liberté sera violemment réprimée, les marchés seront encore et encore violemment secoués dans l’année à venir, avec des amplitudes croissantes.

Les banques françaises sont mortes debout. Sarkozy a annoncé lors de son allocution télévisée, qu’il ne les nationaliserait pas.

Jouer cette hausse des MPx ou la chute des marchés avec des produits financiers est donc désormais très risqué. On ne « joue » en bourse que les sommes que l’on accepte de perdre.
Ca pue ! A part Beaudelaire, qui peut trouver autant de poésie à une charogne. Régalez-vous, c’est merveilleusement écrit.

Rappelez-vous l’objet que nous vîmes, mon âme,
Ce beau matin d’été si doux :
Au détour d’un sentier une charogne infâme
Sur un lit semé de cailloux,

Les jambes en l’air, comme une femme lubrique,
Brûlante et suant les poisons,
Ouvrait d’une façon nonchalante et cynique
Son ventre plein d’exhalaisons.

Le soleil rayonnait sur cette pourriture,
Comme afin de la cuire à point,
Et de rendre au centuple à la grande nature
Tout ce qu’ensemble elle avait joint ;

Et le ciel regardait la carcasse superbe
Comme une fleur s’épanouir.
La puanteur était si forte, que sur l’herbe
Vous crûtes vous évanouir.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,
D’où sortaient de noirs bataillons
De larves, qui coulaient comme un épais liquide
Le long de ces vivants haillons.

Tout cela descendait, montait comme une vague,
Ou s’élançait en pétillant ;
On eût dit que le corps, enflé d’un souffle vague,
Vivait en se multipliant.

Et ce monde rendait une étrange musique,
Comme l’eau courante et le vent,
Ou le grain qu’un vanneur d’un mouvement rythmique
Agite et tourne dans son van.

Les formes s’effaçaient et n’étaient plus qu’un rêve,
Une ébauche lente à venir,
Sur la toile oubliée, et que l’artiste achève
Seulement par le souvenir.

Derrière les rochers une chienne inquiète
Nous regardait d’un oeil fâché,
Épiant le moment de reprendre au squelette
Le morceau qu’elle avait lâché.

Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,
A cette horrible infection,
Étoile de mes yeux, soleil de ma nature,
Vous, mon ange et ma passion !

Oui ! telle vous serez, ô reine des grâces,
Après les derniers sacrements,
Quand vous irez, sous l’herbe et les floraisons grasses.
Moisir parmi les ossements.

Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine
Qui vous mangera de baisers,
Que j’ai gardé la forme et l’essence divine
De mes amours décomposés !

Charles Baudelaire

 
59 Commentaires

Publié par le 31 octobre 2011 dans Non classé

 

Le programme mondialiste… vers une impasse

Au forum de Rhodes pour le dialogue des civilisations (6 au 10 octobre), son co-fondateur, Vladimir Yakounine, a dénoncé la mondialisation et le « capitalisme casino ».

Selon le Bulletin du Patriarcat de Moscou, il a déclaré que la crise actuelle était une conséquence de la mondialisation, ayant pour principal résultat « la création d’une économie financière virtuelle, complètement libre et totalement détachée de l’économie réelle. Une telle li­berté, qui s’apparente davantage à de la licence, est devenue une impasse pour le développement de la société ».

 
28 Commentaires

Publié par le 30 octobre 2011 dans Non classé

 

Europe : la salade grecque va faire recette

 

Juste avant de démissionner, Jürgen Stark a co-rédigé un rapport publié par la Banque centrale européenne (BCE), affirmant que la monnaie unique européenne était en danger en raison des dépenses incontrôlées des Etats de la zone euro et de la crise de la dette qui en a découlé. Selon ce rapport, « il faut des sanctions financières automatiques pour les pays dont le déficit dépasse les 3 % du PIB ». L’étude préconise que les déficits budgétaires nationaux soient approuvés au niveau européen en cas de dépassement des niveaux de sécurité et que les Etats soient placés sous tutelle financière si les programmes d’ajustement ne remplissent pas les objectifs.

Cette déclaration de guerre des banquiers centraux contre les populations est si énorme que la direction de la BCE dit ne pas l’avoir encore approuvé.

En attendant, le lecteur apprendra qu’un secteur est en plein développement de recrutement en Grèce : la POLICE. Durant l’été, l’armée aurait entraîné un groupe spécialisé anti-émeutes. Quant au gouvernement grec, qui réclame une réduction des effectifs publics, il a lancé un vaste plan d’embauche de 1 500 policiers et commandé des stocks de lacrymos. Pendant ce temps, la statistique des suicides explose, comme celle du nombre de sans domiciles.

Dans le numéro 187 de LIESI, du 31 juillet 2009, nous citions l’extrait d’un entretien avec l’une de nos sources : « Il faut mettre les gens et les banques à genoux, afin qu’ils acceptent la mise en place d’un programme de centralisation du système bancaire par ce que vous appelez l’establishment ou le cartel bancaire. Dans le même temps, cela va entraîner la ruine des Etats et très probablement, à court terme, la dislocation de l’Europe actuelle. Vous rappelez-vous qu’il y a deux ans, je vous ai dit que les banques iraient à la cave. […] Ce qui se décide au niveau des gouvernements ne tiendra pas. Ils bâtissent ici sur du sable ».

Comme par enchantement, cela arrive en ce moment, et ce ne sont pas les médias qui, cette fois, nous contrediront ! En quelques semaines, les cours des trois plus grosses banques françaises ont perdu entre 40 et 65% ! La faillite de l’Europe pourrait être un objectif atteint, avec une dégradation de la note de la dette de la France, sitôt la mise sur le carreau de Société Générale, Crédit Agricole et BNP par le cartel bancaire.

Voici ce qu’écrit Mohamed El-Erian (l’un des deux cogérants du très influent fonds obligataire américain PIMCO) sur le site du Financial Times  du 23 septembre 2011 : « Il y a tous les signes d’une panique des investisseurs institutionnels envers les banques françaises ». « Si cela dure, les banques n’auront d’autre choix » que de rétablir leurs équilibres financiers « d’une manière drastique et désordonnée », juge M. El-Erian, ajoutant que les particuliers pourraient alors être tentés de suivre les investisseurs institutionnels. « L’Europe serait alors précipitée dans une crise bancaire ouverte (…) provoquant de manière certaine une autre récession ».

Une situation politique détestable avec des scandales à la louche, des banques qui s’effondrent, des Français qui vont prendre connaissance des pertes abyssalles de leurs assurances-vie ; l’Allemagne qui va quitter l’euro ; les avoirs en euros qui sont en voie d’être dévalué de 30 à 80% ; la dégradation de la note de la dette française, etc., bref, le lecteur de LIESI pourra dire à ses proches qu’il le leur avait bien dit. Maintenant… c’est trop tard ! Du moins le spectacle est-il gratuit. [Extrait du numéro 239]

 
65 Commentaires

Publié par le 30 octobre 2011 dans Non classé

 

Les excès de l’euro et des marchés

Par Menthalo – L’euro est en excès…. en cours forcé. 
En daily, s’il ne consolide pas sa vague de hausse vers 1,40, ce serait une anomalie
En Hebdo, les Moyennes mobiles montrent un point d’équilibre entre 39,6  et 38,2
Les accords de sauvetage me semblent tirés par les cheveux.  
Sans l’accord du FMI et sans les prêts des BRIC, qui exigeront des contreparties … nous n’avons qu’un projet d’accord.
Le G20  va t’il résoudre la crise ?
….
Que veulent les BRIC ?
Les BRIC  et tout particulièrement la Chine et la Russie veulent des monnaies garanties par du tangible…. comme l’Allemagne.
Tous les G20 monétaires ont été des  clash … ceux en extrême-orient n’ont pas eu de grand retentissement dans nos médias…
Aujourd’hui, que la crise est très aigüe … une mésentente se verrait immédiatement sur le cours de l’euro et sur celui des bourses.

Pour moi la fête va très bientôt se terminer. Cela pourrait être spectaculaire.

Il est intéressant de constater que les mouvements dit des « indignés »,  occupy wall street, etc …  sont en train de mettre en place une grève générale aux USA.
Je suis curieux de voir le résultat… parce que ce n’est absolument pas dans la culture américaine …
Cette grève générale tomberait le 2 novembre, juste avant le  G20 de Cannes qui se tient le 3 et 4 novembre.

On pourrait facilement y voir une menace politique … 
on se souviendra que le mouvement international des indignés a lancé une action le 15 octobre
et que le site  www.15october.net   a été créé en juillet.
Nom de domaine déposé depuis des bureaux de l’ONU à NY par la femme de l’ambassadeur d’Equateur.
Qui est derrière ces « mouvements spontanés » ? 

 

 
80 Commentaires

Publié par le 29 octobre 2011 dans Non classé

 

Votre argent ne vous appartient plus ! Une situation excessivement grave

Plusieurs lecteurs viennent de nous confirmer des faits extraordinaires qui se sont déroulés ces dix derniers jours.

Vous savez tous que le retrait par carte bancaire a été limité cet été. C’est ainsi que certains clients qui pouvaient retirer jusqu’à 2700 euros par semaine au DAB (distributeur automatique de banque) avec une carte haut de gamme sont désormais limités à la moitié !
De même, pour les utilisateurs de cartes classiques, la majorité des retraits a été divisée par deux !
On pouvait encore comprendre…

Cependant ces dix derniers jours, plusieurs lecteurs nous racontent leur mésaventure. Voici deux cas qui sont arrivés à plusieurs personnes.
Le premier a voulu retiré 30 000 euros en espèce dans une grande banque française cotée. On lui a fait comprendre qu’il n’était plus possible de retirer cet argent !
Il a souhaité retirer 10 000 euros et le discours a été le même. « Nous avons des ordres et nous n’avons pas la possibilité de vous donner une telle somme en espèces. »
<<Nous pouvons vous proposer un chèque de banque ou un virement, si vous souhaitez…>>

Pris de panique, le client a ouvert cinq comptes bancaires dans la même banque avec cinq cartes bancaires haut de gamme. Il pourra ainsi retirer son argent aux DAB en faisant cinq retraits par semaine. (Soit environ 1300 euros par semaine et par compte).
Il lui faudra donc plusieurs semaines pour récupérer SON argent.

Le second client a réussi à retirer 20 000 euros il y a dix jours environ dans une banque différente, cotée également. Pour chacun de ses retraits, il a du préciser à la banque la raison de ses retraits !
Le client amateur d’art a précisé que c’était pour participer à des enchères.
Bien sûr, il nous a confié que c’était par crainte que son organisme financier fasse faillite dans les prochains mois.
Et oui nous explique t-il, parfaitement au courant de la situation: <<le fond de garantie est trop petit pour garantir une faillite bancaire. Il était de 2 miiliards il y a quelques mois. La garantie théorique étant de 100 000 euros par compte. Ce fond peut garantir 20 000 comptes environ. Ma banque a plus de 4 millions de comptes bancaires en France>>.

Sauf erreur de notre part, Nicolas Sarkozy n’a même pas parlé de ce fond lors de son discours et il est hors de question de nationaliser.

Ouf Super Mario arrive ! Sa console de jeu spéciale cash illimité pourrait prochainement indiquer « Same Player Shoot Again » puis « Game Over ».
Vous avez gagné une baguette d’une valorisation de 100 euros ! Insert one Napoleon !

Bref, pour revenir à notre lecteur, il reçoit un coup de fil de l’agence qui lui demande les factures de ses dépenses pour expliquer la raison de ses retraits !!!
Le client, fortement déçu, a eu l’impression de braquer la banque.
C’est bientôt la banque qui appellera l’ensemble de ses clients pour leurs dire « Rendez-nous l’argent, laissez-le sur votre compte, vous êtes cerné ! Cet argent est la propriété de la banque ».

Décidément c’est le monde à l’envers, même d’autres lecteurs qui avaient des FCPI n’ont pas réussi à revendre leurs parts au bout de trois semaines.

C’est clair, votre argent ne vous appartient plus !

Rien ne va plus, faites vos jeux !

Enfin les jeux sont faits: rouge, rouge, rouge et perd perd perd.

 
125 Commentaires

Publié par le 29 octobre 2011 dans Non classé

 

Dans l’attente de l’arrivée de l’homme de Goldman Sachs à la tête de la BCE…

Depuis plusieurs jours, les imprimantes des banques centrales tournent à plein rendement pour illusionner sur un plan flou où rien n’est changé au fond. On a juste impressionné avec des chiffres qui demain ne vaudront plus grand chose.
Les banques sont montrées du doigt et invitées à payer. Le président Sarkozy a beaucoup parlé de « vérité » dans son show, mais comment oublier le mensonge libyen que des dizaines de milliers d’innocents ont payé de leur vie afin que les milliards de Kadhafi restent dans les banques françaises et ne partent pas vers les banques asiatiques, comme le leader libyen l’avait annoncé. Le président Sarkozy se veut l’homme de la vérité. Il l’est seulement quand il annonce qu’il ne nationalisera pas les banques françaises lors du prochain gros coup de torchon qui viendra encore d’outre-Atlantique. Doit-on traduire que les gens perdront tout ? Curieusement, il n’a pas évoqué le fonds de garantie… comme si celui-là ne sert déjà à rien devant la montagne des chiffres qui s’accumulent.

Le président Sarkozy met en cause les responsables qui ont tronqué les chiffres de la Grèce pour lui permettre de rentrer dans l’UE. Mais il est étrangement silencieux sur le fait qu’il consent à placer à la tête de la BCE un ancien responsable de la FIRME qui a tronqué les chiffres de la Grèce pour l’utiliser comme cheval de Troie dans le but de provoquer la ruine de l’Europe… Plus c’est gros, mieux ça passe.

Nous sommes maintenant dans l’attente du prochain épisode, sachant pertinemment que la guerre monétaire engagée entre les Etats-Unis et l’Europe est loin d’être terminée. Il faudra à très court terme suivre les décisions de la Chine et de la Russie qui ont de bonnes raisons de se placer en face de cet ogre sans pitié qu’est le vieil Oncle Sam. Quant à nos sources suisses, elles accumulent encore du métal précieux afin d’exprimer leur confiance dans les promesses des eurocrates de Bruxelles… Avec la présidence Drahgi, le papier ne vaudra pas grand chose…

 
66 Commentaires

Publié par le 28 octobre 2011 dans Non classé

 

Le théâtre européen des 26-27 octobre… cela n’a rien changé

Le grand sommet de l’Union européenne vient d’avoir lieu. Et le résultat est conforme aux prévisions que l’on pouvait faire bien avant sa tenue : on effectue un hair cut de 50% de la valeur des titres de dette grecque détenus par les banques sur une période allant jusqu’en 2020 ! On augmente le plafond d’aide du FESF à 1.000 milliards d’Euros dont 20% seulement est garanti, bref un résultat NUL, qui ne fait que repousser des échéances inéluctables moyennant un coût faramineux.

Qu’est-ce qui a fondamentalement changé avec ce Sommet ? RIEN ! La situation désastreuses des dettes souveraines est toujours la même, les politiques d’augmentation des impôts vont s’accélérer, les plans de rigueur devenir plus rigoureux, et les citoyens encore plus démunis dans une Europe où l’inflation, puis l’hyper-inflation, vont se cristalliser, avec bien évidemment des milliers de licenciements, l’augmentation du chômage, la précarité et la misère augmentant en conséquence.

Ce plan est le « plan de sauvetage » le plus dangereux qui ait été élaboré pour le moment, car il a la particularité de donner une illusion forte que ça y est, on a résolu les problèmes, alors que dans le fond, RIEN n’a changé. On a seulement acheté du temps, et cela très cher.

Ce qui va se produire c’est que, comme de nombreux investisseurs privés ou corporatifs vont être trompés, ils vont revenir sur les marchés, et là, quand les échéances inéluctables et fatales se présenteront, les bourses vont se crasher comme jamais on l’a vu dans toute l’histoire de l’Humanité, et des millions de gens vont tout perdre.

De la poudre aux yeux fortement hypnotisante, voilà ce que sont concrètement les mesures décidées par nos dirigeants politiques. (source)

 
45 Commentaires

Publié par le 28 octobre 2011 dans Non classé