RSS

Trader Noé – Analyse du 30 décembre 2011

30 déc

Le titre Société Générale évolue toujours dans une tendance de fond baissière.
Actuellement le cours oscille sur la résistance des 16.8 et il faudra surveiller très attentivement le support des 16.1 euros.
La rupture de ce dernier déclencherait une nouvelle accélération et nous inciterait à surveiller les supports 15.5-15 euros (Sous les 15 nous referions un article). Pour souffler, il faut que le cours franchisse d’abord les 16.8 puis 17.6 euros.

Le titre Crédit Agricole évolue toujours dans une tendance de fond baissière entre la résistance des 4.5 et 4.1 euros. Pour prendre une bouffée d’oxygène il faudrait que le cours franchisse les 4.5 euros dans un premier temps. Dans le cas contraire, la rupture des 4.1 euros déclencherait une accélération baissière  vers 3.9-3.5 et 2.8 euros.

L’EURUSD a pratiquement atteint son premier objectif des 1.285.
Tant qu’il évolue sous les résistances des 1.2960 et 1.305 le fond reste baissier et la parité peut se rapprocher des 1.28 et 1.245. Sous les 1.24 une accélération se déclencherait vers 1.

Pour essayer de me préparer à certaines éventualités, je regroupe plusieurs scénarios qui pourraient arriver. Nous rédigerons un article détaillé qui donnera quelques pistes.
Certains comme le Pr Fekete cité dernièrement pensent que la situation est très grave pour annoncer qu’il n’y aura plus une seule pharmacie et station service ouverte. (On peut ajouter à cela des grandes surfaces fermées ou pillées dans ce contexte).

D’autre part, on pourrait se dire que tous les gouvernements pourraient faire comme la FED, imprimer, toujours et encore. Dans un tel cas, le système économique continuerait à se maintenir aux yeux de 99.9 % des personnes et les préparatifs seraient prématurés.

Or le banquier anonyme annonçait dernièrement un écroulement global dès 2012. Cela voudrait donc peut être dire, panne d’encre…et là la roue du commerce s’arrête.
Tout est remis en cause, c’est la fin d’un système, la fin du capitalisme. 

About these ads
 
52 Commentaires

Publié par le 30 décembre 2011 dans Non classé

 

52 réponses à “Trader Noé – Analyse du 30 décembre 2011

  1. clavreul

    30 décembre 2011 at 9 h 57 min

    Echéance électoral : mars en RUSSIE et AVRIL en France, après cela ils vont pouvoir durcir le ton en Europe.

     
  2. imotus

    30 décembre 2011 at 10 h 06 min

    les elections ont été effectivement calculées pour arriver à cette echeance de 2012 n’est ce pas mr CHIRAC qui a accepté avec democratie de reduire le mandat de 7 a 5 ans.un blufff, une illusion comme tout le reste. Il sera effectiveemnt plus facele por un nouveau president d’instaurer des lois reductrice de liberté en vendant que je dois gerer un etat en faillite plutot que de faire cette loi en cours de mandat ou on pourra toujours me dire que c’est de ma faute si on en est là. Comme un magicien j’ai besoin de changer de main pour faire illusion et j’ai besoin de passer à gauche. Mais le jeu ne change pas , les sociétés secrete controlent les pions , mais le peuple , lui il reste calme et si besoin un dosette de fluor dans son eau et quelques vaccins devraient le rendre indolent.

     
    • frederic World Citizen

      30 décembre 2011 at 10 h 19 min

      bonjour, je ne me rappel plu si c’est sur ce blog, mais quelqu’un émettais l’hypothèse de rentrer en conflit avant les dites élections. Donc annulations de celles-ci et tout le monde reste en poste!!

       
      • karine

        30 décembre 2011 at 10 h 50 min

        Non, ils ne resteront pas en poste, ils mettront un gouvernement mondial (Svali parle d’un Conseil Mondial Suprême).

        Dans "Nouvel Ordre mondial", il y a le mot nouveau, non ?

        Ils n’ont plus besoin du capitalisme et ils le détruisent afin de mettre autre chose à la place.

        Quand on entend Giscard incriminer les banques, il faudrait peut-être penser à autre chose qu’à des remords, de la part d’un type aussi impliqué dans le projet mondialiste. Ce type a quand même été l’invité du Bohemian Grove…

        Pour qu’il y ait le moins d’opposants possible, ils ont besoin que nous soutenions massivement leur projet. Il nous sera donc présenté comme la solution au pouvoir actuel des banquiers; et les portes paroles du conspirationnisme jouent un rôle dans tout ça.

         
      • jozecat

        30 décembre 2011 at 13 h 15 min

        @LIESI "Tout est remis en cause, c’est la fin d’un système, la fin du capitalisme"

        Fin du capitalisme = gouvernement mondial = communisme mondial (même s’il n’en porte pas le nom)

        Cela confirme toutes les prophéties… et pas un des 5 continents ne sera épargné, que ce soit par les guerres, famines ou catclysmes écologiques ou épidémies…

         
    • clavreul

      30 décembre 2011 at 10 h 27 min

      Quoi qu’il arrive des aveux meme de Jacques Attali, la zone euro a été créée de sorte qu’aucun état ne puisse en sortir. Les Nations souveraines sont assises sur le bord de la barque avec une énorme pierre attachée aux pieds, il ne reste plus qu’à les balancer par dessus bord.

       
    • quidam

      30 décembre 2011 at 10 h 33 min

      à propos de vaccin, je profite du sujet abordé pour poster une vidéo qui traite du sujet pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu:

       
  3. Kbidy

    30 décembre 2011 at 10 h 09 min

    Est-ce que vous pourriez me donner des conseils pour que je puisse convaincre Ma famille et mes amis qui ne me croient pas quand je leur dis que la situation est très grave, en particulier un ami qui m’a dit: "La Réunion est protégée en raison de la jeunesse de sa population active, par son ouverture vers le monde, par son absence d’industrie, par sa faible dépendance énergétique, par son tourisme", merci d’avance?

     
    • Geraldine

      30 décembre 2011 at 10 h 21 min

      Ouverture vers le monde = ouverture vers la Crise. Quant au tourisme…

       
    • quidam

      30 décembre 2011 at 10 h 24 min

      @Kbidy
      Vous pourriez dire à votre famille de jeter un œil de temps en temps aux chiffres du chômage, sachant que le tourisme sera le premier secteur touché si la "crise" s’aggrave.
      La réunion étant une ile, vous pouvez également les faire s’interroger sur les couts d’approvisionnement en cas de hausse brutale du pétrole.
      Enfin, avec un taux de chômage de 30% vous pouvez les amener à réfléchir sur la réalité de "la protection due à la jeunesse de sa population"

       
    • librezen

      30 décembre 2011 at 10 h 26 min

      @Kbidy,
      J’avoue que mes connaissances macro- et micro-économiques concernant La Réunion ne me permettent pas d’avoir un point de vue qualitatif sur son devenir.
      Si je me base qu’en réponse aux arguments de votre ami, je dirai ceci :
      - la jeunesse de sa population active : si cette population est laissée à elle même sans espoir d’avenir avec toutes les aides coupées en raison de la situation économique : elle peut devenir violente cette jeunesse et manipulable. Toutefois, cette jeunesse est effectivement un avantage si il y a une volonté commune et collective d’inventer une nouvelle façon de vivre.
      - son ouverture vers le monde : honnêtement, cela ne veut rien dire. La méga crise peut très bien isoler "physiquement" l’île et à partir de là, l’ouverture sur le monde ne s’exprimera que par une émigration massive
      - son absence d’industrie : c’est un problème. C’est le problème des pays occidentaux. Dans la grande crise, vous risquez de ne plus avoir accès aux produits manufacturés. Ne pas avoir grand chose à échanger. La faible taille de La Réunion peut atténuer cela en permettant de vivre différemment, libérés du consumérisme. mais il y a du boulot.
      - Sa faible dépendance énergétique : RAS
      - son tourisme : si le tsunami économique se déclenche, vous pourrez oublier le Tourisme. A la limite, vous aurez le tourisme de luxe mais il faudra en accepter la contre-partie : être les serviteurs de cette élite.

       
      • Yves

        30 décembre 2011 at 11 h 11 min

        La Réunion est en très forte dépendante énergétique, important près de 2000 tonnes de charbon/jour … pour faire tourner des climatiseurs ! (énergie équivalente pour..). Le barrage de Takamaka ne couvrant qu’environ 20% des besoins, la bagasse environ 10%, le reste fuel, gaz et 1% ou 2 le photovoltaïque. Un point positif les chauffe-eaux solaires, mais cela n’empêche pas le département d’importer 20000 chauffe eau électrique/an!
        Couverture économique d’environ 10 à 12% : arrêtez les importations et c’est la guerre civile (replis communautaires déjà de fait, qui sera exacerbé).
        Le tourisme est souvent affinitaire (on vient chez un membre de sa famille, des amis) car c’est une destination assez chère (moins chère que les Seychelles mais beaucoup plus chère que Maurice ou le pauvre Madagascar.)
        Comme toutes les îles de l’Océan Indien toutes les viandes sont halal (boeuf, poulet, mouton), y compris depuis votre départ de Paris…(Rine n’est prévu dans les cantines et magasins pour les non-musulmans)
        Chômage élevé, les principaux employeurs sont les mairies, d’où des taxes foncières et d’habitation élevées. (Une villa sur 500m2 de terrain à St Louis cela fait en tout pour ces 2 taxes jusqu’à 4000€).
        Business n°1: l’import – non export.

         
      • librezen

        30 décembre 2011 at 14 h 22 min

        Merci Yves,
        Comme je le disais, ma trop faible connaissance de La Réunion ne me permettait pas de m’exprimer sur un sujet comme la dépendance énergétique.

         
      • Ibrahim

        30 décembre 2011 at 23 h 34 min

        Ma grand-mère qui est réunionnaise m’a raconté sa vie pendant la guerre 39-45, outre les chats et chiens qui servaient aux rougail et cari, les balades pour cueillir des breds étaient quasi quotidiennes et un jour… au bonheur! Un bateau rempli de riz est arrivé! Le prix était inabordable et malgré ça elle a fait un effort pour les enfants, seulement le riz était après cuisson immangeable.
        La guerre s’est une vrai crise donc s’il veulent y aller tout en sachant qu’il y aura une crise à mon avis il doivent plus se préparer au marronage plutôt que d’espérer de se proteger la bas.
        La Réunion est ultra dépendante des imporation comme tous les DOM-TOM, sa dependance energetique est tres forte pour toutes les bagnoles qu’il y a et pour les centrale electrique car les quelque barage hydro elctrique ne suffisent pas a alimenter tout ce que les climatisations consoment par l’abandon des habitations traditionnelel pour le beton. Sa jeunesse au chômage, son absence d’industrie qui n’est pas compensé par un tissu artisanale mais uniquement par le secteur touristique qui certe à un potentiel de développement par rapport aux Antilles mais reste lié à la conjecture Nationnal car il y a tout le monde à la Réunion (kaf, malbar, yab, zarabe, sinois…) mais la Réunion est surtout ouverte à la France.
        Si t’as question plus généralement était plutôt comment convaincre ami et famille à la crise qui tôt ou tard arrivera, à mon avis et de part ma propre expérience, il faut le faire à dose homéopathique pour ne passer pour la caricature du conspirationiste que les médias présentent. Sinon à défaut de les convaincre, se préparer soi même pour aider les quand le temps sera venu.

         
    • jozecat

      30 décembre 2011 at 13 h 28 min

      …. Pôvre…. On en est tous là !…. Quand je montre à mes amis mes réserves qui s’empilent sur les étagères, je lis dans leurs yeux "Elle est bien perchée !… Ne la contrarions pas !"

      Le pire, c’est que les cigales profiteront un jour de ce que les fourmis ont engrangé

       
      • librezen

        30 décembre 2011 at 14 h 25 min

        @ Jozecat,
        Tu es courageuse et tu aimes le risque :)
        En montrant tes réserves, tu vas récolter le double effet kiss-cool :
        - Actuellement tu passes pour une barge de faire autant de réserves, on n’est pas en guerre quand même…
        - Quand la situation nécessitera l’utilisation de ces réserves, tout le monde près de chez toi saura où en trouver : chez toi.

         
    • ylan

      30 décembre 2011 at 14 h 52 min

      Elle est protègée en rien c’est une île de vacance avec un peu d’industrie. peu d’emploi beaucoup de RAS ou autres prestations sociales via la France. Une partie de la jeunesse viennent en France car il n’y a pas d’avenir à part y aller pour sa retraite, en vacance ou vivre d’amour et d’eau fraiche.

      Certe de l’agriculture, de l’industrie agro alimentaire, tourisme mais cela ne donne pas assez d’emploi à tout le monde. la dette est aussi importante là-bàs

       
    • imotus

      30 décembre 2011 at 18 h 02 min

      va dire à tes amis de lire ce site et commencez par vivre en hauteur.Oubliez le tourisme ce ne sera pas l’actualité de demain. La faim sera l’actualité.
      http://www.incapabledesetaire.com/

       
  4. Geraldine

    30 décembre 2011 at 10 h 22 min

    Pour l’encre les gouvernements ont tout prévu, ils n’en manqueront pas, rassurez-vous. Les rotatives pourront tourner ad libitum.

     
    • clavreul

      30 décembre 2011 at 10 h 54 min

      Quand les acteurs financiers vont se délester de l’euro pour engager leurs capitaux sur les matières premières, les métaux précieux et l’économie réelle l’immense bulle financière va éclater et là ça va faire mal.

       
  5. Chatmarou

    30 décembre 2011 at 10 h 28 min

    La réunion peut produire 100% de ses besoins alimentaires, mais trés peu par ailleurs.

    La solution : un point d’eau, cultiver son jardin deux trois volailles "la coure" une "gaulette" pour pêcher ,faire le gros dos en attendant que ça passe.

    Demande aux "gras mounes" comment ils ont vécu la deuxieme guerre mondiale… et tu sais ce qui va arriver à la réunion. Tout ira à peu prés bien jusqu’au 1er cyclone puis retour 50 ans en arriere si on est incapable de remettre les infrastrures en état (eau, electricité, routes, telephones, moyens de communications)

     
  6. neocandice

    30 décembre 2011 at 10 h 34 min

    je préfère etre serein ca me suffit

     
  7. Alcide

    30 décembre 2011 at 10 h 49 min

    Certes , mais les banksters ne peuvent pas imprimer l’or.
    Leur talon d’Achille est le défaut de livraison suite à une demande sur le physique.

    Car si les gérants et autres gros investisseurs mettent , ne serait-ce que 3% de leur fond en or , réel suite a une défiance (justifiée ) sur l’or papier, c’est la panique assurée et le crash entre autres de JP Morgan qui a vendu l’or à découvert , et donc crash des autres cœurs du monde financier et des propriétaires de la FED.

    Exemple sur la taille des fonds de pension qui gèrent 23000 Milliards de dollars

    http://www.grain.org/fr/article/entries/4288

    à mettre en parallèle avec le très étroit marché de l’or physique d’ environ 2000t de production annuelle, et les chiffres de la COMEX sur les contrats livrables.

     
  8. quidam

    30 décembre 2011 at 10 h 52 min

    un article très convaincant sur la loi de 73 :-D
    attention, si vous êtes contre, vous êtes antisémite !
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/12/29/la-loi-pompidou-giscard-rothschild-votee-en-1973-empecherait-l-etat-de-battre-monnaie_1623299_3232.html

    L’article ne mentionne pas la somme versée au titre d’intérêt depuis 1973 ;-)

     
    • PhiliP

      30 décembre 2011 at 10 h 57 min

      "Empêcherait"…S’agit-il bien d’un conditionnel ??

      Si c’est le cas : Ou comment glisser le doute dans une vérité bien tangible…!

       
      • PhiliP

        30 décembre 2011 at 10 h 58 min

        Remplacer "glisser" par suggérer.

         
    • quidam

      30 décembre 2011 at 11 h 10 min

      "empêcherait" car apparemment cette loi n’existe plus depuis 1994. L’article 104 du traité de Maastricht reprend les même termes mais le journaliste de mauvaise foi a sûrement oublié de le citer.

       
      • PhiliP

        30 décembre 2011 at 17 h 35 min

        Ben…Marine à l’air de dire qu’elle existe encore bel et bien…puisqu’elle veut …. "revenir dessus".

         
      • quidam

        30 décembre 2011 at 19 h 00 min

        @Philip
        N’étant pas porte parole de Marine je vous laisse à vos propos et surtout essayez de suivre le fil de la conversation, je sens comme des lacunes de ce coté là ;-)

         
    • quidam

      30 décembre 2011 at 11 h 33 min

       
    • librezen

      30 décembre 2011 at 11 h 56 min

      Ce qui est surprenant aussi c’est de ne pas mettre de parallèle entre Maastricht et la loi de 1973. Il me semble que Maastricht n’est que la validation au niveau européen des lois empêchant les Banques d’Etat de prêter de la monnaie à leurs Etats comme l’est la loi 1973.
      En refusant de voir cela, cela revient à cautionner l’idée que cela est prémédité.
      Je sais que mon raisonnement est très conspirationiste mais je ne comprends pas l’intérêt de passer sous silence des liens si ce n’est pour masquer une possible vérité.

       
      • PhiliP

        30 décembre 2011 at 17 h 39 min

        Ben quand on sait que cette loi (dite Pompidou – Rothschild) à été suggérée par Pompidou et qu’il a siégé, avant son mandat, au conseil d’administration de Rothschild, je pense qu’on a tout dit…

         
      • librezen

        30 décembre 2011 at 19 h 42 min

        Justement non, on n’a pas tout dit.
        Même si je suis persuadé que cette relation est sans équivoque, donc que je vais dans votre sens, on ne doit pas aller vers autant de facilité. C’est sur ce terrain que les merdias nous attendent justement : les raccourcis trop faciles et non étayés.
        Aussi, j’apprécie énormément le travail que E. Chouard a fait sur cet article en démontant poi nt par point le contenu et surtout en ne mettant pas en avant justement ces ficelles trop grosses même si réelles.

         
  9. Lepoilux

    30 décembre 2011 at 11 h 01 min

    Je crains fort, Monsieur K/Bidy que votre ami ne se berce d’illusions. Avec grosso-modo un solde du commerce extérieur déficitaire de quatre milliards d’euros et un taux de chômage estimé à 40%, La Réunion prête le flanc à un éventuel effondrement du système capitaliste institué piteusement en modèle politique.
    "Jeunesse de la population active"? Vu le taux de chômage chez les jeunes ou même, pour les plus chanceux un emploi intérimaire ou en CDD, c’est de l’humour noir.
    "Ouverture sur le monde"? Uniquement du communautarisme: les Malbars avec Bombay, les Chinois avec Shanghai, et ainsi de suite.
    "Absence d’industrie"? Effectivement: distilleries et hôtellerie reprises par le groupe antillais Hayot, Jacques de Châteauvieux délocalisant Groupe Bourbon, industrie sucrière qui se réduit en peau de chagrin. Je ne vois pas de quoi se réjouir.
    "Faible dépendance énérgétique"? A part la petite centrale hydraulique de Sainte-Rose, la bagasse du Gol ou de Bois Rouge, les chauffe-eaux solaires, une batterie anecdotique d’éoliennes du côté de Sainte-Suzanne, nous dépendons exclusivement des importations de fioul ou du charbon d’Afrique du Sud.
    "Tourisme à La Réunion"? En grande majorité un tourisme affinitaire où les "touristes" passent leurs vacances dans la famille. Au surplus, le coût prohibitif des billets d’avion et le faible parc hôtelier poussent les Métropolitains affectés par leur grisaille à chercher dans des destinations plus proches et moins chères le soleil qui nous inonde.
    Oui, Monsieur K/Bidy, nous allons "goûter", comme ailleurs; pour autant…
    Nous avons des atouts qui résident principalement dans la structure familiale et sociale.
    Nombreux encore sont les Réunionnais qui disposent pas d’un petit bout de jardin, d’une petite case avec parc volailles et cuisine au bois; même si tout celà appartient à la grand’mère et que l’on habite en appartement, nous avons la richesse de l’entraide.
    Et enfin, les riches comme les pauvres mangent les mêmes caris. Si demain il n’y a plus qu’un bouillon de brèdes, riz chauffé et rougail bilimbis, ce ne sera peut-être pas très facile, mais je pense que les Réunionnais s’ accommoderont plus aisément de ces restrictions que nos compatriotes des grandes villes métropolitaines.
    Amitiés.

     
  10. Alcide

    30 décembre 2011 at 11 h 03 min

    @ quidam

    C’est vraiment des ordures.de ne pas parler de l’article 123 du traité de Lisbonne qui étend à toute la zone euro les mêmes disposition et ainsi la même servitude par la dette , la honte du seigneuriage imposé par les politiciens traitres.

    Il faudra simplement songer, le moment venu , à pendre les journalistes larbins des banquiers aux lampadaire des rues adjacentes.
    Ne pas oublier les économistes vendus.

     
    • quidam

      30 décembre 2011 at 11 h 17 min

      @Alcide
      Je parlais également un peu plus haut de l’article 104 de Maastricht…
      Le problème c’est que beaucoup de gens serviront de relai à cette "info", ne prenant pas le soin de vérifier par eux même…
      PS: laissez nos lampadaires tranquilles ! :-D

       
  11. Nonolexpat

    30 décembre 2011 at 13 h 13 min

    @kbidy et autres amis de La Reunion

    il faut juste être logique.

    avec presque 2/3 de la population active qui vit de contrats aidés et avec des salaires smic (les autres avec minimas sociaux),
    La Réunion serait face à un chaos indescriptible si ce dont on parle depuis des mois venait à se réaliser. Plus d approvisionnement énergétique(carburant notamment) en nourriture(l ile n est pas auto suffisante pour nourrir 800 000 personnes).
    Imaginez juste qu’on doive rogner sur des minimas sociaux en cas de force majeure.
    Le réunionnais a le sang chaud, coupe son rmi et il brûle tout(remember les évènements du chaudron).
    Il est vrai qu’il y 20 ou 30 ans si une situation comme celle qui nous attend arrivait la structure familiale de notre société réunionnaise aurait pu servir de bouclier(entraide , un paquet de brède par ici chez tatie, une assiette de riz par là chez mémé…)

    Sauf qu’aujourd’hui, nous sommes le double d’il y a 20 ans.
    Au moindre problème(cyclone par exemple,) l état et les assurances crachent le fric et subventions.
    La société réunionnaise a perdu ses repères sociaux qui faisaient son ciment.
    Sa foi s ‘érode, les églises sont moins pleines qu’avant(mais c’est toujours mieux qu’en métropole)
    Familles monoparentales avec 3,4 marmailles (vivant des minimas) constitue un gros pan de notre population, population ultra jeune au chômage
    Une population ultraurbaine vivant en appartement(faute de place, pas de maisons individuelles) donc pas de jardin cultivable pour auto suffisance)
    et surtout une population qui s ‘est laissée engloutir dans le flot de produits du dieu consommation( préférer moins et mal bouffer, mais avoir le dernier i phone, son canalsat ou une voiture neuve)
    Le réunionnais a perdu son esprit de fraternité, d’ entraide en se jetant à mort dans la société de consommation)

    Arrive tout ce qui est prévu, je vous laisse imaginer le cauchemar.(pillage, agression….)
    Un peu comme ce qui est prévu en europe (mais sur un territoire restreint comment échapper à ça? sauter la mer? il faut en avoir les moyens…)

    Ceci dit, si on est optimiste: ceux qui ont plus de 30, 40 ans , pourraient en cas de crise monter au créneau et rappeler à la société réunionnaise actuelle ses valeurs passées, mettre en place un cadre où l’on apprendrait à se débrouiller seul sans l’aide de l’état providence; créer une monnaie nouvelle réunionnaise, en tout cas si le pire arrive, il faudra bien trouver quelque chose.
    Les mauriciens y arrivent tant bien que mal pourquoi pas nous?

    Moi je suis à 10000 km, mais mon coeur et mes racines sont restés à La réunion.
    Je m’inquiète autant pour ma famille ici en métropole, que pour les miens qui sont là bàs.
    Gardons la foi sinon on va devenir fou

     
  12. Gardiola

    30 décembre 2011 at 14 h 21 min

    a tous

    je ne pense pas qu on vers un effondrement binaire mais plutot vers un delabrement continue. les effets seront les memes a la fin mais il est plus facile de controler la societe quand il n y a pas d’anarchie.

    je m’attends plutot a une devaluation de la monnaie qui entrainera des tensions sociales controlables.

     
  13. wendy

    30 décembre 2011 at 15 h 51 min

    "Certes , mais les banksters ne peuvent pas imprimer l’or." : lis je…hum, hum…

    ben, non, ils en fixent simplement le cours….d’autre part l’or est fixé en $, en euro, en livre, etc…
    quand le $ baisse, l’or baisse.
    tout est relatif, comme d’hab.

    si le système s’effondre, les gens vivront des heures douloureuses (euphémisme).
    les plus démunis seront comme d’habitude les plus touchés.

    vivre en ville ou à "la campagne" ? avoir un jardin garantirait de se le faire piller, vivre dans "la cambrousse" sans électricité c’est vivre sans congélateur.., sans structures de soins, isolés.
    la ville effectivement ce seraient pillages et violences aux personnes.
    la "campagne" aussi !!!!

    le "bon sauvage" de Rousseau a encouragé la révolution française. c’est le côté positif que j’entrevois dans cette utopie générale qui voudrait que le retour à la terre garantisse ses habitants.

    le système capitaliste ne s’effondrera pas pour tout le monde. quelle drôle d’idée.
    il peut et va et est en train de "muter".
    il mue vers une forme barbare mais logique.

    il n’y a pas de fuite possible la planète est petite.

    faire comme lui, nous adapter aux "mieux de nos intérêts" apparait comme la solution de survie.

    adaptons nous ! et peut être aimons nous. pour la liberté et la fraternité et l’égalité (d’où je sors ça, moi ?) il faut beaucoup d’amour.

    la survie n’est pas la vie ! c’est la réponse du faible.

     
    • avril44

      30 décembre 2011 at 16 h 37 min

      wendi

      L’or ne monte pas ou ne descend pas. L’or n’a de valeur qu’au regard d’une monnaie. Quand le dollard monte, l’or vaut moins cher dans cette monnaie, mais plus cher en Euro. C’est pour cela que l’or est toujours resté une valeur refuge. C’est sur, il ne se mange pas, mais si vos ressources le permettent, il vaut mieux en avoir un peu.
      La ceinture de sécurité n’empêche pas un accident, mais elle permet, peut être, d’en limiter les conséquences, parfois.

       
    • Alcide

      30 décembre 2011 at 19 h 20 min

      Bonjour wendy
      ….avoir un jardin garantirait de se le faire piller, vivre dans “la cambrousse” sans électricité c’est vivre sans congélateur.., sans structures de soins, isolés.
      la ville effectivement ce seraient pillages et violences aux personnes.
      la “campagne” aussi !!!!.

      Ben non.
      Plus de pétrole ,les stations sont fermées , après avoir été dévalisées. les bandes mal intentionnées vont à pied.
      Les gars du coin, comme moi , ont des tronçonneuses pour couper les arbres et bien entendu ,barrer l’accès.
      Tout le monde à pied.
      Du fond de ma campagne , je peux voir venir.
      Celui qui voudra me piquer mon jambon devra courir plus vite que la volée de plomb.

      Pour le prix de l’or , il est manipulé par les méga banques , voir dossiers du GATA.
      La population fait acte de résistance au système et de conservation de ses économies en convertissant son épargne en métaux précieux.
      Faut sortir des banques aussi.
      Cordialement

      NB

      J’ai aussi fait des réserves de scotch , c’est en effet bien pratique quand on perd ses brettelles.

       
  14. clavreul

    30 décembre 2011 at 17 h 00 min

    Le CAC à 3140 pts, l’euro/doll à 1.30 ? un peu bizarre tout ça, non?

     
    • Hervé

      30 décembre 2011 at 17 h 23 min

      Il n’y a plus que des robots et la bourse est devenu autant n’importe que les stats US.

       
  15. Hervé

    30 décembre 2011 at 17 h 05 min

    Incroyable : 68% de gens pensent que la bourse va remonter ou stagner en 2012…
    Il y a encore beaucoup de monde à plumer, non ?

     
  16. Hervé

    30 décembre 2011 at 17 h 21 min

    @Trader Noé

    Panne d’encre ? Aujourd’hui, la BCE fait la course avec la FED… Et c’est la 1ère qui gagne sur les derniers mois de l’année 2011 (ce qui peut expliquer en partie la baisse de l’euro – avec de l’ordre de 2 000 milliards d’euros en plus, si ma mémoire ne me fait pas défaut -).
    La FED pourrait mettre les bouchées doubles avant fin mars, mais si la BCE peut faire mieux que la FED en toute illégalité, qu’en sera-t-il si cela devient légal ?

    A mon avis, il n’y aura plus de papier bien avant qu’il n’y ait plus d’encre :-). Mais d’ici là, la parité euros / dollars devrait devenir très volatile : 0 n’est pas divisible par 0 à ma connaissance :-).

    En ajoutant à cela que la guerre avec la Syrie semble être retardée… Peut être avons nous plus de 3 mois devant nous: 6 ou 12 mois, voire plus ?

    En passant, la 1ère faillite significative (pas d’une banque) semble être pour la… Suisse.
    Peut être est-ce le beau Pays du banquier anonyme ? Non, non, je ne veux pas la réponse :-).

     
  17. Zappata

    30 décembre 2011 at 18 h 18 min

    En 2011, les rescapés du CAC 40 se comptent sur les doigts de la main

    Seules cinq valeurs de l’indice s’affichent clairement dans le vert.
    EADS fait office de vedette.

    Les années se suivent et ne se ressemblent pas à la Bourse de Paris. En 2011, le CAC 40 devrait terminer en baisse d’environ 18% après un léger repli de 3% en 2010. Une année de crise qui a bouleversé le palmarès annuel du marché parisien. Ainsi, la grande thématique émergente qui avait largement dominé l’année dernière n’est plus. "Cette année, la baisse est beaucoup plus variée que les années précédentes, remarque Alexandre Baradez, analyste marché chez Saxo Banque. Aucun secteur n’a été épargné. C’est le signe – et un mauvais signe – de l’aversion globale des investisseurs au risque."

    Un bilan 2011 bien terne donc, mais qui n’empêche pas quelques beaux parcours boursiers. Cinq valeurs du CAC 40 parviennent de fait à s’extirper du marasme. En tête de toutes, EADS signe une très belle année (+38,1%). Le groupe européen de défense et d’aéronautique a profité d’un contexte favorable pour le secteur, avec notamment des commandes record pour sa filiale Airbus.

    Selon les analystes, la société est également une des rares valeurs du CAC 40 à présenter autant de visibilité sur ses résultats 2012. Qui dit crise dit également refuge sur les valeurs les plus défensives. Sanofi-Aventis (+ 17,4%), Essilor (+ 12,8%) et Danone (+ 2,9%) se sont distinguées. Technip fait également partie des rescapés (+ 4,9%), à l’instar de son homologue Maurel & PromProm qui réalise la troisième meilleure performance du SBF 120 (+ 31%).

    L’ensemble du secteur pétrolier et parapétrolier a profité des prix élevés du pétrole. Parmi les plus belles progressions à Paris mais aussi en Europe, Hermès s’est payé le luxe de grimper de 45,4% en Bourse malgré des niveaux de valorisation déjà stratosphériques. Si la société se porte très bien, le dossier est aussi dopé par la spéculation liée aux tentatives de rachat rampantes de LVMH.

    Les belles glissades

    Toutefois, ces belles performances sur le marché parisien ne doivent pas faire oublier que beaucoup de titres ont aussi connu de belles glissades. Dans les "flops" de cette année 2011, on retiendra Veolia qui, avec un plongeon de 61,8%, réalise la plus forte baisse du CAC 40. L’action du groupe de service aux collectivités a été plombée par un avertissement sur résultats et un problème d’endettement récurrent.

    Les difficultés opérationnelles d’Air France-KLM ont été également lourdement sanctionnées. Le titre décroche de pas moins de 71,3% pour figurer parmi les plus mauvaises performances en Europe !

    Le parcours le plus atypique en 2011 aura sûrement été réalisé par Alcatel-Lucent. La valeur termine l’année sur un repli de 45% alors même qu’elle caracolait en tête du CAC 40 au premier semestre, gagnant jusqu’à 83%. La palme des "gadins" revient toutefois aux valeurs bancaires qui ont encore cette année souffert de la crise des dettes souveraines.

    Mais les titres les plus cycliques, à l’instar de l’automobile et des matières premières (voire infographie), n’ont pas non plus été épargnés. Signe que la crise n’est plus perçue uniquement par les investisseurs comme limitée à la sphère financière, mais bien diffusée à l’économie réelle.

    http://www.latribune.fr/bourse/actualite/20111230trib000674620/en-2011-les-rescapes-du-cac-40-se-comptent-sur-les-doigts-de-la-main.html

     
  18. Zappata

    30 décembre 2011 at 18 h 25 min

    Les banques limitent davantage les crédits

    D’après une enquête de la Fed, ces trois derniers mois ont été marqués par un resserement des conditions d’octroi des prêts aux intervenants des marchés financiers.

    Les banques ont resserré les conditions d’octroi de prêts aux grands intervenants des marchés financiers au cours des trois derniers mois, selon une enquête de la Réserve fédérale américaine publiée ce jeudi.

    Sur fond de crise de la dette en zone euro et d’inquiétudes autour des banques européennes, l’enquête de la Fed auprès des directeurs du crédit ne mentionne pas explicitement l’Europe mais souligne "un resserrement général mais modéré des conditions de crédit applicables aux contreparties importantes sur les trois derniers mois".

    Les grands groupes financiers pâtissent depuis plusieurs mois de la crainte que la crise européenne ne débouche sur le défaut d’un emprunteur souverain, qui plomberait les comptes de ces établissements en leur infligeant des pertes massives.

    Les hedge funds, les trusts d’investissement immobilier et les sociétés non financières semblent particulièrement touchés par le resserrement du crédit.

    La banque centrale américaine souligne que les ‘hedge funds’ (fonds spéculatifs), les trusts d’investissement immobilier et les sociétés non financières semblent particulièrement touchés par le resserrement du crédit.

    "Ces réponses reflètent une poursuite et une intensification apparentes des évolutions déjà mis en évidence lors de l’enquête de septembre", souligne le rapport.

    http://www.lecho.be/actualite/marche_placements_general/Les_banques_limitent_davantage_les_credits.9142862-3502.art

     
  19. Zappata

    30 décembre 2011 at 18 h 30 min

    Ils nous prennent vraiment pour " des jambons " Déclaration de Mario Draghi et Christian Noyer :

    L’Eurosystème assurera la stabilité des prix, selon la BCE et la BdF

    Les banques centrales des pays de la zone euro sont déterminées à assurer la stabilité des prix à moyen terme, écrivent le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, et le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, dans un texte diffusé vendredi.

    «Les citoyens des pays de la zone euro peuvent être assurés que l’Eurosystème est totalement déterminé à préserver la stabilité des prix à moyen terme, conformément à sa définition d’une inflation inférieure à, mais proche de 2%», déclarent-ils en préambule d’un dossier de presse sur les dix ans de la mise en circulation des billets et pièces en euro.

    «L’Eurosystème fera tout ce qui est nécessaire pour continuer d’assurer un ancrage solide et fiable de stabilité des prix dans les temps difficiles actuels», ajoutent-ils. Mario Draghi et Christian Noyer, qui est également membre du conseil des gouverneurs de la BCE, soulignent que «depuis le lancement de l’euro en 1999, il y a treize ans, le taux d’inflation annuel dans la zone euro a été maintenu, en moyenne, à un niveau proche de 2%».

    http://www.20minutes.fr/ledirect/850095/eurosysteme-assurera-stabilite-prix-selon-bce-bdf

     
    • Hervé

      30 décembre 2011 at 20 h 05 min

      Je suis d’accord sur le début : "ils nous prennent vraiment pour des… jambons"….

       
  20. Hervé

    30 décembre 2011 at 20 h 11 min

    @L.I.E.S.I

    "China knew ahead of schedule that the U.S. was no longer going to be a viable customer, and reliance on such a country would spell disaster. They have been preparing to break away from America’s consumer markets and the dollar for some time."

    Il apparait dans cet article http://www.zerohedge.com/news/guest-post-new-asian-union-means-fall-dollar-0 que la chine est en train de préparer "l’après dollars" en positionnant le yuan (qui devrait être dévalué l’année prochaine) comme monnaie d’échange entre les pays asiatiques (dont le Japon) et la Russie. En parallèle, la Chine comme d’autres pays se débarrasse de ses obligations US. Je ne vois rien d’étrange à cela : la Chine est l’un des rares Pays qui prend encore des décisions à moyen/long terme. Ce que je trouve plus étrange, c’est que le cartel bancaire ne réagisse pas beaucoup… Comment expliquez vous cela ?

    Merci (ne serait-ce que pour votre attention, vos réponses précédentes et vos articles :-)).

    Hervé.

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 676 followers

%d bloggers like this: