RSS

Rendre le mensonge crédible pour valider un paradigme sans avenir

04 juil

La version officielle sur les événements du 11-Septembre a été martelée si souvent par les médias appartenant à des groupes qui ont financièrement grassement profité de ce drame, que plus personne n’ose la remettre en question sans être écarté comme des pestiférés par les tenants du politiquement correct. Ces événements et la manière dont il fallait les interpréter font penser à ce que disait Abraham Lincoln :

« On peut tromper une partie du monde tout le temps, et tout le monde une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps ».

Il en va de même avec la crise de la zone euro. Voir un complot des tenants du mondialisme dans cette affaire, s’intéresser aux forces qui ont parachuté un Van Rompuy de nulle part, ou s’interroger sur les idées masquées d’un Barroso qui ne fait pas de différence entre communisme et mondialisme, relève de la folie douce, d’un terrible mal… le "complotisme".

L’Italie doit participer au sauvetage des banques espagnoles en prêtant à un taux inférieur à celui qu’elle doit elle-même payer sur les marchés financiers… Nous sommes dans l’absurde, mais nos têtes bruxelloises n’y voient que du feu ! Des Young Leaders de l’UMP à ceux du PS, c’est la même politique de suicide nationale qui se poursuit. Ces gens-là sont enfermés dans un système de pensée de l’absurde. Ils sont incompétents, déconnectés du monde réel et surtout du sens de l’Histoire… ils sont surtout dangereux pour l’avenir de notre jeunesse. Leur seule parade ? Ceux qui disent la vérité sont complotistes.

Bref, chacun peut constater que plus rien ne va. Les agences de notation continuent de dégrader (2 à 4 crans parfois), les nouvelles économiques sont de plus en plus mauvaises, les plans de relance sont annoncées à la condition que l’Allemagne paie, etc., il n’y a aucune logique constructive. Et pourtant nous assistons à un « CHAOS CONTRUCTIF ».

Tandis que tout plonge, sauf le chômage, les analystes des médias en valeur montent au créneau pour nous servir une analyse consensuelle : « Si les dirigeants ne réalisent pas une nouvelle union autour du projet européen, toutes les initiatives économiques vont se figer, aboutissant à une croissance nulle voire une déflation ; ce sont d’ailleurs les attentes implicites du marché obligataire », écrit par exemple, Louis Bert, président de Dorval Finance.

Le problème n’est-il pas justement le projet européen des synarchistes ? Pour les synarchistes, leurs écoles de pensée et leurs élèves: la crise, le chômage, l’absence de croissance sont la cause d’un trop grand attachement à la souveraineté nationale. Il faudrait diluer le pouvoir des Etats dans un grand machin qui décide de tout. Tout sacrifier pour plus de « sécurité » ? On nous l’a déjà fait par le passé avec Maastricht… Beaux résultats. Belle illusion.

About these ads
 
73 Commentaires

Publié par le 4 juillet 2012 dans Non classé

 

73 réponses à “Rendre le mensonge crédible pour valider un paradigme sans avenir

  1. Elmirra

    4 juillet 2012 at 11 h 38 min

    "Ils sont incompétents, déconnectés du monde réel et surtout du sens de l’Histoire… ils sont surtout dangereux pour l’avenir de notre jeunesse."

    Croyez-vous qu’ils soient aussi incompétent que cela ?

    Déshumanisés, dégénérés, infra-humains, traitres, certainement, mais très compétents et très fidèles à leurs maitres.

     
    • lambda

      4 juillet 2012 at 12 h 10 min

      @ Elmirra
      Bien sûr qu’ils ne sont pas incompétents,
      Il faudrait commencer par avoir des journalistes qui soient indépendants de tous pouvoirs, et on assisterait peut être à des conférences de presse comme celle-ci

      http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=9356

       
      • librezen

        4 juillet 2012 at 23 h 06 min

        Pas si simple que cela. Je pense que les journalistes, dans l’ensemble, sont vraiment incompétents. Pas dans le sens où ils sont stupides ou bêtes. mais dans le sens de l’incompétence concernant la maîtrise de base des compétences.
        Je vais prendre un exemple, une annecdote vécue pour mieux traduire ce que je veux dire. Mon épouse est spécialisée en Bases de Données. Formée à le vieille école. Sa boîte a eu besoin d’un stagiaire. Le meilleur sélectionné, qui pouvait sembler montrer satisfaction, s’est révélé, après 5 années d’études en Stat, incapable d’utiliser SAS, ni même Excel. En Stat, SAS, c’est un peu la Hache pour le Bûcheron. Vous voyez.
        Pour en revenir aux journalistes, je pense qu’on ne leur demande plus de faire leur travail de journaliste. On ne les forme plus à cela.

         
    • Patay

      4 juillet 2012 at 18 h 55 min

      Ils sont fidèles à leur maître ( au singulier ). On sait qui c’est….

       
  2. byeuro

    4 juillet 2012 at 12 h 02 min

    "Yasser Arafat est mort empoisonné au polonium"
    Yasser Arafat, décédé en 2004, aurait été empoisonné au polonium, une substance radioactive, selon les conclusions d’analyses effectuées dans un laboratoire en Suisse et citées dans un documentaire que diffuse mardi Al-Jazeera.
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1464485/2012/07/03/Yasser-Arafat-est-mort-empoisonne-au-polonium.dhtml

     
    • gwendoline1

      4 juillet 2012 at 16 h 33 min

      @byeuro
      ils ont mis du temps pr s’en apercevoir!

       
      • emigrdsouche

        4 juillet 2012 at 22 h 35 min

        Pas cette lecture qu’il faut avoir, Gwendo…
        Le temps est venu d’en parler, question de timing.
        Ca prépare à la guerre qui arrive bientôt en exacerbant les passions musulmanes à l’encontre d’Israël.
        Al-Jazeera est une chaine sioniste.

         
      • septentrion0

        5 juillet 2012 at 1 h 17 min

        @emigrdsouche

        > exacerbant les passions musulmanes à l’encontre d’Israël.
        …qui n’avaient vraiment pas besoin de ça.
        – Coran 5:51, 9:5, etc.
        – Hadith Bukhari LVI-791, LXXIV-274, XXIII-457, LV-546, LV-611, etc.
        – Hadith Muslim XL-6861, XXVI-5389, XXXVII-6665, etc.

        > Al-Jazeera est une chaine sioniste.
        Tout comme France Ô est financée par le KKK, et PinkTV par la FSSP-X.

         
      • emigrdsouche

        5 juillet 2012 at 8 h 03 min

        Tu interprètes mal le Coran, si je peux me permettre.
        Avant Israël, le juif et le musulman cohabitait dans les meilleures relations: en Palestine, au Maghreb, etc…
        Le Coran évoque la synagogue de Satan.
        N’inverse pas les rôles de l’agresseur et de l’agressé.
        Quant aux chaines citées, je peux en citer une autres que j’ai eu regardée, France 24, par ex.
        C’est une chaine sioniste dont le rôle est d’exacerber les passions contre l’Islam.
        Ca prépare aussi à la future grande guerre.
        Je ne comprends pas le sens de ton post, ou peut-être que si.

         
      • septentrion0

        6 juillet 2012 at 0 h 31 min

        @emigrdsouche

        > Tu interprètes mal le Coran, si je peux me permettre.
        J’ai hâte de connaître ton interprétation de ces versets et hadiths.

        > Avant Israël, le juif et le musulman cohabitait dans les meilleures relations: en Palestine, au Maghreb, etc
        1016 Kairouan
        1032 Fès
        1142~47 Tlemcen, Bougie, Oran
        1145 Tunis
        1224 Fès
        1232 Marrakech
        1438 Maroc
        1492 Touat
        1535 Tunisie
        1554 Marrakech
        1604 Fès
        1608 Taroudan
        1676 Sanaa
        1790 Tetouan
        1805 Alger
        1806 Sali
        1807 Tetouan
        1834 Safed
        1841 Maroc
        1854 Demnate
        1914 Palestine
        1920 Jérusalem
        1929 Jérusalem, Hébron, Safed
        etc, etc, etc…

        > N’inverse pas les rôles de l’agresseur et de l’agressé.
        http://www.thereligionofpeace.com/index.html#Attacks

        > C’est une chaine sioniste dont le rôle est d’exacerber les passions contre l’Islam.
        http://www.youtube.com/watch?v=e59AOqMDC7s (Al Rahma TV)
        http://www.youtube.com/watch?v=8s_ipPfLqfk (Iqra TV)
        http://www.youtube.com/watch?v=3Eu6_P8rNpk (Al-Aqsa TV)
        http://www.youtube.com/watch?v=g0R4bfPm_iU (Nour Al-Khaleejiyah TV)
        etc, etc, etc…

        > Ca prépare aussi à la future grande guerre.
        cf mon post du 27/12/2011 05:57

         
  3. byeuro

    4 juillet 2012 at 12 h 03 min

    Trois ou quatre morts dans une prise d’otages à Karlsruhe
    Un homme armé a pris en otages plusieurs personnes lors d’une expulsion à Karlsruhe, dans le sud-ouest de l’Allemagne, mercredi, a annoncé la police, tandis que les médias faisaient état de plusieurs morts.
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1464745/2012/07/04/Trois-ou-quatre-morts-dans-une-prise-d-otages-a-Karlsruhe.dhtml

     
  4. byeuro

    4 juillet 2012 at 12 h 04 min

    Une partie de la fortune de Romney issue d’investissements opaques
    Une grosse partie de l’immense fortune du candidat républicain à la Maison Blanche, Mitt Romney, proviendrait d’un réseau opaque d’investissements à l’étranger dont 30 millions de dollars dans les îles Caïmans, a révélé mardi le magazine américain Vanity Fair.
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1464625/2012/07/04/Une-partie-de-la-fortune-de-Romney-issue-d-investissements-opaques.dhtml

     
  5. ppradic

    4 juillet 2012 at 12 h 14 min

    Bonjour
    voila que Barak Obamananas fait de la pub a alester crowler le sataniste.

    atomiser l’iran point barre!

     
    • Elmirra

      4 juillet 2012 at 12 h 37 min

      Un tee shirt à l’effigie d’alester crowley (AC 2012 comme par hasard) ! à 3’06 dans la 1ère vidéo, Barak Oblabla ne se cache même plus !
      Ça doit être cela la gauche décomplexée aux e.u. d’amérique.

       
      • quidam

        4 juillet 2012 at 14 h 51 min

        attention aux montages… en l’occurrence je n’ai vraiment pas l’impression que la tête soit raccord avec le reste du corps. Je suis même quasiment persuadé du contraire

         
      • relic

        4 juillet 2012 at 17 h 45 min

        désolé s’était trop beau pour étre vraie , il s’agit d’un montage , l’image de crowley a était incrusté via un logiciel , sette photo tournée sur face book l’année derniére

         
    • quidam

      4 juillet 2012 at 14 h 15 min

      merci ppradic malheureusement le bon sens n’a plus cours, la propagande a pris le dessus…

       
  6. ppradic

    4 juillet 2012 at 12 h 25 min

    partie 2

     
  7. woah

    4 juillet 2012 at 13 h 05 min

    Bref, des pilotes de bimoteurs apprentis médiocres ont réussi magistralement à planter trois gros porteurs sur les tours du WTC1 et WTC2 et sur la façade du Pentagone (en rase-motte) à l’aide de cutters que l’on n’a pas retrouvés mais simplement évoqués dans des conversations techniquement improbables depuis des mobiles dépourvus de réseaux, tandis que le simple geste de prétendre s’assoir dans les cockpits dont ils n’auraient même pas pu verrouiller les ceintures implique des dizaines, voire des centaines d’heures en simulateur pour acquérir la compétence plus conventionnelle de poser les appareils sans encombre sur de larges pistes grâce à des balises et sous les injonctions d’un personnel avisé de contrôle aérien.

    Trop fort ces arabes !

     
  8. woah

    4 juillet 2012 at 13 h 13 min

    Remplacer "dont il n’auraient même pas pu verrouiller les ceintures" par "où ils n’auraient pas trouvé l’allume cigare".

     
  9. ppradic

    4 juillet 2012 at 13 h 16 min

    Nigel Farage: Ne vous éloignez pas trop cet été, nous serons tous de retour en Août

     
    • alain-06

      4 juillet 2012 at 13 h 51 min

      Excellent ! :)

       
    • Karina

      4 juillet 2012 at 19 h 39 min

      Trop fort ! A mon avis, on risque de lui faire payer son franc parler !

       
      • Raiford

        4 juillet 2012 at 20 h 28 min

        "on risque de lui faire payer son franc parler !"

        Il a déjà réchappé d’un accident d’avion…

         
  10. Astimer

    4 juillet 2012 at 13 h 30 min

    La troïkaka bredouille à Chypre ! :
    STRASBOURG (Parlement européen) – Les conditions offertes par la Russie à Chypre sont plus favorables que celles offertes par l’UE et le FMI, avec lesquelles l’île négocie une aide pour ses banques en difficulté, a indiqué mercredi le président chypriote Demetris Christofias.

    Les conditions offertes par la Russie sont plus favorables, car Moscou, au contraire de la troïka (BCE, Commission européenne et FMI), ne pose aucune condition et propose simplement des taux d’intérêt bas. Point, a-t-il assuré lors d’un point presse.
    http://www.romandie.com/news/n/_Chypreaide_aux_banques_les_conditions_russes_plus_favorables_qu_UE_et_FMI_41040720121408.asp?

    Je sens que la présidence de l’Europe par Chypre va être épique..

     
    • Tupolev

      4 juillet 2012 at 16 h 25 min

      SUPERBE Astimer!! Il faut que celà cesse…

       
      • Tupolev

        4 juillet 2012 at 16 h 30 min

        D’ailleurs, je trouve que c’est un magnifique pied de nez détourné de la Russie au projet européano-atlantiste..

         
    • quidam

      4 juillet 2012 at 17 h 04 min

      @Astimer
      Les Russes ont surtout des intérêts à Chypre !
      La philanthropie c’est pas pour tout de suite :-(

       
      • Astimer

        4 juillet 2012 at 18 h 11 min

        Oui évidement Quidam ! :D
        Je ne me fait aucune illusion la dessus. Ce qui est intéressant c’est que Chypre et la Russie fasse la nique à la troïka.

         
  11. Astimer

    4 juillet 2012 at 13 h 35 min

    Viva Espagna !
    "C’est la plainte d’UpyD qui a été admise mercredi par l’Audience nationale, plus haute instance judiciaire espagnole: elle vise Bankia, sa maison mère BFA, Rodrigo Rato et 32 autres responsables de la banque, née de l’union de sept caisses d’épargne.
    Il leur est notamment reproché des délits d’escroquerie, de détournement de fonds, de falsification des comptes annuels et d’administration frauduleuse et déloyale et de manipulation des prix.."
    http://www.romandie.com/news/n/_Espagne_des_poursuites_judiciaires_contre_l_ancien_patron_de_Bankia20040720121316.asp?
    Houhouhou c’est chaud pour les banksters en ce moment !

     
  12. Astimer

    4 juillet 2012 at 13 h 40 min

    Quel empaf… ce Cameron ! : "Alors que l’opposition travailliste demande que ce scandale (Barclays) fasse l’objet d’une enquête indépendante, sous l’égide d’un juge, le Premier ministre privilégie une enquête parlementaire. L’important selon moi est qu’il s’agisse d’une enquête rapide et concluante, a-t-il dit."
    Et il s’écrit au scandale bien sûr : http://www.romandie.com/news/n/_Barclays_David_Cameron_fustige_un_scandale_revoltant_RP_040720121432-10-206910.asp

     
    • Astimer

      4 juillet 2012 at 14 h 28 min

      Barclays aura beau payer des millions pour mettre fin aux enquêtes des régulateurs, l’affaire n’est pas terminée :
      "Par ailleurs, les autorités ont découvert que "Barclays, sur instruction de hauts responsables, s’est livré à d’autres comportements illégaux graves". Romandie news.

       
  13. ppradic

    4 juillet 2012 at 13 h 49 min

    long mais toujours intéressant

    2012, l’ effondrement économique global ? – Dr Ahmad Meera et Cheikh Imran Hosein. HD français


    long mais toujours intéressant

     
  14. ppradic

    4 juillet 2012 at 14 h 21 min

    je tiens à préciser que le mot " RIBA " employé dans la vidéo signifie INTERET USURAIRE.
    bonne lecture

     
  15. Patrick

    4 juillet 2012 at 14 h 34 min

     
  16. quidam

    4 juillet 2012 at 14 h 44 min

    sur le même sujet, toutes les incohérences de la version officielle. (on ne sait jamais certains ne l’ont peut-être pas vu).
    Difficile, après avoir vu ça de réfuter TOUTES les incohérences soulevées, sachant que leur nombre est tel que la version officielle en devient ridicule:

     
    • Antilluminati

      4 juillet 2012 at 14 h 47 min

      moi j’aime bien celle-ci :D

       
      • quidam

        4 juillet 2012 at 14 h 55 min

        @Antilluminati
        C’est tellement évident qu’il s’agit de démolition contrôlée ! C’est tellement évident que la version officielle ne tient pas debout !
        Mais gouvernez le peuple par la peur et il acceptera n’importe quoi !

         
  17. médusé

    4 juillet 2012 at 15 h 45 min

    Curieux , des souches différentes en même temps dans des lieux différents du monde ??
    Entre le Mexique qui est en état d’urgence (H7N3), la Bolivie (H1N1) = 11 morts à la mi-juin 2012 et la Chine (H5N1) ??

    Et toujours pas d’alerte mondiale de l’OMS alors que si j’en crois les seuils d’alertes de l’OMS, nous en sommes au moins au niveau 3 ??

    OMS :
    Phase 3: un virus grippal réassorti animal ou humain animal a été à l’origine de cas sporadiques ou de petits groupes de cas de maladie dans la population, mais n’a pas entraîné de transmission interhumaine suffisamment efficace pour maintenir les flambées à l’échelon communautaire. Une transmission interhumaine limitée peut se produire dans certaines circonstances, par exemple lorsqu’il y a un contact étroit entre une personne infectée et un dispensateur de soins non protégé. Toutefois, une transmission limitée dans ces conditions très précises n’indique pas que le virus est parvenu au degré de transmissibilité nécessaire pour provoquer une pandémie chez l’homme.

    Alertes OMS :
    http://apps.who.int/csr/disease/avian_influenza/phase/fr/index.html

     
  18. va

    4 juillet 2012 at 15 h 57 min

    C’est sur que c’est une fable comme deux avions font trois tours les montons ne savent même pas compter.

    Moi ce que j’aime bien dans la version officiel et qu’un avion s’est révolté car un passager a reçu un appel GSM et donc compris le but du détournement. Ayant travaillé dans le GSM c’est déjà difficile de faire suivre des appels pour un TGV alors pour un avion qui vole à 950 km dans un espace à 3 dimensions ce n’est pas très économiques de mettre des antennes en l’air.

    Sans parler du Pentagone et puis il y a tellement d’éléments stupides rien que dans la version officielle avec un budget de X milliards il pourrait faire des efforts.

     
  19. zapatta

    4 juillet 2012 at 15 h 57 min

    Paris réduit son déficit et ses émissions de dette à court terme

    La France a revu en baisse ses prévisions d’émission de dette à court terme cette année pour tenir compte de la réduction du déficit de l’Etat prévu par le projet de loi de finances rectificative (PLFR) 2012 soumis au Conseil des ministres mercredi.

    Dans un communiqué, l’Agence France Trésor (AFT), qui gère la dette de l’Etat, a précisé que l’encours de la dette court terme (BTF) serait diminué de 7,7 milliards d’euros en 2012 (soit 170 milliards en fin d’année).
    En revanche, le programme d’émission de dette à moyen et long terme (BTAN et OAT) est inchangé à 178 milliards d’euros (nets des rachats). A la fin juin, ce programme a été réalisé à plus de 66%, selon les données de l’AFT.

    A l’AFT, on indique que la part de la dette à court terme de la France sera abaissée en 2012 à 12,2% du total contre 13,5% en 2011.
    Il ressort du PLFR, premier texte d’envergure adopté depuis l’élection du président socialiste François Hollande et la formation du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, que le besoin de financement de l’Etat a été ramené de 184 milliards (PLFR de mars 2012) à 180,3 milliards d’euros.

    Ce montant comprend le déficit budgétaire (81,1 mds d’euros), le remboursement des BTAN et OAT arrivant à échéance cette année (97,9 mds d’euros) et l’amortissement de dettes reprises par l’Etat pour 1,3 milliard d’euros.
    Il est couvert par les émissions de dette à moyen et long termes (178 milliards d’euros), la variation positive (2,4 milliards d’euros) du compte unique du Trésor, un encours de BTF diminué de 7,7 milliards et par d’autres ressources de trésorerie qui s’établissent à 7,9 milliards d’euros.
    Ces ressources s’établissaient à 4,2 milliards d’euros dans le PLFR de mars.
    Leur augmentation (soit 3,7 milliards d’euros) est due pour l’essentiel à la baisse des taux d’intérêt et aux primes encaissées par l’AFT du fait de l’adjudication de BTAN et d’OAT à des taux inférieurs dans la quasi totalité des cas au coupon offert attaché au titre.

    Au cours du premier semestre, la France s’est financée au taux moyen de 2,14%, toutes maturités moyen/long termes confondues, indique-t-on à l’AFT. Si ce niveau moyen se prolonge jusqu’à la fin de l’année, il s’agira d’un taux historiquement bas, le précédent record remontant à 2010, avec un taux moyen de 2,53%.

    REUTERS

     
  20. andthomas

    4 juillet 2012 at 15 h 59 min

    hs : quelqu’un "joue" sur des option binaire? on m’a dit qu’il y a a boire et a manger vue le nombre de site qui propose de s’inscrire, des sites fiables a conseillé? merci

     
  21. realinfos

    4 juillet 2012 at 16 h 23 min

    Arnaque à la taxe carbone;le cochon maigri du fait d’une activité Européenne en baisse,Bruxelles va donc proposer des mesures pour relever le prix de la tonne de CO2….! Misère…!

    http://www.romandie.com/news/n/_Bruxelles_va_proposer_des_mesures_pour_relever_le_prix_de_la_tonne_de_CO239040720121652.asp?

     
  22. zapatta

    4 juillet 2012 at 17 h 41 min

    Chômage : la CGT chiffrerait à 75.000 le nombre d’emplois menacés

    Sombres perspectives pour le marché du travail. La CGT chiffre désormais à 75.000 le nombre d’emplois menacés, affirme Le Parisien.

    En mai, le syndicat avait estimé que 45.000 postes étaient en péril dans l’Hexagone. Un chiffre jugé "réaliste" par le ministre du Travail, Michel Sapin, et par celui du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

    Depuis, la liste des plans sociaux s’est encore allongée. Hier, par exemple, Bouygues Telecom et SFR, pénalisés par l’arrivée de Free dans le mobile, ont annoncé des réductions d’effectifs, via des départs volontaires.

    L’industrie automobile, plombée par la chute des ventes en Europe, suscite, elle aussi, de nombreuses craintes. PSA, notamment, envisagerait de porter à 10.000 ses suppressions de postes cette année dans l’Hexagone. Soit le double de ce qui avait été annoncé à l’automne dernier.

    De quoi compliquer un peu plus la tâche du gouvernement, qui chercher à endiguer la montée du chômage, après treize mois de hausse ininterrompue.

    © Capital.fr

     
    • Antilluminati

      4 juillet 2012 at 21 h 54 min

      pas compliqué, radiation, et ils vont mettre en vigueur la loi pour forcer les précaires à bosser gratuitement donc en maintenant leur rsa sous cette condition, bienvenue dans l’esclavage authentique.

       
      • zapatta

        4 juillet 2012 at 22 h 06 min

        @ Antillluminati

        Mais non… qu’est-ce que tu es mauvaise langue ;) il y a un nouveau plan stratégique de Pôle Emploi :)

        Chômeurs, tout ce que Pôle emploi promet de changer d’ici 2015

        Le plan stratégique "Pôle emploi 2015" revoit de fond en comble le suivi des chômeurs. Capital.fr s’est procuré ce document. Tour d’horizon des principales nouveautés qui devraient changer la vie des demandeurs d’emploi.

        Les objectifs affichés par Pôle emploi sont ambitieux. D’ici 2015, la part des chômeurs de longue durée devra passer sous la barre de 34% (contre 36,9% actuellement), en particulier celle des jeunes et des seniors. Les formations devront être plus efficaces avec du taux de sortie vers l’emploi. Pour faire face à l’actuelle flambée du chômage, Pôle emploi a prévu une refonte totale de ses services et de son organisation.

        1. Un accompagnement personnalisé selon les profils

        Pour gagner en efficacité, la direction de Pôle emploi propose d’adapter le suivi au profil de chaque chômeur. Les plus éloignés de l’emploi (soit environ 15% des chômeurs) bénéficieront d’un "accompagnement renforcé" avec un entretien approfondi chaque semaine et de services adaptés à la réalité du marché, leur mobilité géographique, leur niveau de formation. Les plus autonomes et les "volontaires" pourront se contenter d’un débriefing "100% web" (par email et chat). Pôle emploi enterre donc définitivement le "suivi mensuel personnalisé" imposé en 2006. Ces changements interviendront dès début 2013.

        2. 70 dossiers par conseiller spécialisé sur l’accompagnement renforcé

        Chaque conseiller suit en moyenne 161 demandeurs d’emploi. "On est loin des 60 prévus lors de la fusion des Assedic et de l’Anpe", rappelle Jean-Cyril Le Goff, secrétaire général adjoint de l’Unsa Pôle emploi. Pour les rassurer les syndicats, le Ministre du Travail, Michel Sapin, vient de confirmer la création de 2.000 CDI supplémentaires . S’ajoutent les 2.000 autres salariés affectés aux fonctions support, qui doivent être redéployés dans les agences. Soit 4.000 postes dédiés uniquement à l’accompagnement des chômeurs, en plus de 6.700 actuels.

        3. Un entretien d’inscription sous 10 jours

        D’ici 2014, Pôle emploi s’engage à réaliser l’entretien d’inscription et de diagnostic dans les 10 jours ouvrés après le 1er contact avec ses services. Objectif : accélérer les délais d’indemnisation. Pour gagner du temps, des outils d’auto-évaluation en ligne permettront aux demandeurs d’emploi de préparer leur rendez-vous. Ensuite, tous les demandeurs se verront proposer au minimum un bilan au 4ème et au 9ème mois. Plus besoin de se déplacer en agence. Pour les chômeurs jugés "autonomes", cet entretien pourra être totalement dématérialisé.

        4. La création d’un service des "contrôleurs"

        Jusqu’à présent, le conseiller avait la double casquette : accompagnateur et contrôleur. Leur statut est encore flou, mais ces spécialistes du contrôle de la recherche d’emploi interviendront soit sur signalement du conseiller, soit de façon aléatoire. Des expérimentations sont prévues dès 2013.

        5. Un pilotage par les "résultats"

        Jusqu’à présent, les conseillers disposaient d’indicateurs de moyens pour juger de leur efficacité. Il s’agit d’une panoplie d’outils (ateliers, bilans de compétences, formations, etc.). Ils auront désormais des indicateurs, adaptés au bassin de l’emploi, permettant de mesurer l’efficacité des reclassements.

        6. Un accueil en agence amélioré

        Information pendant les temps d’attente, meilleure signalétique, nouveau mobilier, expérimentation de bornes tactiles, etc… D’ici 2014, la plupart des agences feront peau neuve. Le taux de satisfaction des demandeurs d’emploi devra dépasser 60% en 2014. Tous les contacts seront tracés dans le dossier du demandeur d’emploi. Enfin, pour un accueil de meilleure qualité, physique et téléphonique, les conseillers seront formés.

        7. Une refonte du site pole-emploi.fr

        Avec plus de 13 millions de visiteurs uniques par mois, pole-emploi.fr est le premier "job-board" de France. Pour "démultiplier" les offres, "des partenariats" seront signés avec les sites d’annonces privés et les réseaux sociaux. Autres nouveautés prévues rapidement : un espace "questions les plus fréquemment posées", un autre dédié aux réclamations, un journal de bord du demandeur d’emploi, un abonnement aux offres… Et bien sûr, des applis mobiles.

        8. Un service aux entreprises optimisé

        En 2013, un service de conseillers dédiés aux entreprises sera testé. Objectif : être au plus près du terrain pour aider les "entreprises qui en ont le plus besoin, en particulier les TPE", précise le document. Pour les autres, un service "100% en ligne" permettra aux employeurs de gérer leurs offres de façon autonome.

        9. Un suivi de l’indemnisation simplifié

        Dépôt, demande de pièces… toutes le suivi du dossier et les démarches à réaliser seront consultables en ligne. Les chômeurs pourront suivre le calcul de leur indemnisation depuis leur espace personnel. Un simulateur de calcul du montant des indemnités chômage permettra d’obtenir une première estimation via le site pole-emploi.fr.

        Reste une inconnue de taille, prévient Dominique Nugues, secrétaire général de l’Unsa Pôle emploi : "ces changements organisationnels nécessitent des investissement financiers". Or aucune rallonge budgétaire n’a été annoncée. La participation de l’Etat reste de 1,36 milliard d’euros par an, à laquelle s’ajoutent 10% des recettes de l’Unédic, soit un budget total de 4,35 milliards d’euros. Ni plus, ni moins… pour l’instant.

        Sandrine Chauvin

        http://www.capital.fr/carriere-management/actualites/chomeurs-tout-ce-que-pole-emploi-promet-de-changer-d-ici-2015-738007/%28offset%29/1

         
  23. zapatta

    4 juillet 2012 at 17 h 43 min

    Sanofi pourrait annoncer un vaste plan social

    Le directeur général du laboratoire, Chris Viehbacher, et le président du groupe Christian Lajoux ont été reçus en début de semaine par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

    C’est le 5 juillet à Gentilly que le groupe doit réunir les représentants de son personnel pour leur évoquer le nouveau plan d’économies de deux milliards d’euros mis en œuvre pour la période 2012 / 2015 et les perspectives du groupe en matière d’emplois.

    Les syndicats craignent un vaste plan social avec plusieurs milliers d’emplois supprimés, à l’instar du premier plan entre 2009 et 2011 ayant entrainé la suppression de 4 000 emplois environ déjà. Avant la rencontre des responsables du groupe avec le ministre du redressement productif en début de semaine, les services du renseignement de l’Etat évoquaient le chiffre de 2 000 emplois à supprimer, selon Challenges.

    Les salariés avaient d’ailleurs tenté d’attirer l’attention des candidats à l’élection présidentielle durant la campagne avec un courrier leur étant adressé.

    Pour l’heure, chez Sanofi, on assure seulement qu’"à la demande des représentants du personnel, l’ordre du jour du comité de groupe du 5 juillet prévoit d’évoquer les perspectives d’emploi au sein du groupe en France pour les trois prochaines années".

    A la CGT, on craint que cette réunion soit l’occasion d’annoncer "de nouvelles restructurations en France" alors que "Sanofi est la troisième entreprise du CAC 40 en termes de bénéfices" et que ses dirigeants "viennent de s’octroyer des augmentations de revenus astronomiques".

    Au total, le groupe compte 28 000 salariés français, Sanofi rassemblant donc un tiers des effectifs de l’industrie pharmaceutique de l’Hexagone.

    http://www.usinenouvelle.com/article/sanofi-pourrait-annoncer-un-vaste-plan-social.N178003?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+a-
    la-une+%28Usine+nouvelle+-+A+la+une%29#xtor=RSS-215

     
    • BYEURO

      4 juillet 2012 at 17 h 58 min

      @ zapatta
      POUR TOUTES CES BONNES NOUVELLES :
      TOUS AU CHÔMAGE AVEC LES TUCHES

      La population va aller s’incruster pour crécher chez les plus riches.
      N’est-pas une bonne idée. Signé COIN COIN

       
    • ylan

      4 juillet 2012 at 21 h 24 min

      et ben le chômage va bien exploser, y aura plus de sous pour payer les chômeurs.

       
      • zapatta

        4 juillet 2012 at 22 h 10 min

        @ ylan

        Oui on va rentrer " dans le dur " ce que ne dit pas la CGT c’est qu’il y a environ 300 000 contrats aidés ( CAE ) qui vont arrivés à expiration fin 2012 ….

         
      • byeuro

        5 juillet 2012 at 0 h 22 min

        Ca va être chaud la rentrée.

         
  24. lambda

    4 juillet 2012 at 17 h 44 min

    L’avant première des attentats du 11 septembre fut l’assassinat de Massoud le 9/9, qui s’il n’avait pas été éliminé aurait été un empêchement à l’envahissement de l’Afghanistan

    C’est tellement évident qu’il s’agit d’une imposture que je suis toujours étonnée qu’il y en ait encore à croire à la version officielle et je vous assure qu’il y en a encore beaucoup

    Quant à la troisième tour on sait qu’elle renfermait les archives de la CIA, et des marchés boursiers
    , ce qui a du arranger beaucoup de monde

    Il a été reconnu que des agents du Mossad stationnaient aux endroits où logeaient les "terroristes" , la suite sur cette vidéo :

     
  25. BYEURO

    4 juillet 2012 at 17 h 51 min

    Le chemin vers l’or à 10 000 $

    04 juil 2012 | Dan Amoss | Catégorie: Inflation, dettes souveraines et récession, Or & Matières Premières
    ▪ En ce moment même, les banquiers centraux sont en train de diluer tout doucement la valeur de la dette en poussant les taux d’intérêt en dessous des taux d’inflation. Certains appellent cela de la “répression financière”. Il s’agit d’une politique non déclarée qui a beaucoup de conséquences négatives. Existe-t-il une autre solution, puisque toutes les tentatives pour “réparer” le système actuel avec plus d’emprunts et plus d’émission de devises ont échoué ?

    Pourquoi pas l’étalon-or classique, qui s’avère être le moins imparfait de tous les systèmes que nous avons essayés. Chaque pays pourrait choisir de fixer sa monnaie par rapport à l’or à un cours qui permet une croissance suffisante des réserves bancaires afin de réduire fortement l’endettement du secteur public — et celui du secteur privé.

    Re-lier une monnaie comme le dollar US à l’or au cours actuel (environ 1 550 $) soulève cependant des problèmes. En particulier, cela ne permettrait pas de soulager un système bancaire surendetté. Mais re-lier le dollar à, par exemple, 10 000 $ l’once pourrait être intéressant.

    Les gestionnaires de hedge fund Lee Quaintance et Paul Brodsky, de QB Asset Management, ont rédigé un document très intéressant sur la réintroduction potentielle de l’or dans le système monétaire, tout en mettant en œuvre ce que l’on pourrait considérer comme une remise de dette jubilaire. Je conseille fortement la lecture de ce document. QB explique comment cela pourrait fonctionner aux Etats-Unis.

    __________________________

    Faillite de la Grèce, possibilités d’éclatement de la Zone euro, reprise de la récession…

    “Si l’on prend l’exemple des Etats-Unis, la Fed achèterait l’or du Trésor américain à un prix fixé, beaucoup plus élevé que son cours actuel. Plus le prix sera élevé, plus on créera de base monétaire et plus la dette publique sera amortie. Une augmentation d’un facteur 8 à 10 du prix de l’or via ce mécanisme assurerait une garantie totale de tous les dépôts bancaires en dollars (un désendettement total du système bancaire)”.

    “Dans le graphique ci-dessous on peut voir à quoi ressemblerait la remonétisation de l’or. Le tracé jaune se rapproche rapidement du tracé bleu. Et ce dernier ne cesse de monter, tandis que la masse monétaire ne cesse de croître de plus en plus rapidement. Le ‘cours fictif de l’or’ est calculé par QB en divisant la base monétaire américaine par les réserves officielles américaines en or. Les responsables politiques, qui ressentent toujours le besoin de gérer quelque chose, apprécieraient de retrouver la même formule que celle utilisée sous le régime de Bretton Woods pour fixer le dollar à 35 $ l’once. Autrement dit, le ‘cours fictif de l’or’ est le cours théorique de l’or après que la Fed a augmenté la masse de dollars à un niveau qui couvrirait les dettes des banques systémiques puis a re-lié le dollar à l’or. Voici le chemin vers l’or à 10 000 $” :

    Ce chemin affaiblirait les effets de la dette, dévastateurs pour l’économie, créée depuis que le président Nixon a suspendu la convertibilité du dollar. Il transformerait une monnaie basée sur la dette en une monnaie adossée à des actifs. Personne ne poserait plus alors cette déplaisante question : “sur quoi repose le dollar ??” — pour finalement se retrouver avec encore plus de questions (et des maux de tête). En ce moment même, le dollar est garanti par les bons du Trésor soutenus par la Fed, qui sont à leur tour garantis par la confiance dans la monnaie fiduciaire — c’est-à-dire rien !

    Le scénario de monétisation de QB imposerait des pertes pour certaines parties lorsque sera appuyé le bouton de réinitialisation mais contrairement à la plupart des prescriptions politiques que nous avons vues dernièrement, il semble résoudre plus de problèmes qu’il n’en crée. Plus particulièrement, les hommes politiques pourraient avancer que cette réinitialisation impliquerait une “migration de valeur, en termes réels, d’actifs adossés à de la dette vers des biens, des services et des actifs dégagés de toutes dettes”. Ceux qui reçoivent une rémunération seraient gagnants par rapport à ceux qui possèdent des actifs, parce que “pour avoir des prix nominaux des actifs stables, voire plus élevés, il faudrait en prérequis des revenus nominaux et des prix de consommation encore plus élevés”.

    Ce scénario plaide pour la détention d’actions de producteurs de matières premières physiques (en particuliers les producteurs d’or), même s’il semble que nous sommes dans un environnement déflationniste. Un étalon-or, après une monétisation de la dette, donnerait une économie mondiale plus équilibrée, plus efficiente et moins sujette à des booms et des fiascos violents.

    Bonus supplémentaire : les banquiers centraux ne seraient plus considérés comme des super-héros ! Ils ne seraient que de simples serviteurs, reliant la masse monétaire à l’or et laissant le marché libre déterminer le prix de l’argent. Après tout, quand dans l’histoire la planification centrale a-t-elle mieux fonctionné que l’économie de marché ?

    Espérons que les banquiers centraux de tous les pays trouvent le chemin d’une solution comme celle proposée par QB Asset Management avant d’infliger encore plus de dégâts aux fondements de l’économie mondiale. Malheureusement, il se pourrait qu’il faille que les conditions empirent encore plus sur les marchés financiers, les systèmes bancaires et les économies avant que de telles idées “hors des sentiers battus” soient prises en compte. Un portefeuille défensif avec une exposition à l’or et à d’autres actifs physiques semble être la composition idéale dans l’environnement actuel.

     
    • Antilluminati

      4 juillet 2012 at 19 h 09 min

      Les chefs d’orchestre de la crise n’iront pas dans cette direction, du moins pas dans les années à venir, car le but est bien que tout s’écroule pour que la banque mondiale voit le jour, et eux aux commandes.

      Là ensuite ils pourront le faire, une fois qu’ils se seront emparé de l’or Européen et du moyen orient plus celui qu’ils avaient déjà dans leurs coffres, et le tour est joué.

       
  26. zapatta

    4 juillet 2012 at 17 h 58 min

    Enfin une bonne nouvelle ! :

    Le Parlement européen rejette l’Acta

    Le traité anticontrefaçon risquait pour certains de mettre en danger les libertés individuelles.

    Le Parlement européen a rejeté définitivement mercredi 4 juillet le traité anticontrefaçon Acta. Il suit l’avis de la commission du commerce international du Parlement européen, qui a recommandé le rejet de l’accord commercial anti-contrefaçon Acta lors de la session plénière prévue en juillet à Strasbourg.

    Cette recommandation est issue d’un vote serré : 31 élus ont participé au vote, 19 ont voté pour le rejet et 12 contre, selon le décompte retransmis en direct par le réseau de télévision du Parlement européen.

    Quatre autres commissions du Parlement européen ont déjà rejeté l’accord commercial anti-contrefaçon Acta: Libertés civiles, Industrie, Affaires juridiques et Développement.

    Mais la commission du commerce international est la seule compétente sur le dossier et sa recommandation est un camouflet infligé à la Commission européenne, qui a saisi la Cour européenne de Justice pour avis et demandait de différer le vote en plénière jusqu’à ce que la Cour se prononce.

    Les élus ont rejeté cette demande par également 19 voix contre 12.
    "De bonnes questions mais de mauvaises réponses"

    L’Acta a été signé le 26 janvier à Tokyo par 22 des 27 gouvernements de l’Union européenne et les Etats-Unis, le Japon, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, Singapour, la Corée du Sud, la Suisse, le Mexique et le Maroc.

    L’accord vise à lutter contre la contrefaçon au sens large, des médicaments et autres marchandises jusqu’au téléchargement illégal sur internet. Si tous les députés s’accordent sur la nécessité de lutter contre la contrefaçon et de protéger la propriété intellectuelle, certains craignent que le traité mettre en danger les libertés individuelles des citoyens européens.

    Plusieurs pays européens, parmi lesquels l’Allemagne, l’Autriche, la Pologne, la République tchèque, la Roumanie ou la Slovénie, ont déjà gelé les travaux préparatoires en vue de la ratification de l’accord.

    "Acta pose les bonnes questions mais apporte de mauvaises et dangereuses réponses. Certes, il faut protéger la propriété intellectuelle et lutter contre le fléau de la contrefaçon. Mais cela ne peut se faire sans concertation démocratique, ni sous la houlette de quelques grandes multinationales, et ce, au mépris des libertés individuelles de 500 millions de citoyens européens", a commenté l’eurodéputé socialiste belge Marc Tarabella, hostile au texte.

    AFP

     
  27. zapatta

    4 juillet 2012 at 18 h 12 min

    La folle gestion de l’ Epad

    Le rapport secret sur la folle gestion de l’ Epad ( voir Sarkozy planque un rapport gênant sur l’ Epad) n’est plus secret.

    Le canard enchainé détient une copie de ce rapport sur l’ Epad, un document de 10 pages qui décrit les dépenses insensées de l’ Epad. Pour éviter les fuites, Bercy avait pourtant agrémenté les rares exemplaires imprimés de cette imposante mention grisée, portée en diagonale et sur toute la page: « Confidentiel – Exemplaire de M.Untel« .

    L’ Inspection générale des finances, chargée d’éplucher les comptes de l’ Epadesa en 2010, a rédigé en réalité 3 textes différents.

    Le premier, appelé à être rendu public, n’abordait que d’obscures questions juridiques et techniques. Mais il était complété par une « note confidentielle« , datée du 17 janvier 2011, destinée à « attirer l’attention du ministre ( François Baroin, alors au Budget) sur plusieurs dérives de gestion constatées« . Enfin, une autre note, tout aussi secrète, datée du 6 mars 2012 et commandée par la ministre Valérie Pécresse ( successeur de Baroin), dresse le bilan des griefs retenus par l’Inspection. Il aurait été dommage que ce document reste au fond d’un tiroir. C’est un tableau de moeurs.

    Fin août 2010, par exemple, le directeur général de l’ Epadesa, Philippe Chaix, décide d’emmener tout son état-major à Venise, où la maison s’est offert un stand à la 12ème Biennale d’architecture. Coût de l’opération: » 260 000 euros, dont plus de 50 000 euros de frais de mission et d’hébergement« . Avec des chambres dans un hôtel « donnant sur le Grand Canal de Venise » facturées « à plus de 270 euros » la nuit, 6000 euros de frais de restaurant et… 3500 euros de bateau-taxi.

    L’ Inspection des finances relève que le maire communiste de Nanterre, Patrick Jarry, et un représentant du ministère de la Culture étaient de de la fiesta vénitienne. Tout comme le contrôleur financier de l’ Epadesa, dont la mission était justement de faire la chasse au gaspillage…

    Les têtes pensantes de la boîte, le maire de Nanterre et quelques élus UMP se retrouvent aussi régulièrement au Salon international de l’ immobilier, organisé chaque année à Cannes. Une sauterie de 4 jours qui a coûté près de 800 000 euros en 2010. Avec hébergement dans les palaces 4 ou 5 étoiles.

    Philippe Chaix cultive un tropisme tout particulier pour les bonnes tables: ce protégé de Sarkozy a ainsi présenté 265 notes de restaurant, d’un montant total de 28 564 euros, pour les 269 premiers jours de l’année 2010. Dimanche et vacances compris. Une bonne partie de ces agapes, dépassant parfois 200 euros par convive, n’était même pas destinée à régaler des investisseurs ou des promoteurs, mais de simples fonctionnaires, des conseillers ministériels ou… la présidente de l’ Epadesa, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire UMP de Puteaux ( voir Surfacturation à l’ office HLM de Puteaux).

    Au total, les frais de réception de mission et de déplacement ont plus que doublé depuis la nomination de Philippe Chaix, pour atteindre 700 000 euros en 2010. Les dépenses de communication se sont aussi emballées jusqu’à 2 millions d’euros par an.

    Une autre douloureuse, de 16 millions d’euros, a fait tousser l’ Inspection. L’ Epadesa, établissement public, a en effet accepté de payer en 2010, à la place du promoteur Pélican, les indemnités d’éviction dues à des commerçants. Un paiement contesté par le rapport mais validé « sans mot dire » par le contrôleur financier. Pas chiche, l’ Epadesa n’a pas mis pour autant à la diète la société. Le Pélican continue de se régaler du béton de la Défense…

    source: le canard enchainé

    http://www.impots-economie.com/la-folle-gestion-de-l-epad/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Impots-Utiles-com-Actualites-Des-Impots-Fiscalite-pression-fiscale+%28impots-economie.com%2C+actualit%C3%A9+des+imp%C3%B4ts%2C+argent+public+%29

     
    • Astimer

      4 juillet 2012 at 18 h 28 min

      A ça ! ils se sont bien engraissé tous ces mafieux… avec la bénédiction de sarko.

       
      • ylan

        4 juillet 2012 at 21 h 44 min

        que des pourries

         
  28. marc153

    4 juillet 2012 at 18 h 15 min

    Que le 11/9 soit un coup monté, c’est évident pour tous les lecteurs de ce blog, mais avez vous pensé à la partie occulte et satanique de cet événement? je vous conseille la lecture de plusieurs articles à ce sujet sur le génialissime site de Bible et nombres, par exemple celui ci http://www.bibleetnombres.online.fr/11_Septembre_quelques_singularites.htm
    Il y a aussi plusieurs articles récents sur le même sujet, en partant de la pochette du disque de Supertramp "Breakfast in America". Lisez, c’est vraiment étonnant.

     
    • BYEURO

      4 juillet 2012 at 18 h 26 min

      Impressionnant. Ce sont des malades mentaux en puissance. Si seulement les peuples connaissaient leur plan ?

       
      • Antilluminati

        4 juillet 2012 at 19 h 26 min

        Aucune chance, regardez des films ou séries sur des vampires imberbe, c’est tellement plus intéressant et tendance.

        Le diable, mais c’est dépassé xD

         
    • ylan

      4 juillet 2012 at 22 h 06 min

      quel travail

       
  29. zapatta

    4 juillet 2012 at 18 h 44 min

    L’ex-PDG de France Télécom mis en examen pour des suicides

    04/07 | 19:33

    L’ancien PDG de France Télécom Didier Lombard a été mis en examen mercredi pour "harcèlement moral" dans l’enquête sur une vague de suicides de salariés, la première procédure pénale à viser en France la politique de gestion du personnel d’une grande société.
    Après quatre heures d’audition par deux juges d’instruction, l’ex-dirigeant a été placé sous contrôle judiciaire avec obligation de verser une caution de 100.000 euros, a dit son avocat Jean Veil.

    Le siège parisien de l’entreprise, ancienne administration d’Etat devenue société anonyme en 1996, et dont l’actionnariat est majoritairement privé depuis 2004, avait été perquisitionné le 3 avril, comme le domicile de Didier Lombard.
    La politique de gestion des ressources humaines de France Télécom, en l’occurrence un plan de restructuration, est susceptible pour la première fois de conduire des dirigeants d’une société du CAC 40 et l’entreprise en correctionnelle.
    Remplacé début 2010 par Stéphane Richard, Didier Lombard, qui avait choqué en parlant de "mode des suicides", a publié dans Le Monde de mercredi une tribune dans laquelle il se dit innocent.
    Deux autres anciens dirigeants, l’ex-directeur exécutif Louis-Pierre Wenes et le directeur des ressources humaines Olivier Barberot, sont convoqués ces prochains jours et devraient être aussi mis en examen.
    France Télécom est susceptible d’être poursuivi aussi en qualité de personne morale. Le harcèlement moral est puni d’un an de prison et 15.000 euros d’amende pour les personnes physiques. Les sociétés encourent principalement des amendes.
    Me Jean Veil a expliqué à la presse que Didier Lombard ne s’était pas expliqué sur le fond devant les juges mais avait livré des explications sur le contexte économique, technologique et réglementaire.
    "Il a notamment évoqué les règles de concurrence particulièrement défavorables que les pouvoirs publics lui avaient imposées", a ajouté l’avocat.
    "Dans cette affaire, M. Didier Lombard est poursuivi pour harcèlement à l’encontre de personnes qu’il n’a jamais rencontrées. Voilà une poursuite bien étonnante", a-t-il conclu.

    OBJECTIFS DE PERFORMANCE PROBLÉMATIQUES
    L’information judiciaire ouverte en avril 2010, à la suite d’une plainte du syndicat Sud, se fonde notamment sur un rapport de l’Inspection du travail remis en février 2010, visant 14 cas de suicides, tentatives ou dépressions graves de salariés.
    L’Inspection du travail a conclu au "caractère pathogène de la politique de restructuration et de management", tels que mutations forcées ou objectifs de performance impossibles à atteindre. Elle relève que les alertes des médecins du travail ont été ignorées.
    Cette politique visait à réduire les effectifs de 22.000 personnes, provoquer un changement de métier pour 10.000 autres employés, en recruter 6.000, augmenter la mobilité et rajeunir la pyramide des âges, souligne le rapport relaté à Reuters en 2010 par une source judiciaire.
    Les juges ont mené l’enquête, élargissant le dossier selon les syndicats à 80 suicides ou tentatives, liés d’après leurs familles ou selon des lettres d’adieux aux problèmes rencontrés dans l’entreprise.
    "Je conteste avec force que ces plans indispensables à la survie de l’entreprise aient pu être la cause de drames humains", écrit Didier Lombard dans sa tribune au Monde.
    Un problème juridique pourrait se poser puisqu’une "question prioritaire de constitutionnalité" (QPC) a été soumise dans un autre cadre à la Cour de cassation par un prévenu estimant le délit de harcèlement moral trop mal défini. Cette procédure peut aboutir à une abrogation de cette notion pénale très récente.

    La Cour de cassation a cependant décidé en 2009 qu’une politique de management, et non plus seulement un comportement isolé, pouvait constituer un harcèlement moral.
    Les syndicats ont demandé de requalifier les faits en "mise en danger d’autrui". Le syndicat Sud s’est félicité toutefois de la mise en examen.
    "C’est une évolution positive qui reconnaît le caractère collectif d’un système de harcèlement et qui met un patron face à ses responsabilités pénales", écrit le syndicat dans un communiqué. La CFE-CGE estime par ailleurs qu’une "nouvelle étape vient d’être franchie".

    REUTERS

     
  30. andthomas

    4 juillet 2012 at 19 h 28 min

    Dans ce talk, Claire Blondel, maman et entrepreneur, nous invite à réfléchir à l’éducation de nos enfants. Elle partage son expérience internationale et relate à travers son parcours et celui de sa famille les dangers de l’éducation "à la française".

    source http://fr.sott.net/articles/show/8566-Claire-Blondel-L-education-positive

     
  31. unmar

    4 juillet 2012 at 20 h 24 min

    z’avez vu l’info du bozon de higgs

     
  32. zapatta

    4 juillet 2012 at 20 h 31 min

    La France va reverser 754 millions à la Grèce

    Au total, les États de la zone euro vont rembourser 4 milliards d’euros à Athènes.

    Le projet de loi de finances rectificative de 2012 prévoit le remboursement des intérêts perçus sur les prêts accordés à Athènes.

    C’est une petite phrase du projet de loi de finances rectificative qui est passée un peu inaperçue. Dans le cadre des accords de soutien d’aide financière à Athènes, conclus en février et mars, «l’État français va restituer à la Grèce les intérêts perçus par la Banque de France au titre de titres grecs qu’elle détient». Soit un montant exact de… 754,3 millions d’euros.

    «Ce n’est que la traduction de l’accord», souligne un haut fonctionnaire de Bercy. Lequel protégeait de la restructuration financière – le fameux PSI – les portefeuilles détenus par les banques centrales de la zone euro; mais, en contrepartie, les intérêts perçus préalablement par ces dernières devaient être rétrocédés à la Grèce. «L’idée était de conforter la soutenabilité de la dette d’Athènes», explique un expert. Les gouvernements s’étaient bien gardés de claironner sur cet élément précis du dispositif.
    «Rôle d’intermédiaire»

    Dans ce contexte, le projet de loi de finances crée un «compte d’affectation spéciale», par lequel transitera le flux financier entre la Banque de France, l’État français et l’État grec.

    Concrètement, l’État reversera les 754 millions d’intérêts perçus par la Banque de France à la Grèce et la Banque de France remboursera l’État. «L’ensemble de ces opérations sera donc neutre pour l’État, qui ne jouera qu’un rôle d’intermédiaire», souligne le texte du projet de loi de finances rectificative 2012.

    C’est oublier un peu vite que la Banque de France versant des dividendes chaque année au budget, cette opération la conduira à en verser moins l’année prochaine. D’une manière indirecte, donc, le contribuable français sera touché.

    Au total, tous les États de la zone euro vont ainsi rembourser un montant de 4 milliards d’euros à la Grèce.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/07/04/20002-20120704ARTFIG00649-la-france-va-reverser-754-millions-a-la-grece.php

    C’est bizarre depuis que la " gauche " est passée comment le Figaro explique mieux " les carambouilles " de l’Etat …

     
  33. zapatta

    4 juillet 2012 at 20 h 43 min

    Autriche: MES et Pacte budgétaire validés

    Les députés autrichiens ont approuvé aujourd’hui le mécanisme de sauvetage européen (MES) malgré l’opposition des partis d’extrême droite, qui dénoncent les pouvoirs renforcés de Bruxelles, ainsi que le Pacte budgétaire européen.
    Le MES, un "pare-feu" contre les crises des dettes, a été approuvé avec la majorité requise des deux tiers, obtenue par le gouvernement de grande coalition entre sociaux-démocrates (SPÖ) et conservateurs (ÖVP), avec le soutien du parti écologiste.

    En revanche, Les Verts n’ont pas voté en faveur du Pacte budgétaire européen, pour l’adoption duquel la majorité absolue était suffisante et qui a été atteinte avec les seules voix des députés de la coalition. L’Autriche est le huitième pays à ratifier le Pacte budgétaire européen, qui engage à plus de discipline, après le Danemark, la Roumanie, le Portugal, la Grèce, la Slovénie, la Lituanie et l’Allemagne.
    "Ce n’est que si nous protégeons ensemble l’Union européenne que nous pouvons protéger au mieux l’Autriche", avait déclaré le chancelier Werner Faymann (SPÖ, social-démocrate) avant le vote, comparant la situation à celle d’un médecin qui pourrait traiter en amont un patient plutôt qu’une fois la maladie avancée. L’Europe a besoin "d’éviter une crise financière comme dans les années 1930. Et nous pouvons l’éviter seulement avec un plus fort engagement", a poursuivi le chancelier.

    Le parti d’extrême droite FPÖ a dénoncé des mesures "donnant le pouvoir" à Bruxelles, dépouillant l’Autriche de sa souveraineté en matière budgétaire. Le vote de mercredi aura pour résultat "l’absorption de l’Autriche dans un Etat européen fédéral et centraliste, dominé par une dictature financière", a lancé le dirigeant du FPÖ, Heinz-Christian Strache.

    Le FPÖ et l’autre parti d’extrême droite représenté au Parlement, le BZÖ, demandent de longue date un référendum sur le MES et le Pacte budgétaire.
    L’Autriche doit participer à hauteur de 2,8% au MES, soit un versement de 2,2 milliards d’euros et 17,3 milliards d’euros de garanties sur une capacité de 500 milliards pour le mécanisme au total. Le MES, qui doit remplacer le Fonds de secours temporaire (FESF), doit pouvoir recapitaliser directement les banques et acheter des obligations sur le marché secondaire.

    Il devait initialement entrer en vigueur en juillet, mais certains grands pays comme l’Italie et l’Espagne ne l’ont toujours pas ratifié.

    AFP

     
  34. zapatta

    4 juillet 2012 at 21 h 13 min

    Emprunts toxiques: St-Etienne l’emporte

    La Ville de Saint-Etienne a obtenu gain de cause devant la cour d’appel de Paris. Cette dernière a confirmé aujourd’hui que la toxicité des produits financiers vendus par la Royal Bank of Scotland et d’autres banques justifiait que la Ville de Saint-Étienne interrompe les paiements le temps que le juge saisi du fond de l’affaire rende sa décision.

    "Si cet arrêt ne tranche pas le fond du litige, il s’agit d’une décision encourageante, qui conforte incontestablement la Ville dans sa conviction que ces produits hautement toxiques sont illicites" a indiqué la ville dans un communiqué.

    Le communiqué a précisé : "Sur un plan général, cette décision confirme que les produits financiers toxiques sont bien de nature à faire l’objet de contestations très sérieuses par les collectivités et hôpitaux concernés.
    Faisant suite à l’arrêt de la Chambre Régionale des Comptes relatif à la commune de Sassenage, elle constitue un sérieux encouragement pour toutes les collectivités qui exigent de retrouver des conditions normales de financement auprès des banques qui ont initialement proposé et diffusé ces produits."

    Maurice Vincent, Sénateur-Maire de Saint-Étienne, est mobilisé depuis le début de son mandat dans ce dossier complexe et souhaiterait l’élargir au niveau national.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/07/04/97002-20120704FILWWW00658-emprunts-toxiquesst-etienne-l-emporte.php

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 675 autres abonnés

%d bloggers like this: