RSS

Une bombe dormante à Fukushima

08 sept

Des scientifiques incriminent la piscine du réacteur 4 (sur le toit) car un nouvel accident peut se produire n’importe quand. Ils jugent que « cette piscine est un désastre planétaire en puissance. Un cube en béton de onze mètres de profondeur, rempli d’eau et bourré de combustibles nucléaires usagés : 264 tonnes de barres très radioactives ! Depuis un an et demi, ce bassin dit de "désactivation" repose à trente mètres du sol sur le bâtiment ébranlé du réacteur numéro 4 de la centrale de Fukushima. Il n’est plus protégé ni par un toit solide ni par des murs, mais par une simple bâche de plastique blanche ».

Pourquoi s’inquiéter aujourd’hui ?

Parce que nous entrons dans la période des typhons et qu’un super typhon (voire un éventuel tremblement de terre – et cela secoue beaucoup depuis quelques semaines) pourrait vider la piscine avec des conséquences inimaginables. Un scénario d’apocalypse qui obsède la plupart des chercheurs. « La mise à l’air libre de ces 264 tonnes de combustibles nucléaires pourrait dégager dans l’atmosphère dix fois plus de radioactivité que l’accident de Tchernobyl, si ce n’est davantage.

Le professeur Koichi Kitazawa qui présidait la prestigieuse Agence japonaise pour les Sciences et la Technologie (JST) est de ceux qui expriment leur vive inquiétude. Cette année, il a dirigé une grande commission d’enquête sur l’accident nucléaire de mars 2011. "Après avoir écouté des centaines de témoins, ma conviction est faite, raconte cet universitaire respecté. A la centrale de Fukushima, le pire est peut-être à venir. A cause de la piscine du réacteur 4, un nouvel accident peut se produire n’importe quand, qui menacerait la survie même de mon pays."

Idem pour Robert Alvarez, un haut responsable du département de l’Energie sous Bill Clinton. "Si un tremblement de terre ou tout autre événement venait à affecter cette piscine, il pourrait en résulter un incendie radiologique catastrophique, avec près de dix fois la quantité de césium 137 qui s’est propagée à la suite de l’accident de Tchernobyl." Pour information, « les explosions à la centrale de Fukushima n’ont libéré qu’un sixième de ce césium émis à Tchernobyl. Autrement dit, la chute de cette piscine, qui selon l’expression du physicien français Jean-Louis Basdevant, semble être maintenue en hauteur par les seules "forces de l’esprit", pourrait être soixante fois plus grave que la catastrophe de mars 2011 ».

Un professeur à l’Institut de Recherche nucléaire universitaire de Kyoto, Hiraoki Koide, propose, lui, une comparaison plus effrayante encore, surtout pour les Japonais. "Si le bassin du réacteur numéro 4 devait s’effondrer, assure-t-il, les émissions de matière radioactive seraient énormes : une estimation prudente donne une radioactivité équivalente à 5 000 fois la bombe nucléaire de Hiroshima." (Source)

A part cela, continuons à vivre dans la plus grande insouciance… dans l’attente du vrai changement.

About these ads
 
24 Commentaires

Publié par le 8 septembre 2012 dans Non classé

 

24 réponses à “Une bombe dormante à Fukushima

  1. vilistia (@vilistia)

    8 septembre 2012 at 17 h 59 min

    Pour complément :

    Fukushima, ici et là-bas – vidéo RU

    http://www.cercledesvolontaires.fr/?cat=534

    Le Japon négocie avec la Russie l’ évacuation de 40 millions de personnes

    http://goo.gl/0tU9Y

     
    • Raiford

      8 septembre 2012 at 20 h 41 min

      Je trouve très étrange que si peu de Français possèdent un compteur Geiger portatif, à pile.

      Le nucléaire est une réalité que l’on ne peut pas supprimer (rapidement). Il faut apprendre à vivre avec.

      Un compteur à pile coute environ 200 euros. Il est très facile de s’en servir (quelque soit sa langue)
      On appuie sur le bouton "marche" : il se met immédiatement à compter les radiations (gamma et béta) qui le traverse (crépitement) et donne le total périodiquement, ainsi qu’une moyenne.

      En connaissant grâce à lui la radio-activité naturelle en temps normal dans sa région, chacun peut savoir s’il y a une augmentation dangereuse le jour où un accident de centrale se produit.

      Avec un compteur, en cas d’accident grave, on peut savoir s’il est nécessaire de partir ou savoir si un aliment est contaminé, pour pouvoir se protéger.

       
    • antoine

      12 septembre 2012 at 13 h 22 min

      Ce que vous affirmez dans votre copier-coller d’article est faux.
      La piscine est recouverte d’une structure métallique de 60 tonnes depuis la mi-juin 2012.
      La photo que vous montrez est également un mensonge, on y voit le contraire: la couverture métallique est en place, à droite du rond blanc, sur la piscine.

      Le rond blanc qui, soit-disant, entoure la piscine est tout simplement un espace vide dans le béton qui structure le bâtiment. La vague couleur bleue qui peut faire croire à une présence d’eau (mais il faut vraiment vouloir le croire) n’est qu’un filet de protection disposé sur le béton et destiné à récupérer des objets tombant dans les trous, comme le prouve cette photo : http://goo.gl/DlNaR

       
  2. ezechiel

    8 septembre 2012 at 18 h 03 min

    Seul les initiés savent vraiment quand sa va peter. Le systeme, comme les differents choses qui doivent arriver. Meme les politiques ne savent pas quand le moment ou le jours J. Ceux qui savent sont un cercle fermer de personne et ils attendent les ordres.Qui sait des politique peuvent tomber, parce qu’ils peuvent etre un obtacle pour l’accomplissement du plan. Tout marche comme sur des roulettes. En observant bien, meme les bruits ne permet plus de rapporter de l’argent, le systeme est mort. Ce sera comme un filet que l’on jette sur quelqu’un. Personne n’y echappera, qui sait es-ce pour ce mois ?

     
  3. Villainnemesis

    8 septembre 2012 at 18 h 10 min

    Au Japon le sujet est posé depuis plus longtemps, cette semaine fut la révélation pour les médias occidentaux ! Malheureusement quand on avance un problème chez nous, il est souvent trop tard…..

     
    • Clavreul

      8 septembre 2012 at 20 h 55 min

      Les papillons mutants du Japon, les phoques irradiés d’Alaska, les rascasses hautement radioactives péchées au large des côtes Japonaises. Le retour en force des mafias en parallèle à l’écroulement de notre civilisation comme ce que nous voyons en ce moment à Marseille. Bienvenue dans le monde de Total Ricall !

       
  4. ampipeline

    8 septembre 2012 at 18 h 14 min

    Le mal est déjà fait, nous ne sommes plus à quelques rejets de plus ou de moins !

    http://www.vff-marenostrum.org/News/La-chambre-gaz-atomique-P.Scampa-2012.pdf

     
  5. Villainnemesis

    8 septembre 2012 at 18 h 15 min

    Notez bien le dernier paragraphe de ce dossier de l’Organisation Météorologique Modiale :

    http://www.wmo.int/pages/prog/arep/wwrp/new/documents/OBS.Koloskov_Russia.pdf

    Tout est bien ficelé ! Réalité et conspiration sur le même bateau ….

     
  6. jozecat

    8 septembre 2012 at 18 h 23 min

    on s’attend tous à une guerre et à un cataclysme économique….. qui sait si ce n’est pas du japon que viendra le cataclysme planétaire

    un très bon site là-dessus :

    http://fukushima.over-blog.fr/

     
    • Dies Irae

      8 septembre 2012 at 18 h 34 min

      merci jozecat de soumettre ce blog sur fukushima que j avais deja conseillé ici… Il parle du probleme de cette piscine depuis plusieurs mois deja…
      Je le conseille vivement… le sujet est trop chaud pour etre ignoré ou simplement passer au second plan… On joue ici avec notre vie a tous…

       
  7. jozecat

    8 septembre 2012 at 19 h 23 min

    de rien DIES IRAE…

    Et comme si ça ne suffisait pas :
    La pression monte sous le mont Fuji

    http://www.lefigaro.fr/sciences/2012/09/07/01008-20120907ARTFIG00634-la-pression-monte-sous-le-mont-fuji.php

    (et la période des typhons va commencer)

     
  8. garrigues

    8 septembre 2012 at 21 h 16 min

     
    • ampipeline

      9 septembre 2012 at 9 h 27 min

      Merci ! On joue à se faire peur par anticipation alors qu’en réalité le point de non-retour est franchi depuis longtemps. Comique !!

       
  9. Michèle DRAYE

    9 septembre 2012 at 8 h 26 min

    @ Raiford,

    Tu écris:

    " Je trouve très étrange que si peu de Français possèdent un compteur Geiger portatif, à pile"

    Peux-tu me dire comment se le procurer?

    merci d’avance

    Michèle

    11 Commentaires
    Publié par liesiletter le 8 Septembre 2012 dans Non classé

    ← Les cent jours de Hollande : Le Point fait le point…

    Le retour de Calimero ? →
    .

    11 réponses à Une bombe dormante à Fukushima

    vilistia (@vilistia)

    8 Septembre 2012 at 17 h 59 min

    Pour complément :

    Fukushima, ici et là-bas – vidéo RU

    http://www.cercledesvolontaires.fr/?cat=534

    Le Japon négocie avec la Russie l’ évacuation de 40 millions de personnes

    http://goo.gl/0tU9Y

    Réponse

     
    • Raiford

      9 septembre 2012 at 16 h 29 min

      @Michèle DRAYE

      Un compteur Geiger fiable : le Radex 1503 en Anglais (la notice en Français existe sur internet, mais n’est pas nécessaire)

       
      • Raiford

        9 septembre 2012 at 16 h 32 min

        Radex 1503 introuvable en France depuis Fukushima, mais bien moins cher aux USA (ebay et paypal) 135 €

         
      • Raiford

        9 septembre 2012 at 16 h 34 min

        Le vendeur "radex1706-1503-us" est très fiable, plusieurs achats effectués.

         
    • Villainnemesis

      9 septembre 2012 at 16 h 31 min

      la CRIRAD par exemple!

       
  10. Michèle DRAYE

    9 septembre 2012 at 8 h 28 min

    Excusez-moi pour les rajoutures:

    Je ne sais pas comment les supprimer

     
  11. Vincent

    9 septembre 2012 at 10 h 28 min

    Sylvestre Huet, dont un commentateur donne le lien modère sensiblement le côté dramatique de la situation, se base sur des informations données par Tepco ! Un comble pour un journaliste !

     
  12. larevolutionpacifique

    9 septembre 2012 at 12 h 07 min

     
  13. emptysky

    9 septembre 2012 at 12 h 53 min

    Bonjour,
    et pendant ce temps là, le journal Liberation nous ment en toute impunité :

    http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2012/09/fukushima-la-désinformation-continue.html

     
    • bigbourn

      9 septembre 2012 at 21 h 51 min

      Qui ment ?
      Lorsque l’on voit les photos de l’article c’est bien évident que la piscine n’est pas dans le cercle blanc,ce qui n’empeche pas la dangerosité de la situation .
      Si les "pro antinucléaire" rajoute de la désinformation a tout ce merdier ils vont rapidement perdre en crédibilité et ce serait bien dommage .

       
  14. michel

    9 septembre 2012 at 18 h 38 min

    Bonsoir,
    Le Japon est dans une situation alarmante!! Où sont passés les coeurs des réacteurs?? Qu’en est-il des kilomètres de canalisation qui ont subies le tremblement de terre?
    Les fameuses "décontaminations" des habitations et lieux de vie: quel résultat?
    L’accumulation de la radioactivité sur les êtres humains: combien de leucémies, cancers, déformations génétiques faudra-t’il pour s’en soucier?
    Où est la "coordination" internationale pour entreprendre un arrêt de la machine infernale qu’est la centrale de Fukushima?
    S’il y a une coordination, c’est bien celle du mensonge

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 676 autres abonnés

%d bloggers like this: