RSS

Des fissures dans le mur de la confiance

28 sept

Habituellement, à chaque fois que les indices boursiers américains sont en berne, les commentateurs américains incriminent les inquiétudes sur la zone euro. En ce moment, ce sont les inquiétudes relatives à la dette espagnole et à une attente de demande d’aides de la part du gouvernement de Madrid. On s’inquiète finalement de ce que l’Espagne ne sollicite pas l’aide des fonds de secours européens, une étape pourtant indispensable pour déclencher l’action de la banque centrale européenne (BCE). L’attente est critique puisque les taux d’emprunt à échéance 10 ans sont repassés au-dessus des 6% sur le marché obligataire secondaire, où s’échangent les titres de dette déjà émis.

Mais, ces derniers jours, il est aussi évoqué un autre problème qui mérite toute notre attention. Si la banque centrale américaine s’est engagée dans une QE ILLIMITE et que l’économie ne signale aucun changement de tendance, que faut-il attendre comme autre solution pour relancer la mécanique ?

Trou d’air ou entrée dans un tunnel angoissant ?

Patrick O’Hare, de Briefing.com l’explique comme suit : « L’idée que le soutien des banques centrales ne représente peut-être pas le sauvetage que beaucoup espéraient ». Et ce ne sont pas les déclarations récentes de Charles Plosser, un dirigeant influent de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui vont arranger les choses. Dans le même moment, le secrétaire au Trésor américain, Timothy Geithner, martèle qu’il faut « faire en sorte que les économies croissent plus vite » ! Pourquoi ? Parce que la question que se posent de nombreux grands patrons sur l’activité économique est : trou d’air ou entrée dans un tunnel ? C’était encore l’interrogation exprimée hier par le patron de Renault sur RMC/Bloomberg.

Pour le moment, on veut se rassurer de la reprise des cours du baril de pétrole, mais ce qui se passe sur les cours n’a rien à voir avec les perspectives économiques, mais plutôt la géopolitique. Le niveau approximatif des 107 est crucial. Une hausse validerait probablement un scénario que nous devons tous redouter ; une baisse aurait un rapport avec la situation macro-économique internationale. A suivre donc…

Pour sa part, en France, M. Ayrault assure que l’objectif du président Hollande est de briser la tendance de la courbe du chômage d’ici à la  fin de 2013. On appréciera le tout récent bémol : « Je ne sais pas si nous y parviendrons, mais il faut tout faire pour y parvenir ».

About these ads
 
73 Commentaires

Publié par le 28 septembre 2012 dans Non classé

 

73 réponses à “Des fissures dans le mur de la confiance

  1. ppradic

    28 septembre 2012 at 9 h 16 min

     
  2. ppradic

    28 septembre 2012 at 9 h 29 min

    dans tout les cas, la tendance sur le prix de l’or et l’argent appréciera sur 2013 et +

    http://www.trustablegold.com/gold-2013/

     
  3. byeuro

    28 septembre 2012 at 9 h 46 min

     
  4. Clavreul

    28 septembre 2012 at 9 h 59 min

    Les prévisions sur le cours des métaux précieux ne servent à rien ppradic car cela dépend de plusieurs facteur.

    1) – La confiance.
    2) – Le délais de résistance des états surendettés pour éviter de demander de l’aide aux banques centrales.
    3) – Le contrôle du cours des métaux précieux et de la spéculation des banques sur les matières premières.

    Personnellement je voyais le cours le l’Or à plus de 2000 dollars en décembre 2011. Nous ne sommes toujours pas arrivés à 1800 en septembre 2012, alors les pronostics… Il faut de surcroit bien se dire une chose ppradic, lorsque les métaux précieux vont s’envoler cela va être mauvais pour tout le monde car où est l’avantage d’avoir une once d’Or à 5000 dollars si dans le même temps vous payez votre baguette de pain 6 euros ?

     
    • HEINDRICHS

      28 septembre 2012 at 10 h 38 min

      Ben,… je crois qu’ avec votre or à 5000 dollar, vous pourrez vous acheter votre baguette à 6 euros en changeant un petit peu d’ or en monnaie

       
    • OHRUH René

      28 septembre 2012 at 11 h 44 min

      à clavreul
      Si la baguette sera à 6 € , vos revenus seront certainement moins important qu’aujoud’hui
      L’Or sert seulement à maintenir plus ou moins un même niveau de vie et en cas de pénurie il sera
      mieux accepté que les billets de banque sans valeur vu le manque de confiance en eux

       
  5. byeuro

    28 septembre 2012 at 10 h 07 min

     
    • Clavreul

      28 septembre 2012 at 10 h 14 min

       » On comprend mieux quand c’est dessiné. » Prend les gens pour des imbéciles toi Pujadas ! A propos, elle est bonne la soupe au dîner du Siècle ?

       
      • Astimer

        28 septembre 2012 at 10 h 29 min

        Y’en a un autre qui prend les gens pour des demeurés : http://www.francetvinfo.fr/image/74rfd2m62-9c09/500/281/886243.jpg
        Il est pas beau son dessin à pépère ?!

         
      • Espoirdepaix

        28 septembre 2012 at 10 h 46 min

        Ceux qui mangent à tout les râteliers doivent cogiter….En même temps, quand tu écoutes le président Irannien aux states qui aurait préféré voir Ben Laden se faire juger plutôt que de se faire assassiner,tu est en droit de te poser de sérieuses question quand à sa position ?
        Ils nous prennent tous pour des guignols Astimer.

         
      • Astimer

        28 septembre 2012 at 11 h 03 min

        Bonjour Espoidepaix,
        Bah, Ahmadinejad à juste rappelé au monde qu’il y a quelque chose qui pue très fort dans la soi disant démocratie américaine qui se prévôt d’être empreinte de justice. Il n’est pas rentré dans les détails (et tu remarqueras qu’il n’a pas donné de date non plus sur la mort de Ben Laden), il passe déjà assez pour un dingue. Disons qu’il a fait des « efforts » cette année. Et puis quand tu fait de telles affirmations à l’ONU, je suppose qu’il faut fournir des preuves…

        Mais sinon en règle générale, je suis d’accord avec toi : ils nous prennent tous pour des guignols !

         
      • Artisan

        28 septembre 2012 at 12 h 26 min

        Y’a pas de soupe au dîner du Siècle !
        y’a que des oeufs d’Esturgeon…

         
      • Geraldine

        29 septembre 2012 at 8 h 57 min

        +1 Clavreul

        Ces gens de la pseudo-élite sont odieux. A pendre.

         
  6. michel49

    28 septembre 2012 at 10 h 26 min

    B.Bonner l’explique tres bien dans la Chronique Agora, les USA sont entré dans un cycle à la japonaise:une crise qui dure depuis 22 ans sans aucun changement.

     
  7. Sébastien

    28 septembre 2012 at 10 h 29 min

    Vous accepteriez de monter dans un avion dans lequel le commandant de bord vous annonce: « Je ne sais pas si nous y parviendrons, mais il faut tout faire pour y parvenir”?
    Pratiquement 60 millions d’abrutis ont accepté d’embarquer. Y’a pas d’espoir.

     
    • Antilluminati

      28 septembre 2012 at 10 h 44 min

      Ayrault prendra exemple sur Obama concernant le chômage, c’est à dire truquer les chiffres comme un malade :p

       
      • flower-power

        28 septembre 2012 at 12 h 26 min

        ils déjà assez truqués comme cela, puisqu’on ne comptabilise pas les demandeurs d’emplois d’outre mer,
        en France on nous annonce les chiffres de la catégorie A, souvenez-vous en !
        Ceux qui veulent retrouver un emploi à temps plein, si à l’anpe, on accepte un emploi mi-temps, on change de case et on sort des statistiques surtout !

         
      • Geraldine

        29 septembre 2012 at 9 h 00 min

        Oui bidonner davantage sera difficile…. Le vrai chiffre est déjà le double de l’officiel.

         
  8. ppradic

    28 septembre 2012 at 10 h 44 min

    @Clavreul
    vous dites :lorsque les métaux précieux vont s’envoler cela va être mauvais pour tout le monde car où est l’avantage d’avoir une once d’Or à 5000 dollars si dans le même temps vous payez votre baguette de pain 6 euros
    Non pas pour tout le monde car les personnes qui possèderont des MP auront conservées leur pouvoir d’achat.
    pour le cours de l’or a 2000$ , PATIENCE on y arrive dans tous les cas et ce sera que le début.
    c’est vrai aussi que l’envolé des MP sera accompagnées de tensions

     
    • Clavreul

      28 septembre 2012 at 11 h 02 min

      1700 dollars l’once d’Or : La baguette de pain à 1,10 euro.
      5000 dollars l’once d’Or : La baguette de pain à 6 euros + guerre civile.

      Où est l’avantage ?

       
      • Antilluminati

        28 septembre 2012 at 12 h 47 min

        vous oubliez que ça nous évite justement l’inconvénient d’avoir que des billets sans valeur dans la main, certains auront maintenu leur richesses et les autres feront le ramadan forcé.

         
      • Clavreul

        28 septembre 2012 at 13 h 33 min

        quand l’économie sera atomisée et que les magasins seront vides, vous allez aussi finir par le faire le ramadan. Si les paysans vendent leur production trois sous, ils mettront le lait dans les caniveaux et brûleront le blé. Préserver son pouvoir d’achat c’est très bien encore faut t’il prendre tout un tas de facteurs en compte. Je persiste, l’once d’Or à 5000 dollars c’est mauvais pour tout le monde.

         
      • Ribouldingue

        28 septembre 2012 at 15 h 18 min

        @Claveul
        D’accord avec vous sur certains points.
        L’or ne se mange pas, il ne permet pas de se chauffer.
        Vous pouvez le mettre à 5000 dollars, le paysan avec son litre de lait, son kilo de blé, sa forêt d’où il peut tirer du bois pour se chauffer et son fusil pour éloigner les intrus sera toujours en meilleure position.
        Sauf s’ils lancent les missiles…

         
      • Clavreul

        28 septembre 2012 at 17 h 14 min

        Surproduction = écroulement des prix. Les paysans vont jeter leurs marchandises. Ils n’arrivent déja plus à joindre les deux bouts avec de la demande. C’est quand même pas compliqué à comprendre ça. Il y a les petits malins qui me diront, oui mais moi avec mon Or je vais acheter du lait directement au paysan. Bon et bien une fois qu’on a le lait il faut faire le beurre, le yaourt etc, etc… Alors pour la viande mes pauvres… Le rêve n’est permis qu’à ceux qui peuvent ce le permettre. L’Or à 5000 dollars l’once et ce sont les canons qui vont chanter dans le détroit d’Ormuz, peut être avant d’ailleur.

         
      • jlibrezen

        28 septembre 2012 at 17 h 23 min

        @ Clavreul,
        C’est bien la preuve que c’est le système qui est complètement stupide. Avoir de la surproduction avec autant de misère, franchement, faut vraiment avoir le cerveau lessivé pour ne pas se rendre compte qu’il y a quelque chose de vraiment pas logique.

         
      • Clavreul

        28 septembre 2012 at 18 h 31 min

        Contrôle des peuples par la faim.

         
      • flower-power

        28 septembre 2012 at 20 h 51 min

        pas d’accord claveul,
        « Si les paysans vendent leur production trois sous, ils mettront le lait dans les caniveaux et brûleront le blé. »
        les paysans sont déjà passés par ses problèmes avec les grands groupes laitiers, beaucoup se dirigent vers l’économie locale, la vente en direc, et au lieu de le virer dans des caniveaux ils s’endettent pour des distributeurs de lait devant les grandes surfaces,

        avec dans l’un du lait vendu au litre, on vient avec sa bouteille (encore que le lait de vache c’est assez degueulasse, je rêve encore de celui qui pour les sans gluten en vendra mais de chèvre)

        et puis dans l’autre des fromages fait à la ferme dans son propre labo,
        parfois ils se créent des mini-coopératives, avec vente des producteurs,
        direct du consommateur au panier de la mènagère,
        et là on redécouvre toute la joie de plumer sa poule tuée la veille, l’étape la plus délicate c’est celle d’avoir encore du gaz à la maison, parce que sans cela, impossible avec une plaque de cuisson electrique de bruler les bouts de plume encore restées sur la peau … mais après un effort personnel, quelle joie de redécouvrir le vrai goût d’un poulet , ou d’une poule au pot … quand les grandes villes auront faim, l’humain comprendra que rien ne pousse décidément sur le béton ;-)

         
    • Geraldine

      29 septembre 2012 at 9 h 04 min

      Ce type est fou.

       
  9. ppradic

    28 septembre 2012 at 11 h 31 min

    1700 dollars l’once d’Or = 1 salaire moyen
    5000 dollars l’once d’Or = 3 saliares moyen
    d’ou mieux vaut avoir des onces d’or qu’un salaire (minable) pour acheter quelques baguettes
    voila l’avantage.

     
    • Ribouldingue

      28 septembre 2012 at 15 h 11 min

      Une balle de Kalachnikov, ça vaut combien ?
      Plus ou moins de 5000 dollars.
      Alors il y aura beaucoup d’échange balle (ou absence de balle) de kalachnikov contre une once d’or.

       
  10. ppradic

    28 septembre 2012 at 11 h 45 min

    ce sont des prévisions, qui vivra verra. maintenant avec nos euros on achète de moins en moins de choses….

     
    • oscar

      28 septembre 2012 at 11 h 50 min

      Qui a promis monts et merveilles au moment de l’introduction de cette monnaie de singe et de malheur?

       
    • flower-power

      28 septembre 2012 at 12 h 28 min

      et si de l’euro on retournait à une autre monnaie, çà serait sans doute pire, ou pas ?

       
      • el loco

        28 septembre 2012 at 14 h 39 min

        si la monnaie c’est de l’or ou de l’argent.
        on règle une partie de la création monaitaire. reste la création par la dette.

         
    • flower-power

      28 septembre 2012 at 21 h 01 min

      on paiera avec autre chose,
      le syst-me D revient en force ,
      j’ai pas fesse de bouc mais lisez :

      http://www.facebook.com/events/144411442361131/

      Samedi à La Cigale, payez votre place de concert avec un vieux sèche-cheveux ou un aspirateur

      l’imagination aura sa place en cas de crise, l’état perdra sa valeur de grand organisateur de notre société, soit on redevient des sauvages, soit on s’adapte, et on imagine un monde sans impôt, sans argent aussi , je suis sûre qu’il nous laissera peu ce choix, mais à force, nous pouvons faire craquer nos gouvernements,
      puisque pris dans l’emprise de leur dettes, ils finiront par lacher du lest, si nous le réclamons et en usons et abusons, le troc redeviendra plus qu’utile, il redeviendra un mode de paiement comme un autre,
      après tout nos ancetres dans leur grottes s’échangeaient des coquillages, la toute première monnaie, ou sans doute des dents prises de la chasse, tout ce qui brille à l’époque n’était pas en or, et pour cause, ils ne le connaissaient pas !
      Il suffit de donner de la valeur à ce que vous voulez pour qu’il devienne un moyen d’échange, le principe étant ultra simple, j’ai un truc, vous avez besoin d’un truc,
      en changeant le mot truc par une heure de peinture, une heure de cours d’anglais,
      un objet contre un autre objet, vous avez là l’autre moyen de subsister quand la société éclate de partout et que l’argent en tant que tel n’est plus un outil d’échange puisque seulement quelquesuns en ont et que le restant de la population n’en a pas, l’argent devient quaduc, obsolète voire inutile, jusqu’à ne plus remplir sa fonction de base pour laquelle il était destiné , à part celle d’affamer, et de faire des riches encore plus goinfres et les pauvres encore plus pauvres !

      L’argent n’est qu’une fiction des banques, à partir du moment ou nous ne reconnaitrons plus l’argent en tant que tel, nous le verrons tel qu’il est c’est à dire un simple et stupide bout de papier !
      Et là on pourra dire que nous aurons fait du chemin, et dieu sait qu’il y a tant à reconstruire sur cette Terre, effaçons l’épisode des banques, de la monnaie papier, allez vite, autre chose, un autre monde quoi , bordel ! Moi je suis prête et vous ?

      (désolée de la longueur, piplette de service, je m’en excuse sincerrement)

       
  11. oscar

    28 septembre 2012 at 11 h 45 min

    J’ai appris que ARTE a mis en ligne un sondage à l’occasion du 50è anniversaire de l’amitié franco-allemande avec des questions sur l’Europe de Bruxelles ; je croyais que c’était l’occasion pour tout eurosceptique de se défouler ; il fallait se déchanter car il fallait donner l’adresse de son e mail ! Du flicage!!! Quelle honte!!!

     
    • Geraldine

      29 septembre 2012 at 9 h 08 min

      Tu peux mettre un email bidon…

       
    • emigrdesouche

      29 septembre 2012 at 9 h 21 min

      Le flicage c’est le sondage en lui-même.
      Et si tu réponds (se défouler, je rigole), c’est que t’acceptes d’être fliqué, adresse bidon ou pas.

       
      • emigrdesouche

        29 septembre 2012 at 9 h 30 min

        Sonder: interroger discrètement qulequ’un pour connaître sa pensée.
        Pour en faire quoi à votre avis ?

         
  12. byeuro

    28 septembre 2012 at 12 h 02 min

    La vérité si je mens
    Après la ligne verte
    Une « ligne rouge claire » sur le nucléaire iranien
    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a réclamé jeudi devant l’ONU l’établissement d’une « ligne rouge claire » pour empêcher l’Iran de se doter d’une bombe atomique, Téhéran répliquant qu’il riposterait à une frappe israélienne.

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1508155/2012/09/28/Une-ligne-rouge-claire-sur-le-nucleaire-iranien.dhtml

    Mettre des ronds dans des carrés ou l’art comment s’entendre en vue du Fédéralisme
    Pas d’accord de l’UE sur l’autorisation d’un maïs OGM
    Les Etats européens ne sont pas parvenus à s’entendre jeudi sur la commercialisation d’un maïs transgénique destiné à l’alimentation humaine et animale, laissant à la Commission européenne le soin de trancher et, probablement, d’autoriser cet OGM, selon des sources diplomatiques.

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1507950/2012/09/27/Pas-d-accord-de-l-UE-sur-l-autorisation-d-un-mais-OGM.dhtml

    @Bobforrester
    et confirmation des dire de Clavreul Bonnet Blanc et Blanc Bonnet
    Le PDG de Facebook à la rencontre de Medvedev
    Le fondateur et PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, se rend pour la première fois en Russie et doit rencontrer lundi le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, féru de technologies, a indiqué vendredi la porte-parole de ce dernier.

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1508158/2012/09/28/Le-PDG-de-Facebook-a-la-rencontre-de-Medvedev.dhtml

    un petit rappel
    Le Président russe Medvedev présente la future monnaie du Nouvel Ordre Mondial.

    Le 10 Juillet 2009 lors du sommet du G8 en Italie à L’Aquila (ville sinistrée par un violent séisme ces dernières semaines), le Président russe Medvedev a illustré son propos réclament une « devise supranationale » par la présentation d’une pièce de monnaie appelée la « Future Monnaie du Monde Réunifié ». « C’est une monnaie fausse, bien sur, une version « test » . Mais cela prouve que l’idée est dans l’air » déclare Medvedev, président de la Fédération de Russie !

    Poutine a offert un « chien de Staline » à Chavez
    La presse russe ironisait vendredi sur le cadeau fait par le président Vladimir Poutine à son homologue vénézuélien Hugo Chavez, un chiot d’une race russe de terrier noir appelé parfois « chien de Staline ».

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1508183/2012/09/28/Poutine-a-offert-un-chien-de-Staline-a-Chavez.dhtml

     
  13. roger

    28 septembre 2012 at 12 h 44 min

    ong, mal bouffe que fais l etat francais?

     
  14. Libresinfos

    28 septembre 2012 at 16 h 16 min

    bonjour ! la confiance va se restaurer, quelques petites amendes, quelques modifications du libor, et ce sera reparti !
    Le Royaume-Uni s’apprête à lancer une grande réforme du taux Libor

    http://www.lamontagne.fr/page-5/france-monde/actualites/economie-politique/eco-finances/2012/09/28/gb-les-autorites-s-attaquent-au-libor-pour-redorer-l-image-de-la-city-1280267.html

     
    • jlibrezen

      28 septembre 2012 at 17 h 28 min

      En soi, ce n’est pas de savoir si le Libor est bien fait ou pas. La grande, très grande majorité des gens ne saent même pas à quoi ça sert. J’avoue qu’avant de m’intéresser à cela, j’en avais une vision très lointaine et imprécise.
      L’important est qu’encore une fois, médiatiquement, on ait mis en avant la fraude du système et donc renforcé la perte de confiance.
      En Marketing, on sait qu’un client heureux entraine au mieux 4 bons échos alors qu’un client mécontent entraine au minimum 10 mauvais échos. Ils peuvent réformer le Libor, le mal est fait

       
      • flower-power

        28 septembre 2012 at 22 h 38 min

        à la différence du marketing, c’est que si la ménagère s’est gourée sur un produit, elle n’en rachète plus dès le lendemain,
        ors avec l’euro, ca nous a fait grincer des dents dès le début,la crise de 2008 nous a plongé dans une spirale vers le bas,
        et depuis on est consommateur prisonnier, moi aussi j’avoue ne rien comprendre au libor pour les nuls

         
  15. Libresinfos

    28 septembre 2012 at 16 h 29 min

    La Commission européenne recentre son enquête sur le marché des CDS

    Le vice-président de la Commission européenne Joaquin Almunia devrait confirmer prochainement l’abandon de l’enquête sur ICE Clear

    » Déconnexion

    DECOUVREZ NOS OFFRES D´ABONNEMENTS

    » L´AGEFI Premium (Quotidien + Hebdo)

    » L´AGEFI Quotidien (7h,14h, 18h)

    » L´AGEFI Hebdo

    » L´AGEFI Actifs

    » Le Guide des Etats-Majors

    » L´Annuaire de la Finance

    » NEWSManagers

    EADS
    Draghi
    CIF
    Libor
    Espagne
    Dexia
    ETF
    Marchés obligataires
    Solvabilité 2
    Bâle 3
    MIF

    Actualité
    Éclairages
    Carrières
    & Emploi
    WikiFinance
    Communautés
    L’AGEFI
    Quotidien
    Événements

    Corporate
    Financement & Investissement
    Asset Management
    Banque & Assurance

    Patrimoine

    La Commission européenne recentre son enquête sur le marché des CDS

    Le vice-président de la Commission européenne Joaquin Almunia devrait confirmer prochainement l’abandon de l’enquête sur ICE Clear

    Par Florence Autret, à Bruxelles le 28/09/2012 pour L’AGEFI Quotidien – Edition de 7H

    Tweet

    La Commission européenne recentre son enquête sur le marché des CDS. Source photo: Commission européenne

    Un an et demi après avoir annoncé qu’elle enquêtait sur le marché des CDS, la Commission européenne s’apprête à relâcher la pression sur le volet «compensation» de l’enquête mais poursuit ses investigations sur le rôle joué par Markit et les relations de celui-ci avec les banques qui dominent ce marché.
    En 2011, la Commission avait annoncé l’ouverture de deux enquêtes pour soupçon d’entente et/ou d’abus de position dominante sur le marché des CDS. « Nous avons appris beaucoup de choses pendant cette enquête. Les conclusions ne confirmeront pas tous nos doutes initiaux, mais elles confirmeront d’autres éléments sur le mauvais fonctionnement de ce marché, à certains égards…. L’enquête se poursuit comme l’une de nos priorités », a indiqué lundi le vice-président de la Commission en charge de la concurrence lors d’une audition parlementaire sur les abus de marché.
    De source interne à la Commission, l’autorité européenne n’a pas réussi à établir que les contrats entre ICE Clear, acteur dominant dans la compensation des CDS, et neuf banques (Bank of America , Barclays, Citigroup, Credit Suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, JPMorgan, Morgan Stanley et UBS) constituaient une infraction. Bruxelles soupçonnait que ces accords «pourraient inciter ces négociants à ne faire appel qu’à ICE». Effectivement, la situation a évolué depuis 2011 avec le lancement de CDSClear, la filiale de LCH.Clearnet, sur le marché de la compensation pour les CDS.

    A Bruxelles, on précise toutefois que « l’enquête n’est pas fermée ». L’autre volet, qui implique 16 banques et le fournisseur d’informations Markit se poursuit. Le fait que ces opérateurs communiquent uniquement à Markit leurs données de marché pourrait s’avérer constitutif « d’une entente entre ces différents acteurs ou de l’abus d’une éventuelle position dominante collective », indiquait la Commission en 2011.
    Là encore, Bruxelles y voit un possible obstacle à l’arrivée de concurrents, au moment précisément où les réformes lancées par la Commission visent à améliorer la transparence post-trade pour toutes les classes d’actifs. Outre les neuf banques citées plus haut, BNP Paribas, Commerzbank, HSBC, RBS, Wells Fargo Bank – Wachovia, Crédit Agricole et Société Générale sont visées par ce second volet de l’enquête.

    http://www.agefi.fr/articles/la-commission-europeenne-recentre-son-enquete-sur-le-marche-des-cds-1239231.html

     
  16. Libresinfos

    28 septembre 2012 at 16 h 35 min

    le 30 / 09 il y aura une manifestation anti austérité et anti pacte budgétaire !
    Le 30 septembre : une manifestation européenne

    La manifestation du 30 septembre s’inscrit dans un contexte européen : celui des mobilisations qui ont émergé partout en Europe pour contester les mesures d’austérité injustes, inefficaces, imposées souvent au mépris de la démocratie. Elle sera la conclusion d’une grande semaine de mobilisation européenne contre l’austérité :

    Mardi 25 septembre, les indignés espagnols ont protesté massivement devant le Parlement contre les mesures drastiques d’austérité mises en place par le gouvernement, dont ils ont pacifiquement demandé la démission;
    Aujourd’hui, mercredi 26 septembre de grandes manifestations sont prévues en Grèce pour protester contre les nouvelles mesures d’austérité ainsi qu’une grève générale dans la majorité du secteur privé et du secteur public;
    Samedi 29 septembre plusieurs manifestations pour imposer une taxation des plus riches et la redistribution des richesses se tiendront dans 5 grandes villes allemandes;
    Le même jour, les syndicats portugais appellent à une grande manifestation à Lisbonne, qui pourrait déboucher sur une nouvelle grève générale. Le gouvernement portugais sous pression a déjà annoncé qu’il pourrait renoncer à certaines mesures d’austérité.
    De nombreux européens seront présent dimanche pour témoigner du caractère européen de la lutte contre l’austérité. Plusieurs réseaux européens ont d’ores et déjà annoncé leur soutien à la manifestation du 30 septembre : les indignés espagnols du 15M, le collectif européen d’économistes Euromemo, le réseau EU in crisis (TNI/CEO), le Parti de la gauche européenne et le réseau des Attac d’Europe.

    Non à l’austérité permanente

    Refusons le Pacte budgétaire, ouvrons le débat en Europe !

    Le président de la République veut faire ratifier au plus vite par
    le Parlement le Traité pour la stabilité, la coordination et la
    gouvernance (TSCG) de la zone euro, plus connu sous l’intitulé
    de « Pacte budgétaire », tel qu’il a été signé par Nicolas
    Sarkozy le 25 mars dernier. Pourtant, les faibles mesures « de
    croissance » annoncées le 29 mai dernier ne constituent en
    rien la « renégociation » promise par le candidat François
    Hollande d’un traité qui « ajoute l’austérité à l’austérité ».
    Ce Pacte budgétaire aggrave les politiques néolibérales
    prônées depuis des années et qui ont mené aux problèmes
    actuels de la zone euro. Il représente d’abord une absurdité
    économique. En imposant que le « déficit structurel » d’un État
    soit inférieur à 0,5 %, il va obliger à des coupes drastiques dans
    les dépenses publiques. Il va priver la puissance publique de
    moyens indispensables pour mener des politiques permettant
    d’engager la transition sociale et écologique. Or nous avons
    besoin au contraire de développer et de rénover les services
    publics et la protection sociale pour répondre aux nombreux
    besoins non satisfaits, réduire les inégalités sociales et réaliser
    l’égalité entre les femmes et les hommes. Nous avons besoin
    d’investissements publics considérables pour financer la
    transition énergétique, réduire les pollutions, assurer la
    reconversion écologique des modes de production et de
    consommation, créer des millions d’emplois. L’obligation
    d’équilibre budgétaire permanent sera un frein majeur pour
    s’attaquer à la crise sociale et écologique.
    Dans une Europe où les clients des uns sont les fournisseurs
    des autres, cette orientation engagée depuis deux ans amène
    aujourd’hui la récession généralisée. Les difficultés de PSA et
    d’autres entreprises découlent directement de l’effondrement
    de la demande en Europe du Sud. Aujourd’hui le pouvoir
    d’achat stagne ou régresse, les entreprises et les collectivités
    locales réduisent leurs investissements : dans ce contexte
    couper dans les dépenses publiques ne fera qu’aggraver le
    chômage. Dès 2013, selon une étude du FMI lui-même,
    ramener le déficit de la France à l’objectif de 3% du PIB affiché
    par le gouvernement créera automatiquement 300 000
    chômeurs de plus. La réduction des recettes fiscales qui en
    résultera rendra encore plus difficile la réduction des déficits,
    que l’austérité était censée favoriser, « justifiant » ainsi un
    nouveau tour de vis, etc.
    Économiquement stupide, ce Pacte budgétaire est socialement
    insupportable car les « programmes d’ajustement structurel »
    aujourd’hui imposés à la Grèce et aux autres pays en difficulté
    réduisent les protections, accroissent les inégalités et touchent
    le plus durement les populations les plus précaires – femmes,jeunes, ouvriers, immigré-es. Loin d’éviter aux pays du Nord de
    l’Europe de subir le sort de ceux du Sud, ce Pacte entraîne
    toute l’Union dans une spirale dépressive qui risque de
    généraliser la pauvreté. Ce serait un recul sans précédent
    depuis la Seconde Guerre mondiale.
    Enfin, ce Pacte budgétaire représente un déni démocratique.
    Non seulement il prévoit des sanctions quasi automatiques en
    cas de non-respect, mais il marginalise les Parlements
    nationaux et européen, et fait de la Commission et de la Cour
    européenne de justice, organismes non élus, les juges des
    budgets nationaux. Il installe un fédéralisme autoritaire niant la
    souveraineté populaire. Il place l’économie en pilotage
    automatique, soumise à des normes destinées à rassurer des
    marchés financiers dont la puissance n’est pas remise en cause.
    Nous ne l’acceptons pas.
    Les crises sociale, écologique et financière mondiales
    s’aggravent. Elles sont lourdes de dangers comme le montre le
    renforcement des extrêmes droites xénophobes et
    nationalistes. Ces crises nécessitent une mobilisation de
    l’Europe, mais d’une Europe fondée sur la solidarité et la
    démocratie, d’une Europe qui se dégage de l’emprise des
    marchés financiers. Or le Pacte budgétaire va au contraire
    renforcer les contradictions internes à la zone euro et pourrait
    mener à son éclatement. Le refus de la France de ratifier ce
    traité serait un signal fort envoyé aux autres peuples
    européens afin d’ouvrir le débat sur la construction d’une autre
    Europe.
    C’est pourquoi, nous, les organisations signataires de ce texte
    refusons ce Pacte budgétaire qui engage l’avenir. Nous
    demandons qu’un large débat démocratique ait lieu afin que
    les citoyen-es puissent s’emparer de ce sujet décisif et se
    prononcer à son propos. Nous voulons mettre le Président de
    la République, son gouvernement, les parlementaires devant
    leurs responsabilités.
    Pour créer ce débat démocratique, nous appelons à renforcer
    les collectifs locaux déjà existants – notamment ceux pour
    l’audit citoyen de la dette publique -, à en créer de nouveaux
    le cas échéant ; nous organiserons ensemble une série de
    débats publics dans toute la France ; nous nous adresserons
    et inviterons les citoyens à s’adresser à chaque député et
    sénateur de la majorité parlementaire, et nous organiserons
    des manifestations dont une grande manifestation unitaire à
    Paris le dimanche 30 septembre. Un comité d’organisation se
    met immédiatement en place pour assurer le succès de ces
    initiatives.
    Premiers signataires1 :
    Aitec-IPAM, AC !, ANECR, Attac, CADTM, Cedetim-IPAM, CDDSP, CNDF, Les Économistes Atterrés, Fondation Copernic, Front
    de gauche – Parti communiste français – Parti de gauche – Gauche unitaire – FASE – République et Socialisme – PCOF –
    Convergence et Alternative – Gauche anticapitaliste, Les Alternatifs, Marches Européennes, NPA, Résistance Sociale,
    Solidaires, Sud BPCE.
    1 Toutes les organisations syndicales, associatives et politiques progressistes qui le souhaitent peuvent rejoindre les premiers
    signataires. Pour en savoir plus : http://www.audit-citoyen.org ou contact@audit-citoyen.org.

     
    • flower-power

      28 septembre 2012 at 21 h 13 min

      tu peux me donner un lien hypertexte pour retrouver ton texte dans son intégralité,
      je vais le relayer, merci !

       
    • flower-power

      28 septembre 2012 at 21 h 22 min

      merci de ce texte, j’ai trouvé cette adresse aussi :
      c’est pour les lectrices de liesidotorg, s’il y en a ;-)

      http://www.collectifdroitsdesfemmes.org/spip.php?article361

      http://www.petitionpublique.fr/PeticaoListaSignatarios.aspx?pi=P2012N28837

       
    • emigrdesouche

      28 septembre 2012 at 23 h 24 min

      Suis pas indigné. Suis REVOLTE.
      Ils ne me récupéreront pas, moi.

       
    • Bip

      29 septembre 2012 at 9 h 07 min

      « Les crises sociale, écologique et financière mondiales
      s’aggravent. Elles sont lourdes de dangers comme le montre le
      renforcement des extrêmes droites xénophobes et
      nationalistes » : Ah ah AH la bonne blague ! la bête immonde pointe son nez et c’est le front de Gauche mélanchoniste qui dit ça…bande de charlots, allez vous dégourdir les jambes et applaudir ce cumulard de retraites ( sénateur+ministre).
      Bien sur le grand danger c’est l’extrême droite c’est pas les ordures de l’oligarchie financière et leurs valets de politiques. Faut peut être pas ce tromper de cible. Comme toujours il y en a qui sont là pour dévier la colère du peuple. Et éviter que le peuple n’aille aux domiciles des députés et des sénateurs français.

       
  17. Le Gaulois libre

    28 septembre 2012 at 16 h 35 min

    Les apprentis sorciers qui s’amusent à nous refaire Fantasia…

    http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2012/09/28/panique-a-la-bce-bruno-bertez/#more-13755

    Voilà ce qui attend ceux qui ne maîtrisent pas les liquidités ;)

     
  18. zapatta

    28 septembre 2012 at 17 h 30 min

    Wall Street applaudit les mesures d’austérité espagnoles

    28 sept 2012 Philippe Béchade

    ▪ “Les marchés, c’est une affaire de psychologie”, nous rabâchent les hypocrites qui connaissent sur le bout des doigts toutes les ficelles de la manipulation algorithmique des actifs boursiers et des indicateurs de volatilité.

    Il serait complètement hors sujet d’incriminer des stratégies vicieuses basées sur la prise à contrepied systématique des consensus découlant de l’actualité conjoncturelle, et encore plus absurde de s’en prendre au trading haute fréquence.

    Alors on se demande bien pourquoi les autorités boursières allemandes s’attaquent sottement aux HFTP (high frequency trading programs) ; ou encore pourquoi la SEC (le gendarme de la Bourse américaine) se met à exiger des opérateurs utilisant des super-robots la preuve qu’ils sont capables de reprendre la main et de contrôler les emballements de leurs machines infernales. C’est vrai qu’après plusieurs flash krachs retentissants survenus en début de semaine sur certaines valeurs moyennes du Russell 2000, on se permet d’avoir quelques doutes…

    ▪ Le trading haute fréquence n’est que le reflet de la psychologie

    Mais bon sang, quelle mouche a soudain piqué les régulateurs de tous acabits ? En quoi le trading haute fréquence est-il responsable de la soudaine désaffection imbécile — ou de l’emballement sans aucune justification — des investisseurs sur certains titres ?

    Il ne s’agit que de la manifestation (parfois un peu brutale) de changements psychologiques… Heureusement que les HFTP sont là pour offrir de la liquidité au marché, sinon où irions-nous ?

    Comment cela… les ordinateurs manipuleraient les carnets d’ordre en faisant apparaître de fausses lignes d’achat ou de vente pour simuler des supports ou des résistances imaginaires ?

    Mais d’où tenez-vous que 99% des ordres rentrés dans les machines ne correspondent en fait à aucune quantité de titres négociables, à l’achat comme à la vente — et s’annulent en quelques milliseconde dès qu’un véritable opérateur introduit un stop dans le système ?

    Vous n’avez tout simplement rien compris au rôle d’animateur ou de teneur de marché : il faut bien qu’ils ajustent leurs positions en fonction du décalage des cours !

    Comment cela… les cours décalent dans le vide, dans le sens qui convient à quelques tricheurs qui simulent des transactions totalement fictives, par le jeu de “achetés/vendus” ?

    Pas du tout ! C’est pour le bien des petits porteurs, afin qu’ils se sentent moins seuls et ne se mettent pas à rentrer des limites qui auraient peu de chances d’être atteintes. Comme cela au moins, ils disposent de bons repères et sont mieux à même de protéger leurs portefeuilles avec des stops plus serrés qui correspondent à des seuils plus pertinents.

    Dans la réalité, 99% des ordres placés avant les stops n’existent pas et les robots se font un bonheur de les déclencher artificiellement afin de ramasser le papier beaucoup plus bas ou de propulser les cours beaucoup plus haut que ne le justifie l’actualité sous-jacente.

    Nous pourrions nous livrer à un jeu de massacre en démontant un à un tous les rouages des stratégies de manipulation des cours que les HFTP exploitent à grande échelle — et ce sur le dos des petits porteurs ou des gérants d’OPCVM qui passent de vrais ordres. Mais il nous apparaît beaucoup plus amusant de prendre au mot tous ces illusionnistes concernant la psychologie du marché en confrontant ce concept à l’actualité économique de ce jeudi.

    Quel genre de psychologie animait donc les marchés jeudi soir ?

    ▪ L’Espagne sombre, Wall Street applaudit

    Ce que tout le monde a pu observer nous semble édifiant, mais nous allons encore grossir le trait en reprenant les gros titres des sites d’information économique anglo-saxons.

    C’est parfaitement édifiant : “Wall Street applaudit les mesures d’austérité annoncées par l’Espagne”, “Wall Street est rassuré par la modération des hausses d’impôt et se réjouit de l’arbitrage en faveur de la réduction des dépenses et des programmes sociaux (40 milliards d’euros d’économie en 2013)”.

    Traduit en langage politiquement incorrect — c’est-à-dire celui qui appelle un chat un chat –Wall Street exulte à la lecture d’un train de mesures synonymes de désintégration du système de protection sociale et des retraites mis en place depuis l’entrée de ce pays dans l’Union européenne en 1985.

    Les marchés auraient par ailleurs eu de quoi être effrayés par la perspective de voir l’Espagne contrainte de rechercher 150 milliards d’euros d’économie supplémentaires d’ici fin 2014. Cela représente un effort annuel représentant 5% de son PIB — ce qui apparaît colossal, surtout sur fond de récession. Rappelons également que son déficit 2012 pourrait avoisiner 10% au lieu de 8,9% cet été et loin des 6% espérés.

    Wall Street ne se montrait pas davantage impressionné par les manifestations de colère des Espagnols des dernières 48 heures. Pourquoi ces gens perdent-ils leur temps à protester alors qu’ils pourraient tranquillement jouir de la hausse de leurs portefeuilles de valeurs mobilières ?

    Plus leur économie dégringole, plus les bons du Trésor et les actions américaines s’envolent.
    C’est un bête phénomène de vases communicants, ce n’est tout de même pas sorcier à comprendre : tout est affaire de psychologie on vous dit !

    ▪ La place américaine affiche la hausse malgré des chiffres consternants

    Les indices américains affichaient jeudi soir des performances bluffantes : 1,4% pour le Nasdaq, 0,95% pour le S&P, 0,55% pour le Dow Jones qui renouait avec les 13 500. En revanche, les chiffres publiés aux Etats-Unis ce jeudi étaient carrément consternants !

    Même avant d’applaudir l’éradication de 25 ans de progrès social en Espagne, les indices américains reprenaient déjà 0,3%, “saluant” des chiffres d’activité économiques américains bien pires que prévus.

    Les commandes de biens durables ont en effet plongé de 13,2% aux Etats-Unis en août, soit trois fois plus lourdement que ce que le marché attendait — plus forte baisse depuis janvier 2009.

    Hors transports, le recul est plus modeste (1,6%) mais là encore, une stabilité, voire une légère progression était attendue.
    Autre déception, la croissance de l’économie américaine a été révisée en forte baisse, de 1,7% à seulement 1,3% (25% de moins qu’en seconde estimation) en rythme annualisé au deuxième trimestre.

    Il faut comparer ce score à une progression de 2% sur les trois premiers mois de l’année. Les économistes s’attendaient à une confirmation de l’estimation précédente et tablent sur un rythme annuel d’au moins 2% d’ici fin 2012. D’où va donc surgir cette hausse ?
    Toutes ces statistiques sont si mauvaises qu’elles ne peuvent même pas donner lieu à des interprétations telles que “c’était moins pire qu’attendu”… ou “la Fed va opter pour un QE3 illimité” puisque c’est déjà chose faite. A quel type de psychologie avons-nous affaire ?

    De telles performances de la part de Wall Street peuvent apparaître surnaturelles. Mais si nous restons fidèles à notre ligne — qui consiste à ne pas se moquer de notre lectorat en lui proposant des explications auxquelles personne de sensé ne peut croire une seconde — alors il faut admettre que tout s’est déroulé comme si le scénario de la séance était écrit d’avance. C’est comme si les indices américains n’avaient eu d’autre choix que de grimper, peu importe les chiffres !

    Ne perdons pas de vue que cette séance de jeudi était l’avant-dernière du troisième trimestre et que les habillages de bilan l’ont emporté sur toute autre considération : ça c’est de la psychologie !

     
  19. zapatta

    28 septembre 2012 at 17 h 47 min

    USA: Des salaires à peine plus élevés qu’en Chine !

    Mauvaise nouvelle pour les ménages américains… qui ne s’en seraient pas encore aperçus : exprimé en dollars constants, c’est-à-dire adapté pour l’inflation, leur revenu moyen a retrouvé son niveau de 1995.

    Il dépassait 54.000 dollars en 2008, mais s’est écrasé à 50.054 dollars l’an dernier, au plus bas depuis 16 ans, a révélé le Census Bureau. Consolation pour le président Obama, à la veille des élections : la pauvreté n’a pas progressé pour autant. Les ménages de quatre personnes percevant moins de 23.000 dollars par an – définition américaine de la pauvreté – représentaient l’an dernier 15 % exactement de la population, contre 15,1 % l’année précédente.

    Bonne nouvelle pour les ménages américains, en particulier ceux souffrant du chômage : les Etats-Unis sont en passe de retrouver leur statut de superpuissance industrielle.

    C’est le Boston Consulting Group (BCG) qui l’affirme. Sur quelle base ? Outre de bonnes infrastructures portuaires, favorables à l’exportation, le pays bénéficie d’une énergie meilleur marché que partout ailleurs dans le monde. Et surtout, il affiche un coût de la main-d’oeuvre fort bas

    ! Par rapport à l’Allemagne et au Japon, l’avantage est de l’ordre d’un quart, en coût ajusté en fonction de la productivité. Le BCG estime que l’écart avec la Chine n’était, sur cette base, que de 12 % en 2010 et qu’il va se réduire à 7 % seulement à l’horizon 2015. Les Etats-Unis, ou les attraits d’un pays à bas salaires…

    http://trends.levif.be/economie/actualite/politique-economique/usa-des-salaires-a-peine-plus-eleves-qu-en-chine/article-4000185364979.htm

     
  20. exar

    28 septembre 2012 at 18 h 14 min

    L’ancien chef économiste de la BCE, Jürgen Stark le 22/9/2012

    Stark a démissionné de son poste à la BCE à la fin de l’année 2011 pour protester contre les transgressions dont la BCE se rendait coupable. Sa démission a suivi celle d’Axel Weber, ancien patron de la Bundesbank, lequel avait démissionné de son poste à la BCE pour les mêmes raisons.

    il déclare a la presse autrichienne le 22//9

    les dirigeants de la BCE paniquent littéralement face à la crise de la zone euro. Pour cette raison, ils agissent en dehors de leur mandat.

    L’ancien chef économiste explique que tout a fonctionné tout à fait correctement au sein de la BCE jusqu’en 2010, mais qu’à partir d’un certain moment, la BCE a voulu jouer un nouveau rôle. Et c’est ce qui est important, donc nous y insistons, elle a cédé à des pressions extérieures, des pressions dont les origines se situent en dehors de l’Europe.

    Pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que ces pressions venaient des pays anglo-saxons, inquiets de la situation, non pas économique, car de l’économie réelle ils s’en fichent un peu, mais inquiets de la situation de leur secteur bancaire.

    Cette révélation, de source très autorisée, accrédite les rumeurs actuelles selon lesquelles Obama exercerait diverses pressions sur les Européens afin d’obtenir une sorte de gel de la crise européenne au moins jusqu’à sa réélection..

    ca fait un moment que c’est evident !

     
  21. Clavreul

    28 septembre 2012 at 19 h 02 min

    20H00 France 2, Ayrault :  » C’est un budget de justice sociale. » Vous allez voir les copains !

     
    • emigrdesouche

      28 septembre 2012 at 19 h 23 min

      …Qu’attendre des merdias et des politichiens ?
      Pour moi ils sont inregardables et inécoutables.
      Ca dépasse tous mes seuils.
      Bonsoir à toi.

       
      • flower-power

        28 septembre 2012 at 21 h 24 min

        idem pour moi, bonsoir au passage emigrdesouche

         
      • emigrdesouche

        28 septembre 2012 at 22 h 27 min

        Bonsoir flower-power

         
  22. lodela971

    28 septembre 2012 at 20 h 20 min

    Entretien avec M.Komnen Becirovic, écrivain et journaliste serbo-français, au sujet du discours d’Ahmadinejad, à l’ONU. http://french.irib.ir/analyses/interview/item/215684-komnen-becirovic,-écrivain-et-journaliste-serbo-français

     
    • nathan

      28 septembre 2012 at 20 h 41 min

      Les p…… de la République n’hésitent pas à dépenser 900 000 € pour leur voyage à New York et les mougeons paient. Pendant ce temps ça brule partout c’est à la une de tous les journaux étrangers sauf….. en France. Dès fois que les mougeons se réveilleraient !!!!!! Le blondinet de Nantes, c’est comme le boa du Livre de la Jungle « Aie confiance, aie confiance…. »

       
      • Geraldine

        29 septembre 2012 at 10 h 04 min

        L’image est bonne… c’est une sorte d’hypnotiseur, dont la fonction est de nous endormir jusqu’à ce que l’irréparable soit commis…

         
  23. lodela971

    28 septembre 2012 at 20 h 40 min

     
  24. lodela971

    28 septembre 2012 at 20 h 41 min

     
  25. byeuro

    28 septembre 2012 at 21 h 37 min

    Les présidents américains sont des psychopathes
    Selon une étude, l’absence de peur, notamment en temps de crise,
    ferait des présidents américains de bons… psychopathes.

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/14716/Presidentielles-USA/article/detail/1508190/2012/09/28/Les-presidents-americains-sont-des-psychopathes.dhtml

     
    • catherine

      29 septembre 2012 at 17 h 35 min

      et ailleurs dans le monde, sont-ils aussi clean qu’ils ne le paraissent ? :-p

       
  26. lodela971

    28 septembre 2012 at 22 h 40 min

    Thierry Meyssan analyse l’attaque du ministère syrien de la Défense par Al Qaeda http://youtu.be/mwlFP78NRYc

     
  27. lodela971

    29 septembre 2012 at 8 h 20 min

    Ahmadinnejad veut un nouvel ordre mondial fondé sur la justice et le respect entre les nations http://www.dailymotion.com/video/xty7mr_ahmadinnejad-veut-un-nouvel-ordre-mondial_webcam

     
  28. lodela971

    29 septembre 2012 at 8 h 28 min

    Des Juifs orthodoxes se positionnent contre le sionisme en présence du président iranien… http://youtu.be/JzV_xYBFtYc

     
  29. lodela971

    29 septembre 2012 at 8 h 51 min

    Onu : Barack Obama, d’accord avec François Hollande sur de nombreux points, laisse le mali a la france http://www.dailymotion.com/video/xtxxvn_onu-barack-obama-d-accord-avec-francois-hollande-sur-de-nombreux-points-laisse-le-mali-a-la-france_news

     
  30. byeuro

    29 septembre 2012 at 9 h 00 min

    Source : Le Blog des Enculuminatis ©
    La rubrique des moutons écrasés

    Feu à la BCE
    Stark a démissionné de son poste à la BCE à la fin de l’année 2011 pour protester contre les transgressions dont la BCE se rendait coupable. Sa démission a suivi celle d’Axel Weber, ancien patron de la Bundesbank, lequel avait démissionné de son poste à la BCE pour les mêmes raisons.

    Stark nous dit que les dirigeants de la BCE paniquent littéralement face à la crise de la zone euro. Pour cette raison, ils agissent en dehors de leur mandat.
    Il explique que tout a fonctionné tout à fait correctement au sein de la BCE jusqu’en 2010, mais qu’à partir d’un certain moment, la BCE a voulu jouer un nouveau rôle. Et c’est ce qui est important, donc nous y insistons, elle a cédé à des pressions extérieures, des pressions dont les origines se situent en dehors de l’Europe…

    Suite. http://mahamudras.blogspot.fr/2012/09/feu-la-bce_28.html

    Le mur de Berlin

    Mardi au congrès annuel de la Fédération de l’industrie allemande à Berlin, Merkel a dit en substance que les autres pays de la zone euro ne devaient pas compter sur Berlin pour soutenir les mesures qui supposent la responsabilité collective des États de la région. En d’autres termes, l’Allemagne n’a pas l’intention de payer les dettes de la Grèce, de l’Espagne et des autres pays en situation de crise.

    Pour Anton Lioubitch, il est impossible de résoudre à coups d’injections financières les problèmes auxquels est confrontée la Grèce. Et plus on s’obstine à le faire, plus dure sera la tâche d’extirper la racine du mal que sont les disproportions dans la productivité du travail entre les pays comme l’Allemagne, la Finlande, les Pays-Bas d’une part et la Grèce, l’Espagne et l’Italie d’autre part. C’est une façon pour l’Allemagne d’anticiper une situation contradictoire entre l’Europe du nord des riches et l’Europe du sud des pauvres, et une autre d’acter un éclatement imminent de la zone euro.

    http://mahamudras.blogspot.fr/2012/09/le-mur-de-berlin.html

     
  31. catherine

    29 septembre 2012 at 11 h 02 min

    test

     
  32. Alcide

    29 septembre 2012 at 11 h 05 min

    Le programme du NOM , financé par les mêmes ploutocrates sociopathes immensément riches.
    Un peu d’histoire qui se prolonge aujourd’hui , les mêmes causes engendrent les mêmes effets
    Qui était Leyba Davidovich Bronstein , alias Trotsky , qui souhaitait la Russie comme un désert peuplé de nègres blancs.
    “We must turn Russia into a desert populated by white negroes upon whom we shall impose a tyranny such as the most terrible Eastern despots never dreamt of. The only difference is that this will be a left-wing tyranny…
    Sionisme et Russie

    http://www.jrbooksonline.com/PDF_Books/Zionism%20And%20Russia.pdf

    Les Russes ne valaient pas plus que les Arabes :

    1 Million d’arabes ne valent pas un ongle juif..
    Le rabbin Yaacov Perrin, New York Daily News, 28 février 1994

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 674 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :