RSS

BCE : temps couvert et orages en perspective ?

14 juil

D’aucuns traduisent la dernière baisse des taux décidée par la BCE comme l’annonce d’un échec des banquiers centraux européens qui seraient en train d’épuiser les "armes de politique monétaire conventionnelle". Les banquiers de Wall Street se réjouissent déjà ! Cela fait des mois que le secrétaire au Trésor US, T. Geithner, un ancien employé de la Firme de Kissinger, fait pression sur les Européens afin qu’ils recourent, eux aussi, à cette politique de destruction massive de leur devise.

Et l’on voit mal, dans la perspective où la crise de la zone euro ne peut que s’aggraver, comment les tenants de la BCE pourraient échapper aux mesures qui déplaisent aux Allemands comme à d’autres dirigeants de pays peu touchés par la crise des dettes souveraines. On connait bien cette politique de rachat des dettes des Etats par la BCE, tout comme celle qui consiste à prêter à bon marché aux banques.

En attendant, il reste encore la possibilité d’un nouvel abaissement d’un quart de point du coût du crédit en août par la BCE. Ce qui réduirait le taux de refinancement à 0,5% !

Des économistes toujours plus optimistes que réalistes signalent que le MES arrive bientôt en renfort. Mais à la vitesse avec laquelle les milliards sont engloutis, que pèserait (car rien n’est encore joué) 500 milliards d’euros (enveloppe maximum du MES) ? Les banques espagnoles, très gloutonnes d’euros, vont déjà en épuiser une partie… car elles se débattent déjà avec des rendements supérieurs à 7%.

D’autres économistes font valoir que le MES pourrait augmenter sa puissance d’intervention en recourant aux prêts bon marché de la BCE. Mais les banquiers centraux européens ne le veulent pas… pour le moment. Car n’oublions pas que l’objectif reste d’éviter le chaos ÉCONOMIQUE avant 2013.

Finalement, pour gagner du temps, l’option choisie pourrait bien consister en des injections massives de liquidités dites "LTRO". La BCE prendra en gage de nouveaux produits poubelle, donnant ainsi crédit aux quelques rédacteurs de lettres confidentielles américains qui annoncent, à terme, sa faillite. On comprend le problème : les banques de la zone euro empruntent de l’argent à très bon marché à la BCE en proposant comme garantie des obligations qu’elles émettent elles-mêmes et qui sont ensuite garanties par leurs Etats d’origine… Que se passerait-il si ces garanties, élevées approximativement à plus de 100 milliards d’euros, ne valaient plus grand-chose ? Eh bien la BCE devrait, en toute logique, frapper à la porte des banques centrales NATIONALES pour demander de l’aide et… se recapitaliser. Un comble dans le processus du combat mené contre le droit régalien des Etats nations de battre monnaie… On n’a décidément encore rien vu.

Dans ce contexte morose pour les équilibristes européens qui ne veulent pas démordre de leur rêve totalement utopiste, les dernières prédictions de Nouriel Roubini ont jeté un froid. Dans un entretien au Handelsblatt, l’économiste donne trois à six mois à la zone euro pour s’en sortir. "Puis, l’Italie et l’Espagne perdront l’accès aux marchés financiers".

About these ads
 
62 Commentaires

Publié par le 14 juillet 2012 dans Non classé

 

62 réponses à “BCE : temps couvert et orages en perspective ?

  1. LG

    14 juillet 2012 at 11 h 18 min

    rubini, bernanke, getner, kissinger…juste en juifs..;

     
    • valerie

      14 juillet 2012 at 18 h 27 min

      c’est drole, j’avais lu "nibiru" au lieu de "rubini" :)

       
  2. jozecat

    14 juillet 2012 at 11 h 21 min

    @ Imotus
    “Mais le DESIR est un vice qui travesti tout et tout le monde. le désir engendre l’illusion car le désir est avant tout l’appropriation pour soi même d’autrui.Platon a bien cerné la faiblesse humaine dans son essence.
    —–
    vous confondez "envier" et "désirer"

    envier la femme ou la fortune de son voisin : c’est pas bô !
    Désirer Dieu, le bien, l’Amour :il n’y a rien de plus grand !

     
  3. Bloupi

    14 juillet 2012 at 11 h 30 min

    Abaissement à 1.19 d’ici décembre, c’est Officiel et acté.

     
  4. Nature

    14 juillet 2012 at 11 h 40 min

    http://dai.ly/NrFzFy

    Le changement…vers d’autres portefeuilles,c’est maintenant!

     
  5. larevolutionpacifique

    14 juillet 2012 at 11 h 47 min

     
  6. Clavreul

    14 juillet 2012 at 12 h 19 min

    " La prise de Damas serait le début de la troisième guerre mondiale selon les écrits Coranique, l’Armageddon." Alain Soral, lors d’un entretien sur la radio francophone Iranienne.

    L’ambassadeur d’Arabie Saoudite au Liban, Ali Awad Assiri, a affirmé dans un entretien publié mardi que Washington " aura recours à une opération militaire contre le régime Syrien " durant le dernier mois de l’année. ( Source : l’EXPRESSION, Le Quotidien ).

    Le chef spirituel Iranien, l’ayatollah Ali Khamenei a appelé la population du pays pour la première fois à se préparer à la guerre et à la fin du monde. Ce message a été fait dans une déclaration récente au peuple Iranien.

    Conclusion : Avant de penser à l’année 2013, il va falloir penser à finir l’année 2012.

     
    • Clavreul

      14 juillet 2012 at 14 h 31 min

      Le prochain QE est forcément imminent, cela va être le coup de grace pour l’économie mondiale. Tout va coïncider avec la fuite en avant dans le conflit syrien organisé par les USA.

       
  7. meyer

    14 juillet 2012 at 12 h 27 min

    La Cour de Justice de l’Union Européenne désavoue Kokopelli et son Avocat Général

    La Cour de Justice, par sa décision rendue aujourd’hui dans l’affaire Kokopelli c. Baumaux, vient de donner un satisfecit intégral à la législation européenne sur le commerce des semences.

    Pourtant, le 19 janvier dernier, son Avocat Général nous donnait entièrement raison, en estimant que l’enregistrement obligatoire de toutes les semences au catalogue officiel était disproportionné et violait les principes de libre exercice de l’activité économique, de non-discrimination et de libre circulation des marchandises. (V. ses conclusions)

    Ce changement de cap absolu ne manque pas de nous surprendre et de nous interroger.

    La Cour, aux termes d’une analyse étonnement superficielle de l’affaire, et d’une décision qui ressemble plus à un communiqué de presse qu’à un jugement de droit, justifie l’interdiction du commerce des semences de variétés anciennes par l’objectif, jugé supérieur, d’une "productivité agricole accrue" !

    L’expression, utilisée 15 fois dans la décision de la Cour, consacre la toute puissance du paradigme productiviste. Ce même paradigme, qui avait présidé à la rédaction de la législation dans les années soixante, a donc encore toute sa place en 2012. La biodiversité peut donc être valablement sacrifiée sur l’autel de la productivité.

    Cela fait 50 ans que cela dure et le fait que ce raisonnement nous ait déjà amenés a perdre plus de 75% de la biodiversité agricole européenne n’y change donc rien. (V. les estimations de la FAO)

    Si la Cour mentionne les dérogations supposément introduites par la Directive 2009/145 pour les "variétés de conservation", son analyse s’arrête à la lecture des grands titres. Comment les juges n’ont-ils pas voulu voir que les conditions d’inscription des variétés de conservation, dans la réalité, étaient restées pratiquement identiques à celles du catalogue officiel normal [1]? Le critère d’homogénéité, par exemple, particulièrement problématique pour les variétés anciennes, ne connaît aucune modération.

    La Cour n’a-t-elle pas lu les témoignages de nos collègues européens, déjà confrontés à des inscriptions impossibles de leurs semences sur cette liste ?

    Cette directive est un véritable leurre, que Kokopelli et tant d’autres organisations européennes ont déjà dénoncé, et ne vise pas à permettre la commercialisation des variétés anciennes ni même à conserver la biodiversité semencière.

    De plus, cette biodiversité, qui a nourri les populations européennes pendant les siècles passés, est l’objet de la plus grande suspicion. La Cour va ainsi jusqu’a écrire, par deux fois, que la législation permet d’éviter "la mise en terre de semences potentiellement nuisibles" !

    Cette remarque est totalement erronée puisque, comme l’avait justement relevé l’Avocat Général, l’inscription au Catalogue ne vise pas à protéger les consommateurs contre un quelconque risque sanitaire ou environnemental, auquel la législation ne fait même pas référence !
    Cette remarque, surtout, est choquante, quand on pense que les semences du Catalogue, enrobées des pesticides Cruiser, Gaucho et autres Régent, ou accompagnées de leur kit de chimie mortelle, empoisonnent la biosphère et les populations depuis plus de cinquante ans !

    Le lobby semencier (European Seed Association), qui a pris le soin, pendant le cours de la procédure, de faire connaitre à la Cour son désaccord avec l’avis de l’Avocat Général, se réjouit, dans tous les cas, de cette totale convergence de vues avec la Cour. (V. son communiqué et sa lettre adressée à la Cour.)

    Nos adversaires directs dans cette procédure, c’est-à-dire la société Graines Baumaux, mais aussi la République Française, le Royaume d’Espagne, la Commission Européenne et le Conseil de l’UE, doivent également s’en frotter les mains.

    Avec cette décision, les masques tombent : la Cour de l’Union Européenne est, elle aussi, au service de l’agriculture chimique mortifère et de son idéologie corruptrice.

    Et Kokopelli, au contraire de tout ce qui a pu se lire ces derniers mois, n’a aucun intérêt convergent avec Monsanto et autres semenciers-chimistes. Ces craintes exprimées par certains n’étaient qu’élucubrations fantaisistes, voire malveillantes, à l’égard de l’association.

    Mais tout cela se comprend par l’examen du contexte dans lequel prend place cette décision : en Europe, une réforme générale de la législation sur le commerce des semences est en cours. La procédure est placée sous le haut parrainage de l’industrie semencière. Les associations de sauvegarde de la biodiversité, petits producteurs, paysans et jardiniers passionnés, qui, à travers toute l’Europe, conservent clandestinement plus de variétés oubliées que tout ce que le catalogue des variétés appropriées n’en pourra jamais contenir, n’ont pas été invitées à la table des négociations…

    Verra-t-on, dans ce cadre, le législateur européen redéfinir ses priorités ? Les semenciers veilleront à ce que cela ne soit pas le cas.

    La France, dans ce cadre, joue un rôle particulier. Le Ministère de l’Agriculture a dépêché l’une des collaboratrices du GNIS [2], Mme Isabelle Clément-Nissou, auprès de la Commission Européenne (DG SANCO), afin de rédiger le projet de loi ! Mais les conflits d’intérêt, inadmissibles, ne semblent choquer personne au niveau des institutions européennes…

    Ainsi, l’étau se resserre et les perspectives pour la biodiversité n’ont jamais été aussi sombres.

    Et l’Association Kokopelli, qui depuis 20 ans veille avec passion à la préservation du patrimoine semencier européen, bien commun de tous, sans la moindre subvention publique, pourrait donc bien disparaître demain, car son activité, qui gêne l’une de nos sociétés commerciales les mieux installées, ne présente pas d’intérêt pour une "productivité agricole accrue". Cette décision nous sidère, autant qu’elle nous indigne.

    Plus que jamais, Kokopelli a besoin du soutien moral de la population. Car il n’est pas admissible que les variétés anciennes, héritage de nos grands-parents, soient interdites de cité !
    Nous en appelons également à notre gouvernement. La gauche, sous les précédents gouvernements de droite, nous a dit pouvoir compter sur son soutien à de nombreuses reprises. Il est temps maintenant qu’elle transforme ses promesses en actes (en commençant par retirer son mandat à Mme CLEMENT-NISSOU) !

    Kokopelli, le 13 juillet 2012.

    [1] La directive 2009/145 prévoit que les critères de distinction et de stabilité sont laissés à la discrétion des Etats membres et que, par contre, «pour l’évaluation de l’homogénéité, la directive 2003/91/CE s’applique» : art. 4 §2

    [2] Le GNIS représente les semenciers professionnels en France et dit officiellement «défendre les intérêts de la filière semence» V. son site Internet

    Ce que nous voulons, sur le plan législatif et réglementaire :

    Le Catalogue officiel actuel est le pré-carré exclusif des variétés protégées par des droits de propriété intellectuelle, hybride F1 non reproductibles. Qu’il le reste.

    Nous voulons que les semences anciennes et nouvelles appartenant au domaine public et librement reproductibles sortent du champ d’application de la législation sur le commerce des semences.

    Il n’existe pas de catalogue officiel obligatoire pour les clous et les boulons. Il n’y a pas de raison de soumettre les semences à une procédure préalable de mise sur le marché, comme les pesticides ou les médicaments, pour les cataloguer dans un registre.

    Des objectifs de qualité et de loyauté dans les échanges commerciaux peuvent être aisément atteints par un règlement de base fixant des critères minimums en termes de qualité sanitaire, faculté germinative, pureté variétale et pureté spécifique.

    Que demande la société Graines Baumaux ?

    Notre adversaire devant la Cour d’Appel de Nancy demande la condamnation de Kokopelli à lui payer 100.000 €uros de dommages-intérêts, ainsi que la cessation de toutes les activités de l’association. Pour information, au 30 juin 2011 la société Baumaux avait un chiffre d’affaire annuel de 14 millions d’€uros et un résultat net de 2 millions d’€uros.

     
    • anne

      14 juillet 2012 at 13 h 43 min

      lamentable , en plus Baumaux ne vend pas les mêmes produits en plus baumaux lui a piqué le nom ds l’optic de détourner la clientèle, pfff de pire en pire et là personne dans les rues

       
    • anne

      14 juillet 2012 at 13 h 45 min

      si tu écris kokopeli avec un L tu tombes chez baumaux, quelle arnaque

       
    • oscar

      14 juillet 2012 at 16 h 44 min

      @Meyer
      Eh oui, la rapacité, l’avidité du capitalisme libéral ne connait aucune limite. Où sont les écolos plus intéresses à brailler pour le mariage gay, pour l’aide aux clandestins que pour la défense de la nature?

       
    • oscar

      14 juillet 2012 at 17 h 05 min

      @Meyer
      La CJCE ne fait que suivre une logique qui lui est propre depuis sa fondation : toujours plus de fédéralisme et donner toujours raison à l’ultra libéralisme qui est toujours à l’oeuvre dans l’UE. Donc la décision de la CJCE concernant l’affaire Kokopelli/Baumaux n’est pas une exception, ni une révélation. Il appartient désormais aux associations de protection de l’environnement et meme des citoyens européens épris de liberté de faire pression sur leurs Etats pour ne pas suivre cette décision irresponsable de cette institution anti démocratique qui n’a de compte à rendre à personne et n’est responsable devant personne!!!

       
  8. Clavreul

    14 juillet 2012 at 12 h 33 min

    Une attaque de la Syrie par l’OTAN juste après les présidentielles Américaines ?

     
  9. quidam

    14 juillet 2012 at 12 h 45 min

    messge de la LDJ:

     
    • lambda

      14 juillet 2012 at 14 h 32 min

      @ quidam
      Il suffit d’imaginer 1 seconde que ce soit l’inverse ; Dieudonné qui s’inviterait à un mariage juif!

      Vous voyez d’ici la Une des JT et ça passerait même avant le défilé du 14 juillet
      C’est ainsi qu’ont commencé les nazis!

       
      • quidam

        14 juillet 2012 at 14 h 57 min

        @Lambda
        Ce qui est inquiétant c’est que cet organisme, protégé par L’Etat français puisse menacer ouvertement des citoyens en toute impunité. Je pense que ça ne fera même pas l’objet d’une enquête s’il y a plainte

         
      • lambda

        14 juillet 2012 at 15 h 40 min

        oui quidam, c’est ce qui est inquiètant et on doit en parler

        Ce sont les mêmes qui ont agressé Jacob Cohen

        Et vous souvenez vous, il y a environ 1 an, la librairie Hachette a dû rééditer des livres d’Histoire de 1ère suite aux protestations et vandlisme de la LDJ ?

        L’éducation Nationale s’est exécutée et a changé les passages sur le partage de la Palestine qui dérangeaient les activistes juifs

         
      • quidam

        14 juillet 2012 at 18 h 32 min

        @Lambda
        Mieux qu’un grand discours…

         
      • quidam

        14 juillet 2012 at 18 h 38 min

         
  10. BA

    14 juillet 2012 at 12 h 52 min

    Après l’explosion de l’euro, de combien chaque monnaie nationale s’appréciera ?

    Ou alors, au contraire, de combien chaque monnaie nationale se dépréciera ?

    La banque Natixis a publié les résultats de ses calculs. Les Pays-Bas, l’Allemagne et la Finlande auraient une appréciation de 20% environ vis-à-vis de l’euro antérieur ; la Grèce, le Portugal et l’Irlande une dépréciation de 30% ou plus, l’Italie de 12%.

    1- Allemagne : le deutsche mark. Il y aura une appréciation de 20 %.
    2- Autriche : le schilling. Il y aura une dépréciation de 8 %.
    3- Belgique : le franc belge. Il y aura une dépréciation de 6 %.
    4- Chypre : la livre chypriote.
    5- Espagne : la peseta. Il y aura une dépréciation de 20 %.
    6- Estonie : la couronne estonienne.
    7- Finlande : le mark finlandais. Il y aura une appréciation de 20 %.
    8- France : le franc. Il y aura une dépréciation de 2 %.
    9- Grèce : la drachme. Il y aura une dépréciation de 30 %.
    10- Irlande : la livre irlandaise. Il y aura une dépréciation de 49 %.
    11- Italie : la lire. Il y aura une dépréciation de 12 %.
    12- Luxembourg : le franc luxembourgeois.
    13- Malte : la lire maltaise.
    14- Pays-Bas : le florin. Il y aura une appréciation de 16 %.
    15- Portugal : l’escudo. Il y aura une dépréciation de 28 %.
    16- Slovaquie : la couronne slovaque.
    17- Slovénie : le tolar.

    http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=64945

     
  11. jozecat

    14 juillet 2012 at 12 h 59 min

    - 2% pour la France ?? Chu pas convaincue….

     
    • Louis

      14 juillet 2012 at 15 h 44 min

      Comme moi hier, mais il faut rajouter selons certain : dans un premier temps.

       
    • ylan

      14 juillet 2012 at 16 h 46 min

      2% pour la France impossible

       
  12. Supermario

    14 juillet 2012 at 13 h 20 min

    @ BA – C’est quoi l’€ antérieur – celui qui cote 1 USD ou 1,30 ou 1,50 ?

     
    • BA

      14 juillet 2012 at 13 h 45 min

      L’euro antérieur, c’est celui qui cote 1,23 USD.

       
  13. Altéo

    14 juillet 2012 at 13 h 27 min

    " Notre adversaire devant la Cour d’Appel de Nancy demande la condamnation de Kokopelli à lui payer 100.000 €uros de dommages-intérêts, ainsi que la cessation de toutes les activités de l’association. "

    Solution simple ! Boycottez Carrefour, Auchan, n’allez plus dans les Mc Do, Paul le Boulanger, Subway et autres officines des multinationales enrichissant les multi-milliardaires !

    Insultez tous les boeufs qui vont manger dans ces porcheries de bouffe industrielle !

    Ils veulent nous imposer de la merde et exterminer ceux qui font le bien ?

    Pour moi c’est fini ! Nous ne sommes plus en démocratie mais clairement en dictature !

    Qu’ils aillent au diable !

    Achetez plein de semences Kokopelli avant qu’il ne soit trop tard (elles se conservent 10 ans, ça vous laissera le temps de les planter quand tout le système économique s’effondrera)…

     
    • anne

      14 juillet 2012 at 13 h 49 min

      la ferme ste marthe à plus de produits http://www.fermedesaintemarthe.com/
      elle va bientôt devoir fermer aussi :( , ils sont super sympas la bas, la vie sera triste

       
    • quidam

      14 juillet 2012 at 14 h 59 min

      @Altéo
      "Pour moi c’est fini ! Nous ne sommes plus en démocratie mais clairement en dictature !"
      Il n’est jamais trop tard pour s’en rendre compte ;-)

       
      • pat06007

        14 juillet 2012 at 15 h 29 min

        Bonjour,
        Vous devriez vous intéresser au Codex alimentarius

        patrice

         
      • oscar

        14 juillet 2012 at 16 h 36 min

        @quidam
        nous sommes en dictature larvée sous la direction de l’UE depuis déjà un certain temps, cher quidam et que l’OTAN et les différentes forces de sécurité et de police dans les Etats membres ne sont plus là que pour mater toute contestation ou futures révoltes et non pour protéger les citoyens des délinquants.

         
      • quidam

        14 juillet 2012 at 18 h 28 min

        @Oscar
        Tout à fait cher Oscar, c’était le sens de ma remarque.
        D’ailleurs les violations répétées de notre constitution et du texte qui en est l’esprit, je veux parler de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, son ossature en quelque sorte, démontrent que nous sommes bel et bien dans une dictature.

         
  14. anne

    14 juillet 2012 at 14 h 01 min

    lien pour débutants qui s’intéressent aux plantes médicinales

    http://www.creapharma.ch/pl-plantes.htm

     
  15. lambda

    14 juillet 2012 at 14 h 35 min

    H.S. (quoi que!!) – ça y est les touristes sont arrivés en Bretagne, sous la pluie, mais ils sont là :)

    On a déjà du mal à circuler :(

     
    • unmar

      14 juillet 2012 at 15 h 09 min

      effectivement , ils sont la!ils y ont cru au soleil aujourdhui! raté , du coup ca roule pas mal , je m’en suis rendu compte tout a l’heure ,

       
      • lambda

        14 juillet 2012 at 15 h 26 min

        Bonjour unmar,donc vous aussi vous descendez des Celtes :) nous sommes plusieurs ici – de toute façon les bretons sont partout et on les rencontre dans tous les coins de la planète :)

         
      • niet

        14 juillet 2012 at 23 h 47 min

        @ lambda
        Je suis moi même alcoolique c est vrai j en ai
        Rencontré partout !
        lol

         
  16. quidam

    14 juillet 2012 at 15 h 02 min

     
    • Clavreul

      14 juillet 2012 at 15 h 21 min

      Un vrais calvaire pour le peuple Japonais, depuis 2011 ce sont les unes après les autres.

       
      • oscar

        14 juillet 2012 at 15 h 38 min

        @clavreul
        Vous avez oublié Nagasaki et Hiroshima en 1945, villes réduites en cendres par les libérateurs US

         
      • oscar

        14 juillet 2012 at 16 h 25 min

        @Clavreul
        Vous avez oublié Nagasaki et Hiroshima, villes réduites en cendres par les libérateurs US pour débarasser l’archipel des affreux militaristes nippons.

         
  17. Clavreul

    14 juillet 2012 at 15 h 05 min

    Menthalo avait parlé de la planète X et son évolution entre le 11 septembre et le 22 novembre. Certains craignent que dans cette phase de mouvement, la planète X bouscule le nuage d’Oort provocant des collisions de comètes. Ce qui provaquerait la propulsion de beaucoup de débris dans le système solaire. Nous ne serions pas à l’abris d’en ramasser sur terre. Alors prudence, à confirmer.

     
  18. Franck

    14 juillet 2012 at 15 h 21 min

    @ Anne,

    Je vous remercie beaucoup pour votre reponse. J’avais achete un moulin electrique tres cher, mais je prefererai vraiment en avoir un manuel comme ceux que vous avez mis en lien.
    Sauf le premier de la video qui ne permet pas de faire de farine.
    Ne connaissant pas les termes techniques pour l’epaisseur de la farine, savez-vous comment faire pour savoir a quelle epaisseur de farine les chiffres donnes correspondent?

    Merci d’avance

     
    • anne

      14 juillet 2012 at 15 h 27 min

      autour de T55 pain blanc T65 pain de campagne,

       
    • anne

      14 juillet 2012 at 15 h 34 min

      sinon tu lui envoies un mail pour être sur

       
  19. Franck

    14 juillet 2012 at 15 h 37 min

    ok, esperons seuleemnt qu’ils soient honnetes dans leurs reponse, car comme j’habite a l’autre bout de la Terre, je voudrais pas payer un max pour rien…

    En tout cas merci pour ces sites et vos reponses

     
    • anne

      14 juillet 2012 at 15 h 41 min

      si tu habites en Amérique du sud tu trouveras beaucoup plus de plantes, de toute façon pour faire pousser les artichauts et les choux il ne faut pas qu’il fasse trop froid, et la terre doit être bonne, les artichauts ne pourront produire que la 2eme année, maintenant tout est relatif au climat.

       
    • anne

      14 juillet 2012 at 15 h 49 min

      si tu habites en amérique du Sud je te conseille ce site http://www.ethnoplants.com/
      tu pourras trouver le nom en latin des plantes qui pousseront très bien , mais qui ne sont pas fait pour les débutants habitant en europe, je commande les plantes exotique sur ce site, c’est un des meilleurs.

       
    • anne

      14 juillet 2012 at 15 h 57 min

      je te conseille ce site vu que tu habites à l’autre bout, très très complet et très sérieux http://solanaseeds.netfirms.com/accueil.html

       
      • anne

        14 juillet 2012 at 16 h 04 min

        il a toutes les variétés de tomates existante , c’est un passionné

         
      • anne

        14 juillet 2012 at 16 h 10 min

        http://solanaseeds.netfirms.com/exotiques.html

        pour les arbres tu n’auras pas de problème, sinon faut de la place pour les rentrer en hivers car certains arbres ne supportent pas le gel, certaines graines sont également à mettre au frigo avant de les faire germer, en fait c’est assez complexe qd on a pas de notion de plantes , c’est pas évident de pousser certaines races sans connaissances. sur ethnoplants tu as pas mal d’explications.

         
      • anne

        14 juillet 2012 at 16 h 13 min

        certaines graines mettent presque une année à germer, tel que uncaria tomentosa, faut être patient qd on a pas le climat pour.

         
  20. le tich tepee wakan tanka latcho drom

    14 juillet 2012 at 16 h 57 min

    et hop un ptit nouveau:
    dans tout ce delire mercantile investissons l argent papier monnaie dans le primordial.ensuite n ayons aucun doute a echanger.cela nous permettera peut -etre de ne plus se faire bouffer par un billet de banque.
    par exemple:payons la premiere semence cultivons- la avec amour et au moment de la recolte (si les limaces ne t’on pas tout bouffe) tu recoltera la semence au centuple.
    centuple qui te permettera de l echanger avec ton voisin et d autres qui comme toi aurons peut-etre achetes leur premiere semence d une autre variete etc…. etc….
    au bout du compte(sans mauvais jeux de mots tant c est rigolo) avec toutes ces semences au centuple on peut se dire qu il faudrait que les limaces aient quasi tout bouffe pour devoir a nouveau lacher des kopecs….(kopecs qui te seront de moins en moins necessaire).
    voila un exemple succinct(au centuple….et c est toujours autant rigolo) de ce que mere terre nous a toujours propose.bon il est vrai qu il n’y a pas que la bouffe dans le primordial.
    je constate juste qu,ici en gelbique(mais aussi en d autres endroits sur mere terre) cette facon de proceder est encore d actualite.
    allez une fois je vous laisse une petite adresse ou tu paye(il y en a une chiee d autres) et ensuite a toi nous vous la semence a gogo a echanger.
    http://www.vreeken.nl
    bien a vous

     
    • le tich tepee wakan tanka latcho drom

      14 juillet 2012 at 17 h 55 min

      le tich tepee wakan tanka latcho drom remercie le LIESI MODERATION pour sa comprehension sans oeilleres du bison sauvage qui regarde la roulotte passer.

       
  21. ylan

    14 juillet 2012 at 17 h 06 min

    Pensez aussi aux graines germées.

    http://www.debardo.fr/envie/germination/produits.html

     
    • anne

      14 juillet 2012 at 17 h 24 min

      oui j’ai mis un lien ds céréales monétaires

       
  22. zapatta

    14 juillet 2012 at 21 h 57 min

    Le chiffre du PIB chinois est très attendu par les marchés

    13 juil 2012 | Philippe Béchade

    ▪ De nombreux observateurs — notamment les analystes techniques — soulignent que les places européennes dans leur ensemble s’installent depuis lundi dans une sorte de léthargie estivale. Cette dernière se caractérise par une réticence grandissante à prendre des initiatives et faire un pari directionnel.

    Il en résulte une contraction de la volatilité et des volumes. Cependant, les opérateurs semblent considérer que les cours reflètent instinctivement une forme d’équilibre qui s’installe progressivement. On trouve d’un côté les craintes macro-économiques et politiques — qui n’ont guère changé de nature depuis l’été 2011 –, et de l’autre, l’espoir que les banques centrales détiennent le pouvoir de stabiliser la situation en attendant que l’Europe résolve ses difficultés et que les Etats-Unis retrouvent pour de bon le chemin de la croissance.

    Nous avons déjà résumé à notre façon ce paradigme par l’aphorisme suivant : “les banques centrales ont épuisé le contenu de leur caisse à outils. Elles en sont réduites à la secouer pour faire du bruit avec quelques pinces édentées et autres tournevis hors d’usage restés à l’intérieur ; l’imagination des marchés fait le reste”.

    ▪ Tant qu’on n’ouvre pas la boîte, on ne sait pas si l’économie est morte ou vivante
    Mais la Fed ne va pas pouvoir entretenir l’illusion très longtemps. Tout va bien tant que personne n’exige de faire l’inventaire critique du contenu de sa caisse. Mais l’optimisme pourrait se dissiper en quelques secondes si les marchés découvraient qu’en dehors de sa burette d’huile (pour lubrifier la planche à billets), elle n’a même plus de quoi visser solidement un boulon.

    En Europe, c’est un peu différent. Mario Draghi laisse transparaître sa frustration de ne pouvoir sortir le grand jeu, parce que ses statuts le lui interdisent. Sinon, la BCE disposerait d’un éventail d’outils monétaires en parfait état de marche puisque peu utilisés jusqu’à présent.

    ▪ La BCE n’est pas aussi innocente qu’elle en a l’air
    Mais ce n’est pas l’exacte vérité. En effet, la BCE intervient de façon bien moins spectaculaire — d’un point de vue médiatique — que la Fed… mais son bilan (la totalité des encours qu’elle détient) prouve qu’elle manie intensivement la pelle et le râteau depuis le printemps 2010. C’est à partir de cette période que la Grèce a commencé à perdre progressivement l’accès aux marchés.

    Personne ne connaît exactement le montant des créances grecques que la BCE détient. La plupart des économistes estiment que si un règlement (qui heureusement ne s’applique pas aux banques centrales) l’obligeait à valoriser ce genre d’actifs en mark to market (au prix du marché à l’instant T; c’est-à-dire pratiquement zéro), ses fonds propres s’évaporeraient en moins de temps qu’il n’en faut pour additionner le total des pertes potentielles.

    Continuons donc de prédire un long avenir à ce monde idéal où les banques centrales peuvent accumuler des créances de plus en plus faisandées sans craindre qu’elles finissent de se décomposer dans leurs coffres. Cela pend au nez de toutes les banques qui n’ont pas su flairer l’éclatement de la bulle immobilière en Espagne ou la répudiation de sa dette par l’Etat grec.

    ▪ Liquidités, produits dérivés : ça pue !
    L’adage prétend que l’argent n’a pas d’odeur… Mais la tambouille que des banquiers inventifs confectionnent avec (produits dérivés, instruments exotiques) a commencé par sentir le roussi en 2007 avant d’exhaler une puissante odeur de pourri à l’automne 2008.

    Les quantitative easing servent seulement à dissiper les relents pestilentiels qui empuantissent l’atmosphère, ils n’ont pas le pouvoir d’interrompre le processus de décomposition.

    Le tas de compost fumant est toujours là, chaque jour plus épais. Le travail des banques centrales consiste à s’assurer que l’aire de stockage reste étanche et à brûler les gaz qui s’en échappent pour éviter que les cuves n’explosent.

    Les marchés sont convaincus que la BCE va continuer d’accomplir bravement (et sans accident) cette mission de salut public — tout comme la banque du Japon le fait depuis 20 ans et la Fed depuis bientôt cinq ans.

    Si tel n’était pas le cas, l’euro aurait rejoint le niveau de parité avec le dollar… Or la monnaie unique fait mieux que résister, vu tout le mal qu’en disent les économistes anglo-saxons.

    Nous assistons à un repli ordonné, avec quelques petites accélérations successives à la baisse mais qui ne prennent jamais de proportions alarmantes.

    ▪ La glissade de l’euro
    C’est justement à ce genre d’événement — qui n’a guère ému les places du Vieux Continent — que nous venons d’assister ce jeudi. Nous avons en effet vu le basculement de l’euro (1,2195 $) sous les 1,22 $ (le précédent plancher annuel se situait vers 1,2230 $) qui semble préfigurer une glissade en direction des 1,20 ou des 1,19 $.

    Une baisse à relativiser puisque le mouvement d’appréciation du dollar est général depuis les minutes de la Fed mercredi soir. Cela démontre que les conditions économiques induisant la mise en oeuvre d’un QE3 ne sont pas encore réunies… mais pourraient l’être d’ici la fin de l’été.

    Les membres de la Fed ont indiqué que l’économie américaine a continué à croître à un rythme plus modéré que précédemment, et que les conditions du marché du travail se sont détériorées… Mais les chiffres hebdomadaires du chômage publiés à 14h30 sont encourageants : 350 000 demandeurs, plus faible total depuis quatre ans.

    Cela n’a pas séduit Wall Street qui vient d’aligner jeudi soir une sixième séance de baisse consécutive. Une telle série noire n’avait plus été observée depuis début mai 2012 et début novembre 2011 (huit replis d’affilée).

    Il est à noter que les performances des indices américains ont été pour le moins disparates jeudi soir. Le Dow s’est effrité de 0,25, le S&P a perdu 0,5%, le Nasdaq 0,75% — une performance comparable à celle des places européennes quelques heures plus tôt.

    ▪ Les yeux rivés sur la Chine
    Beaucoup d’investisseurs n’ont pas voulu prendre le risque de rester acheteurs en overnight, de peur que le chiffre du PIB chinois attendu ce vendredi matin ne s’avère décevant.

    Il faudrait un score supérieur à 7,6% pour rassurer un peu les marchés et de 8% pour leur redonner le sourire.

    Nous n’y croyons guère vu le comportement des places asiatiques, de Hong Kong et Séoul jeudi matin. Des replis de 2% à 2,2% démontraient une évidente nervosité — et même un certain pessimisme — qui ne se dément pas depuis le début de la semaine, y compris au Japon. Le score hebdomadaire ressort négatif de 3,3% : c’est la pire performance de Tokyo depuis la mi-mai.

    Peut-être les Bourses de Hong Kong ou Shanghai auront-elles rebondi de 3% au moment où vous lirez ces lignes… mais si tel n’est pas le cas, la Chine donnera du grain à moudre à ceux qui redoutent le vendredi 13.

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 674 autres abonnés

%d bloggers like this: