RSS

Chaos ou fédéralisme ?

25 juin

Contrairement à ce qui apparaît et ce qui se dit sur les ondes, il n’existe pas vraiment d’accord entre les Allemands et les Français. Tandis que l’Allemagne exige un accord préalable sur l’union politique, les socialistes français martèlent l’union économique à tout prix. Or cela sous-entend que l’Allemagne doit payer. Pourtant il n’y a pas eu de guerre ! Pourtant l’Allemagne n’est pas défaite. Pourquoi donc alors : l’Allemagne paiera ?

En réalité, le fait que chacun n’est pas sur la même longueur d’onde n’est que la démonstration que « leur » Europe est construite non pas sur une union mais une désunion, encore plus manifeste en période de crise car les élections contraignent les candidats de partis dominants à faire quelques promesses, souvent dénuées de tout réalisme.

Cette crise imposées par les marchés, comme l’a exprimé VGE récemment, tend à faire comprendre ceci : les frontières nationales doivent voler en éclats car elles empêchent un chômeur grec d’aller trouver du travail dans un pays encore florissant… statistiquement parlant.

Cette crise imposée par les marchés et poussant les banques à la faillite, doit faire entendre aux populations qu’elles doivent accepter l’intronisation d’un autorité supérieure, une union bancaire, nous propulsant vers un fédéralisme. Ce pouvoir fédéral, va-t-on nous expliquer, pourrait « superviser et recapitaliser les banques en difficulté ».

Mais derrière toutes ces explications et espérances, la question importante n’est pas réglée : qui paiera ?

About these ads
 
119 Commentaires

Publié par le 25 juin 2012 dans Non classé

 

119 réponses à “Chaos ou fédéralisme ?

  1. JEAN

    25 juin 2012 at 11 h 06 min

    « La vérité vous rendra libre »

     
  2. ppradic

    25 juin 2012 at 12 h 28 min

    Bonjour
    Marc Faber, analyste en investissements et entrepreneur suisse

     
    • Clavreul

      25 juin 2012 at 15 h 47 min

       » Mettre la plupart des dirigeants de Bruxelles à la porte. » Mais c’est bien pour cela que la guerre nous pend au bout du nez monsieur Faber !

       
    • oscar

      26 juin 2012 at 8 h 06 min

      Faber n’est qu’ un libéral : pour lui la crise actuelle n’est que la résultante des agissements néfastes de l’Etat providence. Le marché n’est responsable de rien!!!

       
  3. Arguru

    25 juin 2012 at 12 h 42 min

    Problème Réaction Solution…

     
  4. catena

    25 juin 2012 at 12 h 47 min

    l’Europe a ete batie selon la Stratégie des chaines selon François Asselineau,c’est comme dans un immeuble plus y a d’appartements plus il y a de distentions au niveau de la copropriete,diviser pour régner en somme et en plus ça affaiblit les Nations plus fortes…
    quand on sait que c’est les USA et Israel qui veulent dominer le Monde ça interpelle un peu mais bon pour comprendre tout cela pas besoin d’etre une « chetron » mais avoir la bonne grille de lecture merci a l’équipe de LIESI pour leur travail ;)

     
  5. Karina

    25 juin 2012 at 12 h 56 min

     
    • el loco

      25 juin 2012 at 13 h 35 min

      çà je ne crois pas ils en n’ont rien a foutre les politiques qu’ils soit grecs ou autres.
      je crois que celle qui a les pieds sur terre c’est angela.
      Elle a raison de mettre le ola.
      moi je veux que l’on reviennent aux francs que l’on mettent un terme a l’europe et que chacun retourne dans ses frontières.que l’on retrouve notre douanes avec ses taxes ce qui obligera a construire nos propre produits dans notre pays .
      terminé LOMC le FMI et toutes ses conneries.
      le citoyen doit retrouvé sa place dans sont pays.

       
  6. Clavreul

    25 juin 2012 at 13 h 14 min

    Fédéralisme ET chaos.

     
    • phil44

      25 juin 2012 at 14 h 43 min

      Le 5 mai 1992, à la tribune de l’Assemblée nationale, Philippe Séguin décrivait ainsi avec seize ans d’avance ce qui allait se produire en 2008 sous l’effet de la crise financière : « Dès lors que, dans un territoire donné, il n’existe qu’une seule monnaie, les écarts de niveau de vie entre les régions qui le composent deviennent vite insupportables. Et en cas de crise économique, c’est le chômage qui s’impose comme seule variable d’ajustement… »

       
      • Clavreul

        25 juin 2012 at 15 h 22 min

        Vous avez tout à fait raison Phil44, d’ ailleur monsieur Asselineau l’ explique aussi de cette manière. Qu’ à cela ne tienne,  » ils  » vont éssayer de le faire par la force et la destruction.  » Le jour viendra où nos gouvernements devront admettre que l’ Europe intégrée se dresse devant eux, tel un fait accompli, avec ses règles bien établies. Il ne leur restera rien d’ autre à faire que de se soumettre à une administration fédérale unique. Ce sera l’ heure des Etats – Unis d’ Europe. » JEAN MONNET.  » Afin d’ atteindre ce but,  » il sera nécéssaire d’ établir des monopoles gigantesques, des accumulations de richesses colossales, si bien que même les Goyim dépendront quasiment de nous et iront à l’ abîme avec le crédit de leurs gouvernements LE JOUR QUI SUIVRA LA GRANDE BANQUEROUTE POLITIQUE. »  » Les armements. On suggéra de lancer la fabrication d’ armements pour que les Goyim s’ entredétruisent, à une échelle colossale et que finalement  » il n’ y ait plus dans le monde que les masses prolétaires et quelques millionnaires tous dévoués à notre cause,… ainsi qu’ une police et des soldats en nombre suffisant pour assurer la protection de nos intérêts. »  » Quand l’ heure sonnera pour notre seigneur souverain du monde entier d’ être courronné, ces mêmes mains écarteront tout ce qui pourrait se tenir sur son chemin. » MAYER ROTHSCHILD lors d’ une conférence qu ‘il organisa en 1773. Extrait de  » Pawns in the Game, » ouvrage du Commodore William Guy CARR ( 1895 – 1959 ). Nous sommes en plein dedans Phil44.

         
      • Auré

        26 juin 2012 at 6 h 07 min

        Aujourd’hui ca doit arranger pas mal de monde qui ne soit plus là…Comme quoi une bonne crise cardiaque au bon moment à certaine personne, ça enlève une épine du pied à d’autre quelques années après…Je pense aussi à Wim Duisenberg…c’est ballot toute ces morts « naturelle »

        « Wim Duisenberg est mort le 31 juillet 2005 dans sa villa de Faucon dans le Sud de la France. Il a été retrouvé inanimé dans sa piscine. Alertés, les pompiers ne sont pas parvenus à le réanimer. Il s’agit d’une « mort naturelle due à une noyade suite à un problème cardiaque », avait déclaré le procureur de la République de Carpentras, Jean-François Sanpieri. »

        « Philippe Séguin est mort d’une crise cardiaque le 7 janvier 2010, à son domicile parisien, à l’âge de 66 ans. Quelques mois avant sa mort, il n’excluait pas un retour en politique. Sa disparition provoque un vif émoi dans toute la classe politique, qui lui rend un hommage unanime et qui regrette la perte d’un « grand serviteur de l’État »

         
      • quidam

        26 juin 2012 at 16 h 00 min

        « Sa disparition provoque un vif émoi dans toute la classe politique, qui lui rend un hommage unanime »
        Venant de la « classe politique » corrompue au plus haut point ça ressemble plus à une insulte qu’à un hommage !

         
  7. zapatta

    25 juin 2012 at 14 h 22 min

    Espagne: dégradation de banques en vue

    Moody’s va abaisser les notes de l’ensemble des banques espagnoles dans les prochaines heures, a-t-on appris lundi de deux sources financières. « Nous avons été informés que Moody’s abaissera les notes de banques espagnoles à la suite de la dégradation de la note souveraine de l’Espagne en juin », a dit l’une des sources. Une deuxième source a confirmé que l’action de Moody’s interviendrait dans les prochaines heures et que les banques en avaient été informées.

    L’Espagne a formellement sollicité lundi l’aide financière de la zone euro pour renflouer ses banques mais sans préciser le montant des capitaux dont elle a besoin, une démarche qui est loin de répondre à toutes les questions de ses partenaires et des investisseurs. Les prêts passeront par le fonds espagnol d’aide au secteur bancaire. Comme ce dernier est garanti par l’État, l’arrivée éventuelle de 100 milliards d’euros dans ses caisses devrait alourdir la dette publique. En partie à cause du plan d’aide européen, cette dernière pourrait donc avoisiner les 90% du produit intérieur brut (PIB) d’ici à la fin de l’année, contre 70% aujourd’hui.

    REUTERS

     
  8. clo

    25 juin 2012 at 14 h 36 min

    Reçu les Brèves de Liesi ce matin, enveloppe ouverte et recollée avec du gros scotch marron. Ils ont déchiré un côté à moitié et comme ils n’ont pas réussi à l’ouvrir entièrement (trop visible) ils ont ouvert l’autre côté auto-collant et l’ont collé avec un bout de gros scotch marron.. Ils ne se gênet même pas ! Et l’on est qu’à un mois après le passage de Flamby, et de son équipe de la FAF prostituée à qui vous savez ! Je vous laisse imaginer le paysage politique bolchévique qui se profile à l’horizon !

     
    • Clavreul

      25 juin 2012 at 15 h 40 min

       » Notre complot sera révélé, les nations se retourneront contre nous avec esprit de revanche et notre domination sur elles ne sera jamais réalisée. » Albert Pike, Franc Maçon 33°.

       
      • phil44

        25 juin 2012 at 15 h 54 min

        Plus prophétique encore, l’industriel Jimmy Goldsmith tirait au même moment la sonnette d’alarme : qu’adviendra-t-il de l’équilibre social des États européens les plus pauvres quand à la surévaluation chronique de l’euro s’ajoutera, à partir de 1994, le démantèlement du tarif extérieur commun qui, jusqu’alors, protégeait en partie l’Europe de la concurrence de l’Asie à bas salaires ?

        On se souvient de la réponse pleine de morgue faite aux adversaires de la monnaie unique par Jacques Delors, alors président de la Commission européenne : « Changez d’avis ou abandonnez la politique ! » (Quimper, le 28 août 1992)…

        Il est vrai que la campagne du référendum battait alors son plein et que, pour la première fois, ce jour-là le “non” était donné gagnant… Il fallait donc, pour renverser la tendance, présenter le traité comme une assurance tous risques contre la guerre, la misère, et même les maladies infectieuses : « Les microbes, il n’y a pas de frontières pour eux, expliquait Bernard Kouchner, ministre socialiste de la Santé, à Europe 1, le 17 septembre 1992. Avec Maastricht, on va enfin pouvoir se soigner mieux ! »

        Dix-neuf ans plus tard, est-ce vraiment ce que pensent les Grecs qui descendent dans la rue pour protester contre l’effondrement de leur pouvoir d’achat, et les Allemands qui, de plus en plus nombreux, craignent de voir leurs économies englouties dans le puits sans fond de l’aide aux pays du Sud ?

         
  9. Figarofinn

    25 juin 2012 at 15 h 17 min

     
    • ampipeline

      25 juin 2012 at 15 h 50 min

      Merci pour l’info, très explicite !

       
      • Figarofinn

        25 juin 2012 at 16 h 33 min

        Merci à vous !

         
    • jankry

      25 juin 2012 at 18 h 35 min

      @Figarofinn
      n importe nawak!! De quoi ils se plaigent? Leur égo est heurté parce qu Soral les as pas cité!
      C est con ca leur aurai fais de la pub! Le truc c est que si Soral veut publier un truc sur San giorgio il lui demande directement vu que piero San giorgio est membre d E&R! De plus prétendre qu il n a pas écrit ses livres et qu il est mysogyne c est carrément du délire et révele du peu de cerveau disponible des gens de ce site (Attention crash mondial)

       
      • Figarofinn

        25 juin 2012 at 19 h 15 min

        @jankry,

        Soral a été pris en flagrant délit de plagiat par le blog, avez vous bien lu l´article ? Savez vous ce qu´est le plagiat ?
        Le blog n´a pas besoin de Soral pour exister, mais vous semblez bien connaître le blog, que pouvez vous nous en dire ?
        Etes vous membre de ER ? Connaissez vous Soral personnellement ?
        En tous les cas ce n´est pas le blog qui a attaqué ou plagié Soral, mais bien l´inverse. Devraient ils se taire et laisser faire sous prétexte que c´est Soral en personne qui plagie ? Et au non de quoi je vous le demande ?
        Un vol est un vol, non ?
        Même si Piero San Giorgio est membre de ER, il est libre de faire ses conférences quand et où il veut.
        Il n´appartient pas à Soral pour autant, vous comprenez ?
        La question est de savoir pourquoi Soral s´en prend à un petit blog de rien du tout pour le plagier, en tant qu´auteur il devrait en toute logique être capable de publier ces propres articles, non ?
        Utiliser les articles d´autres auteur est tout à fait autorisé, dès lors que la source est précisée, so tel n´est pas le cas, c´est du plagiat ou vol, vous comprenez ?
        Il me semble que Soral ait été heurté parceque quelqu´un d´autre a publié la conférence de Piero San Giorgio.
        Qu´en pensez vous ?

         
      • jankry

        25 juin 2012 at 20 h 39 min

        vraiment rien tellement c est une perte de temps! C est faire toute une histoire pour rien, queud , nibe , nada, peaudballe, Allez l accuser personnellement si vous avez du temps et de l energie a perdre. A propos vs me demander si je sais ce qu est le plagiat? ce serait pas un petit rongeur du sud de la papouasie? désolé j ai seulement appris la langue de Moliere la semaine derniere alors…….;-D

         
      • Clavreul

        25 juin 2012 at 23 h 33 min

        Et puis pourquoi faire cela de cette manière Figarofinn ? pourquoi ne pas vous adressez directement à monsieur Soral au travers de son site ? Monsieur Soral s’ en prend à des petits sites ? Je pense que le travail d’ Alain Soral consiste plus à informer les petits que de s’ en prendre à eux, non ?

         
  10. zapatta

    25 juin 2012 at 15 h 29 min

    La France emprunte 8,385 milliards d’euros à court terme

    25/06 | 15:47

    La France a levé 8,385 milliards d’euros sur des échéances de court terme lors de son émission de bons du Trésor à taux fixe et intérêts précomptés (BTF) de lundi, a annoncé lundi l’Agence France Trésor (AFT), chargée de placer la dette française sur le marché.

    Le Trésor prévoyait d’emprunter entre 7,1 et 8,4 milliards d’euros lors de cette émission qui a suscité une demande des investisseurs entre deux et trois fois supérieure à l’offre. Sur deux des trois lignes proposées les taux sont ressortis en légère baisse.

    Sur la ligne de BTF à 13 semaines et à échéance le 27 septembre, l’AFT a levé 4,695 milliards d’euros à un taux moyen pondéré de 0,056% contre 0,058% lors de la dernière opération comparable le 18 juin.

    Sur la ligne de BTF à 22 semaines et à échéance le 29 novembre, le Trésor a levé 1,494 milliard d’euros, au taux moyen pondéré de 0,104% contre 0,094%, le 18 juin.

    Sur la ligne de BTF à 52 semaines et à échéance le 27 juin 2013, le Trésor a levé 2,196 milliards d’euros, au taux moyen pondéré de 0,177% contre 0,190%, le 18 juin.
    Le règlement sur ces quatre lignes aura lieu jeudi 28 juin, a indiqué l’AFT dans le communiqué.

    AFP

    Pourvu que ça dure….

     
    • Clavreul

      25 juin 2012 at 16 h 01 min

      Voilà comment la France est prisonnière des USA, nos politiques s’ accordent avec ceux des Usa et d’ Israel et de cette manière les agences de notations nous foutent un peu la paix. Nous pouvons donc continuer à emprunter sur les marchés à des taux pas trop élevés pour payer nos retraites et nos fonctionnaires.

       
      • oscar

        25 juin 2012 at 16 h 34 min

        C’est à dire se prostituer pour pouvoir emprunter à des taux supportables?

         
      • Clavreul

        25 juin 2012 at 16 h 50 min

        La politiques n’évolue que selon des rapports de force, au travers de la création de la  » zone euro  » les USA ont pris le contrôle du vieux continent.

         
  11. phil44

    25 juin 2012 at 15 h 57 min

    Le SP a cassé le support des 1315 ( Trader NOE ce matin)

     
  12. zapatta

    25 juin 2012 at 16 h 02 min

    Royal Bank of Scotland embourbé dans un énorme bug informatique

    La plupart des 15 millions de clients du groupe bancaire britannique ont été touchés par ce bug qui a entraîné d’importants retards dans les transactions. Lundi, RBS n’était toujours pas en mesure de préciser le temps qu’il lui faudrait pour les résorber.

    C’est un nouveau coup dur pour l’image du groupe bancaire britannique Royal Bank of Scotland (RBS). Depuis maintenant près d’une semaine, la firme est confrontée à la colère de millions de clients. De fait, un énorme bug informatique, lié semble-t-il à l’installation d’un nouveau logiciel de paiement, empêche depuis jeudi des millions de clients de retirer de l’argent et perturbe les virements automatiques leur permettant de payer factures, emprunts ou salaires.

    Si le problème technique initial a été résolu, il a provoqué d’importants retards dans les transactions, et la banque n’était toujours pas en mesure lundi de dire combien de temps il lui faudrait encore pour les résorber. « Nos agences ont ouvert tôt ce matin et nos lignes d’appel sont ouvertes. Nous vérifions nos systèmes ce matin et parlons aux clients », a juste indiqué un porte-parole, promettant « une mise à jour sur nos progrès plus tard dans la journée ».

    Dans un message publié dimanche soir sur internet, la directrice du groupe pour les services à la clientèle, Susan Allen, se dit pour sa part « prudemment optimiste » sur le fait que les opérations seraient « largement revenues à la normale » lundi, mais avertissait qu’il y aurait encore « des accidents ».

    Plus de 1.000 agences du groupe vont rester ouvertes plus longtemps que prévu lundi, jusqu’à 19H00. Environ 1.200 avaient déjà été ouvertes dimanche matin, une première dans l’histoire du groupe.

    La plupart des 15 millions de clients du groupe ont été touchés, et les réactions de colère se sont multipliées sur internet et dans les médias. Le syndicat Unite a mis en cause lundi les réductions d’effectifs et le recours accru à la sous-traitance chez RBS, estimant que « les défis en termes d’effectifs exacerbent les problèmes auxquels la banque est confrontée.

    RBS, sauvée à grand frais de la faillite en 2008 par le contribuable britannique, a supprimé depuis plus de 30.000 emplois.

    La banque, désormais détenue à plus de 80% par l’Etat et toujours déficitaire, a aussi provoqué la polémique récemment à cause des émoluments de ses dirigeants. Sous la pression politique et de l’opinion publique, le président du conseil d’administration, puis le directeur général avaient dû renoncer à leurs bonus.

    AFP

    Un simple  » bug informatique  » ? à suivre… :)

     
  13. Clavreul

    25 juin 2012 at 16 h 14 min

    L’ ére post – étasunienne par Imad Fauzi Shueidi, ( Voltaire net. org ). Voilà un point de vue très intéressant.

     
  14. Korrigan

    25 juin 2012 at 16 h 26 min

    Wall Street ouvre en baisse anxieuse pour l’Europe.
    Les Bourses européennes creusent leurs pertes, nerveuses…

    (Boursorama)

    Proposition d’adjectifs pour les jours prochains :
    Fébriles, convulsives, craintives, inquiètes, tourmentées, angoissées.

    Pour les semaines suivantes => chacun selon sa perception de la situation économique mondiale.

     
  15. quidam

    25 juin 2012 at 16 h 40 min

     
    • zapatta

      25 juin 2012 at 17 h 11 min

      Crédit Agricole : informe ses clients

      (Boursier.com) — A la suite de ces changements de notation, Crédit Agricole informe ses clients ayant accepté de souscrire à l`Emprunt Crédit Agricole SA 4%, juin 2012 / juin 2021 (code ISIN FR0011261080), qu`ils disposent du droit de retirer leur acceptation, jusqu`au 26 juin 2012 inclus.

      Moody`s a annoncé le 21 juin 2012 qu`elle dégradait la note long terme de Aa3 de Crédit Agricole SA à A2 avec une perspective négative et qu`elle affirmait sa note court terme à Prime-1. Standard & Poor`s a annoncé le 15 juin 2012 qu`elle maintenait les notes LT et CT du Crédit Agricole à A/A-1 avec une perspective stable. Fitch Ratings a annoncé le 12 juin 2012 avoir maintenu la note long terme A+ du Crédit Agricole mais modifié sa perspective de stable à négative.

       
  16. zapatta

    25 juin 2012 at 16 h 43 min

    La Grèce secouée par un séisme

    Un séisme de magnitude 5 a été enregistré lundi en Grèce au large de l’île de Rhodes en mer Egée, selon l’Institut national de géophysique, sans que les autorités ne fassent état dans l’immédiat de victimes ou de dégâts. La secousse tellurique, qualifiée de « forte », a été enregistrée à 13H05 GMT à 488 km dans le sud-est d’Athènes et à 62 km au large de Rhodes, selon la même source.

    La Grèce subit fréquemment des séismes, le plus grand nombre en Europe. Samedi un tremblement de terre de 4,8 s’est produit à quelque 150 km à l’ouest d’Athènes, en Péloponnèse, sans faire de victimes ou de dégâts.

    AFP

     
  17. zapatta

    25 juin 2012 at 17 h 09 min

    À moins que ce ne soit résolu dans les trois jours suivants, alors j’ai peur que le sommet puisse se révéler être un fiasco. Cela pourrait vraiment être fatal : Soros donne aux Européens trois jours pour réagir

    C’est le peu de temps que donne le milliardaire américain aux dirigeants du Vieux continent pour trouver une solution au problème de la dette.

    Le légendaire spéculateur George Soros donne trois jours aux Européens pour résoudre les problèmes économiques qui minent leur continent. Parmi les mesures phares proposées par Soros lors d’un entretien avec Bloomberg, figure la création d’un fonds européen de dette.

    Le milliardaire américano-hongrois milite également pour une forme d’union bancaire. Il souligne qu’une autorité de régulation globale devrait être créée. Elle serait capable de lever de la dette sur les marchés dans de bonnes conditions.

    Avec un air inquiet, Soros a souligné que si le sommet de cette semaine n’accouchait d’aucune mesure concrète, cela serait dangereux. En effet, selon lui, cela signifierait que la Grèce pourrait sortir de la zone euro sans qu’un pare-feu ait été mis en place auparavant.

    «Il est très difficile de savoir comment la Grèce peut remplir les objectifs fixés. Les allemands ne sont pas prêts à modifier les conditions. Il faut se préparer à ce que la Grèce soit sortie de l’euro» a expliqué George Soros.

    http://www.bloomberg.com/news/2012-06-24/soros-pushes-eu-to-start-joint-debt-fund-or-risk-summit-fiasco.html

     
    • Clavreul

      25 juin 2012 at 18 h 01 min

       » La politique est l’ ensemble des procédés par lesquels des hommes sans prévoyance mènent des hommes sans mémoire. » Jean Mistler ( 1897 – 1988 ), auteur et homme politique français.

       
    • oscar

      26 juin 2012 at 8 h 15 min

      Soros et ses semblables ne font que répéter les vieilles rengaines : puisque l’Europe a échoué, il faut plus d’Europe, autrement dit il faut plus de fédéralisme face à la crise de l’Euro avec à la clé la destructions des Etats nations du vieux continent avec en plus plus de dictature imposée aux peuples par la fortune anonyme et vagabonde. C’est le credo des euro mondialistes de son espèce. Il n’y a rien de nouveau dans les déclarations de ce type.

       
  18. BA

    25 juin 2012 at 17 h 27 min

    Lundi 25 juin 2012 :

    « Quand je pense au sommet du 28 juin, je crains qu’une fois encore, nous nous attachions trop aux différentes manières de partager la dette », a dit Angela Merkel lors d’une conférence à Berlin.

    « La mutualisation des dettes au sein de la zone euro ou la création d’un fonds de rédemption seraient inconstitutionnelles », a-t-elle ajouté.

    « Je considère en outre que ce partage du fardeau des dettes et cette mutualisation des dettes seraient économiquement erronés et contre-productifs », a-t-elle dit.

    Chypre fait appel à l’aide européenne.

    « Chypre a fait officiellement appel à l’aide européenne aujourd’hui », a annoncé le gouvernement chypriote par communiqué.

    « L’objectif de cette demande d’aide est de contenir les risques pour l’économie chypriote », explique le gouvernement, notamment ceux liés « à la forte exposition des banques du pays à l’économie grecque ».

    Chypre aura recourt également à un emprunt de 3 à 5 milliards d’euros réalisé auprès de la Russie.

    Il s’agit du deuxième pays à faire à l’aide européenne ce lundi, après l’Espagne ce matin.

    A terme, cinq pays de la zone euro bénéficieront, avec ces deux nouveaux États, de l’aide européenne (Grèce, Irlande, Portugal, Espagne, Chypre).

    (Dépêche Reuters)

    Les Bourses européennes ont clôturé lundi en forte baisse, les marchés étant nerveux et inquiets à quelques jours d’un sommet européen censé apporter un début de réponse à la crise de la dette souveraine en zone euro.

    Paris a perdu 2,24 %, Londres a perdu 1,14%, Francfort a perdu 2,09%, Milan 4,02%, Madrid 3,67% et Athènes 6,84 %.

    L’indice Stoxx des banques (-3,02%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, les financières étant fortement corrélées au aléas de la crise de la dette en zone euro.

    « Il y a une grande nervosité sur le marché à l’approche du sommet européen de la fin de semaine. Il y a un gros consensus négatif sur le déroulé des opérations. Les investisseurs craignent que ce soit une nouvelle fois une déception », explique un analyste financier basé à Paris.

     
    • Clavreul

      25 juin 2012 at 18 h 17 min

       » Le système bancaire moderne fabrique de l’ argent à partir de rien. Ce procéssus est peut – être le tour de dextérité le plus étonnant qui fut jamais inventé. La banque fut conçue dans l’ iniquité et est née dans le pêché. Les banquiers possèdent la Terre. Prenez la leur, mais laissez – leur le pouvoir de créer l’ argent et, en un tour de mains, ils créeront assez d’ argent pour la racheter. Ôtez – leur ce pouvoir, et toutes les grandes Fortunes comme la mienne disparaîtront et ce serait bénéfique car nous aurions alors un monde meilleur et plus heureux. Mais, si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage laissez donc les banquiers continuer à créer l’ argent et à contrôler les crédits. » SIR JOSIAH STAMPS, directeur de la banque d’ Angleterre 1928 – 1941, réputé 2 ème Fortune d’ Angleterre à cette époque.

       
      • byeuro

        25 juin 2012 at 19 h 05 min

        Bonsoir Clavreul,
        Je voulais juste de dire que j’adore tes articles.
        Bonne soirée.

         
      • Clavreul

        25 juin 2012 at 19 h 13 min

        Merci byeuro, ça fait plaisir.

         
      • ylan

        25 juin 2012 at 23 h 54 min

        Ils sont surtout de la chance de tenir les politiciens et l’Armée.

         
  19. zapatta

    25 juin 2012 at 17 h 35 min

    Grèce: Rapanos renonce aux Finances

    Le président de la Banque nationale de Grèce Vassilis Rapanos, nommé il y a quatre jours ministre des Finances du nouveau gouvernement de coalition d’Antonis Samaras, renonce à assumer ce portefeuille pour des raisons de santé. Au lendemain de sa nomination, Vassilis Rapanos, 64 ans, avait été hospitalisé d’urgence pour des douleurs à l’estomac avant même d’avoir pu prêter serment.

    AFP

    No comment….

     
  20. Dies Irae

    25 juin 2012 at 19 h 00 min

    @zapatta

    « no comment »

    Ben justement, moi j aimerai bien que ce Rapanos commente un peu… quelle lacheté !

     
    • quidam

      25 juin 2012 at 19 h 12 min

      @Dies irae
      selon certaines sources il aurait dit : »blurp gloc plash bloup bloup » mais la traduction n’est pas encore parvenue :-D

       
      • realinfos

        25 juin 2012 at 19 h 45 min

        Il a juste était vomir après avoir vu les chiffres,d’où les douleurs à l’estomac…. :)

         
      • Dies Irae

        25 juin 2012 at 23 h 08 min

        @Quidam
        certainement un truc qui reste coincé au fond du gosier…. l honneur ou un truc comme ca…

         
  21. quidam

    25 juin 2012 at 19 h 08 min

    qui a dit que les catcheurs étaient tous des crétins? ;-)

    Un début d’éveil des consciences?

     
    • Clavreul

      25 juin 2012 at 19 h 52 min

      Lino Ventura était un catcheur, et quel bonhomme !

       
      • Usum

        26 juin 2012 at 7 h 18 min

        Ce n’était pas plutôt boxeur…???

         
      • Clavreul

        26 juin 2012 at 12 h 58 min

        CATCHEUR.

         
      • emigrdsouche

        26 juin 2012 at 19 h 29 min

        Lutteur et catcheur, dans le combat, toujours :)

         
  22. Arguru

    25 juin 2012 at 19 h 13 min

    Pourquoi mon ancien commentaire n’a-t-il pas été validé ?

     
  23. byeuro

    25 juin 2012 at 20 h 06 min

     
  24. Nonolexpat

    25 juin 2012 at 20 h 31 min

    ALERTE NEWS

    Germany agrees to referendum over controversial EU banking union in move that increases pressure for British vote
    Finance Minister agrees integration could only go ahead with ‘yes’ vote
    Britain on collision course with Brussels over the plan
    By KIRSTY WALKER
    PUBLISHED: 19:11 GMT, 25 June 2012 | UPDATED: 19:11 GMT, 25 June 2012

    Bon si le pere schlaubel propose ça et que ce n est pas dementi dans les heures qui viennent

    alors on peut etre sûr que la messe est dite et que l allemagne est OUT!!! et l euro est mort

    les citoyens allemands n attendent que ça et auf widersen eurodemerde

    pourvu que ce soit vrai cette fois ci croisons les doigts

     
    • zapatta

      25 juin 2012 at 20 h 54 min

      @ Nonolexpat

      C’est quoi votre source ?

      Merci

       
  25. lodela971

    25 juin 2012 at 20 h 59 min

     
    • Clavreul

      25 juin 2012 at 23 h 40 min

      Dans la lettre de Menthalo du 26 mai :  » Nouvelle glissade de l’ euro en perspective. » J’ avais pris la défense des Jésuites et je m’ étais senti un peu seul. Je remercie l’ historienne Marion Sigaut de son intervention.

       
      • emigrdsouche

        25 juin 2012 at 23 h 58 min

        J’ai appelé Marion pour te soutenir.

         
      • emigrdsouche

        26 juin 2012 at 0 h 02 min

        Clavreul, t’as des infos sur la trajectoire de la naine brune dont parle Imotus en page précédente ?
        De ce que j’ai pu glanner elle aurait franchis le plan de l’écliptique…

         
  26. nee

    25 juin 2012 at 20 h 59 min

    J’ai un ami pour casser son PEL a du envoyer deux lettres recommander et plusieur coup de telephone pour faire transferer l’argent sur son compte courant, apres l’avoir debloquer. Jusque que la rien. Pour recuperer son argent et le transferer sur son compte courant. Il a du ecrire une lettre au procureur de la republique. Et a ce moment il a pu recuperer son argent, a mon avis il a du prendre un avocat pour lui ecrire la lettre. J’ai douter souvent des temoignages sur les divers problemes recontrer par les gens. J’ai ete stupefais par son temoignage, et sachant qu’il ne mentira sur ce genre de probleme. Vous imaginer ecrire au procureur de la republique pour recuperer votre argent.

     
    • Clavreul

      25 juin 2012 at 22 h 43 min

      J’ espère que l’ auteur de l’ intervention :  » Bulletin météo  » du 21 juin sur ce site aura l’ occasion de vous lire nee, quand à moi je ne suis absolument pas étonné.

       
  27. Nico de Paris

    25 juin 2012 at 21 h 12 min

    Il manque aussi le volet de l’immigration invasion qui est encore pire que le fédéralisme européen !!!

     
  28. Nonolexpat

    25 juin 2012 at 21 h 15 min

    @zapatta

    Germany agrees to referendum over controversial EU banking union in move that increases pressure for British vote
    Finance Minister agrees integration could only go ahead with ‘yes’ vote
    Britain on collision course with Brussels over the plan
    By KIRSTY WALKER
    PUBLISHED: 19:11 GMT, 25 June 2012 | UPDATED: 19:11 GMT, 25 June 2012

    Read more: http://www.dailymail.co.uk/news/article-2164542/Germany-agrees-referendum-controversial-EU-banking-union-increases-pressure-British-vote.html#ixzz1yppQrlKK

    le daily mail

     
    • zapatta

      25 juin 2012 at 21 h 37 min

      @ Nonolexpat

      Le daily mail…. vous avez pas  » une source  » plus sérieuse ? que ce tabloïd rosbeef ?

       
  29. Nonolexpat

    25 juin 2012 at 21 h 16 min

    dslé d je n avais pas vu votre lien reponse à zapatta

     
  30. byeuro

    25 juin 2012 at 21 h 22 min

     
  31. byeuro

    25 juin 2012 at 21 h 36 min

     
  32. byeuro

    25 juin 2012 at 21 h 55 min

    Banques de détail anglaise :
    * NATWEST hier,
    *RBS aujourd’hui cela fait beaucoup.

    Officiellement, c’est un gros Bug informatique.
    http://www.guardian.co.uk/business/2012 … sfeed=true

    http://www.20minutes.fr/economie/960075-banque-rbs-prises-enorme-bug-informatique

    http://www.boursorama.com/actualites/la-banque-rbs-aux-prises-avec-un-enorme-bug-informatique-2bd9a1fe7c012cfc41b6a370eda0ea2d

    On comprend mieux Quelles en sont les raisons ?

    http://economic-research.bnpparibas.com/Views/DisplayPublicationPDF.aspx?type=document&IdPdf=19762

    http://auxinfosdunain.blogspot.fr/2012/06/les-banques-anglaises-auraient-encore.html

    Pourtant La City relativise les dégradations de notes de banques britanniques par Moody’s

    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/c0113ba6-f10f-11e0-b0e5-8d86f17ea0aa%7C1

    Est-ce par ce que le gouverneur de la Bank of England, Mervyn King a promis de sortir la lance à incendie à coup de Cent milliards de livres pour les banques britanniques

    http://fr.finance.yahoo.com/actualites/cent-milliards-livres-banques-britanniques-071130946.html

     
  33. Nonolexpat

    25 juin 2012 at 22 h 05 min

    @zapatta

    il est vrai qu ils avancent un peu vite en besogne semble-t-il

    mais ça revient sur la table en allemagne; ils l évoquent , pas d affirmation officielle dans la presse teutone de wolfgang schauble

    spiegel aujourd hui

    25/06/2012

    Débat sur ​​le référendum
    Dans la crise de l’euro plus de puissance et plus est transféré de Berlin à Bruxelles. Le ministre des Finances Schäuble s’attend à ce que ce sera donc un référendum sur la politique européenne – à l’échelon fédéral serait une nouveauté absolue. Comment réaliste est l’avance? Et quand il peut être si loin?

    Berlin – L’idée est ancienne, mais la mise en œuvre serait une nouveauté absolue en Allemagne: la Croix-parti supporters sont de plus en plus un référendum sur la réforme du Traité européen. Ministre fédéral des Finances , Wolfgang Schäuble, (CDU), a dit SPIEGEL qu’il croit qu’un référendum « pourrait venir plus tôt que je n’aurais pensé quelques mois. » L’ancien ministre des Finances SPD Peer Steinbrück organise un référendum dans les deux ans possibles. « Q

     
  34. emco

    25 juin 2012 at 22 h 14 min

    A Menthalo,

    Tu as raison ils nous reste 24 à 48H avant un effondrement généralisé en Europe.
    Ce jour! bourse de Milan 35 valeurs suspendu de cotation, les bancaire au bas mot vall 0,35 ct€, Madrid cotation suspendu pour certaine valeurs……pas bon du tout.
    Et surtout n’oubliais jamais vous vivez le plus grand transfert de dettes privée en dette public…bravo les banquiers a charge de revanche.

     
    • zapatta

      26 juin 2012 at 0 h 10 min

      @ emigrdsouche

      Bonsoir

      Pour moi à mon humble avis on se dirige vers  » un Euro du Sud et un Euro du Nord  »
      Mais j’ai l’impression que ça part dans tous les sens et que l’on est pas au bout de nos surprises …

      Qu’en penses tu ?

       
      • emigrdsouche

        26 juin 2012 at 0 h 49 min

        Bah ce que j’en pense, euuuuuuuuh ! T’es dur avec moi :)
        Maintien de l’Euro, Sud, Nord, retour au monnaie nationale, j’en sais fichtre rien.
        Ce que je crois pouvoir dire:
        - l’Euro a été créé pour asphixier et annihiler durablement le potentiel de puissance de l’Europe continental aux bénéfices des anglos-saxons;
        - l’Allemagne joue un double-jeu, son avenir est à l’Est, avec les russes (accord sur le gaz, très très important !);
        - l’Allemagne a réussi son unification grâce à l’Euro;
        - la réunification est achevée…
        - le fédéralisme ne se fera pas;
        - l’Allemagne ne prendra jamais les rènes de l’Europe;
        - la Russie rejoindra le bloc Européen par des accords sur l’énergie suite au changement brutal du climat et aux gros bordel au moyen-orient.

        L’Euro va exploser.

         
  35. michel

    25 juin 2012 at 23 h 05 min

    Tiens, « Moody’s abaisse d’un à quatre crans la note de 28 banques espagnoles » (afp)

     
  36. BA

    25 juin 2012 at 23 h 13 min

    Lundi 25 juin 2012 : le journal « Der Spiegel » est un grand magazine d’enquêtes et d’investigation allemand, de tendance centre-gauche.

    Dans son dernier numéro, « Der Spiegel » annonce la couleur dès le dessin de sa première page : l’effondrement de l’euro.

    Imaginer l’impensable.

    Les conséquences désastreuses de la fin de l’euro.

    Comme la crise de la dette s’aggrave en Espagne et en Italie, les experts financiers mettent en garde contre les conséquences catastrophiques de la disparition de l’euro : la destruction de milliers de milliards d’actifs, et des niveaux record de chômage, même en Allemagne.

    Il n’y a pas si longtemps, Mario Draghi propageait la confiance et la bonne humeur. « Le pire est passé », avait déclaré le patron de la Banque centrale européenne (BCE) au journal allemand Bild il y a quelques semaines. La situation dans la zone euro était « stabilisée », avait déclaré Draghi, et il ajoutait : « La confiance des investisseurs est de retour. » Et parce que tout semblait être sur la bonne voie, Mario Draghi avait même accepté comme cadeau de certains journalistes un casque à pointe prussien. Hourra.

    La semaine dernière, cependant, il n’était pas aussi heureux sur les photos prises en face d’un cercle bleu et d’étoiles jaunes, à l’intérieur du siège de la BCE à Francfort, où il était en train de féliciter les gagnants d’un concours étudiant. Il sourit, serra la main et remis des certificats et des médailles. Mais ce qu’il avait à dire à ses auditeurs ne sonnait plus du tout de façon optimiste. Au lieu de cela, Mario Draghi semblait profondément préoccupé et il a même affiché un air de découragement. « Vous êtes la première génération qui a grandi avec l’euro et qui n’est plus familiarisée avec les anciennes monnaies nationales, » a-t-il dit. « J’espère que nous n’allons pas en faire l’expérience à nouveau. »

    Le fait que le patron de la BCE ne soit plus disposé à exclure un retour aux anciennes monnaies nationales montre combien la situation est grave. Jusqu’à récemment, il a été considéré comme un signe de la rectitude politique de ne même pas envisager la possibilité d’un effondrement de l’euro. Mais maintenant que le différend a dégénéré concernant la monnaie en Europe, l’inconcevable devient concevable, à tous les niveaux de la politique et de l’économie.

    Effondrement de la monnaie : un «scénario très probable».

    Les experts en investissement à la Deutsche Bank estiment maintenant que l’effondrement de la monnaie commune est «un scénario très probable». Les entreprises allemandes se préparent à la possibilité que leurs contacts d’affaires à Madrid et Barcelone pourraient bientôt payer avec des nouvelles pesetas. Et en Italie, l’ancien Premier ministre Silvio Berlusconi envisage de baser sa nouvelle campagne électorale, peut-être cette année, sur le retour à la lire italienne.

    Rien ne semble plus impossible, pas même un scénario dans lequel tous les membres de la zone monétaire diraient adieu à l’euro, et accueilleraient à nouveau le florin, le deutsche mark et la drachme.

    Ce serait un rêve pour les politiciens nationalistes, et un cauchemar pour l’économie. Tout ce qui a été écrit ensemble dans les deux décennies de l’histoire de l’euro devrait être soigneusement déchiré. Des millions de contrats, de relations d’affaires et de partenariats devraient être réévalués, alors que des milliers d’entreprises auraient besoin de protection contre la faillite.

    Toute l’Europe plongerait dans une profonde récession. Les gouvernements, qui seraient obligés d’emprunter des milliards supplémentaires pour répondre à leurs besoins, seraient confrontés à un choix entre deux options peu attrayantes : soit augmenter considérablement les impôts, soit imposer des charges financières à leurs citoyens sous la forme d’une inflation plus élevée.

    Un scénario d’horreur devenu une réalité, une perspective si effrayante qu’elle doit convaincre tous les leaders européens de rechercher un consensus aussi rapidement que possible. Mais il est impossible de parler de consensus aujourd’hui. Au contraire, comme la crise économique s’aggrave dans le sud de l’Europe, les désaccords entre les gouvernements sont de plus en plus importants.

    Les Italiens et les Espagnols veulent que l’Allemagne émette des garanties plus fortes pour leurs dettes. Mais les Allemands ne sont prêts à le faire que si tous les pays membres de la zone euro transfèrent plus de pouvoir à Bruxelles – une mesure que les États européens du Sud, pour leur part, ne veulent pas prendre.

    La santé du patient se détériore.

    La discussion a tourné en rond pendant des mois, ce qui explique pourquoi les pays débiteurs du continent n’inspirent plus confiance, tant chez les marchés financiers internationaux que chez leurs citoyens. Peu importe ce que les politiciens européens prescrivent comme médicament, l’état de santé du patient ne s’améliore pas. En fait, il ne fait que s’aggraver.

    Pendant des semaines, les investisseurs et les experts exigeaient une solution à la crise bancaire espagnole, de préférence sous la forme d’une injection de liquidités par les deux fonds de sauvetage basés au Luxembourg, le Fonds européen de stabilité financière (FESF) et le Mécanisme européen de stabilité (MES). Lorsque Madrid a finalement décidé de demander ce qui pourrait finalement s’élever à près de 100 milliards d’euros (125 milliards de dollars), les experts se sont rendu compte que cela ferait passer la dette publique de l’Espagne de 70 à 80 % du PIB. En conséquence, les taux d’intérêt ont commencé à augmenter au lieu de baisser.

    L’expérience de ces derniers jours décrit le dilemme subi par les politiciens européens qui tentaient de sauver l’euro : une mesure qui était destinée à fournir des secours n’a fait qu’exacerber le problème.

    La même chose s’est produite avec la proposition suivante, qui date de la semaine dernière. Le Premier ministre italien Mario Monti a demandé que les fonds de sauvetage européens puissent intervenir en faveur de l’Espagne et de l’Italie pour faire baisser leurs coûts d’emprunt.

    Mais cette proposition aurait permis à Mario Monti et à son homologue espagnol, Mariano Rajoy, d’éviter de se soumettre à un programmes de réformes. Ils préfèrent avoir l’argent sans conditions. Mais le gouvernement allemand n’est pas disposé à accepter cette proposition, qui mène l’Europe dans une impasse. En outre, les ressources des fonds de sauvetage sont limitées. Bien que les fonds de sauvetage basés au Luxembourg ont encore plus de 600 milliards de dollars en ressources non engagées, il est clair que l’argent serait épuisé rapidement si ce que les experts croient maintenant inévitable arrive, à savoir que non seulement le secteur bancaire espagnol, mais aussi l’ensemble du pays exigeait un plan de sauvetage. Les fonds de sauvetage seraient complètement surchargés si l’Italie avait également besoin d’aide.

    Même la BCE a largement épuisé ses ressources.

    Jusqu’à présent, les défenseurs de l’euro ont été en mesure de recourir à des fonds massifs de la BCE, si nécessaire. Quand les choses se dégradaient, la BCE pouvait injecter de nouveaux fonds dans le marché.

    Mais maintenant, même la BCE a largement épuisé ses ressources. Elle a déjà acheté tellement de dette souveraine des pays en difficulté que toute menace supplémentaire causerait une explosion des taux d’intérêt, au lieu de les faire baisser. Dans le même temps, le conflit entre l’Europe du Nord et l’Europe du Sud au sein du Conseil des gouverneurs s’envenime. La semaine dernière, le gouverneur de la banque centrale de l’Espagne a réussi à convaincre la BCE d’assouplir ses règles pour permettre aux banques espagnoles d’utiliser des garanties encore plus faibles qu’auparavant en échange d’argent emprunté auprès de la BCE. Cela pourrait déclencher un clash avec les banquiers centraux des pays donateurs, qui sont réticents à regarder les risques dans le bilan de la BCE continuer à croître.

    En effet, les dirigeants européens cherchent à sauver l’euro dans une course contre la montre. La question est de savoir si l’économie dans le sud de l’Europe va récupérer avant que les outils des sauveteurs soient épuisées, ou si il sera trop tard au moment où la reprise arrivera. C’est une question de croissance de l’économie, mais aussi de caractère. Les Espagnols et les Italiens sont-ils prêts à affronter les réformes et les difficultés ? Et les pays donateurs du Nord sont-ils prêts à fournir une assistance et à faire des sacrifices ?

    Ce ne sera pas suffisant, disent de nombreux experts. En conséquence, le monde est en train d’imaginer l’impensable : la sortie de plusieurs pays d’Europe du sud de l’union monétaire, ou peut-être même l’effondrement généralisé de la zone euro. Il n’est pas facile de prévoir comment une telle tornade aurait une incidence sur l’économie mondiale, mais il est clair que le dommage serait immense.

    http://www.spiegel.de/international/europe/fears-grow-of-consequences-of-potential-euro-collapse-a-840634.html

     
  37. zapatta

    25 juin 2012 at 23 h 34 min

    Moody’s dégrade 28 banques espagnoles

    L’agence abaisse de un à quatre crans leur note de long terme.

    Moody’s a annoncé lundi avoir abaissé les notes de 28 banques espagnoles, le jour même où Madrid a officialisé sa demande d’aide à la zone euro pour renflouer ses banques.

    « Cette décision fait suite à l’affaiblissement de la qualité du crédit du gouvernement espagnol, comme le reflète l’abaissement le 13 juin de la note » d’endettement de long terme de l’Espagne de trois crans, à « Baa3 », juste au dessus de la catégorie « spéculative », explique le communiqué.

    L’agence de notation a précisé que ces déclassements faisaient suite à sa décision de dégrader la note souveraine de l’Espagne de trois crans, de « A3 » à « Baa3 » le 13 juin.

    Celle de Santander passe ainsi de « A3 » à « Baa2, celle de BBVA de « A3 » à « Baa3 » et celle de Bankia de « Baa3 » à « Ba2 », cette dernière étant ainsi reléguée en catégorie spéculative.

    Moody’s a déclaré qu’elle examinerait l’impact de la recapitalisation à venir sur la qualité du crédit des banques.

    REUTERS)

    Pour voir  » l’ensemble des dégradations  » de Moody’s :

     
  38. Steve

    26 juin 2012 at 2 h 48 min

    Vous pensez encore que l’or va monter ? ou va se faire descendre ?!…..

     
  39. Figarofinn

    26 juin 2012 at 7 h 35 min

    « Lettre à François Hollande sur les pauvres qui meurent dans les rues »

    http://attention-crash-mondial.blogspot.de/2012/06/lettre-francois-hollande-sur-les.html

     
  40. Gio

    26 juin 2012 at 7 h 43 min

    Les rats vont commencer à quitter le navire et laisser la populace s’entre-tuer…

    Une société autrichienne a conçu ce qu’elle espère être la prochaine mode chez les millionnaires : une « île » flottante artificielle, proposée au prix de 5,2 millions d’euros, a déclaré hier le fondateur de l’entreprise.

    Mesurant 20 mètres sur 37 mètres, l’ »Orsos Island » ne dispose pas de moteur mais peut jeter l’ancre où bon il semble à ses propriétaires puis être remorquée vers un autre site à l’autre bout du monde s’ils le souhaitent, a expliqué l’entrepreneur Gabor Orsos. « L’intérêt a été massif dans le monde entier, de l’Australie aux Etats-Unis et à la Chine. Nous avons déjà les premières pré-commandes et nous avons des acheteurs potentiels venant d’Australie la semaine prochaine », a ajouté l’entrepreneur.

    L’île, dont les zones extérieures peuvent être plantées de palmiers ou autres plantes, est respectueuse de l’environnement et autonome en matière énergétique, grâce à des éoliennes et des panneaux solaires. Douze personnes peuvent y vivre confortablement, en plus de l’équipage, sur une surface habitable totale de 1000 mètres carrés.

    La seule difficulté est que pour l’instant aucune « île » n’a encore été produite et lorsque la production débutera, ce sera en Slovaquie, qui ne dispose pas d’accès à la mer. Gabor Orsos prévoit que les premiers produits finis seront prêts dans 18 à 24 mois. Ils rejoindront la mer Noire en descendant le Danube, pour ensuite rejoindre la destination choisie par leurs propriétaires.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/26/97001-20120626FILWWW00347-une-ile-flottante-pour-millionnaires.php

     
    • lambda

      26 juin 2012 at 9 h 07 min

      @ Gio
      pour moi c’st une info « bateau » :) pour ne pas dire bidon
      Le nom de OROS est l’anagrame de SOROS
      Imaginez vous des richissimes people vivre sur 740m2?

       
      • Gio

        26 juin 2012 at 10 h 37 min

        Et quand je pense que je vis dans 35m2 avec un crédit immobilier considérable qui tombe chaque début de mois…

         
    • gwendoline1

      26 juin 2012 at 9 h 43 min

      @Gio
      « les rats vont commencer à quitter le navire et laisser la populace s’entre-tuer.. »

      je me disai la même chose pour le jour où les élites iront dès lors qu’ils trouveront
      une planète « habitable »

       
  41. quidam

    26 juin 2012 at 9 h 13 min

    Eglise, Lumières, Humanisme, Jésuites etc. Un point de vue qui devrait faire débat entre ceux qui regarderont cette conférence ;-) J’avoue pour ma part de grosses lacunes historiques, je ne me prononcerai donc ni pour ni contre mais le discours est intéressant pour les questions soulevées:

     
  42. Michèle DRAYE

    26 juin 2012 at 9 h 27 min

    @ Zapatta

    « Le pedigree britannique de George Soros est
    profondément inscrit dans son parcours ainsi que dans sa
    philosophie. Après avoir collaboré dans son adolescence avec
    les nazis pour la saisie des biens de ses frères juifs en
    Hongrie, Soros a émigré en Angleterre où il a été formé pour
    devenir un homme de paille financier pour le compte des
    grandes familles de l’oligarchie britannique, dont les
    Rothschild et, d’après certaines informations, la Reine ellemême.
    Il n’a d’américain que le passeport ». (Source : EIR)

    Zapatta

     
    • zapatta

      26 juin 2012 at 14 h 22 min

      @ Michèle Draye

      Je sais cela c’est pour ça que j’en parle…

      Cordialement

       
  43. Michèle DRAYE

    26 juin 2012 at 9 h 41 min

    Est-ce la même banque ou 2 banques différentes?

    Problèmes bancaires en Angleterre

    http://lesmoutonsenrages.fr/2012/06/25/problemes-bancaires-en-angleterre/#more-27586

    La Banque Nationale de Westminster (NATWEST)

    restera ouverte tout le week-end en raison de la persistance des problèmes
    Des milliers de comptes de NatWest sont toujours affectés par des problèmes informatiques, amenant la banque à prendre la décision inhabituelle d’ouvrir le dimanche pour ses clients.
    Bien que NATWEST dise que la défaillance informatique a été résolue, il y a encore beaucoup de retard à rattraper.

    zapatta 25 juin 2012 at 16 h 02 min

    Royal Bank of Scotland

    embourbé dans un énorme bug informatique
    La plupart des 15 millions de clients du groupe bancaire britannique ont été touchés par ce bug qui a entraîné d’importants retards dans les transactions. Lundi, RBS n’était toujours pas en mesure de préciser le temps qu’il lui faudrait pour les résorber

     
    • quidam

      26 juin 2012 at 10 h 05 min

      « embourbé dans un énorme bug informatique »
      …ou un énorme problème de liquidités…;-)

       
    • zapatta

      26 juin 2012 at 14 h 19 min

      @ Michèle Draye

      NatWest et Ulster Bank font parti du groupe de la RBS.

       
  44. gwendoline1

    26 juin 2012 at 9 h 46 min

    @tous

    hier matin à ma poste du village (2000 habitants), affiché :
    retrait 500 euros compté 9 jours, maximum 12 jours! véridique!!!!!!!!!!!!!!!!!

     
    • gwendoline1

      26 juin 2012 at 9 h 49 min

      « comptez »

       
    • quidam

      26 juin 2012 at 10 h 07 min

      @gwendoline1
      une photo?

       
      • gwendoline1

        26 juin 2012 at 10 h 49 min

        @quidam
        je n’ai qu’un vieux portable, mon conjoint aussi mais celui là prend des photos
        je vais lui demander mais est ce que je saurai l’intégrer ici je ne sais pas mais j’essaierai.
        et ma « postière » va pas être contente, lol…sinon je suis ok pr çà, cela prouvera ma bonne foi..
        car c’est difficile à croire je le sais!

         
      • quidam

        26 juin 2012 at 11 h 20 min

        @gwendoline1
        inutile de prouver votre bonne foi je ne la remets pas une seconde en question !
        Je trouve simplement que l’info vaut le coup d’œil ;-)
        ps: non pour moi ça n’est pas difficile à croire !
        Cdt

         
  45. brunoarf

    26 juin 2012 at 10 h 06 min

    Mardi 26 juin 2012 :

    La consommation a accusé un fort repli en avril en Italie après la baisse déjà enregistrée en mars, les Italiens se serrant la ceinture alors que le pays s’enfonce dans la récession, a annoncé mardi l’institut de statistiques Istat dans un communiqué.

    Selon des données corrigées des variations saisonnières, les ventes de détail ont reculé de 1,6% en avril sur un mois, alors que les économistes s’attendaient à un repli de 0,2%, selon un consensus établi par Dow Jones Newswires.

    Sur un an, en données brutes, les ventes de détail ont chuté de 6,8%, le pire repli annuel depuis le début de la série statistique en janvier 2001, a ajouté l’Istat.

    Cette forte baisse des ventes de détail, qui est due à une baisse de 1,5% sur un mois des ventes de produits alimentaires et des ventes de produits non alimentaires, intervient après un recul de 0,8% sur un mois en mars, selon un chiffre révisé en baisse par rapport à une première estimation de -0,2%.

    En janvier et février, les ventes de détail avaient en revanche progressé.

    Plombée par la crise de la dette et des plans d’austérité à la chaîne destinés à rassurer les marchés, l’Italie est entrée fin 2011 en récession et a connu une nouvelle contraction de son PIB de 0,8% au premier trimestre.

    Le gouvernement de Mario Monti table sur une contraction du PIB de 1,2% sur l’ensemble de l’année, mais Bruxelles, l’OCDE et le FMI sont plus pessimistes et prévoient respectivement une contraction de 1,4%, de 1,7% et de 1,9%.

    http://www.romandie.com/news/n/Italie_repli_de_16_des_ventes_de_detail_en_avril_sur_un_mois49260620121101.asp

     
  46. ppradic

    26 juin 2012 at 10 h 25 min

    Bonjour
    Blogue PDJ vidéo – La ruée vers l’or

     
    • ptitpère

      26 juin 2012 at 11 h 21 min

      Moi j’ai tout mis dans les métaux, et dans l’or en particulier vu que l’argent est pénible à stocker en grosse quantité, et ce monsieur avec ses doutes m’est très désagreable :(
      M

       
      • quidam

        26 juin 2012 at 11 h 43 min

        @ptitpère
        Si stocker de l’argent en grosse quantité est votre principal problème je ne m’en fais pas trop pour vous ;-) comme quoi les problématiques sont relatives ;-)

         
  47. quidam

    26 juin 2012 at 11 h 33 min

    http://www.boursorama.com/actualites/le-smic-augmente-de-2-au-1er-juillet-dont-0-6-au-titre-du-coup-de-pouce-9fcebbb948f74fa1fc897d1a31dfd901

    1,4% d’inflation, le reste c’est cadeau ! Le changement c’est maintenant ! merci monsieur Hollande ! Grand seigneur !

     
    • quidam

      26 juin 2012 at 11 h 38 min

      « Le gouvernement réfléchit aussi à modifier les règles de revalorisation du salaire minimum pour l’indexer en partie sur la croissance. »
      Nous voilà rassurés ! Les prévisions de croissances?

       
      • quidam

        26 juin 2012 at 11 h 40 min

        bon allez traduction pour les nuls:
        Le gouvernement réfléchit à un gel du SMIC jusqu’à la fin de son mandat.
        « Le changement c’est maintenant ! »

         
      • ptitpère

        26 juin 2012 at 11 h 43 min

        Et vu qu’il n’y aura pas de croissance mais une bonne vieille recession, on peut parier sur une baisse du smic. Bien que je sois pas certain que ce soit légal de le baisser.

         
      • quidam

        26 juin 2012 at 11 h 45 min

        @ptitpère
        il n’y a pas besoin de le baisser, l’inflation va s’en charger en toute légalité ;-)

         
      • realinfos

        26 juin 2012 at 11 h 53 min

        Et si la croissance est négative,oui,oui ça existe,ce qui est plus que certain,ils font comment?
        le salaire minimum diminue?!
        Peu probable….quoi que!

         
      • quidam

        26 juin 2012 at 12 h 26 min

        @realinfos
        Je ne pense pas qu’il soit utile, dans un premier temps,(quoique l’exemple grec nous démontre que la démarche est possible) de baisser le SMIC.
        Avec une inflation anticipée de 1,4% (quelle rigolade!) la baisse est bel et bien là, elle est juste plus acceptable pour le peuple…

         
      • quidam

        26 juin 2012 at 12 h 58 min

        @realinfos
        merci de nous confirmer ces chiffres sur le terrain, à savoir quand vous faites vos courses ;-)

         
      • realinfos

        26 juin 2012 at 15 h 16 min

        @ Quidam,
        Dommage de n’avoir pas posté avant à propos des courses,j’en reviens tout juste….. :)
        Je garde le ticket et je vois ça pour la prochaine quinzaine….Mais je peu déjà dire que certains produits on augmentés depuis le mois derniers,pour exemple les biscuits ( 5ct sur un paquet de petit beurre à 50ct) ,boissons,viande,produits laitiers,légumes….bref, presque tout en somme….et ça ne fait que commencer!

         
  48. supermario

    26 juin 2012 at 11 h 34 min

    Quoi une cerise avec des pépins – Halte aux mutations génétiques !!!!!
    C’est amusant on a beaucoup entendu parler de l’abaissement de la note des 28 banques espagnoles, mais pas grand chose sur notre superbe réussite hexagonale de l’assurance qui n’assure plus tant que cela …… et pourtant ils sont arrivés à intégrer la catégorie Spéculative ! Pas mal pour des gens à qui vous auriez confié vos économies, votre futur, vos projets ….
    L’agence de notation Standard & Poor’s (S&P) annonce avoir dégradé de deux crans supplémentaires la note de Groupama qui tombe désormais à « BB» (contre « BBB » jusque-là), soit la catégorie spéculative. La perspective attachée à la note est négative, ce qui signifie que cette notation pourrait à nouveau être abaissée dans les 12 prochains mois si le groupe n’améliore pas sa base de capital ou sa marge de solvabilité réglementaire, ou si ses positions concurrentielles en vie et non-vie se détérioraient.

     
  49. ppradic

    26 juin 2012 at 11 h 44 min

    @ptipere
    il faut toujours avoir un aspect critique, il ne faut pas être cardiaque sur les MP, il faut de la patience de la patience … (bien sure pour le phys.)

    @quidam
    intéressante la conférence, merci

     
    • quidam

      26 juin 2012 at 11 h 45 min

      @ppradic
      serviteur… ;-)

       
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 675 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :