RSS

Les peuples souverains face aux dirigeants apatrides

31 mai

A l’issue de la rencontre du G8 à Deauville, les va-t-en guerre que sont particulièrement B. Obama et N. Sarkozy ont annoncé qu’ils soutenaient les révolutions colorées pour la démocratie dans les pays d’Afrique du Nord et qu’ils aideraient les peuples à voguer dans la sérénité vers la démoncratie. Des milliards furent annoncés pour promouvoir cette idée si généreuse.

Il y a quelques jours seulement, les manifestants espagnols cherchant à répliquer les mouvements non-violents du Maghreb sur leur sol, furent tabassés par la gestapo mondialiste.On estime 121 blessés à coup de matraque, dont certains jusqu’au sang.  Le « Mouvement des indignés » se renforce manifestement en Europe puisque la France a connu, le 29 mai 2011, place de la Bastille (emblématique !), une réunion non-violente de ce même genre. Mais là encore, l’ordre de dispersion fut donné par les pions des élites mondialistes. Le « nettoyage » fut ordonné de manière « assez violente ». Vive la démoncratie !

La pression sur les « nains » qui gouvernent

Après DSK, après le feuilleton qui n’en finit pas de l’extrait de naissance de B. Obama, vient maintenant le tour de N. Sarkozy, cet homme qui cherche à abattre la France pour satisfaire ses amis banquiers. Voici ce qu’écrit L’Express :

Nicolas Sarkozy visé par une plainte pour « crimes contre l’humanité » en Lybie. Deux célèbres avocats français, l’ancien ministre Roland Dumas et Jacques Vergès, ont annoncé dimanche à Tripoli qu’ils comptaient déposer plainte contre le président français. Au cours d’une conférence de presse à Tripoli, un représentant du ministère libyen de la Justice a indiqué que les deux avocats s’étaient portés « volontaires » pour soutenir une plainte des familles des « victimes des bombardements de l’Otan » contre le président Sarkozy, dont le pays a pris la tête des opérations de la coalition internationale en Libye. « Les deux avocats vont porter plainte au nom des familles libyennes devant les tribunaux français », a déclaré Ibrahim Boukhzam, en présence d’une trentaine de représentants de familles qui ont signé des procurations aux deux avocats. Me Dumas, ancien ministre socialiste, a indiqué avoir été « stupéfait de constater que cette mission (de l’Otan) qui vise à protéger les civils est en train de les tuer ». [Et cela est la stricte vérite puisque des médecins russes opérant en Libye ont, dès le début, exprimé leur indignation. Ndlr] Il a dénoncé « une agression brutale contre un pays souverain », et a affirmé qu’il était prêt à défendre le colonel Mouammar Kadhafi au cas où il serait jugé par la Cour pénale internationale (CPI).

Qualifiant les pays de l’Alliance atlantique d' »assassins », Me Vergès a fustigé de son côté un « Etat français conduit par des voyous et des assassins ». Les avocats de Laurent Gbagbo Roland Dumas et Jacques Vergès, le 2 janvier 2011 à Abidjan.

About these ads
 
Un commentaire

Publié par le 31 mai 2011 dans Non classé

 

Une réponse à “Les peuples souverains face aux dirigeants apatrides

  1. RK

    1 juin 2011 at 11 h 08 min

    Rejouissant , peut etre .. car mr Verges n’a -t-il pas l’habitude de defendre l’indefendable , et se faire l’avocat du diable ?
    – je pense que son volontariat pour le coup risque de jeter la confusion et finalement servir l’elite dirigeante de complotistes .

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 673 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :