RSS

DSK sera remplacé par des « durs » et l’euro sera attaqué au profit du… dollar

15 Mai

L’arrestation du directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn complique la réunion cruciale des ministres des Finances de la zone euro, qui doivent discuter lundi à Bruxelles d’une éventuelle nouvelle aide à la Grèce. Après l’inculpation de son directeur-général, accusé d’agression sexuelle par une femme de chambre new-yorkaise, le FMI a fait savoir dans un communiqué laconique que l’institution internationale restait « pleinement » opérationnelle. Le bureau exécutif du FMI, qui s’est réuni de façon informelle dimanche, a nommé l’adjoint de Dominique Strauss-Kahn, John Lipsky, directeur général par intérim tant que son patron n’était pas disponible.

Le FMI, basé à Washington, a également dépêché Nemat Shafik, un vice-directeur général qui supervise les actions du FMI dans plusieurs pays européens, à la réunion de l’Eurogroupe à Bruxelles lundi où il remplacera Dominique Strauss-Kahn. Ce point est très important et mériterait d’être creusé afin de savoir si DSK avait l’intention d’être plus souple avec le peuple grec que le seront ses relations de travail de Washington. Rappelons que les initiés balancèrent l’affaire Lewinsky dans les pattes de Bill Clinton quand celui-ci refusait de cautionner une action militaire contre la Yougoslavie. Après cela, comme par enchantement, Bill Clinton ordonna le massacre des citoyens de cette région, la destruction de la Yougoslavie et de donner un large pouvoir aux mafias islamiques. Le tout pour la DEMO(N)CRATIE.

Arrêté samedi à New York dans l’avion qui devait l’emmener à Paris, DSK aurait dû rencontrer dimanche la chancelière allemande Angela Merkel à Berlin, alors que l’opinion publique allemande est réticente à apporter une nouvelle aide à Athènes. L’Allemagne, la plus forte économie européenne, est le premier contributeur du plan de sauvetage de 100 milliards d’euros élaboré l’an dernier par l’Union européenne et le FMI. La réunion de l’Eurogroupe lundi devait être consacrée aux difficultés persistantes de la Grèce mais aussi au plan de sauvetage de 78 milliards d’euro élaboré pour le Portugal et aux progrès de l’Irlande qui a déjà bénéficié d’une aide.

Le porte-parole du gouvernement grec Giorgos Petalotis a assuré que l’arrestation du patron de FMI n’affecterait pas les efforts de son pays pour sortir de la crise budgétaire. « Le gouvernement grec traite avec des institutions, pas des individus, et continue sans entrave de mettre en oeuvre le programme qui le sortira de la crise », a-t-il assuré. Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schaeuble a également assuré que la réunion de l’Eurogroupe se déroulerait comme prévu. Mais certains observateurs estimaient que l’absence soudaine de Dominique Strauss-Kahn risquait d’ajouter encore de l’incertitude à une situation déjà difficile en Europe. Conclusion : le dollar va profiter d’une baisse de l’euro et les marchés des métaux vont être chahutés.  « Le vide à la tête du FMI intervient à un très mauvais moment pour l’Europe qui est au bord d’une grave crise de la dette », estimait Eswar Prasad, un professeur d’économie internationale à l’université de Cornell et ancien responsable du FMI.

 
1 commentaire

Publié par le 15 mai 2011 dans Non classé

 

Une réponse à “DSK sera remplacé par des « durs » et l’euro sera attaqué au profit du… dollar