RSS

Sombre avenir pour les retraités britanniques

08 août

La politique d’injection massive de billets menée par la Banque d’Angleterre est en train de torpiller les réserves des gros fonds gérant les retraites des Britanniques. Les déficits des caisses de retraite ont doublé en une seule année. D’aucuns parlent, avec raison, de « spirale de la mort ».

« Le trou des finances des retraites, privées et publiques, en Angleterre est tout à fait considérable, puisqu’il manque 300 milliards d’euros pour honorer les engagements actuels de ces fonds. Pour les décennies à venir, ce sont entre 750 et 1050 milliards d’euros qui manquent ». (Source)

En Angleterre, le système de retraite exige une participation peu importante des employeurs et employés au système d’Etat. Il revient aux salariés d’assurer eux-mêmes « leurs compléments de retraite, en investissant une partie de leur paye dans n’importe quel placement, immobilier, obligations ou actions, seuls ou via des fonds de pension. Le système a bien fonctionné dans les années 1990 avec la hausse de la Bourse ». Puis la chute est survenue… La prise de risque est devenue plus importante, les faillites également. L’Etat a même ponctionné les fonds de pension de 5 milliards de livres (6,5 milliards d’euros) tous les ans.

Aujourd’hui, la politique menée par les banquiers centraux britanniques consistant à pousser les rendements le plus proche de zéro rend quasiment impossible la tâche d’assurer des rendements corrects des gros fonds de retraite. Les entreprises cherchent désormais avant tout à trouver de l’argent pour combler les déficits de retraite et de fait, les budgets consacrés à l’emploi comme à l’investissement sont littéralement sabrés. C’est en effet une spirale inquiétante puisque les banques constatent, dans le même temps, que les déficits des fonds de retraite ont peu de chance d’être comblé à la lumière des perspectives économiques très moroses de l’économie britannique.

Si les Britanniques perdent leurs capital de retraites complémentaires, cela reviendrait à se contenter d’une retraite d’état : 440 euros/mois pour une personne seule et 610 pour un couple. (Source)

About these ads
 
86 Commentaires

Publié par le 8 août 2012 dans Non classé

 

86 réponses à “Sombre avenir pour les retraités britanniques

  1. Raminas Grobis

    8 août 2012 at 10 h 24 min

    Et en France c’est pour quand ?

     
    • timgad

      8 août 2012 at 10 h 33 min

      C’est pour bientôt….

       
    • ptitpère

      8 août 2012 at 11 h 07 min

      Le Changement c’est maintenant !!

       
  2. Crésos

    8 août 2012 at 10 h 36 min

    Avenir noir pour celui qui n’a pas prévu un maximum d’autarcie, de quoi faire du troc, des métaux précieux, etc…

     
    • librezen

      8 août 2012 at 16 h 46 min

      Prévoir de vivre en autarcie est déjà un avenir noir

       
    • moncotyle

      9 août 2012 at 9 h 10 min

      A quand des camps pour orpailleurs du 3ème âge?

       
  3. leducmichael

    8 août 2012 at 11 h 06 min

    La retraite par répartition est une escroquerie transgénérationnelle que l’on se refile de père en fils, en prenant grand soin de l’augmenter. Mais c’est vendu comme « solidarité générationnelle »!!!
    Alors … Amen !!!

     
    • librezen

      8 août 2012 at 16 h 48 min

      La retarite par répartition est moins une escroquerie que la retraite par capitalisation, la preuve !
      Le revenu universel permettrait de régler tous ces problèmes.

       
      • gigi

        8 août 2012 at 17 h 59 min

        Le revenu universel serait une ineptie
        Si vous donnez autant à celui qui a peu bossé qu’à celui qui a beaucoup travaillé
        vous allez décourager les meilleurs
        Donner une retraite de base identique pour tous et en plus permettre un complément par capitalisation serait beaucoup plus encourageant
        Si vous voulez tirer la société vers le haut il faut encourager l’effort sinon vous tombez dans les travers du communisme qui ont toujours entrainé les peuples vers à la ruine

         
      • septentrion

        8 août 2012 at 19 h 03 min

        @librezen
        La solution n’est pas le Revenu (minimum) Universel, mais le Droit au Travail :
        Pôle-Emploi doit fournir un emploi sous 24h à tout citoyen qui en fait la demande, correspondant au plus près à ses compétences et aptitudes.
        Et c’est possible, question de volonté politique… et de mentalité.

         
      • librezen

        8 août 2012 at 21 h 15 min

        @Gigi,
        Vous faites l’erreur classique des personnes pensant être libérales et qui considérent le revenu universel comme un outil collectiviste voire communiste.
        Bien au contraire, le revenu universel est l’arme libérale par excellence.
        J’explique :
        Tout d’abord, le revenu universel ne donne par autant à celui qui ne bosse pas qu’à celui qui bosse. Le revenu universel est déconnecté du revenu salarié. Celui qui va travailler va par définition gagner plus que celui qui ne travaille pas puisqu’il va avoir le revenu universel plus le salaire lié à son travail.
        Je vais faire un petit apparté sur la retraite par capitalisation qui pour moi est un danger puisque qu’une forme d’esclavagisme indirect. En effet, pour assurer une bonne retraite par ce biais, il va falloir que les sociétés dans lesquelles votre capital sera investi fasse le maximum de rendement. or, nous nous apercevons tous les jours que la deule façon de rentabiliser au maximum le capital est d’agir contre le capital humain. Les marges sont limitées, il n’y a plus bcp d’effet de levier, l’investissement et la R&D sont vitales pour le futur de l’entreprise, la seule variable d’ajustement reste le capital humain. Ce qui explique les délocalisations et les attaques permanentes sur le droit au travail.
        Le revenu universel a pour but de libérer l’individu de la pression de survie afin de lui permettre de développer ses propres compétences. Si vous voulez tirer la société vers le haut, il faut encourager l’effort et vous avez raison, mais pour encourager l’effort, il faut tout d’abord libérer l’individu de la forme d’esclavagisation actuelle.
        Il semblerait que votre principal problème vienne du fait que vous réfléchissez par rapport au paradigme actuel sans le remettre en cause, comme si l’organisation sociale mondiale actuelle était logique, TINA (there is no alternativ). Je pense que le capitalisme a vécu avec a faillite de Lehman Brothers son Tchernobyl.
        Tchernobyl a montré la faillite du système soviétique même si personne ne s’en rendait compte sur le moment. L’URSS semblait éternelle. En même temps, cette catastrophe a montré la grande arme, l’unique en fait de l’URSS, sa capacité à faire intervenir rapidement des milliers de personnes en sacrifice, ce qui aurait été impossible dans une société occidentale à l’époque (regardez le Japon). La crise de 2008 a montré l’unique arme de nos sociétés, la fuite en avant d’une injection massive de liquidités. Mais ceci montre aussi que ce système est déjà mort.
        Le revenu universel n’est ni communiste, ni capitaliste mais il répond à la nécessité individuelle dans son aspect positif, l’aspect libéral et propose un projet collectif.

         
      • librezen

        8 août 2012 at 21 h 24 min

        @ Septentrion,
        Non, le droit au travail est uniquement le droit à l’esclavagisme. Arbeit macht feri. Les nazis avaient tellement vu l’absurdité de cette logique qu’ils en ont fait le symbole de leur cynisme et de l’horreur. Le travail ne libère pas, il faut être libre pour profiter du fruit de votre travail. Mais si le système met en place, ce qui est la cas depuis un bon bout de temps, les éléments qui vous emprisonne dans un travail servile, alors le droit au travail ne sera que le droit d’être soumis.
        La mondialisation forcenée, l’impossibilité de tout protectionnisme, l’immigration non réfléchie, entre autres sont autant de sape de votre droit au travail non servile.

         
      • pic16f88

        8 août 2012 at 21 h 36 min

        @leducmichael et @gigi

        avant d’emettre des jugements sur la pertinence d’un système plutôt qu’un autre , il faudrait qualifier et quantifier la richesse produite ce qu’on résume trop souvent laconiquement par le fameux « c’est le progrès « .
        si vous avez 10 min à perdre : http://www.manicore.com/documentation/esclaves.html

        un petit résumé : grace au couple machine + energie et en comparant avec ce que l’homme pourrait faire en le prenant comme unité ( notion d’esclave energétique/mecanique ) aujourd’hui chaque habitants des pays les plus riches Europe , amérique du nord , japon , Australie (environ 1 milliard ) etc bénificient d’un niveau de vie et ont accès à une quantité de richesse produite par plus de 100 milliards d’esclaves energétiques .,c’est à dire que chacun d’entre nous consomment en moyenne les richesses qui seraient produites par 100 esclaves ,ce que même un noble du 18 siecle ne pouvait se permettre . Nous n’avons pas un problème de création de richesse , nous avons un problème de redistribution et de gaspillage de ces richesses , et aujourd’hui à cause de la quantité de la population et de la contrainte environnementale et energétique exercé sur le cadre dans lequel l’espèce humaine evolue , nous devons arreter le gaspillage et redéfinir les priorités en matière de production et de consommation .

        voilà ce qui nous attend si nous ne changeons pas de direction , de comportement :
        http://www.courtfool.info/fr_Energie_et_population_mondiales.htm
        http://www.manicore.com/documentation/transition_energie.html
        http://www.terraeco.net/Dennis-Meadows-Nous-n-avons-pas,44114.html

        il ya juste à choisir , à prendre la décission : où met on le curseur selon la taille de la population et du niveau de vie souhaité en fonction des ressources disponibles et de l’état de l’environnement ? Seulement après il faut parler retraite , quantité d’heure travailler ( ce que les robots automates , nous laisseront ) etc .

         
      • thomas réqiuem

        8 août 2012 at 22 h 42 min

        Oui Librezen à raison: Les résistants français d’après guerre ont choisit d’abandonner le système par capitalisation qui existait en France et qui avait spolié tant de français en faveur d’un système par répartition ( beaucoup de patron sont partis avec la caisse de retraite des ouvriers, l’inflation a rognait le peu de pension versé).
        En application du programme du conseil national de la résistance, Ambroise Croisat fut le ministre communiste qui mis en place par l’Ordonnance du 4 octobre 1945, la Sécurité sociale.

        « Il est institué une organisation de la Sécurité Sociale destinée à garantir les tra­vailleurs et leurs familles contre les risques de toute nature susceptibles de réduire ou de sup­primer leurs capacités de gain, à couvrir les charges de maternité et les charges de famille qu’ils supportent. » Premiers résultats, les pensions ont été multiplié par 4 en qq mois ….

        Contrairement à une croyance populaire, le financement de la retraite s’opère à partir de la richesse produite à l’instant T quelque soit le type de financement adopté (capitalisation et répartition). Beaucoup de personne pense que la capitalisation permet de différer du capital dans le temps. C’est faux, il suffit de voir l’état de l’ensemble des fonds de pensions dans le monde et pas seulement celui de la GB pour le prouver… Donc c’est toujours la richesse produite par des actifs à l’instant T qui finance la retraite des inactifs au même moment !
        Pour opérer une inter-comparaison entre les deux systèmes, Il faut donc prendre en compte un autre fait : les frais de gestion.
        La presse britannique a récemment calculé que pour 100 livres sterling épargnés dans un fond de pension par un travailleur britannique, 50 partent en frais de gestion, autrement dit en bonus dans la poche du banquier ou de l’assureur qui le gère !!
        On comprend l’empressement de certain à vouloir instaurer en France des fonds de pension !
        Les frais de gestions du système par répartition sont très faible comparés à la capitalisation.

         
      • librezen

        9 août 2012 at 14 h 32 min

        Complément sur Thomas,
        ce n’est pas par hasard que le principal fond de pension qui aurait profité de la mise en place de la retraite par capitalisation en France est dirigé par le frère de notre ancien président de la République.

         
      • anne

        9 août 2012 at 15 h 12 min

        pic16f88
        c’est bien pour ça que cette histoire de 99% 1% c’est du pipeau, c’est juste bon pour le consommateur moyen qui comprend rien et qui va tomber encore plus vite grace à ses coyances sans logique, et tes liens sont dérangeant pour les consommateurs ça c’est sur, mais bon c’est bien comme ça que se fera le tri, tu as raison à 100% mais ce ne sera pas accepter par les cerveaux lobotomosés par le système.

         
      • septentrion

        10 août 2012 at 2 h 53 min

        @librezen
        > Arbeit macht frei. Les nazis avaient tellement vu l’absurdité de cette logique qu’ils en ont fait le symbole de leur cynisme et de l’horreur.
        Je crois plutôt qu’il avait mis cette phrase au fronton des camps dans un but de désinformation (de l’extérieur, c’est un simple camp de travail) et de contrôle de la foule des déportés arrivants (si on travaille, on peut en sortir).

        Si je vous comprends bien, ce n’est pas le « travail » que vous critiquez, mais le « salariat » et le rapport de sujétion qu’il implique.
        Je pense que vous devriez le préciser (et éventuellement indiquer des liens vers les théories sur l’Economie Distributive dont vous semblez vous réclamer), sinon beaucoup pourraient penser que votre idéal économique est le « J’en rame pas une et ça tombe tous les mois ». ;-)

        Après (et pendant) ce qui va nous tomber dessus, notre société sera émiettée en petites poches de survivants, des communautés humaines qui devront fonctionner selon un modèle économique, quel qu’il soit. Autant acquérir dès maintenant des notions de base.

         
      • librezen

        10 août 2012 at 10 h 13 min

        @Septentrion,
        Je ne pense pas que le fronton avait un but uniquement de désinformation. Ceci est le premier degré de lecteure mais je pense qu’il y avait aussi la volonté du degré symbolique. Une forme d’allégorie si vous voulez. Les nazis considéraient les juifs et autres groupes internés comme des sous hommes, donc comme des esclaves de droit.
        Concernant les liens, je conseille la lecture du blog de Tête de quenelle qui est une bonne introduction aux idées du revenu universel.
        Effectivement, tous les tenants du revenu universel soulignent bien le fait qu’il critiquent l’aspect salarial du travail tout en soulignant que des nombreuses activités, donc du travail, n’entrent pas dans le calcul de la création de richesse.
        Je ne me réclame pas de telle ou telle théorie, je désire garder l’esprit très critique.
        Toutefois, je pense que, dans le meilleur des cas, nous sommes à une transition phénoménal de l’organisation social (dans le pire, nous serons dans ce que vous pensez, cad le chaos). Comme je l’ai dit dans d’autres commentaires, je pense qu’avec Lehman Brothers, le Capitalisme a vécu son Tchernobyl, c’est à dire le signe de sa fin, comme Tchernobyl fut, même si sur le moment, nous ne nous en sommes pas rendu compte, le signe de la fin de l’Union Soviétique.
        Soit nous auron sle chaos, coit nous aurons droit au nouvel ordre mondial si ce dernier est effectivement préparé et que ces tribulations font partie du plan pour l’instaurer, ou soit, dans un cas de figure optimiste où personne ne maîtrise l’ensemble et auquel cas tout plan est impossible, alors, nous avons la fenêtre d’ouverture pour un ou des nouveaux chemins.
        C’est dans ce cadre que j’essaie de comprendre ce qui ne fonctionne pas dans nos sociétés et dans les sociétés précédentes et que je me renseigne sur de alternatives possibles (et c’est pas cela qui manque, de la pensée unique de Zeitgeist dont l’aspect technologique me fait froid dans le dos, au décroissants etc…).
        3 grandes idées émergent de mes recherches :
        – Le revenu universel sans contrepartie et pour tout le monde dans le but de libérer le citoyen de toute contrainte de survie (donc contrainte de compétition salariale)
        – les principes d’organisations politiques avancés par Etienne Chouard et d’autres (mais dont il est l’un des principal contributeur) : le tirage au sort, la démocratie athénienne etc… : empêcher une minorité, quelle qu’elle soit de pouvoir confisquer les pouvoirs dans son seul intérêt.
        – La mise en place d’une constituante par le peuple et non au nom du peuple (exemple islandais) : objectif idem que précédemment.
        Mais je reste ouvert à toute alternative, espérant que nous aurons la chance de pouvoir nous exprimer le moment venu même si je me prépare aussi au pire. Face à eux, il faut toujours garder l’espoir.

         
    • Tikehau

      8 août 2012 at 19 h 33 min

      La répartition est le seul système qui puisse garantir une retraite décente car évoluant en principe avec des besoins actualisés… à la seule condition que la société garantisse un emploi rémunéré pour toutes les personnes en capacité de TRAVAILLER .

      Citez moi UN SEUL EXEMPLE historique qui ait garanti une retraite décente par capitalisation.

      Quelques contre-exemples :

      Demandez aux dernières victimes de la crise bancaire de 2008 (aux USA) ce qui leur reste de 30 ou 40 ans d’épargne boursière.

      Vous souvenez vous de l’emprunt russe ?

      Votre portefeuille boursier (PEA) se porte bien ? tant mieux mais ça pourrait ne pas durer autant que les impôts.

       
  4. dd

    8 août 2012 at 11 h 08 min

    On y est presque en France et on peut y retourner :
    * y a le minimum vieillesse, beaucoup d’anciens « cultivateurs » en fermage actuellement à la retraite la touche
    * ajoutez à cela les travailleurs de l’étranger pas mal retourné au bled pour vivre assez dignement

    Finalement les plus « privilégiés », ceux qui ont profité d’une société post-industrielle relativement « prospère » et qui avec expérience cumulé gagne assez bien leur vie (68 ards & 20 ans plus tard), sont angoissés et traine sur des sites comme LIESI découvrant des vies qui ne sont pas les leur mais qui pourrait le devenir …

     
  5. Jesuisrevenu Jesuispartie Battlehammer Lenain

    8 août 2012 at 11 h 16 min

    En France c’est un système pyramidale, ceux qui entrent payent pour ceux qui sortent.
    vu la pyramide des ages en France, le système est voué à la faillite.
    C’est du Madoff

     
    • septentrion

      8 août 2012 at 16 h 42 min

      @leducmichael
      >La retraite par répartition est une escroquerie […]
      Quelle alternative, sinon la retraite par capitalisation dont le principal inconvénient est le sujet de l’article ?

      @Jesuisrevenu Jesuispartie Battlehammer Lenain
      >En France c’est un système pyramidal […]
      C’est un système pyramidal à partir du moment où les politiques ne font pas leur boulot :
      – démographie et emploi des jeunes (éducation, instruction, formation),
      – accès au crédit pour les entreprises (remettre les banques dans leur rôle).
      Un autre problème est que la retraite en France est un système faussé : on veut les avantages de la répartition (solidarité) et de la capitalisation (on veut toucher en fonction de ce que l’on a payé). Alors que l’esprit à l’origine était, tout comme le Système de Santé : « De chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins ».

      À propos de formation, il y a en France le problème de la formation continue et du « changement de branche », qui est plus un problème de mentalité que de moyens (cours du soir, congés formation, etc). Pour preuve le « journaliste le plus écouté de France », Patrick Cohen, qui trouve bizarre que l’on soit étudiant à 32 ans (cité à propos du cas d’un « tireur fou » aux US).

       
      • Geraldine

        8 août 2012 at 19 h 02 min

        C’est qui Patrick Cohen ? Inconnu au bataillon…

         
      • septentrion

        8 août 2012 at 19 h 44 min

        Un de ces innombrables « repérés et placés » par le Ministère de la Vérité.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Cohen

        « L’homme-de-média » typique de la France, qui peut vous faire 3 heures sur un twit de Valérie Trierweiller, qui vous accuse d’antisémitisme si vous discutez du 09/11, et qui croit que Glass-Steagall est une marque de pare-brises.
        Après on s’étonne que les journaux ne se vendent plus et qu’il ne reste plus que les abrutis aux jeux télé et aux séries US qui regardent encore les journaux télévisés.

         
  6. byeuro

    8 août 2012 at 11 h 52 min

    Probabilités :
    Il ya de forte chance que la crise, la vraie déamarrera de la City. C’est à dire que lorsque le peuple British ne pourra plus faire de retraits chez eux, ils viendront retirer en France, cela signifiera la fin des haricots et la mort de l’ancien système.
    La vraie crise démarrera donc chez les British. Merci les JO.
    this is how.

     
    • Geraldine

      8 août 2012 at 19 h 02 min

      Le début du Grand Plongeon peut venir de partout.

       
  7. Realinfos

    8 août 2012 at 11 h 58 min

    Le RSA,le robin des bois du pauvre,il prend au pauvres pour le donner au plus pauvres…!

    http://realinfos.wordpress.com/2012/08/08/perverse-taxation-de-3-sur-lepargne-du-beneficiaire-du-rsa-puis-deduite-de-son-rsa/

     
    • Antilluminati

      8 août 2012 at 15 h 18 min

      Et si l’épargne de ces gens ne vient pas du RSA mais des revenus qu’ils touchent lorsqu’ils travaillent ?

      C’est justement pour ce genre de chose que depuis le mois de Juillet j’ai tout plaqué, pôle emploi et RSA, j’aurai un boulot grâce à moi et non à cause d’eux, de toute manière ils n’aident en rien, ils ne font que contrôler, merci mais je me fais déjà assez contrôler dans la rue et au volant =_=

       
  8. fredericworldcitizen

    8 août 2012 at 12 h 00 min

    Bonjour à tous;
    @ dd, je ne pense pas qu’il n’y ai qu’eux qui soient angoissés. Peut être à la différence que les jeunes, du moins ceux que je rencontre, sont bien conscients et ne veulent plus galérer comme actuellement, avec des horaires à la c.. Plus de vie de famille…. etc.
    Vieux dicton: métro, boulot, dodo….super!!! Les travailleurs indépendant que je connais (des pro, pas des speudos menuisier, électricien etc) prépare très bien ou essais tout au moins de se préparer des retraites avant l’âge (40 ans en moyenne) car ils savent qu’un maçon, charpentier etc, c’est ce détruire la santé de continuer jusqu’à la retraite légale. Donc ils cherchent des alternatives. Achat de maison pour la location, terrains, reconversion et plus.

    Pour ce qui est de  » trainer sur des sites comme LIESI découvrant des vies qui ne sont pas les leur mais qui pourrait le devenir … »
    Après 23 ans de fonctionnariat dans les hôpitaux, j’ai soudainement pris conscience qu’il existait un autre monde. Celui de gens qui « Turbine par eux même » et de là j’ai tout quitté. Ce n’est pas pour m’encenser que je dis cela, juste pour ouvrir (humblement) des portes à ceux qui hésitent à franchir des pas. Quand ont franchi ce pas on devient fort et quand on est fort on déplace des montagnes.

    Mis à part mon petit laïus. Le plus simple serait de balancer ce P….n de système. 21e siècle OUAOUH!!! le décor change, mais le reste BOF!!! ,

     
    • unmar

      8 août 2012 at 12 h 39 min

      bonjour citoyen du monde ,en gros maintenant vous exploitez, bravo !! tout est sujet a interprétation! bonne journée

       
    • Raminas Grobis

      8 août 2012 at 15 h 43 min

      http://mahamudras.blogspot.fr/2012/08/le-sauveteur-noye.html

      Rien n’est sûr, pas plus l’immobilier que les montages des caisses de retraites que les actions que les…etc…etc…

       
  9. AC

    8 août 2012 at 12 h 19 min

    Vous prenez pas la tête, ils ont trouvé la solution : « Les hôpitaux britanniques laissent des patients mourir pour économiser de l’argent ».
    Les hôpitaux peuvent priver des patients âgés de nourriture et de boisson pour hâter leur mort, ceci étant une partie des mesures des réductions des coûts, afin de libérer des lits. six médecins mettent en garde.

    http://echelledejacob.blogspot.fr/2012/07/les-hopitaux-britanniques-laissent-des.html

     
  10. BA

    8 août 2012 at 12 h 45 min

    Mercredi 8 aout 2012 :

    Selon un article du « Wall Street Journal », le FMI – un des principaux bailleurs de fonds de la Grèce – fait pression pour que les Etats de la zone euro acceptent de subir des pertes sur les obligations grecques qu’ils détiennent et que, de son côté, Athènes ramène sa dette publique autour de 100% du PIB.

    Jusqu’ici, seul le secteur privé (banques, assurances, etc.) a accepté de subir d’importantes pertes sur la dette grecque.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202208717094-grece-s-p-abaisse-la-perspective-de-la-note-a-negative-351406.php

    « On n’a plus de marge de manoeuvre s’il faut faire un nouvel effort pour les Grecs, car on a déjà imposé une décote terrible aux banques. Il faudra aller vers les bailleurs de fonds publics donc les contribuables nationaux », a estimé un diplomate européen.

    En clair : il va y avoir une deuxième restructuration de la dette grecque. Cette fois, ce seront les prêteurs publics qui vont subir des dizaines de milliards d’euros de pertes.

    Concrètement : lors de la deuxième restructuration de la dette grecque, la BCE et les Etats de la zone euro vont subir des dizaines de milliards d’euros de pertes.

    Conséquence : il va falloir recapitaliser la BCE. Et il va falloir que les Etats de la zone euro subissent des pertes.

    France : le Parlement s’inquiète de l’accumulation des engagements pris pour soutenir la Grèce.

    Dans son rapport, le député Christian Paul (PS) chiffre à 50,8 milliards d’euros les prêts à la Grèce devant être garantis par la France dans le cadre du Fonds européen de stabilité financière ; « il ne s’agit pas de prêts, mais bien de pertes que les Etats de la zone euro acceptent de consentir vis-à-vis de la Grèce ».

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202205724179-le-parlement-s-inquiete-de-l-accumulation-des-engagements-pris-pour-soutenir-la-grece-351001.php

    Source : lesechos.fr, mardi 7 aout 2012

    Contribuables français, préparez-vous à payer.

    Contribuables français, préparez-vous à payer pour la deuxième restructuration de la dette grecque.

     
  11. jozecat

    8 août 2012 at 13 h 22 min

    GOUVERNEMENT MONDIAL :

    LES LIENS ENTRE VATICAN, , l’U.R.I. (UNITED RELIGIONS INITIATIVE) et « Le PARLEMENT MONDIAL DES RELIGIONS DU MONDE, initiative interreligieuse née à Chicago en 1893, prendra ses quartiers à Bruxelles en 2014. » :

    LIENS ENTRE L’uri ET LE PARLEMENT DES RELIGIONS DU MONDE (qui s’installe à BRUXELLES EN 2014) :

    L’uri a le soutien tacite ou une coopération active de la plupart des autres actifs interconfessionnelles organisations, y compris le Forum du Millénaire, 36, le Centre international interreligieux, 37 du Conseil pour un PARLEMENT DES RELIGIONS DU MONDE, 38 les Associés Global Education, 39 l’Interfaith Center de New York, 40 l’Interfaith Youth Corps, 41, le Temple de la Compréhension, 42, le réseau nord-américain interconfessionnel, l’Association internationale pour la liberté religieuse, le monde de religions Congrès, le Conseil de paix et de la Conférence mondiale sur la religion et Peace.43

    SOURCE

    Contrairement à JEAN-PAUL II :

    Depuis lors, le VATICAN a réaffirmé son opposition à l’uri. Dans une lettre de 1999 à Juin examen HOMILETIC & PASTORAL, un magazine pour les prêtres catholiques, le Père CHIDI DENIS ISIZOH du CONSEIL PONTIFICAL POUR LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX a déclaré :

    «Le syncrétisme religieux est une erreur théologique C’est pourquoi le CONSEIL PONTIFICAL POUR LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX n’approuve pas l’uri. UNITED RELIGIONS INITIATIVE et ne fonctionne pas avec elle».

    Comme le SAN FRANCISCO CHRONICLE a rapporté en Juin 2000, «Swing a révélé que
    le VATICAN ne voulait rien à voir avec son organisation».
    SOURCE

    On assiste à un volte-face radical avec BENOÎT XVI :

    Monseigneur WILLIAM LEVADA, Préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi de 2009 à 2012, est un fervent promoteur d’une religion unifiée et apporte son concours actif à l’uri(UNITED RELIGIONS INITIATIVE),ONG des NATIONS UNIES

    * Sur la photo ci-contre, nous pouvons voir WILLIAM LEVADA en compagnie de hauts responsables de l’URI lors d’une réception donnée au VATICAN en mars 2006 (http://www.uri.org) sur invitation de BENOÎT XVI.

    https://docs.google.com/document/d/1R9c5p6o4ttn-v73ESaDDeEzbkmMYqW6ha0iA-o18smg/edit

     
    • jozecat

      8 août 2012 at 17 h 57 min

      Tous les représentants ou chefs spirituels, églises chrétiennes et dénominations de toutes les religions, ont été rencontrés par la FEMA pour l’élaboration de plans d’urgence, de gestion « des fidèles » dans l’éventualité de catastrophes.

      http://www.ksla.com/Global/story.asp?S=6937987

       
  12. byeuro

    8 août 2012 at 13 h 25 min

    Source : fortune.fdesouche

    Celente : “Le gang financier et politique est impuissant à éviter l’effondrement”

    “Les gens vont devenir les vassaux des banquiers mais ils se plaisent à toujours appeler cela liberté et démocratie. C’est une prise de contrôle.”

     
  13. michel49

    8 août 2012 at 13 h 46 min

    Avant on disait « les socialistes aiment tellement les pauvres qu’ils en fabriquent »; aujourd’hui la droite fait la même chose…

     
  14. Antilluminati

    8 août 2012 at 14 h 22 min

     
    • PhiliP

      8 août 2012 at 16 h 06 min

      A surveiller de près, le 11/8 donc…

       
  15. Clavreul

    8 août 2012 at 15 h 34 min

    Lorsque l’on a acheté de l’or sur internet est ce que le paiement par Paypal fait office de preuve de détention lors de la revente ?

     
    • rik

      8 août 2012 at 16 h 10 min

      Non je ne pense pas que le « recu » paypal fasse office de preuve pour la revente mais plutot un certificat delivre par l’agence dans laquelle tu as physiquement recupere ton or sur lequel est note le poids et autres infos. Sans ce certificat tu devras vendre ton or autrement, il y a possibilites, il faut se renseigner.

       
      • rik

        8 août 2012 at 16 h 17 min

        Y reflechir m’a fait me rappeler que le certif sert surtout a prouver la date d’achat pour ensuite calculer les taxes (8%?) qui t’en seront prises a la revente meme si tu y trouves les infos de l’agence et des trucs « officiels » qui brillent.
        Avec les annees la taxe diminue pour etre nul apres je sais plus combien de temps (20-30ans?) ceci pour eviter aux particulier de speculer sur des « bas » montants (20/30kE).
        Si tu n’as pas ce certif alors je crois que tu payes simplement le max en taxe, comme si tu ‘avais acheter ton or le matin meme.
        Je crois que c’est ca dans les « grandes lignes ».

         
    • ylan

      8 août 2012 at 16 h 42 min

      Non clavreul c’est juste un reçu de paiement

       
    • emigrdsouche

      8 août 2012 at 19 h 47 min

      ?

       
    • michel

      8 août 2012 at 20 h 19 min

      ‘soir Clavreul; payment paypal? Tracé tu es

       
    • emigrdsouche

      8 août 2012 at 20 h 26 min

      ? pr clavreul

       
  16. Sebastien

    8 août 2012 at 15 h 38 min

    La politique d’injection massive menée par la Banque d’Angleterre créée un déficit dans les caisses de retraite anglaises…

    Vous pouez m’expliquer cela?

    Merci

     
    • Antilluminati

      8 août 2012 at 16 h 44 min

      Bas si c’est comme en France, depuis 2008 avec le renflouement des banques, nos retraites nous sont désormais versées grâce aux empreints que nous faisons sur les marchés, 10 Milliards d’euros pour la France chaque mois juste pour verser les retraites, je suppose que pour l’Angleterre c’est la même chose.

      Dans pas longtemps les retraités vont déchanter et les futurs retraités n’auront eux, aucune retraite.

      Quand a moi, mouhahaha la retraite n’existera plus depuis longtemps le jour ou j’atteindrais le vieille âge, enfin, si je suis encore en vie =___=

       
  17. Bloupi

    8 août 2012 at 16 h 46 min

    Bon alors c’est pour quand le krack mondial, c’est pour aujourd’hui ou pour demain???
    On doit attendre encore combien de temps???

     
  18. Le chat

    8 août 2012 at 16 h 46 min

    @clavreul
    Ton paiement paypal ne fait pas office de preuve comme tu dis.
    Lors de la revente tu sera taxé de 8% sec.
    À moins que tu ai acheté sous scellé.

     
    • Alcide

      8 août 2012 at 18 h 39 min

      Il faut déclarer la vente des napos quand les pouvoirs publics auront déclaré l’étendu des manipulations des banquiers et autres crapules corporates sur le : libor , or , argent , pétrole , nourriture , OGM , loi de 1973 , plantes médicinales ….etc…

      Le système est maffieux , c’est benêt de s’y plier , non ?

       
  19. lodela971

    8 août 2012 at 16 h 53 min

    BHL et SARKOZY accelere la propagnade anti syrie.. il me degoute a un point !!

     
  20. lodela971

    8 août 2012 at 17 h 19 min

    Sarkozy sort de son silence pour réclamer une action en Syrie

    PARIS (Reuters) – Nicolas Sarkozy est sorti de son silence pour demander une action rapide de la communauté internationale en Syrie, où il voit de « grandes similitudes » avec la Libye, théâtre d’une intervention militaire dont il fut le fer de lance.

    L’ancien président s’est entretenu mardi par téléphone avec le président du Conseil national syrien (CNS) et principal chef de l’opposition, Abdebasset Sieda, ont indiqué les deux responsables dans un communiqué conjoint diffusé à Paris.

    « Ils ont constaté la complète convergence de leurs analyses sur la gravité de la crise syrienne et sur la nécessité d’une action rapide la communauté internationale pour éviter des massacres », peut-on y lire. « Ils sont convenus qu’il y a de grandes similitudes avec la crise libyenne. »

    Nicolas Sarkozy, dont c’est la première intervention politique publique depuis sa défaite à l’élection présidentielle le 6 mai dernier, avait pris la tête de la coalition qui a entamé en mars 2011 une intervention militaire jusqu’à la chute du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

    En établissant un parallèle avec la Libye, l’ancien chef de l’Etat sous-entend qu’une intervention militaire pourrait être appropriée pour mettre fin aux combats en Syrie.

    L’Elysée s’est refusé à tout commentaire mais a souligné que le gouvernement était dans l’action avec l’envoi en Jordanie d’une mission médico-chirurgicale pour porter secours aux réfugiés syriens et aux blessés.

    Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a annoncé mercredi la convocation le 30 août d’une réunion ministérielle du Conseil de sécurité de l’Onu pour débattre en priorité de la situation humanitaire en Syrie.

    Le Parisien avait rapporté fin juillet des propos critiques que Nicolas Sarkozy aurait tenus à l’égard de la politique menée par son successeur François Hollande.

    « On m’a critiqué sur la Libye, mais moi au moins, j’ai agi. Il faut être plus ferme contre le régime de Damas, beaucoup plus ferme », aurait-il dit selon le quotidien.

    L’entourage de Nicolas Sarkozy a démenti ces propos mais plusieurs ténors de l’opposition les ont repris à leur compte.

    ATTENTISME « CRIMINEL » SELON L’UMP

    Le secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé a ainsi regretté début août le « silence assourdissant » de la France sur le dossier syrien et rappelé l’exemple libyen.

    « Rappelez-vous de ce qui s’est passé lorsque Benghazi était bombardée à l’époque par les troupes de Kadhafi, comme la France a été en initiative avec les Britanniques au Conseil de sécurité de l’Onu. Quel contraste avec le silence assourdissant de la France sur la tragédie syrienne », a-t-il dit.

    Philippe Juvin, secrétaire national de l’UMP, a estimé mercredi dans un communiqué que l’attentisme de François Hollande sur le dossier syrien devenait « criminel ».

    « Pourquoi François Hollande, qui a même la direction du Conseil de Sécurité, en fait-il moins que Sarkozy ? Pourquoi ne décide-t-il pas d’intervenir ? Par peur ? Par amateurisme ? Parce qu’il ne sait pas décider ? Parce qu’il n’a pas compris l’enjeu moral ? » demande-t-il.

    Le philosophe Bernard-Henry Lévy, qui a poussé Nicolas Sarkozy à intervenir en Libye et estime qu’une opération militaire en Syrie doit être menée, s’est déclaré « déçu » par François Hollande, qui se contenterait de « bonnes paroles ».

    « Bien sûr, je suis déçu par Hollande. J’ai voté pour lui », a-t-il déclaré la semaine dernière dans Le Parisien. « Mais là, devant ce qui restera peut-être comme la grande épreuve historique, politique, morale, du quinquennat, cet attentisme, ce flot de bonnes paroles sans effet, ce n’est plus possible. »

    Le nouveau président n’a pas exclu une intervention de nature non précisée mais sous l’égide des Nations unies.

    Or, la France, qui a pris le 1er août la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’Onu, se heurte aux vetos de la Russie et de la Chine.

    Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a annoncé qu’il se rendrait du 15 au 17 août en Jordanie, au Liban et en Turquie « dans le cadre des efforts de la France pour promouvoir une transition politique crédible et rapide en Syrie ».

    Le conflit syrien a fait 18.000 morts en près de 17 mois, selon les organisations proches de l’opposition.

    La situation évolue sur le terrain. Les rebelles syriens ont annoncé mercredi qu’ils avaient été contraints d’abandonner les positions qu’ils occupaient dans le quartier de Salaheddine, front des combats avec les forces gouvernementales dans la ville d’Alep.

    Yves Clarisse, édité par Sophie Louet

     
  21. romain le gaulois

    8 août 2012 at 17 h 22 min

    Les anglais peuvent venir chez nous. Depuis Sarkozi, ils sont aussi bien que des retraités, des corses, des marocains ou des quataris. Merci qui ?…

     
  22. zapatta

    8 août 2012 at 17 h 39 min

    test

     
  23. pegase12001

    8 août 2012 at 18 h 15 min

    BJR.. cela etait PROGRAMME depuis 1980 ! Des relations que j’avais dans le sud de la france proches des Catholiques integrsites SAVAIENT deja cela! ils m avaient informe que dans toute l europe ( nous etions alors tres loin de penser EUROS !nous ne savions meme pas qu un jour nous aurions une monnaie unique ) .. que els revenuis d’un couple seraient au MAXIMUM de 6000 FF et de la moitie pour uen eprsonne SEULE ! pourquoi s en inquieter aujourd hui ?? touta ete PROGRAMME PREVU ! il ne nosu reste plsu qu a faire exploser ce systeme POURRI! sinon ..

     
    • emigrdsouche

      8 août 2012 at 19 h 47 min

      Catholique intègre, pas intégriste.

       
    • michel

      8 août 2012 at 20 h 24 min

      pegase12001 vous avez raison, tout est verrouillé. A nous de prendre nos vie en main.

      emigrdsouche salut! Catholique intègre, c’est ça, sans confiture

       
  24. zapatta

    8 août 2012 at 18 h 28 min

    L’Iran demande l’aide des Nations unies pour libérer des otages

    L’Iran a demandé mardi l’aide du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon pour la libération des pèlerins et travailleur humanitaires iraniens enlevés récemment en Syrie et en Libye. En Syrie, les rebelles s’étaient emparés samedi de 48 Iraniens, dont trois sont morts depuis.

    Cette demande d’assistance à l’Onu a été présentée par le ministre iranien des Affaires étrangères. Elle intervient au lendemain de la convocation par le ministère iranien des Affaires étrangères d’un diplomate de l’Ambassade de Suisse à Téhéran, en tant que représentant des intérêts des Etats-Unis en Iran, pour discuter des Iraniens portés disparus en Syrie.

    A New York, un porte-parole des Nations unies a confirmé la réception de la lettre du ministre iranien, mais n’a pas donné de réponse immédiate.

    Des rebelles syriens accusent l’Iran de soutenir militairement Bachar al Assad et se sont emparés samedi d’un autocar transportant 48 Iraniens. Téhéran dit que ce sont des pèlerins qui se rendaient à un sanctuaire du chiisme, démentant les suggestions les présentant comme du personnel militaire venu aider Bachar al Assad à réprimer la rébellion.

    Lundi, un porte-parole de la rébellion syrienne a déclaré que trois des Iraniens avaient été tués dans une frappe aérienne du gouvernement et que les autres seraient exécutés si les attaques ne cessaient pas. Depuis, on ne sait plus rien de leur sort.

    En Libye, sept représentants du Croissant-Rouge iranien ont été enlevés le 31 juillet par un groupe armé inconnu dans la ville de Benghazi. Il s’agit de la plus importante opération de ce type contre des étrangers depuis le début de la révolte qui a permis la chute de Mouammar Kadhafi.

    Selon le Tehran Times, un haut responsable iranien a déclaré lundi à un diplomate suisse que le gouvernement américain était responsable de la protection des vies des Iraniens kidnappés compte tenu du soutien apporté par les Etats-Unis à l’opposition syrienne.

    Le porte-parole du département d’Etat Patrick Ventrell a indiqué que l’Iran avait convoqué le diplomate suisse, mais dit que les Etats-Unis n’avaient pas reçu de correspondance officielle de l’Iran sur la question. Il n’a pas voulu donner d’autres détails.

    AFP

     
  25. zapatta

    8 août 2012 at 18 h 31 min

    Knight Capital reprendra lundi ses activités à Wall Street

    La firme de courtage américaine Knight Capital, fragilisée par un incident technique la semaine dernière qui lui a coûté au moins 440 millions de dollars, reprendra toutes ses activités à Wall Street à partir du lundi 13 août, a annoncé mardi l’opérateur NYSE Euronext.

    L’ensemble des titres gérés habituellement par l’entreprise sur la place new-yorkaise, qui avaient été temporairement pris en charge par l’opérateur Getco lundi, retourneront sous la responsabilité de Knight Capital « en fonction de l’avancée du plan de recapitalisation » à partir de lundi prochain, a indiqué le groupe dans un communiqué.

    « Knight et Getco ont fait preuve d’un engagement (…) remarquable pour servir au mieux les intérêts des investisseurs, des sociétés émettrices (de titres) et la stabilité du marché » en général, déclare Larry Leibowitz, directeur général de NYSE Euronext, dans ce document.
    Mercredi dernier, l’introduction ratée d’un nouveau logiciel sur la Bourse de New York par Knight Capital avait affecté le cours de plusieurs titres, causant à la société de courtage une perte supérieure à son chiffre d’affaires du deuxième trimestre (289 millions de dollars) et amenant les investisseurs à s’interroger sur la solvabilité du groupe.

    Knight Capital a indiqué lundi avoir obtenu un financement de 400 millions de dollars de capitaux qui devrait lui éviter la faillite. La transaction doit permettre à la société de reconstituer sa trésorerie et de continuer à opérer.
    Le titre prenait 1,96% à 3,06 dollars, vers 21H30 GMT, dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse de New York.

    AFP

     
  26. lodela971

    8 août 2012 at 19 h 51 min

    Egypte : l’attentat de Rafah, complot américano-sioniste

    IRIB- Pour un ex-membre des Frères musulmans égyptiens, l’attentat de Rafah est un complot américano-sioniste visant à porter atteinte à la sécurité de l’Egypte.

    Selon le site web « Les Frères on line », un ex-membre des Frères musulmans égyptiens, Kamal al-Halbavi, a déclaré, aujourd’hui, que l’attentat à la vie des garde-frontières égyptiens au Sinaï du nord, était un complot américano-sioniste pour insécuriser l’Egypte et porter atteinte à l’armée.

    « Le régime sioniste a embauché des mercenaires à Gaza », a annoncé Kamal al-Halbavi avant d’ajouter : « le Hamas et les groupes islamiques ne sont pas impliqués dans cet attentat ».

    Il a ensuite mis en garde les Frères musulmans contre leurs relations avec les Etats-Unis tout en leur demandant de ne pas permettre à Washington de s’immiscer dans les affaires intérieures égyptiennes.

     
  27. lodela971

    8 août 2012 at 19 h 55 min

    Des centaines de Monafeqines en Syrie pour aider l’ASL

    IRIB- Selon le sources irakiennes, citées par le site Brassa, des centaines de membres du groupuscule terroriste des Monaféqines

    sont arrivés en Syrie et préparent des plans d’attaque contre les intérêts du peuple et de l’Etat syrien.  » Selon les accords passés entre ce groupuscule et les Etats unis et la Turquie, les Monaféqines sont installés dans des bases militaires au Kurdistan irakien où ils entrainent des mercenaires libyens, saoudiens, tunisiens ….avant de les envoyer au « front » combattre les soldats et le peuple syrien ». l’évacuation de ces élements terroristes du camp d’Ashraf en Irak faisaient donc partie d’un plan US prémédité

     
  28. flower-power

    8 août 2012 at 19 h 55 min

    ont eu juste une petite révolte de gamins sur londres, et puis c’est tout, jusqu’à quand les séniors et les travailleurs plus agés vont ils accepter tout cela ?

     
  29. lodela971

    8 août 2012 at 19 h 57 min

     
  30. S10

    8 août 2012 at 20 h 48 min

    La retraite par capitalisation ou par répartition, c’est fini.
    Maintenant, il faut penser à la retraite par munitions.
    Le plomb est un métal précieux.
    Il vaut mieux en acquérir maintenant pour pouvoir en transférer dans quelques années dans le buffet des patrick cohen et apparentés.

     
  31. Alcide

    8 août 2012 at 21 h 42 min

    Ce que font les mercenaires alliés de l’OTAN en Syrie ;
    -Un enfant accroché en public est la dernière victime des terroristes CIA, menant des raids d’Escadron de la mort en Syrie…

    http://blog.alexanderhiggins.com/2012/08/07/cia-terrorists-syria-hang-child-public-executing-family-162851/

    C’est bien Hollande qui est d’accord avec Sarközy et Fabius du bloc UMPS pour déclarer soutenir les actions de l’ASL dans tous les médias corporates.
    Ils sont donc complices de ces crimes.

    Une fois encore nous voyons à l’œuvre la synagogue de Satan.
    Pour ceux qui auraient encore quelques doutes ,une vidéo qui traite des habitudes des colons de la mythologie du peuple Kazhars élu sur de jeunes enfants , chrétiens palestiniens .

     
  32. Alcide

    8 août 2012 at 22 h 03 min

    La nouvelle grippe cochonne est-elle un bio-wwar de l’empire sur son propre peuple pour tenter de dissimuler ses turpitudes avec les banquiers, le vol et la ruine de la population , justifier la loi martiale ?

    Trad:

    http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=en&to=fr&a=http%3A%2F%2Fwww.recombinomics.com%2FNews%2F08071202%2FH3N2v_Columbus.html

    Original:

    http://www.recombinomics.com/News/08071202/H3N2v_Columbus.html

     
  33. zapatta

    8 août 2012 at 22 h 12 min

    Vers une Dépression en France

    La France a un nouveau gouvernement qui présente une caractéristique qui n’a jamais existé dans aucune autre Démocratie : il ne contient AUCUN ministre issu du secteur privé. Aucun de ses membres n’a jamais dirigé une entreprise, ils ont TOUJOURS, TOUS été payé par le produit de nos impôts…

    Je ne suis guère rassuré par le fait que ces fonctionnaires qui n’ont donc aucune idée de ce qu’est la vraie vie soient « conseillés » par des économistes, qui sont également TOUS issus de la fonction publique en étant TOUS professeurs/fonctionnaires. (Voir mon précédent article « quand les oints du Seigneur utilisent l’argument d’autorité »)

    Comme tous ces gens sont sans aucun doute de bonne foi et désirent bien faire, je me suis dit qu’il était de mon devoir de procéder à leur éducation, bien déficiente jusqu’ à ce jour. Je ne doute pas que ces lignes vont être portées à la connaissance de ceux qui nous gouvernent et qu’ils sauront en faire leur miel, acceptant avec la modestie qui les caractérise les conseils de quelqu’un qui a consacré sa vie à analyser ces choses la, sans jamais être payé par quelqu’un d’autre que par ses clients. (il m’est arrive de conseiller des Etats ou des banques centrales. Je lai toujours fait aune seule condition : qu’ils ne me payent rien)

    Comme tous les gouvernements depuis 1974 sans exception, ils n’ont bien sur qu’une idée en tète : LE CHOMAGE et qu’un but, le réduire.Voila qui est déjà une idée bizarre : le chômage n’a aucun intérêt pour un économiste, la seule chose qui compte c’est l’emploi.

    Il ne faut donc pas faire baisser le chômage, qui n’est qu’un résidu mais faire monter l’emploi.

    Pour arriver à ce résultat, commençons donc par éliminer les solutions qui n’ont jamais marché.

    Embaucher des fonctionnaires.
    Stimuler la consommation, en augmentant par exemple le salaire minimum
    Se lancer dans une politique industrielle
    Créer une banque d’investissement
    Faire des dépenses d’infrastructure et construire plus de ronds points à l’entrée de chaque village.
    Etc…

    Le lecteur averti qui aurait lu mon livre « l’Etat est mort, vive l’état” Francois Bourin Editeur aura compris que chacune de ces soi disant « solutions » revient à faire croitre la part de l’état dans l’économie, ce qui toujours et partout entrainé une baisse structurelle du taux de croissance et donc une hausse du chômage.(Je me ferai une joie d’envoyer aux lecteurs les graphiques prouvant tout cela et qui se trouvent tous dans l’ouvrage mentionné plus haut)

    Après tout, s’il suffisait que l’Etat dépense de l’argent qu’il n’a pas pour qu’il y ait forte croissance, la France aurait du être en boom économique depuis 1973 (date du dernier équilibre budgétaire) et l’Union Soviétique le pays le plus développé du monde, ce qui ne s’est pas produit, à ma connaissance. Mais je n’ai pas été dans les bonnes écoles…

    Toutes ces « fausses solutions » entrainent qui plus est une hausse de l’endettement public, ce qui n’est guère conforme aux traités que nous avons signé.

    Ayant écarté d’un revers de main ce qui à l’évidence n a jamais marché et ne marchera jamais, il nous faut maintenant identifier ce qui a toujours marché.

    Commençons par poser une petite question socratique toute simple et cette question n’est pas « comment créer des emplois ? » mais QUI crée ces fameux emplois et comment peut on l’aider ?

    A cette question, une réponse et une seule : un type curieux que nos fonctionnaires n’ont jamais croisé sur leur route et dont on ne parle jamais a l’ENA et qui s’appelle un ENTREPRENEUR.

    Ce débile profond prend les risques de dépenses certaines , salaires, impôts, loyers, frais divers et variés qu’il essaie de compenser par des recettes incertaines en vendant ses produits et services à des clients qui ne voient pas très bien pourquoi ils devraient acheter chez lui plutôt qu’ailleurs. La différence entre ses couts-certains- et ses revenus-fort incertains, s’appelle le PROFIT, mot abominable et dont Marx a fort bien montré le caractère injuste et spoliateur. Forts de cette analyse incontestable dont chacun a pu mesurer le bien fondé en URSS, nos technocrates ont tout fait depuis bien longtemps pour assurer la justice sociale et donc pour que notre suceur de sang ait des profits en baisse constante.

    Ils y sont fort bien arrivés, ce dont on ne saurait trop les féliciter.

    Depuis 1972, la part des profits dans le PNB n’a cessé de baisser et nous sommes aujourd’hui au plus bas depuis 25 ans au moins.

    Remarquons également que chaque fois que se produit une récession en France (période hachurée sur le graphique), la variable d’ajustement, ce sont les profits qui du coup baissent, puisque les ventes des sociétés chutent tandis que leurs couts ne baissent pas.

    Je suis sur que le lecteur se sentira conforté dans sa croyance en l’excellence des élites qui nous gouvernent si je lui dis que pendant que le cash flow des sociétés passaient de 30 % du PNB a 22% , la part de l’Etat dans l’économie passait elle de 30% a 44 %, assurant la justice sociale que chacun peut constater aujourd’hui et que le monde entier nous envie.

    Le seul inconvénient est bien sur que les emplois dans l’économie varient en fonction des variations de la rentabilité de mon entrepreneur et que quand sa rentabilité baisse, il licencie, fait faillite-ce qui prouve son incompétence notoire- et cesse en tout cas d’embaucher, comme le montre le graphique suivant.

    Quand l’entrepreneur gagne de l’argent, six mois plus tard il embauche, quand il n’en gagne pas, six mois plus tard il débauche…

    Salauds de riche qui n’embauche que quand ils gagne de l’argent ! On a honte pour lui !

    Et c’est la ou les choses vont se gâter pour « notre cher et vieux pays », comme l’appelait de Gaulle.

    L’économie Française est en train de rentrer en récession, comme chacun le sait, et donc les profits des sociétés vont baisse sèchement, comme à chaque fois dans une récession, et six mois après, comme à chaque fois, le nombre d’emplois va donc plonger.

    Les recettes fiscales vont fort logiquement s’écrouler tandis que les dépenses de l’Etat vont augmenter très fortement et donc le déficit budgétaire Français va exploser à la hausse comme l’ont fait les déficits Italiens ou Allemands depuis un an.

    Le déficit primaire (c’est-à-dire hors paiement des intérêts) va repartir à la hausse à toute allure, pour repasser la barre des -5 % en termes de PNB et devant ce désastre, il est à craindre que les taux français ne se mettent à monter, comme en Espagne ou en Italie, rendant la situation ingérable puisque la France sera alors dans une trappe à dettes (voir mon article précédent à ce sujet).

    Heureusement, comme je ne cesse de le répéter, nous sommes gouvernés par des gens qui ont été dans les meilleures écoles et qui donc vont certainement prendre les bonnes décisions.

    Et d’ailleurs, ils ont commencé à les prendre. Citons dans une liste qui se veut non exhaustive ce qui a été déjà décidé :

    Un alourdissement de la fiscalité sur les sociétés.
    Une augmentation du SMIC, qui augmentera mécaniquement le cout du travail pour tous les employeurs.
    Un retour des charges sociales sur les heures supplémentaires, faisant baisser le salaire moyen.
    Une imposition plus lourde sur le capital, sur les revenus du capital, sur les plus values en capital et sur les salaires élevés, qui fera baisser le taux d’épargne français et donc à terme nos investissements.
    Une contribution spéciale sur les banques qui va réduire les fonds propres de ces profiteurs et donc renchérir le crédit tout en le rendant moins disponible.
    Une taxe spéciale sur les sociétés pétrolières qui va inciter ces dernières à se débarrasser encore plus rapidement de leurs activités en France, en fermant des raffineries et en en licenciant le personnel.
    Une quasi- interdiction de licenciement, accompagnée de la mise en examen d’un certain personnel de direction qui avait essayé de préserver la marge de leurs sociétés.

    On voit donc que ces mesures vont amener pour mon entrepreneur et une baisse de la consommation (donc à une baisse de ses ventes), et une hausse de ses couts incompressibles, c’est-à-dire des charges de sa société. Ses marges, prises dans cet effet de tenaille, vont absolument s’écrouler (voir Peugeot en ce moment, pour une démonstration en temps réel).

    La marge brute d’autofinancement va donc se ratatiner, à la place de simplement baisser- à cause des mesures insensées prises par ce gouvernement et il existe maintenant une quasi certitude que l’économie de notre pays rentrera en DEPRESSION fin 2012 , début 2013 tant le carnage dans les PME va être incroyable cet été, comme l’ont déjà fait l’Espagne et l’Italie qui ont suivi avec le succès que chacun peut voir des politiques tout a fait similaires.

    Bref, les hauts fonctionnaires sous l’impulsion des génies profonds tels Trichet ou Delors avaient déjà mis l’économie de notre pays à genoux en imposant cette incroyable stupidité appelée l’Euro.

    Cette même classe, qui dispose aujourd’hui d’un pouvoir absolument sans partage et qui est composée de gens au moins aussi incompétents que les deux personnages mentionnés plus haut (ce qui parait impossible, mais est helas la réalité) ont décidé de finir le travail et d’achever de foutre en l’air notre économie puisque maintenant, ils n’ont plus aucun contrepoids. Tout a l’air bien parti pour qu’ils atteignent le but auquel ils travaillent depuis 1974 et qui semble être de faire de notre pays une zone de non Droit ou le secteur privé n’existera plus.-enfin.

    Mon premier livre, publié en 2002, dans lequel je décrivais dans le détail tout ce qui allait se passer si on continuait à laisser agir ces gens la, s’appelait « Des Lions menés par des Ânes » publié chez Laffont en 2001.

    Rétrospectivement, je trouve que j’ai été trop sévère pour ces pauvres ânes qui ne méritent en rien d’être mis en comparaison avec nos fonctionnaires…

    Mais après tout, comme me l’a fait remarquer un fidèle lecteur, âne n’est il pas l’anagramme d’ENA ?

    Va donc pour l’âne.

    http://institutdeslibertes.org/2012/07/19/vers-une-depression-en-france/

     
  34. zapatta

    8 août 2012 at 22 h 17 min

    Vers une dépression en France… Part 2

    Dans mon article précédent, je m’essayais à expliquer ce qui est une évidence dans le monde entier, sauf en Corée du Nord, à Cuba, au Venezuela et bien sur en France. Mon propos était d’expliquer que croissance économique et emploi dépendaient d’un acteur qui s’appelait et s’appelle toujours l’entrepreneur et que si la rentabilité de ce personnage venait à baisser, la croissance ralentissait et le chômage augmentait un an après.

    Je soulignais les points suivants :

    Structurellement, la marge brute d’autofinancement des sociétés produisant en France (échantillon fort différent des sociétés du CAC 40 qui ont compris il ya longtemps et sont sorties du territoire national) était à un plus bas historique depuis plus de vingt ans, passant de 31% du PNB en 1990 à moins de 24 % aujourd’hui… (Source Insee)
    Cycliquement, l’économie Française était en train de rentrer en récession, ce qui voulait dire que les dites sociétés allaient perdre au moins deux points de marge dans les 12 mois qui viennent, comme à chaque fois qu’une récession s’est produite.
    Politiquement, c’était le moment choisi par le nouveau Président et sa majorité pour augmenter massivement les charges sur les dites sociétés, ce qui allait faire baisser de deux points supplémentaires le taux de marge des dites sociétés. Augmenter les impôts sur les sociétés ou sur leurs clients au démarrage d’une récession, cela revient tout simplement a assécher le cash flow des sociétés Françaises au moment ou elles en ont le plus besoin. On a vu le succès de cette politique en Espagne récemment.

    La combinaison de ces trois facteurs m’amenait à prévoir un scenario « Espagnol » pour la France, c’est-à-dire à ce que l’économie de notre pays rentre dans ce qu’il est convenu d’appeler une dépression secondaire, un résultat classique des taux de change fixes ou de l’étalon or (voir mon article sur ce sujet dans les archives du site).

    En fait, tout mon pessimisme reposait sur une étude sans doute un peu trop rapide des flux entrant ou sortant des comptes d’exploitation de nos héroïques entrepreneurs Français

    Dans la réalité, les choses sont un peu plus compliquées…

    Pour faire faillite, il faut être incapable de rembourser sa dette, c’est-à-dire qu’il faut avoir une dette. Quelqu’un qui n’a aucune dette ferme simplement boutique, ce qui n’entraine aucune autre perte que celle du capital qu’il avait mis au début

    Je me suis donc posé la question suivante : quelle est la situation financière des entreprises françaises aujourd’hui ? Comme souvent, j’ai trouve la réponse dans les statistiques publiées par l’Insee

    Les voici ;

    L’Insee publie chaque trimestre une statistique qui donne pour l’ensemble des entreprises françaises le ratio entre le total de leur endettement et la valeur ajoutée que ces sociétés créent. Depuis 1988, ce ratio était en moyenne aux alentours de 110, c’est-à-dire que les sociétés avaient un endettement légèrement supérieur à la valeur ajoutée qu’elles créaient.

    Arrive la crise 2009.

    Le chiffre d’affaires de nos sociétés s’écroulent, l’activité économique s’étant effondrée. Les sociétés françaises ne peuvent licencier. Pour couvrir leurs charges, elles sont obligées d’emprunter auprès des banques et leur ratio d’endettement passe en trois ans de 110 à 130, les laissant dans une situation financière quasi désespérée. La valeur ajoutée qu’elles créent est à nouveau en train de s’effondrer, et cette fois ci les banques ne peuvent pas ou ne veulent plus assurer le bouchage du trou.

    Que va-t-il se passer ?

    Probablement, ce qui s’est déjà passé avec Peugeot, qui a du souffrir de cet effet de ciseau entre chiffre d’affaire qui baisse, endettement excessif, et incapacité de réduire la voilure : les fonds propres deviennent la variable d’ajustement et très rapidement deviennent insuffisants …

    Restent comme solution la perte d’indépendance ou la faillite.

    Il est donc tout à fait probable que dans les mois qui viennent soient amenées à se déclarer un peu partout des incendies qui vont détruire une bonne partie du capital productif de notre cher et vieux pays.Immanquablement, le chômage va exploser, et avec lui les déficits sociaux et budgétaires.

    Tout cela est fort triste, mais comme le disait Bossuet (citation transmise par un lecteur)

    ”Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes.”

    CG

    http://institutdeslibertes.org/2012/08/05/vers-une-depression-en-france-part-2/

     
    • flower-power

      8 août 2012 at 22 h 50 min

      sinon t’écris 11 % de chomage en 2013 pour la France, tout le monde comprendra dans quel caca on est, sauf les fonctionnaires évidemment qui comptent sur les statistiques pour masquer la réalité !

       
    • Franc-tireur

      8 août 2012 at 23 h 56 min

      Pourquoi le Venezuela?

       
      • librezen

        9 août 2012 at 8 h 05 min

        Référence à Hugo Chavez. L’auteur de l’article semble être ce que j’appelle un pseudo libéral (cf mon commentaire au début des coms). Ils envisagent le capitalisme libéral avec les lois définies il y a 200 ans sans prendre en compte le monde actuel. Ils ont autant de clairvoyance qu’Alain Minc ou Touati.
        Le problème est que depuis 1990, la mondialisation a explosé. La Chine ayant entrepris sa mue début des années 80, les résultats se sont faits sentir dans les années 90, et l’URSS ayant explosé, apportant une kyrielle de nouveaux pays dont certains anciens satellites intégraient l’UE.
        Les entreprises françaises de tailles moyennes subissent de pleine face la concurrence déloyale liée à la mondialisation (dumping social, dumping en terme de norme technique etc…). Ces entreprises n’ont d’autres choix que devenir des sous traitants des grands groupes qui eux externalisent leurs structures afin de baisser leurs taux d’imposition et finissent par externaliser leur production. Faire baisser la pression sur les entreprises afin d’augmenter leur rentabilité ne créera pas d’emplois, en tous les cas pas en France si on ne change pas les choses plus en profondeur. Il faut en parallèle mettre en place un minimum de protectionnisme. L’augmentation de la TVA associée à la baisse du coût du travail en France peut être une solution. Tant que vous permettez aux produits produits de façon déloyale d’innonder la France, alors l’investisseur aura intérêt à produire ailleurs et vendre ici tant qu’il y aura un pouvoir d’achat ici.
        Pour que le libéralisme fonctionne, il faut une concurrence juste, transparente et loyale. Pour cela il faut des règles. Cela sous-entend donc que pour que le libéralisme fonctionne, il faut qu’il soit régulé. C’est cela qu’on doit attendre du pouvoir public. Qu’il soit garant des règles en corrigeant quand cela s’avère nécessaire mais pas en insufflant l’économie à coup de QE.
        Pour finir, j’enprofiterai pour rappeler un élément essentiel. l’entrepreneuriat, ce sont des hommes et de femmes. Si vous voulez que les entrepreneurs le soient par leurs idées, leur volontés et leur compétence et non pas par la place sociale qu’ils occupent (issus d’une oligarchie) alors il est nécessaire de libérer l’individu et le libérer en premier lieu du travail asservissant. Permettez à vos concitoyens de ne pas se poser de questions sur leurs besoins de base, alors vous verrez une libération incroyable d’énergie, d’idées et d’entreprises. C’est la raison pour laquelle je crois au revenu universel.
        Il y aura des gens qui en profiteront pour ne rien foutre et rester devant leur TV à regarder des émissions à la con, c’est vrai. Mais c’est déjà le cas. Ce seront les mêmes qui actuellement profitent de toutes les failles du système et des aides publiques.

         
  35. la rumeur

    8 août 2012 at 22 h 52 min

    il parait que le hasard n existe pas :-)

     
  36. flower-power

    8 août 2012 at 23 h 06 min

    l’état du Mississippi invite officiellement les exilés fiscaux français à venir s’installer là-bas !

    http://www.lepoint.fr/monde/le-mississippi-offre-un-tapis-rouge-aux-gros-contribuables-francais-08-08-2012-1494270_24.php

    note de ma part : cette région est déjà friande de nos savoirs faire et talents, j’avais déjà vu sur le mur des annonces de la maison des compagnons des offres pour aller restaurer des maisons remarquables, aussi bien des couvreurs, zingueurs, charpentiers, et aussi des pâtissiers, cuisiniers.

     
  37. villainnemesis

    9 août 2012 at 0 h 07 min

    Demain 5 ans ,jours pour jour, 9 aout 2007 9 aout 2012. Crach anniversaire ?

     
  38. Dédé le belge

    9 août 2012 at 0 h 54 min

    Ce n’est pas mieux en Belgique .
    Le premier ministre socialiste a baissé son froc pour conserver son poste !!!

     
  39. Phoenyx20xx

    9 août 2012 at 8 h 36 min

    Mon premier post ici :

    La construction unilatérale et dogmatique d’une gouvernance globale, se nourrit du chaos que les artisans ont eux même fabriqués. La vrai vrai question serait de savoir dans quelle proportion ils contrôlent tous ça. J’ai du mal à imaginer qu’une stratégie du chaos peut être parfaitement maîtrisée. Le camouflet de l’O.T.A.N en Syrie en témoigne.
    Mon sentiment est que les architectes de ce désordre globale, perdent peu à peu le contrôle au fur et à mesure que la situation géostratégique, macro-économique, ou social s’emballe.
    Mais contrairement à ce que l’on croit la capacité de résilience du système peut encore nous surprendre, grâce a des artifices de plus en plus brutaux : guerre, mutualisation des dettes en Europe, planche à billet…

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 672 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :