RSS

Rschhltd donne le change (6)

14 oct

BANCOR BANCO !

Ceux qui se rappellent mes papiers antérieurs (fin 2008 et 2009) ou qui on lu avec attention le chapitre concernant la future Réforme Monétaire dans mon e-book, se souviendront que le 23 mars 2009, Dr Zhou Xiaochuan, le gouverneur de la PBOC a publié un essai appelant à "Reformer le système Monétaire international". Après avoir énuméré les systèmes monétaires antérieurs (Silver Standard, Gold Standard, Gold Exchange Standard, ..), il invoque la nécessité de réformer le système actuel pour créer une monnaie de réserve internationale avec une valeur stable, afin de sauver la stabilité financière et économique mondiale. Le but est de créer un monnaie international de réserve, déconnectée des monnaies nationales basée sur le crédit (ou sur la dette). Si une super monnaie de réserve a été proposée depuis longtemps, aucun progrès notable a été réalisé dans ce sens. Dans les années 40, Keynes avait déjà proposé d’introduire une monnaie internationale appelée le "BANCOR", basée sur la valeur de 30 matières premières représentatives. Malheureusement, la proposition n’a pas été retenue.  … etc. Lire la suite en anglais

Ce document est un véritable manifeste en faveur d’un système proche du BANCOR. Si ce document est consultable sur le site de la B.I.S. de Bâle, c’est qu’il a un poids certain.

Si cette réforme était progressivement mise en place, les premiers bénéficiaires seraient les grands groupes internationaux qui contrôlent les mines de cuivre, d’or, d’argent, et qui ont une position dominante dans le pétrole… suivez mon regard en relisant les chapitres précédents.

Les Pères Fondateurs de la monnaie fiduciaire, qui ont usé et abusé de leur position dominante dans les banques centrales pour déconnecter le prix de l’argent métal de la réalité pendant deux siècles, pourraient se retrouver à la meilleure place si une telle option était retenue dans le système monétaire à venir. On sait que Glencore stocke des quantités très importantes d’aluminium dans ses entrepôts aux Pays-Bas en attendant une hausse des prix, ce que fait également Goldman Sachs aux Etats Unis, et JPM en fait autant sur le cuivre. Si Glencore ou ses fournisseurs ont suivi les conseils d’Eric Sprott en thésaurisant du métal blanc, une hausse parabolique de l’argent au moment de sa remonétisation multiplierait leur fortune par un chiffre que je n’ose mettre sur le papier.

Cependant, il est à noter  que la Chine a mis dans l’un des sous-titres de cette lettre d’intention, que cette option devrait amener un résultat win-win pour tous.

Quels bénéfices pourraient tirer la Zambie, la Bolivie, l’Indonésie ou même le Canada  de leurs richesses minérales, si les compagnies minières continuent à les exploiter avec des contrats léonins, ne laissant quasiment aucun revenu au pays ? Il me semble que ce qui se passe en Amérique du Sud pourrait devenir la norme. Chavez après avoir nationalisé le pétrole puis le gaz, en a fait autant avec les mines d’or en 2011 pour imposer des royalties de 13% sur l’or. Après avoir fait fuir les grandes compagnies minières, Chavez a pris des accords avec CITIC, la grande entreprise chinoise qui notamment commercialisait l’argent de la Chine au travers de Bear Stearns.

En septembre 2012, la Bolivie a passé ses royalties sur l’or à 7%, 6% pour l’argent et 5% pour le zinc, le plomb et l’étain. La loi qui devrait passer en Bolivie est une forme de nationalisation. L’état serait majoritaire dans chacune des mines sur le territoire national, les entreprises étrangères seraient considérées comme des prestataires de services. Le Pérou, le Guatemala, l’Argentine sont en train de reprendre en main leurs ressources minérales, chacune à leur manière et à leur rythme. La Bolivie en septembre 2012 a passé ses royalties sur l’or à 7%, 6% pour l’argent et 5% pour le zinc, le plomb et l’étain. La loi qui devrait passer en Bolivie est une forme de nationalisation. L’état serait majoritaire dans chacune des mines sur le territoire national, les entreprises étrangères seraient considérées comme des prestataires de services. A l’heure actuelle, les mines d’or et d’argent payent des royalties de 4%,  les mines de métal de base 3% et celles qui ne s’occupent que de minerais industriels ne paient que 1% au gouvernement guatémaltèque. Ces royalties ont été jusqu’à aujourd’hui extrêmement minorées, comme l’étaient celles calculées par l’Anglo-Persian Oil pour l’Iran avant l’arrivée des Américains.

J’ai même eu des échos sur une nationalisation à venir des ressources minières en or canadiennes. Une telle nationalisation impliquerait une indemnisation des actionnaires, et pourrait être une très bonne affaire, si les réserves sont réévaluées à un juste prix, ce qui pourrait être le cas semble t’il.

Globalement, la donne pourrait changer dans les mois et années qui viennent et éroder sérieusement les marges bénéficiaires des compagnies minières, d’autant qu’on pourrait exiger d’elles qu’elles soient de plus en plus écologiquement responsables.

Cette nationalisation des ressources, qui pourrait être suivie d’une nationalisation de l’or monétaire (ETF, pièces et lingots) par chaque état-nation juste avant la mise en place de la Réforme Monétaire, devrait déclencher la phase que j’appelle la "Silvermania", la mère de toutes les bulles amenant l’once d’argent à des sommets absurdes, dont j’espère vous saurez profiter. L’argent est un métal industriel et ne pourra pas être confisqué.

About these ads
 
12 Commentaires

Publié par le 14 octobre 2012 dans Non classé

 

12 réponses à “Rschhltd donne le change (6)

  1. lionelou

    14 octobre 2012 at 12 h 18 min

    Avoir de l’or physique n’est jamais une mauvaise idée quand les autres placements rapportent moins que l’inflation.

     
  2. sarroub mourad

    14 octobre 2012 at 12 h 38 min

    Reblogged this on msarroub.

     
  3. sullymorlandimus

    14 octobre 2012 at 12 h 45 min

    En nationalisant l’air, l’eau, les fleuves, les forêts et les futurs consomm’acteurs, l’Etat, quel qu’il soit, détiendra de tels fonds propres, que la dette même à hauteur de 3 fois son PIB, ne représentera pas plus qu’une goutte d’eau douce dans un océan.

     
  4. Geraldine

    14 octobre 2012 at 12 h 48 min

    La confiscation stricto sensu de l’or, je n’y crois pas. Une forte incitation fiscale ou financière à le revendre à l’Etat, en revanche oui.

     
    • librezen

      14 octobre 2012 at 13 h 10 min

      @Géraldine,
      Rossevelt l’a fait. Il faut toujours prendre en copte le pire. L’avantage de l’argent, outre son utilisation industrielle, est sa plus faible valeur. C’est plus facile à utiliser.
      Mais ce qui est aussi intéressant dans cet article est qu’il montre bien que les Elites auront toujours un temps d’avance si on ne modifie pas le système. Comme elle profitent du système actuelle à nos dépends, elles profiteront des autres systèmes de la même façon. Que le système soit basé sur de l’Or, des métaux, ou du lait de chèvre, ne changera pas le pb.

       
  5. michel

    14 octobre 2012 at 13 h 32 min

    Vanité, vanité, tout n’est que vanité!
    Peinture hollandaise? Chavez n’est-il qu’un homme providentiel?

     
  6. byeuro

    14 octobre 2012 at 14 h 32 min

    Union Européenne, le nouveau soviet ?

     
    • lambda

      14 octobre 2012 at 16 h 43 min

      le parallèle est frappant à tous les niveaux – les laissera – t- on faire encore longtemps ?

      Ce sont les peuples d’Europe dans leur ensemble qui devrait s’unir et marcher sur Bruxelles et ne pas laisser la Grèce, L’Espagne, le Portugal seuls dans leurs manifs – (3 manifs dans la semaine pour l’Espagne – )

       
      • lambda

        14 octobre 2012 at 16 h 44 min

        - devraient -

         
  7. Le Gaulois libre

    14 octobre 2012 at 17 h 27 min

    lionelou

    "Avoir de l’or physique n’est jamais une mauvaise idée quand les autres placements rapportent moins que l’inflation."

    Très juste lionelou, ce à quoi il est utile de préciser que le meilleur moyen (peut être le seul) de neutraliser l’importance de l’or, pour les banques centrales, c’est de rémunérer ( taux supérieur à l’inflation) l’épargne et les différents placements obligataires…

    Et c’est là ou le piège à cons se referme sur nos financiers de l’extrême, car augmenter un taux d’intérêt lorsque les états ont un niveau d’endettement stratosphérique, cela revient à retirer la chaise sous les pieds de celui qui est en train de se passer la corde au cou… ;)

    Il ne peuvent pas augmenter les taux d’intérêt au moins pour les dix à vingt prochaines années ( exemple du Japon), dont l’or redevient ce qu’il a toujours été, la MONNAIE universelle, celle qui est appelée à un brillant avenir eu égard à l’hyper inflation que renferme la bulle fiduciaire qui régente actuellement le système financier des marchés…

    S’il reste quelques attardés qui pensent encore que l’or et l’argent sont des relique barbare, ceux là risque de découvrir qu’ils sont les dindons de la farce pour avoir accordé une foi aveugle à cette superstition qu’est la monnaie de singe… :)

     
  8. Alcide

    14 octobre 2012 at 18 h 23 min

    Memento mori

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 674 autres abonnés

%d bloggers like this: