RSS

La patte de l’ours moscovite… et l’incapacité sans doute provisoire de l’Occident à briser l’axe Téhéran-Damas

06 juil

La rencontre du groupe d’action de Genève entre les représentants des Etats-Unis, de la Russie et de l’Europe, et sollicitée par la Ligue arabe, avait pour but d’esquisser un plan de transition politique au sommet de l’Etat syrien. Il y a quelques jours, le Premier ministre britannique avait claironné que les Russes avaient été mis au pas par les Occidentaux et que le processus de destitution de Bachar Al-Assad allait s’accélérer. Pur mensonge. D’ailleurs les représentants des pays cités, toujours très forts pour donner des leçons de démocratie aux autres, viennent de s’entendre sur une formule traduisant bien la situation géopolitique qui s’esquisse : les deux parties opposées dans la guerre civile en Syrie doivent se mettre d’accord !

On est donc à des années lumière de ce que prétendait David Cameron sur la défaite diplomatique russe. Les diplomates occidentaux viennent de recevoir une belle claque du tandem Russie/Chine et nous ne pouvons que nous en réjouir. Car seule la Russie aujourd’hui cherche à bloquer les tyrans occidentaux qui courent derrière ce projet inique de déchirer la souveraineté des nations et tondre leurs peuples pour payer des intérêts iniques aux maçons de la Babel antichristique.

Le président Obama s’aperçoit au fil des semaines qu’il perd de plus en plus de soutien dans son propre camp démocrate. Il doit également entendre les avertissements des généraux du Pentagone qui rappellent combien les Etats-Unis ont besoin de la couverture russe en Afghanistan. En cherchant à maintenir le dialogue avec les Russes, le président Obama prouve que l’Empire doit affronter plus de résistance qu’hier et des acteurs de poids sur l’échiquier international.

En outre, cette décision donne à l’Iran l’occasion de savourer une belle victoire. N’oublions pas en effet que l’Iran a toujours été le  principal allié de Bachar al-Assad sur la scène mondiale. Selon le quotidien Kommersant du 30 mai, Ismail Gha’ani, responsable iranien et chef adjoint de la force Al Qods iranienne, force spéciale des Gardiens de la révolution islamique, a indiqué : « Si la République islamique n’était pas présente en Syrie, le massacre actuellement perpétré se serait déroulé sur une échelle bien plus importante. Avant notre présence en Syrie, trop de gens ont été tués par l’opposition, mais avec la présence physique et non physique de la république islamique, de grands massacres en Syrie ont été empêchés. »

Autre révélation : le supérieur hiérarchique d’Ismail Gha’ani, le général Qasem Soleimani, commandant de l’unité Qods, fait désormais partie du « gouvernement syrien du temps de guerre » et l’aide à organiser la lutte contre les unités de l’opposition.

Plus que jamais, la bataille syrienne et les toutes dernières victoires diplomatiques de la Russie sont bien plus importantes que les mouvements des marchés financiers ou des devises. Elles traduisent l’émergence d’un nouveau paradigme… celui d’un blocage provisoire du plan sur le Moyen-Orient. Mais viendra malheureusement un moment où certaines forces occidentales, ne voulant accepter leur défaite, décideront d’enflammer la région. Qui, par exemple en Irak, cherche en ce moment à déclencher une guerre civile entre chiites et sunnites ?

About these ads
 
48 Commentaires

Publié par le 6 juillet 2012 dans Non classé

 

48 réponses à “La patte de l’ours moscovite… et l’incapacité sans doute provisoire de l’Occident à briser l’axe Téhéran-Damas

  1. quidam

    6 juillet 2012 at 10 h 04 min

     
  2. va

    6 juillet 2012 at 10 h 11 min

    Je suis d’accord tout repose sur les Russes j’espère qu’ils ne lâcheront pas ni les Syriens ni les Iraniens car c’est la Russie et la Chine qui sont visées comme la dit le Général Wesley Clarket et Brzezinski.

     
  3. realinfos

    6 juillet 2012 at 10 h 38 min

    (Washington) Plus d’un tiers des Américains — 36% soit 80 millions de personnes — croient que les extraterrestres existent, indique mercredi un sondage de la chaîne de télévision National Geographic, effectué à l’occasion de la sortie vendredi d’une série de documentaires sur les OVNIs.

    Et près des deux-tiers (65%), surtout les femmes (68%) et les jeunes (68%), pensent que le président Barack Obama s’y prendrait mieux que Mitt Romney, son challenger républicain à l’élection présidentielle, pour contrer une invasion d’extraterrestres.

    Plus d’un sur dix pense avoir repéré un extraterrestre et un sur cinq connaît quelqu’un qui dit en avoir vu.

    Plus de sept sur 10 (71%) pensent que les extraterrestres sont plus susceptibles d’exister que les super-héros. En cas d’attaque de la planète, un sur cinq (21%) appellerait le géant vert Hulk à la rescousse, 12% Batman et 8% Spiderman.

    Le sondage a été réalisé auprès de 1114 Américains adultes entre le 21 et le 29 mai, avec une marge d’erreur de +/- 2,9%.

    http://www.lapresse.ca/actualites/insolite/201206/27/01-4538872-plus-dun-tiers-des-americains-croient-aux-extraterrestres.php

    On peut faire le lien avec Hollywood avec une certaine propagande quand aux président de couleur dans nombres de films catastrophe,SF et autres pour sauver le pays,voir la planète….une idée déjà bien encrée dans les esprits,donc pas très étonnant….On peut donc parier sur sa réélection….

     
  4. Auré

    6 juillet 2012 at 10 h 54 min

    AXA : L’Europe ressemble à Tchernobyl avant l’explosion – PDG
    03/07/2012 | 14:38

    L’Europe ressemble à Tchernobyl avant l’explosion, a déclaré mardi Henri de Castries, président-directeur général de l’assureur Axa(CS.FR).

    « On voit de la fumée sortir de partout, on devine le danger, et on a perdu les plans de l’architecte. Personne ne comprend plus comment cela fonctionne », a-t-il expliqué lors du forum Paris Europlace.

    « L’Europe a besoin de structures bien plus simples et d’une gouvernance bien plus simple », a-t-il estimé.

    Le dirigeant a par ailleurs indiqué que les euro-obligations restaient « illusoires ».

    « Tant que nous n’avons pas de politiques économiques convergentes pour remédier aux déséquilibres et assurer la pérennité de la monnaie unique, il est illusoire de penser que nous devrions partager nos dettes », a-t-il ajouté.

    -Noémie Bisserbe, Dow Jones Newswires

    (Version française Emilie Palvadeau)

     
    • phil44

      6 juillet 2012 at 14 h 05 min

      Jour après jour on réalise que le Big Bang de l´Euro est devenu inévitable. Cela fait des années que Olaf Henkel l áncien patron de IBM Allemagne et le patron du syndicat des patrons avait annoncé l´explosion de l´Euro en 2 zones : le Neuro et le Südo. La seule question è laquelle il ne pouvait répondre, était de deviner dans quel camp la France tomberait. Entre temps , depuis le mois dernier, la question ne se pose même plus. . .

       
  5. lambda

    6 juillet 2012 at 11 h 04 min

    on avait déjà parlé de l’arnaque des grandes surfaces qui affichent des prix différents de ceux qui sont facturés à la caisse et cela depuis longtemps mais aujourd’hui enfin , une enquête de la DGCCRF rend publique le manège des grands magasins

    un conseil : vérifier votre ticket àvant de sortir et n’hésitez pas à aller à l’accueil vous faire rembourser

    Ca m’arrive au moins 3 fois par mois et jusqu’à présent je n’ai pas eu de problème à me faire rembourser, et j’essaie de faire profiter aux gens qui attendent derrière l’objet du litige

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jew7__iizfXG387MieEAql_db7qg?docId=CNG.ba27b84d006383eaa897db1fe68166f7.351

     
    • gwendoline1

      6 juillet 2012 at 11 h 29 min

      @lambda
      cela confirme le manège dans l’hypermarché … de mon coin depuis plusieurs mois
      principalement (un hasard?) depuis le changement de gérant..
      je vais m’appliquer à citer tous les produits en contradiction et je me demande si je ne dois
      pas prévenir la DGCCRF, car çà commence à bien faire, le produit étant tjrs au même prix
      au rayon (8 e et qques) et à la caisse (presque 11e), ils n’ont pas fait le nécessaire!!

       
  6. quidam

    6 juillet 2012 at 11 h 14 min

    hillary: la Chine et la Russie « paieront » le prix pour supporter Assad

    http://www.rt.com/news/clinton-russia-china-syria-569/

     
  7. Alcide

    6 juillet 2012 at 11 h 36 min

    @ quidam ,
    Nul doute que les intéressés apprécieront .
    Cette sorcière d’Hillary veut la guerre et le caniche Flamby de suivre sa maîtresse.
    Pathétique .

     
    • byeuro

      6 juillet 2012 at 11 h 50 min

      @ Quidam et @ Alcide
      Hillary c’est une hyène et Flamby une crème brûlé nappé de caramel.

       
    • quidam

      6 juillet 2012 at 14 h 26 min

      @Alcide
      Ses dernières déclarations vous donnent malheureusement raison :-(

       
  8. Alcide

    6 juillet 2012 at 11 h 48 min

    Demandez les mauvaises nouvelles :

    Syrie: Ankara réclame à l’Otan une zone d’exclusion aérienne (journal)
    La Turquie a appelé l’Alliance atlantique à élaborer un plan de mise en place d’une zone tampon et d’une zone d’exclusion aérienne en Syrie, rapportent vendredi les médias locaux.

    Selon le journal Radikal citant des sources au sein des milieux diplomatiques occidentaux, Ankara a proposé à l’Otan de formuler « un plan d’actions d’urgence à l’égard de la Syrie » qui devrait être mis en œuvre en cas d’afflux massif de réfugiés syriens vers le territoire turc. La partie turque a notamment estimé nécessaire la création d’une zone tampon sur le territoire syrien et l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne au-dessus du pays….

    http://fr.rian.ru/world/20120706/195269571.html

    Hum ,voyons , exclusion aérienne, ça me dit quelque chose , oui, c’est comme en Libye avec la destruction humanitaire du pays par bombardement sur les infrastructures civiles ( comme en Serbie déjà ).
    Notre philosophe national pour boniche va encore en avoir une petite érection de satisfaction.

     
    • quidam

      6 juillet 2012 at 14 h 31 min

      « Hum ,voyons , exclusion aérienne, ça me dit quelque chose , oui, c’est comme en Libye avec la destruction humanitaire du pays par bombardement sur les infrastructures civiles »

      C’est exactement la réflexion que je me suis faite.

       
    • oscar

      7 juillet 2012 at 12 h 52 min

      @Alcide
      Exactement ça ressemble aussi à l’Irak de S.HUSSAYN avec la zone d’exclusion au nord pour « protéger » les « pauvres » Kurdes contre les hordes barbares de saddamites . Bien sur tout ça c’est pour des besoins humanitaires lesquels riment avec les guerres humanitaires de BHL et de KOUCHNER!!!!

       
  9. quidam

    6 juillet 2012 at 11 h 49 min

     
  10. quidam

    6 juillet 2012 at 11 h 50 min

     
  11. byeuro

    6 juillet 2012 at 11 h 56 min

    Je pense que la rentrée va être chaude pour Flamby et les siens.

     
    • Hervé

      6 juillet 2012 at 12 h 32 min

      Bôf. Les Flamby ça se garde au frigo.

       
    • quidam

      6 juillet 2012 at 14 h 33 min

      @byeuro
      Non, pour vous et pour les vôtres. Pour Flamby tout va bien se passer ne vous inquiétez pas. Jusqu’à peut-être le réveil des peuples…

       
      • byeuro

        6 juillet 2012 at 19 h 07 min

        @ Quidam
        Vous êtes un pessimiste cela va être chaud pour tout le monde puisqu’il va y a voir une banqueroute mondiale. Reset, on débranche tout et on redémarre les compteurs.

         
      • oscar

        7 juillet 2012 at 12 h 59 min

        @quidam
        Il n’ y aura pas de révolte des peuples et encore moins pour ces veaux de Français!!!

         
    • oscar

      7 juillet 2012 at 12 h 57 min

      @byeuro
      Oui, mais d’abord pour ces veaux de Français qui ont parait il approuvé la politique d’austérité du Flanby. Pauvres Français, ils ont perdu touté capacité de révolte, pauvres veaux qu’on mène à l’abattoir!!!

       
  12. realinfos

    6 juillet 2012 at 12 h 46 min

    Debtocracy : documentaire sur la crise en Grèce (sous-titres en français)

     
  13. sand

    6 juillet 2012 at 13 h 29 min

    Bonjour tout le monde,

    je lis ceci : « Car seule la Russie aujourd’hui cherche à bloquer les tyrans occidentaux qui courent derrière ce projet inique de déchirer la souveraineté des nations et tondre leurs peuples pour payer des intérêts iniques aux maçons de la Babel antichristique. »

    Question @ Liesi: qui selon vous manipule les maçons de la Babel antichristique ?
    Qui sont ceux qui manipulent les pantins ? et qui selon vous donne les ordres a ceux qui manipulent les pantins ?
    Pensez vous connaître la réponse, et allez vous partager ceci avec vos lecteurs ? ou alors Imotus se chargera de nous la donner en la dilluant dans ses commentaires comme il sait le faire ?
    cordialement.

     
    • michel

      6 juillet 2012 at 13 h 46 min

      Bonjour,
      sand, je crois que « les maçons de la Babel antichristique » ne fait pas référence à un club prônant la venue de Jésus Christ et l’instauration de l’amour du prochain et des vertus d’humilité.
      Enfin, ce n’est que mon avis

       
    • phil44

      6 juillet 2012 at 13 h 59 min

      je n’admire nullement nos dirigeants, mais de là à prendre POUTINE comme référence, il y a je suppose de l’humour dans le texte de LIESI. Tout en sachant que lui même grand ami de KISSINGER, fait parti du grand plan pour se partager notre monde. Etant abonné à la lettre de LIESI, je suis un peu surpris par les articles du Blog qui sont en contradiction avec les articles de cette lettre. Parfois j’ai l’impression de lire la Pravda.

       
    • michel

      6 juillet 2012 at 14 h 00 min

      Par contre « seule la Russie aujourd’hui cherche à bloquer les tyrans occidentaux »; je ne serais pas aussi catégorique.. V Poutine ne fait-il pas le jeu de cet échiquier mondial? A-t’il donné ses propres raisons, hormis « le droit des peuples à disposer d’eux-même »? Ne cherche-t’il pas à tirer la couverture vers lui?

       
      • sand

        6 juillet 2012 at 14 h 29 min

        je me disais aussi qu’il y avait comme une incompréhension dans cette article au sujet de la Russie! merci pour vos réactions.
        Michel merci pour votre précision . )

         
  14. catena

    6 juillet 2012 at 13 h 31 min

    je recommende le livre d’Hervé Ryssen « Comprendre le Judaisme Comprendre l’Antisémitisme »
    le Judaisme est d’abord un projet politique afin d’instaurer un Gouvernement unique sans religions sauf une ,celle du peuple « élu ».

     
    • lambda

      6 juillet 2012 at 14 h 12 min

      @ catena
      c’est bien là le noeud des problèmes qui est la confusion pour beaucoup entre judaïsme et antisémitisme

       
      • Martin Galemard

        6 juillet 2012 at 15 h 32 min

        @ lambda

        La confusion trouve pour une bonne part sa source dans la mentalité politique dominant le judaïsme. Voici ce qu’écrivait l’ancien grand rabbin de Rome, Elio Toaff (celui qui a reçu Jean-Paul II dans sa synagogue…) :

        “Est juif le peuple qui a une religion. Les deux concepts sont indissociables. L’identité juive est constituée surtout par l’appartenance au peuple juif. Même celui qui n’est pas religieux est juif puisqu’il appartient au peuple juif. La religion juive est seulement pour le peuple juif.” (Essere ebreo, Milan 1994, p. 13.)

        Et si, comme le souligne Ryssen, c’est avant tout un projet politique, il est normal qu’aux yeux du rabbin croire en Dieu n’ait pas d’importance décisive. Ce qui l’est, c’est l’appartenance au peuple juif, et c’est sans doute ce qui explique qu’en Israël un juif ne peut pas épouser une non-juive, et qu’en sens inverse, tout étranger ayant une mère juive peut acquérir sans difficulté la nationalité israélienne.

         
      • catena

        6 juillet 2012 at 17 h 50 min

        quand j’en parle a ma famille je me fais incendier ,ils n’ont pas la bonne grille de lecture pour comprendre,pourtant la finance est majoritairement Juive et protestante n’en déplaise a ma famille…
        je crains que pour les années a venir beaucoup de gens mal informés feront l’amalgame et ça sera craignos comme dans les années 30.
        A moins qu’il y ai une guerre avant qu’ils réalisent l’escroquerie de la finance.
        l’histoire se répéte sous nos yeux !

         
      • emigrdsouche

        6 juillet 2012 at 20 h 56 min

        La confusion porte sur antisémitisme et antisionisme.
        Le judaïsme est une religion, point final.
        L’antisémitisme est une escroquerie dans son interprétation commune et dans tous les sens du terme, point final.

         
  15. byeuro

    6 juillet 2012 at 14 h 23 min

    Sommet européen : bienvenue au cirque !
    Après avoir bien mangé et fait les pitres devant les caméras, nos célèbres équilibristes du cirque Pleindair du 1652ème sommet européen de la toute dernière chance de se taper une banqueroute généralisée ont une nouvelle fois prouvé leur incapacité à résoudre quoi que ce soit : surtout ce qui est d’ordre économique… Ils auraient été plus utiles à leurs comptes publics respectifs en restant chez eux à résoudre une grille de Sudoku de manière à éviter toute dépense grotesque en déplacements présidentiels et en remplissage d’estomac.
    1- UniCredit (ZombiCredit) a (encore !) failli sauter
    2- Panique mondiale coordonnée
    3- Envolée des Bons du Trésor Tapas-Spaghetti

    http://gold-up.blogspot.fr/2012/07/sommet-europeen-petits-mensonges-entre.html

    Source : Gold-up

     
  16. Korrigan

    6 juillet 2012 at 14 h 56 min

    « vendredi 6 juillet 2012

    SOMMET EUROPEEN : BIENVENUE AU CIRQUE !

    Après avoir bien mangé et fait les pitres devant les caméras, nos célèbres équilibristes du cirque Pleindair du 1652ème sommet européen de la toute dernière chance de se taper une banqueroute généralisée ont une nouvelle fois prouvé leur incapacité à résoudre quoi que ce soit : surtout ce qui est d’ordre économique… Ils auraient été plus utiles à leurs comptes publics respectifs en restant chez eux à résoudre une grille de Sudoku de manière à éviter toute dépense grotesque en déplacements présidentiels et en remplissage d’estomac. »

    (Gold-up)

    Excellemment drolatique
    Tristement burlesque
    Malheureusement manifeste

    Pauvre Paillasse (commedia dell’arte)

     
  17. Korrigan

    6 juillet 2012 at 15 h 00 min

    Chacun(e) aura traduit…pauvres paillasses !

     
    • byeuro

      6 juillet 2012 at 19 h 10 min

      @ Titi
      La finlande n’a pas écoutez le gros minet. Réforme monétaire septembre.

       
  18. zapatta

    6 juillet 2012 at 16 h 45 min

    Des combats sanglants ont lieu en Syrie alors que les Etats-Unis insistent sur une intervention

    par Patrick Martin

    Mondialisation.ca, Le 6 juillet 2012
    wsws.org

    On a fait état dimanche de violents combats et de massives pertes humaines dans les banlieues de la capitale syrienne Damas, un jour après que la conférence des grandes puissances ait discuté à Genève des exigences américaines pour évincer le président Bachar el-Assad.

    L’ampleur et l’intensité des combats ont été sans précédent dans la capitale, l’un des deux principaux bastions du gouvernement Assad avec Alep, la plus grande ville de Syrie et un centre financier et commercial.

    Des rapports non confirmés ont suggéré que la banlieue de Douma, un foyer des attaques menées par des « rebelles » soutenus par les Etats-Unis, a été reprise par les troupes du gouvernement syrien sur fond de pertes considérables de part et d’autre et d’un quasi exode de la population civile du district, estimée à 500.000 personnes. De nombreux rapports ont dit que l’Armée syrienne libre, la principale milice soutenue par les Etats-Unis, avait fuit hors de Douma.

    Un autre district dans la banlieue de Damas, Zamalka, a été le théâtre samedi d’un bain de sang lorsqu’une quarantaine de personnes furent tuées après qu’un obus de mortier ait touché un cortège funéraire anti-Assad.

    D’intenses combats ont également été rapportés de la ville centrale de Homs et de Daraa dans le Sud de la Syrie, près des frontières israéliennes et jordaniennes.

    La conférence sur la Syrie, qui s’est tenue samedi à Genève, s’est clôturée sans aucune résolution des divergences entre les Etats-Unis et les puissances européennes d’un côté, et de la Russie, soutenue par la Chine de l’autre. La conférence a convenu de lancer un appel en faveur d’un gouvernement de transition en Syrie sur la base d’un « accord mutuel » au sein des forces politiques du pays. Compte tenu de la guerre civile, une telle formulation est absurde.

    La formulation a été acceptée sous la pression exercée par la Russie et la Chine qui ont bloqué l’adoption d’un appel explicite pour le retrait d’Assad du pouvoir. La résolution prévoit expressément la participation des membres du régime actuel dans un quelconque arrangement transitionnel.

    Néanmoins, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton et le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, ont tous deux déclaré que la formulation de l’« accord mutuel » signifiait l’élimination d’Assad vu que les forces d’opposition n’accepteront jamais la continuation de son régime.

    Mentionnant le communiqué final de la conférence, Clinton a dit lors d’une conférence de presse, « Nous sommes convenus de quelques changements qui à notre avis n’affecteraient pas l’essentiel, parce que franchement, nous voyons que les résultats sont les mêmes. Assad doit partir. Il ne pourra jamais passer le test du consentement mutuel à cause du sang qu’il a sur les mains. »

    Fabius a enchaîné en disant dimanche sur le plateau de TF, « Jamais l’opposition ne va accepter Bachar el Assad… Donc, ça signifie implicitement que Bachar el Assad doit partir, Bachar el Assad, à terme, c’est fini. »

    Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, a dit que la formulation n’impliquait pas la démission d’Assad, vu qu’en vertu des termes de la résolution de la conférence Assad lui aussi devrait accepter son propre départ. Il a insisté qu’il « n’était pas mentionné dans le document d’imposer au peuple syrien un quelconque genre de processus transitionnel. »

    Avaient participé à la réunion à Genève, les ministres des Affaires étrangères de cinq membres permanents au Conseil de sécurité de l’ONU ainsi que d’Etats européens et du Moyen-Orient et des organisations incluant la Ligue arabe, à l’exclusion toutefois de l’Iran, le principal allié international d’Assad, et de l’Arabie saoudite, le principal financier des « rebelles » anti-Assad.

    S’adressant au groupe, l’envoyé spécial de l’ONU, Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations unies, a averti qu’une continuation et une expansion de la guerre civile en Syrie risquaient de déborder des frontières du pays et de devenir une guerre régionale plus vaste et d’une « grande sévérité ».

    Les comptes-rendus de la presse occidentale ont reconnu que les Etats-Unis et leurs alliés européens avaient manqué leurs objectifs à Genève. Le Los Angeles Times a rapporté : « Les Russes sont sortis victorieux samedi au terme d’une bataille cruciale de mots. Sur l’insistance de Moscou, Washington a accepté de retirer le projet de formulation excluant quiconque du gouvernement transitoire proposé ‘dont la présence et la participation prolongées mineraient la crédibilité de la transition en mettant en danger la stabilité et la réconciliation’ en Syrie. Le texte était manifestement conçu pour exclure Assad bien qu’il ne fut pas mentionné spécifiquement. Les Russes se sont dérobés. Les Américains ont fléchi. La formulation controversée fut biffée du communiqué final. »

    Les tensions continuent de monter le long de la frontière turque dans le Nord de la Syrie où la majorité des forces anti-Assad ont des bases d’approvisionnement et d’entraînement. Après l’incident survenu la semaine passée dans lequel un avion de chasse de reconnaissance a été abattu par la défense aérienne syrienne alors qu’il espionnait les positions syriennes près de la ville portuaire de Latakia, l’armée turque a dit avoir regroupé samedi des avions de combat à sa frontière suite à des mouvements d’hélicoptères syriens.

    L’armée turque a proféré la menace que tout mouvement syrien se dirigeant vers la frontière, au sol ou dans les airs, sera considéré comme une éventuelle attaque sur le sol turc et traité comme tel, une formule impliquant plus tôt que prévu un affrontement militaire direct entre les deux pays.

    Selon des articles de presse, les agences de renseignement américaines ont conclu que l’assertion de la Turquie que son avion avait été abattu dans l’espace aérien international par des missiles était fausse et que l’affirmation de la Syrie que l’avion a été abattu dans son espace aérien par des canons anti-aériens à courte portée était vraie.

    Un article rédigé par le journaliste Robert Fisk dans le quotidien britannique The Independent a suggéré que l’escalade des attaques armées soutenues par les Etats-Unis contre le régime d’Assad est fortement passée sous silence par les médias aux Etats-Unis et en Europe. Fisk a cité des évaluations selon lesquelles 6.000 soldats et policiers ont été tués depuis le début de la campagne contre Assad en mars 2011, un chiffre qui placerait presque le nombre des victimes du régime sur un pied d’égalité avec celui rapporté (sur la base surtout d’informations fournies par des groupes anti-gouvernementaux) par les adversaires d’Assad, et qui est bien différent du massacre tendancieux présenté régulièrement comme un « fait » par les médias occidentaux contrôlés par le grand patronat.

    La rubrique de The Independent a rapporté que jusqu’à un millier de Syriens étaient entraînés militairement par des mercenaires chaque semaine dans des camps en Jordanie, pour ensuite retourner en Syrie et se joindre aux attaques menées contre le régime Assad. Un tel entraînement est sans aucun doute assuré par des agents originaires des Etats-Unis, de Grande-Bretagne et d’autres puissances impérialistes qui sont probablement payés par l’Arabie saoudite et le Qatar, deux riches monarchies pétrolières étroitement alignées sur la politique étrangère américaine.

    Fisk a aussi souligné que les discussions ayant lieu en coulisses entre les Etats-Unis, la Russie et les puissances européennes se concentraient sur l’accès aux ressources pétrolières et gazières dans le Golfe persique, en particulier dans les conditions d’un conflit grandissant avec l’Iran qui rendrait particulièrement crucial l’accès aux voies d’acheminement par oléoduc du Golfe vers l’Occident et passant par l’Irak et la Syrie.

    Il n’y a presque pas eu de débat dans les médias américains et européens sur les réels intérêts impérialistes qui sous-tendent la politique irresponsable et illégale du gouvernement Obama non seulement en Méditerranée orientale mais en Afrique du Nord, dans le Golfe persique et partout dans le monde.

    Washington a ciblé le régime Assad en Syrie pour être renversé en s’inspirant d’une variante du schéma libyen dans lequel une combinaison de subversion interne et de force militaire impérialiste externe est utilisée pour se débarrasser d’un régime considéré être à présent un obstacle à la politique étrangère américaine.

    Un résultat positif en Syrie pour ce qui concerne l’impérialisme américain créerait de meilleures conditions pour une confrontation agressive contre l’Iran dont la position stratégique serait considérablement affaiblie par l’éviction de son unique allié arabe.

    Article original, WSWS, paru le 2 juillet 2012

    Voir aussi: L’étincelle dans la poudrière syrienne, 30 juin 2012

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=MAR20120706&articleId=31788

     
    • oscar

      7 juillet 2012 at 13 h 14 min

      @zapatta
      La guerre civile en Syrie n’est que la stratégie oblique employée par l’impérialisme US et ses caniches européens : atteindre indirectement l’Iran et s’en prenant à la Syrie en armant les terroristes islamistes des frères musulmans déjà sévèrement étrillés par Assad père à HOMS, HAMA et HALAP(Alep) en 1982, c’est à dire il y a trente ans.

       
  19. michel

    6 juillet 2012 at 22 h 04 min

    « Il y a quelques jours, le Premier ministre britannique avait claironné que les Russes avaient été mis au pas par les Occidentaux et que le processus de destitution de Bachar Al-Assad allait s’accélérer. » C’est tout l’enjeu actuel, Cameron au clairon. La réunion en France des amis de la Syrie a beaucoup pesé dans la balance de force

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 674 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :