RSS

M. Rocard juge ridicule le débat des présidentiables

13 mar

Michel Rocard – « On nous amuse avec un ballet de prestations de candidats, mais cette campagne n’a pas, jusqu’à présent, beaucoup concerné les problèmes de fond. La position de Nicolas Sarkozy et du patronat fausse le jeu car leur hypothèse essentielle est que nous allons finir par sortir des turbulences financières et qu’après, on retrouvera la grande croissance. Et celle-ci permettra tout : réformer la Sécurité sociale, assainir la pénitentiaire, reprendre une politique du logement, améliorer l’agriculture, faire baisser le chômage, etc. Or la grande croissance, c’est terminé. Le volume d’énergies fossiles disponibles va commencer à baisser d’ici deux ou trois ans, à un rythme vertigineux. C’est un fait ».

« C’est une chose de dire des bêtises gentilles quand la nature a bon dos et que la France est en bonne santé. Aujourd’hui, les menaces sont d’une gravité inhabituelle. Nous ne nous sommes jamais trouvés dans une situation aussi dangereuse depuis bien des décennies ». (Source: Libération – extrait interview)

Nous rappellerons que Michel Rocard est membre de la Commission Trilatérale. Il exprime donc un commentaire « éclairé ».

About these ads
 
132 Commentaires

Publié par le 13 mars 2012 dans Non classé

 

132 réponses à “M. Rocard juge ridicule le débat des présidentiables

  1. phil44

    13 mars 2012 at 9 h 01 min

    C’est dommage; qu’il n’est pas été éclairé plus tôt, lorsqu’il avait les moyens d’agir. C’est vrai qu’avec Mitterand c’était difficile. C’est marrant ils ont toujours de bonnes idées quand ils ne sont plus dans la vie politique.

     
    • gwendoline

      13 mars 2012 at 9 h 14 min

      …au bout de la route, ils ont tous peur de l’enfer…

       
  2. Elle court, elle court... la rumeur

    13 mars 2012 at 9 h 03 min

     
  3. icar25

    13 mars 2012 at 9 h 31 min

    j’ai effectivement entendu son interview sur une Radio, on peut même se demander si
    l’Election Présidentielle n’est pas anachronique.A l’entendre, quelque soit  »L’Heureux Elu  »
    ….il se dirige tout droit vers l’ABATTOIR…….
    Durant l’entretien, son cri de rage, envers les Anti-Nucléaire valait le détour…il ne mettait pas en doute les risques, ils existent ( comme celui qui prend son véhicule le matin), il a appuyé là ou
    çà fait mal…..Le PETROLE en voit de RAREFACTION….les Energies dites RENOUVELABLES qui sont une Aberration……et donc une ENVOLEE de nos Factures d’énergie dans le FUTUR, si
    le Nucléaire est Abandonné…..Par contre, il préconise à juste titre le NUCLEAIRE MOX, les Risques sont quasi-nuls, et nous aurions de l’énergie pour des Siècles ….à Très bas coût !!!!!
    Comme dit PHIL44, dommage, qu’il ait de TRES BONNES IDEES avec la retraite ………

     
    • Louis

      13 mars 2012 at 10 h 12 min

      Michel Rocard à toujours été quelqu’un de très lucide sur les situations économiques, ce n’est pas le genre de personne à croire au père noël. Il est issu d’une famille de scientifique et son père Yves Rocard était un savant reconnu qui avait beaucoup apporter par ses recherches sur les radars, les système de freinage du concorde et plein d’autres recherches et découvertes technologiques innovantes…
      A présent, son grand âge et son expérience politique ajoute encore à son crédit. Je pense que si il n’a rien fait à son époque, c’est parce que tout était déjà noyauté et que il n’avait pas le véritable pouvoir tout comme nos homme politique actuels qui navigue à vu n’ont pas beaucoup de pouvoir hormis celui de gesticuler, des petites phrases et du grand blabla . Le fait que Rocard soit retiré de la vie politique lui permet justement de dire ce qu’il pense réellement.

       
      • emigrdsouche

        13 mars 2012 at 13 h 48 min

        c’est un pourri ce Rocard. pff vous êtes vraiment à l’ouest.

         
      • CLAIR-VOYANT

        13 mars 2012 at 14 h 27 min

        Michel Rocard c’est présenté aux présidentielles françaises en 1981 sous l’étique PSU ( parti socialiste unifié.) Aujourd’hui, comme le dit justement le groupe LIESI, il fait parti de la trilatérale. Il s’est rendu à l’université d’été du MEDEF pour mettre en avant l’idée positive d’une suprématie des multinationales, je site :  » La souveraineté nationale est une nuisance. » C’est emigrdsouche qui parle de  » pourri, » c’est assez bien résumé. Jacques Delors se débrouille bien dans ce domaine lui aussi, le socialisme français est une très jolie pate de fruit fabriquée avec de la mort aux rats.

         
      • CLAIR-VOYANT

        13 mars 2012 at 14 h 43 min

        Par contre si Rocard voit une chute vertigineuse sur la quantité d’énergies fossiles disponibles, il doit aussi savoir qu’après la très grande catastrophe qui se prèpare, il y aura beaucoup moins de consommateurs par la suite. Ce que l’on pourrait appeler un rééquilibrage forcé.

         
      • Louis

        13 mars 2012 at 16 h 49 min

        @emigdesouche ( moi aussi) Oui bien sur, personne n’est rose en politique d’autant plus quand on est socialiste. Lol Vous n’avez pas compris ma démarche qui se veut amener des éléments intéressants et instructif pour éclairer la compréhension d’une personnalité.Je ne veux pas me contenter de dire : »un tel est un con et si t’es pas d’accord avec moi, t’es à l’ouest ». Qu’est ce qu’on voit avec Rocard ? Il est maintenant très âgé et retirer de la vie politique ou il n’a plus qu’un rôle de conseiller comme un vieux sage de village. On le consulte pour demander conseil. Après qu’il soit pourri, je n’en doute pas un seul instant et je n’est pas d’action chez Rocard (un na un) mais ce n’était pas le propos de mon com précédent.Il est comme tous les autres, car on ne fait pas de la politique si longtemps sans finir par être corrompu.

         
      • Etchamendy

        13 mars 2012 at 21 h 44 min

        Bon résumé.

         
    • Chatmarou

      13 mars 2012 at 10 h 49 min

      il préconise à juste titre le NUCLEAIRE MOX, les Risques sont quasi-nuls, et nous aurions de l’énergie pour des Siècles ….à Très bas coût !!!!!

      Le probleme des centrales c’est que leur durée de vie est inférieure a celle du combustible qu’elles utilisent.

      Dis moi, le mox ce n’est pas le combustible qui a été utilisé à Fukushima ???? … :-((((

       
  4. Lambda

    13 mars 2012 at 9 h 48 min

    On peut imaginer que Rocard, prenant ses ordres au Bohémian Club, club satanique s’il en est, dont Bush est le grand initié, il répand la voix de ses maitres
    Il doit faire partie des « vieux gardes »

    http://www.nouvelordremondial.cc/infiltration-du-bohemian-club/

     
  5. Mil

    13 mars 2012 at 9 h 49 min

    Suite à quelques échanges houleux sur les effets du gel sur les cultures de céréales:

    « Blé tendre et orge d’hiver fortement touchés dans les régions les plus froides

    Contrairement aux premières évaluations faites il y a quelques semaines, il semblerait que les blés durs soient relativement peu touchés par la vague de froid. Par contre, les cultures de blé tendre et d’orge d’hiver ont été très fortement touchées dans certaines zones, reconnait Arvalis-Institut du Végétal.[…] »

    http://www.pleinchamp.com/plein_champ/home/grandes-cultures/actualites/ble-tendre-et-orge-d-hiver-fortement-touches-dans-les-regions-les-plus-froides

     
  6. Lambda

    13 mars 2012 at 9 h 56 min

    Les idées à Rocard entrent en raisonnance avec son discours au Medef où il dit sans ciller que les souverainetés nationales entrent en période de « nuisance »
    Il est le digne représentant de l’élite satanique mondialiste

     
    • emigrdsouche

      13 mars 2012 at 13 h 49 min

      Absolument, lambda.

       
  7. zeusapollon

    13 mars 2012 at 9 h 59 min

    « Michel Rocard – “On nous amuse avec un ballet de prestations de candidats, mais cette campagne n’a pas, jusqu’à présent, beaucoup concerné les problèmes de fond.  »
    Et ben qu’il soutiennent François Asselineau alors ! HAHAHA!!!

    http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau

    http://www.u-p-r.fr/

     
  8. Geraldine

    13 mars 2012 at 10 h 01 min

    Le nucléaire oui…. mais n’oublions pas que lui aussi consomme beaucoup de pétrole (construction et maintenance des centrales, enrichissement de l’uranium etc.).

    Alors son avenir aussi est compromis, Rocard n’a pas l’air de le comprendre.

    La décroissance énergétique et économique sera bientôt une donnée incontournable.

     
    • Etchamendy

      13 mars 2012 at 21 h 52 min

      @Géraldine;

      Très vrai votre remarque sur le lien entre le nucléaire et le pétrole.Trop peu en soupçonnent l’existence. Idem avec l’éolien (béton=énergie pétrolière, retour sur l’intrant énergétique=7 ans d’activité…idem pour les panneaux PV= retour entre 6 et 8 ans selon le type de silicium usité).

      Par-contre ce que vous appelez « décroissance » est à prendre avec des pincettes. Il faudrait peut-être avoir préalablement débattu sur un nouveau modèle de croissance, plus qualitatif et plus durable, par exemple; Notre espèce pouvant difficilement se maintenir verticalement hors du mouvement, on ne se refait pas….

       
  9. Lambda

    13 mars 2012 at 10 h 43 min

    L’article de Liesi mentionne l’appartenance de Rocard à la Trilatérale
    Beaucoup ne savent pas ce qu’est la Trilatérale

    Cette organisation occulte est le trait d’union entre le pouvoir des multinationales, de la finance et de la politique grâce à ses représentants très discrets, dont Rocard fait partie

    http://www.monde-diplomatique.fr/2003/11/BOIRAL/10677

     
    • ylan

      13 mars 2012 at 10 h 47 min

      c’est un homme qui avait de gros potentiels par ces compétences. C’est fort dommage qu’il n’a jamais voulu s’imposer.

       
    • Noar

      13 mars 2012 at 11 h 20 min

      Je ne sais pas d’où LIESI tient cette information concernant Mr Rocard. Peut être a t-il été membre de la Trilatérale dans le passé? Toujours est il qu’aujourd’hui, il ne figure pas sur la liste des membres:

      http://www.trilateral.org/download/file/TC_list_3-12.pdf

      Mon but n’est pas de descendre LIESI, mais juste de vérifier la véracité des informations qu’on me présente.

       
  10. kristo

    13 mars 2012 at 11 h 05 min

    Désolé, mais le nucléaire n’est pas une bonne idée .

    Les énergies dites « libres » sont prêtes à émerger après un siècle de mise sous le boisseau, d’assassinats, de rachats de brevets .

    Avoir une énergie quasi-gratuite (chauffage, voitures, installations électriques) est possible . Il suffit de changer de paradigme.

    On s’en fout du pétrole qui pollue!!

    Ce qui est dénoncé ici, c’est à dire l’illusion que le systême économique va bien, il faut l’appliquer à tout le reste.

    La santé, les énergies, la spiritualité , les religions, les influences cosmiques, tout doit être mis à plat

    Tout a été mis en place pour que nous restions endormis . (et ça fait très très très longtemps que ça dure)

    Tout n’est qu’illusion. Il faut juste se réveiller !! Et c’est maintenant que ça se passe!!

     
    • Geraldine

      13 mars 2012 at 11 h 08 min

      Energie quasi-gratuite ??? Kezako ?

       
      • emigrdsouche

        13 mars 2012 at 13 h 51 min

        Géraldine, faites des recherches sur Nicolas Tesla.
        Vous trouverez.

         
      • Bluezy

        13 mars 2012 at 20 h 54 min

        ou sur l’ « Ecat » de Rossi et Focardi … plus proche de nous que Tesla ;)

         
    • MOMO NI PRENO

      13 mars 2012 at 11 h 24 min

      Je veux me réveiller kristo…! Donnez-moi, la pilule rouge :)

       
      • kristo

        13 mars 2012 at 11 h 45 min

        peux t’être l’es tu déjà prise qui sait (à l’insu de ton plein gré???)

         
      • emigrdsouche

        13 mars 2012 at 13 h 56 min

        Kristo, pas peux t’être mais peut-être, c’est grave là quand même

         
    • Etchamendy

      13 mars 2012 at 22 h 00 min

      @Kristo,

      Tu as le mérite d’avoir RAISON. Mais ton surnom ne peut m’empêcher de me rappeler la fête-Dieu habillée (en militaires de la fin 19èS) qui se pratique ici encore dans quelques villages du Pays Basques. Il y a un chant, qui ponctue la fin de la procession et qui a des relents de perspectives pré-dinatoires du style de la fameuse scène des tontons flingueurs attablés autour d’une gnolle mémorable. Ce chant démarre par un magnifique « Kristo erregeri euskaldun eta agur, aagur, aagur, Kristo erregeri, agur agur……le Christ Roi qu est salué par la « dévote » assemblèe.

       
  11. kristo

    13 mars 2012 at 11 h 19 min

    par exemple, l’e-cat :

    http://ecat.com/

     
  12. barge

    13 mars 2012 at 11 h 25 min

    « Par contre, il préconise à juste titre le NUCLEAIRE MOX, les Risques sont quasi-nuls, »

    J’avais lu qquepart au sujet de fuckhusima que l’accident était d’autant plus dangereux que les centrales contenaient du MOX. En fait le MOX, constitué à base de plutonium est une vraie merde dangereuse.

    Confirmation sur l’article de wikipedia :

    inconvénients[modifier]

    Le combustible MOX est beaucoup plus radioactif et radiotoxique que le combustible à base d’uranium enrichi, de l’ordre de dix à cent mille fois plus. De ce fait, la fabrication du combustible MOX, son transport à travers le monde et son utilisation dans un réacteur nucléaire nécessitent des précautions particulières en termes de radioprotection des travailleurs21 et des populations des territoires traversés.

    De plus, le caractère potentiellement proliférant de son contenu en plutonium impose des précautions supplémentaires en termes de sécurité nucléaire22,23. De ce fait, certaines ONG telles que Greenpeace affirment que le développement du commerce international du combustible MOX et du retraitement nucléaire associé pourrait accroître (plutôt que réduire) le risque de prolifération nucléaire24.

    D’un point de vue économique le retraitement des combustibles irradiés serait plus coûteux que son stockage25. Les emplois de la filière ne seraient pas menacés par l’arrêt du MOX car il y a un énorme travail sur le stockage et la gestion des déchets radioactifs ainsi que la mise au point des techniques de démantèlement des centrales et des usines nucléaires25.
    Risques d’accident[modifier]

    Les différences de comportement entre le plutonium et l’uranium peuvent atteindre la sûreté des réacteurs nucléaires moxés. En effet, les propriétés physiques du MOX affectent les performances thermiques et mécaniques des assemblages combustibles. En particulier, le MOX entre en fusion beaucoup plus rapidement que l’uranium enrichi, car son point de fusion est plus faible26.

     
    • elliot

      13 mars 2012 at 11 h 52 min

      un oncle ingénieur chez areva m’a confirmé la dangerosité du MOX, sur lequel il doit y avoir un suivi encore plus strict que sur le nucléaire ‘classique’, dans le sens où il est très très instable

       
  13. barge

    13 mars 2012 at 11 h 27 min

    @geraldine

    Energie quasi-gratuite ??? Kezako ?

    Simple tu fais courir un sarkozy sur un tapis roulant lui même couplé à un alternateur et tu alimentes ainsi une ville de 100.000 habitants en ayant en plus l’assurance que pendant ce temps il ne fera plus d’autres conneries qui ruinent le pays.

     
    • kristo

      13 mars 2012 at 11 h 40 min

      tu peux rajouter hollande et on passe l’hiver au chaud!!

       
      • Etchamendy

        13 mars 2012 at 22 h 03 min

        @Kristo;

        Très louable idée, tu le mets donc en point de mire, mais de façon à ce que ce dernier soit indépassable, Gag !

         
    • Louis

      13 mars 2012 at 12 h 38 min

      Oui mais après les présidentiels, Sarkozy a annoncé qu’il voudrait gagner de l’argent, donc pas sur qu’il accepte de courir sur un tapis gratuitement à moins que le tapie s’appelle Bernard et puisse lui en prêter.

      http://news.fr.msn.com/election-presidentielle-2012-et-vous/quelle-vie-pour-sarkozy-apr%C3%A8s-l%E2%80%99elys%C3%A9e?page=2

       
    • Geraldine

      13 mars 2012 at 14 h 02 min

      Oui barge mais il faudra le nourrir… et qu’est-ce qu’il avale comme flans et crèmes dessert ! :-)

       
  14. michel

    13 mars 2012 at 11 h 28 min

    Bonjour,
    M Rocard me rend assurément joyeux de relire ces quelques vers (extraits):

    « Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage
    Ou comme celui-là qui conquit la Toison,
    Et puis est retourné plein d’usage et raison,
    Vivre entre ses parents le reste de son âge! » (du Bellay)

    Je hais plus que la mort un jeune casanier,
    Qui ne sort jamais hors, sinon aux jours de fêtes,
    Et craignant plus le jour qu’une sauvage bête,
    Se fait en sa maison lui-même prisonnier. (du Bellay)

    Pour l’enfant, amoureux de cartes et d’estampes,
    L’univers est égal à son vaste appétit.
    Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !
    Aux yeux du souvenir que le monde est petit !
    ….
    Verse-nous ton poison pour qu’il nous réconforte !
    Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau,
    Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu’importe ?
    Au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau ! (Baudelaire)

     
  15. barge

    13 mars 2012 at 11 h 30 min

    Y’a pas de bulles dans l’immobilier. On fait tout pour se rassurer. Heureusement que la BCE a fait baissé les OAT à 10 ans en faisant fonctionner à plein la planche à billet, sinon, la chute pourtant constatée, aurait été encore plus vertigineuse.

    http://groupe.meilleurtaux.com/IMG/pdf/20120312_CP_Observatoire.pdf

    On en reparlera avant la fin de l’année pour voir s’il y a pas de bulle.

     
  16. Serios

    13 mars 2012 at 11 h 34 min

    Il est évident que l’abandon du nucléaire serait un coup de grâce aux intérêts de certaines puissances financières. Il existe pourtant toute une gamme d’énergies qui pourrait nous sauver,nous assurer un confort aussi bon que celui de l’atome et sans danger… mais c’est toujours pareil : les décideurs ne sont pas les payeurs !!
    Et nous avons à souhaiter qu’une chaîne humaine puisse s’organiser également, contre le pouvoir qui est aux mains de quelques uns…
    Lorsque Rocard dit… « qu’on nous amuse avec un ballet des prestations de candidats… » c’est qu’il sait parfaitement de quoi il parle… Il fait partie de la fausse gauche,… de la gauche qui veut ramener les français vers la droite et à terme éliminer l’humanisme, devenu source de gènes et un carcan, pour les marchés et les marchands du temple avec l’UMPS. Observez que c’est pourtant bien ce qui se trame en ce moment…. et l’étau s’est resserré de plus en plus au fil du temps.

    Pour ces élections, certains disent qu’elles risquent de nous réserver des surprises… alors va-t-on assister à un effritement, une érosion même,de l’alternance Gauche/Droite ????… L’UMPS vit peut-être ses derniers beaux jours ????… En tous cas… Elections, piège à C… !!!!
    Affaire à suivre.

     
    • Etchamendy

      13 mars 2012 at 22 h 07 min

      @Serios;
      Tout à l’heure en mettant en terre mes pieds de piments doux, je songeais à l’image d’une pièce de monnaie dont le côté face serait la droite (UMP+MODEM), le coté pile la gauche (PS, FdeG et les verts) et le tranchant…..MLP.

       
  17. barge

    13 mars 2012 at 11 h 37 min

    Tiens ? un article sur l’agonie du dollar. On attend l’envoi du faire part officiel….

    http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2012/03/13/le-japon-va-acheter-des-obligations-chinoises_1657127_3216.html

     
    • tarci

      13 mars 2012 at 22 h 19 min

      Le dernier Olivier Delamarche :

      On parle des Grecs mais n’oublions pas que les Américains ne sont pas mieux lotis ! Ne viennent-ils pas d’afficher un déficit record de 231 milliards de dollars ?

      Pour la première fois, les Japonais se sont mis à acheter des obligations d’états chinoises !

      Que reste-t-il donc comme acheteur pour les treasuries américaines, à part Bernanke ?

      La boule de cristal prévoit un QE3 dans peu de temps !

       
  18. Alcide

    13 mars 2012 at 11 h 41 min

    Une bonne nouvelle:

    Marine Le Pen a ses 500 parrainages

    PARIS (AP) — La candidate du Front national Marine Le Pen dispose des 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle, a-t-on appris mardi auprès du parti d’extrême droite. Le président de son comité de soutien, l’avocat Gilbert Collard, a également confirmé l’information…

    http://www.romandie.com/news/n/Marine_Le_Pen_a_ses_500_parrainages_RP_130320121028-17-144083.asp

    Les journaleux prostitués aux banques se permettent toujours de parler de parti « d’extrême droite » alors que la politique du FN est patriote et dans l’intérêt de la population et non des ploutocrates.
    Le véritable extrémisme est représenté par l’UMPSVertModem qui veut asservir les français à la dette.
    C’est une bonne nouvelle , il manque néanmoins la représentation d’Asselineau pour que la démocratie s’exprime correctement.
    Cheminade à lui déjà déposé les 500 signatures.

     
    • syldeg59

      13 mars 2012 at 11 h 57 min

      elle peut dire merci à la droite populaire qui a fait tout le boulot à sa place

      source le canard enchaine

       
    • Etchamendy

      13 mars 2012 at 22 h 10 min

      @Alcide;

      « il manque néanmoins la représentation d’Asselineau pour que la démocratie s’exprime correctement. »…..Je rajouterai que c’est très très suspect que le BOYCOTT qui a caractérisé cette candidature. J’aimerai bien savoir à qui profite cette forfaiture de la démocratie.

       
  19. barge

    13 mars 2012 at 11 h 47 min

    Officiellement les prix sont sages, et si on retire les choses dont les prix s’envolent du panier de l’insee, et ben les prix sont drôlement raisonnable.

    Les prix à la consommation avaient baissé de 0,4% en janvier en France, ils rebondissent de 0,4% en février. Ce qui donne un taux d’inflation sur un an de 2,3%, a annoncé mardi l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). L’indicateur d’inflation sous-jacente, c’est-à-dire hors prix volatils (produits pétroliers, produits frais…) et prix administrés (électricité, gaz, tabac…), s’est toutefois affiché stable, à 1,4% sur un an.

    Le problème c’est que l’on ne mange pas les ordinateurs, ni les gadgets high tech inutiles, mais que nous sommes hyper dépendant de l’inflation sous jacente.

     
    • syldeg59

      13 mars 2012 at 12 h 06 min

      ont sait faire filer des collants ,claquer des ampoules à un instant T, il aurai fallu faire pareil avec les ordinateurs !

       
      • tarci

        13 mars 2012 at 14 h 29 min

        En parlant d’ordinateurs !

        Une nouvelle attaque des pirates informatiques du mouvement des « Anonymous » a été enregistrée le 12 mars, c’est à dire cinq jours après la première attaque. Elle a duré quelques heures contre le site général du Vatican, avec une intrusion dans une des banques de données de Radio Vatican. Cela leur a permis de mettre en ligne sur le site de la radio, les noms des journalistes et leurs mots de passe.

        Cette dernière attaque a été revendiquée par les « Anonymus » au motif que les ondes radios, de ce service d’information du Saint-Siège, étaient « cancérigènes »

        http://www.romereports.com/palio/hackers-strike-the-vaticans-websiteagain-vatican-radio-is-also-targeted-english-6269.html

        Les Anonymous travaillent pour qui ?

         
    • Geraldine

      13 mars 2012 at 14 h 05 min

      Sur France 2 tout à l’heure résultats de l’ « enquête chariot » : en un an +12% pour les produits marques distributeur et +8% pour les produits grandes marques…

       
  20. syldeg59

    13 mars 2012 at 11 h 58 min

     
  21. barge

    13 mars 2012 at 11 h 59 min

    Excellent article expliquant que l’Allemagne à un moment gagnerait à quitter l’euro, car cela lui sera moins couteux que de rester à sauver les économies en détresses respiratoires y compris celle de la France devenue Sarkhasthmatique.

    Déjà la Deutchland a créé un pare feu pour mettre à l’abri son système bancaire en cas de déflagration totale,

    L’euro s’effondre, l’allemagne rembourse sa dette dans un euro dévalué, càd en monnaie de singe,

    Elle s’en tire mieux que les autres Etats et assure son hégémonie sur l’Europe sans qu’aucun ne lui dise quoi faire…

    Faire par la monnaie ce qui n’a pas été réussie par la guerre.

    L’Angleterre s’est tenue à l’écart de l’euro, elle savait ce qui se préparait.

    http://translate.googleusercontent.com/translate_c?hl=fr&rurl=translate.google.com&sl=auto&tl=fr&u=http://theeconomiccollapseblog.com/archives/is-germany-actually-preparing-to-leave-the-euro&usg=ALkJrhgqaacmAhDvtKhsKPkehJWV8mmHbg

     
    • Etchamendy

      13 mars 2012 at 22 h 14 min

      @barge;

      « L’Angleterre s’est tenue à l’écart de l’euro, elle savait ce qui se préparait. »….Qui mieux que l’instigateur du boxon peut être averti ??

       
  22. Alcide

    13 mars 2012 at 12 h 17 min

    Les députés égyptiens déclarent … »Israël est l’ennemi n° 1 de l’Égypte … »

    http://www.presstv.ir/detail/231376.html

    Chose curieuse , l’Égypte , pas très riche , exporte vers Israel son gaz naturel à prix préférentiel …
    Pourquoi ?

     
  23. gwendoline

    13 mars 2012 at 12 h 55 min

     
  24. Lambda

    13 mars 2012 at 13 h 02 min

    @ Gwendoline

    c’est bien de rappeler à travers le lien, ce dont a été capable Hollande car fallait le faire quand même!!!!
    Quand à Attali on ne compte plus ses dérapages

     
  25. nee

    13 mars 2012 at 13 h 47 min

    Le systeme est mort, vendredi trader noé nous a averti qu’il se passais quelque chose de pas normal et c’etais vraix. On ne crie pas au loup, deux et deux font quatre en mathematique. Et la on que sa fais sept, il y a un truc qui ne cloche pas bien. Tout la question c’est quoi? A mon humble avis, on se reveillera un beau matin avec une catastrophe boursiere. Alors que la veille tout allait bien. Mais seulement ceux qui ce sont preparer, qui pourront faire (face). La panique c’est une chose. Le crash en douceur est deja pret, et meme pas les politiques qui sauront quand sa arrivera. Les CDS ont ete declencher, c’est normal. Moody a degrader la note de la grece c’est normal. L’agence de notation a degrader la note de la grece en defaut de paiment (D) tout cela est normal. Personne ne cris au loup, n’est ce pas la verité qui est dit

     
  26. Albert

    13 mars 2012 at 13 h 50 min

    Pour rebondir sur le lien donné par lambda sur l’intervention de Rocard au Medef, voici le même dans les coulisses, avec son vieux complice le patron du Medef : http://www.youtube.com/watch?v=nA5-h9UAYFM

    Quelle guignolade cette ploutocratie !

    Se souvenir que Mitterrand l’avait démoli à l’époque où Rocard était son PM, lui reprochant de manquer d’un « grand dessein ». Enfin, plus besoin d’en faire un maintenant, on a compris la logique de ces traîtres.

     
  27. marc

    13 mars 2012 at 14 h 09 min

    Bonjour

    Il suffit de voir comment l’eur/usd corrige il est actuellement à 1.3059

     
  28. Gardiola

    13 mars 2012 at 15 h 15 min

    @ all

    aujourd hui, c est pas les cds, c est la fed qui parle

    les metaux vont se faire demonter !!!!

    Ca sera le temps de racheter :) pour pas cher !!!

     
  29. kristo

    13 mars 2012 at 15 h 16 min

    à emigrdsouche

    toutes mes plus plates excuses, c’est sans commentaires!!!!!

     
  30. kristo

    13 mars 2012 at 15 h 37 min

    cent commentaire!!

     
  31. kristo

    13 mars 2012 at 15 h 37 min

    sans commentaire!!! j’abandonne!!

     
    • emigrdsouche

      13 mars 2012 at 16 h 20 min

      00/20 en orthographe, et j’enlève encore 20 points pour une susceptibilité mal à propos.
      En partant de -20, je vous donne la possibilité de progresser.
      Et « toutes mes plus plates excuses » c’est pas français.
      Bref, si vous êtes patriote, faites un effort de maitrise de notre belle langue.

       
      • kristo

        13 mars 2012 at 16 h 31 min

        Je ne vois pas bien le rapport entre le patriotisme et l’orthographe .

        Et “toutes mes plus plates excuses”, c’est pas français, excusez moi, mais ce n’est pas français et maîtrise prend un accent circonflexe .

        Je ne maîtrise pas suffisamment mon clavier pour ne pas faire de faute .

        Nous pourrions tous repartir de -20 sur beaucoup de sujets, nous sommes d’accord finalement (peut-être?)

         
  32. Yvan

    13 mars 2012 at 15 h 53 min

    Je vais simplement reprendre un de mes anciens commentaires (posté sous cet article : http://liesidotorg.wordpress.com/2012/03/12/grece-triste-etat-des-lieux-de-la-dette/) puisqu’il n’a pas encore trouvé de réponse ^^

    ——————————————–
    On peut lire en fin d’article : “M. Rocard (membre de la Commission Trilatérale)”…

    En regardant la liste des membres, on ne trouve pas Mr Rocard.
    => http://www.trilateral.org/download/file/TC_list_3-12.pdf

    Je ne le défends pas pour autant, que ce soit clair hein ^^ (je ne défends aucun politique d’ailleurs, il n’y en pas un pour rattraper l’autre) …je cherche juste à comprendre, et à vérifier ce qu’on me raconte.

    Donc si on pouvait avoir une explication sur cette affirmation, ce serait pas mal ;)
    ——————————————–

    Je rajoute que dans la liste des nombreux membres Bilderberg, Rocard n’apparait pas non plus :
    => http://www.bilderbergmeetings.org/index.html

    Alors ok, peut-être que tous les membres ne sont pas clairement exposés, mais alors, d’où tenez-vous ces sources ?

    Quant aux 500 signatures de Jean-Marine (quelques commentaires plus haut), il faut vraiment être naïf pour avoir cru qu’elle ne les avait pas ^^
    Pauvre France ! Instruisez-vous au lieu d’écouter des gourous ;)
    (et votez qui vous voulez, mais tant qu’on aura pas réformé notre constitution, vous ne ferez que gesticulez dans le vide, sans pouvoir entre 2 mandats de vérole politique professionnalisée)

    PS : Je ne critique nullement LIESI, que ce soit clair. De LIESI j’attends seulement (et surtout) des arguments solides, des sources vérifiables, quand ils font des affirmations… mais je reste à l’affût de leur analyses économiques par exemple, même si, comme toute info, je ne prend jamais rien au pied de la lettre.

     
    • PhiliP

      13 mars 2012 at 15 h 59 min

      C’est déjà arrivé que le FN ne puisse pas se présenter….monsieur l’averti !

       
  33. Zappata

    13 mars 2012 at 16 h 41 min

    Les icebergs de Méditerranée
    Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe, France

    De très gros et très méchants icebergs dérivent en Méditerranée. Ils menacent encore et toujours le Titanic qu’est l’euro-système, du moins tant qu’il n’aura pas éclaté.

    Ce qu’on voit, c’est la partie émergée, c’est-à-dire les dettes des Etats, surtout de la Grèce et de ces cochons de pays du Club Med (dont la France). Ce qu’on ne voit pas, c’est la partie immergée, la plus importante, la plus dangereuse, celle des dettes de ces nations.

    L’euro-système rend inopérant le jeu autorégulateur des marchés qui obligeait tout le monde à s’adapter à tout instant lorsque les monnaies nationales existaient, ce qui permettait d’atteindre la croissance optimale dans tous les pays européens.

    Les excédents de la balance commerciale de l’Allemagne sont redirigés plus ou moins discrètement depuis une dizaine d’années vers ces cochons de pays du Club Med (dont la France) qui peuvent ainsi continuer en toute quiétude à accumuler des balances commerciales déficitaires.

    D’après les données fiables de la Banque de France, la position nette de la France vis-à-vis du reste du monde tournait aux alentours de 200 milliards d’euros depuis le début des turbulences financières initiées par le bombardier furtif B-2, Ben Bernanke,

    Document 1 :

    Cependant, ces données ne donnent pas une image fidèle de la réalité car elles n’intègrent pas le fait que les deux tiers de la dette de l’Etat français ont été souscrits par des non-résidents, c’est-à-dire des étrangers, ce qui diminue d’autant les chiffres de la position extérieure (document précédent),

    Document 2 :

    En effet, les investisseurs étrangers en dehors de l’euro-système, principalement américains et arabes (des pays producteurs de pétrole) en bons du Trésor français font entrer des devises dans les comptes de la maison France.

    En d’autres termes, plus la dette de l’Etat français augmente, plus les entrées de devises augmentent, ce qui compense paradoxalement le déficit de la balance commerciale et permet d’établir l’équilibre de la balance des paiements sans faire apparaitre ces déficits.

    Comme la dette de l’Etat se montait à 1 316 milliards d’euros fin janvier dernier d’après l’AFT…

    Document 3 :

    … 867 milliards d’euros environ sont entrés dans les comptes de la balance des paiements de la France (sous la forme de devises), ce qui diminue en apparence la dette de la maison France qui est en fait supérieure à 1 000 milliards d’euros !

    Les 1 136 milliards d’euros de la dette de l’Etat sont gérables, c’est-à-dire supérieurs aux normes mais dans une zone encore acceptable. Par contre, les dettes de la France, supérieures à 1 000 milliards d’euros, devront d’une façon ou d’une autre, être rattrapées dans l’avenir, soit par leur paiement (par un serrage de ceinture), soit par les créanciers (par un défaut de paiement).

    La Grèce est depuis mai 2010 dans ce cas. Les autres pays du Club Med sont en attente.

    1 000 milliards d’euros, c’est en gros la moitié d’un PIB annuel, ce qui signifie que les Français devront travailler 6 mois pour rattraper les errements de cette aberration que constitue l’euro.

    Cliquer ici pour voir le rapport annuel de la Banque de France d’où sont tirés les documents ci-dessus (position nette, tableau 4.1 page 75).

    http://chevallier.biz/2012/03/les-icebergs-de-mediterranee/

     
  34. Yvan

    13 mars 2012 at 16 h 49 min

    Oui, quand il était encore qu’un petit parti qui osait affirmer son idéologie. Mais depuis qu’il est bien mieux financé (no comment) il est difficile de croire qu’ils n’aient pas les parrainages.
    C’est comme ce vieux discours de persécuté, quand ils se revendiquent être un « parti censuré ou marginalisé »… alors qu’ils ont un temps d’accès aux médias supérieur à n’importe quel autre candidat non UMPS.
    Heureusement, de plus en plus, c’est pour se faire moucher qu’elle est invitée (ce qui n’est pas dur, vu le peu de compétences qu’il y a derrière la belle prose anti-empire, si facile à argumentée aujourd’hui… mais quand il faut argumenter sur le programme, il n’y a p^lus personne)
    Puis même son discours « anti-empire » ne tient pas la route, car elle proposerait direct une sortie de l’UE si elle était si dissidente que ça, et pas une utopique négociation du traité (négociation perdue d’avance, mais là encore, faut être naïf pour croire le contraire)

    Alors averti, je ne sais pas… mais pragmatique, sans aucun doute.
    Je ne suis pas partisan de l’UPR (ni d’aucun parti, je renie ce cirque politique dans son ensemble) mais les analyses – vérifiables – d’Asselineau expliquent assez bien d’où vient ce parti caméléon et héréditaire, et qui le finance encore aujourd’hui.
    Une seule vraie solution pour échapper aux griffes des banksters, c’est l’article 50 du TFUE !
    Une seule solution pour lutter efficacement contre l’oligarchie, c’est réformer la constitution pour ligoter nos élus (véreux)… car c’est bien le seul texte qu’ils peuvent (et doivent) craindre, mais ce sont eux qui sont les seuls autorisés à le modifier (pour nous enfumer toujours plus).
    Si on veut pouvoir révoquer un élu quand on veut, abroger ou créer une loi, ratifier un traité ou en sortir… il faut refaire la constitution, et la faire adopter par voie populaire (le Venezuela ou l’Islande l’ont bien compris) ;)

    Ceci étant dit, je ne vois pas l’intérêt de parler « politique » (enfin, ce qu’ils appellent politique, c.a.d. ce clivage moisi qui n’est là que pour nous divertir, et accessoirement nous diviser… pour mieux régner).
    On pourra parler politique quand on sera en démocratie, en attendant, ça fait juste couler de l’encre pour rien ! Je peux avoir tort ou raison sur le FHaine, ça importe peu, puisque sans constitution réformée, on sera toujours dans les mains des mêmes brigands (qui veulent tout pour eux, rien pour les autres) !

     
    • PhiliP

      13 mars 2012 at 17 h 00 min

      Le pen a recueilli un algérien pro Algérie française alors que celui-ci était condamné à mort par le FLN. Il l’a recueilli chez SA PROPRE MERE !

      La haine, c’est vous Yvan.

       
      • PhiliP

        13 mars 2012 at 17 h 06 min

        Compte tenu de l’amour qu’a porté Le pen à cet home et les qualificatifs de fascistes que vous reprenez, vous n’apparaissez pas vraiment comme un dissident de la pensée consensuelle….

         
      • PhiliP

        13 mars 2012 at 17 h 07 min

        …homme

         
      • PhiliP

        13 mars 2012 at 17 h 13 min

        conformée s’il vous plait à la place de consensuelle…

         
      • tarci

        13 mars 2012 at 22 h 31 min

        Historiquement, l’Algérie est une création de la France. Au début du XIXe siècle, le pays n’est qu’une juxtaposition de territoires peuplés de tribus hétérogènes (Arabes, Kabyles, Chaouias, Touareg…) et de contrées inhabitées. Ce sont les colonisateurs qui, après les dures guerres de conquête menées jusqu’en 1870, dessinent des frontières, tracent des routes, bâtissent des villes et créent des institutions, conférant une unité à un espace organisé en trois départements français.

        A côté des autochtones, l’Algérie devient une colonie de peuplement. Aux habitants venus de métropole s’ajoutent des Espagnols, des Italiens ou des Maltais qui, au fil du temps, acquièrent la nationalité française. Français, les Juifs d’Algérie, eux, le sont depuis 1870. Tous ceux-là, qu’on appelle les Européens, constituent une communauté originale, nourrie par les idéaux de la IIIe République : patriotisme, instruction publique, morale civique, promotion sociale. Les colons proprement dits, parmi eux, ne sont qu’une poignée : moins de 20 000 vers 1950. La plupart sont des citadins dont beaucoup exercent de petits métiers : songeons à l’enfance pauvre d’Albert Camus.

        Cette société est mêlée. Européens et musulmans vivent côte à côte, fréquentant les mêmes bancs d’école. Cependant, alors que les élites locales aspirent à l’intégration, les milieux dirigeants coloniaux sont hostiles à toute réforme politique. Aussi apparaît-il, un courant autonomiste qui se transforme bientôt en courant indépendantiste.

        Le 8 mai 1945, à Sétif, une émeute aboutit à l’assassinat d’une vingtaine d’Européens, drame qui provoque une impitoyable répression. Vers 1950, deux populations coexistent en Algérie. D’un côté 900 000 Européens, citadins en majorité, jouissant de tous les droits de la nationalité et de la citoyenneté. De l’autre 8 millions de musulmans, majoritairement ruraux, et souffrant du sous-équipement hors des trois grandes villes, Alger, Oran et Constantine.

        http://www.jeansevillia.com/index.php?page=fiche_article&id=206

         
  35. Yvan

    13 mars 2012 at 16 h 51 min

    Ce dernier commentaire était pour répondre à PhiliP, juste au dessus. Désolé pour le décalage :)

     
  36. Eusebius

    13 mars 2012 at 17 h 02 min

    Et pendant ce temps, le CAC 40 monte, monte, et monte encore…

     
  37. Eusebius

    13 mars 2012 at 17 h 05 min

     
  38. Le documentaliste

    13 mars 2012 at 17 h 06 min

    Il est vrai que The savoisien est en sourdine depuis que Megaupload a eu ses déboires.
    Mais, j’ai entendu dire dans le lanterneau des blaireaux qui le compose, que cela ne serait que bien en définitive.
    Tous les graveleux et autres opportunistes toujours à la recherche de la facilité ne peuvent d’un clic trouver un livre qui vaille de convenir à leur recherche.
    Donc prise de conscience et remise au placard du mépris envers ces gens si dévoué à la cause de la diffusion. Faudra-t-il qu’il fasse payer pour devenir sérieux ?

    Mais pour faire moins hors sujet voici, justement sur le maudit The Savoisien un petit document fort à propos sur le Rocard :

    http://the-savoisien.com/wawa-conspi/viewtopic.php?id=1903

    Etonnant n’est-ce pas !!!…

     
    • PhiliP

      13 mars 2012 at 17 h 10 min

      Pour la réforme des visages, j’imagine qu’ils ont eu recours au lifting chimique…Très impressionnant au début mais « diaboliquement » efficace.

       
  39. Le documentaliste

    13 mars 2012 at 17 h 09 min

    Oups j’oubliais ce petit lien que nous avons trouvé par delà la triste réalité du Net pas net :

    https://www.rapidshare.com/files/3708810047/Mgr_Lefebvre_-_1971_Conférences.rar

    et oui cela existe aussi en plus des sermons… on dirait …

     
  40. Zappata

    13 mars 2012 at 17 h 39 min

    Google embauche la responsable de la recherche du Pentagone

    Regina Dugan, la responsable de la prestigieuse Darpa (Defense advanced research projects agency), le centre de recherche de l’armée américaine, a annoncé qu’elle quittait son poste après trois ans passés à diriger l’institution pour aller travailler chez Google.

    Dotée d’un budget de plus de trois milliards de dollars, la Darpa est un organisme très particulier, travaillant sur des projets à court et à très long terme. La Darpa a notamment conçu Arpanet, le précurseur d’Internet, le système GPS, et a conçu les drones Predator couramment employés par l’armée américaine.

    Au cours de ses trois années à la tête de l’institution, Mme Dugan avait notamment recentré les recherches sur la cybersécurité, en conformité avec les souhaits de l’administration Obama. Elle avait également abandonné certains projets à long terme pour des recherches plus courtes, des choix vus par certains chercheurs comme contraires aux missions de la Darpa. Wired rappelle également que Mme Dugan fait l’objet d’une enquête administrative portant sur des contrats attribués par la Darpa à une entreprise créée par elle, dont elle est toujours actionnaire.

    Mme Dugan, qui n’a pas expliqué à quel poste elle travaillerait chez Google, a affirmé qu’elle n’avait pas pu résister à l’envie de travailler pour le moteur de recherche.
    Le Monde.fr

    http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/03/13/google-embauche-la-responsable-de-la-recherche-du-pentagone_1667450_651865.html#xtor=RSS-3208

     
  41. michel

    13 mars 2012 at 17 h 50 min

    Michel Rocard est ambassadeur des pôles si je ne m’abuse; il a du dire voilà quelques années que « ses sous-sol très convoités recèleraient un quart des réserves d’hydrocarbures mondiales » et qu’il oeuvrerait pour qu’il y règne paix et scientificité(ou esprit scientifique ou sciences). C’est une ‘bête politique », un véritable croqueur de caricature. Je ne crois pas qu’il soit « libre » de ses opinions, même à 81 ans; son discours prépare le terrain d’une approche sociétale stricte, où le besoin de croissance n’existe plus. Stagflation? Non, il milite pour l’environnement, des prisons plus saines et des hommes « mixés ».(pas de sources, pas de ruisseaux)

     
  42. Médusé

    13 mars 2012 at 17 h 53 min

    Hollande devant Sarkozy dans un sondage TNS-Sofres / i-télé (30% contre 26%)
    (lci.tf1. fr, Lundi 13 Mars 2012)

    http://lci.tf1.fr/filnews/politique/hollande-devant-sarkozy-dans-un-sondage-tns-sofres-i-tele-30-contre-7057348.html

     
  43. Zappata

    13 mars 2012 at 18 h 11 min

    L’Italie en récession

    Le PIB recule pour le deuxième trimestre consécutif. En 2012, la récession pourrait atteindre plus de 2 points, selon le FMI.

    L’Italie, plombée par l’austérité, est entrée en récession fin 2011 avec un repli de son produit intérieur brut (PIB) de 0,7 % au quatrième trimestre par rapport au trimestre précédent, a confirmé lundi l’institut de statistiques Istat dans son estimation définitive. Cette nouvelle contraction du PIB, après celle de 0,2 % enregistrée au troisième trimestre, marque l’entrée de la troisième économie de la zone euro en récession, qui se caractérise par un recul du PIB pendant au moins deux trimestres consécutifs.

    En glissement annuel, le PIB a reculé de 0,4 % au quatrième trimestre contre une première estimation de -0,5 % publiée le 15 février, a ajouté l’Istat dans son communiqué. Sur l’ensemble de l’année 2011, l’Italie a enregistré une croissance de 0,5 % en données corrigées des variations calendaires contre une première estimation de 0,4 %. Ce chiffre ne fait toutefois pas référence au plan annuel. Le chiffre annuel publié par Istat le 2 mars faisait état d’une croissance de 0,4 % l’an dernier en Italie, soit inférieure à la prévision du gouvernement qui misait sur 0,6 %.
    Austérité

    Dans le détail, le PIB de l’Italie s’est replié au quatrième trimestre en raison d’une demande en berne (importations en baisse de 2,5 % par rapport au troisième trimestre et consommation en baisse de 0,7 %) et d’une forte contraction des investissements (- 2,4 %). Les exportations sont, elles, restées stables (+ 0,0 %) par rapport au trimestre précédent.

    Prise pour cible par les marchés en raison de sa dette colossale de 1 900 milliards d’euros (120,1 % du PIB fin 2011), l’Italie a multiplié depuis 2010 les plans d’austérité afin de rassurer les marchés, ce qui a plombé l’activité économique.
    Crainte

    Le gouvernement table sur une contraction du PIB de 0,4 % cette année. Mais les institutions internationales sont beaucoup plus pessimistes : Bruxelles s’attend à une contraction de 1,3 % et le FMI prévoit un repli de 2,2 %. Les dernières statistiques économiques publiées font craindre une récession marquée. La production industrielle a en effet chuté de 2,5 % en janvier sur un mois, un chiffre largement supérieur aux attentes des économistes, tandis que le taux de chômage a atteint un nouveau record à 9,2 % en janvier et que la confiance des entreprises s’est effondrée en février à son plus bas niveau depuis novembre 2009.

    http://www.lepoint.fr/economie/l-italie-en-recession-12-03-2012-1440367_28.php

     
  44. Zappata

    13 mars 2012 at 18 h 15 min

    L’Eurogroupe met la pression sur l’Espagne

    Madrid table sur un retour de la croissance pour réduire son déficit de 5,5 points à 3 % en 2013.

    Avec l’Espagne, les gouvernements de la zone euro sont confrontés au dilemme prévisible créé par la chute de la croissance : faire preuve de réalisme vis-à-vis d’un pays dont la situation économique et sociale se dégrade, d’un côté, ou défendre la crédibilité des réformes de la gouvernance économique de la zone euro en restant ferme sur les objectifs, de l’autre. Ils ont choisi la fermeté en confirmant pour l’Espagne l’objectif d’un déficit à 3 % en 2013, alors que les comptes publics affichaient un besoin de financement de 8,5 % en 2011.

    Frappés par la situation de l’emploi en Espagne, les ministres des Finances de la zone euro ont lâché du lest, mais moins que n’en demandait Madrid. L’objectif de déficit budgétaire pour 2012 ne sera ni de 4,4 % comme le gouvernement Zapatero s’y était engagé, ni de 5,8 % comme l’avait suggéré Mariano Rajoy, mais de 5,3 % du PIB. À 2,3 % de PIB, l’effort sera tout de même important en 2013. En 2012, le déficit est censé passer de 8,5 % à 5,3 %, soit une baisse de 3,2 % de PIB, alors même que l’Espagne connaît un tassement de la croissance en ce début d’année.

    Lire la suite sur le site de l’Agefi

    http://www.lepoint.fr/economie/l-eurogroupe-met-la-pression-sur-l-espagne-13-03-2012-1440645_28.php

     
  45. Zappata

    13 mars 2012 at 18 h 32 min

    ALERTE – Grèce: Fitch relève la note à B-

    PARIS – L’agence d’évaluation financière Fitch Ratings a relevé la note de la Grèce à B-, au lieu de défaut partiel précédemment, et l’a assorti d’une perspective stable, justifiant sa décision par la finalisation de l’opération d’échange de dette lundi, selon un communiqué publié mardi.

    Fitch indique que la note sur la dette à long terme de la Grèce est susceptible d’évoluer en fonction de la trajectoire du pays par rapport aux paramètres fixés par l’Union européenne et le Fonds
    monétaire international et de sa capacité et sa volonté d’honorer (le remboursement) des obligations restructurées, c’est à dire des nouveaux titres émis lundi.

    (©AFP / 13 mars 2012 18h07)

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___Grece_Fitch_releve_la_note_a_B_43130320121810.asp

     
    • CLAIR-VOYANT

      13 mars 2012 at 19 h 50 min

      Ils vont faire crever le peuple Grec, et cela sous les yeux de tout le monde en 2012. Le défaut était le seul moyen pour que les Grecs sortent la tete de l’eau, c’est un crime de masse. Les médias nous passent des reportages sur la Syrie à longueur de temps, nos politiques sont préoccupés par le sort de la population Syrienne. Magnifique…

       
      • Zappata

        13 mars 2012 at 21 h 02 min

        T’as changé de pseudo Clavreul ?

         » Ils vont faire crever le peuple Grec, et cela sous les yeux de tout le monde en 2012.  »

        Il va y avoir  » une guerre civile  » en Grèce

        Extrait du blog de greekcrisisnow de Panagiotis Grigoriou

        Retiens bien la date du 25 Mars :

        Chez les bancocrates aussi on réfléchit. Le gouvernement de l’automate, d’ailleurs remanié depuis quelques jours suivant le stratagème désuet de la poudre aux yeux, prend acte du châtiment de Rhodes et se prépare pour la fête nationale du 25 mars.

        Nous commémorons la Révolution du 1821 et la liberté retrouvée, après une longue domination Ottomane. Ainsi, et de son côté, l’hebdomadaire de l’extrême droite « La Cible », paru jeudi, présente sur sa Une, la photographie retouchée du bâtiment de l’Assemblée Nationale, peint… en treillis, sous le titre : « La seule solution face à une Europe qui vacille et à un régime en décomposition, c’est l’État National.

        En Grèce, hier, comme aujourd’hui, c’est le Peuple qui fait la Résistance et l’Armée qui fait la Révolution ! – Les parachutistes réservistes de nouveau en tête, ils seront là où il faut, ce 25 mars». Et dans les pages intérieures, on peut lire l’appel de cette Union des Réservistes des Forces… effectivement très Spéciales : « Nous appelons à manifester Place de la Constitution, devant le monument du soldat inconnu pour enfin montrer au gouvernement d’occupation et à ses déchets hellénophones qui nous gouvernent, qu’il ne pourront plus briser la réaction du peuple grec (…) ».

        La Une de l’hebdomadaire d’extrême droite « La Cible » – 09/03/2012
        Je ne suis pas un adepte du conspirationnisme à toutes les sauces rallongées, seulement, je trouve d’une assez curieuse coïncidence, que les déclarations récentes de Michel Rocard, certes formulées différemment, expriment au fond la même idée, sur cette « seule solution, car ce pays devient ingouvernable », (voir le billet précédent).

        Au même moment sur Internet, un texte se réclamant du mouvement des Indignés, appelle à occuper les rues et les places ce 25 mars et d’y rester. Donc effervescence. Au P.C. grec, on se dit inquiet des agissements des parachutistes réservistes, car « un coup provocateur serait en préparation ». Ceci-dit, on se demande parfois, et pas très ouvertement, chez certains camarades à gauche, « pourquoi un État national serait-il obligatoirement issu d’une idée accaparée et orientée par l’extrême droite, et ainsi remorquée dans ses eaux territoriales, alors troubles… La gauche désunie finira par… perdre ses eaux et comme la politique s’apparente parfois à la mer, elle traversera les portillons étanches comme dans les entrailles du Titanic. » (paroles entendues à Athènes, en janvier 2012).

        Ruelle Pier… et Marie Curie à Rhodes

        Pas loin de la ruelle Pier (et non pas Pierre !) et Marie Curie à Rhodes, des chats se nourrissent dans les poubelles alors remplies, en attendant les vacanciers, tout comme la presse locale, qui multiplie les reportages, sur les grands voyagistes britanniques, allemands, français ou russes. « La saison sera inaugurée comme toujours, après le 25 mars », peut-on aussi entendre ici ou là, dans les ruelles de la vieille ville. Et à Athènes alors ?

        http://greekcrisisnow.blogspot.com/2012/03/signaletiques-de-saison.html#

         
      • CLAIR-VOYANT

        13 mars 2012 at 21 h 35 min

        Oui Zappata, c’est Etchamendy qui a voulu me rebaptiser CLAIR-VOYANT.

         
      • tarci

        13 mars 2012 at 23 h 02 min

        Les médias feraient mieux de parler du Danemark en ce moment !

        150 membres du gang musulman des « Black Cobra » (qui réclame l’application de la charia) ont tenté de prendre d’assaut un poste de police et un tribunal. La raison de l’agression est le procès contre deux sympathisants pakistanais des Hells Angels (gang de motard) qui avaient tiré sur un certain nombre d’islamistes du gang Black Cobra.

        Les 150 individus étaient venus exiger « vengeance. » Bon nombre des immigrants criminels des Black Cobra étaient masqués. Un grand nombre d’officiers de police sont intervenus, ont fouillé et arrêté les musulmans. Environ 20 armes différentes ont été trouvées sur les voyous. La police a été soumise à des jets de bouteilles. Les criminels musulmans ont ravagé et saccagé plusieurs banlieues nord et provoqué des émeutes afin de se venger des arrestations. La guerre entre les Hells Angeles et les gangs islamiques continue également sans relâche.

        Ces six derniers mois, tous les tirs par armes à feu, une cinquantaine, à Copenhague, sont liés à une lutte de pouvoir entre les Hells Angels et les gangs musulmans agglomérés autour des Black Cobra, maintenant habituellement appelés les « gangs de la charia ». Black Cobra est très implanté dans la ville de Malmö.

        La situation est tellement désastreuse à Copenhague que la police semble avoir renoncé à certains districts, les services municipaux ont cessé de fonctionner et le public est invité à rester à l’intérieur ou à éviter les districts.

        http://www.islamisation.fr/archive/2012/03/12/un-gang-islamiste-demarre-la-guerre-civile-a-copenhague.html

         
      • duc

        13 mars 2012 at 23 h 24 min

        Le gouvernement grec va devoir agrandir ses prisons ! quand les gens ont faim, le pillage n’est pas loin !

        Ceci dit, ils ne dépasseront pas le nombre de prisonniers par habitant des USA ! Ils sont champions toutes catégories dans ce sport ! Un taux qui a été multiplié par 5 en 20 ans. Même les pays communistes ont moins d’incarcérés !

        Une autre chose qui s’est développé pendant cette période c’est le complexe carcéro-industriel, des entreprises qui se font du fric avec le travail des détenus :

        http://en.wikipedia.org/wiki/Prison-industrial_complex

        Une leçon apprise en Allemagne ! Le camp d’Auschwitz était entouré par la plus grande zone industrielle du monde ! Forcément, la main d’oeuvre était gratuite. Et en cas d’épidémie, des crematorium n’étaient-ils pas loin ?

        http://www.noslibertes.org/dotclear/index.php?post/2008/10/09/145/Comprendre-la-seconde-guerre-mondiale

        il apparait de plus en plus que le Goulag est le stade ultime de la « réduction des couts salariaux :

        http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-le-travail-dans-les-prisons-des-etats-unis-prelude-aux-camps-92376633.html

        http://blog.emceebeulogue.fr/post/2009/02/22/Le-travail-en-prison%3A-exploitation-des-detenus-et-affaire-juteuse-pour-les-entreprises-privees

         
      • Zappata

        13 mars 2012 at 23 h 33 min

        @ Gwendoline

        Je n’oublie pas et merci de le rappeler on va voir ce qu’on faire  » leurs consoeurs  » américaines S&P et Moody’s …

         
  46. Jean

    13 mars 2012 at 18 h 50 min

    La Bourse de Paris termine à son plus haut niveau depuis début août :

    La Bourse de Paris a terminé en nette hausse mardi, à son plus haut niveau depuis début août, dans un marché porté par les avancées en Grèce et des statistiques macroéconomiques meilleures que prévu en Allemagne et aux Etats-Unis.

    Le CAC 40 s’est octroyé 1,72% pour clôturer à 3.550,16 points, son plus haut niveau depuis le 2 août 2011 (3.522,79 points). Le volume d’échanges est resté modeste (2,984 milliards d’euros).

    Le marché a d’abord profité de la confirmation par les ministres des Finances de la zone euro, réunis depuis lundi, du lancement du deuxième programme d’aide à la Grèce.

     
    • Zappata

      13 mars 2012 at 22 h 00 min

      @ CLAIR-VOYANT

      Oui j’ai bien compris … :)

       
      • Etchamendy

        13 mars 2012 at 22 h 30 min

        @Zappata;

        Je m’ignorais dans le rôle du grand Prêtre ……

         
  47. Jean

    13 mars 2012 at 18 h 51 min

    Ce n ‘est plus un arc à poulie, c’est un pont maintenant.

     
    • Zappata

      13 mars 2012 at 18 h 57 min

      Le Plan “P” comme Ponzi de la BCE
      Ségolène Zimmern

      “La BCE n’a pas de plan B. Avoir un plan B serait de reconnaître la défaite, et nous n’accepterons pas d’être vaincus”, avouait Mario Draghi le 9 mars dernier dans The Wall Street Journal, en réponse à une question concernant les dispositifs prévus par la BCE dans le cas où un pays se déciderait à sortir de l’euro.

      Il faudrait que M. Draghi arrête de se voiler la face : si le premier plan de refinancement était un
      Plan A, nous devons largement en être au stade du Plan C ou D. Ce serait dommage de ne pas préparer Plan E (Expulsion de la Grèce, par exemple), et éventuellement plan F (Fin de l’euro).

      Que l’inflation augmente (+2,4%), et que l’économie ralentisse (-0,1%), cela n’étonne plus personne. Le vide d’idée de la BCE devrait cependant affoler tout le monde. Ne pas anticiper les scénarios possibles d’échec et de faillite des états européens, est-ce bien raisonnable ?

      Il n’y a pas de plan B, soit ; mais les pratiques actuelles de la BCE sont extrêmement inquiétantes. The Wall Street Journal nous apprend dans le même article que : “La BCE a déclaré qu’elle retire la suspension (mise en place le mois dernier) concernant l’utilisation des obligations du gouvernement grec comme titre de garantie pour les prêts de la BCE. Les gouvernements de la zone euro ont accepté de fournir des garanties de crédit à la BCE contre les obligations grecques. Au vu de cela, le Conseil a décidé que les instruments de la dette grecque seront de nouveau acceptés comme garantie.”

      Graphique des obligations grecques acceptées par la BCE

      Pour résumer : la semaine dernière, la BCE a prêté de l’argent (qu’elle n’a pas et a donc créé) à 3% aux banques commerciales afin, notamment, de renflouer le marché obligataire européen. Les anciennes obligations grecques sont retirées du marché et transformées en nouvelles obligations grecques pour un montant de 206 milliards d’euros selon le Financial Times. Maintenant, la BCE accepte de reprendre ces obligations recyclées comme garantie. Une banque commerciale peut donc à nouveau échanger des obligations grecques contre du cash emprunté à la BCE (et ré-imprimé par la BCE).

      Nous avons donc : de l’argent imprimé qui ne vaut rien (mais qui fait grimper l’inflation) et des obligations d’Etat grecques (qui ne valent rien non plus) qui vont servir de garantie en échange de nouvelles liquidités prêtées par la BCE. Et si le système monétaire de l’Europe était déjà en déroute ?

      “Il est faux de dire que le risque porté par le bilan de la BCE est plus élevé qu’aux Etats-Unis ou en Europe”, a par ailleurs martelé Mario Draghi.”(L’Agefi Quotidien)

      Aux Etats-Unis, dans le pire des cas (le plan Z), Apple a assez de trésorerie pour racheter la dette fédérale*. Mais qui prendra le risque de sauver la BCE ?

      Quotidienne Agora

      * http://articles.businessinsider.com/2011-07-28/tech/30049957_1_cash-balance-apple-debt-ceiling

       
  48. nee

    13 mars 2012 at 19 h 07 min

    http://www.romandie.com/news/n/_Grece__Fitch_releve_la_note_a_B_74130320121838.asp

    Grèce : Fitch relève la note à B-

    PARIS – L’agence d’évaluation financière Fitch Ratings a relevé la note de la Grèce à B-, au lieu de défaut partiel précédemment, et l’a assortie d’une perspective stable, justifiant sa décision par la finalisation de l’opération d’échange de dette lundi, selon un communiqué publié mardi.

    Pour l’agence, la fin de l’opération d’échange, qui portait sur les 177 milliards d’euros d’obligations de droit grec aux mains des créanciers privés, a éteint la situation de défaut de paiement, traduit par la note défaut partiel.

    Fitch indique que la note sur la dette à long terme de la Grèce est susceptible d’évoluer en fonction de la trajectoire du pays par rapport aux paramètres fixés par l’Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI) et de sa capacité et sa volonté d’honorer (le remboursement) des obligations restructurées, c’est à dire des nouveaux titres émis lundi.

    La catégorie B signifie pour Fitch que l’entité considérée est hautement spéculative.

    Pour l’agence, l’échange de dette a amélioré le profil d’endettement de la Grèce et réduit le risque d’une nouvelle impasse financière à court terme.

    Malgré tout, le risque d’un nouveau défaut de paiement demeure, selon Fitch, du fait du niveau d’endettement toujours très important de la Grèce et des défis économiques qui attendent ce pays, ce qui justifie, pour elle, l’attribution de la note B-.

    La perspective stable tient à la marge de sécurité relative dont bénéficie la Grèce pour s’acquitter des intérêts sur les nouvelles obligations dans les 12 à 24 mois, même si Fitch la qualifie de limitée.

    (©AFP / 13 mars 2012 18h35)

     
  49. Médusé

    13 mars 2012 at 19 h 11 min

    http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Francois-Hollande-repasse-devant-Nicolas-Sarkozy-dans-les-sondages_6346-2054735-fils-tous_filDMA.Htm

    François Hollande qui était annoncé second au premier tour de la présidentielle vient de repasser devant Nicolas Sarkozy.

    Le candidat PS est annoncé, depuis mardi matin, second dans un sondage Ifop. Mais selon un sondage réalisé par TNS-Sofres Sopra group, François Hollande serait en réalité devant Nicolas Sarkozy avec un écart de 4 %. Le candidat socialiste aurait 30 % d’intentions de vote contre 26 % pour le président candidat.

    Le sondage a été réalisé après le meeting de Nicolas Sarkozy à Villepinte ce weekend.

    Au second tour, François Hollande l’emporterait largement avec 58 % contre seulement 42 % pour Nicolas Sarkozy, toujours selon cette enquête. Marine Le Pen (FN) serait à 16 %, François Bayrou (MoDem) à 11,5 %, Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) à 10 %, Eva Joly (EELV) à 3 %, et les autres candidats à moins de 2 %.

    Le sondage TNS Sofres/Sopra Group pour iTélé a été réalisé le 12 mars auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

     
  50. Zappata

    13 mars 2012 at 19 h 34 min

    UE : Sarkozy craint une « dislocation »

    Un moment de lucidité ? ou une annonce  » iniatique  » ?

    Avec Reuters Mis à jour le 13/03/2012 à 18:49

    Nicolas Sarkozy a estimé mardi que l’Europe n’avait plus les moyens de se « payer une nouvelle crise » financière dans les mois à venir. « S’il se produisait dans les mois qui viennent une nouvelle crise, je ne pense pas qu’on pourrait y résister dans les mêmes conditions », a déclaré le président français, candidat à un second mandat, lors d’un colloque organisé par l’Association française des entreprises privées (AFEP) et Le Monde. Sur TF1, hier soir, le président de la République avait même craint une « dislocation de l’Europe ».

    Il a notamment jugé que les pays européens n’avaient plus les moyens de mettre autant d’argent dans la gestion d’une crise que ce qui a déjà été consacré à juguler les tourmentes financières successives de ces dernières années. « Les peuples européens sont à bout », a-t-il ajouté.

    Concernant la France, Nicolas Sarkozy a promis de tenir, s’il est réélu, son engagement de ramener les déficits publics français à 3% du PIB en 2013 et 0% en 2016.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/03/13/97002-20120313FILWWW00604-ue-sarkozy-craint-une-dislocation.php

    Alors que Baroin affirme :

    Crise: « le pire est derrière nous  » (Baroin)

    Avec Reuters Mis à jour le 13/03/2012 à 19:20

    Le pire de la crise de la zone euro est derrière nous, a déclaré aujourd’hui le ministre français des Finances, François Baroin. Lors d’une conférence avec son homologue allemand, Wolfgang Schäuble, il a ajouté que la Banque centrale européenne avait pris des décisions déterminantes ces dernières semaines. « Le pire de la crise est derrière nous. Depuis trois mois, nous avons offert des perspectives, il y a une vraie volonté de restaurer la confiance », a-t-il déclaré.

    Wolfgang Schäuble s’est montré plus prudent expliquant que tous les problèmes de la zone n’étaient pas réglés mais qu’il y avait des raisons d’être confiant. La BCE a organisé depuis décembre deux grandes opérations de prêts à trois ans (LTRO) à l’intention des banques pour un montant total d’environ 1.000 milliards d’euros.

     
    • Etchamendy

      13 mars 2012 at 22 h 40 min

      @Zappata;

      « Concernant la France, Nicolas Sarkozy a promis de tenir, s’il est réélu, son engagement de ramener les déficits publics français à 3% du PIB en 2013 et 0% en 2016. »

      Si d’aventure le Cap’tain crochet-de-boucher n’est pas renversé par une mutinerie de scrutin, je tiens le pari avec qui voudra que « son engagement » ne vaudra pas plus que ceux de Mariano Rajoy en Espagne, qui avait voté la règle dite « d’or ». RDV donc en 2016.

       
      • Zappata

        13 mars 2012 at 23 h 00 min

        Bonsoir  » grand prêtre  »

        D ‘ici 2016 il va se passer beaucoup de choses …

        Vous êtes pas au courant ;)

         
    • tien

      13 mars 2012 at 22 h 52 min

      Il y a de quoi ne pas prendre nos politiques au sérieux ! Baroin n’en rate pas une pour dire une bêtise !

      Mais il y a encore plus comique :

       
  51. gepetto

    13 mars 2012 at 20 h 14 min

    quelqu’un connait il ce personnage : http://french.ruvr.ru/2012_03_13/68354632/

     
  52. néo coralie

    13 mars 2012 at 20 h 57 min

    voici la bande annonce de 2012; mission Elysée

     
  53. néo coralie

    13 mars 2012 at 20 h 58 min

    la 2ème partie !

     
    • Zappata

      13 mars 2012 at 22 h 11 min

      @ néo coralie

      Merci pour la 2éme partie :)

       
  54. realinfos

    13 mars 2012 at 21 h 36 min

    Le sans plomb franchit les 2 euros le litre dans un parking à Paris !!!

    PARIS – L’essence sans plomb 95 a franchi le seuil symbolique des deux euros le litre dans une station à Paris, selon les données publiées mardi par le site spécialisé Carbeo.

    Un litre de SP 95 se vendait 2,020 euros le litre à la pompe d’un parking situé rue Saint-Antoine, près de la place de la Bastille, dans le quatrième arrondissement de la capitale.

    Les prix de l’essence sans plomb ont atteint de nouveaux sommets en France la semaine dernière, à 1,6211 euro en moyenne pour le litre de sans plomb 95 et à 1,6610 pour celui de sans plomb 98, selon les données publiées lundi par le ministère du Développement durable.

    Le prix du SP 98 avait déjà établi un record la semaine achevée le 2 mars à 1,6493 euro le litre. Pour le SP 95, le précédent record datait de la semaine achevée le 24 février, à 1,6094 euro.

    Depuis la fin 2011, les prix de l’essence battent record sur record en France, propulsés par un double effet: des tensions géopolitiques (Iran, Nigeria…) qui maintiennent les cours du pétrole brut à des niveaux très élevés, et l’affaiblissement de l’euro par rapport au dollar, qui amplifie le coût de l’or noir une fois sa valeur convertie dans la monnaie unique. afp

     
  55. Zappata

    13 mars 2012 at 22 h 34 min

    Attali, c’est assez !

    Jacques Attali, Simone Harari et Benoît Thieulin, bien connus pour leur conformité en matière de pensée économique, viennent de lancer Lundi 12 Mars 2012 à 15 heures, à la Maison de l’Europe de Paris, une pétition-manifeste pour une « Euro-fédération solidaire et démocratique ».

    À les entendre, « le choix est aujourd’hui simple : soit nous, Européens, perdrons notre souveraineté au profit de marchés dérégulés, soit nous la renforcerons en nous dotant d’institutions fédérales, démocratiques, budgétaires et sociales ».

    On remarquera d’abord que ces personnages, dont la vision critique à l’égard du système économique dominant n’a jamais été marquée par l’acuité, sont soudain pris d’une inquiétude voisine de la panique à l’idée de la domination des marchés et de la perte de souveraineté.

    On remarquera ensuite l’emploi du mot « souveraineté », considéré comme tabou jusqu’alors. Il est vrai qu’il s’agit du risque de disparition de la « souveraineté européenne », dont l’existence nous avait d’ailleurs jusqu’alors échappée. Le risque de la voir disparaître ne nous avait donc pas trop inquiété. La seule chose qui pouvait s’y apparenter plus ou moins était la préférence communautaire qui a été diluée sans grande protestation des auteurs de ce texte.

    On remarquera aussi les larmes de nos auteurs vis-à-vis des risques de dumping social ; les crocodiles n’osent même plus faire concurrence à ces fanatiques du oui au Traité Constitutionnel européen.

    On sera finalement scandalisé que ces personnages, habitués depuis de nombreuses années des cercles de pouvoir, ayant participé à détruire la démocratie et toute souveraineté des peuples des États-membres osent se présenter en défenseurs de la démocratie et des intérêts sociaux ; bien pis, ils utilisent la crise et les difficultés sociales pour attaquer encore plus les citoyens.

    La souveraineté passe d’abord par la volonté des peuples et devrait s’exprimer par des Assemblées constituantes dans chacun des États.

    André Bellon, président de l’Association pour une Constituante

    http://www.pouruneconstituante.fr/

    P.S. :
    – Jacques Attali le récidiviste : un gouvernement mondial « démocratique »
    – Le MEDE« F » a une priorité : le fédéralisme européen

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/attali-c-est-assez-112321

     
  56. néo coralie

    13 mars 2012 at 22 h 37 min

    LE PROTECTIONNISME EUROPÉEN EST ILLÉGAL

    La Cour de justice européenne interdit les barrières douanières européennes
    Elle ordonne à Bruxelles de rembourser les taxes antidumping imposées aux exportateurs chinois

    Les taxes antidumping imposées en 2006 par l’Union européenne sur les chaussures en cuir importées de Chine et du Vietnam étaient illégales, au regard du droit européen. L’OMC les avait déjà condamnées en octobre. La Cour de justice européenne de Luxembourg lui donne raison [1] et ordonne le remboursement de plusieurs millions de dollars aux exportateurs asiatiques, « victimes » de cette tentative avortée de « protectionnisme européen ».
    1 milliards d’euros pour les fabricants chinois
    A terme, entre 400 et 500 grands et petits exportateurs qui ont payé jusqu’à 16,5% de leur chiffre d’affaires aux douanes européennes attendent également des indemnités. Selon la presse chinoise, celles-ci pourraient se monter jusqu’à 1 milliard d’euros. [2]

    La fermeture des fabricants de chaussures, notamment en France, en Italie et au Portugal, ou la délocalisation de leurs activités en Asie avait contraint Bruxelles à constater par plusieurs expertises que les importations en provenance de Chine et du Vietnam étaient dues aux produits à prix cassés, souvent au-dessous des coûts de production.

    En 2006, soit quand l’industrie de la chaussure était déjà condamnée, l’UE avait introduit une timide taxe antidumping dont le taux maximum n’était que de 16,5%.La Chine exportait alors près de 140 millions de paires de chaussures en Europe. Elle avait déposé une plainte auprès de l’Organe de règlement des différends de l’OMC le 4 février 2010. Le verdict est tombé en octobre en faveur de la Chine, l’OMC donnait raison à la Chine contre l’Union européenne.

    ÉPILOGUE
    Si la mesure antidumping avait été reconduite en novembre 2009 pour deux ans, elle n’a pas été renouvelée l’an dernier sous la pression de l’Alliance européenne de la chaussure…

    Pourquoi les européens jouent contre leurs camps en facilitant le dumping des produits asiatiques ? Tout simplement parce que ces producteurs ‘européens’, ont majoritairement déménagé leurs usines en Asie ! Ils sont devenus, eux aussi, des exportateurs chinois.

    CONCLUSION
    Plutôt que de mentir aux Français à chaque élection en leur resservant la fable d’un protectionnisme européen, qui est interdit par l’Europe elle-même, il faut avoir le courage de regarder la réalité en face : pour retrouver la croissance, la SEULE solution consiste à quitter l’Union européenne en application de l’article 50 du traité de Lisbonne.

    http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=668

     
    • Etchamendy

      13 mars 2012 at 22 h 46 min

      @néo coralie;

      Ce n’était pas un certain Arnaud Montebourg qui avait été traité de tous les noms d’oiseaux pour avoir tenu, plus ou prou, les mêmes arguments ?

       
    • duc

      13 mars 2012 at 23 h 38 min

      Protectionnisme israélien :

       
  57. néo coralie

    13 mars 2012 at 22 h 58 min

    j’en sais rien !

     
  58. néo coralie

    13 mars 2012 at 23 h 00 min

    GUERRE ILLÉGALE EN LIBYE
    La procédure de destitution d’OBAMA est lancée

    Le 3 Juin 2011, la Chambre des Représentants avait adopté une résolution demandant au président de fournir une explication au peuple américain sur l’attaque de la Libye par les forces de l’OTAN. Obama avait alors affiché son total mépris pour le droit et la Constitution américaine en niant la nécessité d’obtenir l’autorisation du Congrès pour engager les Etats-Unis dans une intervention militaire en Libye, en ces termes : « Je n’ai même pas à me poser la question constitutionnelle. »
    Incapable d’obtenir après coup l’approbation du Congrès pour cette participation militaire, Obama a essayé de masquer son échec à en envoyant une lettre au président de la Chambre, John Boehner, dans laquelle il considère que l’assaut militaire aurait été « autorisé par le Conseil de sécurité des Nations Unies. »

    En élevant l’autorité des pouvoirs internationaux et des instances supranationales et au-dessus de la branche législative de son pays, Panetta et Obama avaient ainsi ouvertement déclaré qu’ils n’agissaient plus en représentants du peuple américain mais comme des exécutants d’une dictature mondiale qui a usurpé la souveraineté des États-Unis.

    Lors de la dernière audience de la Commission de la défense du Sénat, le 7 mars 2012, le secrétaire à la Défense Léon Panetta et le chef d’état-major, le général Dempsey, ont effrontément admis que leur autorité ne vient pas de la Constitution des États-Unis, mais que les Etats-Unis sont au service de l’Organisation des Nations Unies et de l’OTAN, auprès desquels ils prennent leurs ordres, même si le peuple américain n’a aucun contrôle démocratique sur ces organismes internationaux

    Lors de cette session, le sénateur Jeff a interpellé Léon Panetta : « Nous passons notre temps à nous inquiéter de l’ONU, de la Ligue arabe, de l’OTAN et trop peu de temps, à mon avis, à nous soucier des représentants élus des États-Unis. Allez-vous à l’avenir consulter le Congrès des États-Unis ?  »

    Le secrétaire à la Défense a répondu : « Vous savez, notre objectif serait d’obtenir les permissions internationales (ndlr : d’attaquer des états souverains). Et puis, nous viendrons au Congrès vous informer et déterminer la meilleure façon d’obtenir – ou non – les permissions du Congrès que nous voulons. »

    Cette affirmation du secrétaire à la Défense selon laquelle l’Organisation des Nations Unies et l’OTAN auraient l’autorité suprême sur les actions de l’armée des États-Unis a amené le député Walter Jones à présenter la résolution suivante :

    112e CONGRES, 2ème Session – H. CON. RES. 107
    Exprimant le sentiment du Congrès selon lequel l’utilisation de la force militaire offensive par un président sans autorisation préalable et claire d’une loi du Congrès constitue un délit et un crime passible de destitution, en vertu de l’article II, section 4 de la Constitution.

    LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS, le 7 mars 2012
    M. JONES a présenté la résolution suivante concurrente qui a été renvoyée à la commission juridique

    Résolution simultanée

    Exprimant le sentiment du Congrès que l’utilisation de la force militaire offensive par un président sans autorisation préalable et claire d’une loi du Congrès constitue un crime passible de destitution et un délit en vertu de l’article II, section 4 de la Constitution.

    Alors que la pierre angulaire de la République consacre la compétence exclusive du Congrès à déclarer la guerre conformément à l’article I, section 8, l’article 11 de la Constitution : Maintenant, donc, que soit résolu par la Chambre des représentants (et concordante au Sénat), que c’est le sens du Congrès qui, sauf en cas de réponse à une attaque réelle ou imminente contre le territoire des États-Unis, l’usage de la force militaire offensive par un président sans l’accord préalable et sans une autorisation claire d’une loi du Congrès viole le pouvoir exclusif du Congrès de déclarer la guerre conformément à l’article I, section 8, l’article 11 de la Constitution et constitue donc un délit et un crime passible de destitution en vertu de l’article II, section 4 de la Constitution.

    http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=666

     
  59. néo coralie

    13 mars 2012 at 23 h 07 min

    2ème source pour le lancement de la procédure de destitution d’Obama !

    http://www.solidariteetprogres.org/Un-membre-du-Congres-americain-menace-Obama-de-destitution_08674

     
  60. patrice

    13 mars 2012 at 23 h 13 min

    Rocard est comme ses petits copains Attalli et consort, un agent d’ambiance trouble et double …
    Quasiment tous nos politiques sont cornaqués par des officines dépendant de la cia, ils font partie de la trilatérale des bilderberg etc pour les plus brillants, bref jouent contre les intérêts de la france !
    Désinformation à tous les étages,
    lisez plutôt cet article passionnant concernant l’origine abiotique du pétrole !

    http://resistance71.wordpress.com/tag/origine-abiotique-du-petrole/

    http://resistance71.wordpress.com/2011/04/30/nucleaire-environnement-et-eugenisme-fukushima-ou-la-contamination-a-dessein-de-la-planete/

     
  61. néo coralie

    13 mars 2012 at 23 h 22 min

    Question de droit et de laïcité
    Le drapeau européen serait-il illégal, selon le Droit… européen ?

    http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=538

     
  62. néo coralie

    13 mars 2012 at 23 h 33 min

    La finance mondiale : Le modèle Shylock
    Par Adrian Salbuchi*

    Une séance de remue-méninges grecque doit certainement sonner à peu près comme ceci : Défaut ! Dégradation ! Echange d’obligation ! Faillite de la BCE ! Des mesures d’austérité ! Les Recettes du FMI ! Des émeutes ! L’Euro qui s’effondre ! Payez !…
    Quelqu’un peut-il donner un sens à tout cela ??

    Essayons … Parce que c’est une question qui consiste à relier les points … correctement !

    Tout d’abord, les « crises » des dettes souveraines explosent, puis s’effondrent pour finalement « ressusciter » en plus grand et en plus gros selon un modèle : appelons-le « Le modèle Shylock » en référence au méprisable usurier de William Shakespeare.

    Dans « Le Marchand de Venise » Shylock prêtait de l’argent à Antonio, un marchand vénitien, en exigeant qu’il signe un engagement de mise en gage d’une livre de sa chair comme garantie …

    Les modèles sont ordonnés par des représentations cohérentes et séquentielles des systèmes complexes. Comme une feuille de route, les modèles peuvent nous guider du point « A » au point « B » de sorte que nous ne nous égarons pas. Lorsque vous comprenez comment un modèle fonctionne, le système complexe qu’il représente devient prévisible.

    Une comédie d’erreurs
    Dans mon article sur la Grèce du 23 Février pour Russia Today, j’ai souligné que les crises de dettes souveraines ne sont pas le résultat de la malchance, du pire des jugements ou d’une coïncidence. Depuis plus d’un quart de siècle, nous avons vu le même spectacle mis en scène, encore et encore, avec peu de variation. Grèce, Argentine, Espagne, Italie, Portugal, Brésil, Mexique, Irlande, Islande, Russie, Tigres asiatiques … tous auraient « bêtement » trop emprunté aux banquiers privés seulement avant de « découvrir » qu’ils ne pouvaient pas les rembourser.

    Symétriquement, le même groupe de puissantes méga-banques mondiales aurait trop prêté à ces pays avant de « découvrir » qu’ils ne pouvaient pas récupérer ces prêts.

    Une comédie d’erreurs dans lequel les gouvernements et les banquiers sont soit très stupides ou bien… Ne se feraient-ils pas discrètement des clins d’œil, les uns aux autres, pour se tailler la chair, kilo après kilo ?

    S’il vous plaît, quelqu’un peut-il nettoyer nos sales draps…
    Les banquiers et les politiciens font étranges compagnons de lit. Invariablement, de leurs comédies d’erreurs ils n’obtiennent que du linge sale. Lorsque cela se produit, les banquiers savent qu’ils ne peuvent pas aller frapper aux portes des palais présidentiels sans que les ministres des finances et les parlements ne crient « Payez, ou débrouillez-vous ! »

    Les farces de la « démocratie » et de la « souveraineté nationale » doivent être maintenues coûte que coûte. C’est à ce moment que les « organismes publics multilatéraux » contrôlés par les banquiers entrent sur scène – le FMI, la BCE, la Banque mondiale !

    Voilà ce que ça donne (Silence, on tourne) :

    « Après tout, la Grèce, vous êtes un membre de la BCE de sorte que vous devez obéir à leurs ordres ! »(même ceux écrits en allemand).

    « Et vous, l’Argentine, vous êtes un membre du FMI alors arrêtez de gémir et faites vos devoirs ! »

    Docteur, j’ai de la fièvre …
    Tels de modernes sorciers guérisseurs de la finance, les analystes du marché et les agences de notation nous disent pourquoi les marchés boursiers montent et descendent comme la fièvre d’un patient. Les devises partent à la hausse, puis les devises retombent, comme dans un casino ou comme des montagnes russes ; les taux obligataires des dettes souveraines passent dans la catégorie supérieure puis plongent vers la dégradation, selon le bon vouloir des Pied Pipers, de Standards & Poors, de Fitch, de Moody, du Financial Times et du Wall Street Journal … Et ces oracles qui font la pluie et le beau temps sont payés par les méga-banquiers.

    Peu importe que ce qu’ils annoncent relève de la vérité révélée. Alors, que dire, si en 2008 ils ont surévalué AIG, Lehman Brothers, Merrill Lynch, Fannie Mae notés « AA », voire « AAA » juste avant qu’ils ne sombrent dans le néant ?

    En parfaite synchronisation, ils dégradent la Grèce et l’Argentine, l’Espagne et l’Italie, l’Irlande et l’Islande, les forçant à payer des intérêts plus élevés pour ces méga-banquiers.

    Je veux mon obligation !
    Lorsque Shylock l’usurier se préparait à couper une livre de chair plus proche du coeur d’Antonio, il répète comme un perroquet « je veux mon obligation ! » en agitant son contrat légal, formellement exécutoire en vertu des lois de Venise.

    Vous ne comprendrez jamais l’état d’esprit d’un usurier si vous croyez que Shylock aurait prêté de l’argent à Antonio afin de le récupérer. Oh, non ! Shylock n’a misé que sur l’éventualité de ne PAS le récupérer !

    Vous, riches, voyez comme ces créanciers souverains qui ne peuvent pas rembourser leurs prêts chantent une douce musique aux oreilles des banquiers ! A quoi sert un créancier souverain qui peut et qui va effectivement rembourser un prêt ? Cela sape l’essence même de l’usure ! Il déjoue le parasitisme forcé des banquiers usuriers d’avoir à travailler pour trouver de nouvelles victimes de prêter tout cet argent pour …

    Jésus ! Vous ne vous attendiez tout de même pas à voir un banquier travailler !?!?

    Un banquier d’affaires prospère sur le refinancement de la dette, il l’amasse année après année, de façon exponentielle grâce à la bulle des intérêts accumulés…

    Quand un pays ne peut pas payer ses dettes, nos Banksters, modernes Shylock, réclament leur « livre de chair » : c’est le contrôle total du pays, transformé en une colonie financière des Maîtres du Pouvoir Mondial, qui imposent leurs frères de la Commission trilatérale dans les postes clés du pouvoir : Papademos, Monti, Cavallo, Geithner …

    Récupérer ses 3.000 ducats n’a jamais été l’objectif de Shylock. Non, Monsieur ! Il voulait seulement sa livre de chair. Le prêt et l’obligation étaient tout simplement le mécanisme pour arriver à cette chair. Le modèle de Shylock consistait à endetter légalement Antonio en vertu des lois de Venise, de sorte que ces lois seraient alors appliquées, peu importe l’indignation due à l’immoralité de l’exécution de la garantie : une livre de chair.

    Le pire cauchemar des banquiers !
    Quelle est la pire chose qui puisse arriver à Goldman Sachs, JP Morgan, Rockefeller et Rothschild qui gèrent le modèle Shylock ? Si un pays souverain – Argentine, Grèce, Espagne, Brésil, Italie – se retournait pour dire : « Hé ! Combien avez-vous dit que je vous devait ? 200 000 000 000 ? Pas de panique ! Venez chercher votre chèque lundi matin … »

    Si cela se produisait, les banquiers seraient confrontés à deux problèmes très graves :

    Problème Un (un incident technique) :

    Où trouver un autre troupeau de moutons à qui imposer 200 milliards de dettes inutiles – voire fictives – en dollars et à intérêts usuraires ?

    Problème Deux (un attelage politique) :

    Ils perdraient le contrôle de la Grèce, ou de l’Argentine, de l’Espagne, de l’Irlande ou de l’Italie juste au moment où ils avaient pris le contrôle de leurs ressources et de leurs gouvernements ; le spectacle doit donc continuer parce que si un gouvernement venait à faire quelque chose d’aussi « stupide », que de devenir souverain, ce que tous les banquiers auraient à faire serait de crier « Non, non ! Rappelez-vous : vous nous devez des Zillions de ’dettes souveraines’ que vous ne pouvez pas rembourser. »

    « Si vous faites quelque chose d’aussi stupide que de passer en priorité les intérêts de votre peuple nationaux, nous vous rayons de la carte financière mondiale, nos médias du monde entier vont vous détruire ; nous allons vous envoyer les dégradations de S & P et Fitch ! »

    « Attention : nous pouvons littéralement mettre le feu à votre pays ! »

    Oui, quand un pays ne doit finalement rien aux banquiers, c’est là que ce pays est vraiment libre ! Ne vous méprenez pas : la vraie souveraineté nationale, l’indépendance et la liberté sont les plus grands ennemis des maîtres mondiaux des puissances d’argent.

    Le système financier mondial actuel fonctionne selon « Le modèle Shylock » : il devra faire de grands efforts pour se tailler une livre de chair …

    Tous les bons médecins savent qu’établir un bon diagnostic est le préalable indispensable à toute guérison.

    http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=665

     
  63. Villain Nemesis

    14 mars 2012 at 0 h 05 min

    fil rouge et debunkage sur la modification climatique , il n’y à pas que la crise financière ;au moment ou se déroule le forum de l’eau , sur Mars…ne serait il pas temps de demander des comptes!
    Lire la présentation de la video pour la source! Merci liesi.

     
  64. marco

    14 mars 2012 at 5 h 47 min

    HADOPI c est un apericube a côté

    http://www.ubest1.com/?page=video/36590

     
  65. marco

    14 mars 2012 at 6 h 51 min

    PEPSI utilisera des cellules de foetus avortés pour son nouveau produit Pepsi Next afin de réhausser le goût !

    info ou intox ????????

    http://www.ubest1.com/?page=video/36589

     
  66. Batman

    14 mars 2012 at 9 h 41 min

    Les mesures d’austérité sont une supercherie”

    Olivier le Bussy (source lalibre.be)

    Mis en ligne le 22/10/2011

    Pour le politologue Eric Toussaint, les actuelles politiques conduites en Europe pour éponger les dettes publiques servent d’abord les intérêts des créanciers privés. Et bafouent les droits sociaux et économiques des citoyens.

    Docteur en sciences politiques des Université de Liège et de Paris VIII et président de la branche belge du Comité pour l’annulation de la dette du tiers-monde (CADTM), Eric Toussaint a coécrit et codirigé (avec le Français Damien Millet) un ouvrage intitulé “La dette ou la vie”. A l’aune de l’expérience de la problématique de la dette des pays du Sud, les auteurs livrent une analyse critique de politiques mises en œuvre au Nord, notamment dans la zone euro.

    Selon vous, telle qu’elle a été conçue, la zone euro était condamnée à connaître une telle crise…

    Le drachme, la peseta, l’escudo ont été surévalués par rapport aux autres monnaies, et notamment au deutsche mark, lors de la conversion en euro. Ce qui a donné un avantage compétitif aux pays comme l’Allemagne, les Pays-Bas, la France, la Belgique,… par rapport aux pays de la périphérie. De plus, il n’y a pas de mécanismes de compensations importantes pour réduire les asymétries entre les économies européennes. Enfin, les banques nationales des pays de l’UE et la Banque centrale européenne (BCE) ne peuvent pas accorder de crédits directement aux Etats (comme peut le faire la Réserve fédérale aux Etats-Unis, NdlR), ce qui laisse ce monopole aux banques privées.

    On en est arrivé à une situation où la BCE a prêté à un taux de 1 %, jusqu’avril 2011, aux banques privées. Qui, elles, prêtaient à la Grèce, au Portugal et à l’Irlande à du 4 ou 5 % pour des obligations à six mois ou à un an. Ce fonctionnement a abouti à des dérives terribles. La BCE prête à court terme à des institutions privées, qui à leur tour prêtent à long terme sur le marché obligataire et se retrouvent confrontées, tôt ou tard, à des problèmes de liquidités. Ce qui amène, par exemple, à un deuxième sauvetage de Dexia par les Etats belges et français.

    Vous estimez que la Grèce serait en droit de remettre en cause le remboursement d’une partie de sa dette souveraine…

    En commençant à rebours, on pourrait dire que les prêts de la troïka (Commission européenne, BCE, Fonds monétaire international) à la Grèce sont des prêts odieux parce que ces institutions, avec derrière elles les gouvernements allemand et français, profitent d’une situation de détresse de la Grèce –qui depuis mai 2010 n’a plus accès à des emprunts dépassant un an –pour prêter à Athènes à du 5,5%. En contrepartie, ils exigent de la Grèce qu’elle mette en œuvre une batterie de mesures d’austérité. Mesures qui dans certains cas sont des violation des droits économiques et sociaux reconnus par l’Organisation international e du travail, par exemple. Et, de plus, ces mesures ont un effet contraire à l’objectif officiel recherché, c’est-à-dire une amélioration de la situation économique rendant soutenable le paiement de la dette. Or, on constate que cela crée une récession qui réduit les recettes fiscales et conduit à de nouvelles mesures d’austérité. Lesquelles ne permettront de toute façon pas à la Grèce de dégager dans son budget des marges suffisantes pour rembourser des montants grevés de taux d’intérêts trop élevés.

    Avant cela, on a eu toute une série d’institutions financières françaises, allemandes, belges, qui au début de la crise financière se finançaient à des taux de 0,25% auprès de la Fed ou de 1% auprès la BCE puis qui prêtaient très massivement à la Grèce ­- on constate une augmentation de 80 à 120 milliards d’emprunts, soit 50% en pleine période de crise. Là, il y a des marques d’illégitimités parce que les fonds qui étaient prêtés aux banques ne devaient pas servir à cela mais à éviter un credit crunch, que ces banques n’ont pas respecté les règle de prudence en matière de solvabilité des emprunteurs et pire les ont encouragés à se surendetter.

    Et si on retourne encore plus loin, on rappellera que les JO devait coûter à la Grèce 1,4 milliard et en ont coûté près de 20. Or, il y a des entreprises étrangères, comme Siemens –qui font l’objet de poursuites judiciaires –qui ont versé des pots-de-vin énormes aux autorités politiques de l’époque. Enfin, il y a les dépenses militaires énormes de la Grèce, qui représentent 4% du PIB. Les Américains, les Allemands et les Français sont les principaux fournisseurs militaires, et dans un premier temps, on a seulement demandé à la Grèce de couper dans les dépenses sociales, parce qu’il fallait qu’elle honore les commandes militaires à Berlin et à Paris. C’était tellement scandaleux que les choses sont en train de changer.

    Les actuelles politiques d’austérité sont justifiées par la nécessité de préserver notre modèle social. Ce que vous contestez…

    Ceux qui sont privilégiés, ce sont les créanciers privés qui sont partie du problème. Le second objectif c’est de pousser plus loin l’offensive néolibérale lancée il y a 30 ans par (le président américain Ronald) Reagan et (le Premier ministre britannique Margaret) Thatcher. On assiste à un détricotage de ce qui caractérisait les “30 glorieuses” qui ont suivi la Seconde guerre mondiale: augmentation des salaires, du bien-être, quasi-plein-emploi… De 1980 à 2010, on a détricoté le pacte social, caractérisé par des politiques keynésiennes, qui ont été remplacées par le néolibéralisme qui le remet en cause et déréglemente la législation bancaire et financière, avec les dérives que l’on connaît. C’est une supercherie de dire que ces mesures visent à consolider le modèle social européen.

    En faisant appel au FMI, les Européens ont introduit le loup dans la bergerie, peut-on lire dans votre ouvrage…

    Le FMI, c’est quelque part une sorte d’alibi pour les dirigeants européens, qui leur permet de justifier les politiques d’austérité en disant “Vous voyez, il n’y a pas que nous. Une institution internationale, basée à Washington, neutre le dit aussi”. Mais pendant 30 ans, le FMI a dicté les politiques qui sont aujourd’hui à l’œuvre chez nous en Amérique latine, en Afrique et en Asie, avec des résultats tout à fait négatifs. Si l’Amérique latine va mieux depuis une dizaine d’années, c’est parce qu’après 20 ans, les électeurs ont dit : “On n’en veut plus”. Les gouvernements ont remboursé anticipativement le FMI et on rompu avec les recettes qu’ils nous appliquent. Les économistes et les dirigeants latino-américains ne cachent pas leur étonnement de nous voir appliquer des formules qui ont échoué ailleurs.

    Parce qu’il est le premier poste budgétaire de nombreux Etats, le remboursement de la dette peut aller à l’encontre des droits humains, écrivez-vous…

    Je suggère que la part qui va au service de la dette publique dans le budget ne dépasse pas 5 % des recettes. On pourrait mettre une autre règle d’or : les dépenses qui vont à la garantie de droits économiques et sociaux, donc de droits humains, ne peuvent pas être comprimées. On dit: priorité aux créanciers, dont le comportement est délictueux dans une série de cas. Pour correspondre à l’esprit de la charte des Nations unies de 1948, il faudrait inverser les valeurs: les Etats ont une dette sociale à l’égard de leurs citoyens. Ce sont eux qui ont donné un mandat aux dirigeants politiques. Pas les banques, ni les fonds de pension, ni les marchés financiers.

    Le politique a perdu la main?

    C’est très inquiétant. Dans cette crise, on marginalise le choix des électeurs. En Irlande, où le nouveau gouvernement doit appliquer le plan négocié par le précédent, d’une autre couleur politique. Mais aussi en Grèce où à l’origine, le Pasok (socialiste, au pouvoir) voulait rompre avec la politique de la Nouvelle Démocratie (droite). Le pouvoir législatif est mis entre parenthèses. Le Parlement portugais provoque en mars la démission du gouvernement de José Socrates mais cet exécutif démissionnaire conclut quand même un accord avec la troïka sur un plan d’austérité dont le Parlement ne voulait pas. On pourrait aussi parler de la Belgique qui rachète Dexia pour 4 milliards. Les actionnaires sont satisfaits, mais on n’a pas demandé l’avis des parlementaires ni des citoyens belges.

    Vous proposez des alternatives, mais on peut douter qu’elles trouvent un écho chez les actuels dirigeants politiques…

    Le changement viendra de la prise de consciences des citoyens qui demanderont une rupture radicale avec le système. Le signal que ça commence ce sont les centaines de milliers d’Indignés espagnols, dont le mouvement a essaimé en Grèce, au Portugal, en Italie et à Bruxelles. plus enclins à se dire que ça ne marche pas et qu’il faut un changement, ce sont les jeunes européens. C’est important que les autres générations rompent aussi avec la résignation. Comme l’on fait les citoyens islandais en refusant de payer pour la faillite de la banque Icesave (et que leur gouvernement rembourse le Royaume-Uni et les Pays-Bas, qui avaient garanti les dépôts de leurs ressortissants chez Icesave, NdlR)

    Ça a pris 20 ans aux citoyens d’Amérique latine de pousser à une rupture, j’espère que ce sera moins long pour les Européens.

     
  67. Elle court, elle court... la rumeur

    14 mars 2012 at 9 h 46 min

    C’EST UN PRÊT ILS NE LE REMBOURSERONT JAMAIS …

    http://www.cheminade2012.fr/Jacques-Cheminade-dans-C-a-dire-sur-France5_00557

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 674 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :