RSS

Archives Mensuelles: août 2011

Trader Noé – Analyse CAC40 SP500 DEVISES

Ce matin le Future CAC 40 remonte de façon complètement artificielle suite au discours de M Bernanke.

Heureusement, lors de la réunion à Jackson Hole, Mme Lagarde s’est montrée intelligente et réaliste en précisant qu’il fallait recapitaliser rapidement les banques européennes. Elle précise que la reprise est très fragile et qu’il y a un risque de voir l’économie mondiale plonger dans la récession.

Pour en revenir au contrat Future CAC 40, il est revenu à 3125 points à 08h20 et 3180-3200 représente ses points de résistance.
Ne faisant pas d’intraday par manque de temps, nous restons extrêmement prudents avec une tendance de fond qui reste très baissière.

L’indice E-mini SP 500 gagne actuellement 0.9 % à 1186 points. Rappelons que désormais les résistances importantes sont 1200 et 1240 points.

La situation reste extrêmement instable et de nombreux évènements peuvent arriver très prochainement.
La situation en Grèce représente un énorme problème et nous pouvons imaginer que l’Allemagne ne restera pas passive en acceptant de payer pour les autres.
Les agences de notation s’expriment peu mais pourraient intervenir prochainement, elles ont le choix.

La paire USDCHF a bien rebondi, cependant il faut être très prudent car le seuil de résistance important se situe désormais à 0.8360 et la tendance de fond reste baissière.

Tant que EURUSD reste au-dessus des 1.45, la tendance court terme reste haussière avec 1.466 et 1.495 comme résistance. Cette dernière devrait présenter un grand frein.
Alors pourquoi une telle hausse ? Est ce que la BCE achète énormément d’Euros en prévision d’un évènement majeur lié à l’Allemagne par exemple ?

Pour revenir aux indices, les indices américains présentent une dynamique bien plus marquée que les indices européens. Quelque chose se met en place et nous le verrons dans les semaines à venir.

Publicités
 
18 Commentaires

Publié par le 29 août 2011 dans Non classé

 

Vers un automne très chaud pour la Zone Euro ?

Quand le seuil de douleur sera t-il atteint par la Zone Euro ? Pour le moment, il y a beaucoup de rumeurs, destinées à préparer psychologiquement à un train de mesures absolument inhabituelles. Auparavant, il y avait des rumeurs sur des sociétés, maintenant elles visent des Etats. Ces rumeurs ont pour objectif de « tester la résistance des politiques », nous dit-on. Des banquiers disent que les paris spéculatifs internationaux se font désormais en vue d’un scénario de retrait de l’Allemagne de la Zone Euro. Certains nous disent parier sur l’événement dans le courant du prochain automne. La presse allemande évoque de très probables faillites de banques européennes pour cette période dans la Zone Euro. « Les renflouements ne peuvent amener les Etats qu’au bord du gouffre ». « La spéculation sur le Bund Future pour octobre et novembre n’est pas rassurante pour la maison européenne », nous explique une source bancaire.

Est-ce que les politiciens allemands préparent le terrain comme nous l’évoquions dans l’article posté récemment? Pourquoi Angela Merkel a-t-elle donné une fin de non-recevoir pour les obligations européennes ? Il semble donc très probable que quelque chose se prépare et qu’il convient de prendre ses précautions dans l’éventualité d’une forte dévaluation de l’euro pour le plus grand nombre des citoyens des pays beaucoup moins solides que l’Allemagne.

 
9 Commentaires

Publié par le 29 août 2011 dans Non classé

 

L’Europe doit-elle être le bouc émissaire de la catastrophe qui se met en place sur le front macro économique ?

La lecture des derniers développements laisse à entendre que les événements tournent dans le sens du scénario évoqué à demi-mots par l’ancien président de la banque centrale américaine, Alan Greenspan, et que nous avions mis en évidence. Trader Noé vient lui aussi d’y faire référence.

Lors d’un d’un forum à Washington, l’ancien président de la banque centrale américaine (Fed) Alan Greenspan a estimé que l’euro était « en train de se décomposer » et que cela expliquait les difficultés de l’économie américaine à retrouver du rythme. (Source: LIESI) On appréciera l’hypocrisie de cette analyse suite aux informations de Menthalo sur l’histoire de l’OR DE CHAVEZ.

L’Europe devient le bouc-émissaire !

D’où ces rumeurs de faillites concernant certaines banques européennes, voire une dégradation de la note de la dette de l’Allemagne. D’où cette lamentable guerre engagée par les caniches de l’establishment américain contre la Libye. Pourquoi l’Europe interdit-elle les ventes à découvert et pourquoi les fonds d’investissement gérés par le cartel bancaire peuvent-ils faire du tir au pigeon sur les bancaires européennes ? Rappelons que le pasteur Lindsey avait annoncé que les financiers américains feraient le nécessaire afin que l’Europe (et l’euro) tombe avant les Etats-Unis (et le dollar).

Hier, Ben Shalom Bernanke est intervenu comme attendu. Nous ignorons s’il a lui-même rédigé son discours ou si cela est le fait d’un bon agent de la communication. Voici ce que nous avons retenu.

Ben Shalom Bernanke n’a pas vraiment ouvert la voie à un nouvel assouplissement monétaire (comme beaucoup l’espéraient), MAIS il n’a pas exclu cette possibilité, en indiquant que la réunion ordinaire du Comité de politique monétaire de la Fed prévue pour le 20 septembre serait prolongée d’une journée pour permettre une « discussion plus complète ». « La Réserve fédérale dispose d’une palette d’outils qui peuvent être utilisés pour fournir un nouvel assouplissement monétaire », mentionne t-il simplement dans son discours, indiquant que les dirigeants de la Fed – plus divisés que jamais sur l’opportunité d’en faire plus – discutaient des « mérites et des coûts relatifs » des différentes possibilités. Relevons enfin ce passage lourd d’interprétation pour l’avenir de l’Europe : « Malgré la persistance de « risques » venant d’Europe, il a « confiance dans le fait que [ses] collègues européens ont totalement conscience de ce qui est en jeu dans les problèmes difficiles auxquels ils font face actuellement et que, au fil du temps, il prendront toutes les mesures nécessaires et appropriées pour les régler efficacement et entièrement » ». On appréciera là encore, le message envoyé : pas étonnant que les indices européens soient plus fébriles que les indices américains.

Quelle belle hypocrisie derrière cette phraséologie de Ben Shalom Bernanke ! La réalité est autre : les soutiens monétaires employés par la banque centrale et ses banques alliées, à Wall Street, n’ont qu’un objectif : gagner du temps et abaisser l’Europe qui doit tomber la première… Ce scénario pourrait même s’avérer judicieux pour le dollar qui tirerait profit de la chute de la Maison Europe. A remarquer que le dollar remonte très fortement contre le Franc suisse…

Le discours de Ben Shalom Bernanke précède une semaine « très compliquée » pour l’Europe

Comme la Grèce risque de manquer ses objectifs budgétaires en 2011, on doit s’attendre à des discussions tendues avec les représentants de ses bailleurs de fonds internationaux lors de la mission d’inspection prévue la semaine prochaine. « La mission de l’Union européenne (UE), du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque centrale européenne (BCE) doit débuter lundi à Athènes afin de déterminer si la Grèce pourra recevoir une sixième tranche d’aide dans le cadre du plan de sauvetage international ». Dans la mesure où les objectifs fixés par les créanciers ont très peu de chance d’être atteints, il est évident que le négociations seront « très difficiles » la semaine prochaine. Rappelons que selon les termes du plan de sauvetage, la Grèce doit réduire son déficit budgétaire à 7,6% du produit intérieur brut cette année contre 10,5% en 2010. Nous en sommes bien loin…

Quel sera le maillon faible choisi par l’establishment de Wall Street pour couler l’Europe ? Ils n’ont que l’embarras du choix. Les rumeurs sont loin d’être terminées…

Conclusion : Mitterrand « le complotiste »

Après quatorze années passées à l’Elysée, et quelques semaines avant de mourir, François Mitterrand livra son testament politique aux Français : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort…apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde… C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ! »

Tout est malheureusement dit par un (nouvel adepte du « complot ») ancien président de la république, adulé par les tenants du socialisme planétaire, des Fabiens pernicieux, sans repères moraux et sans aucun souci du BIEN COMMUN. Nous sommes maintenant dans cette GUERRE A MORT qui se comptera non pas par des millions de morts sur le champ de bataille, mais par des millions de chômeurs, de sans-abris, par la disparition de la classe moyenne, etc.
Il n’y a pas de hasard dans les événements actuels. F. Mitterrand l’avait compris une fois au pouvoir… C’était un peu tard !

 
153 Commentaires

Publié par le 28 août 2011 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse très générale

Notre Flash Alerte donné hier à 11h00 sur la rupture des 1155 points sur le SP 500 a bien fonctionné.
Lors de l’alerte, le CAC 40 était à 3170 points (le seuil de résistance également) et lorsque la rupture des 1155 s’est faite, le CAC a subi une forte accélération baissière en perdant pratiquement 5 % à 3020 points avant de rebondir.
Il faut dire que ceux qui avaient des positions de vente à découvert ont dû se « racheter » et le discours tant attendu par M Bernanke est vraiment flou « tout est dit sans rien dire ».

Nous pouvons supposer des interventions de la part de la FED pour soutenir le marché US qui plongeait à 16h00 et qui termine sur une hausse moyenne assez hésitante.
Les indices US ont clôturé à proximité de leur résistance. En revanche le contrat Future CAC 40 n’a pas bougé comparé à la reprise du SP 500.
Le CAC 40 a clôturé à 3087.6 points (17h35) alors que son Future a clôturé à 3092 points (22h00).

Faudrait il trouver le maillon faible de l’économie mondiale ?

Alan Greenspan a dernièrement précisé que l’euro est en train de se décomposer, que les banques européennes détiennent beaucoup de dettes et qu’elles sont en difficulté.
Pour résumer, si l’économie américaine a des difficultés à redémarrer c’est à cause de cette incertitude européenne.

Son discours dit tout et nous pouvons penser que très prochainement divers phénomènes inattendus vont tomber comme des météorites. Tout peut arriver !

Les agences de notation peuvent très prochainement reparler de la Grèce qui n’a toujours pas son argent d’ailleurs, des banques qui détiennent la dette de la Grèce et de l’Italie, de l’Allemagne qui n’a plus envie de payer pour les autres pays, des notations des banques européennes et des pays, etc…sans oublier Dominique (DSK) qui aura probablement des choses à dire.

Tout va bien, d’ailleurs depuis notre article sur l’or qui abordait la zone support intéressante entre 1650 et 1720 a bien fonctionné et l’or termine à 1828 dollars l’once !  (soit environ + 11 %)

Pour l’instant, la tendance de fond sur les indices reste vraiment baissière. Nous y verrons plus clair lundi à l’ouverture et cela sera probablement une semaine passionnante avec des indices US proches des résistances.

 
5 Commentaires

Publié par le 27 août 2011 dans Non classé

 

Le Coup de pied de l’âne des Américains…

Par Menthalo – Suite de l’article L’OR DE CHAVEZ
Chavez ayant récupéré l’Or du Vénézuela, privant les Banksters de la City et de WS d’une très grosse part de leurs réserves dans leur jeu suicidaire, ils n’ont pas tardé à se venger. Standard & Poors a dégradé les notes du Vénézuela, d’une part sur ses réserves pétrolières, d’autre part, sur ses réserves d’Or… prétextant que le fait que les réserves d’Or du Vénézuella n’étant plus stockées chez un tiers honorablement connu (traduisez Bank of England, JP Morgan, … etc ), personne n’est plus en mesure de certifier que cet or existe réellement….
C’est à mourir de rire !
Que ces Banksters qui vendent à découvert 50 fois plus d’or qu’ils n’en détiennent réellement, puissent dénigrer ainsi ceux qui ont sécurisé leur physique, c’est le monde à l’envers !
(NB. Si vous souhaitez apporter des commentaires, je vous demande de respecter le sujet traité afin que tout le monde en profite.)
 
59 Commentaires

Publié par le 26 août 2011 dans Non classé

 

Trader Noé – Flash Futur SP500

Surveillez de très près les 1155 points sur le Emini SP 500.
Une accélération baissière pourrait s’amorcer si l’indice casse ce niveau.

 
64 Commentaires

Publié par le 26 août 2011 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du matin

Pour les indices, nous restons sur notre avis précédent avec des résistances qui tiennent bien.
La majorité des vendeurs à découvert en France ont dû  déboucler leur position en se « rachetant »; c’est probablement la raison pour laquelle les indices et bancaires en particulier ont remonté fortement.
Nous restons très prudents et cette remontée très molle depuis quelques jours pourrait se présenter comme un très grand piège d’autant plus que la tendance fond est baissière.

En supposant que le discours de ce soir ne convienne pas, c’est-à-dire sans QE3 et/ou sans un plan de relance économique valable, le marché pourrait paniquer et dévisser très rapidement pour rejoindre les 2500 – 2380 points sur le CAC 40.

Dans notre article du 18 août, nous avions parlé de l’indice DAX. Celui-ci était proche des 5900 points. Depuis, l’indice a baissé d’environ 6 % (entre le 18 et le plus bas atteint hier).
Suite à de fausses rumeurs, (abaisser la note de l’Allemagne et interdire en totalité la vente à découvert sur les produits financiers allemands), l’indice a corrigé fortement hier par rapport aux autres places boursières.
Nous pensons que sous les 5360 et 5241, celui-ci pourrait poursuivre sa baisse avec une accélération vers 4850 et 4350 comme supports.
Tant que le Bund évolue au-dessus des 133.4, la tendance reste haussière. Cependant, pour donner une dynamique, il faudrait maintenant dépasser la résistance des 136.5.
(Plus ce contrat progresse et plus les taux diminuent. Cependant, ceux-ci ne peuvent pas baisser indéfiniment).

Tant que le cours évolue sous 17 euros, Audika reste dans une tendance baissière avec 15.5 – 14.5 et 12 euros comme supports. La rupture des 12 euros amplifierait malheureusement cette tendance avec un premier support phare à 10 euros. Le dépassement des 17-18 euros permettrait au titre de souffler un peu.

 
10 Commentaires

Publié par le 26 août 2011 dans Non classé