RSS

La guerre de la propagande

01 juil
 
68 Commentaires

Publié par le 1 juillet 2012 dans Non classé

 

68 réponses à “La guerre de la propagande

  1. Martin Galemard

    1 juillet 2012 at 19 h 09 min

    “La démocratie moderne n’existe pas. Ce qui existe dans le pur décor théâtral des démocraties, ce sont les minorités dirigeantes qui conquièrent I’ÉTAT VACANT et en occupent les postes de commande, soit directement soit par personnes interposées. Ces minorités qui détiennent les leviers de l’État démocratique ne peuvent agir QU’EN FAISANT COMME SI LA DÉMOCRATIE EXISTAIT, sincèrement ou non, le sachant ou ne le sachant pas. Elles ne peuvent gouverner les citoyens qu’en les trompant et en les persuadant qu’ils détiennent tous les pouvoirs alors qu’ils sont privés du pouvoir essentiel de décision et de direction qu’ils possèdent verbalement et qui détermine tous les autres. Leur bonne ou mauvaise foi, encore un coup, n’a rien à voir en l’espèce. En aucune période de l’histoire, le citoyen n’a été plus démuni de pouvoir réel que dans la démocratie moderne. Et cependant tout se dit comme s’il était roi, et tout se passe alors qu’il est soliveau.
    C’est la sociologie de ce système où se combinent le pouvoir réel d’une minorité et le pouvoir imaginaire de la majorité qui explique le phénomène de l’information et de son action déformante.”

    Marcel De Corte, L’information déformante, dans “L’intelligence en péril de mort”, Club de la Culture Française, 1969, p. 197-198.

     
    • alixoh

      1 juillet 2012 at 19 h 44 min

      Démocracie , démocratie !
      Et à force de nous conditionner , nous y croyons ;
      Mais , depuis des siècles , déjà sous la royauté et pendant tous les régimes qui ont suivis , le peuple n’a jamais été un CITOYEN . On n’a jamais voulu qu’il le devienne ! Ceux qui décident à notre place n’en veulent pas . Pourquoi le VOTE BLANC est-il considéré comme Nul . IUls ont trop peur qu’il ait la majorité . S’il était considéré comme l’expression de celui qui dit que ce qu’on lui propose ne lui convient pas , les abstentionistes ne le seraient plus . Ils auraient l’impression de compter , alors qu’actuellement , qu’ils votent ou qu’il s’abstiennent , entre Bonnet Blanc & Blanc Bonnet , ils n’ont pas droit à la parole , ils n’existent que pour subir ………… ils ne sont pas des citoyens responsables . Hé oui , nous vivons en démocratie car on nous donne comme exemples la Corée du Nord , Cuba , l’Ancienne Union Soviétiques , Pinochet , etc .
      On ne nous compare jamais avec la Suisse qui est le pays cerainement le plus démocratique du Monde . pays dans lequel , par voie de votation , les citoyens décident d’augmenter les impôts ( locaux ) . Imaginez la réponse des Français ! La différence , les uns sonyt de  » vrais citoyens  » depuis des générations et les autres n’ont jamais cessés d’être  » des sujets  » parce que celà a toujours été voulu par les Puissants qui nous gouvernent .

       
    • alixoh

      1 juillet 2012 at 19 h 58 min

      Bravo ,
      Mais est ce que ça intéresse quelqu’un ?
      Coluche a dit :  » la moitié des Français c’est des C… :  » puis On lui a fait comprendre qu’il ne peut pas dire celà . Il s’est donc excusé en disant  » la moitié des Français ne sont pas des C…  »
      Formule avec laquel je suis d’accord sauf en ce qui concerne le pourcentage .

       
    • Hervé

      1 juillet 2012 at 20 h 41 min

      @Martin Galemard

      Merci de cette citation. Je tiendrais quand même à signaler que la démocratie est née en Grèce (à Athènes je crois), à une époque où l’esclavage existait, et que cela n’a pas fonctionné. Il me semble que depuis l’expérience n’a jamais été renouvelé.
      Premier point donc, la démocratie n’existe pas.

      Les romains qui se sont beaucoup inspirés des Grecs ont donc créé la république romaine qui n’est qu’une forme de la république actuelle. L’expérience était intéressante : 2 consuls étaient élus tous les ans et ils en étaient de leurs poches (ils avaient des compensations par la suite). Cette forme de république, c’est ce que nous appelons aujourd’hui la démocratie.

      Pendant toute la période de la république, il y a eu des luttes de « pouvoir » pour faire tomber la république et la remplacer par un royaume. Ces luttes ont toujours échouées. Le mécanisme électoral favorisait l’élection de patriciens (et il n’a jamais été mis en défaut).
      Les consuls se devaient donc de protéger les patriciens et en prenant du recul, nous pourrions même nous demander si la république n’avait pas ce seul but.

      La république romaine était en forte croissante et sa croissante était basée sur le pillage des autres régions du monde. La croissance avait tendance à augmenter le nombre d’individus de la population romaine et à enrichir encore plus les patriciens. Plus la population augmentait plus la classe « moyenne » demandait à obtenir une plus grande part du gâteau.

      Il s’ensuivait des périodes de révoltes où les citoyens tentaient d’élire des défenseurs de leur cause. Par ailleurs, les patriciens eux-mêmes luttaient entre eux pour acquérir les richesses au profit des autres. Tout cela pour arriver à la période de Jules César (la mieux connus et la plus intéressante). Jules César était un patricien pauvre mais extrêmement ambitieux.
      Il fût le seul à réussir à prendre le pouvoir (en étant consul pendant plusieurs années au lieu d’une seule) et à devenir très riche. Il réussit à créer un tel « bordel » et à montrer en sauveur de la république que les gens étaient prêts à accepter qu’il devienne le premier empereur. Un complot a été monté contre lui pour préserver la république. Il a été assassiné. C’est cet assassinat qui a donné naissance à l’empire romain.

      L’empire a permis de centraliser la fortune sur un seul homme l’empereur qui a pu ainsi piller la fortune des patriciens. Il y a finalement peu de différence entre un empire et un royaume si ce n’est que la transmission des pouvoirs n’est pas nécessairement le droit du sang.
      L’empire s’est effondré quand le système romain n’était plus viable : les techniques et les moyens nécessaires à la conquête n’était plus compatible avec les gains recueillies.

      Je vous laisse faire le parallèle avec cette citation et les événements actuels. Il est malgré tout intéressant de noter que tout cela se passe au dessus du commun des mortels qui n’a d’utilité qu’à se faire taxer (via des impôts ou sa vie lors des guerres). Les patriciens, dans l’histoire, sont simplement des abrutis qui ont hérités d’une fortune et qui vivent en dehors de la réalité (et qui ont besoin d’une philosophie de vie pour comprendre à quoi ils servent).

      Vous noterez que tout cela est teinté d’une opinion personnelle…

       
      • Martin Galemard

        1 juillet 2012 at 22 h 52 min

        “Je tiendrais quand même à signaler que la démocratie est née en Grèce (à Athènes je crois), à une époque où l’esclavage existait, et que cela n’a pas fonctionné.”

        C’est vrai que ce n’était pas non plus l’idéal, quoi qu’en pense le brave Etienne Chouard :

        “Parmi les autres lois de Solon, il en est une qu’on ne trouve que là, et fort étrange, qui note d’infamie quiconque, dans une sédition, ne se déclare pour aucun parti.” (Plutarque, Vie des hommes illustres.)

         
  2. alixoh

    1 juillet 2012 at 19 h 22 min

    Bravo à LIESI et à Thierry Meyssan
    Honte aux agresseurs . On a vu ce que ça a donné en Libye . UMP & PS = Bonnet Blanc et Blanc Bonnet . Honte à Juppé médiatiquement le plus agressif contre les AGRESSES ; tant en Libye que maintenant contre la Syrie . Des peuples qui vivaient en paix et maintenant c’est la désolation , la ruine et la mort pour beaucoup d’innocents . C’est sans doute celà , » l’Ordre Nouveau  » qui nous attend ?

     
  3. Gardiola

    1 juillet 2012 at 19 h 28 min

    Rebonjour mes amis shorteurs

    c est desormais le moment de sortir les shorts de fous furieux.

    Good Luck

     
    • alixoh

      1 juillet 2012 at 19 h 47 min

      Inconscience & égoisme !

       
    • marc153

      1 juillet 2012 at 21 h 43 min

      Salut Gardiola,
      je suis en vacances, période encore plus propice pour se mettre en shorts ;-)
      shoooorrrrtttt…. comme tu dis si bien :-)

       
  4. Olivier

    1 juillet 2012 at 19 h 32 min

    Moi aujourd’hui j’ai remis des pantalons et remisé mes shorts….

     
    • alixoh

      1 juillet 2012 at 19 h 50 min

      OUI , FAUT EN PROFITER AUSSI LONGTEMPS QUE CA DURE !
      ON S’EN BALANCE DES AUTRES … MAIS SI C’ETAIT NOUS ???

       
      • marc153

        2 juillet 2012 at 7 h 43 min

        On te propose de gagner quelques euros, probabilité de gain 100% (du moment que tu as de la marge pour éponger une éventuelle dernière hausse), l’argent que tu va gagner sera pris à ceux qui ont parié que ça allait monter, et ça te mets en colère Alixoh? Allez, respire un bon coup ;-)
        Et si le boursicotage te gène tant, que fais tu sur ce blog?

         
  5. byeuro

    1 juillet 2012 at 19 h 48 min

    Lunettes de soleil et Tongs.

    Good Luke.

     
    • alixoh

      1 juillet 2012 at 19 h 52 min

      ATTENTION AUX COUPS DE SOLEIL !
      C’EST LE PLUS IMPORTANT !

       
  6. Hervé

    1 juillet 2012 at 20 h 10 min

    Il n’existe plus beaucoup de vrais journalistes. Merci à LIESI de diffuser le site Voltaire.

     
  7. zapatta

    1 juillet 2012 at 20 h 17 min

    Des tireurs, soutenus par les Etats-Unis, commettent un massacre au siège d’une chaîne de télévision syrienne

    par Bill Van Auken

    Mondialisation.ca, Le 29 juin 2012
    wsws.org

    Des tireurs ont envahi mercredi une chaîne de télévision pro-gouvernementale massacrant sept employés, en blessant d’autres et prenant plusieurs personnes en otages. L’attaque a eu lieu au lendemain de la déclaration de Bachar al-Assad que la Syrie se trouvait dans un « véritable état de guerre. »

    Trois journalistes et quatre agents de sécurité furent tués lors d’une attaque menée tôt le matin contre la chaîne de télévision Al-Ikhabariya, située dans la banlieue Sud de Damas. Les assaillants ont tiré à l’arme automatique et au lance-grenade contre les agents de sécurité avant de saccager les bureaux satellites et les studios pour recourir ensuite à de puissants engins explosifs qui réduisirent les bâtiments en cendres et en ruines.

    Un mur extérieur de l’un des bâtiments fut éclaboussé de sang, là où les employés de la chaîne de télévision furent trouvés, forcés de s’agenouiller pour ensuite être exécutés de sang froid.

    L’attaque contre Al-Ikhbariya a eu lieu au lendemain de l’adoption par l’Union européenne de nouvelles sanctions à l’encontre des médias syriens gérés par l’Etat, et faisant suite à une décision de la Ligue arabe au début du mois d’obliger deux entreprises satellites panarabes de censurer les chaînes syriennes.

    Le massacre fait partie d’une intensification des attaques par la soi-disant Armée syrienne libre (ASL) et autres milices insurgées. Ces groupes sont soutenus par les puissances occidentales et celles-ci, en collaboration avec la Turquie et les régimes monarchiques droitiers d’Arabie saoudite et des Etats du Golfe, leur fournissent un arsenal de plus en plus sophistiqué ainsi que des « formateurs militaires », des « conseillers » et des combattants étrangers venus d’autres parties du Moyen-Orient.

    L’attaque de mercredi fait suite à l’information mardi d’une attaque contre un important complexe de la Garde républicaine à Damas ainsi que d’embuscades visant des troupes gouvernementales ailleurs dans le pays.

    A l’escalade de la violence à l’intérieur du pays s’est ajoutée la multiplication des menaces venues de l’extérieur, notamment de la part de la Turquie qui fait monter la tension suite à la destruction, la semaine dernière, d’un avion de chasse turc au-dessus du territoire syrien. La presse turque a rapporté mercredi que la Turquie avait déployé 15 chars de combat, des blindés et de l’artillerie le long de sa frontière avec la Syrie. Le gouvernement turc a promis de traiter comme hostile toute force syrienne s’approchant de la frontière longue de 555 miles (900 kilomètres) qui sépare les deux pays et de riposter militairement.

    Jean-Marie Guéhenno, l’adjoint de l’envoyé spécial des Nations unies Kofi Annan a dit mercredi au Conseil des droits de l’homme de l’ONU (UNHRC) que la violence à l’intérieur de la Syrie avait « atteint ou même dépassé » les niveaux existant avant l’accord de cessez-le-feu du 12 avril négocié par ce dernier au nom de l’ONU et de la Ligue Arabe. Il a ajouté que le plan de six points d’Annan « n’est pas appliqué. »

    L’UNHRC a reçu une mise à jour de la commission d’enquête internationale sur les événements en Syrie qui a mis en garde que le conflit était rapidement en train de devenir une guerre civile sectaire.

    « Là où précédemment des victimes étaient ciblées sur la base de leur sentiment pro ou contre le gouvernement, la CoI [Commission d’enquête internationale] a enregistré un nombre croissant d’incidents où les victimes semblent avoir été ciblées en raison de leur affiliation religieuse, » précise le rapport.

    Une grande partie de ce document est consacrée au massacre de Houla, au Nord-Ouest de la ville Homs, le mois dernier. Washington et les autres puissances occidentales ainsi que les médias de masse à l’Ouest se sont saisis de ce meurtre d’une centaine de civils pour exiger l’éviction immédiate du régime d’Assad qu’ils rendent responsable de la tuerie.

    Des rapports ultérieurs sont apparus, écrits notamment pour un influent quotidien allemand, le Frankfurter Allgemeine Zeitung, qui a relaté les témoignages de témoins oculaires, dont des adversaires du régime Assad, comme quoi les véritables auteurs du massacre étaient des éléments de l’Armée syrienne libre et les victimes des membres de la minorité religieuse chiite ainsi que des partisans présumés du gouvernement.

    Le rapport soumis à l’ONU reconnaît que l’enquête ne pouvait pas assurer avec certitude qui avait commis les meurtres. Il a avancé trois possibilités : « Premièrement, que les auteurs étaient des milices Shabbiha ou d’autres milices issues des villages avoisinants, agissant éventuellement de concert ou avec l’assentiment des forces de sécurité du gouvernement ; deuxièmement, que les auteurs étaient des forces anti-gouvernementales cherchant à intensifier le conflit tout en punissant ceux qui ne soutiennent pas – ou qui sont activement contre – la rébellion ; ou troisièmement, des groupes étrangers ayant une affiliation inconnue. »

    La commission d’enquête, dit le rapport, « ne pouvait exclure aucune de ces possibilités, » bien que des responsables de l’ONU aient suggéré que les milices progouvernementales étaient les suspects les plus probables.

    Le rapport en soi a toutefois donné des preuves du contraire y compris des informations selon lesquelles les victimes comprenaient un membre en retraite et un membre actif des forces de sécurité syrienne, et qu’un des enfants tués portait un bracelet montrant le drapeau syrien. Il a aussi fait état du témoignage selon lequel les tueurs avaient « le crâne rasé et de longues barbes », laissant penser à des forces islamistes sunnites pouvant aussi être des combattants étrangers mobilisés contre le régime.

    La Russie qui jusque-là s’est opposée à la demande, mise en avant en premier par les Etats-Unis, de changement de régime en Syrie, a critiqué le rapport de l’ONU pour n’avoir pas reflété l’ampleur des violences déclenchées par les « rebelles » soutenus par l’Occident.

    Le rapport « ne reflète pas l’ampleur de la violence commise par les militants, » a dit Vassily Nebenzya, le directeur du département pour la coopération humanitaire et les droits humains au ministère russe des Affaires étrangères. Ces forces, a-t-il dit, « tuent ou prennent en otage des civils, des activistes politiques, de l’Etat, des municipalités, publics et religieux connus, ainsi que des pèlerins. »

    Il a ajouté: « Les institutions d’Etat et les installations d’infrastructure sont attaquées quasiment tous les jours. Une guerre larvée bat son plein. Des militants commettent des actes sanglants de terrorisme dans les villes syriennes. » Cette violence, a dit Nebenzya « est alimentée par de l’argent et des armes venus de l’étranger. »

    Article original, WSWS, paru le 28 juin 2012

    Bill Van Auken est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca.

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31683

     
  8. joubin

    1 juillet 2012 at 20 h 31 min

    Le document signé samedi 30 juin à Genève n’impose rien ni personne au peuple syrien, il ne pose aucune condition politique préalable au processus de dialogue national, et n’exclue personne de ce processus. Par ailleurs, la Russie et la Chine s’opposeront à tout recours au chapitre 7 de la Charte des Nations-Unies, encore évoqué à Genève par les Occidentaux, et qui prévoit, dans les cas diplomatiques « limite », le recours à la force.

    Voilà résumée l’interprétation de l’accord faite, au cours d’une conférence de presse tenue samedi soir, par Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe et véritable « meneur de jeu » des débats à Genève. Naturellement, la Chine ne se démarque pas de ses alliés Russes : pour le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi, le plan de transition présenté par Annan et approuvé le 30 juin par le Groupe d’action sur la Syrie « ne peut être que dirigé par les Syriens et doit être acceptable par toutes les parties importantes en Syrie. Des personnes extérieures ne peuvent pas prendre des décisions pour le peuple syrien« .

    http://www.infosyrie.fr/actualite/lavrov-laccord-de-geneve-nexige-pas-le-depart-de-bachar/

     
  9. joubin

    1 juillet 2012 at 20 h 37 min

    nous devons de porter nouvelle de ce qui se trame…et porter notre effort , n’est que justice!

     
  10. zapatta

    1 juillet 2012 at 20 h 49 min

    Credit Agricole souhaiterait vendre Emporiki

    La banque française chercherait à vendre sa filiale grecque. Trois candidats au rachat se seraient déjà signalés.

    Credit Agricole désire vendre sa filiale grecque Emporiki, dont l’acquisition éventuelle intéresse déjà les trois plus grandes banques grecques, rapporte samedi le Financial Times (FT).

    National Bank of Greece, Alpha Bank et Eurobank EFG ont toutes les trois exprimé leur intérêt pour l’acquisition d’Emporiki, rachetée par Crédit Agricole en 2006, selon le FT.

    Emporiki a valu au Crédit Agricole de lourdes pertes depuis son acquisition en 2006.

    Début juin, l’agence de notation financière Moody’s a baissé la note des filiales grecques des banques françaises Société Générale (Geniki) et Crédit Agricole (Emporiki) de deux crans, tout proche du défaut, en raison des risques d’une sortie du pays de la zone euro.

    REUTERS

     
  11. lambda

    1 juillet 2012 at 21 h 26 min

    je propose un entracte musical

     
    • zapatta

      1 juillet 2012 at 21 h 39 min

      @ lambda

      Vous avez raison  » Olé  » ;)

       
      • lambda

        1 juillet 2012 at 21 h 57 min

        zapatta – je ne dirais qu’une chose « caliente » –
        c’est tout ce que je connais en espagnol

         
  12. bigbourn

    1 juillet 2012 at 21 h 28 min

    Il manque l’essentiel pour que cette video soit comprise par le plus grand nombre : les raisons qui poussent l’otan a agir de cette façon .
    Pour les personnes qui consultent ce blog c’est évident mais pour la majorité de la population cette video ne va pas les interpeler plus que ça, surtout avec la finale de l’euro ce soir .
    C’est bien dommage .

     
    • bigbourn

      1 juillet 2012 at 21 h 29 min

      La video de Meyssan, je precise

       
    • zapatta

      1 juillet 2012 at 22 h 08 min

      @ lambda

      C’est historique ce qu’ils viennent de faire… Champion d’ Europe 2008 Champion du Monde 2010 et Champion d’ Europe 2012

      Oui ce soir en Espagne ça va être  » caliente « …
      Les Espagnols  » ont le sens de la fête  » et puis ça leur fera oublier  » un temps  » leur quotidien…

       
    • Youpi

      1 juillet 2012 at 22 h 53 min

      L’essentiel c’est que cette société est devenue celle du mensonge et de la corruption : une troupe de complices (beaucoup le savent mais quand on fabrique des armes ou autres cochonneries,, mentir fait partie du paysage), ou de menacés eux-mêmes parce qu’ils ont voulu défendre la vérité. Société dégénérée et foutue; comme les Romains ? Meyssan fait ce qu’il peut, lui !!

       
  13. emigrdsouche

    1 juillet 2012 at 22 h 06 min

    L’Espagne, zon qu’à en profiter intensément.
    L’effet de l’opium va très vite se dissiper.
    Ils joueront bientôt avec des balles en bois, ou des balles tout court.

     
    • zapatta

      1 juillet 2012 at 22 h 13 min

      @ emigrdsouche

      C’est sûr ….. mais même avec des  » balles en bois  » ou des balles tout court … ils peuvent battre n’importe qui … :)

       
      • emigrdsouche

        1 juillet 2012 at 22 h 15 min

        Si tu te contentes de ça, soit.

         
  14. zapatta

    1 juillet 2012 at 22 h 17 min

    @ emigrdsouche

    Désolé je comprends pas  » le sens de ta phrase « …

     
  15. emigrdsouche

    1 juillet 2012 at 22 h 21 min

    Je préfère une équipe en bois qu’un peuple entre 4 planches.

     
  16. meyer

    1 juillet 2012 at 22 h 23 min

     
  17. woah

    1 juillet 2012 at 22 h 23 min

    @emigrdsouche

    Un clone iconographique ne bouleversera pas un peuple.

     
  18. emigrdsouche

    1 juillet 2012 at 22 h 25 min

    Ce que je dis c’est que je suis surpris qu’on évoque le foot ici.
    L’Espagne comme nous tous sommes en train de crever à petit feu, alors le foot, franchement.
    Y’a que se retenir, zapatta.

     
    • zapatta

      1 juillet 2012 at 22 h 41 min

      @ emigrdsouche

      On peut être ici et être passionné de foot et de beau jeu…
      L’Espagne a tout gagné depuis quatre ans les Espagnols ont le foot dans la peau…
      Ce soir pour eux c’est de la fierté, du bonheur et de la joie….

      On peut être  » heureux  » pour eux en sachant ce qu’ils vivent et ce qui les attend …

      Tu vas me répondre que le foot c’est pour les veaux c’est ça ?

      Tu crois que je suis  » un veau  » ?

       
      • Mangimaru

        1 juillet 2012 at 23 h 26 min

        Un veau? Il n’y a que toi pour répondre à cette question Zap… Une chose est claire, le football, ainsi que les jeux Olympiques et autres « festivités » du genre ne sont que du spectacle pour occuper les masses, nous détourner de la réalité. Le bateau coule et l’orchestre continue a jouer. Nos « élites » n’ont rien inventées, Panem et Circenses vous vous souvenez? Rien n’a vraiment changé depuis plus de 2000 ans, c’est certainement encore les mêmes qui tirent encore les ficelles…

         
      • emigrdsouche

        2 juillet 2012 at 0 h 23 min

        J’avais pas vu ce post, zapatta.
        J’aime bien le foot, aussi.
        Mais à sa place: très très mineur.

         
      • emigrdsouche

        2 juillet 2012 at 0 h 35 min

        Et si t’es un veau, je veau pas mieux.

         
  19. emigrdsouche

    1 juillet 2012 at 22 h 30 min

    rebonsoir, woah.

     
    • zapatta

      2 juillet 2012 at 0 h 40 min

      @ Mangimaru

      J’ai  » bossé  » assez longtemps dans le milieu du sport et dans le foot pour connaitre  » le revers de la médaille  » les enjeux… la mentalité… les magouilles… le sport-business

      Je pourrais en écrire des pages…

      Cela m’a donné  » un autre regard  » que le spectateur et supporter de base…

      Le Foot , le sport , reste deux de mes passions mais je les vis avec un certain recul qui me fond en autre plus assister aux rencontres de mon club préféré ( j’estime que le jeu proposé ne vaux pas le prix des places )

      Ce soir comme je l’ai dit à emigrdsouche je suis content pour le peuple Espagnol, je sais pour avoir assister à des matchs de Liga ( 1ére division Espagnol ) toute la ferveur qui règne autour du Foot en Espagne

      Pour les  » amateurs de beau jeu  » voir jouer l’ Espagne est un régal, un jeu simple, direct , des joueurs  » normaux  » qui n’ont pas la grosse tête et qui jouent en équipe et qui donnent du bonheur à leurs supporters surtout dans les moments qu’ils vivent et l’avenir qu’ils leur aient réservé …
      C’est cet aspect là que je souligne tout simplement…

      Le reste comme écrit dans votre commentaire je le connais aussi…

      Supprimer le foot en Espagne ou en Italie vous avez  » une révolution  » le lendemain…

      Mais une question vous êtes qui Mangimaru pour m’avoir tutoyé  » d ‘emblée  » ?

       
  20. emigrdsouche

    1 juillet 2012 at 22 h 45 min

    J’y suis allé un peu fort sur la forme, désolé, zapatta.

     
    • zapatta

      1 juillet 2012 at 22 h 55 min

      @ emigrsouche

      Le problème c’est que ça t’arrive  » assez souvent  » et avec ce qui nous attend il va falloir que tu apprennes à  » maitriser tes nerfs  » ;)

      Cordialement

       
      • emigrdsouche

        1 juillet 2012 at 23 h 19 min

        C’est vrai, assez souvent.
        Je serai moins tendu dans quelques mois, si j’ai gain de cause.
        Encore quelques mois avec des sauts d’humeur :(
        Mais ce n’est un problème que pour moi.

         
  21. woah

    1 juillet 2012 at 23 h 20 min

    @emigrdsouche

    Oui, bonsoir et toutes mes excuses ! Une geeko-défaillance passagère…

    Meyssan sert des intérêts, lesquels ? Ceux des « gentils », « des méchants », pour reprendre une référence connue dont un ami réclamait que je répandisse les perles comme celles d’un chapelet à usage sodomite ?

     
    • zapatta

      1 juillet 2012 at 23 h 31 min

      @ emigrdsouche

      Ok je comprends mieux…
      Je connais pas  » la teneur  » de ton problème mais sincèremment je souhaite qu’il se résolve à ton avantage…

      Bonne fin de soirée

       
      • emigrdsouche

        2 juillet 2012 at 0 h 25 min

        Merci, zapatta, ça me touche.

        Bonne nuit à toi.

         
    • emigrdsouche

      2 juillet 2012 at 0 h 18 min

      J’ai des lacunes mais pas celle de la naïveté.
      Je n’ai de soucis que l’objectivité, l’équité, la bonne foi, l’honnêteté.
      Pour toi, serait-ce Thierry Méchant ?
      L’hôpital se foutrait-elle de la charité ?
      Est l’honnêteté intellecuelle de t’arrêter à ce qui est dit, point, même si ça te gratte, fait un effort au lieu de critiquer sa personne.
      Si t’as des arguments à faire valoir sur ce massacre, je t’écouterai.
      Pour en revenir à Mylène:
      sacerdoce contre-informatif => non, sacerdoce informatif.
      Il en a parlé Pupu ?
      Et merci à l’OTAN de nous avoir préservé du communisme, c’est ça ?
      L’OTAN, c’est les gentils ?
      Encore une fois, l’hôpital se foutrait-elle de la charité ?
      Sais tu qui contrôle l’OTAN, qui a créé le système communiste (qui a financé la révolution de 17), qui l’a tué, qui a créé le système capitaliste et qui le tue, maintenant ?
      Comme tu le dis, le monde ne se définit en blanc et noir, prends en vraiment, si tu me le permets, toute la mesure.
      A naïf, naïf et demi
      Quant aux perles, ça ne me regarde vraiment pas, désolé.

       
      • emigrdsouche

        2 juillet 2012 at 0 h 31 min

        Aie l’honn..

         
      • woah

        2 juillet 2012 at 1 h 55 min

        Demain, y fera jour !

         
  22. Libresinfos

    1 juillet 2012 at 23 h 28 min

    François Hollande ne doit pas céder à Angela Merkel

    Le Monde.fr | 27.06.2012 à 19h09 • Mis à jour le 27.06.2012 à 19h09

    Par Jean-Pierre Vesperini, professeur agrégé des facultés de Droit et des Sciences Economiques, membre du Conseil d’Analyse Economique

    François Hollande a axé sa campagne présidentielle sur la nécessité de retrouver la croissance en France comme en Europe. C’est en effet une évidence qui n’est guère contestable.

    Toute la difficulté commence à partir du moment où l’on pose la question de savoir par quels moyens la croissance peut être retrouvée.

    La réponse de Mme Merkel à cette question est simple : la croissance ne peut être retrouvée que par la réduction des déficits publics. A l’appui de son affirmation, elle cite les exemples de différents pays, dont l’Allemagne, où l’on a pu observer simultanément l’accélération de la croissance et la réduction des déficits publics. La simultanéité qu’Angela Merkel observe entre l’accélération de la croissance et la réduction des déficits publics recouvre en effet un lien de causalité. Mais le problème est de savoir quel est le sens de cette causalité : est-ce que c’est la réduction des déficits publics qui engendre la croissance, comme le prétend Mme Merkel, ou est-ce que c’est la croissance qui entraîne la réduction des déficits publics ?

    Le cheminement par lequel la réduction des déficits publics engendre la croissance suppose la vérification d’une multitude de conditions qui sont difficilement réalisées (il faut en particulier que la réduction des déficits provoque la baisse des taux d’intérêt et ensuite que la baisse des taux d’intérêt provoque la hausse des investissements). La réduction des déficits ne crée pas en soi de la croissance comme toutes les politiques menées en Europe depuis plus de deux ans nous le montrent abondamment. En revanche, le lien qui va de la croissance à la réduction des déficits est mécanique et immédiat : la croissance entraîne mécaniquement la hausse des recettes publiques qui réduit immédiatement les déficits publics.

    Par conséquent, François Hollande a raison de placer la croissance en tête des priorités de la politique économique : obtenons d’abord la croissance et la réduction des déficits nous sera donnée par surcroît.

    Pour obtenir la croissance, la politique économique de l’Europe doit suivre deux voies. La première concerne la politique monétaire de la zone euro. Il n’y aura pas de croissance en Europe tant que l’euro sera surévalué comme il l’est aujourd’hui. La première action pour accélérer la croissance de l’Europe consiste donc à mettre en œuvre une politique monétaire aboutissant à une baisse substantielle du taux de change de l’euro. La BCE doit simultanément faire baisser les taux d’intérêt en vigueur dans la zone euro à la fois par la baisse de son taux directeur et par ses interventions sur le marché des dettes souveraines.

    La seconde voie concerne la politique budgétaire. S’il est évidemment faux de croire, selon un keynesianisme mal compris, que les déficits publics favorisent la croissance, inversement il faut cesser de faire de l’annulation des déficits public l’alpha et l’oméga de la politique budgétaire de l’Europe. Nous devons réviser le pacte budgétaire et revenir à la conception raisonnable adoptée au moment de la préparation du Traité de Maastricht qui visait à stabiliser le montant de la dette publique par rapport au PIB. Cet assouplissement de la politique budgétaire doit en particulier permettre le lancement de grands projets européens, non seulement de grands travaux d’infrastructure, mais surtout de grands projets industriels.

    C’est dans ces directions, opposées à celles préconisées par Angela Merkel, que François Hollande doit faire évoluer la politique monétaire et la politique budgétaire de la zone euro, s’il veut que l’Europe retrouve la croissance.

    En fait, le débat qui oppose François Hollande à Angela Merkel n’a que l’apparence d’un débat de politique économique. Il n’est pas à proprement parler une discussion autour des meilleurs moyens de retrouver la croissance. Car si François Hollande a besoin de retrouver la croissance, cet objectif n’est pas le souci prioritaire de Mme Merkel qui ne connaît pas de problème de croissance et d’emploi, mais doit faire face au contraire à des pénuries de main-d’œuvre.

    En réalité, le véritable souci de l’Allemagne est de maintenir l’intégrité de la zone euro parce qu’elle en est la principale bénéficiaire, tout en payant le moins possible pour maintenir cette intégrité. En effet, les mécanismes inhérents au système de l’euro aboutissent, de manière cumulative, à augmenter la compétitivité de l’Allemagne, donc ses excédents extérieurs, et inversement à réduire la compétitivité des autres pays, donc leurs déficits extérieurs. Dans ce système, l’Allemagne ne peut éviter de financer, d’une manière ou d’une autre, les déficits extérieurs des pays déficitaires, soit qu’elle les finance directement, soit qu’elle accorde sa garantie aux prêts que le Fonds Européen de Stabilité Financière leur accorde, soit qu’elle les finance au moyen des crédits que la Bundesbank leur consent par l’intermédiaire de la BCE, qui s’élèvent maintenant au quart du PIB de l’Allemagne.

    Par conséquent, le souci prioritaire de l’Allemagne est aujourd’hui d’arrêter la progression des financements qu’elle accorde aux pays déficitaires et pour cela son but est de réduire leurs déficits extérieurs. Pour réduire leurs déficits extérieurs, le moyen le plus rapide, puisque dans la zone euro on ne peut plus utiliser les dévaluations, consiste à réduire les déficits de leurs finances publiques.

    Telle est la raison pour laquelle Angela Merkel fait de la réduction des déficits publics la priorité des priorités de la politique économique en affirmant avec habileté, mais à tort, que la croissance recherchée par François Hollande sera atteinte par la réduction des déficits publics.

    Le système de l’euro est aujourd’hui parvenu à un point où les intérêts de la France et de l’Allemagne sont devenus inconciliables. La France recherche la croissance, mais l’Allemagne veut la réduction des déficits extérieurs de ses partenaires. L’une ou l’autre devra céder.

    Si Angela Merkel cède en acceptant d’assouplir le pacte budgétaire afin d’accélérer la croissance des pays européens, l’Allemagne devra alors augmenter le financement de leurs déficits extérieurs.
    Si François Hollande cède en acceptant le pacte budgétaire ou toute autre formule d’intégration budgétaire, la France n’obtiendra pas la croissance qu’elle recherche et sera au contraire aspirée dans la spirale dépressive qui a successivement entraîné la Grèce, le Portugal, l’Espagne et l’Italie.

    Dans la confrontation qui l’oppose à Angela Merkel, François Hollande doit avoir présentes à l’esprit deux considérations.
    La première, c’est que la France n’est pas seule, qu’elle peut recevoir le soutien des nombreux pays, en particulier l’Italie et l’Espagne, qui, comme la France, à la différence de l’Allemagne, ont un immense besoin de croissance. La France est la seule puissance qui, avec le concours de ses partenaires, dispose encore de la capacité de s’opposer à l’Allemagne pour l’empêcher d’imposer à l’Europe la politique erronée dont elle est depuis trop longtemps l’inspiratrice.
    La seconde, c’est que les marges de manœuvre de l’Allemagne sont plus faibles que celles de la France. Angela Merkel sait que si son intransigeance devait conduire à une désintégration de l’euro, l’Allemagne aurait beaucoup plus à perdre que la France dans cette désintégration.

     
    • Libresinfos

      1 juillet 2012 at 23 h 42 min

      cet article de propagande économique ne dit pas comment on va fabriquer la croissance bien sur, surtout que la politique de la planche à billets ramenerait de l’inflation voir plus !

       
      • Antilluminati

        2 juillet 2012 at 0 h 08 min

        ouai, ils nous prennent vraiment pour des cons, ou alors j’en suis un bien gros =___=

        la croissance est surtout lier au pouvoir d’achat, ils auront beau réduire les déficits et vu qu’ils licencient et allègent les aides en tout genre pour le faire, forcément le pouvoir d’achat se chute, si les gens n’achètent plus, la croissance ne peut pas revenir, c’est pas croyable d’être aussi enthousiaste dans le mensonge.

        C’est plus de la propagande, j’ai vraiment l’impression qu’ils croient vraiment ce qu’ils écrivent o_o

        De toute manière, tout ce qu’ils font n’a qu’un but, détruire la classe moyenne, et réduire les nation en esclavage, on le voit clairement dans toutes leurs décision.

        Dites, la France a bien mis en gage son or ?
        Si c’est le cas, il reste qui encore en Europe ayant une bonne quantité d’or ?

        Car selon moi, dès que les gros possesseurs auront mis en gage leur jaune, ils déclencheront la chute de l’euro et ramasserons la mise.

        L’euro ne tombera pas avant.

         
  23. Morvan

    2 juillet 2012 at 7 h 51 min

    Nous sommes dans l’ère du mensonge. Rappelez vous les films « western » quand on était gamin et qu’on nous abreuvais à longueur d’antenne. Innocents à l’époque comme peuvent être les gamins nous aimions regarder cela. La mise en condition : les cowboys d’un côté, les indiens de l’autre. Les méchants, les gentils.
    Et si les gentils c’étaient les indiens ?

     
    • lambda

      2 juillet 2012 at 8 h 19 min

      @ morvan
      les « gentils » est aussi le mot utilisé par les juifs pour désigner les peuples non-juifs qui appartiennent à des nations et est employé souvent avec mépris

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Goy

       
  24. alain-06

    2 juillet 2012 at 8 h 55 min

    Quelle saloperie que l’OTAN !
    J’ai honte pour la France.

     
  25. quidam

    2 juillet 2012 at 9 h 21 min

    @Menthalo
    On arrive sur votre 3ème objectif (3260).
    Vous êtes en short? faites attention de pas vous retrouver à poil :-D

     
  26. Le blaireau des Carpettes

    2 juillet 2012 at 9 h 24 min

    Liberté de quoi ? D’expression de quoi ? suffit de discuter en famille, entre amis et lancer un sujet sur l’histoire qu’importe le sujet d’ailleurs. Cela suffit pour entendre le conditionnement merdiatique mis en place depuis des décennies. Lequel ? Mais celui des hébraïques pardi !
    Faut le dire. Ceux ainsi manipulés dans leur pensée, ne se rendent plus compte de la réalité, la rejettent avec force et deviennent violent souvent envers celui qui la dit.
    Le système est au point. Bernay avec Propaganda, Freud et sa clique d’industrieux du cervelet en rut, Pavlov et de sa technique de mise en pratique du conditionnement sur les « animaux », Tchackotine, son gendre et son « Le viol des foules par la propagande politique » et les autres qui grâce au moyen technique et nouveaux merdias comme la télévision élevé cela en industrie planétaire.
    Et vous qui subissez, qui ne pouvaient rien dire au risque de perdre son emploi, de se faire mettre à l’index par son entourage, au point que nous ne dites plus rien, ne faites rien. Si, vous payez, payez vos dettes et la terreur s’empare de vous lorsque l’on vous dit : tu vas tout perdre…

    Nous, nous avons résolu ce problème. Nous diffusons gentiment le livre. O ! cela n’a pas de gloire, cela n’a guère d’impact sur le monde vous vous dites. Et pourtant. Un livre mis en ligne, gratuitement et alors la belle affaire. Oui la belle affaire. Ces livres introuvables, interdits qui causèrent la mort de leur auteur parfois, des des éditeurs, des imprimeurs de leur possesseur ; effectivement cela n’a pas grande valeur. Nous ne voulons rien, ne sommes rien d’autres que l’instrument de propagande de ceux qui ne peuvent plus s’exprimer. Et vous que faites vous ? A part lire, écrire un peu ? Juger vos semblables qui essaie de faire prendre conscience qu’il existe une autre façon de vivre en dehors de la société régit par la Loi moïsiaque ? Qu’attendez-vous ?

    Au fait, il n’y a qu’une chose que nous n’avons pu vraiment diffuser sans de gros ennui et tous ceux qui s’y sont mis ont disparu. Mort d’accident, de maladie rapide et efficace, par la pauvreté, la destruction de leur site, l’argent et les procès. A notre époque, mais vous rêvez diront les artistes du clavier.
    Qu’est-ce donc ? Un remugle sur les « protocols », texte issu d’un chapitre d’un ouvrage en contenant vingt et un ? Sur le Momo des mosquées dont la parole verbale (tiens comme au début du pharisaïsme) est issu des textes d’un hébraïque syriaque ? Sur l’imposture tibétaine et de son soi-disant message d’amour. Il suffit de savoir comment se passe le rituel du Kalachackra pour comprendre l’imposture ? Il s’agit de religion, comme on peut le constater. Mais laquelle ? Le christianisme, pardi ! Ce qui est franchement interdit de diffuser est et sera pour longtemps : « Les sermons de Monseigneur Lebfevre et ses conférences ». Qui nous l’interdit ? Mais la fausse FSSPX qui s’enorgueillit d’avoir des droits d’auteur sur des paroles publiques et dont Monseigneur a autorisé la diffusion sans contre-partie financière. Posez-vous la question : mais qui dirige qui ? Voyez ce qui se passe, les réunions d’Assise qui les a mise en place ? Comprenez qui s’empare du gouvernement du Monde ? Aidez-vous, car le ciel n’a jamais aidez que celui qui s’aidera lui-même. Pas « cédera » à la tentation des mirages mise en place par cette propagande.
    Ecoutez au moins un des sermons de Monseigneur Lebfevre et vous en comprendrez l’importance. OU les trouve-t-on ? Dans son cœur répondront certains, dans la souffrance diront d’autres, dans l’amour de son prochain feront ceux qui ont mis un pas dans la vérité du Christ, chez ceux qui sont d’ignobles païens confirmer et mis à l’index, vous les trouverez certainement plus facilement en ces lieux. Dans la fange ou les ont mis ceux qui ne veulent pas que la vile populace les entendent. Un de ces lieux ou la fausse morale induit au comportement de ne pas aller. Les voies du Seigneur sont vraiment bizarres, vous ne trouvez pas. Continuez à parlez d’oseille, d’or et d’argent comme ceux qui vénèrent Mamon. Nous ont continue à offrir sans contrepartie la vérité de ceux qui ne peuvent plus la dire. Pouvez-vous faire de même ? Sincèrement le pouvez-vous ?

     
  27. Le Gaulois libre

    2 juillet 2012 at 10 h 17 min

    Hommage soit rendu à Thierry Meyssan, il est le noble symbole du journalisme indépendant, libre et courageux.

    Honte à tous ces journaleux de merde si chatouilleux lorsque l’on vient s’en prendre à un membre de leur clique inféodé aux pouvoirs corrompus, mais qui reste bien silencieux, couards et pleutres quand un Thierry Meyssan, par sa conscience professionnelle, met en exergue leur imposture à exercer un profession dont ils se montrent quotidiennement indignes et parfaitement méprisables.

    Il serait temps de faire comparaître les responsables de l’OTAN et des USA (et ses petits Etats acolytes), devant l’équivalent du Tribunal de Nuremberg, pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité tant les faits sont maintenant établis…

    Patience, ceux qui se croient intouchables, finissent toujours là où ils méritent d’être au moment même ou il se croient les plus invulnérables.

     
  28. Sebastien

    2 juillet 2012 at 12 h 58 min

    Merci Monsieur Meyssan de nous rapeller que Bachar el-Assad est un saint homme qui ne veut que le bonheur de son peuple.
    Comme Mouammar Kadhafi, Ben Ali, Kim Jong-il, Kim Jong-eun, Augusto Pinochet, Franco, Benito Mussolini, Hitler et bien d’autres, Bachar el-Assad est un incompris par son peuple…
    Et un peuple qui a la chance d’avoir un si généreux et tout dévoué président devrait le servir ou lieu de tenter de le renverser.

     
  29. quidam

    2 juillet 2012 at 13 h 32 min

    @sebastien
    Je vous suggère de vous informer ailleurs que sur TF1

    Ce n’est peut-être pas un saint mais le peuple est manifestement derrière lui…

    le « peuple » qui tente de le renverser vient peut-être de la propagande? Vous êtes-vous posé la question?
    Souvenez-vous entre autre des « armes de destruction massives » en Iraq.
    Peut-être alors aviez-vous déjà un avis bien tranché?

     
  30. quidam

    2 juillet 2012 at 13 h 35 min

    ou encore…

     
  31. Sebastien

    2 juillet 2012 at 14 h 49 min

    @quidam: Je n’ai pas de télé…

    Certaines personnes pensent que l’élite mondiale et leur sbires internationaux se sont ligués contre les populations afin de leur retirer définitivement leurs libertés et les réduire, à terme, à l’état d’esclavage. Domination et exploitation des individus en passant par un dépeuplement massif en sont les maitres mots.

    Ces personnes doutant de l’humanisme de nos élites, de leur bonnes intentions à l’égard de leurs semblables, sont indexés comme conspirationnistes ou complotistes par les médias.

    Ces termes ont été galvaudés par la presse, et ont donc été plus connu du public, suite aux prises de positions de beaucoup d’internautes, écrivains, pompiers, démolisseurs, ingénieurs, militaires, humoristes, acteurs, scientifiques, etc. remettant en question la version officielle de l’attaque du World Trade Center.

    Cette version officielle est même contestée par les familles des victimes qui se sont regroupées pour demander, à peine perdue, une autre enquête n’écartant pas les éléments décisifs qui ont étés découverts pendant et après cet attentat et qui, selon eux, remettent entièrement en question la version officielle du gouvernement américain. Les médias n’en parlent pas et surtout pas en France. ils seraient bien embêtés de traiter ces familles qui ont perdu leurs proches, de conspirationnistes.

    Les choses avancent quand même 9 ans après avoir traité tout ceux qui doutaient, de complotistes : La Commission sur le 9/11 dit maintenant que la version officielle du World Trade Center était basée sur des faux témoignages et de faux documents…

    La suite ici:

    http://psychopathus.blogspot.de/2010/03/pour-en-finir-avec-les.html

    et

    http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/le-complotisme-est-une-maladie-34631

    et enfin:

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pour-en-finir-avec-les-112385

     
  32. Sebastien

    2 juillet 2012 at 14 h 59 min

    Attention: vidéos truquées…

    Ces vidéos mentent!!!!!!
    Jamais je dis bien jamais Bachar el-Assad ne donnerait l’ordre de tirer sur des civils!

     
    • quidam

      2 juillet 2012 at 15 h 30 min

      Non non vous avez raison il y a bien un massacre de civil en Syrie, les attribuer à Bachar el-Assad c’est autre chose. Ce ne serait pas la première fois que les médias détournent des images en leur faisant prendre le sens qui les arrangent.
      C’est tout de même étrange ces chefs d’Etats qui se mettent tous à tirer sur leur peuple vous ne trouvez pas?

      (au passage: ces vidéos sont censées prouver quoi? j’ai dû passer à coté…)

       
  33. quidam

    2 juillet 2012 at 15 h 41 min

    quant aux « complotistes » cette rhétorique est un classique pour discréditer tout raisonnement qui ne suis pas la voie tracée.
    En ce qui concèrne le Général Clark, c’est un complotiste visionnaire puisqu’il avait prévu des évènement en Syrie dès 2007 :-D

     
  34. Sebastien

    3 juillet 2012 at 9 h 13 min

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 675 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :