RSS

Archives Mensuelles: juillet 2011

Le vendredi noir du 29 juillet 2011

L’indice SP 500 (Future) a cassé le seuil les 1300 points.
Attention, celui-ci risque de se diriger vers 1264 points et 1200 points.

Le CAC 40 risque à son tour de se rapprocher rapidement des 3605 points, puis 3475 points si la clôture de ce soir se fait sous 3605.

Pour Crédit Agricole surveillez bien les 8.2 euros ainsi que le point donné pour  BNP sans oublier les points mentionnés hier pour les bancaires.

La clôture de ce soir est extrêmement importante (voir article d’hier soir).

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le 29 juillet 2011 dans Non classé

 

Le soleil se couche à l’Ouest

Par Menthalo – Alors qu’il reste moins d’une semaine au Congrès pour éviter le défaut des Etats-Unis, et que le secrétaire au trésor Geithner annonçait au Sunday Talk Show que le défaut sur la dette américaine était imminent, la pantalonnade du Congrès continue.

Wall Street et les places financières bruissent de rumeurs d’accords aussitôt démenties sur le plafond de la dette,

Ceux qui ont été appelés le « gang des six », 3 républicains et 3 démocrates, supposés comme les Horace et les Curiace être les hérauts de leurs camps respectifs pour résoudre le problème du plafond de la dette, n’arrivent pas à trouver un terrain d’entente.
S’il font une trêve sur un compromis, celui-ci est immédiatement dénoncé par leur parti.

Quelqu’un scie t’il la branche en douce ?

Bix Weir de road-to-roota, affirme que tout cela est voulu.

Ne pas trouver un accord au Congrès et générer un défaut officiel sur la dette des Etats-Unis permettrait pour Bix Weir d’appuyer sur le détonateur des CDS.

Les Credit Default Swaps, qui représentent 600.0000 milliards de $ provoqueraient instantanément un séisme financier de magnitude 9, entrainant l’effondrement des Banques dominantes.

Banques, qui aujourd’hui dirigent sans vergogne les Etats Unis en plaçant leurs hommes-lige à tous les leviers de chacun des organismes de contrôle de l’économie, dans un but unique, pressurer le pays pour le profit d’une étroite ploutocratie.

Pour Bix Weir, certains ont décidé de faire s’effondrer ce château de cartes cet été en faisant imploser les Banques maîtresses du jeu. Il s’ensuivrait un immense chaos financier, qui entrainerait un krach systémique et une phase révolutionnaire violente, permettant de faire un grand ménage.

« Le Grand Soir ».

Analysant les interviews de Ron Paul, B.W. y voit de nombreuses allusions justifiant cette révolution nécessaire, confirmant ses théories et son timing. Ce désordre social et monétaire permettrait l’élection de Ron Paul dans un fauteuil en 2012, puisqu’il défend depuis de nombreuses années le retour au Gold standard et la transparence des banques.

Que Ron Paul soit encore là à attaquer la Fed semaine après semaine, montre qu’il est soutenu par une faction très puissante, qui a décrété Ron Paul intouchable.

Nous verrons dans les semaines qui viennent, dans quel mesure, BW a tort ou a raison.

Hélas, de manière évidente, les Etats Unis ne veulent pas tomber seuls, et ils ne veulent pas tomber les premiers.

Alors que nous sommes à 3 jours ouvrables d’un possible défaut US, les agences de notation continuent de jeter de l’huile sur le feu en Europe, dégradant les notes tout autant que les relations à l’intérieur de l’Union Européenne.

Il est probable que les Etats Unis feront en sorte de retarder l’effondrement du dollar pour laisser à l’Eurozone le temps d’exploser avant eux. La scission de l’Euro est toujours en négociation. Les banquiers allemands, qui détiennent près de 95% de la dette publique française, aimeraient garder la France dans le giron de l’Euro-mark, mais l’insubordonnée Marianne aime diriger et pourrait se retrouver leader de l’euro-Med. Les négociations sont encore en cours et pourraient durer encore quelques mois. Le dollar face à un euro divisé restera une monnaie relativement plus importante au niveau international.

L’Empire Oceania, avant de sombrer a encore une mission à accomplir pour assurer la résurrection du phoenix-$, il doit désorganiser la fourniture énergétique de ses partenaires-concurrents d’Eurasia et d’Estasia. Pour cela, il lui faut semer le désordre au Moyen Orient élargi par les émeutes, les révolutions ou la guerre.
Le Phoenix pourra renaitre et sa monnaie s’épanouir de nouveau en s’appuyant sur les immenses réserves de pétrole d’Alaska. Tel était le plan.

Cela donne là aussi quelques mois de répit.

Mais la Chine ou la Russie ne vont elles pas chercher à contrecarrer ce plan ?

Le soleil se couchera t’il à l’ouest ?

 
7 Commentaires

Publié par le 29 juillet 2011 dans Non classé

 

La marmite bouillonne

Dans son intervention du 26/07/2011 sur BFM TV, Olivier Delamarche, associé-gérant de Platinium Gestion, dit que la dette US est déjà au-dessus des 14000 milliards annoncés si on ajoute les garanties à Freddie Mac et Fanny Mae plus les Mini Bonds… la dette est alors de 20.000 milliards !

http://www.dailymotion.com/video/xk5ddm_olivier-delamarche-26-juillet-2011-bfm-business-26-07-2011_news

 
2 Commentaires

Publié par le 28 juillet 2011 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse Flash

Nous venons de constater le même phénomène que jeudi dernier, mais avec beaucoup moins de puissance.
Jeudi dernier, il y a probablement eu une injection de liquidités phénoménale pour faire remonter les cotations des banques par ascenseur.
Aujourd’hui jeudi 28/07, l’ascenseur est en panne, l’échelle de secours a été utilisée !

Regardez bien les points énumérés dans l’article précédent. Si vendredi 29/07/2011, les cours clôturent sous ces niveaux, il faudra être extrêmement vigilant.

Si la clôture se fait au-dessus, alors il devrait y avoir une pause avant la grande débâcle.

 
4 Commentaires

Publié par le 28 juillet 2011 dans Non classé

 

Flash Trader Noé – Mise à jour

Depuis notre dernière analyse le titre Air France a bien corrigé (14 % de baisse en trois jours).
Si le titre clôture sous les 9 euros il pourrait corriger davantage et se rapprocher désormais des 7 euros.

 
10 Commentaires

Publié par le 28 juillet 2011 dans Non classé

 

Trader Noé – Le jeudi gris du 28 juillet 2011

Les marchés américains clôturent la séance de mercredi 27 juillet en forte baisse.
Comme nous l’avions mentionné jeudi 18, il s’agissait d’un rebond technique.
Actuellement, nous nous retrouvons dans une situation semblable avant les négociations sur le défaut de la Grèce.

L’exploration du gouffre va commencer. Espérons qu’il s’agit d’une simple grotte.

Je vous rappelle les seuils à ne pas dépasser en clôture:
Natixis 3.2 (le titre clôture mercredi à 3.16)
Société Générale 33.9

BNP 46 (le titre a clôturé en dessous mercredi soir)

AXA devrait se rapprocher rapidement des 12.5 et 11.6 euros avec 6 euros (un peu plus tard).

Crédit Agricole 8.26 (Le titre a clôturé mercredi sur son premier seuil très sensible des 8.7 euros)

L’indice SP500 s’est rapproché des 1300 points. Sous ce niveau, il pourrait se rapprocher des 1270 puis 1200 points. Surveillez dans un premier temps le seuil très important des 1300 points.

En attendant, l’indice CAC 40 se dirigera probablement vers les 3620 points, puis 3475 points en cas de rupture des 1300 points sur le SP 500.

Réflexion en cours ?

Si les USA réussissent à augmenter le plafond de la dette pour le 02 août, ils n’accepteront en aucun cas de couler avant l’Europe. Dans ce cas, les agences de notation interviendront et abaisseront probablement le Portugal, l’Espagne, l’Italie et peut être la France ?
Dans une telle situation, il faudra lancer des bouées à plusieurs pays. Ainsi, l’Allemagne n’acceptera probablement plus de payer.
Dans une telle éventualité, il faudrait peut être diviser la zone euro.

Si les USA ne réussissent pas à relever le plafond de la dette alors, la situation sera très périlleuse. L’ Europe et les USA plongeront pratiquement en même temps.

 
8 Commentaires

Publié par le 28 juillet 2011 dans Non classé

 

Quand on parle encore des agences de notation…

« Le verrou qui doit sauter à présent, c’est la nation ! » (Edmond de Rothschild – 1970)

L’agence de notation Moody’s a abaissé mercredi 27 juillet la note de Chypre à « Baa1 », soit de deux crans par rapport à la note précédente qui était jusqu’à présent à « A2 ». L’agence a signalé ainsi ses craintes sur la situation budgétaire du pays et des conséquences de la destruction accidentelle d’une centrale électrique sur son économie. La perspective sur cette note est négative, ce qui implique qu’elle pourrait être à nouveau abaissée si la situation ne s’améliore pas, a-t-elle précisé dans un communiqué.

Selon Moody’s, les principaux facteurs à l’origine de cette décision sont « les inquiétudes actuelles sur la situation budgétaire de Chypre qui sont amplifiées par les conséquences économiques de la destruction de la centrale thermique de Vasilikos le 11 juillet 2011 ». Cette centrale, qui produisait environ 60% de l’électricité de Chypre, a été soufflée par l’explosion d’un dépôt de munitions situé à proximité. Treize personnes avaient été tuées.
Moody’s cite également « le climat politique de plus en plus tendu qui augmente les risques pesant sur la mise en application des projets de réforme budgétaire du gouvernement ». Deux ministres ont déjà démissionné et des manifestations contre le gouvernement ont été réprimées à coups de gaz lacrymogène. « Il existe un risque matériel que certaines banques chypriotes aient besoin d’un soutien de l’Etat à moyen-terme en raison de leur exposition à la Grèce », ajoute l’agence. Moody’s avait déjà abaissé le 24 février dernier la note de Chypre de « Aa3 » à « A2 ».

Chypre pourrait donc être le prochain pays de la zone euro à demander un plan de sauvetage. Une hypothèse ouvertement évoquée dans une lettre du gouverneur de la banque centrale, Athanasios Orphanides, au président chypriote, Demetris Christofias. (Source: Le Monde)

Plus c’est gros, mieux cela passe !

 
6 Commentaires

Publié par le 28 juillet 2011 dans Non classé