RSS

Trader Noé – EURUSD / CREDIT AG / AIR FRANCE

15 fév

Sans parvenir à franchir la résistance des 1.333 proposée dernièrement sur lEURUSD, le cours est freiné et pourrait corriger vers 1.26. Si le cours parvenait à franchir les 1.333 alors le seuil des 1.3590 présenterait une nouvelle résistance.

Concernant Crédit Agricole, un retour suivi d’une cassure du support majeur des 3.9 euros pourrait présenter une nouvelle alerte. Restons très vigilant.

Depuis notre dernier article, le titre Air France s’est délicatement posé sur le support des 4.6 euros après une correction de 12 %. Espérons que le cours pourra décoller. Dans le cas contraire, la tour de contrôle donnerait une nouvelle piste à 3.7-3.5 euros. Pour souffler un peu il faudrait que le cours dépasse les 5.5 euros.

About these ads
 
27 Commentaires

Publié par le 15 février 2012 dans Non classé

 

27 réponses à “Trader Noé – EURUSD / CREDIT AG / AIR FRANCE

  1. CROS

    15 février 2012 at 17 h 36 min

    Je vois que nous avons le même avis sur le titre Crédit Agricole.
    Voici mon post de hier: http://labforecast.blogspot.com/2012/02/update-chartisme-credit-agricole-en.html

    Je regarde Air France maintenant et publie rapidement sur le blog.
    Vos commentaires sont les bienvenus

     
  2. néo coralie

    15 février 2012 at 17 h 41 min

    Le Parlement européen favorable aux euro-obligations

    Publié le 15/02/2012 | 13h48 |

    STRASBOURG (Reuters) – Le Parlement européen s’est prononcé mercredi en faveur de la création d’euro-obligations au sein de la zone euro, un mécanisme de solidarité financière défendu par la Commission et certains Etats membres mais rejeté par l’Allemagne.

    Le Parlement, qui reprend l’expression “d’obligations de stabilité” employé par la Commission, s’est dit convaincu que des émissions communes de certificats de dette souveraine seraient de nature à “favoriser la stabilité dans la zone euro”.

    La résolution, qui a été adoptée par 515 voix contre 125 et 52 abstentions, laisse toutefois entendre qu’il s’agit d’une perspective à moyen terme.

    Les eurodéputés soulignent qu’un “cadre fiscal durable” ainsi que le renforcement de la gouvernance budgétaire au sein de la zone euro constituent des conditions nécessaires à l’introduction des euro-obligations, à défaut d’être des conditions “préalables”, ce terme ayant été biffé par un amendement adopté à une courte majorité.

    Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

    http://www.bfmbusiness.com/toute-linfo-eco/bourse/le-parlement-européen-favorable-aux-euro-obligations-124877

     
  3. clavreul

    15 février 2012 at 17 h 59 min

    L’arc à poulies pour le printemps, les pouvoirs politiques veulent créer " open bar " comme aux Etats – unis pour éviter l’éffondrement total. Avec les euros obligations, l’Europe est comme un ménage surendetté qui appel un organisme de crédit pour l’aider.

     
  4. néo coralie

    15 février 2012 at 18 h 26 min

    oui un open bar le 29 février de 600 à 700 milliards d’euros !

    http://www.agefi.fr/articles/la-banque-de-france-prendra-en-pension-les-prets-a-l-habitat-1210794.html

    La Banque de France prendra en pension les prêts à l’habitat

    Le président de la BCE a encouragé les banques à profiter de la prochaine LTRO, avec des critères de collatéral élargis, pour prêter aux PME

    Comme proposé en décembre, sept banques centrales nationales de la zone euro ont choisi de déterminer des critères de collatéral plus souples pour permettre aux établissements financiers de profiter aisément de l’opération de refinancement à trois ans (LTRO) de la BCE, le 29 février. Comme ses homologues d’Irlande, d’Italie, d’Espagne, de Chypre, d’Autriche, du Portugal, la Banque de France (BdF) a publié hier ses nouveaux standards.
    Elle va accepter temporairement de nouvelles catégories de créances: les prêts immobiliers résidentiels. A condition qu’ils soient assortis d’une hypothèque ou d’un privilège de premier rang. Seront également tolérés, les prêts dotés d’une garantie ou d’un cautionnement d’une banque ou d’une assurance. Ils devront en tout cas être des contrats de droit français et avoir une maturité résiduelle supérieure à un mois.
    Pour les créances déjà éligibles, la qualité minimum de la signature est désormais associée à une probabilité de défaut à 1 an inférieure à 1%. Et lorsque l’ensemble des autres critères d’éligibilité est respecté, la BdF est prête à accepter des créances en dollars ainsi que des crédits exports bénéficiant d’une garantie de la Coface.
    Le président de la BCE, Mario Draghi, a expliqué hier que cet élargissement devait principalement profiter aux banques moyennes, qui manquent de collatéral et peinent à profiter du marché interbancaire. Il a suggéré que 600 à 700 milliards d’euros de créances nouvelles pourraient être apportées. S’il concède que cet assouplissement est risqué, il a martelé que tout était sous contrôle, grâce à une sélection minutieuse des banques centrales nationales et à l’application de sévères décotes. Le conseil des gouverneurs n’a même pas discuté hier de l’opportunité d’abaisser le taux de refi en dessous de 1%. Car les bénéfices de la première LTRO, de 489 milliards d’euros, sont toujours en train de se diffuser.
    Selon Mario Draghi, l’opération du 29 février pourrait être de même ampleur. Il espère qu’après avoir sécurisé leur financement, les banques profiteront de l’opération pour distribuer des crédits, notamment aux PME. Il a martelé que le recours au guichet de la BCE n’avait rien de stigmatisant. Le patron de Deutsche Bank avait estimé le contraire mais Mario Draghi a tourné

     
    • clavreul

      15 février 2012 at 18 h 32 min

      Je ne sais pas si cela va etre possible tout cela, m’enfin nous verrons bien.

       
    • Zappata

      15 février 2012 at 19 h 10 min

      Selon Mario Draghi, l’opération du 29 février pourrait être de même ampleur. Il espère qu’après avoir sécurisé leur financement, les banques profiteront de l’opération pour distribuer des crédits, notamment aux PME. Il a martelé que le recours au guichet de la BCE n’avait rien de stigmatisant. Le patron de Deutsche Bank avait estimé le contraire mais Mario Draghi a tourné en dérision ses propos, les qualifiant «d’affirmations viriles».

      Les faits sont là c’est le patron de Deusche Bank qui a raison :

      15 février 2012 0
      BCE : nouveau record des dépôts ?
      Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques Européennes

      Hier soir 14 février, des banques de la BCE ont déposé 524 milliards d’euros à la BCE (ce qui constitue peut-être un nouveau record) car elles ne veulent pas les prêter aux banques qui ont emprunté 489 milliards d’euros à la même BCE…

      … ce qui montre une fois de plus que les dirigeants des banques de la zone euro n’ont pas confiance entre eux, surtout pour ce qui concerne les Gos banques françaises qui ont emprunté 218 milliards d’euros à la BCE à elles seules !

      D’après les stratégistes de Natixis, ce serait une bonne nouvelle car l’euro-système n’a pas sombré grâce aux mesures prises par le Mariole Draghi.

      Seuls les malheureux Euro-zonards ont confiance en leurs banques. Tant pis pour eux !

      Cliquer ici pour accéder à la page de la BCE publiant cette information.

      http://chevallier.biz/2012/02/bce-nouveau-record-des-depots/

       
  5. clavreul

    15 février 2012 at 19 h 13 min

    Charles Nenner, ancien de chez Goldman Sachs prédit sur Fox Business une grande guerre pour fin 2012. Il conseille de mettre ses avoirs à l’abris, ne plus faire de placements financiers en bourse.

     
    • clavreul

      15 février 2012 at 19 h 41 min

      Charles Nenner est l’ancien chef analyste de chez Goldman Sachs, mathématicien doué, il fait partie des analystes qui ont annoncés la crise de 2008. C’est un chercheur respecté et reconnu pour ses analyses sérieuses, il a créé son propre centre de recherche ( Charles Nenner Research center ). Il conseille des financiers ainsi que des entrepreneurs, voilà pour le CV du monsieur.

       
  6. Zappata

    15 février 2012 at 19 h 26 min

    Le titre BNP rebondit à 34.88 Euros + 4.09 %

    Notre Gos banque BNP-Paribas vient de publier ses résultats pour 2011…

    Comme je l’ai écrit maintes fois contre tous mes détracteurs, les dirigeants de cette banque comme tous les autres, ne pensent qu’à une chose : augmenter leurs capitaux propres de façon à se rapprocher des multiples d’endettement (mon µ, leverage en anglais) tels qu’ils ont été définis par ce bon vieux Greenspan et la BRI, sans l’avouer de façon à ne pas effrayer le bon peuple ignare.

    Grâce au hold-up du siècle réussi sur Fortis, BNP-Paribas a miraculeusement pu améliorer ce multiple à partir de la fin 2009,

    Sommes en milliards d’euros.

    Cependant, ces chiffres publiés ne donnent pas une image fidèle de la réalité car les capitaux propres figurant au bilan incorporent en fait des titres super-subordonnés.

    Seuls les dirigeants des Gos banques françaises ont réussi à faire admettre par leurs autorités (comptables en particulier) que ces titres puissent être considérés, sous certaines conditions, comme étant des capitaux propres ! Partout ailleurs dans le monde, ces titres sont classés parmi les dettes (ou capitaux étrangers) et non pas dans les capitaux propres.

    Cette distinction est importante car les montants de ces titres super-subordonnés sont élevés par rapport à ceux des capitaux propres.
    En soustrayant ces titres super-subordonnés (et les actions de préférence en 2008) des capitaux propres publiés, les capitaux propres qui sont réellement à prendre en considération sont les suivants,

    Document 2 :

    Ainsi, en respectant les méthodes de calcul préconisées par ce bon vieux Greenspan et la BRI, c’est-à-dire en comptabilisant les capitaux propres à leur juste valeur, sans les actions de préférence, sans les divers titres (super-)subordonnés, sans les minoritaires, le leverage réel de BNP descend mollement à 27,9 alors que le maximum est de 10, ce qui correspond à un ratio Tier 1 réel de 3,6 % (pour un maximum de 10 %),

    Document 3 :

    Le montant des capitaux propres publié…

    Document 4 :

    … doit être diminué du montant des titres super-subordonnés considérés selon la réglementation française comme faisant partie des capitaux propres, ces informations se trouvent page 8 dans les Etats financiers consolidés non audités,

    Document 5 :

    Une fois de plus, il faut relever que les dirigeants des Gos banques françaises ont réussi à faire régner leur propre loi, c’est-à-dire qu’ils ont pu exercer une influence déterminante sur les autorités de façon à enjoliver leurs résultats qui sont cependant décryptables… à condition de le faire.

    Heureusement, à ma connaissance, je suis toujours le seul à le faire mais mes analyses ont été confirmées par l’IASB qui déplore que des banques dans le monde ne respectent pas les règles internationales, ce qui fausse les comparaisons quand les corrections ne sont pas faites.

    Dans cette atmosphère de déclarations qui ne donnent pas une image fidèle de la réalité en vue de tromper les investisseurs, ce qui est condamnable mais pas condamné, évidemment, les cours de nos Gos banques varient considérablement, ce qui permet aux personnes bien informées de faire des bénéfices indus en toute quiétude…

    Avant de sombrer, l’URSS donnait l’impression aux idiots nuisibles d’avoir un avenir radieux. Il en est de même pour l’€URSS.

    Cliquer ici pour lire le document de la BNP d’où sont tirées ces dernières données et cliquer ici pour lire mon article de l’an dernier à ce sujet.

    http://chevallier.biz/2012/02/bnp-paribas-2011/

     
  7. CROS

    15 février 2012 at 19 h 30 min

    @ clavreul Si Goldman Sachs annonce une guerre, il n’y en aura pas

     
    • clavreul

      16 février 2012 at 1 h 16 min

      Au détail pret que ça n’est pas la banque Goldman Sachs qui s’exprime, et je ne crois pas que Charles Nenner parle au nom de cette banque aujourd’hui.

       
    • david

      16 février 2012 at 1 h 40 min

      ah bon …la guerre est là devant vos yeux… elle est en cours ..rappelez moi sur combien de fronts la France est engagée…officiellement….,quant aux usa/nato…. l’expansion des conflits dits régionaux est progression… la chine ne double pas son budget militaire pour amuser la galerie…

      mais croyez le si cela vous rassure…….

       
  8. david

    15 février 2012 at 20 h 34 min

     
  9. david

    15 février 2012 at 20 h 45 min

    http://www.boursorama.com/actualites/psa-peugeot-citroen-va-se-serrer-encore-plus-fort-la-ceinture-en-2012-57f209e932d7d6014797bc343e1691db

    ils ont une nouvelle ceinture ….en provenance de grèce….avec beaucoup de trous…enfin il serait plus juste de parler de corset……….destiné aux anorexiques qui se trouvent encore trop grosses…

     
    • clavreul

      16 février 2012 at 0 h 58 min

      Le signe de récéssion.

       
  10. david

    15 février 2012 at 21 h 28 min

     
  11. david

    15 février 2012 at 21 h 56 min

     
  12. david

    16 février 2012 at 0 h 19 min

     
    • clavreul

      16 février 2012 at 1 h 08 min

      C’est certain David que l’Occident poussé par Israel ne lachera jamais l’affaire, Monsieur Meyssan se trompe à propos de l’inexistance d’un plan B. Beaucoup pensent encore aujourd’hui que la théorie d’Albert Pike est fumeuse, c’est pourtant bien ce " plan " qui est dans les cartons. Chaos social, on y est ! troisième guerre mondiale, droit devant !

       
  13. david

    16 février 2012 at 0 h 22 min

     
    • alain-06

      16 février 2012 at 10 h 28 min

      C’est vrai qu’on passe relativement sous silence ce big problème de la surpopulation. Bizarre.

       
  14. david

    16 février 2012 at 1 h 34 min

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2012/02/13/013-statistique-canada-revision-ipc.shtml

    gageons que l’insee devrait suivre…enfin tout le monde ici sait que ce que vaut les statistiques de cet organisme crée par ‘élite au service de l’élite…

    ici dans le trou perdu où je vis….le bétail paisse beaucoup moins.,je suis du lot…..l’herbe devient rare et de mauvaise qualité …et certains cheptels notamment les "indépendants et autres commerçants ‘commencent à crever rapidement…

    je passe du coq à l’âne….qui vient de se lancer dans la compétition dont le podium est déjà constitué…il est pitoyable ce nabot et son équipe de bras cassés …ils se croient intouchables…., et ils croient avoir les rênes de leur destin misérable. et de nos vies…ils vont avoir une douche froide ….et je parle pas des S…élections…à venir… qui pourraient ne même pas avoir lieu….

     
  15. Astimer

    16 février 2012 at 8 h 40 min

     
  16. CROS

    16 février 2012 at 8 h 50 min

    @clavreul. Prédire des évènements à 12 mois est une pure illusion.
    Le monde est malheureusement beaucoup trop instable pour prédire sur une si longue période. Ces prédictions sont probablement aussi justes que la prévision météorologique de l’année prochaine par une petite fille de 6 ans ;-)

     
    • Etchamendy

      18 février 2012 at 0 h 37 min

      @ CROS;

      C’est de coutume que de forcer le trait.
      En l’occurrence, quand il s’agit d’appréhension(s) leur lecture au travers de prétendues "prédictions" est habile pour refuser de prévoir le tangible ou le plausible.
      " L’illusion" ,quant à elle, tient plus au refus de voir ce qui agite les marionnettes animant le spectacle de notre quotidien. La seule lecture qui vaille le détour, c’est celle qui sait visualiser dans un nuage de points-évènements étalés dans l’espace-temps une trame cohérente. En tout les cas, plus sûrement que la lorgnette de l’instantané.
      La chute de l’empire Soviétique était prévisible. Celle de notre système l’est tout autant. Et l’accélération de sa chute coïncide avec la disparition de son entité structurante, ou jambage de force, que fut justement le Communisme Soviétique. Une affaire de temps qui n’a pas besoin des sarcasmes d’un honorable adulte bienpensant.

       
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 676 followers

%d bloggers like this: