RSS

Donner du temps au temps…

09 mar

Hier, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a commenté le projet d’attaque de l’Iran comme suit : «Je n’ai pas de chronomètre à la main. On ne parle pas de jours ou de semaines, et on ne parle pas non plus d’années. Tout le monde comprend cela». C’est une déclaration importante dans le contexte de volatilité des prix du pétrole actuelle. Il a ajouté : «Nous serions heureux de résoudre cette affaire pacifiquement, si l’Iran décide d’arrêter son programme nucléaire. De l’arrêter, de démanteler le site de Qom et de ne plus enrichir de l’uranium». On sait par contre à quoi s’en tenir sur le sujet.

Depuis de nombreuses, années, dans le cadre de la lettre LIESI, nous avons soutenu le scénario d’une guerre contre l’Iran. Mais nous avons également toujours précisé qu’elle serait déclenchée au moment "opportun" par les forces ou réseaux qui contrôlent le pouvoir politique à Jérusalem et à Washington, dont les dirigeants ne sont que des pions sur l’échiquier. N’oublions pas le scénario d’Ariel Sharon que l’on a bien vite oublié. A. Sharon fut écarté quand il a dépassé son cahier des charges. Nos anciens lecteurs se souviendront que LIESI avait annoncé son retrait forcé de la vie politique quelques semaines avant… le fait accompli.

Lors de leur dernière entrevue à la Maison Blanche, le président américain a demandé à Benyamin Netanyahu de laisser du temps aux sanctions, de voir les effets qu’elles produiraient, avant de s’engager vers une solution guerrière. LIESI ne modifie pas son analyse sur ce point : l’effondrement de l’Europe de l’Ouest doit être enclenché AVANT cette attaque de l’Iran. Si le scénario grec est insuffisant, cela signifie qu’un autre pays subira bientôt la jurisprudence du drachme grec. Selon certaines confidences faites à notre rédaction, une fenêtre de tir serait ouverte pour le mois de juin prochain. En attendant, surveillons bien l’euro/dollar car Trader Noé semble assez inquiet dans les communications téléphoniques que nous avons eues avec lui. La teneur introductive de son analyse du jour le reflète.

Nouvelles d’Athènes

Le scénario grec vient de passer une nouvelle étape… en attendant la prochaine. « La Grèce a remporté son pari pour la restructuration de sa dette avec un taux d’acceptation de ses créanciers privés suffisamment élevé pour l’opération d’échange d’obligations souveraines qui doit effacer 100 milliards (mds) d’€. Pour les titres de droit grec, soit 177 mds des 206 mds d’€ concernés, la participation atteint 85,8 %. Elle est de 83,5 % d’acceptation pour l’ensemble des créanciers privés, a annoncé ce matin Athènes, après l’expiration, hier à 21 heures, du délai donné aux créanciers pour se prononcer ».

Commentaire éclairé de Kommersant : « L’année dernière déjà les puissances européennes avaient conscience de la futilité apparente des tentatives de mettre en œuvre des réformes en Grèce. Un expert financier anonyme, qui a été consulté par les gouvernements européens en vue de la préparation au défaut de paiement de la Grèce, a déclaré à Reuters que les puissances de la zone euro étaient parfaitement préparées au défaut de paiement dès décembre et avaient un plan d’action approprié. Cependant, les conséquences catastrophiques de ce défaut de paiement forcent les pays de la zone euro à retarder l’inévitable le plus longtemps possible ».

About these ads
 
49 Commentaires

Publié par le 9 mars 2012 dans Non classé

 

49 réponses à “Donner du temps au temps…

  1. AC

    9 mars 2012 at 10 h 33 min

    Gagner du temps pour laisser les armées se positionnées et l’effondement économique se faire en synchronicité.
    Pas facile de programmer 2 faits aussi considérables, et dans un odre approprié…
    Effondrement économique puis déclenchement WW3…
    Le chaos pour engendrer l’ordre nouveau.
    Il est impossible pour "l’élite", les prédateurs de l’Humanité, de contrôler 7 milliards d’humains en pleine évolution. Les choses se dévoilent plus vite que jamais, la vérité éclate, c’est la révélation (étymologie du mot "apocalypse")… Ils n’ont comme seul espoir pour "s’en sortir", pour maintenir leur domination, que tout faire pour tenter d’éliminer physiquement 85 % de la population, tout en asservissant totalement le reste (implantation d’une puce RFID notamment…) : http://www.dailymotion.com/video/xp7u9x (2 mn 18)

    http://www.wikistrike.com/article-une-professeure-d-oxford-estime-qu-on-devrait-pouvoir-tuer-les-nouveau-nes-100529474.html

    http://www.dailymotion.com/video/xirj86_ecoscience-le-plan-de-john-p-holdren-pour-la-depopulation-mondiale-par-webster-tarpley_news (1 mn 42)

     
    • françoise

      9 mars 2012 at 19 h 26 min

      Sans oublier le Prince Philip d’Angleterre qui a écrit dans la préface de sa biographie : "Dans le cas où je me réincarnerai" : "je voudrais revenir comme un virus mortel, afin de contribuer en quelquechose pour résoudre la surpopulation"

       
  2. mdesouche

    9 mars 2012 at 10 h 42 min

    La guerre c’est pour le dernier quadrimestre 2012.
    Souvenez-vous, la guerre de 14 a débuté en Aout, celle de 39 en Septembre et la mère de toutes les guerres modernes aura lieu très probablement en fin d’année.

     
    • phil44

      9 mars 2012 at 11 h 20 min

      Bonjour mdesouche

      les conditions géostratégiques ont changé. En 1914 , les écoles militaires des officiers occidentaux
      apprenaient à démarrer une guerre en été . Les mentalités étaient différentes, souvenir des conflits d’antan. Question également d’intendance. Elles duraient peu de temps. deux à trois mois. Bref. En 1939, les allemands ayant envahi la Pologne, l’Angleterre et la France liées à cette dernière par un accord d’alliance, ont été obligées de respecter les accords et ont déclaré la guerre à l’Allemagne. Pendant un an il ne s’est rien passé sur le front occidental "la drôle de guerre". Prédire aujourd’hui,qu’une guerre se déclenchera cet été, c’est faire une prévision hâtive.

       
      • jeanmi58

        9 mars 2012 at 19 h 40 min

        @phil44
        "Prédire aujourd’hui,qu’une guerre se déclenchera cet été, c’est faire une prévision hâtive".
        Tout à fait d’accord avec vous !
        D’autant que la Russie n’est pas encore tout à fait prête militairement et
        d’autres conditions ne sont pas encore remplies.

         
    • Lambda

      9 mars 2012 at 11 h 34 min

      @ mdesouche

      un indice important concernant la réalité d’intervention en syrie est que la Chine rapatrie ses ouvriers chinois
      Quand un pays rapatrie ses ouvriers, dans tous les cas c’est signe de guerre
      Une intervention en Syrie sera le point de départ à une guerre au moyen Orient

      http://www.20minutes.fr/ledirect/893207/syrie-chine-rapatrie-ouvriers-presents-place

       
      • phil44

        9 mars 2012 at 11 h 38 min

        bonjour lambda

        les chinois avaient déjà fait cela en Lybie. A l’époque, 12000 ouvriers Chinois travaillaient dans le pétrole. Il n’y aura pas d’intervention en SYRIE . Un accord commun en les US et POUTINE.

         
      • mdesouche

        9 mars 2012 at 12 h 05 min

        Oui, c’est une information importante. D’ailleurs, je me rappelle pas avoir vécu une propagande de guerre dans les médias restée sans suite.

         
      • Lambda

        9 mars 2012 at 12 h 06 min

        @ phill 44

        Suivant les sources, les accords Poutine-Us sont contradictoires
        Quelle est votre source?

         
  3. Gardiola

    9 mars 2012 at 10 h 43 min

    Revenons sur Terre.

    Aussi fou que cela puisse paraitre, etre en CASH en USD est la meilleure des solutions en ce moment avant LA correction.

    Bon week end a tous et n oubliez pas de liquider en USD toutes vos positions :) ( excepte les pieces et lingots) On pourra en racheter encore plus une fois que tout sera demonte.

     
    • marc153

      9 mars 2012 at 10 h 46 min

      Tu seras short sur le CAC par exemple? Je suis short depuis mi-décembre, et la facture commence a être salée… ;-)
      Et le gaz naturel… quelle catastrophe, il n’a jamais été aussi bas, et il continue a baisser… :-(

       
      • le temps l'espace

        9 mars 2012 at 10 h 51 min

        le gaz ne peut qu’augmenter ! je ne développe pas. bon w. end !

         
      • marc153

        9 mars 2012 at 11 h 22 min

        merci… c’est ce que je pensais aussi quand j’ai acheté à 2.4 ;-)

         
      • spark

        9 mars 2012 at 12 h 00 min

        Short depuis décembre ?? Tu regardes tes écrans ??

         
      • marc153

        9 mars 2012 at 12 h 23 min

        Ben oui… j’attends LA chute… elle va bien arriver, non? ;-) Le CAC à 2600, et c’est champagne.
        Je devrais changer de pseudo, devenir "superbear" par exemple :-)) j’ai déjà le physique…

         
      • spark

        9 mars 2012 at 12 h 31 min

        Je peu pas poster un graphe mais enfin regarde un graph histo du cac. Il y a aussi des niveaux à observer. Le cac est à +9 depuis janvier. Tu perds beaucoup ?

         
      • marc153

        9 mars 2012 at 14 h 32 min

        ben oui… je suis les graphes chaque jour… A chaque résistance, j’en re-shortais encore un peu, ce qui fait qu’à la fin j’en ai vraiment beaucoup :-)
        Menthalo dit que le maxi sera 3580 environ, espérons qu’il ait raison… Ce "hobby" commence à couter cher… ;-)

         
    • françoise

      9 mars 2012 at 19 h 35 min

      Que veut dire "liquider en USD toutes vos positions", merci pour la réponse Gardiola, je suis nulle…

       
    • Raminas Grobis

      9 mars 2012 at 19 h 41 min

      Il y a presque 20ans qu’un ami banquier(directeur d’agence) m’avait signalé qu’un nombre très important de faux $US circulaient. En clair : la banque m’échangeait instantanément mes francs contre des $, mais si dans la foulée je voulais faire l’opération inverse, là il me fallait attendre une dizaine de jours, temps nécessaire à la vérification des $…
      C’est pas très clair tout ça et cette propension à vouloir nous faire acheter du $ va dans le sens de LIESI qui écrit qu’il faut que l’ € s’écroule avant le $…!

       
  4. trocadero

    9 mars 2012 at 11 h 07 min

    Royaume-Uni euros effondrement attendu et les troubles sociaux

    Le Comité mixte de députés et de pairs de la Stratégie de sécurité nationale a mis en garde le gouvernement britannique à être préparé "d’urgence" des plans pour faire face à une possible partition de la zone euro et un effondrement de l’euro.

    Le comité a noté que "possible" un effondrement partiel ou total de la monnaie, ce qui conduit à des tensions politiques et une augmentation chez les immigrants «économiques» dans la région.

    En réponse, le gouvernement de coalition dirigé par le conservateur David Cameron a déclaré que «la sécurité à long terme» est au centre de la politique étrangère du pays.

    Le comité, dont les membres figurent l’ancien directeur général du MI5 de la baronne Manningham-Buller, a déclaré que l’instabilité économique dans la zone euro pourrait laisser au Royaume-Uni "incapable de se défendre."

    Il a ajouté que les gouvernements de l’Union européenne (UE) peuvent être contraints de réduire leurs dépenses de défense en cas d’instabilité continue dans la zone euro.

    "Les problèmes économiques internationaux pourrait entraîner nos alliés d’avoir à faire d’importantes compressions des dépenses de défense, augmenter le nombre de migrants économiques de l’UE des États membres et les tensions politiques internes et social», at-il ajouté.

    Ansa

    Vu dans: LibreRed.net

     
  5. tout à fait thierry

    9 mars 2012 at 11 h 14 min

    c’est assez ambiguë ce que dit le criminel netanbidulemachinchose

    "Je n’ai pas de chronomètre à la main. On ne parle pas de jours ou de semaines, et on ne parle pas non plus d’années. Tout le monde comprend cela"

    ça veut rien dire c’est juste pour embrouillé, ils vont attaquer comme dit dans l’article

    quand les preneurs de décisions jugeront le moment opportun

    en tout cas on va vivre l’histoire en direct et au première loge

     
  6. néo coralie

    9 mars 2012 at 11 h 32 min

    BN parle de mois, une guerre possible à partir de cet automne
    le gaz ne peut qu’augmenter … sur nos factures donc un gain potentiel pour l’entrerise tant que les prix du pétrole ne s’envolent pas !

     
  7. néo coralie

    9 mars 2012 at 11 h 36 min

    les agences de notation devraient nous indiquer quel pays surveiller, cela peut être l’irlande qui pense avoir besoin d’une 2è aide malgré qu’ils suivent scrupuleusement les conseils d’austérité, ou le Portugal voire l’espagne car elle a indiqué ne pas pouvoir tenir ses objectifs de réduction de déficit au dernier sommet européen !

     
  8. néo coralie

    9 mars 2012 at 11 h 43 min

    j’avais vu je ne sais plus où une liste de pays d’europe de l’ouest où sont attendues des difficultés : grèce, espagne, royaume uni (usa aussi) !

     
    • marc153

      9 mars 2012 at 12 h 25 min

      le prochain ce sera le Portugal parait il… ensuite, Espagne et Italie. Puis la France, mais après les élections… ;-)

       
      • Etchamendy

        9 mars 2012 at 15 h 07 min

        d’où l’étrange sincérité du Cap’tain crochet-de-boucher qui annonce hier à Bourdin quasiment qu’il jette l’éponge…….
        ????

         
      • marc153

        9 mars 2012 at 15 h 13 min

        En effet, probablement… ;-)

         
  9. néo coralie

    9 mars 2012 at 11 h 44 min

     
  10. néo coralie

    9 mars 2012 at 11 h 53 min

    pour le nucléaire, la france devrait en profiter pour vendre son epr à l’iran !

     
  11. néo coralie

    9 mars 2012 at 11 h 55 min

    en plus cela résoud en partie le problème financier français et réduit la probabilité de la guerre en iran, 2 pierres d’un coup ! j’aurai du me présenter aux présidentielles !

     
    • marc153

      9 mars 2012 at 12 h 26 min

      il est pas trop tard, il reste 5 ou 6 jours. A 100 parainages par jour, c’est faisable :-)

       
  12. kawa

    9 mars 2012 at 12 h 09 min

    STRATFOR
    ***** Commandant du Commandement central américain Gen James Mattis
    Les Etats-Unis ne veulent pas lancer une campagne aérienne contre le régime syrien qui serait similaire à la campagne de l’OTAN en Libye, même si de nombreux parlementaires américains ont appelé à une telle campagne.
    Non seulement la Libye ne possédait pas les systèmes de défense aérienne redoutables que la Russie a fourni à la Syrie, mais les rebelles de la Syrie ne sont pas en mesure de contrôler de vastes zones de territoire. Ces facteurs ne feraient que compliquer toute campagne aérienne contre le régime al-Assad, mais la réticence de Washington à s’impliquer militairement est basé sur la crainte qu’il pourrait se glisser dans un conflit beaucoup plus désordonné que celui de Libye.
    MAIS…selon CNN (28 février) un rapport rapporte que le Pentagone a élaboré des plans détaillés pour une action militaire contre le régime syrien.
    L’armée américaine a en effet mis à jour son ordre de bataille pour la Syrie en préparation pour toutes les opérations d’urgence, et ce travail aurait produit le meilleur ordre de bataille des États-Unis a eu sur la Syrie depuis 2001.
    Toutefois, des plans d’urgence existent pour de nombreux pays avec lesquels la guerre est peu probable. La situation en Syrie – que ce soit par la perte de territoire, de défections massives du régime ou de la perte de soutien de la Russie – devra changer avant que Washington met en œuvre l’un des plans qu’il a préparés

    http://www.stratfor.com/analysis/syria-what-prevents-us-military-involvement

     
  13. millesime

    9 mars 2012 at 12 h 19 min

    NON Monsieur Netanyahu tout le monde ne comprends pas !
    marre de vos con…ries. d’extrémiste

     
  14. Hannicare

    9 mars 2012 at 12 h 27 min

    Petite remarque LIESI ; La restructuration de la dette grec a simplement éloigné -pour un temps- le spectre du défaut désordonné. MAis il y a un Mais.
    Comme les 90% d’adhésion au plan n’ont pas été atteint, il semble quasiment obligatoire au gouvernement grec d’activer les clauses d’actions collectives pour forcer le ralliement des derniers détenteurs d’obligations toujours récalcitrants.

    Ceci constituera alors un défaut dans le sens Bâlois (convention de Bâle hein…) et l’ISDA doit se réunir dans la soirée pour ré-étudier le déclenchement des CDS. Elle ne s’était prononcer qu’à l’instant T, il y a quelques jours.

    Tout ça pour dire que ce n’est pas encore fini, et que le défaut "ordonné" est toujours possible malgré le succès apparent qu’on nous vend depuis ce matin.

     
    • marc153

      9 mars 2012 at 12 h 34 min

      En effet, car le "succés apparent", ne l’est même pas, le CAC descend pour l’instant…

       
    • Alcide

      9 mars 2012 at 12 h 48 min

      Oui et à ce sujet la Grèce déclare modifier les conditions contractuelles de tous les titulaires de la dette publique grecque.
      Ceci avec un effet avec antériorité , si j’ai bien compris.
      Cela pose question sur :
      – La légitimité d’une clause non écrite à la signature du contrat qui apparait soudainement des années plus tard avec effet réel.
      – Le cas des bonds Grecs détenus par la BCE qui ne sont pas soumis à l’échange et restent redevables dans leur totalité , ce qui spolie les autres titulaires de la dette par un traitement différent .

      http://www.zerohedge.com/news/greece-issues-statement-psi-says-%E2%82%AC172-billion-bonds-tendered-swap-will-enact-cacs

      Donc , le débat resterait entier ?

      A moins que ce soit une nouvelle entourloupe des Banksters :

      – Certains acceptent l’échange et sont refaits de 80 % de la dette ,j’ai nommé: les banques européennes , qui seront renflouées par le Mariole Draghi , lui même remboursé par le MES , merci les crapules au pouvoir

      – Les fonds spéculatifs jouent et gagnent sur les CDS déclenchés sur la dette restante non échangée.

       
      • Al

        9 mars 2012 at 12 h 58 min

        L’ISDA a déjà refusé deux fois le défaut grec, alors que les conditions de celui-ci étaient remplies . Que croyez vous qu’il adviendra maintenant ? Comme personne ne se décide à virer nos dirigeants par la force, tout continue comme si de rien n’était . Vous constaterez mêmes que ces crapules seront réélues . Pour peu que l’un d’eux trébuche, comme Sarko en France, ils ont toujours un Hollande de secours . Dans la vie j’ai un principe, pour se défaire d’un problème important, la meilleure méthode c’est de se débarrasser physiquement de celui qui vous pose problème . Malheureusement, il n’y a qu’aux Etats-Unis que cette méthode soit une tradition . Alors prenez votre mal en patience, et attendez que tout s’écroule .

         
  15. Alcide

    9 mars 2012 at 12 h 27 min

    Qui a dit que les talmudiques étaient des extrémistes ?
    Encore une erreur à rectifier.

    http://french.irib.ir/component/k2/item/174962-quand-un-rabbin-baise-la-main-de-lemir-al-thani-du-qatar-vid%C3%A9o

    Ils sont copains comme cochon.

     
    • Al

      9 mars 2012 at 12 h 37 min

      Bonjour Alcide;
      Le rabbin en question est un Neturei Karta, comme ceux de Mea Sharim . Ils sont contre le sionnisme et l’état d’Israël .

      http://www.nkusa.org/

      http://netureikarta.unblog.fr/

       
      • Alcide

        9 mars 2012 at 12 h 55 min

        Bonjour Al ,
        Merci de la précision , bien utile .qui peut aider à faire la part des choses entre les véritables Juifs respectables , les racistes talmudiques antichrétien et ceux de la synagogue de Satan qui disent être juifs , mais ne le sont pas. Ap 3-9.

         
  16. Etchamendy

    9 mars 2012 at 15 h 10 min

    attention au big brother nolane 75 ……

     
    • marc153

      9 mars 2012 at 15 h 15 min

      ne parle pas du troll, sinon il (elle?) revient immédiatement :-)

       
  17. Zappata

    9 mars 2012 at 18 h 08 min

    Washington fournira des armes à Israël s’il renonce à frapper l’Iran en 2012

    Les Etats-Unis ont proposé au premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou, des bombes antibunker sophistiquées et des avions de ravitaillement à longue portée s’il s’engageait à ne pas lancer de frappe contre l’Iran cette année, rapporte le quotidien Maariv, jeudi 8 mars.

    Selon le journal israélien, qui cite des diplomates occidentaux et des sources du renseignement, l’administration américaine a fait cette proposition pendant la visite de M. Nétanyahou à Washington cette semaine, en réponse à l’argument d’Israël selon lequel son équipement militaire ne lui permettrait plus à terme d’atteindre les installations nucléaires iraniennes.

    58 % DES ISRAÉLIENS OPPOSÉS À UNE ATTAQUE

    Le premier ministre israélien a affirmé dans un discours à Washington, lundi, que ni la diplomatie ni les sanctions n’étaient parvenues à freiner le développement du programme nucléaire controversé de l’Iran, ajoutant : “Aucun d’entre nous ne peut se permettre d’attendre beaucoup plus longtemps.”

    Le président américain, Barack Obama, a dit, mardi, qu’il privilégiait les sanctions pour “empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire”, déplorant “la légèreté avec laquelle certains parlent de guerre”, une allusion à ses adversaires républicains à l’élection présidentielle.

    Près de six Israéliens sur dix (58 %) sont opposés à ce qu’Israël frappe de sa seule initiative les installations nucléaires iraniennes, selon un sondage publié jeudi par le quotidien israélien Haaretz.

    L’Institut international d’études stratégiques (IISS) a affirmé, mercredi, qu’une attaque israélienne ne ferait que retarder l’acquisition par Téhéran de l’arme nucléaire et risquerait même de renforcer sa détermination à y parvenir, lors de la présentation à Londres de son rapport annuel sur l’équilibre des forces armées dans le monde. Le directeur général de l’IISS, John Chipman, a néanmoins estimé qu’une attaque israélienne était “peu probable cette année”, en raison des assurances données par M. Obama à M. Nétanyahou cette semaine.

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/03/08/washington-fournira-des-armes-a-israel-s-il-renonce-a-frapper-l-iran-en-2012_1654400_3218.html#xtor=RSS-3208

     
  18. Zappata

    9 mars 2012 at 19 h 09 min

    La Libye au bord de l’éclatement
    Jeudi 8 Mars 2012 à 18:00

    Alors que le CNT vient tout juste de finir la rédaction de la charte nationale qui doit servir de modèle à la future constitution libyenne, des milices de l’est du pays ont proclamé leur autonomie faisant renaître de ses cendres la Cyrénaïque. Une initiative qui pourrait servir d’exemple alors que les milices armées prolifèrent et que le CNT n’a jamais paru aussi faible.

    Les porte avions sont rentrés, l’effervescence joyeuse des premières semaines qui ont suivi la libération du pays parait bien loin, les intellectuels qui disaient apporter la démocratie sur un plateau se font plus discrets et le regard attentionné de l’allié occidental s’est posé sur la Syrie ou beaucoup plus, en fait, sur les échéances électorales.

    Dans l’indifférence, la Libye vit peut-être ses dernières heures de pays uni et souverain. Ce que redoutaient nombre de ses voisins est en train d’arriver. Parce que Kadhafi tenait le pétrole, il tenait les tribus et faisait l’unité du pays. Mardi, la Libye a montré les premiers signes annonciateurs de son éclatement. C’est dans l’est du pays que l’on a perçu les premières fissures. Des milices ont officiellement déclaré l’autonomie de la Cyrénaïque, qui renaît de ses cendres.
    Et c’est le cousin de l’ancien roi Idriss el-Sénoussi déposé le 1er septembre 1969 par le capitaine Kadhafi qui en sera le chef du conseil intérimaire, après une élection non contrôlée par le pouvoir central. Un recul de 50 ans en arrière qui met à bas les rares initiatives de reconstruction d’un état libyen pourvu d’une démocratie parlementaire avec un système administratif.

    La déclaration d’autonomie de cette région intervient, en effet, alors que le Conseil national vient de finir la rédaction de la charte nationale, qui servira de modèle à la future constitution libyenne, comme l’a annoncé Moustapha Abdeljalil mercredi. Le document n’a pas encore été rendu public et n’intéresse que très peu. Il est d’ailleurs de plus en plus improbable que les élections puissent se tenir fin juin, comme prévu.

    Des forces qui échappent à l’autorité du CNT

    Trois mille personnes rassemblées à Benghazi ont dévoilé leurs plans pour établir leur propre gouvernement autonome. Les participants à la conférence ont déclaré que leur état oriental, connu sous le nom de Barqa, aurait sa propre législation, son budget, sa police et sa justice avec Benghazi pour capitale.

    Le gouvernement fédéral continuera néanmoins à contrôler la politique étrangère, l’armée nationale et le pétrole. Une réaction à l’incapacité du CNT de stabiliser le pays, affirmer son autorité et assurer l’organisation de ces élections. Bref, une incapacité flagrante à diriger le pays.

    Une compétition régionale pour le contrôle du pouvoir avait commencé dès le renversement du colonel Kadhafi il y a six mois.

    « Les tribus, les milices, les villes, les régions détiennent ainsi des parcelles de pouvoir de plus en plus vastes au détriment du supposé pouvoir central du Conseil national transitoire (CNT) de plus en plus neutralisé par des forces qui échappent à son autorité. De fait, est totale dans un pays qui tangue de toutes parts » constate le journal algérien l’Expression.

    D’autres initiatives du même type existent dans ce pays, en voie de dislocation. Le mois dernier, des milices de l’ouest de la Libye ont formé leur propre alliance, sous prétexte de stabiliser leur région, mais aussi d’exercer une influence à l’échelle nationale. Dans le sud aussi apparaissent des velléités autonomistes.

    Le local plus fort que le national
    Les réactions n’ont pas tardé. Le chef du CNT a tapé du poing sur la table menaçant de recourir à la force si les autonomistes ne revenaient pas à des positions plus conformes aux intérêts de la Libye : «nous ne sommes pas préparés à une division de la Libye». Il a ainsi mis en garde contre les «restes» du régime Kadhafi, pointant « certains pays arabes qui soutiennent et financent la sédition » ainsi que les « infiltrés » qui tentent de manipuler les autonomistes. «Nous sommes prêts à les en dissuader, même par la force», a averti Abdeljalil. Difficile d’imaginer le CNT prendre le risque d’engager l’armée nationale libyenne, très éprouvée, dans une guerre contre les milices, au risque de relancer la guerre civile.
    Il ya aussi la question de la richesse pétrolière qui est centralisé dans Barqa. La région qui représente un tiers de la superficie du territoire libyen, concentre 60% des ressources pétrolières du pays.

    L’avenir de la Libye se trouve-t-il dans le fédéralisme ? Le CNT prône la décentralisation et exhorte les libyens à défendre cette option. Des centaines de personnes ont manifesté mercredi 07 mars 2012 contre le « fédéralisme » dans le sud du pays, notamment dans les villes de Sabha et Koufra, dans le désert, selon des vidéos mises en ligne sur « Facebook ».
    Plusieurs autres villes, dont Benghazi, ont connu des rassemblements similaires avec des banderoles soulignant l’ « unité nationale » et insistant pour avoir Tripoli comme capitale. Pourtant, jamais depuis la chute de Kadhafi, la Libye confrontée à la problématique des milices qui ont proliféré et se sont militarisés à la faveur de la guerre, n’a semblé aussi proche de l’implosion.

    Ancien diplomate en Libye, et auteur de Au coeur de la Libye de Kadhafi, Patrick Haimzadeh écrivait en septembre 2011 dans le Monde Diplomatique que « le sentiment d’appartenance tribale demeurera une donnée majeure. Durant les premières années de la Libye révolutionnaire, de 1969 à 1975, le pouvoir ne fait pas référence aux tribus. Mais, en 1975, Le Livre vert les remet à l’honneur et leur consacre un chapitre entier. Elles constitueront par la suite un élément indissociable du clientélisme, au cœur du régime. Il s’agit de répartir la rente pétrolière en veillant à respecter les équilibres entre tribus et régions, sous peine de menacer la paix sociale, voire l’unité du pays », soulignant que malgré les avions de l’OTAN, la véritable rupture tactique aura été menée à l’ouest par la puissante tribu des Zintan, qui incarne la « tradition libyenne de primauté du local sur le régional, et du régional sur le national, selon laquelle il revient aux habitants originaires de chaque région ou ville de mener le combat de libération ».

    Et au demeurant d’occuper rapidement au sein du pouvoir la place que leur vaut leur engagement militaire, au risque de le prendre de force !

    http://www.marianne2.fr/La-Libye-au-bord-de-l-eclatement_a216193.html?preaction=nl&id=5921473&idnl=26648&

     
  19. Zappata

    9 mars 2012 at 21 h 17 min

    Il y a un an le Tsunami de Fukushima "une pensée pour nos frères japonais " paix à leurs âmes …

    Voir la page spéciale

    http://tempsreel.nouvelobs.com/tsunami-un-an-apres/

     
    • michel

      9 mars 2012 at 23 h 23 min

      Le 11 mars 2012, Il y aura un an, le tremblement de terre puis le tsunami et enfin la catastrophe nucléaire meurtrissaient le peuple Japonnais . Je m’associe humblement à leur souffrance et au deuil de beaucoup de Japonnais.

       
      • Etchamendy

        10 mars 2012 at 8 h 59 min

        Le 11 mars 2003, 200 victimes à la gare d’Atocha à Madrid, et coupure dans la continuité au pouvoir du PP d’Aznar….qui soutint contre l’opinion (à 80%) de son peuple la Santa Cruzada Irak II.

         
  20. azarkan

    10 mars 2012 at 13 h 09 min

    il me font rigoler ces illuminés! qu’ils sachent tout d’abord que les forces iraniennes sont sur le qui-vive depuis plusieurs années. 21 BASE américaines qui encerclent L’iran!!!!!! et ce pays des plus courageux résiste encore sans avoir peur. Franchement chapeau bas pour les musulmans d’iran et honte a vous gouvernement des pays arabes vous -vous dite musulman mais vous avez des coeurs de démon !!! (donne un cheval à celui qui dit la vérité il en aura besoin pour s’enfuir)

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 674 autres abonnés

%d bloggers like this: