RSS

Holder reconnu coupable d’"outrage au Congrès"

19 juil

Voici un épisode peu connu de ce qui se passe aux Etats-Unis. Il est bon de le citer à un moment où Hillary Clinton sillonne les pays pour clamer la démocratie à la sauce américaine. Elle-même s’inscrivant dans le sillage du président Obama…

Le 28 juin, le ministre américain de la Justice Eric Holder est devenu le premier membre de cabinet de l’histoire américaine à faire l’objet d’un vote de défiance pour "outrage au Congrès". La Chambre des représentants est passée au vote du fait que Holder refuse depuis plus d’un an à lui remettre des documents relatifs à une opération de trafic d’armes clandestine (Fast and Furious) menée par les services américains, et après que le pré­sident Obama ait décidé, le 20 juin, de protéger ces mêmes documents au titre du "privilège de l’exécutif".

Dix-sept démocrates ont rejoint presque tous les républicains en faveur de la défiance, tandis qu’une bonne centaine de démo­crates ont quitté la séance en signe de protestation. Confirmant son mépris pour le Congrès, Holder a qualifié le vote de "théâ­tre politique", sans même mentionner pourquoi il refusait de fournir les documents relatifs aux armes appartenant au gou­vernement qui se sont retrouvées dans les mains des cartels de stupéfiants mexicains. Quand bien même les élus républicains tentent d’exploiter l’affaire pour des raisons politiques, cela ne justifie en rien le refus du ministre de se plier à la demande tout à fait légitime de la Chambre, ni la tentative de dissimuler sa propre responsabilité.

L’outrage au Congrès est un délit qui donne normalement lieu à des poursuites devant une cour fédérale. Toutefois, Obama, qui considère que son cabinet et lui-même sont au-dessus de la loi, a décidé de bafouer une nouvelle fois la Constitution et la séparation des pouvoirs. Le 29 juin, le ministre adjoint de la Justice James Cole a envoyé une lettre au président de la Chambre John Boehner, précisant: "Le ministère ne renverra pas la citation pour outrage au Congrès devant un grand jury et n’engagera aucune autre action visant à poursuivre le ministre de la Justice". Le motif: les documents assignés sont protégés par le "privilège de l’exécutif" ! (Source: EIR)

About these ads
 
16 Commentaires

Publié par le 19 juillet 2012 dans Non classé

 

16 réponses à “Holder reconnu coupable d’"outrage au Congrès"

  1. tintin

    19 juillet 2012 at 7 h 49 min

    bonjour
    j aimerai comprendre ,les commentaires annonces la descente du cac depuis longtemps ??

     
  2. Francky026

    19 juillet 2012 at 8 h 01 min

    Yes we can .

     
  3. byeuro

    19 juillet 2012 at 8 h 21 min

    Benjamin Fulford : Il est temps de regarder à nouveau le tableau d’ensemble

    Lorsque des événements historiques se déroulent, la ruée des nouvelles quotidiennes peut brouiller la vision de la réalité. Nous sommes entré actuellement dans une telle période de brouillard, qu’il serait temps de prendre du recul et de regarder le grand portrait de la situation. La «crise» européenne, «l’abîme fiscal» des Etats-Unis et les nombreuses rébellions des Etats terroristes du Moyen-Orient contre le belliciste de l’OTAN font partie d’un changement fondamental et irréversible dans la manière dont cette planète est gouvernée. Aucune augmentation de la propagande dans les médias occidentaux, de même qu’aucune augmentation de chiffres sur les "écrans noirs" de la banque centrale vont changer cette réalité. La grande majorité de l’argent dans le monde est maintenant contrôlée par des «non-Occidentaux» qui ont un agenda très différent de celui des personnes qui ont été au pouvoir de l’Occident et de la plupart du monde depuis au moins 300 ans.

    La meilleure analogie pour bien comprendre ce qui se passe à l’Ouest est la chute de l’Union soviétique. Elle a commencé par une collision avec un navire à Gdansk en Pologne et a pris fin avec la chute de l’Union soviétique en ce qui, rétrospectivement, apparaît comme un rien de temps. Bien que, à l’époque, les années qui se sont déroulées entre ces deux événements nous ont parues durer une éternité.

    À l’heure actuelle dans l’Ouest, le changement de régime contre les "banksters" qui ont contrôlé de façon criminelle les gouvernements a commencé avec l’Islande, mais il finira avec les États-Unis et le Vatican.

    C’est quelque chose comme un Titanic qui frappe un iceberg au moment où les techniciens et l’équipage viennent de constater que le navire est condamné, même si ils ne peuvent estimer exactement en combien de temps tous les passagers pourront rejoindre les bateaux de sauvetage.

    Ce qui a pu se passer pour provoquer la chute de l’Union soviétique n’était pas, comme nous l’avons souvent entendu dire, l’échec économique du modèle soviétique. Il s’est avéré que c’était le vol des réserves de change de l’Union soviétique qui a précipité cet effondrement.

    Ce que nous voyons à l’Ouest aujourd’hui c’est la répétition du même scénario. La machine à fabriquer de l’argent de la Réserve Fédérale est fermée et donc l’effondrement est inévitable.

    Voyons cela comme suit: supposez un trader de haut vol de Wall Street qui a été grillé. Il a assez d’argent avec son "parachute doré" et ses économies pour continuer à faire comme si de rien n’était. Cependant, incidemment, vous remarquez qu’il a commencé à vendre ses voitures de luxe et sa collection d’art. Il a également emprunté de l’argent auprès des banques, mais il est maintenant complètement endetté, de sorte qu’il a aussi dû emprunter à des amis. Il a vraiment touché le fond alors qu’il a commencé à s’en prendre à des sociétés non bancaires et qu’il a contracté des emprunts auprès des usuriers de l’argent. Le comble c’est qu’il a même fait des chèques en sachant qu’il allait rebondir (pensez aux 19 annonces disant que la "crise de l’euro" a été résolue).

    Si vous regardez tout cela depuis les coulisses, vous savez qu’il ne va pas s’écouler beaucoup de temps avant que tous ces procédés de styles annonces de Wall Street soient balancés aux poubelles des fantaisies humaines.

    Notre situation actuelle dans le monde occidental est très semblable à ce qui est décrit ci-dessus. Pendant les 30 dernières années, les États-Unis et l’Europe (dans son ensemble) sont entrée en déficit commercial majeur avec le reste du monde.

    Les dirigeants financiers de l’Ouest ont secrètement alimenté le financement de ce déficit en faisant des promesses qu’ils ne pouvaient tenir. C’est pourquoi, par exemple, un débit de 300 000 dollars, soutenu par toute une vie de travail est inscrit à chaque fois qu’un citoyen américain naît. C’est également pourquoi les Chinois ont secrètement acheté des liens sur une très grande partie de l’immobilier américain.

    Toutes ces manœuvres ont, pendant un temps, donné l’apparence que tout allait bien, surtout aux États-Unis. Cependant, tout comme le junkie de Wall Street dont nous parlions ci-dessus, vous pouvez nier la réalité pendant un certain temps, mais elle vous rattrape toujours.

    C’est présentement ce qui arrive en Occident. Ce qui se passe actuellement, c’est que les pays créanciers ont cessé d’émettre de nouveaux crédits. C’est pourquoi il y a maintenant une alliance de 147 nations, dirigée par le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique qui est en train de dire aux nations occidentales, que désormais ils n’achèteront plus leurs obligations ni d’autres de leurs «produits financiers» pourris.

    Les pays occidentaux ont empêché les pays créanciers du monde d’investir, dans les échanges avec l’Occident, de faire des gains dans l’achat de choses réelles, comme les sociétés multinationales de l’Ouest. Le résultat a été ce qui ressemble être une confrontation de cow-boys Mexicains, avec deux personnes pointant leurs fusils l’un contre l’autre, tout en étant assis en face à face à la même table.

    Toutefois, dans cette situation, le temps favorise l’alliance des 147 pays. Le très gros problème pour l’Occident, c’est que toutes les nations occidentales ont "mis en sous-traitance" la plupart de leurs infrastructures industrielles. Ces nations sont parties de l’hypothèse arrogante que le reste du monde produirait des choses réelles, pendant que le monde occidental lui, continuerait à passer ses ordres par les banques et d’autres institutions financières.

    Mais maintenant, ils se rendent compte que l’argent gagné dans les usines chinoises par l’exportation ou à travers l’ASEAN ne sert pas à payer les reconnaissances de dettes de l’Ouest. Les Chinois ont donc pris tous leurs dollars et ils les dépensent dans le monde entier en faisant l’acquisition de choses réelles, comme de l’immobilier, des matières premières et des usines. Et d’autres pays ont commencé à faire de même.

    Qu’est-ce que cela signifie ? Que l’Union européenne dans son ensemble et les Etats-Unis sont en faillite, mais qu’ils refusent de l’admettre.

    Dans le cas de l’UE, les pays membres ont bien annoncé qu’ils allaient imprimer des "Euros" afin de sortir de leur crise. Le problème, c’est que la Banque centrale européenne n’a plus le pouvoir légal d’imprimer d’avantage d’Euros.

    Il s’agit en fait d’une situation similaire avec celle des États-Unis. Bien sûr, au point où nous en sommes, beaucoup de lecteurs, objecteront que les deux, la US Federal Reserve Board et la Banque centrale européenne ont pourtant annoncé d’énormes initiatives d’impression d’argent. La question est alors, "où est donc allé tout cet argent ?" La réponse est qu’il a été à chaque fois bloqué ! Qui fait le blocage ? La réponse est que les 147 nations sont fatiguées de voir à quel point l’ONU demeure une puissance d’invasion et d’agression. Ils peuvent demander à la Banque des Règlements Internationaux, la BRI, de bloquer l’argent et ils le font.

    Dans le cas des États-Unis, sur un point la situation est légèrement différente. Les Etats-Unis sont enfoncé dans une dette bien plus élevée que le reste du monde et que l’Union européenne. Jusqu’à présent, les Chinois ont laissé faire parce que le déficit commercial américain avec la Chine était à long terme, d’un point de vue géopolitique, intéressant pour elle. Maintenant, les dollars qu’ils gagnent en plus, ils peuvent les dépenser en Asie, en Afrique ou en Amérique du Sud (mais pas en Europe ni aux Etats-Unis), de cette manière, ils se font davantage d’amis, ils accroissent leur sphère d’influence et obtiennent ce qu’ils veulent dans le monde entier.

    Le résultat a déjà été que les Chinois sont perçus par le reste du monde comme des gens qui arrivent quelque part avec des sacs pleins d’argent et des propositions d’affaires, tandis que les nations occidentales sont vues comme des gens qui se pointent avec des fusils et des plans pour créer le chaos et la guerre. Devinez qui est perdant et qui se fait des amis dans de telles circonstances ? (réponse : pas les Occidentaux).

    Le blocage majeur demeure dans les pays Asiatiques et les autres qui ne sont pas autorisés à dépenser leur argent en Europe et aux États-Unis sans entrave. Si cela devenait possible, les Européens et les Américains seraient embauchés en grandes quantités comme main d’œuvre afin de s’engager dans une campagne massive pour mettre fin à la pauvreté, pour arrêter la destruction de l’environnement et ce serait enfin le début d’une ère nouvelle.

    http://benjaminfulford.net/2012/07/17/it-is-time-to-look-at-the-big-picture-again/

     
    • unmar

      19 juillet 2012 at 8 h 54 min

      peut etre fullford et ses potes seront les prochainsqui contrôleront de façon criminelle les gouvernement , qui sait.

       
      • byeuro

        19 juillet 2012 at 9 h 05 min

        @unmar

        Peut-ête qui sait ?

         
      • lambda

        19 juillet 2012 at 9 h 10 min

        Bonjour Unmar
        Comme vous je je pense depuis longtemps que les infos de Fulford sont à prendre avec des pincettes et souvent sulfureuses

         
      • byeuro

        19 juillet 2012 at 9 h 12 min

        @unmar

        Personnellement, cela ne me dérange pas si c’est comme le dit Benjamin Fulford, pour mettre fin à la pauvreté, pour arrêter la destruction de l’environnement et ce serait enfin le début d’une ère nouvelle.
        La Chine double le montant de ses prêts au continent africain

        http://www.romandie.com/news/n/La_Chine_double_le_montant_de_ses_prets_au_continent_africain31190720120716.asp?

         
      • byeuro

        19 juillet 2012 at 9 h 27 min

        @ unmar et @ lambda

        Je suis d’accord avec vous. Je ne crois plus au Père Noël depuis longtemps.

        Mais qui dit la vérité ? Qui ment ?

        Personnellement, je ne crois plus aux informations de propagande de nos merdias surtout Français.
        SCRIBITUR AD NARRANDUM, NON AD PROBANDUM
        Traduction : On écrit l’histoire pour raconter, non pour prouver.

        Je constate juste une chose Benjamin Fulford dit vrai sur les investissements que les Chinois font à travers le monde (voir article ci-dessous). Alors qui dit la vérité ? Qui ment ?

        Seul l’avenir nous le dira.

        CARPE DIEM QUAM MINIMUM CREDULA POSTERO
        Traduction : Mets à profit le jour présent sans croire au lendemain

         
      • lambda

        19 juillet 2012 at 9 h 35 min

        bonjour Byeuro

        bien dit :)
        Quant à Fulford, il a au moins le mérite de diriger nos regards vers d’autres voies

         
  4. Le chat

    19 juillet 2012 at 8 h 25 min

    Obama :
    "Bon les gars vous vous démerdez mais il faut me mettre ça au congélo!! Au pire, au frigo parce que là c’est trop chaud! Ça rique de tourner caramel!
    (Bon tout ça en américain bien sur)
    On serre les fesses, on est sur la dernière ligne droite les boys!!
    N’oublier pas Après c’est piscine et cocotiers. Bon! et guerre au moyen orient mais nous on s’ra à la piscine!
    Allez yes we can"

     
  5. byeuro

    19 juillet 2012 at 8 h 35 min

    4 banques Européennes dans le scandale du LIBOR dont 2 banques Françaises Société Générale te Crédit Agricole. Boursorama et BFM

    http://www.boursorama.com/actualites/libor-les-enqueteurs-se-penchent-vers-4-banques-europeennes-dont-2-francaises-b4625ced3f70a4980bea04c5cbe54bf8

     
    • Bloupi

      19 juillet 2012 at 11 h 10 min

      Je m’inquiète beaucoup plus pour la SG vu leurs positionnements, vu que le CA a déjà remisé la grande majorité de ses dettes, en attendant une remonté dans les prochains mois.

       
  6. Entreprise Nationale de Conserverie Industriele "ENCI"

    19 juillet 2012 at 11 h 53 min

     
  7. fred

    19 juillet 2012 at 12 h 04 min

    Frappe de missiles de l’otan…impossible pour la dca syrienne de parer contre cela…le drone est beaucoup trop haut….la meme methode a ete utilise pour la guerre en serbie dans les annees 90…cela suppose qu’il y a des agents surplace pour guider les missiles,avec la bonne frequence….imparable…

     
  8. phil44

    19 juillet 2012 at 13 h 09 min

    C’est vrai Fred, mais cela nécessite avant tout aucune protection aérienne du territoire que l’on veut frapper et une couverture radar inexistante. Hors pour l’instant ces deux paramètres existent toujours et il faudra d’abord les éliminer. C’est une autre histoire.

     
  9. Salomon

    19 juillet 2012 at 15 h 52 min

    Pour plus de détails sur l’opération fast and furious, acheter le magazine cible de juillet 2012 ou lire l’édito du dit magazine.

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 676 autres abonnés

%d bloggers like this: