RSS

Trader Noé – Analyse du 19 juin 2012

19 juin

Pour l’instant, la résistance des 1350-1352 points a encore bien fonctionné sur le E-mini SP 500.

D’autre part, les banques espagnoles ont encore fortement corrigé comme attendu.
Pour rappel, Bankia cède environ 9 %, Bankinter et Santander environ 5 % également.

Fitch abaisse même la notation de l’Inde à perspective négative. Les pigs à la sauce curry, logique…

De notre côté, nous continuons à surveiller attentivement les supports mentionnés sur les bancaires espagnoles. (voir article précédent).

Nous surveillerons très attentivement les banques italiennes. Les agences pourraient éternuer très prochainement.

Pour Unicredit, le titre évolue toujours sous la résistance des 2.8 et le cours pourrait se rapprocher rapidement des 2.3. La rupture des 2.2 euros amplifierait probablement le mouvement baissier vers les supports phares 1.8-0.4 euro. Pour souffler un peu il est impératif de casser les 2.8-3 euros.

Hier soir en clôture nous pouvions constater un spread très intéressant. Une hausse de l’indice E-mini SP 500 et une correction de l’indice Future CAC 40.
Désormais, en cas de repli pour le Future CAC 40, nous surveillerons le support des 3050 points.
En revanche la rupture de la résistance des 1350-1352 points sur l’indice E-mini SP 500 permettrait de gagner un peu de temps.

Cela rappelle de plus en plus le scénario de l’indice d’Athènes qui plongeait malgré les QE1 et QE2…

About these ads
 
28 Commentaires

Publié par le 19 juin 2012 dans Non classé

 

28 réponses à “Trader Noé – Analyse du 19 juin 2012

  1. byeuro

    19 juin 2012 at 8 h 28 min

    Viva Espana

     
    • gardiola

      19 juin 2012 at 8 h 31 min

      ¿porque hombre ? Espana esta jodida por la deuda.¡ despartate !

       
  2. gardiola

    19 juin 2012 at 8 h 28 min

    @tradernoe

    quelles banques italiennes en particulier au dela d unicredit ?

     
  3. byeuro

    19 juin 2012 at 8 h 30 min

    On comprend pourquoi la BCE n’achète plus rien

     
  4. Le Gaulois libre

    19 juin 2012 at 8 h 52 min

    Le précédent gouvernement a, volontairement et en toute connaissance de cause, jeté 150 « petits » milliards d’euros à la poubelle…

    Ne riez pas, c’est quand même votre pognon et celui de vos enfants… :D :D

    http://ladettedelafrance.blogspot.fr/2012/06/comment-les-gouvernements-nous-prennent_15.html

     
  5. Franck

    19 juin 2012 at 8 h 55 min

    J’espere que c’est de l’intox:

     
    • philoupe

      19 juin 2012 at 9 h 04 min

      en phisique c’ est possible mais de la devenir rentable?

       
  6. la rumeur

    19 juin 2012 at 9 h 05 min

    cout de fabrication …….

     
    • Hervé

      19 juin 2012 at 9 h 23 min

      C’est théoriquement possible… Cela ne veut pas dire que nous savons le faire même à titre expérimental.

       
    • Dies Irae

      19 juin 2012 at 10 h 26 min

      @la rumeur

      Le cout importe peu pour les banquiers… surtout si c est avec de la monnaie qui n a pas de valeur et qu on leur donne…;)

       
  7. la rumeur

    19 juin 2012 at 9 h 13 min

     
  8. daniel

    19 juin 2012 at 9 h 34 min

    la cour constitutionnelle allemand a t elle rejetté le MES? d après la baisse du CAC40 : OUI

     
    • quidam

      19 juin 2012 at 10 h 23 min

      non

       
  9. lambda

    19 juin 2012 at 9 h 39 min

    une photo parlante

     
  10. lodela971

    19 juin 2012 at 9 h 39 min

    Le secret d’Adolf Jacob Hitler ! http://www.dailymotion.com/​video/​xrl8at_le-secret-d-adolf-jacob-​hitler_news# +++ Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes (« Le Contrat de Transfert » / « The Transfer Agreement » / « Heskem Haavara », par Edwin Black http://​www.dailymotion.com/video/​xrl4sw_hitler-a-co-fonde-is​rael-en-1933-avec-les-juif​s-sionistes-le-contrat-de-​transfert-the-transfer-agr​ee_news

     
  11. lambda

    19 juin 2012 at 9 h 54 min

    @ lodela

    problème avec les liens vidéo -? ? ?

     
  12. bolivar

    19 juin 2012 at 10 h 53 min

    Bonjour à tous, je repose ma question à Trader Noé qui date d’hier pour son analyse du 18 juin , où en est-on avec votre Arc à Poulie, quand celui-ci doit-il finalement se déclencher .Pourriez-vous svp nous répondre………..car, si ma mémoire ne flanche pas, cela fait au moins 1 an que nous l’attendons ? Merci

     
    • Usum

      19 juin 2012 at 11 h 45 min

      Quand tu sentiras avoir pris le coup en plein coeur et de plein fouet…, tu sauras désormais du même coup que l’arc vient bien de se déclencher.

       
      • bolivar

        19 juin 2012 at 13 h 46 min

        usum,ta réponse est un peu facile et dédaignante alors que ma question est légitime et que je ne suis pas le seul a m’interroger sur ce fameux arc à poulie ( différé sans cesse )

         
      • Usum

        20 juin 2012 at 8 h 40 min

        Je suis désolé que tu te sentes dédaigné mais là n’était pas mon intention.
        Ne pas être le seul à perdre son objectivité par manque de courage à admettre certaines désagréables évidences, donne t-il une quelconque légitimité à cela ?

         
  13. quidam

    19 juin 2012 at 12 h 05 min

    « La Bourse de Paris repasse dans le rouge, plombée par l’Espagne »
    « L’Espagne inquiète les marchés qui lui font payer le prix fort »
    « La marge de Danone grignotée en 2012 par l’Europe du sud, surtout l’Espagne »

    Voilà les titres de Boursorama aujourd’hui. Après la Grèce, l’Espagne devient le mouton noir de l’Europe et la source de tous nos malheurs.

    A qui le tour?

     
  14. zapatta

    19 juin 2012 at 14 h 31 min

    Carrefour: CGT et CFDT s’invitent à l’assemblée générale des actionnaires

    Les syndicats CGT et CFDT de Carrefour se sont invités lundi à Paris à l’assemblée générale des actionnaires du groupe français de distribution pour faire part de leurs inquiétudes et dénoncer le « démantèlement progressif du groupe au seul profit des actionnaires ».

    A l’appel de la CGT, près d’une centaine de salariés ont manifesté au Carrousel du Louvre devant l’entrée de l’assemblée générale annuelle. Tous vêtus d’un tee-shirt rouge, avec l’inscription « Halte aux restructurations destructrices – actionnaires voraces ça suffit » et munis de vuvuzelas, les manifestants ont accueilli très bruyamment les actionnaires du géant de la grande distribution.

    « Le bilan du précédent PDG, Lars Olofsson, est assez catastrophique et la nouvelle stratégie du groupe va se décider aujourd’hui. Nous réclamons une politique de +long terme+ pour que le groupe retrouve enfin une stabilité commerciale, économique et sociale », a dit à l’AFP Claudette Montoya, déléguée centrale CGT.

    « Que M. Oloffson parte avec une retraite chapeau, de 500 000 Euros annuels, après seulement trois ans à la tête du groupe, et 1,5 million d’euros d’indemnités liées à une clause de non-concurrence, est insupportable vu ses résultats », a ajouté Mme Montoya.

    La CGT, qui réclame une table ronde sur l’emploi, a aussi dénoncé « le démantèlement progressif au seul profit des deux actionnaires de référence: Bernard Arnault du groupe LVMH et Sébastien Bazin de Colony Capital ».

    Selon Mme Montoya, Georges Plassat, le nouveau PDG du groupe, va solliciter le vote de confiance des actionnaires lors de l’assemblée générale.

    Débauché en début d’année du groupe Vivarte, M. Plassat a été nommé PDG le 24 mai, quatre semaines avant la date initialement prévue, à la suite de la démission surprise du titulaire du poste Lars Olofsson.

    De son côté, la CFDT a pris la parole lors de l’assemblée générale pour dénoncer les « erreurs de stratégie du conseil d’administration » qui se sont traduites par « 10.000 pertes d’emplois en France en trois ans, une modération salariale, des réorganisations incessantes, inefficaces et coûteuses engendrant une perte de confiance et des pertes de marché ».

    Le syndicat a déploré la scission l’année dernière de Dia, « opérée contre la volonté des employés » et qui a « amputé » le groupe de sa branche hard-discount « au mépris de toute logique commerciale et organisationnelle ».

    Le groupe Carrefour, qui compte quelque 471.000 collaborateurs dans le monde, dont 115.000 en France et qui est le numéro deux mondial du secteur, a vu son bénéfice net chuter de 14,3% en 2011.

    Il n’a cessé de perdre des parts de marché dans l’Hexagone face à ses rivaux Casino et Leclerc, son nouveau concept d’hypermarchés « Planet », lancé par le prédécesseur de M. Plassat, n’ayant pas convaincu. Le déploiement des nouveaux hypermarchés a depuis été gelé.

    AFP

     
  15. zapatta

    19 juin 2012 at 14 h 50 min

    TF1: 300 emplois supprimés

    La chaîne TF1 a annoncé la semaine dernière qu’elle allait supprimé 300 emplois soit 10% des effectifs du groupe.

    Il s’agira d’un plan de départ négocié qui doit permettre à la chaîne d’améliorer ses résultats et de rationnaliser ses coûts.

    Au premier semestre 2012, le chiffre d’affaires de TF1 s’est établit à 628,6 millions d’euros.

    AFP

     
  16. BA

    19 juin 2012 at 15 h 22 min

    Mardi 19 juin 2012 :

    L’Espagne a emprunté mardi 3,040 milliards d’euros à douze et dix-huit mois et a vu ses taux d’intérêt s’envoler.

    La somme levée est certes légèrement supérieure à l’objectif (2 à 3 milliards). Mais les taux concédés sont en très nette hausse par rapport à la dernière émission similaire, le 14 mai : 5,074 % à douze mois (contre 2,985 % lors de la précédente émission) et 5,107 % à dix-huit mois (contre 3,302 %).

    Seul indice rassurant, la demande des investisseurs reste forte, dépassant mardi les 8 milliards d’euros.

    Cette envolée du niveau d’emprunt était attendue alors que l’Espagne inquiète toujours les marchés, impatients de connaître le montant que devra avancer la zone euro pour redresser ses banques.

    Si Madrid prend la totalité de l’enveloppe disponible, soit 100 milliards d’euros, alors sa dette publique devrait grimper immédiatement de dix points et avoisiner en fin d’année les 90 % du PIB, un niveau qui rend les taux d’intérêt actuels très préoccupants.

    Le taux des obligations espagnoles à dix ans, qui a franchi lundi, pour la première fois depuis la création de la zone euro, la barre symbolique des 7 %, restait mardi au-dessus de ce niveau jugé insoutenable à moyen terme, à 7,063 %.

    (Dépêche AFP)

     
  17. zapatta

    19 juin 2012 at 15 h 43 min

    Taxe sur les dividendes : le projet de loi

    Par Lucie Robequain | 19/06 | 16:01

    Les « Echos » se sont procurés le projet d’article sur la taxation à 3 % des dividendes. Elle s’appliquera à tous les revenus distribués au sens de la législation fiscale, et non pas uniquement aux dividendes.
    Taxe sur les dividendes : le projet de loi

    Présentée comme un encouragement à investir, plutôt qu’à récompenser les actionnaires, la taxe de 3 % sur les dividendes, distribués sera intégrée au collectif budgétaire début juillet, pour une entrée en application dès cet été. Le projet d’article, dont les « Echos » ont obtenu copie, apporte des précisions quant à ses modalités d’application.

    La taxe s’étendra à tous les « revenus distribués » au sens de la législation fiscale, et pas uniquement aux dividendes. « Seraient concernés tous les bénéfices distribués […]. Ainsi, cette nouvelle contribution permettrait d’imposer toutes les sommes qui prennent la forme de dividendes (distributions officielles) mais encore toutes celles auxquelles le caractère de revenus distribués est expressément attribué par la législation fiscale en vigueur (distributions officieuses) », peut-on lire dans l’exposé des motifs.
    Une recette de 800 millions à 1 milliard pour l’Etat

    Les rachats d’actions seront donc eux aussi touchés, tous comme les jetons de présence versés aux membres de conseil d’administration et de surveillance. La taxe s’appliquera à tous les montants « distribués dont la mise en paiement est intervenue à compter de la date d’entrée en vigueur de la présente loi », précise le projet d’article.

    Compte tenu du montant de dividendes distribués chaque année au sein du CAC 40 (environ 37 milliards), le gouvernement anticipe un rendement de 1,1 milliard d’euros en année pleine. Mais par prudence, il préfère afficher une recette de 800 millions à 1 milliard pour l’Etat, soit exactement la perte de recettes causé par la censure, à Bruxelles, du régime fiscal des OPCVM.

    A LIRE AUSSI

    Taxe sur les dividendes : le coût pour les entreprises

    EXCLUSIF Les entreprises vont être taxées à 3 % sur les dividendes versés aux actionnaires (18/06)

    EDITORIAL (François Vidal) Dividendes : le risque de la facilité
    Écrit par Lucie ROBEQUAIN

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202126980041-taxe-sur-les-dividendes-le-projet-de-loi-335429.php

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 675 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :